L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Page 3 sur 15 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par fanette le Dim 21 Fév 2016 - 13:11

@kero a écrit:
Euh.
C'est sarcastique, cette vidéo ?

Il semblerait que non : "Cette chaine youtube a été crée pour faire de la classe inversée , dont le but est éducatif et de permettre d'avoir les cours à la maison avec un thème pour chaque vidéo , merci de votre attention ."
Si vous avez aimé cette vidéo, il y en a plein d'autres !  affraid
https://www.youtube.com/channel/UCqxBu-mns_3jYed-YhPs1QA/videos

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Tamerlan le Dim 21 Fév 2016 - 13:12

@Docteur OX a écrit:
@Osmie a écrit:
@Tamerlan a écrit:Vous plaisantez j'espère, la violence des attaques sur le forum est permanente et dans tous les sens. Et les gens qui sont pro-réforme ou engagés dans les formations en prennent aussi plein la gueule il me semble... Ainsi que l'encadrement. Donc les cris d'orfraie...

C'est de bonne guerre : ces gens imposent de nouvelles façons de travailler à l'ensemble de la profession ; ces gens plébiscitent des programmes qui affaiblissent considérablement nos disciplines ; ces gens valident la baisse d'exigences disciplinaires liée aux nouveaux programmes ; ces gens sont tout à fait d’accord avec les quatre nouveaux programmes en un an ; et surtout, ces gens (collègues-formateurs notamment) n'ont toujours pas, au mois de février, montré UN seul EPI à leurs collègues, ce qui ne les empêche pas de demander à ces derniers d'en faire à leur place. La violence vient de ce côté-là, de ces gens-là ; l'autre côté se défend comme il le peut, et tient à éviter la casse liée à la réforme du collège.
Je trouve tout ceci vraiment moche, et je pense que les collègues-formateurs auraient tout intérêt à bosser les EPI et à présenter des choses valables s'ils ne veulent pas avoir des comptes à rendre dans leurs collèges. Et qu'on ne me dise pas ici qu'il existe des EPI fabuleux, mais que leurs auteurs sont trop modestes pour les rendre publics. Rolling Eyes

+1, c'est quand même incroyable de voir des profref  jouer les martyrs incompris et injustement persécutés alors qu'ils ont ouvert la boite de Pandore avec Nvb. Et puis, m...., oui moi, j'ai vraiment la haine contre cette réforme. J'ai un fiston qui entre en 3e l'an prochain, ça va ressembler à quoi son année 2016/2017 ? Il sera prêt pour le lycée ? Non, mais il faut se mettre à la place des élèves et des parents qui ne comprennent rien à ce qui va leur tomber sur la tête avec les cycles, les nouveaux programmes, les epi, les ap, les heures en moins, la lv2 dès la 5e (pourquoi pas une lv3 dès la 4e ?), le pseudo-latin pour tous, le co-enseignement, le nouveau brevet etc, etc...

Tout ceci ne concerne absolument pas mon propos qui est juste de faire remarquer que les attaque souvent très dures ne sont pas à sens unique...

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par JPhMM le Dim 21 Fév 2016 - 13:14

@Tamerlan a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Tamerlan a écrit:Vous plaisantez j'espère, la violence des attaques sur le forum est permanente et dans tous les sens. Et les gens qui sont pro-réforme ou engagés dans les formations en prennent aussi plein la gueule il me semble... Ainsi que l'encadrement. Donc les cris d'orfraie...
Tacler une personne en utilisant les témoignages de difficultés rencontrées qu'elle a écrits ailleurs (avec toute la difficulté que demande une telle démarche), c'est quand même d'une élégance rare.

En même temps JP on est sur un forum où on peut dire tout et n'importe quoi. La cohérence de ce qu'on raconte est importante. C'est peut-être notre seul critère un peu objectif de crédibilité. Il n'est ici pour moi pas évident qu'Elyas renvoie aux "difficultés" de notre collègue pour le discréditer mais simplement pour faire remarquer que visiblement le modèle de pratique qu'il défend dans le post ne donne pas des résultats si significatifs d'après ce que lui-même a déclaré. Il me semble que l'on n'est pas véritablement dans une attaque ad hominem au sens où on l'entend communément. Mais dans un débat qui ne peut se limiter à l'immédiat des posts échangés.
Je ne partage pas cette impression, mais je comprends l'argument oui.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Carnyx le Dim 21 Fév 2016 - 13:15

@Ronin a écrit:Je ne pige pas, on a créé les sciences de l'éducation, les IUFM devenus ESPE, etc, et pourtant, d'après le MEN lui-même et PISA le niveau baisse...
Mais c’est vrai, depuis 1989 :
création des IUFM ;
toutes ces générations de profs formés par de grands pédagogues aux méthodes fabuleuses ;
toutes ces inspections pour faire disparaître les « mauvaises pratiques ;
toutes ces extraordinaires réformes dans l’intérêtdézanfans !


Mais qu’est-ce qui se passe-t-il ? Twisted Evil

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Ronin le Dim 21 Fév 2016 - 13:24

Dans le primaire, on a détruit les modèles anciens pour les remplacer par le seul socio-constructivisme durant 20 ans. Que l'on ne vienne pas me dire que le désastre est dû aux anciennes pratiques.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Ergo le Dim 21 Fév 2016 - 13:27

Si parce qu'en vrai, les bonnes pratiques n'ont pas vraiment été appliquées par de vilains PE et de vilains PLC qui ont mal compris / fait preuve de mauvaise volonté / ont refusé. professeur

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Docteur OX le Dim 21 Fév 2016 - 13:32

@Ronin a écrit:Dans le primaire, on a détruit les modèles anciens pour les remplacer par le seul socio-constructivisme durant 20 ans. Que l'on ne vienne pas me dire que le désastre est dû aux anciennes pratiques.

Et oui... pale

Et où est le bilan ? Rolling Eyes

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par JPhMM le Dim 21 Fév 2016 - 13:37

Ce qui est formidable avec le pédagogiste, c'est sa capacité à faire son autopromotion (et son besoin pathologique de la faire).
— Je fais la classe inversée, c'est hyper-super-cool.
— Moi je fais un atelier cabanes, c'est trop de la bombe, regardez mes photos comment je suis beau.
— Moi que je fais des capsules, qu'elles sont trop belles, regardez comme elles sont trop belles tout le monde !
— Etc.

Bref, de vrais produits de leur société contemporaine dans ce qu'elle a de plus beau.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Marguerite V le Dim 21 Fév 2016 - 13:42

@Osmie a écrit:Et puis, m...., oui moi, j'ai vraiment la haine contre cette réforme. J'ai un fiston qui entre en 3e l'an prochain, ça va ressembler à quoi son année 2016/2017 ? Il sera prêt pour le lycée ? Non, mais il faut se mettre à la place des élèves et des parents qui ne comprennent rien à ce qui va leur tomber sur la tête avec les cycles, les nouveaux programmes, les epi, les ap, les heures en moins, la lv2 dès la 5e (pourquoi pas une lv3 dès la 4e ?), le pseudo-latin pour tous, le co-enseignement, le nouveau brevet etc, etc...

Moi aussi j'ai la haine. Non, pas la haine. Je suis triste et peinée.
Pour moi, professeur de lycée, qui vais bientôt récupérer les élèves passés à la moulinette de la réforme.
Pour mes plus jeunes enfants, dont l'un sera scolarisé en Sixième et l'autre en Cinquième l'an prochain.
Pour mes neveux et nièces, encore petits, à la crèche, en maternelle ou en primaire et pour ce qu'on leur prépare.
Pour ma fille aînée qui aimerait bien être prof, qui je crois serait une super prof, mais je n'arrive pas à me réjouir de son projet.
Pour ma collègue de Lettres Classiques. Dans quelques années, le temps que nous arrivent les élèves "réformés", que deviendront ses heures ? Et dans le supérieur, le latin, le grec, nos racines seront-elles encore enseignées ?
Pour les petits-enfants que j'espère avoir un jour.
Pour le goût de l'effort, la joie de la découverte, le bonheur de se dépasser, d'aller plus loin, là où l'on ne se croyait pas capable d'aller, qui ne sont plus au goût du jour.
Pour les mensonges que nous faisons avaler à nos élèves depuis des années : tout le monde serait capable de s'épanouir dans les études supérieures, tout le monde serait capable de devenir un intellectuel de haut niveau et d'en vivre. Plus dure est la chute lorsqu'on y a cru. Mais savoir lire, bien écrire et s'interroger, non, aucune importance pourvu qu'on ait le bac, ce sésame qui ne mène finalement à rien pour un si grand nombre d'élus... Désenchantement...
Pour ma langue, qui m'a sauvée quand j'avais l'âge de mes élèves, qui pour la plupart la massacrent chaque jour. (Comment est-ce possible que tant d'élèves de Seconde et de Première générale soient à ce point dans l'ignorance de leur langue maternelle, juxtaposant sans aucun lien logique des mots les uns à côté des autres, adeptes de phrases dans lesquelles de nombreux mots n'ont aucune autre fonction que celle d'être là ?... Je n'accuse personne, je m'attriste seulement et m'inquiète...)
Pour les lendemains incultes que nous préparons.
J'ai honte aussi, de ne pas pouvoir donner ce que j'ai reçu, de ne pas être en mesure de "rendre".
Oui, c'est cela : Tristesse et honte plus que haine.

Marguerite V
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Carnyx le Dim 21 Fév 2016 - 13:46

@Ergo a écrit:Si parce qu'en vrai, les bonnes pratiques n'ont pas vraiment été appliquées par de vilains PE et de vilains PLC qui ont mal compris / fait preuve de mauvaise volonté / ont refusé. professeur
C’est parce qu'on est pas allés encore assez loin dans les réformes !
J’t’aurais envoyé tous ces profs élitistes bourgeois au Birobidjan*, ça les aurait mis au pas !

*Birobidjan : république destinée aux juifs et créée par Staline dans l’est de la Sibérie.


Dernière édition par Carnyx le Dim 21 Fév 2016 - 13:47, édité 1 fois

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par William Foster le Dim 21 Fév 2016 - 13:47

@Ergo a écrit:Si parce qu'en vrai, les bonnes pratiques n'ont pas vraiment été appliquées par de vilains PE et de vilains PLC qui ont mal compris / fait preuve de mauvaise volonté / ont refusé. professeur

10$ que c'est l'argument qui sortira pour expliquer l'échec de cette réforme.

Pis c'est vrai après tout : toutes ces boucheries en 14-18 qui ont laissé des avenues, des rues, des places avec le nom des maréchaux qui les ont organisées auraient été bien moins sanglantes si les fantassins s'étaient un peu appliqués professeur

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.

William Foster
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Marie Laetitia le Dim 21 Fév 2016 - 13:48

@Tamerlan a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Tamerlan a écrit:Vous plaisantez j'espère, la violence des attaques sur le forum est permanente et dans tous les sens. Et les gens qui sont pro-réforme ou engagés dans les formations en prennent aussi plein la gueule il me semble... Ainsi que l'encadrement. Donc les cris d'orfraie...
Tacler une personne en utilisant les témoignages de difficultés rencontrées qu'elle a écrits ailleurs (avec toute la difficulté que demande une telle démarche), c'est quand même d'une élégance rare.

En même temps JP on est sur un forum où on peut dire tout et n'importe quoi. La cohérence de ce qu'on raconte est importante. C'est peut-être notre seul critère un peu objectif de crédibilité. Il n'est ici pour moi pas évident qu'Elyas renvoie aux "difficultés" de notre collègue pour le discréditer mais simplement pour faire remarquer que visiblement le modèle de pratique qu'il défend dans le post ne donne pas des résultats si significatifs d'après ce que lui-même a déclaré. Il me semble que l'on n'est pas véritablement dans une attaque ad hominem au sens où on l'entend communément. Mais dans un débat qui ne peut se limiter à l'immédiat des posts échangés.

Ce n'est aucunement une raison pour répondre ce genre de chose, qui est relève de la mesquinerie et ferait rire, ou plutôt faire plutôt rire, tant le propos est bas. Mais Elyas l'a fait pour d'autres, dont moi, ce qui m'a peut-être ouvert les yeux sur certains propos.
L'effet pervers de ton propos, c'est qu'il ne faudrait jamais parler que de nos succès pour être crédible. Ce serait tomber dans une étrange manipulation. L'échec est intéressant si on peut l'analyser soi-même sans qu'il ne devienne un outil pour dénoncer les positions de quelqu'un.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par arum le Dim 21 Fév 2016 - 13:48

@Jane a écrit:
@Docteur OX a écrit:
@Osmie a écrit:
@Tamerlan a écrit:

+1 Et puis, m...., oui moi, j'ai vraiment la haine contre cette réforme. J'ai un fiston qui entre en 3e l'an prochain, ça va ressembler à quoi son année 2016/2017 ? Il sera prêt pour le lycée ? Non, mais il faut se mettre à la place des élèves et des parents qui ne comprennent rien à ce qui va leur tomber sur la tête avec les cycles, les nouveaux programmes, les epi, les ap, les heures en moins, la lv2 dès la 5e (pourquoi pas une lv3 dès la 4e ?), le pseudo-latin pour tous, le co-enseignement, le nouveau brevet etc, etc...

Et moi une fille qui entre en 6e  pale  No  furieux . Elle est pourtant gentille, sympathique, sérieuse, souriante, bosseuse, bonne élève... Elle ne mérite vraiment pas ça... Mais les méchants, pas sérieux, renfrognés, feignants et mauvais élèves ne le méritent pas non plus (quoique... Rolling Eyes )

Ma dernière fille est en 6ème et elle ne pourra pas, comme ses deux sœurs ainées, faire du latin et du grec sérieusement et poursuivre sa section euro...par contre elle aura droit à ces EPI de m...

Alors, bougeons nous tous.....

Rejoignez nous le 13 mars dans notre mobilisation contre ces réformes scolaires honteuses....
https://www.facebook.com/groups/238948703103009/?ref=bookmarks
https://www.facebook.com/pouruneautrereformeducollege/
Ces pages sont accessibles à tous....même sans compte FB
Tentons tout ce qui est possible, dans l'action, sur le terrain....notre contestation doit être visible à défaut d'être relayer par les grands médias....

arum
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Honchamp le Dim 21 Fév 2016 - 14:10


Je ne sais pas vous, mais moi, cela me fait drôle de voir un classique de la littérature être instrumentalisé comme ça !

Et en techno, quelles contorsions ne faut-il pas faire pour enseigner les besoins primaires ou les techniques de construction....

Ou  pour découvrir des métiers...

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Shere Khan le Dim 21 Fév 2016 - 14:42

@Ronin a écrit:Je ne pige pas, on a créé les sciences de l'éducation, les IUFM devenus ESPE, etc, et pourtant, d'après le MEN lui-même et PISA le niveau baisse...
Exact. C'est un aveu, mais presque personne ne le relève. veneration

Shere Khan
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par JPhMM le Dim 21 Fév 2016 - 14:50

@Honchamp a écrit:

Je ne sais pas vous, mais moi, cela me fait drôle de voir un classique de la littérature être instrumentalisé comme ça !

Et en techno, quelles contorsions ne faut-il pas faire pour enseigner les besoins primaires ou les techniques de construction....

Ou  pour découvrir des métiers...
Va falloir s'y habituer.

EPI maths/français : théorème de Thalès

(*) sonorités dans le théorème de Thalès.
(*) autres propositions par les élèves (attendus : "Théorème de ta laisse", etc)
(*) invention par chaque groupe d'un théorème mathématique correspond à son intitulé
(*) visionnage d'un extrait de Thé au harem d'Archimède.
(*) invention par chaque groupe d'un théorème non mathématique intitulé "le thé au harem d'Archimède".
(*) mise en commun sous forme de carte heuristique.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par bruno09 le Dim 21 Fév 2016 - 14:55

@Shere Khan a écrit:
@Ronin a écrit:Je ne pige pas, on a créé les sciences de l'éducation, les IUFM devenus ESPE, etc, et pourtant, d'après le MEN lui-même et PISA le niveau baisse...
Exact. C'est un aveu, mais presque personne ne le relève. veneration

Revoir le témoignage d'André Warusfel, ancien inspecteur sur la création des IUFM dans "Education, un grand corps malade". C'est jubilatoire et consternant.

bruno09
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Iphigénie le Dim 21 Fév 2016 - 16:42

Classe les notions suivantes en faisant une carte mentale Shocked  Shocked

iufm                                                 réforme
espe                           élève              nouveau



méthode                                             réussite
citoyenneté                                         égalité fraternité

Vous voyez bien que ça marche
(bon chuis pas de bonne foi là Razz )

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par KrilinXV3 le Dim 21 Fév 2016 - 17:14

Qu'on soit pour ou contre certaines méthodes prônées par la réforme, il est indiscutable que son cadre à la fois rigide et flou, son écriture si peu rigoureuse et les limites de la formation à marche forcée portent les germes d'un échec radical. Et auront contribué à diviser encore plus la profession, ce dont elle n'avait pas besoin.

Maintenant, railler certaines méthodes quand on a rien d'autre à proposer en lieu et place que le cours magistral faussement dialogué, ça me paraît assez cavalier. N'ayant jamais vraiment été formé à autre chose dans ma formation initiale dans cette hors-charterie d'IUFM, je suis ravi de m'initier à d'autres pratiques, que ce soit ici, en échangeant avec certains, ou lors des formations continues, qui en HG, dans mon académie sont d'un niveau remarquable.

Sur la liberté pédagogique, il y a effectivement un double discours. On prétend ne rien imposer à personne, mais comme "toutes les disciplines contribuent aux enseignements complémentaires", il faut bien qu'il y ait un ou deux collègues par matière qui se dévouent (et j'imagine que dans les très petits établissements, il n'y a pas de choix). Dans mon établissement, et dans ma discipline, on ne participe qu'à un EPI, en 5e. Donc il suffit de ne pas prendre de 5e pour ne pas être obligé de participer.

Une certaine liberté de refuser, certes. Mais bon, en formation, on nous a dit "attention, les IPR ne viendront plus que sur des heures d'EPI ou d'AP". Bon ben déjà, chez moi, ils ne pourront inspecter que 3 collègues sur 4, et seulement s'ils viennent entre septembre et décembre. Et encore faudra-t-il qu'ils viennent 3 semaines d'affilée, parce que pour des raisons obscures, ma chef va sans doute flécher et aligner les heures d'EPI des 5e. Je demande à voir.

Le problème, c'est le volume horaire (4h semaine, c'est excessif, 2 auraient suffi, une pour l'AP, une pour l'EPI), le "financement" sur les disciplines, et les 8 thèmes (dont la plupart sont quand même assez stupides). Le problème c'est de prétendre vouloir faire de l'interdisciplinarité sans avoir cherché à écrire les programmes disciplinaires en intégrant cette donnée (il y a quand même des rapprochements évidents: français / histoire, géographie / svt, etc). Le problème, c'est que les propositions d'EPI qu'on nous présente n'offrent aucune variété concernant le projet final (on va pas faire 100 000 expositions ou encombrer Youtube de 10 millions de diaporamas). Et quand il y en a, elles ne sont pas réalistes en ce qui concerne le matériel (ils me font rire avec leurs logiciels de modélisation 3D, s'ils voyaient la gueule de notre pitoyable salle informatique).

Cette réforme est économique et ne vaut pas le coup qu'on se déchire sur son enrobage.

D'un autre côté, ceux qui m'expliquent que le collège actuel est très bien et qu'il ne faut rien changer (spécialement dans ma matière), j'aimerais entendre leurs arguments.
Par exemple, il y a des profs de lettres de Lycée ici qui clament régulièrement que leurs élèves n'ont aucune culture historique (notamment sur le 19e, si j'ai bien compris). C'est donc une excellente raison de réfléchir à la façon dont on enseigne l'HG aujourd'hui.

_________________
Asinus asinum fricat

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Moonchild le Dim 21 Fév 2016 - 17:35

@Isis39 a écrit:
@Dadoo33 a écrit:
@Elyas a écrit:
Cactus29 a écrit:Chacun fait la méthode qu'il souhaite, tant que ça fonctionne.
Perso je suis très CM et cours dialogué et ça marche nettement mieux que quand j'appliquais les méthodes de l'Espé.

Donc, quand tu te plains de tous tes élèves qui échouent dans des tas de fils depuis plusieurs mois, c'est que tu exagères ?

Very Happy

Comme quoi, essayer d'autres façons de faire, ça peut être utile pour les élèves, non ? Very Happy
Pas forcément. Une grande partie des problèmes rencontrés dans les classes sont en fait structurels (passage systématique des élèves dans la classe supérieure même si les acquis sont insuffisants - impunité des perturbateurs) et, quand bien même serait-elle bien conçue, une innovation pédagogique n'y répondra jamais qu'à la marge.
Tout le discours voulant que les enseignants soient mal formés et que les innovations pédagogiques soient la réponse à la crise de l'école s'apparente à une fuite en avant et n'a au mieux pour effet que de nous détourner les yeux de la totale incohérence dans laquelle les réformes successives ont plongé l'institution scolaire, tout en faisant reposer la responsabilité de son échec sur son dernier maillon : les profs. Même prononcé avec le sourire, un discours culpabilisateur reste un discours culpabilisateur.  Very Happy  
Mais ce n'est pas tout, les innovations pédagogiques ont elles-mêmes souvent eu un effet néfaste car elles souvent hasardeuses et ont poussé à cautionner des méthodes inefficaces sous prétexte "d'enseigner autrement". Ce qu'on présente comme des solutions aux difficultés rencontrées par l'école est dans l'ensemble plutôt à ranger du côté des facteurs de sa déstabilisation.
Le message de Cactus29 ne me semble pas du tout contradictoire : elle fait le constat d'un échec de masse dont les causes sont pour la plupart structurelles et sur lesquelles elle n'a pas la main ; dans le même temps elle observe que, pour la part qui relève de la pédagogie et sur laquelle l'enseignant a encore une petite marge de manoeuvre, les méthodes innovantes tendent plutôt à aggraver la situation... et elle n'est pas la seule :
@Carnyx a écrit:
@Ronin a écrit:Je ne pige pas, on a créé les sciences de l'éducation, les IUFM devenus ESPE, etc, et pourtant, d'après le MEN lui-même et PISA le niveau baisse...
Mais c’est vrai, depuis 1989 :
création des IUFM ;
toutes ces générations de profs formés par de grands pédagogues aux méthodes fabuleuses ;
toutes ces inspections pour faire disparaître les « mauvaises pratiques ;
toutes ces extraordinaires réformes dans l’intérêtdézanfans !


Mais qu’est-ce qui se passe-t-il ? Twisted Evil
@Ronin a écrit:Dans le primaire, on a détruit les modèles anciens pour les remplacer par le seul socio-constructivisme durant 20 ans. Que l'on ne vienne pas me dire que le désastre est dû aux anciennes pratiques.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Spinoza1670 le Dim 21 Fév 2016 - 18:14

Cactus29 a écrit:Chacun fait la méthode qu'il souhaite, tant que ça fonctionne.
Perso je suis très CM et cours dialogué et ça marche nettement mieux que quand j'appliquais les méthodes de l'Espé.

@Elyas a écrit:Donc, quand tu te plains de tous tes élèves qui échouent dans des tas de fils depuis plusieurs mois, c'est que tu exagères ?
Non, c'est sûrement qu'ils échouent beaucoup moins qu'avec les méthodes de l'Espé. Very Happy

@Isis39 a écrit:Comme quoi, essayer d'autres façons de faire, ça peut être utile pour les élèves, non ? Very Happy
Oui, c'est-à-dire essayer d'autres façons de faire que celles préconisées par les Espé, et c'est ce que fait cactus29. Very Happy


Moonchild, Carnyx, Ronin : +1

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Isis39 le Dim 21 Fév 2016 - 18:21

@Spinoza1670 a écrit:
Cactus29 a écrit:Chacun fait la méthode qu'il souhaite, tant que ça fonctionne.
Perso je suis très CM et cours dialogué et ça marche nettement mieux que quand j'appliquais les méthodes de l'Espé.

@Elyas a écrit:Donc, quand tu te plains de tous tes élèves qui échouent dans des tas de fils depuis plusieurs mois, c'est que tu exagères ?
Non, c'est sûrement qu'ils échouent beaucoup moins qu'avec les méthodes de l'Espé.  Very Happy

@Isis39 a écrit:Comme quoi, essayer d'autres façons de faire, ça peut être utile pour les élèves, non ? Very Happy
Oui, c'est-à-dire essayer d'autres façons de faire que celles préconisées par les Espé, et c'est ce que fait cactus29.  Very Happy


Moonchild, Carnyx, Ronin : +1

Ben moi à l'IUFM on m'a appris la méthode que Cactus utilise en classe... Celle qu'il considère comme étant rebelle. Je ne sais pas ce que préconisent les ESPE.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par boris vassiliev le Dim 21 Fév 2016 - 18:22

Les demandes de mutation en lycée doivent exploser, non ? Parce que, pour le moment du moins, on est quand même moins touché par le pédagogisme...

_________________
La politique, c'est du show business ! Du show business !!

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Obs : Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

Message par Jane le Dim 21 Fév 2016 - 18:29

@Pierre-Henri a écrit:
@kero a écrit:
Euh.

C'est sarcastique, cette vidéo ?

Non. Sérieux. Modèle de professeur innovant qui intéresse ses élèves au lieu de donner un cours poussiéreux et réactionnaire à l'ancienne. Certifié conforme par le Café pédagogique :

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/07/06072015Article635717672043467930.aspx


C'est malheureusement ce que je me suis dit très rapidement. Ce pauvre enseignant n'était même pas drôle; juste ridicule. Je n'ai pas poussé la porte de l'EdNat pour jouer au guignol afin d'amuser les élèves. Si j'avais voulu être animatrice, clown, ou faire du stand-up, je n'aurais pas passé le CAPES. Tout ça pour ça... No humhum

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 15 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum