L'enseignement, un métier à risque pour les cordes vocales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'enseignement, un métier à risque pour les cordes vocales

Message par Jenny le Lun 15 Fév 2016 - 9:36

le Figaro a écrit:Les professeurs devraient être sensibilisés à la préservation de leur voix, qui est souvent atteinte dans leur profession.
Quand la voix est un outil de travail, le risque augmente de la malmener. C'est notamment vrai chez les enseignants. Selon une enquête de 2013 de la MGEN et de l'Éducation nationale, 13 % d'entre eux se plaignent d'un handicap vocal modéré à sévère, 16 % ont été dans l'incapacité de faire cours au moins une fois dans l'année, et 23 % ont déjà consulté un professionnel de santé pour la même raison.

La suite...

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignement, un métier à risque pour les cordes vocales

Message par hugo64 le Lun 15 Fév 2016 - 9:58

Je fais partie des 23 % obligés de consulter... Dès la deuxième année, et pourtant, je sais placer ma voix. Il y a dix ans, j'ai dû faire de l'orthophonie. Rebelote dans deux mois. Heureusement, dans ces cas d'aphonie, les élèves (les miens en tout cas) restent (voire deviennent) attentifs!
Je confirme pour l’insatisfaction professionnelle (liée non aux élèves mais au mépris de l'Institution, voire de la société)...

hugo64
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignement, un métier à risque pour les cordes vocales

Message par ClairedigiSchool le Lun 15 Fév 2016 - 10:10

Oui, je suis tout à fait d'accord ...
Quand j'étais encore prof, j'avais au moins une extinction de voix par an ! Obligée de m'arrêter un ou deux jours pour que cela passe !

_________________
Claire
digiSchool

ClairedigiSchool
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignement, un métier à risque pour les cordes vocales

Message par JPhMM le Lun 15 Fév 2016 - 11:17

Je fais aussi partie des 23%.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignement, un métier à risque pour les cordes vocales

Message par lucil le Lun 15 Fév 2016 - 11:20

Et on ne pas pas des problèmes d'audition engendrés par des salles non isolées ( pas de faux plafond), des bavardages incessants des élèves lors de travaux en binôme par exemple...

_________________

lucil
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignement, un métier à risque pour les cordes vocales

Message par Daphné le Lun 15 Fév 2016 - 13:26

J'ai fait partie des 23% et c'était pénible !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignement, un métier à risque pour les cordes vocales

Message par Ignatius Reilly le Lun 15 Fév 2016 - 13:29

Ça me rappelle le stage "Corps et Voix".
Certes je n'y suis pas allé, mes cordes vocales tiennent le coup.
Qu'est- ce qui vous abîme la voix ? Les gueulantes occasionnelles ou devoir maintenir pendant plusieurs heures un volume relativement soutenu ?

Ignatius Reilly
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignement, un métier à risque pour les cordes vocales

Message par palomita le Lun 15 Fév 2016 - 13:42

Je fais partie également des 23% .
J'ai des extinctions de voix , surtout cette année à cause des salles non isolées où j'ai cours . Le solupred est mon ami .


_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignement, un métier à risque pour les cordes vocales

Message par hugo64 le Lun 15 Fév 2016 - 13:51

@Ignatius Reilly a écrit:Ça me rappelle le stage "Corps et Voix".
Certes je n'y suis pas allé, mes cordes vocales tiennent le coup.
Qu'est- ce qui vous abîme la voix ? Les gueulantes occasionnelles ou devoir maintenir pendant plusieurs heures un volume relativement soutenu ?
Plutôt la deuxième réponse. Je ne pousse que rarement de "gueulante", mais je trouve les élèves de plus en plus bavards, les heures de plus en plus longues (et pourtant). J'aime les vacances qui laissent mes cordes vocales au repos. Mais la reprise est toujours douloureuse!

hugo64
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignement, un métier à risque pour les cordes vocales

Message par Jenny le Lun 15 Fév 2016 - 13:53

La 2e réponse aussi pour moi.
J'avais fait un stage qui m'avait aidée à mieux placer ma voix l'an dernier.

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum