Toulouse : la violence gangrène les collèges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par John le Mer 10 Fév 2016 - 12:43

La tension qui règne dans de nombreux collèges toulousains a été mise en lumière par les graves événements qui viennent de marquer la vie de trois établissements.

Le suicide d'un enseignant de 27 ans, stagiaire au collège Hubertine-Auclert (à Croix-Daurade) et les grèves déclenchées dans deux collèges à la suite de bagarres entre élèves les 29 janvier et 3 février, ont soulevé la chape de silence.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/02/08/2272457-la-violence-gangrene-les-colleges.html

Pourtant, avec le bel observatoire interministériel de la violence scolaire, que même Eric Debarbieux a fini par déserter, nous pensions tous que les problèmes s'étaient résolus, n'est-ce pas ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par Osmie le Mer 10 Fév 2016 - 12:44

C'est faux, le DASEN Jacques Caillaut l'a pourtant dit. professeur

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par Tamerlan le Mer 10 Fév 2016 - 12:46

@John a écrit:
La tension qui règne dans de nombreux collèges toulousains a été mise en lumière par les graves événements qui viennent de marquer la vie de trois établissements.

Le suicide d'un enseignant de 27 ans, stagiaire au collège Hubertine-Auclert (à Croix-Daurade) et les grèves déclenchées dans deux collèges à la suite de bagarres entre élèves les 29 janvier et 3 février, ont soulevé la chape de silence.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/02/08/2272457-la-violence-gangrene-les-colleges.html

Pourtant, avec le bel observatoire interministériel de la violence scolaire, que même Eric Debarbieux a fini par déserter, nous pensions tous que les problèmes s'étaient résolus, n'est-ce pas ?

Il est toujours risqué de prendre la température d'un patient quand on n'a pas de médocs...

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par Fires of Pompeii le Mer 10 Fév 2016 - 12:46

Absolument détestable ce Caillaut "Personne n'oblige les profs à être profs."
C'est donc de leur faute si certains profs sont dégoûtés de leur travail...

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par JPhMM le Mer 10 Fév 2016 - 12:51

@Fires of Pompeii a écrit:Absolument détestable ce Caillaut "Personne n'oblige les profs à être profs."
Si ce monsieur n'est pas capable de faire son métier de prise en compte des difficultés de services, qu'il sache que personne ne l'a obligé à être directeur académique des services de l’Éducation Nationale de la Haute-Garonne.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par Fires of Pompeii le Mer 10 Fév 2016 - 12:53

@JPhMM a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:Absolument détestable ce Caillaut "Personne n'oblige les profs à être profs."
Si ce monsieur n'est pas capable de faire son métier de prise en compte des difficultés de services, qu'il sache que personne ne l'a obligé à être directeur académique des services de l’Éducation Nationale de la Haute-Garonne.

Absolument.
En fait c'est même plutôt l'inverse, je lui demanderais bien d'aller voir ailleurs si on y est.

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par Tamerlan le Mer 10 Fév 2016 - 12:58

Il faut le comprendre ce pauvre homme. Tout part en sucette: la société qui se paupérise, les quartiers, l'éducation spécialisée... Sa hiérarchie lui donne l'ordre de tenir la position, mais si les poilus rechignent à se faire découper en rondelles sur place il y a de quoi devenir ronchon... Smile

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par Daphné le Mer 10 Fév 2016 - 13:46

@JPhMM a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:Absolument détestable ce Caillaut "Personne n'oblige les profs à être profs."
Si ce monsieur n'est pas capable de faire son métier de prise en compte des difficultés de services, qu'il sache que personne ne l'a obligé à être directeur académique des services de l’Éducation Nationale de la Haute-Garonne.

Absolument !
Quel mépris, quelle démission de l'institution qui se défausse sur le personnel  furieux

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par Osmie le Mer 10 Fév 2016 - 14:06

Minorité en difficulté

L'Inspection académique et les et enseignants partagent toutefois un constat : «Au moins trois quarts des collégiens sont super». Mais face à cette majorité qui souhaite travailler, la gestion de la minorité en difficulté repose sur les épaules des profs. Une semaine après les bagarres au collège Georges Sand (à la Cépière), les fauteurs de trouble n'avaient toujours pas été sanctionnés. Pour Bernard Schwartz «les chefs d'établissements sont devenus des managers administratifs. Ils ne remplissent plus leur rôle de garants de l'autorité. Les sanctions ne sont pas appliquées.» Résultat : «Petit à petit , notre seuil de tolérance augmente et les élèves difficiles agissent en toute impunité. Tout ce passe comme si l'institution leur disait : on est en banlieue, c'est normal que vous, vous comportiez comme vous le faites».



Exactement ce que nous vivons chez nous ; de nombreux dérapages n'existeraient pas si une masse de CDE ne s'aplatissait pas devant les élèves et leurs parents.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par Osmie le Mer 10 Fév 2016 - 14:13

Le métier selon la FCPE :

Pour la présidente de la FCPE 31, le temps où il suffisait de transmettre un savoir pour être un bon prof est révolu. L'enseignant moderne doit aujourd'hui être capable de gérer l'hétérogénéité de sa classe et de contrôler le groupe. Autant de compétences qui s'apprennent comme les maths et la physique, mais que la suppression des IUFM sous la présidence Sarkozy avait fini par faire oublier.

C'est marrant ; je croyais de je m'occupais déjà de l'hétérogénéité de mes classes et que je contrôlais le groupe, ce dernier point étant indispensable pour transmettre ma discipline. Manifestement, je n'ai rien compris à mon métier.
Mais comment ces gens voient-ils notre profession ? Comme dans la BD du MEN, "rosa, rosa, rosam" récité dans un coin ?

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par JPhMM le Mer 10 Fév 2016 - 14:17

Flûte ! mais comment pouvais-je réussir à enseigner les mathématiques sans contrôler le groupe classe ? C'était vraiment une autre époque, dont les rouages nous sont devenus si lointains qu'ils en sont devenus incompréhensibles.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par User5899 le Mer 10 Fév 2016 - 14:20

@JPhMM a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:Absolument détestable ce Caillaut "Personne n'oblige les profs à être profs."
Si ce monsieur n'est pas capable de faire son métier de prise en compte des difficultés de services, qu'il sache que personne ne l'a obligé à être directeur académique des services de l’Éducation Nationale de la Haute-Garonne.
En même temps, ce n'est pas sa faute si sa hiérarchie oublie de lui rappeler que son rôle est d'être auprès de ses personnels, à l'image du ministre de l'intérieur auprès des policiers.
Il ne faut pas lui en vouloir. Pour moi, il est victime d'un complot Rolling Eyes

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par Cath le Mer 10 Fév 2016 - 14:21

@Osmie a écrit:Le métier selon la FCPE :

Pour la présidente de la FCPE 31, le temps où il suffisait de transmettre un savoir pour être un bon prof est révolu. L'enseignant moderne doit aujourd'hui être capable de gérer l'hétérogénéité de sa classe et de contrôler le groupe. Autant de compétences qui s'apprennent comme les maths et la physique, mais que la suppression des IUFM sous la présidence Sarkozy avait fini par faire oublier.


Oh, mais c'est facile en fait !
Il ne s'agit pas d'empêcher que ça se produise mais juste de le gérer !

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par User5899 le Mer 10 Fév 2016 - 14:23

@Tamerlan a écrit:Il faut le comprendre ce pauvre homme. Tout part en sucette: la société qui se paupérise, les quartiers, l'éducation spécialisée... Sa hiérarchie lui donne l'ordre de tenir la position, mais si les poilus rechignent à se faire découper en rondelles sur place il y a de quoi devenir ronchon... Smile
Vous voulez dire que les sentiers de la gloire semblent bourbeux ?
Tirons sur la troupe !

@Osmie a écrit:Le métier selon la FCPE :

Pour la présidente de la FCPE 31, le temps où il suffisait de transmettre un savoir pour être un bon prof est révolu. L'enseignant moderne doit aujourd'hui être capable de gérer l'hétérogénéité de sa classe et de contrôler le groupe. Autant de compétences qui s'apprennent comme les maths et la physique, mais que la suppression des IUFM sous la présidence Sarkozy avait fini par faire oublier.

Ah, c'est vrai, il manquait l'asine pour fricater l'autre asine Rolling Eyes

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par JPhMM le Mer 10 Fév 2016 - 14:28

Cripure a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:Absolument détestable ce Caillaut "Personne n'oblige les profs à être profs."
Si ce monsieur n'est pas capable de faire son métier de prise en compte des difficultés de services, qu'il sache que personne ne l'a obligé à être directeur académique des services de l’Éducation Nationale de la Haute-Garonne.
En même temps, ce n'est pas sa faute si sa hiérarchie oublie de lui rappeler que son rôle est d'être auprès de ses personnels, à l'image du ministre de l'intérieur auprès des policiers.
Il ne faut pas lui en vouloir. Pour moi, il est victime d'un complot Rolling Eyes
Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par Iphigénie le Mer 10 Fév 2016 - 14:32

Pour la présidente de la FCPE 31, le temps où il suffisait de transmettre un savoir pour être un bon prof est révolu. L'enseignant moderne doit aujourd'hui être capable de gérer l'hétérogénéité de sa classe et de contrôler le groupe. Autant de compétences qui s'apprennent comme les maths et la physique, mais que la suppression des IUFM sous la présidence Sarkozy avait fini par faire oublier.

"L'enseignant moderne"....
Ben il a les problèmes de l'enseignant moderne: c'est donc le progrès que vous nous dites. Allez-y, soyez compétents: on attend. Ah non! pardon, un soupçon de nostalgie à la FCPE, le bon vieux temps des IUFM: quels réacs ces parents de la FCPE, toujours tournés vers le passé.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par sena le Mer 10 Fév 2016 - 16:00

Et si l'on parlait des parents modernes?

sena
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par amalricu le Mer 10 Fév 2016 - 16:04

Très bien tout ça....faut que ça pète....

Ils veulent des professeurs "dresseurs de fauves" et pédagogues avertis....ça se paye à son prix. On peut faire des économies en virant le Caillaut de son bureau.

amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par Tamerlan le Mer 10 Fév 2016 - 16:51

Cripure a écrit:
@Tamerlan a écrit:Il faut le comprendre ce pauvre homme. Tout part en sucette: la société qui se paupérise, les quartiers, l'éducation spécialisée... Sa hiérarchie lui donne l'ordre de tenir la position, mais si les poilus rechignent à se faire découper en rondelles sur place il y a de quoi devenir ronchon... Smile
Vous voulez dire que les sentiers de la gloire semblent bourbeux ?
Tirons sur la troupe !

Mince Cripure, les Palmes ça se mérite par son attitude exemplaire à tenir sous le feu les deux pieds dans la boue, le sang et le bren!
Plus sérieusement la brutalité de ce que dit ce monsieur montre un système qui est salement en train de craquer dans pas mal de coins de France. Il semblerait néanmoins qu'à Toulouse la hiérarchie soit en ce moment plus brutale qu'ailleurs.

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par Honchamp le Mer 10 Fév 2016 - 22:21

Le Café Pédagogique du 4 février fait état d'une commission parlementaire chargée d'étudier la formation des enseignants.
Est-ce qu'on ne pourrait pas essayer, en envoyant des mails par exemple, d'attirer leur attention sur :
- Les situations , comme à Toulouse, où les stagiaires sont placés dans des établissements difficiles.
- Le fait que certaines ESPE tyrannisent les stagiaires au delà de ce qu'on peut imaginer.


Le lien vers Le Café Pédagogique :
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/02/04022016Article635901669798241441.aspx

Le lien vers l'Ass. Nat :
les membres.
http://www2.assemblee-nationale.fr/14/commissions-permanentes/commission-des-affaires-culturelles/missions-d-information/formation-des-enseignants/%28block%29/28132

Il y a pas mal de socialistes dont je pense qu'il n'y a rien à attendre, et je n'y connais personne (de nom !!) à part M.Tabarot (toujours sarkozyste ?) , B.Pompili , et Marie Georges Buffet : le PC est-il gangrené par la politique du ministère et des socialistes ? MG Buffet peut-elle être sensible à nos arguments ?
Les autres ?

Qu'en pensez-vous ?

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par amalricu le Jeu 11 Fév 2016 - 8:29

Madama Pompili, toute EELV qu'elle est, a voté sans sourciller la déchéance de nationalité....
une place dans le remaniement qui s'annonce...Alors ne rêvons pas.

amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par e-Wanderer le Jeu 11 Fév 2016 - 9:02

"Les syndicats mettent en avant un manque de postes d'enseignement spécialisé qui conduit à intégrer des élèves qui bénéficiaient d'une prise en charge particulière ?

– Ce n'est pas de la responsabilité de l'Éducation nationale."

Celle de qui alors ? des taxis, des plombiers ou des marins-pêcheurs ? J'hésite…

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toulouse : la violence gangrène les collèges

Message par Ronin le Jeu 11 Fév 2016 - 9:05

Ben c'est la loi de 2005. Celle de Chirac pour faire des économies avec la satisfaction des associations de parents et un vote unanime de l'Assemblée. Démagogie, quand tu nous tiens...

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum