"Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par User5899 le Mer 17 Fév 2016 - 10:58

@John a écrit:
Education, Emancipation
Réforme de l’orthographe : après les allégations de Madame Carrère d’Encausse, mettre les points sur les « i » !


Colombe BROSSEL
Secrétaire nationale à l'Éducation et à la formation, et vice-présidente du Conseil national
Yannick TRIGANCE
Secrétaire national à l'éducation et aux lycées professionnels

Madame Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuelle de l’Académie française, a déclaré dans une interview publiée dans Le Figaro samedi 13 février dernier : « La position de l’Académie n’a jamais varié sur ce point : une opposition à toute réforme de l’orthographe mais un accord conditionnel sur un nombre réduit de simplifications qui ne soient pas imposées par voie autoritaire et qui soient soumises à l’épreuve du temps. » Et d’insister sur le fait que l’Académie française n’avait eu « aucune part » dans l’actuelle réforme qui fait polémique, « à l’inverse de ce que l’on a voulu faire croire ».

Vraiment ?

Le texte de présentation de la réforme, lu devant le Conseil supérieur de la langue française le 19 juin 1990 par M. Maurice Druon, c’est-à-dire par le prédécesseur de Mme Carrère d’Encausse, contredit les déclarations péremptoires de cette dernière.

On y apprend par exemple qu’à la fondation de l’Académie, Richelieu, « lui assigna pour principale fonction de donner des règles certaines à notre langue, de la rendre éloquente et pure, capable de traiter des arts et des sciences » et qu’elle a ainsi déjà pratiqué des  ajustements « notamment en 1740, où la graphie d’un mot sur quatre était changée…, en 1835, en 1878, dans la septième édition du dictionnaire, et encore en 1935, dans la huitième édition ». L’Académie se mêle donc des règles de notre langue depuis bientôt 300 ans !

En 1990, le travail de révision du français a certes été mené par le Conseil supérieur de la langue française, un groupe de travail mis en place par le premier ministre d’alors, Michel Rocard. Ce groupe de travail, composé d’« experts de grande valeur, professeurs, grammairiens, linguistes, correcteurs, éditeurs de dictionnaire » (selon les propres mots de M. Druon, peu suspect de flagornerie), avait notamment proposé des harmonisations lexicales (« charriot » avec deux « r » pour être similaire à « charrette »), le regroupement de noms composés (« portemonnaie » plutôt que « porte-monnaie ») et la suppression de certains particularismes, dont l’accent circonflexe.

M. Druon précise dans son allocution que l’Académie a été consultée « comme il allait de soi » et qu’il a lui-même présenté devant ses membres, dans sa séance du 3 mai 1990, le rapport de sa Commission. Et d’ajouter que l’Académie « a apprécié les intentions qui avaient inspiré les travaux du Conseil : rectifier les incohérences anciennes, faciliter la maîtrise orthographique des mots à créer, faciliter l’enseignement de l’orthographe, affermir la place de la langue dans le monde. Elle a noté avec satisfaction que les deux graphies des mots modifiés resteraient admises jusqu’à ce que la nouvelle soit entrée dans l’usage. Et elle a considéré que cet ajustement mesuré serait de nature à ramener l’attention du public sur l’orthographe.

Pour ces motifs, et à quelques réserves près, minimes, que le Conseil supérieur a bien voulu prendre en compte, l’Académie, à l’unanimité, a approuvé les propositions du Conseil. Et elle est disposée à les mettre en application dès la publication du 6e fascicule de son dictionnaire, l’an prochain ». Autrement dit, l’Académie française a bien approuvé les rectifications de l’orthographe proposées par le Conseil supérieur de la langue française en 1990 et cette orthographe est bien disponible dans le dictionnaire de l’Académie française. Maurice Druon précise enfin que ces règles sont une référence mais ne sauraient être imposées, les deux orthographes sont donc justes. L’Académie n’a jamais imposé cette nouvelle orthographe, qui reste facultative. Dans les faits, les enseignants n’ont pas à sanctionner un élève qui écrirait « à l’ancienne » avec des circonflexes.

D’autant que la réforme n’éradique pas vraiment l’accent circonflexe. En réalité, celui-ci serait facultatif sur les « i » et les « u », mais demeurerait sur les « a » et « o ». En outre, il resterait employé dans d’autres cas : Au passé simple (nous suivîmes, nous voulûmes, nous aimâmes ; vous suivîtes, vous voulûtes, vous aimâtes…) ; à l’imparfait du subjonctif, troisième personne du singulier : (qu’il suivît, qu’il voulût, qu’il aimât…) ; au plus-que-parfait du subjonctif (qu’il eût suivi, il eût voulu, qu’il eût aimé…) ; lorsqu’il apporte une distinction de sens utile (dû, jeûne, mûr, sûr…) ; dès lors que l’enlever créerait une confusion de sens entre deux mots (« mûr » et « mur », par exemple).

Madame Carrère d’Encausse affirme avec une fausse-naïveté bien trempée « Je n’ai pas compris les raisons qui expliquent l’exhumation d’une réforme de l’orthographe élaborée il y a un quart de siècle ». Faut-il lui rappeler que cette réforme a été inscrite dans les textes officiels de l’Éducation nationale en 2008, sous le ministère de Xavier Darcos, devenu depuis académicien lui-même ? Le Bulletin officiel de l’Éducation nationale HS n°3 du 19 juin 2008 rappelle pour l’école primaire que « l’orthographe révisée est la règle » et le Bulletin officiel de l’Éducation nationale spécial no 6 du 28 août 2008 indique pour le collège que  « pour l’enseignement de la langue française, le professeur tient compte des rectifications de l’orthographe proposées par le Rapport du Conseil supérieur de la langue française , approuvées par l’Académie française » (Journal officiel de la République française du 6 décembre 1990) » ? La réforme de 1990 est bien celle officialisée en 2008, il y a à peine 8 ans…

Faut-il par ailleurs l’informer que pour la première fois à la rentrée  2016, tous les éditeurs de manuels scolaires ont décidé d’appliquer la réforme orthographique, alors que jusqu’ici ils le faisaient de manière disparate ? Aux éditions Belin, Sylvie Marcé, la présidente des éditeurs, explique parfaitement cette situation : « Ce n’est pas nouveau que les manuels primaires intègrent cette orthographe. Certains le faisaient déjà. Ce qui a probablement poussé beaucoup d’éditeurs à sauter le pas cette année, c’est le fait que le ministère lui-même a rappelé l’importance de l’orthographe et de la langue, et a inscrit à l’intérieur des programmes que la référence est celle de 1990. »

Les approximations de Madame Carrère d’Encausse sont dommageables, elles discréditent son auteure tout autant que l’institution qu’elle représente, elle renie le travail de Monsieur Druon, son pair et prédécesseur, pour alimenter une polémique inutile et qui n’a que trop duré. Point !
http://www.parti-socialiste.fr/blog/reforme-de-lorthographe-apres-les-allegations-de-madame-carrere-dencausse-mettre-les-points-sur-les-i/

Heureusement qu'il y a le PS pour lutter contre les pseudozintellectuels Rolling Eyes

Que de bêtise chez ces gens, mon dieu...

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par Tamerlan le Mer 17 Fév 2016 - 10:58

Oui, elle ne semble quand même pas très claire d'Encausse sur ce coup-là... scratch

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par User5899 le Mer 17 Fév 2016 - 11:03

La section "Kulture & Tradission" du PS a écrit:Maurice Druon précise enfin que ces règles sont une référence mais ne sauraient être imposées, les deux orthographes sont donc justes. L’Académie n’a jamais imposé cette nouvelle orthographe, qui reste facultative. Dans les faits, les enseignants n’ont pas à sanctionner un élève qui écrirait « à l’ancienne » avec des circonflexes.



Quand le PS joue à "on ferait la révolution culturelle, toi tu serais Mao et moi, Zedong" Razz

Non, en effet, on ne sanctionnera pas les élèves qui, miraculeusement, arriveraient encore à écrire correctement. La nouvelle orthographe étant facultative de leur propre aveu, c'est encore l'autre qui est indispensable.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par Isis39 le Mer 17 Fév 2016 - 11:08

@Tamerlan a écrit:Oui, elle ne semble quand même pas très claire d'Encausse sur ce coup-là... scratch

Oui. Elle explique que l'Académie n'a pris aucune part dans la réforme de 1990 portée par Maurice Druon...


Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par e-Wanderer le Mer 17 Fév 2016 - 11:50

@Isis39 a écrit:
@PabloPE a écrit:Autant la forme est pathétique (on dirait les CP et leur "céluikacomencé") autant sur le fond on ne peut pas nier que l'Académie n'a pas été claire sur ce coup là si?

Sur le sujet, une mise au point intéressante de Claude Lelièvre
https://blogs.mediapart.fr/claude-lelievre/blog/150216/les-contre-verites-sans-fin-dune-secretaire-perpetuelle
S'il était cohérent, il écrirait "contrevérités". Razz

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 17 Fév 2016 - 11:52

@Isis39 a écrit:
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
@PabloPE a écrit:Autant la forme est pathétique (on dirait les CP et leur "céluikacomencé") autant sur le fond on ne peut pas nier que l'Académie n'a pas été claire sur ce coup là si?

Je n'y vois plus très clair non plus. scratch

Les Décodeurs du Monde
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/02/16/reforme-de-l-orthographe-l-academie-comptait-bien-faire-appliquer-ses-rectifications-en-1990_4866505_4355770.html

Bref, le bal des faux-culs des deux côtés.
Et pendant ce temps, nos élèves et étudiants ne savent pas utiliser correctement le participe passé ou l'infinitif des verbes du premier groupe.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par JPhMM le Mer 17 Fév 2016 - 11:53

Ils nous prendraient pas un peu pour des cons ?
Et tous les éditeurs auraient décidé sans injonction venue d'en-haut d'appliquer la nouvelle orthographe cette année, comme ça, par conjonction miraculeuse de leurs esprits.

Vous avez seulement idée de la probabilité pour qu'une telle chose soit possible sans demande d'en-haut ?
Prendre les gens pour des crétins, ça va bien cinq minutes.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par Condorcet le Mer 17 Fév 2016 - 11:58

Comment faire simple quand on peut faire compliqué ? Déjà que les règles de typographie sont fort maltraitées...

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par William Foster le Mer 17 Fév 2016 - 12:13

@JPhMM a écrit:Et tous les éditeurs auraient décidé sans injonction venue d'en-haut d'appliquer la nouvelle orthographe cette année, comme ça, par conjonction miraculeuse de leurs esprits.

Vous avez seulement idée de la probabilité pour qu'une telle chose soit possible sans demande d'en-haut ?
Je crois que j'avais déjà posé la question... mais si les éditeurs se sont mis d'accord en-dehors d'une consigne officielle, cet accord ne tombe-t-il pas sous le coup d'une loi sur la concurrence qui interdit ce genre de pratiques ? Un peu comme les marchands de lessive ou de yaourts (liste non exhaustive) qui s'étaient mis d'accord sur certains tarifs. scratch

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.

William Foster
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par Beniamino Massimo le Mer 17 Fév 2016 - 12:17

@e-Wanderer a écrit:
S'il était cohérent, il écrirait "contrevérités". Razz

Claude Lelièvre ne semble pas avoir adopté les rectifications de 1990 (voir « non événement », « dûment »). study

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !

Beniamino Massimo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 17 Fév 2016 - 12:19

@Beniamino Massimo a écrit:
@e-Wanderer a écrit:
S'il était cohérent, il écrirait "contrevérités". Razz

Claude Lelièvre ne semble pas avoir adopté les rectifications de 1990 (voir « non événement », « dûment »). study

A noter que si l'on suit les (anciennes?) recommandations de l'Académie, on peut indifféremment employer les deux, ce qui signifie que défendre ce système-là n'oblige en rien à employer l'orthographe "rectifiée".

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par Beniamino Massimo le Mer 17 Fév 2016 - 12:20

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
A noter que si l'on suit les (anciennes?) recommandations de l'Académie, on peut indifféremment employer les deux, ce qui signifie que défendre ce système-là n'oblige en rien à employer l'orthographe "rectifiée".

Naturellement. Wink

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !

Beniamino Massimo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par e-Wanderer le Mer 17 Fév 2016 - 12:26

Pour ma part, je serais tenté de renvoyer tout ce beau monde dos à dos : l'Académie pour avoir (plus ou moins, selon les interprétations) cautionné une réforme fort artificielle, et le PS pour essayer d'enfoncer le clou aujourd'hui. Comme le prouvent de façon très éloquente les tableaux de fréquence proposés ailleurs par Loys, c'est l'usage qui règlera toutes ces histoires-là. L'Académie enregistre les pratiques, peut éventuellement trancher quand on est à 50-50. Mais imposer des choses complètement hors-sol, c'est une tout autre démarche.

En attendant, les vraies urgences sont ailleurs.

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par Condorcet le Mer 17 Fév 2016 - 12:37

Itou !!!

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 17 Fév 2016 - 12:37

@e-Wanderer a écrit:Pour ma part, je serais tenté de renvoyer tout ce beau monde dos à dos : l'Académie pour avoir (plus ou moins, selon les interprétations) cautionné une réforme fort artificielle, et le PS pour essayer d'enfoncer le clou aujourd'hui. Comme le prouvent de façon très éloquente les tableaux de fréquence proposés ailleurs par Loys, c'est l'usage qui règlera toutes ces histoires-là. L'Académie enregistre les pratiques, peut éventuellement trancher quand on est à 50-50. Mais imposer des choses complètement hors-sol, c'est une tout autre démarche.

En attendant, les vraies urgences sont ailleurs.

topela

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par Celeborn le Mer 17 Fév 2016 - 17:32

J'ai débattu de la chose hier sur France 24 avec un député socialiste : LIEN

Sinon, je crois que et Claude Lelièvre et les Décodeurs ont une tendance à confondre Maurice Druon et l'Académie dans son ensemble, ou encore le Conseil Supérieur de la Langue Française et l'Académie (très nettement le cas dans l'article des Décodeurs).

Je trouve également que l'Académie n'a pas été très claire à l'époque. En revanche, elle a toujours été constante sur deux points :
1) Ne pas imposer l'orthographe rénovée par des circulaires & co
2) Laisser l'usage (et son évolution) comme seul arbitre

On ne peut pas vraiment dire qu'on la suive sur ces deux points (et c'était effectivement le même problème en 2008, donc de ce point de vue on n'est pas dans un bon vieux clivage droite/gauche).

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par Luigi_B le Mer 17 Fév 2016 - 17:58

@Isis39 a écrit:Sur le sujet, une mise au point intéressante de Claude Lelièvre
On n'en attendait pas moins de Claude Lelièvre, défenseur contre vents et marées du MEN version PS dans toutes les bourrasques, éternel relativiste de l'orthographe et de l'importance des horaires de français. Avec des penseurs de l'école pareils, on comprend mieux le naufrage actuel.

Analyse de l'article de Claude Lelièvre.

@Isis39 a écrit:Elle explique que l'Académie n'a pris aucune part dans la réforme de 1990 portée par Maurice Druon...
Cette réforme est politique au départ : installation par le premier ministre d'un éphémère Conseil supérieur de la langue française, à qui une réforme est demandée. L'Académie devait surtout servir de chambre d'enregistrement : reste à savoir dans quelle mesure elle a vraiment validé les rectifications telles qu'elles sont présentées par Maurice Druon dans son rapport.

Pour comprendre la réaction d'Hélène Carrère d'Encausse, il faut remonter au début de la polémique. Le MEN, pour se couvrir, a voulu faire porter le chapeau à l'Académie.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par Condorcet le Mer 17 Fév 2016 - 18:04

Celeborn, les arguments de ton détracteur tournent en boucle et boxent dans le vide.
Ton intervention est très claire et pertinente. Tu as bien posé le sujet puis étendu à la politique éducative inepte de ce quinquennat voire de ces vingt dernières années.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par William Foster le Mer 17 Fév 2016 - 22:31

@Celeborn a écrit:J'ai débattu de la chose hier sur France 24 avec un député socialiste : LIEN

J'ai voulu tout écouter pour savoir si le député allait être mauvais jusqu'au bout... Suis tout agacé de l'avoir entendu dire autant d'âneries, c'est malin aca

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.

William Foster
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par JPhMM le Mer 17 Fév 2016 - 22:48

Sa justification de l'accent à pizzeria est quand même assez limite, moralement.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par Beniamino Massimo le Mer 17 Fév 2016 - 22:51

Pour moi, c'est sûr, il est d'ailleurs, ce Bachelay.

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !

Beniamino Massimo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par Beniamino Massimo le Mer 17 Fév 2016 - 22:58

Plus sérieusement, il semble sincère dans sa défense des modifications et a tenté de répondre sur le fond. Il y a des interlocuteurs moins à l'écoute dans les débats de ce genre.

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !

Beniamino Massimo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par William Foster le Mer 17 Fév 2016 - 22:59

@Beniamino Massimo a écrit:Pour moi, c'est sûr, il est d'ailleurs, ce Bachelay.

Super. Maintenant je suis agacé ET j'ai une chanson qui va tourner en boucle dans la tête... Pfffff...

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.

William Foster
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par JPhMM le Mer 17 Fév 2016 - 23:01

J'ai adoré le "Non c'est pas normal, mais c'est le boulot des syndicats" (phrase d'un député PS à propos de la formation des enseignants).

(20:11)

Quelle honte, mais quelle honte.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par kamasolou le Mer 17 Fév 2016 - 23:22

"C'est pas très gentil de votre part d'essayer de me mettre en difficulté"
Pauvre bichon ! Rolling Eyes

kamasolou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Péremptoire", "fausse naïveté", "approximations dommageables qui la discréditent" : le PS publie une charge contre Hélène Carrère d'Encausse.

Message par JPhMM le Mer 17 Fév 2016 - 23:40

Oui hein. C'était mignon.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum