Partir sans demissionner

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Partir sans demissionner

Message par poetica1 le Mer 10 Fév 2016 - 13:36

Une inspection ou du moins une visite-conseil me paraît bénéfique pour tout le monde...

poetica1
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir sans demissionner

Message par soraya le Mer 10 Fév 2016 - 23:13

@JPhMM a écrit:Tu as essayé de te rapprocher d'un représentant syndical, pour obtenir des conseils sur ta situation ?

Merci
Non, car je ne suis pas syndiqué

@Ajupouet a écrit:Pas de réponse. Mais l'orthographe ... affraidaffraidaffraid
Tu es vraiment prof?

J ai bac +5 en chimie, donc j ai tenté d être prof, une vocation refoulée à cause de ma timidité

@Oudemia a écrit:Dans le privé ?

oui

@Pierre-Henri a écrit:Face à de telles détresses, entendre évoquer l'orthographe me met immanquablement à l'esprit une scène fameuse des Femmes Savantes...

Sinon, il ne faut pas hésiter à démissionner. Ce métier ne vaut pas qu'on lui sacrifie sa vie. Nous ne sommes pas des serfs attachés à la terre du seigneur. En outre, dans la situation actuelle du recrutement, une démission a beaucoup moins de conséquences qu'on l'imagine. Elle n'interdit pas de reprendre l'enseignement plus tard. L'obtention du concours, en particulier, remet les compteurs à zéro.

Et, pour être honnête, les salaires des maitres auxiliaires du privé sont tellement indignes que, dès le départ, bosser ne vaut pas le coup. Autant faire autre chose.

J aimerai bien
et pourquoi pas  faire des cours particuliers.
Apprendre la gestion de classe et revenir.

Mais dans le contexte économique actuel je ne peut me permettre de me retrouver sans revenu ni indemnité chômage

soraya
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir sans demissionner

Message par Oudemia le Mer 10 Fév 2016 - 23:27

@soraya a écrit:
@JPhMM a écrit:Tu as essayé de te rapprocher d'un représentant syndical, pour obtenir des conseils sur ta situation ?

Merci
Non, car je ne suis pas syndiqué
Il n'est pas nécessaire d'être adhérent pour avoir des conseils.

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir sans demissionner

Message par corailc le Mer 10 Fév 2016 - 23:31

Le français est-il votre langue maternelle Soraya? La maîtrise de la langue me semble limite et ça joue aussi dans la posture d'autorité. Bon sinon, vous êtes contractuelle, il y a des besoins, vous trouverez ailleurs, mais demandez à suivre une formation "gestion de classe" au rectorat, ça prouvera déjà votre bonne volonté.

_________________
In tenebris lumen rectis.
Terre des Lettres, manuel militant et intelligent. http://terredeslettres.nathan.fr/

corailc
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir sans demissionner

Message par soraya le Mer 10 Fév 2016 - 23:43

pour répondre à beaucoup d entre vous.

Non ce n est pas un fake

Élève, j ai malheureusement toujours eu des difficultés en français, pourtant je pourrais vous réciter par cœur les règles de grammaire.

Problème compensé par mes très très bonne notes dans les matières scientifiques, et correctes dans les autres matières (hors français).
Pourtant j adorais lire je pouvais dévorer un livre par jour.
Mais un problème de confusion des sons (c/s, f/v, ch/g, etc) découvert qu'en fin de CM2 , et le faite aussi que mon cerveau va à 100 à l heure n aide pas ( à l 'époque des premières ordinateur, "j écrivais plus vite que l ordi").
Je pense que j ai de la dyslexie caché et que comme mon cerveau va "trop vite, alors pour écrire plus vite que mon cerveau je me suis mis à écrire en phonétique.
Là, en ce moment c'est très dur. Tiraillement entre mon cerveau qui va a 100 à l heure et ma "lenteur" pour ne pas écrire de fautes. du coup j oublie la moitié de ce que je voulais vous dire

Ce métier était une vocation refoulé dû à ma timidité extrême. La vie à faite que je suis beaucoup moins timide. J ai donc sauté le pas cette année .
Mais ma personnalité trop gentille, mon manque d autorité, et mes souvenir de collège (élève sage et sérieuse même dans les cours que je détestais ont eue raison de moi)

Là je n ai qu une idée démissionner, l enseignement ce n est pas encore pour moi, peut être dans 10 ans....
Mais dans le contexte actuelle difficile de dire adieu à une rentrée d argent

bonne fin de soirée

soraya
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir sans demissionner

Message par soraya le Mer 10 Fév 2016 - 23:46

@corailc a écrit:Le français est-il votre langue maternelle Soraya? La maîtrise de la langue me semble limite et ça joue aussi dans la posture d'autorité. Bon sinon, vous êtes contractuelle, il y a des besoins, vous trouverez ailleurs, mais demandez à suivre une formation "gestion de classe" au rectorat, ça prouvera déjà votre bonne volonté.

Malheureusement oui.
J ai déjà suivit une formation de "gestion de classe" de moins de 4 Heures que j ai trouvé bien limité,
Et à l heure actuelle des choses, mais si je fait tous ce qu'il faut, je pense que j ai atteint un point de non retour

Merci de votre réponse

soraya
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir sans demissionner

Message par JPhMM le Jeu 11 Fév 2016 - 0:09

Je fais beaucoup de fautes aussi, alors je dois relire constamment pour en détecter le plus possible et les corriger Wink

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir sans demissionner

Message par Balthamos le Jeu 11 Fév 2016 - 0:21

Je fais beaucoup de fautes aussi. La relecture est indispensable pour mon compte et parfois insuffisante, surtout dans un cas de fatigue extrême qui peut se justifier pour toi avec ton quotidien actuel.

J'ai un collègue qui souffre aussi (je ne sais plus de quoi , une sorte de dys, confusion des sons et incapacité à écrire sans faute). C'est très handicapant. On l'aide à rédiger sa correspondance avec l'administration et il fournit un travail monumental pour les cours.

Je suis désolé de ne pas t'aider sur ton cas, je voulais seulement t'apporter mon soutien, surtout face aux remarques sur l'orthographe.

Sinon, on a eu un contractuel qui posait problème (langage déplacé envers les élèves). Le chef n'a pas pu intervenir contre lui à part constituer un dossier (témoignages). Il a demandé à un inspecteur de venir pour comprendre et mettre les choses en clair.
Le rapport d'inspection est arrivé, le contractuel est toujours là. (inspection en décembre). Sinon notre chef a poussé à la démission la collègue contractuelle en math (on a un chef bien, on devrait le multiplier pour le bonheur de tous...) Donc acte volontaire du collègue sous pression de la direction. 
D'un point de vu hiérarchique, je ne suis pas sûr que le chef puisse faire grand chose à part manquement grave remarqué. Si bien sûr il y a mise en danger des élèves, c'est de la responsabilité du chef de garantir la sécurité des personnels et usagers et de mettre à l'écart la cause de la mise en danger. 
Et désolé aussi dérangeant et inacceptable que ce soit, un jet de trousses ou d'objets en classe (mis à part les couteaux, ciseaux, compas, grenades), la mise en danger des élèves est discutable. Pour les expériences, tu peux/ dois ne pas les mener si elles se déroulent dans des conditions non sûres. 

Après c'est à toi de prendre des décisions. Penses tu que ce métier te convient, que tu puisses t'épanouir dans cette voie et surtout progresser pour tenir/maintenir les classes? 
Si, oui , la demande d'aide n'est pas déshonorante (demander une inspection, des formations, un tuteur, auto formation par internet et la lecture, etc.) Cela demande beaucoup de temps et d'énergie.
Si, non, tu as ta réponse.

Enfin pour répondre au post (partir sans démissionner), je ne comprends pas qu'on puisse se poser la question. Tu pars, tu casses le contrat. Pourquoi partir si c'est dans l'intention de ne pas revenir?

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir sans demissionner

Message par Babelle le Jeu 11 Fév 2016 - 0:25

Je pense que le problème le plus important de Soraya n'est pas de ne plus faire de fautes d'orthographe.
Avec un bac+5 de chimie, il faudrait essayer de trouver un autre métier que prof mais je sais bien que ce n'est pas facile surtout en chimie.
Donc démissionner (car avec de tels problème de gestion de classe, cela ne va pas être facile de continuer avec les mêmes élèves) puis essayer de donner plein de cours particuliers tout en cherchant du boulot ailleurs.
Bon courage dans tous les cas. fleurs2

Babelle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir sans demissionner

Message par Taek le Jeu 11 Fév 2016 - 1:13

Comme même je vous trouve dur avec elle, je comprend pas pourquoi certains croivent que c'est un fake...

Spoiler:
lé fote c pa impaurtend du moman kon ce compran, c pa une dikter si ? Evil or Very Mad

Taek
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir sans demissionner

Message par Cisil le Jeu 11 Fév 2016 - 7:35

@Taek a écrit:Comme même je vous trouve dur avec elle, je comprend pas pourquoi certains croivent que c'est un fake...

Spoiler:
lé fote c pa impaurtend du moman kon ce compran, c pa une dikter si ?  Evil or Very Mad

Very Happy
Spoiler:
Un instant j'y ai croivu, le "comme" et le "croivent" surtout m'ont bien piqué les yeux...Mais quatre fautes (cinq si on compte l'absence de négation) dans une phrase si courte  veneration

_________________
"Si haut que l’on soit placé, on n’est jamais assis que sur son cul." Montaigne.

Cisil
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir sans demissionner

Message par matit le Sam 20 Fév 2016 - 11:44

@Daphné a écrit:
@Kilmeny a écrit:Maître auxiliaire, cela se dit encore ? Shocked

Je crois que dans le privé ça se dit encore comme ça.

Bonjour, désolée de vous contredire mais jusqu'à cette rentrée où je suis (enfin!) certifiée stagiaire, j'ai été maître-auxiliaire pendant 20 ans dans le public. Donc, oui, ça se dit encore même si ce statut a tendance à disparaître et qu'il reste très peu de MAGE (maître-auxiliaire en garantie d'emploi). Par exemple, je crois que nous étions 90 toutes disciplines confondues dans l'ac. de Bordeaux en 2014-2015. Je ne suis pas certaine du chiffre mais je crois que c'était dans ces eaux-là.

Pour info, les M.A ne SONT PAS des contractuels et les chefs d'établissements n'ont rien à voir avec leur embauche, c'est pour les vacataires que cela se passe comme ça, même pas pour les contractuels. Les grilles indiciaires, les avancements d'échelon...etc... ne sont pas les mêmes pour les contractuels et les M.A. Mais comme il y a beaucoup plus de contractuels que de M.A, beaucoup de monde a tendance à confondre les deux. Je ne veux pas par là être donneuse de leçon, c'est juste pour donner des informations plus précises.

Quant à ce que demande notre collègue en Sc.Phy-Chimie, je trouve ce message très troublant, j'ai un peu tendance à penser qu'il s'agit d'un élève ou d'un parent d'élève et non d'une collègue. Mais je me trompe peut-être.

matit
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum