Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
VicomteDeValmont
Esprit éclairé

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par VicomteDeValmont le Mer 10 Fév 2016 - 18:52
Il est clair que ce fonctionnement, s'il n'est pas modifié par le prochain quinquennat, va conduire à se questionner sur la place de l'agrégation.
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par gauvain31 le Mer 10 Fév 2016 - 18:54
@JPhMM a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Jenny a écrit:

Suite de l'article

L'article du Nouvel Obs
Bibi est en maîtrise, et la réussit. Bibi est demandé par le service militaire. Bibi le fait et le finit. Bibi voudrait aller en DEA. Bibi fait sa demande. Bibi est refusé (« on ne peut pas vous accepter, vous n'avez pas fait de mathématiques pendant un an » :shock: furieux ). Bibi apprend à la rentrée que sur 12 places en DEA, 9 ont été pourvues, faute de candidats. Bibi... blanchit.

fleurs2
Merci. C'était il y a longtemps, le deuil est fait. Wink

C'est quand même je trouve sacrément injuste. Et puis on sait jamais, si tu veux retourner à la fac après avoir eu l'agreg faire un M1 et M2 Wink
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par Marcel Khrouchtchev le Mer 10 Fév 2016 - 18:55
@gauvain31 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:En même temps, les rangs A sont sans doute responsables si on ne sélectionne pas vraiment à l'entrée de master, trop intéressés qu'ils sont à se garantir des heures en master et à ne pas trop s'encanailler en licence.
De toute façon, dans des masters recherche moribonds comme peut l'être celui d'histoire de mon département, je pense qu'il est illusoire de sélectionner, on est déjà content quand on a des clients. Ce qui donne des M2 merdiques qui ne valent rien. Mais au moins le diplôme continue d'exister.

Tes étudiants en M2 en ont-ils conscience Marcel?


Oh mais moi je ne suis pas habilité à suivre des M2! Evil or Very Mad
Mais sinon, oui, ils doivent bien s'en apercevoir, puisqu'ils ne demandent même pas à continuer en thèse. La plupart sont paumés.
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par gauvain31 le Mer 10 Fév 2016 - 18:55
@VicomteDeValmont a écrit:Il est clair que ce fonctionnement, s'il n'est pas modifié par le prochain quinquennat, va conduire à se questionner sur la place de l'agrégation.

Que veux-tu dire Valmont? En quoi la place l'agrégation serait-elle sujette à questionnement?
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par gauvain31 le Mer 10 Fév 2016 - 18:57
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:En même temps, les rangs A sont sans doute responsables si on ne sélectionne pas vraiment à l'entrée de master, trop intéressés qu'ils sont à se garantir des heures en master et à ne pas trop s'encanailler en licence.
De toute façon, dans des masters recherche moribonds comme peut l'être celui d'histoire de mon département, je pense qu'il est illusoire de sélectionner, on est déjà content quand on a des clients. Ce qui donne des M2 merdiques qui ne valent rien. Mais au moins le diplôme continue d'exister.

Tes étudiants en M2 en ont-ils conscience Marcel?


Oh mais moi je ne suis pas habilité à suivre des M2! Evil or Very Mad
Mais sinon, oui, ils doivent bien s'en apercevoir, puisqu'ils ne demandent même pas à continuer en thèse. La plupart sont paumés.

Paumés parce qu'ils ne comprennent pas les cours (problème de niveau), ou paumés parce qu'ils ne voient pas leur avenir professionnel?
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par Marcel Khrouchtchev le Mer 10 Fév 2016 - 18:59
@gauvain31 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:En même temps, les rangs A sont sans doute responsables si on ne sélectionne pas vraiment à l'entrée de master, trop intéressés qu'ils sont à se garantir des heures en master et à ne pas trop s'encanailler en licence.
De toute façon, dans des masters recherche moribonds comme peut l'être celui d'histoire de mon département, je pense qu'il est illusoire de sélectionner, on est déjà content quand on a des clients. Ce qui donne des M2 merdiques qui ne valent rien. Mais au moins le diplôme continue d'exister.

Tes étudiants en M2 en ont-ils conscience Marcel?


Oh mais moi je ne suis pas habilité à suivre des M2! Evil or Very Mad
Mais sinon, oui, ils doivent bien s'en apercevoir, puisqu'ils ne demandent même pas à continuer en thèse. La plupart sont paumés.

Paumés parce qu'ils ne comprennent pas les cours (problème de niveau),  ou paumés parce qu'ils ne voient pas leur avenir professionnel?

Un peu des deux, mais surtout la deuxième option.
avatar
VicomteDeValmont
Esprit éclairé

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par VicomteDeValmont le Mer 10 Fév 2016 - 19:04
@gauvain31 a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:Il est clair que ce fonctionnement, s'il n'est pas modifié par le prochain quinquennat, va conduire à se questionner sur la place de l'agrégation.

Que veux-tu dire Valmont? En quoi la place l'agrégation serait-elle sujette à questionnement?

De facto, il n'est plus possible de la passer si tu suis le cursus normal pour devenir enseignant puisque le CAPES se passe pendant l'année de M1, le stage pendant l'année de M2.
Avant, il était possible de demander une année de report de stage suite à la réussite du CAPES, maintenant ce n'est plus vraiment le cas si l'on suit le cursus normal puisque le stage de titularisation est inscrit dans le programme de M2.
Par ailleurs, il n'est pas possible de passer le CAPES tout en faisant un master recherche puisque l'étudiant est redirigé vers un M2 MEEF s'il réussit le concours pendant son année de M1.
A moins d'avoir le temps et l'argent de se permettre une voire deux années (comme c'est souvent le cas pour réussir l'agreg) après le master pour passer l'agrégation, la chose est bien compromise et réservée dans les faits aux classes sociales les plus favorisées.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par JPhMM le Mer 10 Fév 2016 - 19:06
@VicomteDeValmont a écrit:A moins d'avoir le temps et l'argent de se permettre une voire deux années (comme c'est souvent le cas pour réussir l'agreg) après le master pour passer l'agrégation, la chose est bien compromise et réservée dans les faits aux classes sociales les plus favorisées.
Bienvenue dans le meilleur des mondes socialistes cheers

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par gauvain31 le Mer 10 Fév 2016 - 19:07
En sciences le problème est peut-être moins prégnant , car dans la plupart des masters (recherche et master pro) il y a des conventions de stage (2 mois en M1 et 6 mois rémunérés en M2) dans des laboratoires (CNRS, INRA, etc.) et on encourage fortement la mobilité internationale. Il est inconcevable qu'un étudiant en master de Géosciences et surtout de Biologie Cellulaire/Moléculaire fasse tout le cursus en France. La colocataire de ma sœur était en M2 biologie cellulaire option oncologie: elle m'a raconté qu'elle a fait son stage de 6 mois à Montréal... bref normale pour un stage de M2. Elle est en thèse actuellement financée parla ligue contre le Cancer. C'est un domaine qui recrute bien.
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par gauvain31 le Mer 10 Fév 2016 - 19:15
@VicomteDeValmont a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:Il est clair que ce fonctionnement, s'il n'est pas modifié par le prochain quinquennat, va conduire à se questionner sur la place de l'agrégation.

Que veux-tu dire Valmont? En quoi la place l'agrégation serait-elle sujette à questionnement?

De facto, il n'est plus possible de la passer si tu suis le cursus normal pour devenir enseignant puisque le CAPES se passe pendant l'année de M1, le stage pendant l'année de M2.
Avant, il était possible de demander une année de report de stage suite à la réussite du CAPES, maintenant ce n'est plus vraiment le cas si l'on suit le cursus normal puisque le stage de titularisation est inscrit dans le programme de M2.
Par ailleurs, il n'est pas possible de passer le CAPES tout en faisant un master recherche puisque l'étudiant est redirigé vers un M2 MEEF s'il réussit le concours pendant son année de M1.
A moins d'avoir le temps et l'argent de se permettre une voire deux années (comme c'est souvent le cas pour réussir l'agreg) après le master pour passer l'agrégation, la chose est bien compromise et réservée dans les faits aux classes sociales les plus favorisées.

Oui je comprends, ça n'est pas nouveau... j'ai une jeune stagiaire dans mon lycée ... arrivée 11ème au CAPES, qui ne va pas poursuivre malheureusement  en prépa agreg, alors qu'elle a le niveau pour....

Dans ce cas, je ne comprends pas pourquoi on ne peut pas faire ou créer un  "report d'entrée dans le métier " après titularisation pour juguler les pertes d'étudiants. Le système à tout à y gagner en augmentant les effectifs de prépas agreg.
Ou alors autoriser le passage du CAPES en Licence et de  l'agreg en M1 (validé)
avatar
Sulfolobus
Érudit

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par Sulfolobus le Mer 10 Fév 2016 - 20:33
@gauvain31 a écrit:En sciences le problème est peut-être moins prégnant , car dans la plupart des masters (recherche et master pro) il y a des conventions de stage (2 mois en M1 et 6 mois rémunérés en M2) dans des laboratoires (CNRS, INRA, etc.) et on encourage fortement la mobilité internationale.
Euh ? Ah Bon ?? Laughing
Et la rémunération c'est 500 euros par mois hein...et pas de droits sociaux bien sûr.

Il est inconcevable qu'un étudiant en master de Géosciences et surtout de Biologie Cellulaire/Moléculaire fasse tout le cursus en France.
Oh si c'est très concevable. Je dirais même que partir en M2 c'est se tirer une balle dans le pied pour la thèse (les ED préfèrent les candidats qui ont fait le M2 là où ils feront leur thèse et quand une équipe a un financement, elle aime souvent bien connaitre l'étudiant).
Partir en M1 est par contre plus fréquent mais c'est rarement plus de 2 mois.

La colocataire de ma sœur était en M2 biologie cellulaire option oncologie: elle m'a raconté qu'elle a fait son stage de 6 mois à Montréal... bref normale pour un stage de M2. Elle est en thèse actuellement financée parla ligue contre le Cancer. C'est un domaine qui recrute bien.
Cancer quoi... Un des rares domaines où c'est pas trop dur de trouver un financement de thèse (justement parce que les assos financent pas mal de thèses).

Quant au doctorat pour tous : ça n'arrivera pas vue la rareté des bourses pour payer les doctorants. Wink
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par gauvain31 le Mer 10 Fév 2016 - 20:52
Oui là je plaisantais bien sûr pour le doctorat. Quant à l'étranger, je me suis mal exprimé : je parlais du stage à l'étranger bien sûr (inclus dans la formation M1+ M2), pas de la formation elle-même.
Oui je sais que la rémunération est faible, c'est mieux que rien: ma sœur a fait un stage dans le cadre de sa maîtrise à Sciences Po Toulouse il y a plus de 10 ans : c'était un an au Costa Rica sur ses économies.
Quand j'ai appris par une jeune collègue de SPC ayant fais récemment un M2 , que c'était rémunéré, je me suis dit: c'est déjà ça , certes peu, je suis d'accord (ils devraient être au SMIC)
archeboc
Esprit éclairé

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par archeboc le Mer 10 Fév 2016 - 21:07
La non sélection en fin de M1 est un non problème : les universités savent, au sein d'un M2, multiplier les options et garder les meilleures filières sous conditions de niveau.

Dans le pire des cas, elles feront ce qu'elles savent déjà faire en L3 : si on n'a pas le droit de faire de sélection pour le diplôme reconnu par l'Etat, on fera des certifications parallèles, sélectives, certaines très cher (et d'autres pas). En L3, cela s'appelle Bachelor et Licence Pro. Les premiers ne sont pas reconnus par l'Etat, mais qui se soucie de l'avis de cette vieille carne ?

Si on est obligé de faire open bar en M1, et bien tant pis, on se contentera de bourrer les amphis en M1 comme on sait déjà faire, et les rares travaux pratiques seront renvoyés aux M2 les plus sélectifs.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


Bouboule
Expert spécialisé

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par Bouboule le Mer 10 Fév 2016 - 21:11
@VicomteDeValmont a écrit:La situation actuelle est ridicule: pourquoi donner l'année de M1 (qui ne sert à rien) si on n'accepte pas ensuite les étudiants en M2?

Je suis d'accord avec ça. L'obtention du M1 devrait automatiquement valoir droit à inscription dans un ou plusieurs M2 filiés (je ne sais pas si ça se dit et s'écrit).

avatar
Anarore
Niveau 9

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par Anarore le Mer 10 Fév 2016 - 21:13
@VicomteDeValmont a écrit:

De facto, il n'est plus possible de la passer si tu suis le cursus normal pour devenir enseignant puisque le CAPES se passe pendant l'année de M1, le stage pendant l'année de M2.
Avant, il était possible de demander une année de report de stage suite à la réussite du CAPES, maintenant ce n'est plus vraiment le cas si l'on suit le cursus normal puisque le stage de titularisation est inscrit dans le programme de M2.
Par ailleurs, il n'est pas possible de passer le CAPES tout en faisant un master recherche puisque l'étudiant est redirigé vers un M2 MEEF s'il réussit le concours pendant son année de M1.
A moins d'avoir le temps et l'argent de se permettre une voire deux années (comme c'est souvent le cas pour réussir l'agreg) après le master pour passer l'agrégation, la chose est bien compromise et réservée dans les faits aux classes sociales les plus favorisées.

C'est déjà le cas actuellement... J'ai passé un Master Recherche en Lettres, en vue de me diriger vers l'université. Pas de poste, si ce n'est en contractuel. Je l'ai fait quelques années, et me suis retrouvée à passer le Capes pendant un an pendant une année "sabbatique" grâce à mes économies.

Cela dit, le report de stage est toujours faisable pour passer l'agrégation. Techniquement tu peux donc passer le M1; avoir ton Capes, et demander un report pour passer l'agrég. Si tu l'as tant mieux, tu fais le stage de M2 en tant qu'agrégé, sinon tu le fais en tant que certifié.

_________________
"En dépit de tout ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde." - Le Cercle des Poètes Disparus

"Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce? Un serment fait d'un peu plus près, une promesse plus précise, un aveu qui se veut confirmer, un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer;
C'est un secret qui prend la bouche pour oreille, un instant d'infini qui fait un bruit d'abeille, une communion ayant un goût de fleur, une façon d'un peu se respirer le coeur, et d'un peu se goûter, au bord des lèvres, l'âme!" - Cyrano de Bergerac
avatar
Sulfolobus
Érudit

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par Sulfolobus le Mer 10 Fév 2016 - 21:39
@gauvain31 a écrit:Oui là je plaisantais bien sûr pour le doctorat. Quant à l'étranger, je me suis mal exprimé : je parlais du stage à l'étranger bien sûr (inclus dans la formation M1+ M2), pas de la formation elle-même.
Le stage a l'étranger n'est pas une obligation dans la plupart des masters. Wink Bien sûr, certains étudiants décident de partir et ils en ont toujours le droit. Par contre, il faut savoir que pour la thèse, partir en M2 peut être contre-indiqué en fonction de l'ED visée.

Oui je sais que la rémunération est faible, c'est mieux que rien: ma sœur a fait un stage dans le cadre de sa maîtrise à Sciences Po Toulouse il y a plus de 10 ans : c'était un an au Costa Rica sur ses économies.
C'est toujours le cas si le stage est à l'étranger.
avatar
VicomteDeValmont
Esprit éclairé

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par VicomteDeValmont le Mer 10 Fév 2016 - 22:45
@Anarore a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:

De facto, il n'est plus possible de la passer si tu suis le cursus normal pour devenir enseignant puisque le CAPES se passe pendant l'année de M1, le stage pendant l'année de M2.
Avant, il était possible de demander une année de report de stage suite à la réussite du CAPES, maintenant ce n'est plus vraiment le cas si l'on suit le cursus normal puisque le stage de titularisation est inscrit dans le programme de M2.
Par ailleurs, il n'est pas possible de passer le CAPES tout en faisant un master recherche puisque l'étudiant est redirigé vers un M2 MEEF s'il réussit le concours pendant son année de M1.
A moins d'avoir le temps et l'argent de se permettre une voire deux années (comme c'est souvent le cas pour réussir l'agreg) après le master pour passer l'agrégation, la chose est bien compromise et réservée dans les faits aux classes sociales les plus favorisées.

C'est déjà le cas actuellement... J'ai passé un Master Recherche en Lettres, en vue de me diriger vers l'université. Pas de poste, si ce n'est en contractuel. Je l'ai fait quelques années, et me suis retrouvée à passer le Capes pendant un an pendant une année "sabbatique" grâce à mes économies.

Cela dit, le report de stage est toujours faisable pour passer l'agrégation. Techniquement tu peux donc passer le M1; avoir ton Capes, et demander un report pour passer l'agrég. Si tu l'as tant mieux, tu fais le stage de M2 en tant qu'agrégé, sinon tu le fais en tant que certifié.

Hm, non. Il faut un Master pour passer l'agrégation.

Toutes les conditions spécifiques s'apprécient à la date de publication des résultats d'admissibilité.


Condition de titres ou diplômes

Le candidat doit justifier :

  • d'un master,

avatar
Laverdure
Grand sage

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par Laverdure le Mer 10 Fév 2016 - 22:51
@VicomteDeValmont a écrit:
@Anarore a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:

De facto, il n'est plus possible de la passer si tu suis le cursus normal pour devenir enseignant puisque le CAPES se passe pendant l'année de M1, le stage pendant l'année de M2.
Avant, il était possible de demander une année de report de stage suite à la réussite du CAPES, maintenant ce n'est plus vraiment le cas si l'on suit le cursus normal puisque le stage de titularisation est inscrit dans le programme de M2.
Par ailleurs, il n'est pas possible de passer le CAPES tout en faisant un master recherche puisque l'étudiant est redirigé vers un M2 MEEF s'il réussit le concours pendant son année de M1.
A moins d'avoir le temps et l'argent de se permettre une voire deux années (comme c'est souvent le cas pour réussir l'agreg) après le master pour passer l'agrégation, la chose est bien compromise et réservée dans les faits aux classes sociales les plus favorisées.

C'est déjà le cas actuellement... J'ai passé un Master Recherche en Lettres, en vue de me diriger vers l'université. Pas de poste, si ce n'est en contractuel. Je l'ai fait quelques années, et me suis retrouvée à passer le Capes pendant un an pendant une année "sabbatique" grâce à mes économies.

Cela dit, le report de stage est toujours faisable pour passer l'agrégation. Techniquement tu peux donc passer le M1; avoir ton Capes, et demander un report pour passer l'agrég. Si tu l'as tant mieux, tu fais le stage de M2 en tant qu'agrégé, sinon tu le fais en tant que certifié.

Hm, non. Il faut un Master pour passer l'agrégation.

Toutes les conditions spécifiques s'apprécient à la date de publication des résultats d'admissibilité.


Condition de titres ou diplômes


Le candidat doit justifier :

  • d'un master,



De toute façon, est-il réellement possible de réussir l'agrégation après un M2 MEEF ? Il vaut mieux choisir dès le départ le concours qu'on vise ou alors aller jusqu'au M2R puis passer CAPES et agrégation.

_________________
avatar
Sulfolobus
Érudit

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par Sulfolobus le Mer 10 Fév 2016 - 22:55
@VicomteDeValmont a écrit:
@Anarore a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:

De facto, il n'est plus possible de la passer si tu suis le cursus normal pour devenir enseignant puisque le CAPES se passe pendant l'année de M1, le stage pendant l'année de M2.
Avant, il était possible de demander une année de report de stage suite à la réussite du CAPES, maintenant ce n'est plus vraiment le cas si l'on suit le cursus normal puisque le stage de titularisation est inscrit dans le programme de M2.
Par ailleurs, il n'est pas possible de passer le CAPES tout en faisant un master recherche puisque l'étudiant est redirigé vers un M2 MEEF s'il réussit le concours pendant son année de M1.
A moins d'avoir le temps et l'argent de se permettre une voire deux années (comme c'est souvent le cas pour réussir l'agreg) après le master pour passer l'agrégation, la chose est bien compromise et réservée dans les faits aux classes sociales les plus favorisées.

C'est déjà le cas actuellement... J'ai passé un Master Recherche en Lettres, en vue de me diriger vers l'université. Pas de poste, si ce n'est en contractuel. Je l'ai fait quelques années, et me suis retrouvée à passer le Capes pendant un an pendant une année "sabbatique" grâce à mes économies.

Cela dit, le report de stage est toujours faisable pour passer l'agrégation. Techniquement tu peux donc passer le M1; avoir ton Capes, et demander un report pour passer l'agrég. Si tu l'as tant mieux, tu fais le stage de M2 en tant qu'agrégé, sinon tu le fais en tant que certifié.

Hm, non. Il faut un Master pour passer l'agrégation.

Toutes les conditions spécifiques s'apprécient à la date de publication des résultats d'admissibilité.


Condition de titres ou diplômes



Le candidat doit justifier :

  • d'un master,


Un certain nombre de préparations à l'agrégation délivrent un master avant l'admissibilité ce qui permet de le faire.
avatar
Lyra-Lollys
Fidèle du forum

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par Lyra-Lollys le Jeu 11 Fév 2016 - 8:50
@Laverdure a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:
@Anarore a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:

De facto, il n'est plus possible de la passer si tu suis le cursus normal pour devenir enseignant puisque le CAPES se passe pendant l'année de M1, le stage pendant l'année de M2.
Avant, il était possible de demander une année de report de stage suite à la réussite du CAPES, maintenant ce n'est plus vraiment le cas si l'on suit le cursus normal puisque le stage de titularisation est inscrit dans le programme de M2.
Par ailleurs, il n'est pas possible de passer le CAPES tout en faisant un master recherche puisque l'étudiant est redirigé vers un M2 MEEF s'il réussit le concours pendant son année de M1.
A moins d'avoir le temps et l'argent de se permettre une voire deux années (comme c'est souvent le cas pour réussir l'agreg) après le master pour passer l'agrégation, la chose est bien compromise et réservée dans les faits aux classes sociales les plus favorisées.

C'est déjà le cas actuellement... J'ai passé un Master Recherche en Lettres, en vue de me diriger vers l'université. Pas de poste, si ce n'est en contractuel. Je l'ai fait quelques années, et me suis retrouvée à passer le Capes pendant un an pendant une année "sabbatique" grâce à mes économies.

Cela dit, le report de stage est toujours faisable pour passer l'agrégation. Techniquement tu peux donc passer le M1; avoir ton Capes, et demander un report pour passer l'agrég. Si tu l'as tant mieux, tu fais le stage de M2 en tant qu'agrégé, sinon tu le fais en tant que certifié.

Hm, non. Il faut un Master pour passer l'agrégation.

Toutes les conditions spécifiques s'apprécient à la date de publication des résultats d'admissibilité.


Condition de titres ou diplômes




Le candidat doit justifier :

  • d'un master,



De toute façon, est-il réellement possible de réussir l'agrégation après un M2 MEEF ? Il vaut mieux choisir dès le départ le concours qu'on vise ou alors aller jusqu'au M2R puis passer CAPES et agrégation.

Tout dépend de l'endroit où l'on passe le MEEF, il y en a où la formation est bonne et exigeante et d'autre où franchement on se demande quel est l'intérêt.
avatar
e-Wanderer
Expert spécialisé

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par e-Wanderer le Jeu 11 Fév 2016 - 10:57
De toute façon, je ne vois pas bien quelle sélection il y avait. La pire étudiante que j'ai jamais eue, qui a décroché son CAPES à la 7e tentative, est titulaire de 2 masters (MEEF et Littérature française). Alors inutile de raconter des carabistouilles. Ça concerne peut-être les grosses facs parisiennes qui peuvent se permettre de faire le tri, mais pas les facs moyennes de province qui au contraire courent après les étudiants pour pouvoir continuer à ouvrir certains séminaires. Dans ma spécialité, je suis à peu près tranquille car j'ai une grosse trentaine d'inscrits au séminaire de Master (ce qui me permet de maintenir certaines exigences et de ne pas mettre la moyenne à des étudiants vraiment trop faibles), mais certains collègues se battent pour maintenir leur cours ouvert, ils préparent un programme pendant les vacances pour être parfois obligés de renoncer à la rentrée… Et quand on parle d'heures à faire, on parle de sauvegarde des postes, donc de débouchés pour les thésards, et même de survie pour certaines spécialités. Tout cela est très compliqué et procède d'un choix impossible : noter trop large et renoncer à la sélection, c'est dévaloriser les diplômes. Mais sélectionner, c'est courir le risque qu'il y ait encore moins de débouchés pour les thésards. Alors on essaie de naviguer entre deux eaux, sans trop se renier…

Peut-être aussi que si les étudiants n'étaient pas obligés de bosser à l'extérieur (parfois de nuit) pour assurer leur subsistance, le niveau serait un peu meilleur. Ça concerne un bon tiers de l'effectif, au bas mot.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par Marcel Khrouchtchev le Jeu 11 Fév 2016 - 12:27
Merci e-Wanderer.
avatar
corailc
Fidèle du forum

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par corailc le Jeu 11 Fév 2016 - 12:37
Oui, j'allais quand même faire remarquer que de plus en plus d'étudiants travaillent à côté pour pouvoir faire leurs études. Ce fut mon cas et ça a considérablement ralenti l'obtention de ma licence et perturbé mon attention durant les cours qui débutaient à 8 heures du mat' pétantes.

_________________
In tenebris lumen rectis.
Terre des Lettres, manuel militant et intelligent. http://terredeslettres.nathan.fr/
avatar
Laverdure
Grand sage

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par Laverdure le Jeu 11 Fév 2016 - 14:49
@e-Wanderer a écrit:De toute façon, je ne vois pas bien quelle sélection il y avait. La pire étudiante que j'ai jamais eue, qui a décroché son CAPES à la 7e tentative, est titulaire de 2 masters (MEEF et Littérature française). Alors inutile de raconter des carabistouilles. Ça concerne peut-être les grosses facs parisiennes qui peuvent se permettre de faire le tri, mais pas les facs moyennes de province qui au contraire courent après les étudiants pour pouvoir continuer à ouvrir certains séminaires. Dans ma spécialité, je suis à peu près tranquille car j'ai une grosse trentaine d'inscrits au séminaire de Master (ce qui me permet de maintenir certaines exigences et de ne pas mettre la moyenne à des étudiants vraiment trop faibles), mais certains collègues se battent pour maintenir leur cours ouvert, ils préparent un programme pendant les vacances pour être parfois obligés de renoncer à la rentrée… Et quand on parle d'heures à faire, on parle de sauvegarde des postes, donc de débouchés pour les thésards, et même de survie pour certaines spécialités. Tout cela est très compliqué et procède d'un choix impossible : noter trop large et renoncer à la sélection, c'est dévaloriser les diplômes. Mais sélectionner, c'est courir le risque qu'il y ait encore moins de débouchés pour les thésards. Alors on essaie de naviguer entre deux eaux, sans trop se renier…

Peut-être aussi que si les étudiants n'étaient pas obligés de bosser à l'extérieur (parfois de nuit) pour assurer leur subsistance, le niveau serait un peu meilleur. Ça concerne un bon tiers de l'effectif, au bas mot.

Cela doit dépendre également des disciplines : en économie, ma fac sélectionnait en L3, en M1 (pour ceux qui viennent d'une autre L3) et en M2 et il y a toujours autant (sinon plus) d'étudiants, mais c'est un cas particulier. Pour ce qui est de l'emploi que les étudiants sont obligés de trouver pour financer leurs études, je suis tout à fait d'accord.

_________________
User17706
Enchanteur

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par User17706 le Lun 15 Fév 2016 - 12:44
Lien vers la décision (donné par Apices Juris ici [clic]) :

http://www.conseil-etat.fr/Decisions-Avis-Publications/Decisions/Selection-des-decisions-faisant-l-objet-d-une-communication-particuliere/CE-10-janvier-2016-Mme-D-M.-A

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par JPhMM le Lun 15 Fév 2016 - 12:47
Cela signifie-t-il que moi, qui n'ai qu'une Maîtrise old-skool, je peux m'inscrire en M2 sans que ce soit refusable ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Contenu sponsorisé

Re: Le Conseil d'Etat se prononce contre la sélection en M1/M2

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum