Réforme et chantage au poste

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réforme et chantage au poste

Message par Fantômette le Sam 13 Fév 2016 - 19:16

Bonjour à tous,

Dans notre collège qui comporte (-ait) une bilangue, son maintien l'année prochaine nécessite que la collègue d'Allemand aille faire des heures dans les écoles primaires du secteur pour assurer une "bilangue de continuité". C'est ça où elle perd son poste.
Or j'ai lu dans un autre fil que c'était illégal statutairement, sans compter qu'elle serait apparemment payée en HSE (!) selon un contact Snes.
Par ailleurs, le problème se pose avec un collègue de SVT (poste créé l'année dernière..) qui serait obligé d'aller faire des heures en SEGPA. Est-ce possible, légal?
Je ne parviens pas à trouver des textes réglementaires sur ce point.
Avez-vous des cas semblables dans votre établissement?
Merci à vous, pour eux.

_________________
"La dictature s'épanouit sur le terreau de l'ignorance." G.Orwell

Fantômette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par Madame_Prof le Sam 13 Fév 2016 - 19:18

@Fantômette a écrit:Bonjour à tous,

Dans notre collège qui comporte (-ait) une bilangue, son maintien l'année prochaine nécessite que la collègue d'Allemand aille faire des heures dans les écoles primaires du secteur pour assurer une "bilangue de continuité". C'est ça où elle perd son poste.
Or j'ai lu dans un autre fil que c'était illégal statutairement, sans compter qu'elle serait apparemment payée en HSE (!) selon un contact Snes.
Par ailleurs, le problème se pose avec un collègue de SVT (poste créé l'année dernière..) qui serait obligé d'aller faire des heures en SEGPA. Est-ce possible, légal?
Je ne parviens pas à trouver des textes réglementaires sur ce point.
Avez-vous des cas semblables dans votre établissement?
Merci à vous, pour eux.

J'enseigne les SVT en SEGPA. Légalement, c'est donc à fait possible. Comment cela se décide, je n'en sais trop rien. Je suis TZR, je suis arrivée et c'était dans mon service...

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par Norman Bates le Sam 13 Fév 2016 - 21:27

@Fantômette a écrit:que la collègue d'Allemand aille faire des heures dans les écoles primaires du secteur pour assurer une "bilangue de continuité". C'est ça où elle perd son poste.

Donc, elle complète son service, incomplet au collège, au primaire. On est d'accord ?

@Fantômette a écrit:elle serait apparemment payée en HSE

Ben donc, non.

@Fantômette a écrit:Par ailleurs, le problème se pose avec un collègue de SVT (poste créé l'année dernière..) qui serait obligé d'aller faire des heures en SEGPA. Est-ce possible, légal?
Je ne sais pas s'il est "légal" de contraindre à le faire, mais il est légal de faire des heures en SEGPA pour un prof du secondaire. Je l'ai fait à une époque, c'était une demande des collègues de SEGPA dans quelques matières (pour lesquels ils n'avaient pas d'enseignant + volonté de moins isoler les SEGPA en leur faisant avoir cours dans les bâtiments du collège quelques heures dans la semaine. Mais j'étais volontaire.

_________________
Why do I give valuable time to people who don't care if I live or die?

Norman Bates
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par Fesseur Pro le Sam 13 Fév 2016 - 21:32

@Norman Bates a écrit:
@Fantômette a écrit:que la collègue d'Allemand aille faire des heures dans les écoles primaires du secteur pour assurer une "bilangue de continuité". C'est ça où elle perd son poste.
Donc, elle complète son service, incomplet au collège, au primaire. On est d'accord ?
Je ne crois pas non.
C'est en sus de son service au collège pour avoir des 6e à la rentrée prochaine.
C'est ce qui se passe chez nous.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par kamasolou le Sam 13 Fév 2016 - 22:34

@Fantômette a écrit:Bonjour à tous,

Dans notre collège qui comporte (-ait) une bilangue, son maintien l'année prochaine nécessite que la collègue d'Allemand aille faire des heures dans les écoles primaires du secteur pour assurer une "bilangue de continuité". C'est ça où elle perd son poste.
Or j'ai lu dans un autre fil que c'était illégal statutairement, sans compter qu'elle serait apparemment payée en HSE (!) selon un contact Snes.
Par ailleurs, le problème se pose avec un collègue de SVT (poste créé l'année dernière..) qui serait obligé d'aller faire des heures en SEGPA. Est-ce possible, légal?
Je ne parviens pas à trouver des textes réglementaires sur ce point.
Avez-vous des cas semblables dans votre établissement?
Merci à vous, pour eux.

Pour la SEGPA : dans mon collège, beaucoup de professeurs PLC ont des classes de segpa. Par ex, j'enseigne la physique aux classes de segpa (dans ma salle). C'est inclus dans mes 18h de service et inscrit sur la VS.
Ces classes ont aussi svt, musique, eps, techno, anglais et arts pla avec les collègues des différentes matières.
Les PE se chargent de leur enseigner les autres matières : maths, français, hist-géo + les PLP font les ateliers.

Au niveau de la dhg, ça permet de maintenir certains postes de collège car la segpa donne des heures de dotation au collège.

Au niveau du salaire, chaque collègue PLC qui enseigne sa matière en segpa touche une prime mirobolante de... 2,34€/mois ! cheers

kamasolou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par banou95 le Sam 13 Fév 2016 - 23:01

Chez nous c'est pareil pour la collègue d'allemand qui aurait aimé que les heures en primaire, imposées pour cette bilangue de continuité, soient en complément de son service. Et non, elle devra être sur deux collèges, et les interventions en primaire payées é
hSE...

banou95
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par lemigou le Dim 14 Fév 2016 - 9:36

Chez nous, c'est aussi la même chose pour l'Allemand. La collègue a été soumise au chantage ignoble : soit elle acceptait de faire de l'Allemand en primaire soit la bilangue (je préfèrerais dire bilingue... pour éviter le barbarisme) était supprimée et son poste sautait.Elle est contractuelle et a peur de se retrouver au chômage. L'année prochaine, elle se retrouvera donc au minimum sur deux collèges plus des HSE pour la bilangue (bilingue...) à l'école primaire. Mais tout cela n'est que le début, ce sont les profs d'Allemand qui vont commencer à enseigner en primaire... les autres matières suivront bientôt.... on trouvera bien un chantage ignoble pour elles aussi...

lemigou
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par Lefteris le Dim 14 Fév 2016 - 9:45

Idem chez nous. Peu à peu , on va vers la mutualisation des services. La fonction créant l'organe, ce sera le corps unique dont certains rêvent tant, la flexibilité, avec les économies que cela génère.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par laMiss le Dim 14 Fév 2016 - 15:28

Oui il y a deux cas de figure pour les collègues d'allemand à qui on propose d'aller en primaire :
- "simplement" accepter pour compléter en primaire au lieu de compléter ailleurs, ce qui n'est pas obligatoire
- avoir déjà son temps plein sur un ou deux ou trois établissements et aller enseigner en primaire pour maintenir la bilangue, ce qui n'est pas obligatoire.
= assurer soi-même la continuité entre primaire et collège

Il est légal d'y aller. Mais ce n'est pas obligatoire.
Dans les deux cas, cela relève du volontariat.
Mais tu as mille fois raisons de souligner qu'on est dans du chantage pur et simple...

En somme, on va en primaire "pour maintenir la bilangue et compléter son service" (mais il arrive aussi que certains collègues préfèrent de toute façon aller en primaire que de compléter leur service ailleurs) et dans le 2e cas simplement "pour maintenir la bilangue".  affraid
On se retrouve avec des collègues qui vont aller en primaire pour maintenir l'enseignement de l'allemand et ne pas être encore plus écartelé sur des établissements. Refuser, c'est signer la disparition de la bilangue si le Ministère ne trouve personne pour le faire.

Ce qu'on oublie de leur préciser, ce sont les conditions de la continuité. A priori, seuls les élèves ayant suivi l'allemand pourront continuer l'allemand en 6e, ce qui est dans certains cas bien loin de garantir le maintien des effectifs donc...des groupes.
A priori aussi (et c'est déjà le cas cette année), les élèves en 6e bilangue pourront arrêter l'allemand et aller en LV2 espagnol en 5e, ce qui est dans certains cas bien loin de garantir le maintien des effectifs donc...des groupes.
A priori enfin, en cas de faibles effectifs d'allemand lv2, les collègues auront parfois des doubles niveaux à gérer (regroupement anciens bilangues + vrais lv2).
Je ne dis pas que ce scénario catastrophe va systématiquement se réaliser.
En revanche je suis désolée de le dire, mais je suis convaincue que cela va arriver dans certains établissements et je crains beaucoup pour les collègues qui entre temps seront allé sauver l'allemand en primaire.
Voilà, c'est dit.

Je comprends bien évidemment que l'on fasse des compromis pour maintenir son poste, si en mettant tout dans la balance cela semble mieux.
Je dis juste à ces collègues que tout ce qu'ils font ne garanti pas à 100% la suite et qu'il faut en avoir bien conscience dès maintenant pour ne pas se faire mal par la suite.


Dernière édition par laMiss le Dim 14 Fév 2016 - 15:32, édité 1 fois

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par Norman Bates le Dim 14 Fév 2016 - 15:31

@laMiss a écrit:maintenir la bilangue sur un des deux collègues voire les deux

L'interdisciplinarité en action ! 2016 sera chaude ou ne sera pas !

_________________
Why do I give valuable time to people who don't care if I live or die?

Norman Bates
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par laMiss le Dim 14 Fév 2016 - 15:34

Oui, j'ai édité pour alléger un peu mon message, mais je crains qu'on n'épuise les gens.
Dans certaines académies, on parle aussi de monter des projets primaires/secondaires pour l'allemand.

Certains mauvais scénarios sont déjà en train de se produire en ce moment-même, je pense en particulier au départ des élèves bilangue allemand anglais 6e vers espagnol lv2 et à la fermeture de groupes lv2 allemand faute d'effectifs "suffisants" alors que la bilangue n'existe déjà plus (on a un recul sur l'académie de Toulouse qui était pilote). J'espère que ce sont des cas isolés, mais ils existent bel et bien.

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par ysabel le Dim 14 Fév 2016 - 17:06

Si tous les professeurs d'allemands refusaient d'aller en primaire, certes il n'y aurait plus de bilangues - ou si peu - mais comme il n'y aurait pas assez d'heures, le service partagé sur 2 voire 3 établissements serait alors impossible et le MEN serait bien embêté...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par Bouboule le Dim 14 Fév 2016 - 17:29

@ysabel a écrit:Si tous les professeurs d'allemands refusaient d'aller en primaire,  certes il n'y aurait plus de bilangues - ou si peu - mais comme il n'y aurait pas assez d'heures, le service partagé sur 2 voire 3 établissements serait alors impossible et le MEN serait bien embêté...

On leur demanderait de suivre des formations pour enseigner dans une autre discipline, non ?

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par laMiss le Dim 14 Fév 2016 - 17:34

@ysabel : oui, sauf qu'à moyen ou long terme si on ne remplace pas les départs en retraite et les contractuels kleenex...voilà voilà...
En fait, pas mal de collègues acceptent, car leurs postes sont en jeu et ils se sont installés dans le coin en question.

Bouboule : à Grenoble on leur a déjà demandé par écrit, pour info, s'ils avaient un diplôme dans une autre discipline.
Pas entendu de proposition de formation.
Les changements de discipline nécessitent une ou plusieurs années probatoires avec inspection. Pour ce qui est d'une réelle formation, j'avoue que je sèche. Cela dépend peut-être des académies.

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par neocdt le Dim 14 Fév 2016 - 18:47

@laMiss a écrit:@ysabel
Les changements de discipline nécessitent une ou plusieurs années probatoires avec inspection. Pour ce qui est d'une réelle formation, j'avoue que je sèche. Cela dépend peut-être des académies.

Demander aux profs de STI comment beaucoup d'entre eux se sont retrouvés en technologie collège... du jour au lendemain, sans formation ni année probatoire... Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

neocdt
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par Fantômette le Lun 15 Fév 2016 - 10:12

@Fesseur Pro a écrit:
@Norman Bates a écrit:
@Fantômette a écrit:que la collègue d'Allemand aille faire des heures dans les écoles primaires du secteur pour assurer une "bilangue de continuité". C'est ça où elle perd son poste.
Donc, elle complète son service, incomplet au collège, au primaire. On est d'accord ?
Je ne crois pas non.
C'est en sus de son service au collège pour avoir des 6e à la rentrée prochaine.
C'est ce qui se passe chez nous.

C'est un peu les deux: elle aura 14h30 de service au collège et devra faire 3h en primaire. En "contrepartie", il est question que des PE viennent au collège faire de l'AP.

Pour ce qui concerne l'enseignement de PLC en Segpa, je sais bien que ça "se pratique" car j'ai toujours vu des prof d'EPS et d'Anglais y enseigner. Mais où cela est-il donc écrit par rapport à notre statut?
Merci en tout cas pour les réponses et réactions que chacun a apportées Smile même si ça me Evil or Very Mad

_________________
"La dictature s'épanouit sur le terreau de l'ignorance." G.Orwell

Fantômette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par slfa2002 le Lun 15 Fév 2016 - 11:09

Les élèves de SEGPA sont des élèves de collège comme les "autres" donc normalement les PLC devraient être leur profs. Il est de coutume que les PLC Anglais, EPS, art pla et techno interviennent en SEGPA.
Je suis PE spécialisé en SEGPA depuis pas mal d'années, il est marrant que certains PLC viennent me voir cette année pour s'intéresser au SEGPA et pour me demander que je les "sauve" car j'ai un peu d'influence, durant ma période, j'ai eu 5 directeurs de segpa et j'assure un peu la continuité.Un de ces profs m'a dit quand je suis arrivé "dans ta carrière, tu auras toujours les élèves que tu mérites".
L'an prochain, il sera sur 2 établissements......
Par contre un autre prof de SVT qui a toujours été très sympa avec l'équipe segpa ainsi que nos élèves ( ils en a toujours eu en accompagnement éducatif et il s'est aperçu qu'ils étaient pas si terribles), nous avons bidouillé et il reste en poste entier sur l'établissement en faisant de la segpa.
Il est vrai que le dilemme : je prends des segpa ou je me coupe en 2 ou 3 est difficile.

slfa2002
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par Fantômette le Lun 15 Fév 2016 - 12:06

@slfa2002 a écrit:Les élèves de SEGPA sont des élèves de collège comme les "autres" donc normalement les PLC devraient être leur profs. Il est de coutume que les PLC Anglais, EPS, art pla et techno interviennent en SEGPA.
Je suis PE spécialisé en SEGPA depuis pas mal d'années, il est marrant que certains PLC viennent me voir cette année pour s'intéresser au SEGPA et pour me demander que je les "sauve" car j'ai un peu d'influence, durant ma période, j'ai eu 5 directeurs de segpa et j'assure un peu la continuité.Un de ces profs m'a dit quand je suis arrivé "dans ta carrière, tu auras toujours les élèves que tu mérites".
L'an prochain, il sera sur 2 établissements......
Par contre un autre prof de SVT qui a toujours été très sympa avec l'équipe segpa ainsi que nos élèves ( ils en a toujours eu en accompagnement éducatif et il s'est aperçu qu'ils étaient pas si terribles), nous avons bidouillé et il reste en poste entier sur l'établissement en faisant de la segpa.
Il est vrai que le dilemme : je prends des segpa ou je me coupe en 2 ou 3 est difficile.

Je suis bien d'accord sur ce dernier point. Je comprends bien ton point de vue et j'ai un ami PE spécialisé qui exerce en SEGPA (c'est son choix et il a eu une formation pour). Mais je suis désolée, au risque de me faire taper dessus, je ne suis pas d'accord pour dire que les élèves de SEGPA sont des élèves "comme les autres", sinon il n'y aurait pas eu création de SEGPA (de toute façon l'un des buts de la réforme est aussi de faire disparaître ce dispositif coûteux grâce à "l'école inclusive") : ils passent des tests et ont un retard cognitif avéré, ils n'ont absolument pas le niveau de collégiens (c'est bien pour ça que ce sont des PE normalement spécialisés qui sont chargés de leur enseignement, et non des PLC). Après, il n'est pas question de caricaturer.
J'ai déjà eu des élèves de SEGPA intégrés pendant une période de "test" en 6e, qui ne posaient d'ailleurs aucun souci, mais qui étaient dans l'incapacité de suivre les apprentissages généraux malgré toute leur bonne volonté, ce qui faisait mal au cœur d'ailleurs.
Chacun son métier: je n'ai pas passé le concours de PLC pour avoir des élèves de SEGPA, de même que je ne serais pas à l'aise avec des enfants précoces qui demandent eux aussi, je pense, des enseignants spécialisés.
Les collègues PLC que je connais, toutes matières confondues, vivent très mal leurs heures avec les élèves de SEGPA (et le mot est faible, c'est une vraie souffrance hebdomadaire qui contribue à les dégoûter de leur métier au vu de leur formation et choix de concours initiaux), y vont à reculons et il est évident, quand ce n'est pas notre choix mais qu'on nous y force pour compléter un service, que ce n'est ni bénéfique pour les enseignants, ni surtout pour les élèves.
Tout cela est bien dommage pour tout le monde.

Ceci étant dit, je ne veux pas m'éloigner du sujet et tiens à la distinction entre le droit et la coutume par rapport à mes interrogations initiales.

_________________
"La dictature s'épanouit sur le terreau de l'ignorance." G.Orwell

Fantômette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par Cath le Lun 15 Fév 2016 - 12:22

@Fantômette a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:
@Norman Bates a écrit:
@Fantômette a écrit:que la collègue d'Allemand aille faire des heures dans les écoles primaires du secteur pour assurer une "bilangue de continuité". C'est ça où elle perd son poste.
Donc, elle complète son service, incomplet au collège, au primaire. On est d'accord ?
Je ne crois pas non.
C'est en sus de son service au collège pour avoir des 6e à la rentrée prochaine.
C'est ce qui se passe chez nous.

C'est un peu les deux: elle aura 14h30 de service au collège et devra faire 3h en primaire. En "contrepartie", il est question que des PE viennent au collège faire de l'AP.

Pour ce qui concerne l'enseignement de PLC en Segpa, je sais bien que ça "se pratique" car j'ai toujours vu des prof d'EPS et d'Anglais y enseigner. Mais où cela est-il donc écrit par rapport à notre statut?
Merci en tout cas pour les réponses et réactions que chacun a apportées Smile même si ça me Evil or Very Mad
Ben voyons...en route pour le corps unique !
Mais si j'ai bien compris, la collègue est contractuelle donc absolument pas assurée d'être renommée là l'an prochain.
Peut-elle ainsi engager la personne qui lui succèdera ?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par slfa2002 le Lun 15 Fév 2016 - 12:25

Madame a une haute estime d'elle même et de ses "grandes compétences"....les élèves de la segpa lorsqu'ils se sentent pris pour de la m..... forcément ils réagissent où lorsqu'on leur donne des cours car on a pas le choix....en éprouvant en plus un certain dégoût.
Si cela ne tenait qu'à moi, je mettrai que des profs agrégés en segpa...c'est l'élite de la nation et pas de vulgaires PE ...spécialisé ( si tu savais vraiment la "qualité" de la formation qu'on reçoit avant d'obtenir le capa sh, très difficile en plus à obtenir).

Si tu veux tout savoir, j'ai passé une fois le capes (il y a 16 ans) à l'époque où il était vraiment difficile de l'avoir ( 10 000 inscrits et peu de poste dans la discipline.....), j'ai fini 412 pour 399 poste (dommage).
D'autre part, j'ai des élèves en segpa qui obtiennent le dnb série pro avec mention, d'autres avec une intelligence normale mais avec des troubles du comportement, des enfants du voyage avec des compétences cognitives normales et des élèves dans le handicap assez lourds qui devraient être en établissement spécialisé ou en ulis mais cela coûte cher.
Tu as raison sur le fait que le projet d'inclusion a été réalisé pour supprimer la segpa qui coûte cher ( 8000 € par an et par élève contre 4000€ en général)...mais tout ceci est dans un mouvement plus global de destruction de l'enseignement public pour ensuite le privatiser à l'"américaine ou à l'anglaise.
Tu as une intelligence supérieure, mais malheureusement dans 10 ans; tu désappointement ne sera que plus grand.

slfa2002
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par Fantômette le Lun 15 Fév 2016 - 12:56

@Cath a écrit:
@Fantômette a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:
@Norman Bates a écrit:
Donc, elle complète son service, incomplet au collège, au primaire. On est d'accord ?
Je ne crois pas non.
C'est en sus de son service au collège pour avoir des 6e à la rentrée prochaine.
C'est ce qui se passe chez nous.

C'est un peu les deux: elle aura 14h30 de service au collège et devra faire 3h en primaire. En "contrepartie", il est question que des PE viennent au collège faire de l'AP.

Pour ce qui concerne l'enseignement de PLC en Segpa, je sais bien que ça "se pratique" car j'ai toujours vu des prof d'EPS et d'Anglais y enseigner. Mais où cela est-il donc écrit par rapport à notre statut?
Merci en tout cas pour les réponses et réactions que chacun a apportées Smile même si ça me Evil or Very Mad
Ben voyons...en route pour le corps unique !
Mais si j'ai bien compris, la collègue est contractuelle donc absolument pas assurée d'être renommée là l'an prochain.
Peut-elle ainsi engager la personne qui lui succèdera ?

La collègue d'Allemand n'est pas contractuelle. Par contre, je ne sais pas ce qu'il en est des PE concernés par ces interventions en collège pour l'Ap (ceux de cette année sont plutôt réticents et en ont m... d'être traités comme des chiens).

_________________
"La dictature s'épanouit sur le terreau de l'ignorance." G.Orwell

Fantômette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par Cath le Lun 15 Fév 2016 - 13:00

Ah pardon, j'ai confondu avec un autre cas.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par Dadoo33 le Lun 15 Fév 2016 - 13:15

@slfa2002 a écrit:Madame a une haute estime d'elle même et de ses "grandes compétences"....les élèves de la segpa lorsqu'ils se sentent pris pour de la m..... forcément ils réagissent où lorsqu'on leur donne des cours car on a pas le choix....en éprouvant en plus un certain dégoût.
Si cela ne tenait qu'à moi, je mettrai que des profs agrégés en segpa...c'est l'élite de la nation et pas de vulgaires PE ...spécialisé ( si tu savais vraiment la "qualité" de la formation qu'on reçoit avant d'obtenir le capa sh, très difficile en plus à obtenir).

Si tu veux tout savoir, j'ai passé une fois le capes (il y a 16 ans) à l'époque où il était vraiment difficile de l'avoir ( 10 000 inscrits et peu de poste dans la discipline.....), j'ai fini 412 pour 399 poste (dommage).
D'autre part, j'ai des élèves en segpa qui obtiennent le dnb série pro avec mention, d'autres avec une intelligence normale mais avec des troubles du comportement, des enfants du voyage avec des compétences cognitives normales et des élèves dans le handicap assez lourds qui devraient être en établissement spécialisé ou en ulis mais cela coûte cher.
Tu as raison sur le fait que le projet d'inclusion a été réalisé pour supprimer la segpa qui coûte cher ( 8000 € par an et par élève contre 4000€ en général)...mais tout ceci est dans un mouvement plus global de destruction de l'enseignement public pour ensuite le privatiser à l'"américaine ou à l'anglaise.
Tu as une intelligence supérieure, mais malheureusement dans 10 ans; tu désappointement ne sera que plus grand.
Non mais avant de monter sur vos grands chevaux, vous avez lu/compris les propos de fantomette?  Shocked
En quoi est-elle méprisante?

Dadoo33
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par Fantômette le Lun 15 Fév 2016 - 13:15

@slfa2002 a écrit:Madame a une haute estime d'elle même et de ses "grandes compétences"....les élèves de la segpa lorsqu'ils se sentent pris pour de la m..... forcément ils réagissent où lorsqu'on leur donne des cours car on a pas le choix....en éprouvant en plus un certain dégoût.
Si cela ne tenait qu'à moi, je mettrai que des profs agrégés en segpa...c'est l'élite de la nation et pas de vulgaires PE ...spécialisé ( si tu savais vraiment la "qualité" de la formation qu'on reçoit avant d'obtenir le capa sh, très difficile en plus à obtenir).

Si tu veux tout savoir, j'ai passé une fois le capes (il y a 16 ans) à l'époque où il était vraiment difficile de l'avoir ( 10 000 inscrits et peu de poste dans la discipline.....), j'ai fini 412 pour 399 poste (dommage).
D'autre part, j'ai des élèves en segpa qui obtiennent le dnb série pro avec mention, d'autres avec une intelligence normale mais avec des troubles du comportement, des enfants du voyage avec des compétences cognitives normales et des élèves dans le handicap assez lourds qui devraient être en établissement spécialisé ou en ulis mais cela coûte cher.
Tu as raison sur le fait que le projet d'inclusion a été réalisé pour supprimer la segpa qui coûte cher ( 8000 € par an et par élève contre 4000€ en général)...mais tout ceci est dans un mouvement plus global de destruction de l'enseignement public pour ensuite le privatiser à l'"américaine ou à l'anglaise.
Tu as une intelligence supérieure, mais malheureusement dans 10 ans; tu désappointement ne sera que plus grand.

A qui réponds-tu? Cath par rapport à sa réponse précédente ou à la mienne?
Si ta réponse me concerne:
C'est pénible de devoir faire une mise au point car mon intention n'était pas de lancer une polémique ni qu'on s'éloigne du sujet initial, je le répète (tu peux créer un autre fil si tu veux).
La "Madame" en question se sent bien incapable d'enseigner à des élèves de SEGPA comme à des enfants précoces (je répète). Je suis bien admirative à l'égard des collègues qui y enseignent par choix, qui s'y épanouissent et qui font réussir leurs élèves. Seulement voilà, ce n'est pas le concours que j'ai passé, ni le métier que j'ai choisi (sinon je l'aurais fait!). Cela n'a rien à voir avec la façon dont certains considèrent les élèves de SEGPA (c'es fou comme j'ai l'impression que dès qu'on a le malheur d'en dire quoi que ce soit, la susceptibilité est piquée à vif...). Je dis qu'ils ont un retard cognitif, c'est tout, c'est un constat. Je ne dis pas que JE les considère comme de la m..., ni que mes collègues les considèrent comme tels. Je dis qu'ils se sentent encore plus dégoûtés de leur métier en étant "obligés" d'aller enseigner en Segpa pour sauver leur poste (c'est d'ailleurs un tout, le pompom étant la Réforme).
Je sais très bien que des élèves réussissent le DNB pro, et ce GRÂCE à l'enseignement de SEGPA, et j'en suis bien ravie pour eux, car ce ne sera peut-être plus le cas dans 10 ans comme tu dis. Nous avons une section restauration au clg qui fonctionne très bien. Mais d'autres ont été supprimées au fil des ans..certains se retrouvent en filière générale, souffrent de ne pouvoir suivre, peuvent poser des problèmes de comportement (comme d'autres collégiens d'ailleurs) et c'est bien dommage pour mettre toutes ses chances de son côté.
Je ne comprends pas, avec mon intelligence supérieure, la signification (implicite?) des phrases en gras.

_________________
"La dictature s'épanouit sur le terreau de l'ignorance." G.Orwell

Fantômette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme et chantage au poste

Message par Fantômette le Lun 15 Fév 2016 - 13:16

Merci Dadoo33, je ne pensais pas en effet l'avoir été.

_________________
"La dictature s'épanouit sur le terreau de l'ignorance." G.Orwell

Fantômette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum