Sujet écriture 3e [résolu]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sujet écriture 3e [résolu]

Message par Osmie le Lun 15 Fév 2016, 11:22

@Isis39 a écrit:
@Osmie a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Osmie a écrit:

Je suis partagée entre le rire et la consternation, Isis39 ! Ce que je vois passer comme EPI dans mon entourage me consterne : carnet de lettres de guerre à la femme, kidnapping de la lune. Comment jeter la pierre aux collègues ? Aucun exemple d'EPI en formation par les collègues-formateurs, aucun exemple de la part de IPR, rien de rien, et des IPR qui disent que la discipline n'est plus ce qui importe, que les élèves sont là pour nous apprendre des choses, que le savoir c'est le mal ! Dans ce contexte, on se fiche du fonctionnement du service postal d'Auschwitz, on se fiche de la crédibilité et des anachronismes.
Les collègues sont paumés, ont 4 programmes (atterrants en français) à intégrer et à préparer pour la rentrée, et oui, on va vers du grand n'importe quoi.

Les IPR d'HG ne disent pas que la discipline n'importe pas. Enseigner des erreurs historiques aussi énormes ne passerait pas.

Je te garantis que dans un EPI histoire-français sur la lettre, cela passera, et d'ailleurs les deux EPI dont je parle sont prévus pour la rentrée ; ah, la littérature et cette possibilité de tout dire, l'imagination ! I love you  Et les IPR d'histoire ne viendront pas mettre leur nez dans les EPI des professeurs. Ni les IPR, ni les collègues-formateurs ne sont fichus de donner des exemples d'EPI géniaux aux collègues ; qu'ils ne s'étonnent donc pas de voir fleurir des horreurs un peu partout. C'est fou d'imposer aux professeurs un tel glissement de leur profession sans leur montrer comment faire ; ils ne le font pas, il y aura de bien vilains EPI, et j'espère que ces gens auront des comptes à rendre au pays. On se rappelle tous le collège Clisthène et les tracts sur le développement durable en espagnol pour des paysans kényans, faits par un professeur d'histoire : voilà ce qui nous attend, et ce collège était présenté comme un modèle. On va vers du beau. I love you

Qu'en sais-tu ? Le mien regardera.

Rolling Eyes Tu ne réponds pas sur le fond. Qu'un IPR jette un œil, je le crois volontiers, mais on ne se dirige pas vers cela à l'échelle nationale ; si on voulait éviter les horreurs, on donnerait des exemples de beaux EPI en formation, ce qui n'est jamais fait, ni par les IPR, ni par les collègues-formateurs.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet écriture 3e [résolu]

Message par Isis39 le Lun 15 Fév 2016, 11:28

@Osmie a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Osmie a écrit:
@Isis39 a écrit:

Les IPR d'HG ne disent pas que la discipline n'importe pas. Enseigner des erreurs historiques aussi énormes ne passerait pas.

Je te garantis que dans un EPI histoire-français sur la lettre, cela passera, et d'ailleurs les deux EPI dont je parle sont prévus pour la rentrée ; ah, la littérature et cette possibilité de tout dire, l'imagination ! I love you  Et les IPR d'histoire ne viendront pas mettre leur nez dans les EPI des professeurs. Ni les IPR, ni les collègues-formateurs ne sont fichus de donner des exemples d'EPI géniaux aux collègues ; qu'ils ne s'étonnent donc pas de voir fleurir des horreurs un peu partout. C'est fou d'imposer aux professeurs un tel glissement de leur profession sans leur montrer comment faire ; ils ne le font pas, il y aura de bien vilains EPI, et j'espère que ces gens auront des comptes à rendre au pays. On se rappelle tous le collège Clisthène et les tracts sur le développement durable en espagnol pour des paysans kényans, faits par un professeur d'histoire : voilà ce qui nous attend, et ce collège était présenté comme un modèle. On va vers du beau. I love you

Qu'en sais-tu ? Le mien regardera.

Rolling Eyes Tu ne réponds pas sur le fond. Qu'un IPR jette un œil, je le crois volontiers, mais on ne se dirige pas vers cela à l'échelle nationale ; si on voulait éviter les horreurs, on donnerait des exemples de beaux EPI en formation, ce qui n'est jamais fait, ni par les IPR, ni par les collègues-formateurs.

Je n'ai pas encore eu de formation sur les EPI donc je ne peux pas te répondre.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet écriture 3e [résolu]

Message par Osmie le Lun 15 Fév 2016, 12:01

Mais je te le dis, Isis39 : rien, aucun exemple, ni de la part des IPR, ni de celle de collègues-formateurs, et les témoignages des collègues vont tous dans ce sens. Et pourtant, les collègues ont demandé des exemples, mais non, rien. Qu'on ne s'étonne pas de la suite.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet écriture 3e [résolu]

Message par Isis39 le Lun 15 Fév 2016, 12:10

@Osmie a écrit:Mais je te le dis, Isis39 : rien, aucun exemple, ni de la part des IPR, ni de celle de collègues-formateurs, et les témoignages des collègues vont tous dans ce sens. Et pourtant, les collègues ont demandé des exemples, mais non, rien. Qu'on ne s'étonne pas de la suite.

Cela n'excuse pas les profs d'histoire qui vont mettre en place des non-sens historiques.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet écriture 3e [résolu]

Message par Osmie le Lun 15 Fév 2016, 12:19

Je n'excuse personne, je dis qu'à force de demander tout et n'importe quoi aux collègues, il ne faut pas s'étonner qu'ils soient déroutés, et fassent n'importe quoi ; les deux exemples que j'ai donnés sont prévus pour la rentrée 2016, et on en a vu d'autres du même tonneau passer sur ce forum.
Je rappelle que l'espèce d'EPI (tract en espagnol pour des paysans kényans) du collège Clisthène, collège présenté comme un modèle, venait d'un prof d'histoire.
Et je persiste à dire que les IPR et les collègues-formateurs qui demandent aux professeurs de mettre en place des EPI sans être capables eux-mêmes de leur en présenter un seul, même un nul, est très grave. Je pense que les collègues-formateurs ne vont pas rigoler dans leur collège, car ils auront des comptes à rendre à leurs collègues.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet écriture 3e [résolu]

Message par Isis39 le Lun 15 Fév 2016, 14:50

@Osmie a écrit:Je n'excuse personne, je dis qu'à force de demander tout et n'importe quoi aux collègues, il ne faut pas s'étonner qu'ils soient déroutés, et fassent n'importe quoi ; les deux exemples que j'ai donnés sont prévus pour la rentrée 2016, et on en a vu d'autres du même tonneau passer sur ce forum.
Je rappelle que l'espèce d'EPI (tract en espagnol pour des paysans kényans) du collège Clisthène, collège présenté comme un modèle, venait d'un prof d'histoire.
Et je persiste à dire que les IPR et les collègues-formateurs qui demandent aux professeurs de mettre en place des EPI sans être capables eux-mêmes de leur en présenter un seul, même un nul, est très grave. Je pense que les collègues-formateurs ne vont pas rigoler dans leur collège, car ils auront des comptes à rendre à leurs collègues.

Et bien si, je m'étonne !
Sinon je connais des collègues formateurs qui m'ont montré des idées d'EPi qui tenaient la route. Sans erreur historique.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet écriture 3e [résolu]

Message par Fesseur Pro le Lun 15 Fév 2016, 17:08

@Thalie a écrit:Au sujet des lettres, j'ai toujours proposé non pas l'écriture de la lettre d'un poilu mais je suis un adolescent de 2016 qui écrit à un poilu. Que pourrait dire un adolescent d'aujourd'hui à un jeune soldat de 1916 ?
Il ne lui écrirait pas.
Il lui enverrait des sms.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet écriture 3e [résolu]

Message par Osmie le Lun 15 Fév 2016, 17:18

@Isis39 a écrit:
@Osmie a écrit:Je n'excuse personne, je dis qu'à force de demander tout et n'importe quoi aux collègues, il ne faut pas s'étonner qu'ils soient déroutés, et fassent n'importe quoi ; les deux exemples que j'ai donnés sont prévus pour la rentrée 2016, et on en a vu d'autres du même tonneau passer sur ce forum.
Je rappelle que l'espèce d'EPI (tract en espagnol pour des paysans kényans) du collège Clisthène, collège présenté comme un modèle, venait d'un prof d'histoire.
Et je persiste à dire que les IPR et les collègues-formateurs qui demandent aux professeurs de mettre en place des EPI sans être capables eux-mêmes de leur en présenter un seul, même un nul, est très grave. Je pense que les collègues-formateurs ne vont pas rigoler dans leur collège, car ils auront des comptes à rendre à leurs collègues.

Et bien si, je m'étonne !
Sinon je connais des collègues formateurs qui m'ont montré des idées d'EPi qui tenaient la route. Sans erreur historique.

Tu me rassures, mais mes collègues d'histoire attendent toujours ces exemples qu'ils n'ont jamais eus ; en revanche, on leur demande bien de travailler sur les EPI en formation, et de donner leurs idées aux collègues-formateurs. J'ose espérer que ce n'est pas ainsi partout, car cela revient vraiment à se servir du travail d'autrui pour masquer son propre néant ; encore un fois, ces collègues-formateurs-là ne vont pas s'amuser dans leurs collèges, leur impéritie ne passant pas auprès des collègues.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet écriture 3e [résolu]

Message par Isis39 le Lun 15 Fév 2016, 17:30

@Osmie a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Osmie a écrit:Je n'excuse personne, je dis qu'à force de demander tout et n'importe quoi aux collègues, il ne faut pas s'étonner qu'ils soient déroutés, et fassent n'importe quoi ; les deux exemples que j'ai donnés sont prévus pour la rentrée 2016, et on en a vu d'autres du même tonneau passer sur ce forum.
Je rappelle que l'espèce d'EPI (tract en espagnol pour des paysans kényans) du collège Clisthène, collège présenté comme un modèle, venait d'un prof d'histoire.
Et je persiste à dire que les IPR et les collègues-formateurs qui demandent aux professeurs de mettre en place des EPI sans être capables eux-mêmes de leur en présenter un seul, même un nul, est très grave. Je pense que les collègues-formateurs ne vont pas rigoler dans leur collège, car ils auront des comptes à rendre à leurs collègues.

Et bien si, je m'étonne !
Sinon je connais des collègues formateurs qui m'ont montré des idées d'EPi qui tenaient la route. Sans erreur historique.

Tu me rassures, mais mes collègues d'histoire attendent toujours ces exemples qu'ils n'ont jamais eus ; en revanche, on leur demande bien de travailler sur les EPI en formation, et de donner leurs idées aux collègues-formateurs. J'ose espérer que ce n'est pas ainsi partout, car cela revient vraiment à se servir du travail d'autrui pour masquer son propre néant ; encore un fois, ces collègues-formateurs-là ne vont pas s'amuser dans leurs collèges, leur impéritie ne passant pas auprès des collègues.

J'attends ma formation pour juger sur pièce. Very Happy

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet écriture 3e [résolu]

Message par Osmie le Lun 15 Fév 2016, 17:33

Tu as bien raison ; j'espère que certaines formations valent le coup ! Very Happy

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet écriture 3e [résolu]

Message par Le Schtroumpfissime le Lun 15 Fév 2016, 18:03

@Osmie a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Osmie a écrit:Je n'excuse personne, je dis qu'à force de demander tout et n'importe quoi aux collègues, il ne faut pas s'étonner qu'ils soient déroutés, et fassent n'importe quoi ; les deux exemples que j'ai donnés sont prévus pour la rentrée 2016, et on en a vu d'autres du même tonneau passer sur ce forum.
Je rappelle que l'espèce d'EPI (tract en espagnol pour des paysans kényans) du collège Clisthène, collège présenté comme un modèle, venait d'un prof d'histoire.
Et je persiste à dire que les IPR et les collègues-formateurs qui demandent aux professeurs de mettre en place des EPI sans être capables eux-mêmes de leur en présenter un seul, même un nul, est très grave. Je pense que les collègues-formateurs ne vont pas rigoler dans leur collège, car ils auront des comptes à rendre à leurs collègues.

Et bien si, je m'étonne !
Sinon je connais des collègues formateurs qui m'ont montré des idées d'EPi qui tenaient la route. Sans erreur historique.

Tu me rassures, mais mes collègues d'histoire attendent toujours ces exemples qu'ils n'ont jamais eus ; en revanche, on leur demande bien de travailler sur les EPI en formation, et de donner leurs idées aux collègues-formateurs. J'ose espérer que ce n'est pas ainsi partout, car cela revient vraiment à se servir du travail d'autrui pour masquer son propre néant ; encore un fois, ces collègues-formateurs-là ne vont pas s'amuser dans leurs collèges, leur impéritie ne passant pas auprès des collègues.

Tiens, j'ai vécu exactement la même formation : aucun exemple, aucune proposition, aucune réponse. Par contre, pour nous mettre en groupe de travail et essayer de récupérer discrètement le fruit de ce travail, là il y avait du monde.

_________________
"Si on cueille pas les cerises tant qu'elles sont sur l'arbre, et bien on s'ra tintin pour le clafoutis." Roi Loth

Le Schtroumpfissime
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum