L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Page 13 sur 15 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par fanette le Dim 28 Fév 2016 - 13:41

@henriette a écrit:
Dans cette réforme, on impose des méthodes, des modalités mais en laissant les contenus très flous. Or, pour garantir une éducation qui soit vraiment nationale tout en prenant en compte les diversités tant des élèves que des enseignants, c'est exactement l'inverse qu'il faudrait faire.

+1000
C'est exactement ce que j'avais dit à une IPR à  une réunion de formation, mais elle avait botté en touche (à sa décharge, elle n'avait pas l'air très convaincue par la réforme, l'exercice était probablement difficile pour elle! Smile )

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par JPhMM le Dim 28 Fév 2016 - 13:42

Prochaine réforme : dès 2017, chaque enseignant devra intégrer 1/5 de son enseignement par le schmurtz. Charge aux formations de définir ce que cela pourrait être.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Balthazaard le Dim 28 Fév 2016 - 14:09

@fanette a écrit:
@henriette a écrit:
Dans cette réforme, on impose des méthodes, des modalités mais en laissant les contenus très flous. Or, pour garantir une éducation qui soit vraiment nationale tout en prenant en compte les diversités tant des élèves que des enseignants, c'est exactement l'inverse qu'il faudrait faire.

+1000
C'est exactement ce que j'avais dit à une IPR à  une réunion de formation, mais elle avait botté en touche (à sa décharge, elle n'avait pas l'air très convaincue par la réforme, l'exercice était probablement difficile pour elle! Smile )

Je dirai à sa charge!  et je rends responsables, en l'absence de quelqu'un qui assume nominément, les IPR et formateurs, pas convaincus, qui pourraient (surement pour les formateurs, peut-être plus dur pour les IPR, mais les syndicats existent) refuser de se faire le relai d'une réforme que nous jugeons tous autoritaire. Trop facile de dire "je ne suis que l'instrument".


Dernière édition par Balthazaard le Dim 28 Fév 2016 - 14:57, édité 2 fois

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 28 Fév 2016 - 14:16

@Balthazaard a écrit:
@fanette a écrit:
@henriette a écrit:
Dans cette réforme, on impose des méthodes, des modalités mais en laissant les contenus très flous. Or, pour garantir une éducation qui soit vraiment nationale tout en prenant en compte les diversités tant des élèves que des enseignants, c'est exactement l'inverse qu'il faudrait faire.

+1000
C'est exactement ce que j'avais dit à une IPR à  une réunion de formation, mais elle avait botté en touche (à sa décharge, elle n'avait pas l'air très convaincue par la réforme, l'exercice était probablement difficile pour elle! Smile )

Je dirai à sa charge!  et je rends, en l'absence de responsable qui assume, les IPR et formateurs, pas convaincu, qui pourraient (surement pour les formateurs, peut-être plus dur pour les IPR, mais les syndicats existent) refuser de se faire le relai d'une réforme que nous jugeons tous autoritaire. Trop facile de dire "je ne suis que l'instrument".

Absolument d'accord. Nous avions eu cette discussion sur les IPR et je trouve incroyable qu'on nous fasse gober que des IPR sont contre, mais "juste des relais". C'est une attitude parfaitement lâche. Faut assumer d'être du côté de l'employeur à un moment.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par philbog le Dim 28 Fév 2016 - 18:25

@fanette a écrit:
@philbog a écrit:Pour repondre (sans pouvoir les citer car je ne trouve pas l'outil sur la version smart phone) á l'argument sur le TZR qui aura du mal á se faire entendre dans une equipe déja en place. Je suis d'accord et je trouve que c'est deplorable de la part de ses collegues anciens.
Ce ne sont pas nécessairement les anciens collègues qui seront en cause, mais il faudra bien que le travail soit prêt à la rentrée ; or les TZR sont rarement connus avant : comment faire techniquement parlant pour leur laisser leur place ?

@philbog a écrit:
Concernant le nombre d'équipes et donc d'élèves á gerer: je connais le probléme en tant que prof de SVT. Nous avons en college des profs de SVT avec souvent plus de dix classes á gérer. Cet argument va donc dans le sens de la reforme car si le choix est fait de faire de l'EIST, cela réduira fortement le nombre de classes par collègue. Nous connaitrons mieux nos élèves et ferons á coup sur un meilleur boulot dans de meilleures conditions.
Ah, mais si ça t'arrange, toi, dans ta discipline, tout va bien alors ! (sauf que tu ne sembles pas évoquer les multiples conseils d'enseignement et réunions de cycle qui vont se rajouter)
Il est vrai que je suis impitoyable avec les collègues qui passeront de 3 classes á 4 alors que je passerai de 12 classes á 8... Laughing Mais il est vrai que jusque lá, ils étaient impitoyables avec ma discipline et mes conditions de travail, la différence entre leur discipline et la mienne ne leur faisaient même ni chaud ni froid. Il est bon d'apprendre á partager les difficultés.
L'EIST est une bonne solution d'amélioration pour moi mais si ceux qui la critiquent en proposent une meilleure, qui fait encore plus diminuer mon nombre de classes, alors je dirai bravo et je serai avec eux!
Quant aux disciplines que je ne maîtrise pas j'estime qu'une prof de SVT capable d'enseigner la biologie moléculaire en première et terminale S a les connaissances de chimie suffisantes pour enseigner en sixième de même pour la géologie en terminale et la physique en sixième. Pour la techno niveau sixième, style "de quels matériaux est fait le velo"," quels sont les fonctions du pédalier", etc... je pense qu'en me formant cela devrait aller aussi, d'autant plus qu'apprendre de nouvelles connaissances scientifiques et techniques m'a toujours passionné...il faut bien montrer l'exemple á nos élèves!... ainsi qu'aux autres collègues du cycle 3 qui eux n'ont pas d'identités disciplinaire aussi marquée.

_________________
“Le féminisme a toujours avancé sur deux fronts : celui de la théorie et celui de la lutte.”

"Contrairement aux idées préconçues, l’anarchie n’est pas un déni de tout système, qui amènerait la société au désordre et au chaos; elle propose une vraie solution politique, construite sur la libre association des hommes, en dehors des États, toujours pourvoyeurs d’une autorité imposée."

Tout le monde savait que c'était impossible. Est arrivé un qui ne le savait pas et qui l'a fait !
Marcel Pagnol.

philbog
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par fanette le Dim 28 Fév 2016 - 18:46

@philbog a écrit:
Il est vrai que je suis impitoyable avec les collègues qui passeront de 3 classes á 4 alors que je passerai de 12 classes á 8... Laughing  Mais il est vrai que jusque lá, ils étaient impitoyables avec ma discipline et mes conditions de travail, la différence entre leur discipline et la mienne ne leur faisaient même ni chaud ni froid. Il est bon d'apprendre á partager les difficultés.

Que de rancoeur dans ces propos : tu as des difficultés relationnelles avec tes collègues ?

@philbog a écrit:
L'EIST est une bonne solution d'amélioration pour moi mais si ceux qui la critiquent en proposent une meilleure, qui fait encore plus diminuer mon nombre de classes, alors je dirai bravo et je serai avec eux!
Quand tu as choisi de devenir prof de SVT, tu ne savais pas que 18h à raison de 1h30 ou 2h par semaine, ça faisait pas mal de classes ?

@philbog a écrit:
Quant aux disciplines que je ne maîtrise pas j'estime qu'une prof de SVT capable d'enseigner la biologie moléculaire en première et terminale S a les connaissances de chimie suffisantes pour enseigner en sixième de même pour la géologie en terminale et la physique en sixième.
Je ne voudrais pas être désagréable mais personnellement, en tant que prof de math, mariée à un prof de physique, je ne  me considère pas capable d'enseigner les sciences physiques en 6ème; peut-être parce que je tiens à la qualité de mon enseignement ...Je trouve méprisant de penser qu'on peut enseigner autre chose que ce pourquoi on a été formé.

@philbog a écrit:
Pour la techno niveau sixième, style "de quels matériaux est fait le velo"," quels sont les fonctions du pédalier",  etc... je pense qu'en me formant  cela devrait aller aussi,
Tu vas faire une formation de techno cette année pour être au point la rentrée 2016 ? Et tu estimes avoir besoin de combien d'heures pour devenir un prof de techno ? Les collègues de techno apprécieront ...Rolling Eyes

@philbog a écrit:
d'autant plus qu'apprendre de nouvelles connaissances scientifiques et techniques m'a toujours passionné...il faut bien montrer l'exemple á nos élèves!... ainsi qu'aux autres collègues du cycle 3 qui eux n'ont pas d'identités disciplinaire aussi marquée.
Là, je ne comprends pas ce que tu veux dire ... heu

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par henriette le Dim 28 Fév 2016 - 19:00

@philbog a écrit:
Il est vrai que je suis impitoyable avec les collègues qui passeront de 3 classes á 4 alors que je passerai de 12 classes á 8... Laughing  Mais il est vrai que jusque lá, ils étaient impitoyables avec ma discipline et mes conditions de travail, la différence entre leur discipline et la mienne ne leur faisaient même ni chaud ni froid. Il est bon d'apprendre á partager les difficultés.
L'EIST est une bonne solution d'amélioration pour moi mais si ceux qui la critiquent en proposent une meilleure, qui fait encore plus diminuer mon nombre de classes, alors je dirai bravo et je serai avec eux!
Après moi le déluge, donc. Belle solidarité, et édifiant exemple des motivations de certains à soutenir cette réforme. Loué soit le grand concepteur, tous ses partisans ne sont fort heureusement pas comme toi, ce serait à désespérer.

Enfin, je me réjouis au moins d'une chose : tu ne comptes pas l’Éducation Morale et Civique parmi les disciplines que tu estimes somme toute aisé d'enseigner (parce que pour les compétences du vivrensemble, il y a du boulot).

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par monseigneur le Dim 28 Fév 2016 - 19:36



@philbog a écrit:

Il est vrai que je suis impitoyable avec les collègues qui passeront de 3 classes á 4 alors que je passerai de 12 classes á 8... Laughing  Mais il est vrai que jusque lá, ils étaient impitoyables avec ma discipline et mes conditions de travail, la différence entre leur discipline et la mienne ne leur faisaient même ni chaud ni froid. Il est bon d'apprendre á partager les difficultés.
L'EIST est une bonne solution d'amélioration pour moi mais si ceux qui la critiquent en proposent une meilleure, qui fait encore plus diminuer mon nombre de classes, alors je dirai bravo et je serai avec eux!
Quant aux disciplines que je ne maîtrise pas j'estime qu'une prof de SVT capable d'enseigner la biologie moléculaire en première et terminale S a les connaissances de chimie suffisantes pour enseigner en sixième de même pour la géologie en terminale et la physique en sixième. Pour la techno niveau sixième, style "de quels matériaux est fait le velo"," quels sont les fonctions du pédalier",  etc... je pense qu'en me formant  cela devrait aller aussi, d'autant plus qu'apprendre de nouvelles connaissances scientifiques et techniques m'a toujours passionné...il faut bien montrer l'exemple á nos élèves!... ainsi qu'aux autres collègues du cycle 3 qui eux n'ont pas d'identités disciplinaire aussi marquée.

Pour diminuer encore ton nombre de classes, et puisque enseigner d'autres matières ne te fait pas peur, je te suggère de passer le concours d'instit'...

monseigneur
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par fanette le Dim 28 Fév 2016 - 19:40

@monseigneur a écrit:

Pour diminuer encore ton nombre de classes, et puisque enseigner d'autres matières ne te fait pas peur, je te suggère de passer le concours d'instit'...

Un concours ? pourquoi donc un concours ? Philbog a validé la compétence "enseigner", c'est nettement suffisant. Franchement, qui n'est pas capable d'apprendre à lire ou à compter ?

pingouin pingouin pingouin pingouin pingouin

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Dr Raynal le Dim 28 Fév 2016 - 19:48

@philbog a écrit:
L'EIST est une bonne solution d'amélioration pour moi mais si ceux qui la critiquent en proposent une meilleure, qui fait encore plus diminuer mon nombre de classes, alors je dirai bravo et je serai avec eux!
Car collègue de SVT, je m'en voudrais de laisser croire, dans cette agréable compagnie, que tu es représentatif de notre noble matière Scientifique (avec un grand "S").
Si j'en crois le dossier publié par le ministère lui même sur l'évaluation de l'EIST dans les établissements pionniers, cette dernière équivaut à 5h de réunions interdisciplinaires par semaine (non rémunérées, bien entendu) et un résultat nul pour les élèves. Je préfère garder mes nombreuses classes, et effectuer 5h de cours (payées, je suis un scientifique, donc bassement matérialiste) de bio, qui sont mon métier, que 5h de blabla. A chacun ses goûts.

@philbog a écrit: Quant aux disciplines que je ne maîtrise pas j'estime qu'une prof de SVT capable d'enseigner la biologie moléculaire en première et terminale S a les connaissances de chimie suffisantes pour enseigner en sixième de même pour la géologie en terminale et la physique en sixième.  
Et alors ? Etre capable de faire quelque chose ne veux pas dire que l'on doit le faire. Il se trouve que j'ai quelques diplômes de physique. Je l'ai même enseignée en DEUG. Et aussi en collège, vu que j'ai déjà été sur des collèges frontaliers où il n'y avait personne pour faire le boulot, et j'ai même eu des classes dont j'étais le prof de SVT et de physique. Seulement voilà : j'étais seul et n'avait à me concerter qu'avec moi même (ce qui me laissait d'immenses plages de liberté - en particulier avec un emploi du temps "3h de sciences" ou je répartissait à ma façon SVT et physique).
Mais là, la situation est différente. Il y a des professeurs de physique, dont c'est le travail. Et ils le font bien (aussi bien, et j'ai même la faiblesse de croire mieux, que je ne le ferai à leur place). L'EIST est une régression qui fait disparaitre des disciplines scientifiques bien identifiées, réduit leurs temps réel d'enseignement, complique leur réalisation, le tout pour un résultat nul. De plus, il transforme le "scientifique enseignant" en animateur multicarte façon BAFA / main à la papatte.

@philbog a écrit: Pour la techno niveau sixième, style "de quels matériaux est fait le velo"," quels sont les fonctions du pédalier",  etc... je pense qu'en me formant  cela devrait aller aussi, d'autant plus qu'apprendre de nouvelles connaissances scientifiques et techniques m'a toujours passionné..

Moi aussi, mais j'estime être loin d'avoir fait le tour de mon propre champ disciplinaire, et je te révère si tu estimes en avoir terminé avec la biologie et la géologie. Comme disait un philosophe accessoire : "il faut cultiver son jardin". Que dirais-u si un prof de Français venait te dire "pousse toi de là que je m'y mette", parce que "pour enseigner qu'une pierre, c'est pas vivant, que les feuilles tombent en automne et que les animaux migrateurs migrent, avec une formation je devrais pouvoir le faire" (je caricature à dessein, comme tu le fait pour la techno).

@philbog a écrit: faut bien montrer l'exemple á nos élèves!...

Quel exemple ? Celui de leur faire comprendre que "vos profs de physique et de techno sont de gros nases, je vous fais leurs cours en deux coups les gros" ? J'ai le plus grand mal à avoir des relations avec la plupart des êtres humains, mais jamais je ne dénigrerais le travail des collègues comme tu sembles vouloir le faire.


@philbog a écrit:ainsi qu'aux autres collègues du cycle 3 qui eux n'ont pas d'identités disciplinaire aussi marquée.

Et alors ? Comment tu considères tu ? Comme un PE au collège ? Ton identité disciplinaire te pèse ? Pourquoi n'avoir pas fait PE, alors ? Ou bien te penses tu plus "prof de sciences & technologie" tout court ? Je m'interroge.

Et pensons aussi que si nous avons beaucoup de classes, nous les avons moins longtemps que d'autres: nous ne nous coltinons les pénibles qu'1h30 par semaine, on peut y voir un avantage...

Dr Raynal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Zenxya le Dim 28 Fév 2016 - 20:10

@philbog a écrit:

je pense qu'en me formant  cela devrait aller aussi, d'autant plus qu'apprendre de nouvelles connaissances scientifiques et techniques m'a toujours passionné...il faut bien montrer l'exemple á nos élèves!... ainsi qu'aux autres collègues du cycle 3 qui eux n'ont pas d'identités disciplinaire aussi marquée.

Cela m'a fait bondir de mon siège, j'ai pensé à mes pauvres collègues STI qui ont subi la réforme du lycée. J'ai repensé à leurs souffrances, psychologique et physique , vu les affections que certains ont développées, l'insécurité dans laquelle ils ont été mis, n'avoir qu'une semaine d'avance, à angoisser car ils ne maîtrisaient pas des pans entiers du programme.
Comment peut-on être naïf, aveugle, obtus, au point de ne pas voir ou ne pas savoir quelles ont été les conséquences d'un tel enseignement intégré, et vouloir le généraliser encore plus, comment peut-on être à ce point insensible à cette souffrance.

Je me suis un peu énervée.


Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par bobo the mok le Dim 28 Fév 2016 - 20:34

J'avoue ne pas comprendre le "je pense qu'en me formant  cela devrait aller aussi"...

Notre métier est aussi de semer les bonnes graines au bon moment.
La 6ème est un niveau très important.

Lors des cours avec les 6èmes, nous n'essayons pas juste d'apprendre des techniques ou la manière d'aborder un problème. J'essaye, dès que je peux, de leur faire sentir que les mathématiques sont une expérience esthétique : notion d'infini, raisonnements par l'absurde, paradoxes, beauté, élégance d'un raisonnement...
Je m'efforce de leur faire sentir que les mathématiques sont une aventure humaine où la sensibilité a toute sa place.

Je pense que le coeur de notre métier est là : élever nos élèves, leur ouvrir des horizons, donner la nourriture permettant l'émergence d'un esprit.

Mais, philbog, peut-être as-tu compris, profondément, les ressorts de la chimie et de la techno, et je te présente alors mes excuses.

bobo the mok
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par User5899 le Dim 28 Fév 2016 - 20:42

@philbog a écrit:
@fanette a écrit:
@philbog a écrit:Pour repondre (sans pouvoir les citer car je ne trouve pas l'outil sur la version smart phone) á l'argument sur le TZR qui aura du mal á se faire entendre dans une equipe déja en place. Je suis d'accord et je trouve que c'est deplorable de la part de ses collegues anciens.
Ce ne sont pas nécessairement les anciens collègues qui seront en cause, mais il faudra bien que le travail soit prêt à la rentrée ; or les TZR sont rarement connus avant : comment faire techniquement parlant pour leur laisser leur place ?

@philbog a écrit:
Concernant le nombre d'équipes et donc d'élèves á gerer: je connais le probléme en tant que prof de SVT. Nous avons en college des profs de SVT avec souvent plus de dix classes á gérer. Cet argument va donc dans le sens de la reforme car si le choix est fait de faire de l'EIST, cela réduira fortement le nombre de classes par collègue. Nous connaitrons mieux nos élèves et ferons á coup sur un meilleur boulot dans de meilleures conditions.
Ah, mais si ça t'arrange, toi, dans ta discipline, tout va bien alors ! (sauf que tu ne sembles pas évoquer les multiples conseils d'enseignement et réunions de cycle qui vont se rajouter)
Il est vrai que je suis impitoyable avec les collègues qui passeront de 3 classes á 4 alors que je passerai de 12 classes á 8... Laughing  Mais il est vrai que jusque lá, ils étaient impitoyables avec ma discipline et mes conditions de travail, la différence entre leur discipline et la mienne ne leur faisaient même ni chaud ni froid. Il est bon d'apprendre á partager les difficultés.
L'EIST est une bonne solution d'amélioration pour moi mais si ceux qui la critiquent en proposent une meilleure, qui fait encore plus diminuer mon nombre de classes, alors je dirai bravo et je serai avec eux!
Quant aux disciplines que je ne maîtrise pas j'estime qu'une prof de SVT capable d'enseigner la biologie moléculaire en première et terminale S a les connaissances de chimie suffisantes pour enseigner en sixième de même pour la géologie en terminale et la physique en sixième. Pour la techno niveau sixième, style "de quels matériaux est fait le velo"," quels sont les fonctions du pédalier",  etc... je pense qu'en me formant  cela devrait aller aussi, d'autant plus qu'apprendre de nouvelles connaissances scientifiques et techniques m'a toujours passionné...il faut bien montrer l'exemple á nos élèves!... ainsi qu'aux autres collègues du cycle 3 qui eux n'ont pas d'identités disciplinaire aussi marquée.
Sans volonté d'être méchant, ce ne serait pas mal que vous fassiez un peu de français, c'est quand même, euh... Voilà...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Osmie le Dim 28 Fév 2016 - 20:42

Quand les heures de la marge disparaîtront, certains retrouveront leurs 12 classes, voire plus en raison des heures "sciences" groupées en 6e (ah, la belle foire d'empoigne qui se profile...). Profitez-en bien l'an prochain ; les choix de l'équipe pourront changer en 2017.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Rabelais le Dim 28 Fév 2016 - 20:56

@Dr Raynal a écrit:
@philbog a écrit:
L'EIST est une bonne solution d'amélioration pour moi mais si ceux qui la critiquent en proposent une meilleure, qui fait encore plus diminuer mon nombre de classes, alors je dirai bravo et je serai avec eux!
Car collègue de SVT, je m'en voudrais de laisser croire, dans cette agréable compagnie, que tu es représentatif de notre noble matière Scientifique (avec un grand "S").
Si j'en crois le dossier publié par le ministère lui même sur l'évaluation de l'EIST dans les établissements pionniers, cette dernière équivaut à 5h de réunions interdisciplinaires par semaine (non rémunérées, bien entendu) et un résultat nul pour les élèves. Je préfère garder mes nombreuses classes, et effectuer 5h de cours (payées, je suis un scientifique, donc bassement matérialiste) de bio, qui sont mon métier, que 5h de blabla. A chacun ses goûts.

@philbog a écrit: Quant aux disciplines que je ne maîtrise pas j'estime qu'une prof de SVT capable d'enseigner la biologie moléculaire en première et terminale S a les connaissances de chimie suffisantes pour enseigner en sixième de même pour la géologie en terminale et la physique en sixième.  
Et alors ? Etre capable de faire quelque chose ne veux pas dire que l'on doit le faire. Il se trouve que j'ai quelques diplômes de physique. Je l'ai même enseignée en DEUG. Et aussi en collège, vu que j'ai déjà été sur des collèges frontaliers où il n'y avait personne pour faire le boulot, et j'ai même eu des classes dont j'étais le prof de SVT et de physique. Seulement voilà : j'étais seul et n'avait à me concerter qu'avec moi même (ce qui me laissait d'immenses plages de liberté - en particulier avec un emploi du temps "3h de sciences" ou je répartissait à ma façon SVT et physique).
Mais là, la situation est différente. Il y a des professeurs de physique, dont c'est le travail. Et ils le font bien (aussi bien, et j'ai même la faiblesse de croire mieux, que je ne le ferai à leur place). L'EIST est une régression qui fait disparaitre des disciplines scientifiques bien identifiées, réduit leurs temps réel d'enseignement, complique leur réalisation, le tout pour un résultat nul. De plus, il transforme le "scientifique enseignant" en animateur multicarte façon BAFA / main à la papatte.

@philbog a écrit: Pour la techno niveau sixième, style "de quels matériaux est fait le velo"," quels sont les fonctions du pédalier",  etc... je pense qu'en me formant  cela devrait aller aussi, d'autant plus qu'apprendre de nouvelles connaissances scientifiques et techniques m'a toujours passionné..

Moi aussi, mais j'estime être loin d'avoir fait le tour de mon propre champ disciplinaire, et je te révère si tu estimes en avoir terminé avec la biologie et la géologie. Comme disait un philosophe accessoire : "il faut cultiver son jardin". Que dirais-u si un prof de Français venait te dire "pousse toi de là que je m'y mette", parce que "pour enseigner qu'une pierre, c'est pas vivant, que les feuilles tombent en automne et que les animaux migrateurs migrent, avec une formation je devrais pouvoir le faire" (je caricature à dessein, comme tu le fait pour la techno).

@philbog a écrit: faut bien montrer l'exemple á nos élèves!...

Quel exemple ? Celui de leur faire comprendre que "vos profs de physique et de techno sont de gros nases, je vous fais leurs cours en deux coups les gros" ? J'ai le plus grand mal à avoir des relations avec la plupart des êtres humains, mais jamais je ne dénigrerais le travail des collègues comme tu sembles vouloir le faire.


@philbog a écrit:ainsi qu'aux autres collègues du cycle 3 qui eux n'ont pas d'identités disciplinaire aussi marquée.

Et alors ? Comment tu considères tu ? Comme un PE au collège ? Ton identité disciplinaire te pèse ? Pourquoi n'avoir pas fait PE, alors ? Ou bien te penses tu plus "prof de sciences & technologie" tout court ? Je m'interroge.

Et pensons aussi que si nous avons beaucoup de classes, nous les avons moins longtemps que d'autres: nous ne nous coltinons les pénibles qu'1h30 par semaine, on peut y voir un avantage...
Philbog, je suis désolée qu'avoir autant de classes te désole, mais rassure moi, toi aussi tu dispenses 18h de cours? Ah, parce que j'ai eu un doute, en relisant le fil.
Je suis aussi désolée que , perturbée par ce nombre, tu te jettes sur n'importe quelle idée le réduisant, sans en mesurer peut-être ( j'espère), les conséquences sur tes collègues qui avaient, eux, mesuré ce problème avant de se lancer dans la profession.

Tu aimes apprendre, heureusement,tu aimes te creuser la tête pour trouver des dispositifs pédagogiques adaptés à tes élèves, parfait: forme toi, propose leur tes trouvailles, expérimente,crée du lien si tu veux, c'est ÇA la liberte pédagogique.
Eh oui, parfois nous faisons de l'histoire, tiens, j'ai même fait dernièrement un peu de SVT topela

Mais ne pense pas que tout le monde puisse enseigner n'importe quelle matière ni ne le veuille d'ailleurs .

.Mais surtout, ce qui est proposé, tu le sais,dans un premier temps, c'est la non spécialisation , le retour, pour les sixieme à la non disciplinarité.
Tout à coup leur est refusé l'accès à l'approfondissement matière par matière , approfondissement dispensé justement par des spécialistes, raison d'être de la profession.

(Que tu veuilles devenir PE t'honore, que tu sentes vibrer en toi la volonté de prendre une classe et de l'amener dans toutes les matières , une après l'autre, au maximum de ses capacités ,aussi.)

Ce que tu prônes et qui est encore plus pernicieux que la non spécialisation,c'est la fusion de plusieurs matières , le gloubi-boulga qui leur dénie l'accès à tout savoir spécialiste  et les plonge dans le non-savoir.

Tu n'aimes plus ton métier, tu veux qu'il change, pitié pour ceux qui l'aime encore.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Zenxya le Dim 28 Fév 2016 - 21:01

Il ne faut pas se leurrer, la refonte des filières STI, l'EIST ne sont que des essais pour rendre les professeurs encore plus polyvalents, rendant les problèmes de gestion des remplaçants moins problématiques. La cour des comptes l'a écrit, le politique l'a compris, ils sont tous dans une logique comptable, par conséquent ils font en sorte. Que des enseignants adhèrent à cela sans sourciller, en niant ainsi le temps qu'eux même ont passé à s'approprier leur discipline, en croyant qu'il suffit d'être un peu autodidacte pour s'en sortir me laisse pantoise.

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Rabelais le Dim 28 Fév 2016 - 21:05

@Zenxya a écrit:Il ne faut pas se leurrer, la refonte des filières STI, l'EIST ne sont que des essais pour rendre les professeurs encore plus polyvalents, rendant les problèmes de gestion des remplaçants moins problématiques. La cour des comptes l'a écrit, le politique l'a compris, ils sont tous dans une logique comptable, par conséquent ils font en sorte. Que des enseignants adhèrent à cela sans sourciller, en niant ainsi le temps qu'eux même ont passé à s'approprier leur discipline, en croyant qu'il suffit d'être un peu autodidacte pour s'en sortir me laisse pantoise.
Moi aussi.
De plus, je n'ai, comme la majorité de mes collègues encore passionnés par leur discipline, aucune envie d'en enseigner une autre, capable ou non.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par philbog le Dim 28 Fév 2016 - 21:39

Je suis passionnée par les sciences. Et je trouve que leurs conditions d´enseignement sont trés dégradées. C'est pour cela que je suis pour la reforme et l'EIST. C'est mon opinion basée sur mon expérience depuis 4 ans. L'enseignement des sciences en EIST permet á la fois d'aborder les problemes en ayant le temps d'aller jusqu'au bout de chaque notion ce qui n'était pas le cas auparavant. Et en plus on connait rapidement les élèves ce qui permet une meilleure gestion de la classe. Les élèves en ressortent avec de bien meilleures connaissances, plus approfondies qu'on ne le fait en 1h30 par semaine et des compétences méthodologiques bien meilleure. C'est mon expérience et ceux qui veulent critiquer doivent d'abord l'essayer.


Dernière édition par philbog le Dim 28 Fév 2016 - 22:20, édité 1 fois (Raison : mauvais clic)

_________________
“Le féminisme a toujours avancé sur deux fronts : celui de la théorie et celui de la lutte.”

"Contrairement aux idées préconçues, l’anarchie n’est pas un déni de tout système, qui amènerait la société au désordre et au chaos; elle propose une vraie solution politique, construite sur la libre association des hommes, en dehors des États, toujours pourvoyeurs d’une autorité imposée."

Tout le monde savait que c'était impossible. Est arrivé un qui ne le savait pas et qui l'a fait !
Marcel Pagnol.

philbog
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Balthazaard le Dim 28 Fév 2016 - 21:42

Là tu confirmes bien que la maitrise de la grammaire ne figure pas parmi tes nombreuses compétences. C'est pourtant une matière d'une logique quasi scientifique. Les profs de français peuvent dormir en paix.

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Zenxya le Dim 28 Fév 2016 - 21:51

@philbog a écrit:Je suis passionée par les sciences. Et je trouve wue leur condition d enseignement sont trés dégradée.

Et les enseigner de manière "intégré" ne va encore plus dégrader leur enseignement. Je cherche vainement la logique, car vois tu en STI, ce n'est toujours pas gagné et je ne l'ai toujours pas trouvé.

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par monseigneur le Dim 28 Fév 2016 - 21:54

@philbog a écrit:Je suis passionée par les sciences. Et je trouve wue leur condition d enseignement sont trés dégradée.

A tous : Je crois qu'il faut arrêter de tirer sur l'ambulance, là...

monseigneur
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Presse-purée le Dim 28 Fév 2016 - 22:29

La différence entre PE et PLC, c'est surtout que l'on doit faire accéder les élèves à des niveaux de complexité et d'abstraction différents, d'où la spécialisation plus poussée dans une ou quelques disciplines des seconds par rapport aux premiers. La contrepartie en est un nombre moindre d'heures avec les élèves et moins de liberté d'organisation de l'enseignement (on ne choisit pas ses heures dans l'EDT).
Donc, je ne vois pas très bien pourquoi tu nous la joues "vous méprisez les PE" (en fiait, je vois très bien, mais passons). e Contrairement à ce que tu penses, nous ne faisons pas le même métier que les PE, ce qui ne veut pas dire qu'on les méprise.

Tu n'as toujours pas répondu sur le massacre de la didactique du français par tes copains, par ailleurs. Pourquoi devrait-on écouter des incompétents?

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par User5899 le Dim 28 Fév 2016 - 22:31

@Zenxya a écrit:Il ne faut pas se leurrer, la refonte des filières STI, l'EIST ne sont que des essais pour rendre les professeurs encore plus polyvalents, rendant les problèmes de gestion des remplaçants moins problématiques. La cour des comptes l'a écrit, le politique l'a compris, ils sont tous dans une logique comptable, par conséquent ils font en sorte. Que des enseignants adhèrent à cela sans sourciller, en niant ainsi le temps qu'eux même ont passé à s'approprier leur discipline, en croyant qu'il suffit d'être un peu autodidacte pour s'en sortir me laisse pantoise.
Il suffisait d'en recruter de suffisamment faibles pour que leur polyvalence leur fût un bâton de maréchal...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Graisse-Boulons le Dim 28 Fév 2016 - 22:49

@Ronin a écrit:Je ne pige pas, on a créé les sciences de l'éducation, les IUFM devenus ESPE, etc, et pourtant, d'après le MEN lui-même et PISA le niveau baisse...

M'enfin ! c'est simple : ce sont les profs ! Ils sont tous toujours contre "le changement", c'est bien connu non ? Ils n'ont pas fait le boulo correctement, selon les recommandations des néo-pédagos tout puissants. Ce ne sont pas les théories crétines qui sont en cause : ce sont les profs ! Nous avons besoin de nouveau profs qui soient moins attachés au savoir, qui soient moins pointus dans leurs disciplines mais capables de parler vaguement de tout et de n'importe quoi pendant des heures avec des dessins, des maquettes et, attention roulement de tambour...le tout sur tablettes tactiles ! Pffff, quand on veut pas comprendre....

Graisse-Boulons
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Dr Raynal le Lun 29 Fév 2016 - 0:28

@philbog a écrit:Je suis passionnée par les sciences.
Alors tu dois savoir qu'en sciences, une expérience ne vaut que si elle est reproductible....

@philbog a écrit: Et je trouve que leurs conditions d´enseignement sont très dégradées.
Pourtant, que de merveilles les pédagos ne nous ont-ils pas données !

@philbog a écrit: je suis pour la reforme et l'EIST. (...) Les élèves en ressortent avec de bien meilleures connaissances, plus approfondies qu'on ne le fait en 1h30 par semaine et des compétences méthodologiques bien meilleure. C'est mon expérience et ceux qui veulent critiquer doivent d'abord l'essayer.

Ben justement. Q'en disent ceux qui l'ont fait ?

Évaluation de l’effet du dispositif d’enseignement intégré de science et technologie (EIST) réalisée par le ministère lui même.
p. 89, "conclusions et perspectives", cet aveu:

Les premières analyses de l’effet de l’expérimentation EIST sur les progressions des élèves, observées sur trois temps de mesure, du début de 6e à la fin de 5e, ne font pas ressortir d’effet significatif associé au fait d’avoir bénéficié du dispositif de l’EIST. Cette absence d’effet porte tant sur les progressions en termes d’acquis cognitifs dans le domaine des sciences qu’en termes d’attitudes à l’égard des sciences.

CQFD

Dr Raynal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par philbog le Lun 29 Fév 2016 - 2:12

L experience en sciences...mais les methodes en socio ou psycho et donc en pedago sont differentes..on travaille avec des élèves pas avec des animaux!
Ceci dit c'est ma cinquieme annee cela fera donc pres de 150 eleves que j aurais pu observés en EIST. Est ce suffisant? Quant au rapport que tu cites il mélange des élèves ayant eu des EIST trés diverses en particulier dans la plupart des cas simplement 3 profs continuant á faire leur discipline mais de façon coordonnées. Et on voit que l'effet est faible: c'est normal c'est presque pareil que les cours classiques.
Par contre un prof qui fait les 3 disciplines lá cela envoie du bois!

_________________
“Le féminisme a toujours avancé sur deux fronts : celui de la théorie et celui de la lutte.”

"Contrairement aux idées préconçues, l’anarchie n’est pas un déni de tout système, qui amènerait la société au désordre et au chaos; elle propose une vraie solution politique, construite sur la libre association des hommes, en dehors des États, toujours pourvoyeurs d’une autorité imposée."

Tout le monde savait que c'était impossible. Est arrivé un qui ne le savait pas et qui l'a fait !
Marcel Pagnol.

philbog
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 15 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum