Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par marjolie.june le 07.02.16 14:19

Je crée un sujet uniquement consacré à cette question, qui a déjà été évoquée dans la discussion sur la mise en place de l'EPI LCA et de l'EC.
Ma principale me demande ce que je souhaite/préconise pour la mise en place de l'EC latin en 5e l'année prochaine, et me propose notamment une semestrialisation, avec initiation via l'EPI au semestre 1, puis mise en place de l'EC à partir du semestre 2. J'avoue que je suis partagée.

Avantages de la "semestrialisation" :
- éviter le "saupoudrage" (2H/semaine pendant un semestre au lieu d'1H/semaine toute l'année)
- ne pas décourager d'avance certains élèves et certaines familles, puisque les élèves commenceront déjà deux nouvelles matières en 5e (la LV2 et les sciences physiques)

Inconvénients :
- EDT déséquilibré sur l'année pour moi
- nécessité de bloquer 2 créneaux sur l'ensemble des classes de 5e pour que tous les volontaires puissent s'inscrire à l'EC

Il y a certainement d'autres avantages et d'autres inconvénients, que je complèterai au fur et à mesure. Quels sont vos avis sur la question ?

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par pulcinella le 07.02.16 14:43

Personnellement, je préfère une heure par semaine pour que les latinistes ne restent pas sans faire du tout de latin sur une grande période. (Même si j'avoue que je me demande encore comment je vais faire pour avancer avec une heure par semaine!) Mais, au moins, ils auront latin régulièrement toute l'année, même si ce n'est qu'une seule heure...

Ensuite, ce sera plus simple pour l'emploi du temps pour eux comme pour moi si le latin reste annualisé : avec l'AP et les EPi, il risque déjà d'y avoir tellement de contraintes et d'alignements... Si, en plus, il y a une semestrialisation du latin qui entraînerait encore plus de complexité au niveau de mon emploi du temps, cela m'embêterait bien, surtout qu'à côté du collège, j'ai encore mes trois enfants à gérer.

Voilà mais ce n'est que mon avis personnel. Il n'y a de toute manière pas de situation idéale avec le peu qu'on nous a accordé : semestrialiser le latin, c'est dommage et frustrant. Une heure par semaine, c'est quasiment ridicule parce qu'on ne peut pas faire grand chose et c'est frustrant aussi...

Bon courage !

pulcinella
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par fanette le 07.02.16 14:46

@marjolie.june a écrit:
Ma principale me demande ce que je souhaite/préconise pour la mise en place de l'EC latin en 5e l'année prochaine, et me propose notamment une semestrialisation, avec initiation via l'EPI au semestre 1, puis mise en place de l'EC à partir du semestre 2.

Juste pour dire que c'est aussi ce qui est prévu dans mon collège. En tant que prof de math, je suis mal placée pour avoir un avis pédagogique sur la question Embarassed .

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par Provence le 07.02.16 15:00

Accepter la semestrialisation, c'est glisser un doigt dans un engrenage dangereux. J'éviterais. On commence avec deux heures d'option, et on ne sait pas ce qui suit.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par pulcinella le 07.02.16 15:29

Ma Principale m'avait proposé déjà une semestrialisation du latin il y a deux ans avant la réforme ! Cette idée m'avait effrayée et je m'étais demandé comment les élèves pourraient considérer le latin comme une discipline "sérieuse" et à part entière si elle n'était pas enseignée toute l'année, en continue, comme les autres matières.
Le semestrialisation du latin me donnait l'impression que le latin était devenu une sorte de "club latin" : en plus, il n'y aurait pas eu de moyenne de latin sur les trois trimestres...

Maintenant, la réforme rend les choses plus complexes et délicates et je comprends que la question se pose de la semestrialisation...

pulcinella
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par Lefteris le 07.02.16 15:37

@Provence a écrit:Accepter la semestrialisation, c'est glisser un doigt dans un engrenage dangereux. J'éviterais. On commence avec deux heures d'option, et on ne sait pas ce qui suit.
Je m'apprêtais à le dire . C'est accepter peu à peu l'annualisation des services, en lieu et place des maxima, et tout ce qui en découle : rattrapage obligatoire des sorties , de certaines absences . Pour les matières elles-mêmes, c'est la porte ouverte à l'arbitraire, au détricotage d'horaires nationaux.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par Audrey le 07.02.16 15:43

Petite précision: les sciences physiques ne seront pas nouvelles pour les 5e, ils en auront en 6e maintenant, selon une répartition choisie entre SC.Phys, SVT et techno.

Sinon, pour le problème évoqué, je refuserais.
Comme Provence le dit, c'est mettre le doigt dans l'engrenage de l'annualisation des services, et c'est aussi ne faire connaissance avec les élèves que tard dans l'année, ce qui empêche par exemple d'organiser un voyage pour eux (je n'emmènerais pas d'élèves que je connaîtrais à peine ou pas encore, et surtout pas d'élèves sans rudiments de culture et de langue latines).


_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par marjolie.june le 07.02.16 15:51

Le seul argument qui me conduirait à accepter cette semestrialisation, c'est celui de la cohérence pédagogique (2H/semaine). Vos réponses vont toutes dans la même direction et me font hésiter, du coup. Ce qui me chiffonne, c'est que je vais devoir aller parler avec ma chef, qui est une grande bavarde, et que je n'ai pas envie de passer 2H dans son bureau : il va falloir que j'y aille à un moment stratégique.

Est-ce que l'un d'entre vous a réfléchi à ce qu'il/elle allait faire dans le cadre de cette unique heure de latin ? Je veux dire, avez-vous déjà réfléchi aux objectifs que vous comptez vous fixer ? Je suis en pleine phase de réflexion sur ma façon d'enseigner le latin (je ne suis pas certaine d'apporter "ce qu'il faut" aux élèves : je mise beaucoup sur la grammaire et la traduction, au détriment du vocabulaire et de l'étymologie souvent) et je me pose beaucoup de questions.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par Audrey le 07.02.16 15:58

Je me pose moi aussi beaucoup de questions, et je sais qu'il va falloir totalement changer ma façon d'enseigner avec cette heure unique par semaine.

Je ne suis pas encore très avancée dans ma réflexion, mais je pense que ça passera par une sorte de cahier de TD que je demanderais de remplir à la maison et que je devrais donc intégralement concevoir... c'est très fumeux encore, désolée de ne pouvoir t'en dire plus.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par marjolie.june le 07.02.16 16:00

@Audrey a écrit:Je me pose moi aussi beaucoup de questions, et je sais qu'il va falloir totalement changer ma façon d'enseigner avec cette heure unique par semaine.

Je ne suis pas encore très avancée dans ma réflexion, mais je pense que ça passera par une sorte de cahier de TD que je demanderais de remplir à la maison et que je devrais donc intégralement concevoir... c'est très fumeux encore, désolée de ne pouvoir t'en dire plus.

Moi aussi je suis en pleine réflexion sur la création d'un support spécial (notamment parce que j'en ai marre de recréer des batteries d'exercices tous les ans).

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par Aemilia le 07.02.16 16:04

Ma principale me l'avait proposé au début de ses réflexions (enfin, ce n'était même pas une semestrialisation, c'était carrément 1h d'EPI semestre-1 puis 1h enseignement de complément semestre-2). J'ai refusé direct, elle n'a pas insisté.

_________________
Professeur de lettres classiques déclassée

Mon blog "culture et humeurs, humour et coups de coeur" : https://fortyfiveweeks.wordpress.com/

Aemilia
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par pulcinella le 07.02.16 17:25

Je pense que je ne donnerai plus d'évaluation en classe pour ne pas perdre de temps : les bonnes terminaisons à mettre, les petites phrases à traduire, ce sera à faire à la maison et je noterai. Les seules évaluations en classe, ce sera ce qu'il faut apprendre par coeur (tableaux de déclinaison, conjugaison), je pense qu'ainsi je gagnerai un peu de temps. Les corrections idem : je ferai tout sur un polycopié que je distribuerai et qu'ils liront chez eux : s'ils ne comprennent pas tel ou tel point, ils me demanderont ensuite.

Après, je pense commencer l'année par la mythologie et les premiers éléments de civilisation et n'aborder la langue qu'à la fin du premier trimestre. Mais cela me fait mal au coeur. De toute manière, je vais forcément faire une partie de mon programme de 5ème en quatrième et faire une partie de mon programme de quatrième... en troisième !

Je me dis que, s'ils arrivent en fin de 3ème en ayant envie de continuer le latin au lycée et en ayant les bases ainsi que les techniques pour analyser une phrase en cherchant les groupes de mots, en analysant le verbe, les désinences au lieu de se précipiter pour chercher le sens des mots et traduire la phrase dans l'ordre des mots... Si au lieu d'essayer de "deviner" la traduction, ils ont acquis, à la fin du collège, le réflexe de construire la phrase, ce sera déjà ça...

Mais, une heure par semaine en cinquième semble tellement dérisoire !

pulcinella
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par marjolie.june le 07.02.16 17:49

Moi je pensais "sacrifier" une bonne partie de la civilisation, pour mettre l'accent sur la langue, et notamment le vocabulaire et l'étymologie, que je ne fais pas assez travailler.
Je pensais consacrer une heure sur 3 ou 4 à un point de civi, ou donner des lectures et des DM pour qu'on se dégage du temps en classe pour la langue (et puis ça leur fera des bonnes notes).
L'idée du cahier de TD d'Audrey me semble excellente. Ca ne sera pas très long à concevoir, au moins pour le niveau 5e...
Ce qui me chagrine, dans ce rabotage des heures de latin, c'est que j'ai passé beaucoup de temps à concevoir des fiches de grammaire et de vocabulaire qui forment une sorte de fichier et qu'on utilise en permanence, mais qui est trop ambitieux et que je vais devoir revoir en version light.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par Aurevilly le 07.02.16 17:57

Notre Principal soutient que l'on NE PEUT PAS commencer l'EC au semestre 1 car il faut que tous les élèves puissent choisir en connaissance de cause donc qu'ils aient eu un EPI LCA en semestre 1. Qu'en pensez-vous?

Aurevilly
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par marjolie.june le 07.02.16 17:58

@Aurevilly a écrit:Notre Principal soutient que l'on NE PEUT PAS commencer l'EC au semestre 1 car il faut que tous les élèves puissent choisir en connaissance de cause donc qu'ils aient eu un EPI LCA en semestre 1. Qu'en pensez-vous?

Sauf que l'EC et l'EPI n'auront rien à voir...

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par Aemilia le 07.02.16 18:00

@Aurevilly a écrit:Notre Principal soutient que l'on NE PEUT PAS commencer l'EC au semestre 1 car il faut que tous les élèves puissent choisir en connaissance de cause donc qu'ils aient eu un EPI LCA en semestre 1.
Qu'en pensez-vous?

C'est faux. D'ailleurs, comment ont fait les actuels latinistes ?
Je ne vois pas comment un EPI, fait lors d'un cours d'histoire et de français par exemple, peut permettre à un élève d'évaluer ce qu'il fera en latin.
Qu'elle te sorte le texte où c'est écrit. Elle sera bien embêtée, puisqu'il n'existe pas.

_________________
Professeur de lettres classiques déclassée

Mon blog "culture et humeurs, humour et coups de coeur" : https://fortyfiveweeks.wordpress.com/

Aemilia
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par Aurevilly le 07.02.16 18:04

De plus, les collègues de LC y voient un piège pour dissuader les élèves de faire du latin (au moins diminuer fortement les effectifs). En effet, commencer une nouvelle matière au semestre 2, c'est ajouter 2h à un emploi du temps, en cours d'année. Quel élève aura envie de venir en sacrifiant son judo, sa danse, sa séance facebook?

Aurevilly
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par marjolie.june le 07.02.16 18:09

@Aurevilly a écrit:De plus, les collègues de LC y voient un piège pour dissuader les élèves de faire du latin (au moins diminuer fortement les effectifs). En effet, commencer une nouvelle matière au semestre 2, c'est ajouter 2h à un emploi du temps, en cours d'année. Quel élève aura envie de venir en sacrifiant son judo, sa danse, sa séance facebook?

J'avoue avoir pensé à cet argument, qui me parait extrêmement convaincant.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par Aurevilly le 07.02.16 18:20

Raisonnement extrêmement cynique mais efficace : peu de latinistes en 5ème et ... encore moins en 4ème l'année suivante. Le tour est joué, en douceur.

Aurevilly
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par lemigou le 07.02.16 18:52

Pour ma part, je refuserais. Ce serait cautionner de nombreux mensonges de la réforme. Je rappelle qu'à l'origine, l'EPI LCA ne devait servir que de paravent à la disparition totale du latin. Cette histoire d'EPI pour donner envie de faire l'EC, c'est pour moi juste du mensonge et de la com...

lemigou
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par Kak le 07.02.16 19:15

Refuser , est-ce possible?

Kak
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par marjolie.june le 05.03.16 11:54

Au début des vacances, j'ai écrit un mail à ma CDE pour lui dire que je ne voulais pas d'une organisation en semestre pour le latin l'année prochaine en 5e. Elle m'a répondu qu'elle prenait note de ma proposition, mais que l'organisation en semestre était celle qui était retenue dans la plupart des collèges des alentours, car il faut que les élèves soient d'abord initiés via l'EPI. Elle m'a dit qu'une réunion serait organisée pour finaliser les EPI et décider de l'organisation du latin. Je compte écrire un mail à mes collègues pour leur demander leur soutien et aller la voir, mais que puis-je lui répondre sur ce lien entre (non nécessaire) entre EPI et EC ?

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par Presse-purée le 05.03.16 11:56

Dans ton coin, le choix majoritaire est effectivement EPI LCA en 5ème (pas en 4ème et en 3ème, contrairement à ce qu'avait soutenu Robine, par ex) au premier semestre et deux H d'EC ensuite. C'est le cas chez toi?

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement de complément latin en 5e et semestrialisation

Message par marjolie.june le 05.03.16 12:01

@Presse-purée a écrit:Dans ton coin, le choix majoritaire est effectivement EPI LCA en 5ème (pas en 4ème et en 3ème, contrairement à ce qu'avait soutenu Robine, par ex) au premier semestre et deux H d'EC ensuite. C'est le cas chez toi?

C'est ce que ma CDE veut faire, mais après voir eu des avis ici, ça me parait vraiment dangereux en ce qui concerne les effectifs. Et que dire de la constitution des EDT ? Je commence à me demander si je ne vais pas proposer un EPI LCA en 3e pour régler la question... "Le choix majoritaire", c'est celui de qui ?
J'ai trouvé mon combat des mois de mars/avril : empêcher cette semestrialisation.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum