Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par Presse-purée le Lun 22 Fév 2016 - 20:19

Je partage ici un article que j'ai trouvé particulièrement intéressant.

http://lenouveaucenacle.fr/peut-on-faire-aimer-les-classiques-de-la-litterature-aux-jeunes

Cette lecture a ouvert dans mon esprit quelques questions que je pose ici, pour lancer la discussion:

* Que pensez-vous de cette idée de syntaxe adaptée à un jeune public?

* Si on prend cet argument en considération, doit-on envisager de lire les classiques au collège en abrégé/réécrit (Type Ecole des Loisirs)?

* Quelles seraient les oeuvres de littérature dite classique qui auraient un niveau de syntaxe et de vocabulaire adaptés à nos publics, dont l'auteur de l'article perçoit lui aussi la perte de niveau des connaissances grammaticales et lexicales?

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par PabloPE le Lun 22 Fév 2016 - 20:32

Mon fils, pourtant geek, a dévoré "les mémoires d'un âne". Je n'aurais pas parié un kopeck là dessus pourtant. Laughing

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par KrilinXV3 le Lun 22 Fév 2016 - 20:35

La vraie question (rhétorique), c'est "Doit-on seulement envisager de renoncer à essayer de le faire ?"

Voilà, c'est tout pour moi.

_________________
Asinus asinum fricat

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par Presse-purée le Lun 22 Fév 2016 - 20:43

C'est surtout la dernière question que je pose qui m'intéresse: quels seraient les "classiques" lisibles tels quels au vu du niveau syntaxique et lexical des élèves?

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par doctor who le Lun 22 Fév 2016 - 21:09

Les longs extraits classiques des manuels de certains manuels primaire des années 30 à 70 adaptaient les textes au niveau des élèves.
Pas une nouveauté, mais un art perdu.
Comme d'hab, on réinvente l'eau chaude après des décennies d'eau glacée.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par JPhMM le Lun 22 Fév 2016 - 21:12

@Presse-purée a écrit:C'est surtout la dernière question que je pose qui m'intéresse: quels seraient les "classiques" lisibles tels quels au vu du niveau syntaxique et lexical des élèves?


On évitera de dire que je l'ai étudié en CM1, comme tout le monde, avant le monde merveilleux de Meirieu. Je m'en souviens car on avait fait un spectacle pour illustrer le conte. J'étais déguisé en âne. Laughing


Dernière édition par JPhMM le Lun 22 Fév 2016 - 21:13, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par Amaliah le Lun 22 Fév 2016 - 21:13

L'Ecole des loisirs s'efforce de rendre compte du style de l'auteur, le texte est amputé de certains passages mais un Zola présente des descriptions, Les Misérables la digression sur l'argot etc.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par doctor who le Lun 22 Fév 2016 - 22:54

Un exemple de manuel où les extraits de classiques sont adaptés : http://litteratureprimaire.eklablog.com/a-la-decouverte-du-monde-cm2-c18447666

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par Carabas le Lun 22 Fév 2016 - 23:51

Seuls les élèves lisant beaucoup font preuve d’une réelle sensibilité au style des auteurs : on le remarque dans la qualité de leur rédaction
Ça, c'est du scoop.
Et seuls ceux qui font beaucoup de sport au quotidien ont des chances d'être sportifs de haut niveau, non?
Ça fait plaisir de voir que ça avance...

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par palomita le Mar 23 Fév 2016 - 11:56

@doctor who a écrit:Un exemple de manuel où les extraits de classiques sont adaptés : http://litteratureprimaire.eklablog.com/a-la-decouverte-du-monde-cm2-c18447666
C'est celui que j'avais au CM2 ; on alternait, en classe , entre ce manuel et des romans en lecture suivie .

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par ysabel le Mar 23 Fév 2016 - 16:09

Les grands lecteurs qui réussiront à terminer un roman d’Alexandre Dumas, de Jules Verne auront certes à peu près saisi l’histoire, le récit, sa chronologie, ses rebondissements. Mais auront-ils aperçu la magie de la construction des phrases, du choix des mots, des verbes. Ce que l’on appelle le style aura-t-il été perçu ?

si c'est la lecture plaisir du lecteur, l'essentiel est fait... la magie de la construction etc., cela vient ensuite. Chaque chose en son temps.

J'ai lu très tôt des "classiques", juste pour le plaisir et effectivement, en les reprenant qq années plus tard je me suis aperçue que j'avais mal compris pas mal de truc, mais je ne vois pas cela comme un pb...
Je ne vous dis pas ma 1ère lecture de Salammbô à 13 ans, je n'avais pas tout capté (pas grand chose même si ce n'est le sens général de l'histoire) mais le roman m'avait fasciné - d'emblée le titre m'avait subjugué quand je l'ai découvert dans la bibliothèque paternelle. Pareil pour Les Liaisons dangereuses peu après...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par doctor who le Mar 23 Fév 2016 - 16:11

@palomita a écrit:
@doctor who a écrit:Un exemple de manuel où les extraits de classiques sont adaptés : http://litteratureprimaire.eklablog.com/a-la-decouverte-du-monde-cm2-c18447666
C'est celui que j'avais au CM2 ; on alternait, en classe , entre ce manuel et des romans en lecture suivie .

Et ça te plaisait (vraie question) ?

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par Duplay le Mar 23 Fév 2016 - 16:29

@JPhMM a écrit:
@Presse-purée a écrit:C'est surtout la dernière question que je pose qui m'intéresse: quels seraient les "classiques" lisibles tels quels au vu du niveau syntaxique et lexical des élèves?


On évitera de dire que je l'ai étudié en CM1, comme tout le monde, avant le monde merveilleux de Meirieu. Je m'en souviens car on avait fait un spectacle pour illustrer le conte. J'étais déguisé en âne. Laughing

Les Contes du Chat perché s'étudient encore en CM1-CM2, et rencontrent toujours un grand succès !

Ils figuraient d'ailleurs dans la liste de référence pour le cycle 3 éditée par le MEN en 2007. Idem pour la liste 2013.  Very Happy

_________________
                                                                                                                  
elephantrose                    elephantrose                   elephantrose                                                           
                                                                                                                      

Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par JPhMM le Mar 23 Fév 2016 - 16:32

Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par Duplay le Mar 23 Fév 2016 - 16:40

@JPhMM a écrit:Very Happy

Very Happy

En tout cas, je constate que les ânes peuvent être promis à un bel avenir mathématique. C'est réjouissant ! Razz

Spoiler:


Avais-tu déjà une tendresse particulière pour Le Problème ?  Very Happy


_________________
                                                                                                                  
elephantrose                    elephantrose                   elephantrose                                                           
                                                                                                                      

Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par JPhMM le Mar 23 Fév 2016 - 16:41

Réponse au spoiler : oui. Wink

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par Duplay le Mar 23 Fév 2016 - 16:42

I love you

_________________
                                                                                                                  
elephantrose                    elephantrose                   elephantrose                                                           
                                                                                                                      

Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par JPhMM le Mar 23 Fév 2016 - 16:44

On entend dire parfois que pour être doué en mathématiques, il faut être très peu doué en tout le reste.
J'en déduis que sans doute je suis vraiment très doué en mathématiques. Mais il semble que ce don ne veuille pas se manifester. Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par palomita le Mar 23 Fév 2016 - 18:32

@doctor who a écrit:
@palomita a écrit:
@doctor who a écrit:Un exemple de manuel où les extraits de classiques sont adaptés : http://litteratureprimaire.eklablog.com/a-la-decouverte-du-monde-cm2-c18447666
C'est celui que j'avais au CM2 ; on alternait, en classe , entre ce manuel et des romans en lecture suivie .

Et ça te plaisait (vraie question) ?
J'en ai gardé un bon souvenir , oui. Et je me souviens que j'aimais beaucoup comparer les extraits du manuel avec le livre original quand je l'avais à la maison , pour voir les différences . Sinon, cela permettait de découvrir des histoires différentes , qui pouvaient donner envie, par la suite, de lire le livre en entier .


_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par Esméralda le Mar 23 Fév 2016 - 21:08

@JPhMM a écrit:
@Presse-purée a écrit:C'est surtout la dernière question que je pose qui m'intéresse: quels seraient les "classiques" lisibles tels quels au vu du niveau syntaxique et lexical des élèves?


On évitera de dire que je l'ai étudié en CM1, comme tout le monde, avant le monde merveilleux de Meirieu. Je m'en souviens car on avait fait un spectacle pour illustrer le conte. J'étais déguisé en âne. Laughing

Eh eh eh, moi je me souviens avoir joué la mère dans un spectacle fait en CE2 !!! cheers

Esméralda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par V.Marchais le Mer 24 Fév 2016 - 9:13

Bien sûr, la question du vocabulaire et celle de la syntaxe sont devenues problématiques. Il nous faut travailler ces points de façon intensive à chaque étude de texte - au moins, pour le coup, on ne pourra pas dire que ce travail ne fait pas sens : il est indispensable pour la compréhension.
Cela dit, je ne suis pas sûre que ce texte pose les bonnes questions.
Je pense que le plaisir de la rencontre des textes tient avant tout à la manière d'aborder ces textes, et qu'un cours portant sur de la litté jeunesse peut être un tue-l'amour aussi bien qu'un cours sur un classique : là n'est pas la question.
J'ai deux garçons au collège, qui détestent également le Français - mais quand je vois ce qu'ils y font, j'ai du mal à leur en vouloir.
Mon cadet, en Sixième, a travaillé sur le conte. Bon, je suis un peu à côté du fil car c'étaient des contes classiques. Mais tout ce qu'il en a étudié, c'est le schéma narratif et les temps du récit. À aucun moment, il ne s'est interrogé sur le sens de ces récits (je veux dire quelque chose d'un peu plus fouillé que le constat : tenez, là, y a une morale). C'est ensemble, en reprenant ces lectures, que nous avons pu réfléchir sur la cruauté de Barbe-bleue, la passion de la jalousie, les relations de pouvoir entre homme et femme au XVIIe siècle, faire émerger des récurrences comme la figure de l'enfant malingre, mal-aimé, qui prend sa place et affirme sa légitimité en accomplissant un exploit.
Combien de séquences sur Les Misérables se contentaient de juxtaposer des portraits de personnages dont on ne connaissait même pas l'histoire ?
Mon aîné, l'an dernier, étudie un extrait du Tour du Monde en 80 jours. Je lui dis : c'est chouette, ça, au moins. Ça te plaît ? - Bof. - Quoi, bof ? Vous faites quel passage ? - J'sais pas trop. Y a un type qui court, on sait pas pourquoi, et puis c'est fini.
Je me dis qu'il a mal compris, je lui demande son texte, on va reprendre ça ensemble. Et là, je comprends. Le passage fait 15 lignes (et encore, largeur d'une demi-page). C'est le passage où le pont de chemin de fer va s'écrouler et où Fogg demande au mécanicien de faire passer le train quand même. Étude du texte : la phrase complexe, la subordination, le rythme du danger, fini. J'ai refermé son cahier et déclaré  "T'as raison, en l'état, c'est l'histoire d'un type, il court, on sait pas pourquoi, et c'est fini."
Vous me direz que ce ne sont pas des extraits de jeunesse. Mais le problème, ici, n'est pas le support, mais la façon de travailler. Mes souvenirs sont un peu lointains pour donner des exemples précis, mais j'ai vu des inepties tout à fait similaires avec de la jeunesse (si, un exemple me revient : la typologie des discours et la fonction des personnages étudiés à travers L'Oeil d'Horus).

J'ai l'impression justement que nous perdons le sens de la littérature, et que plus nous le perdons, pire c'est.
Nous constatons que nos élèves ont du mal à lire, alors nous leur donnons des extraits de plus en plus courts (les 15 lignes écrit gros de mon fils). Du coup, nous les empêchons d'entrer dans l'histoire, nous ne leur en laissons pas le temps. Il y a si peu de matière que nous n'avons presque rien à dire sur les personnages, leur psychologie, leurs motivations, l'action, ses retournements. C'est pourtant ça qui fait le plaisir de lire.
L'auteur de cet article parle de lecture naïve refusée à l'élève. Je trouve qu'effectivement, c'est un problème très grave. Là où je ne suis pas d'accord, c'est quand il a l'air de dire que cette lecture naïve ne pourrait s'exercer que sur des textes à l'accès immédiat, comme la litté jeunesse. Cette lecture naïve, qui consiste d'abord en le plaisir de se plonger dans une histoire, de rencontrer des personnages, de se confronter à leurs ressorts et de se construire un peu de cette confrontation, elle peut, que dis-je, elle DOIT exister dans l'étude des classiques. Elle fait tout le sens et la saveur de la lecture et elle seule justifie d'approfondir un peu cette lecture pour dépasser le plaisir naïf et s'initier à l'interprétation.
C'est, depuis des années, la démarche que je défends, et je vous assure, d'expérience, que quand on choisit bien ses extraits de classiques et qu'on les aborde ainsi, les élèves les lisent et en parlent avec autant de plaisir que des textes de jeunesse, et même davantage, car ces textes sont tout de même plus riches, et résonnent davantage au coeur de l'homme, distillant lentement le suc inépuisable de leurs significations.
Mes élèves (de ZEP) qui découvrent Oliver Twist livré à Faggins, le combat entre Challenger et un dinosaure, la folie meurtrière de Médée, le mélange d'émois et d'ambition de Julien Sorel, la rigidité impitoyable de Javert face à la grandeur d'âme d'un ancien forçat, le cynisme d'un Vautrin, sont enthousiastes, ont mille choses à en dire, et je dois parfois canaliser leur ardeur quand, suite à la lecture d'un extrait, ils se précipitent sur une oeuvre intégrale qui n'est pas toujours à leur portée.
Bien sûr, je ne résous pas tout, mes élèves ont toujours, malgré tous nos efforts, de grandes difficultés en lecture. Mais je vous garantis que le plaisir de lire est là - sauf séance foirée, ce qui arrive, évidemment.

Bref, je n'explique pas le désamour de la lecture de la même façon que ce collègue et, au contraire de lui, je suis intimement convaincue que plus nous tournerons le dos à la littérature, en privilégiant les écrits pour la jeunesse, par exemple, plus nous nous condamnerons à des analyses pauvres, purement techniques (car il n'y a rien à dire sur de la litté jeunesse), qui donnent aux élèves cette impression que la lecture est une affaire de spécialistes bien éloignée de leurs préoccupations.

Au contraire, je crois que nous ne sortirons de cette impasse que par la foi, une foi réaffirmée en la littérature, en sa puissance inégalée quand il s'agit de rêver, se confronter, se construire, projeter ses émois, ses rêves. Si nous avons une telle confiance en la richesse des textes, et si nous nous attachons à faire vivre aux élèves cette expérience de lecture, possible avant tout grâce aux "grands textes", ceux qui ont conquis le monde par leur portée, alors les élèves nous suivent avec plaisir et confiance eux aussi. Et dans ce plaisir-là, ils trouvent la volonté d'acquérir le vocabulaire et la syntaxe nécessaires pour accéder à ces textes.

C'est en tout cas mon expérience de professeur.

Je tenais à affirmer cette confiance en la littérature, dont la capacité à charmer et à instituer l'homme n'est pas, je pense, affaire de génération, mais bien un trait universel.

J'espère que nous sommes encore nombreux à croire en elle.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par doctor who le Mer 24 Fév 2016 - 9:24

Bien dit. Et cette vision passe par des morceaux choisis, cm dans TdL (mon cheval de bataille, dsl)

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par doctor who le Mer 24 Fév 2016 - 9:26

Ajoutons que malgré leurs défauts, les nouveaux programmes veulent s'éloigner de ce que tu décris, et qui est majoritaire

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par V.Marchais le Mer 24 Fév 2016 - 9:32

Je le crois aussi. Il y a de bonnes intentions, mais mal pensées.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article : Peut-on faire aimer les classiques de la littérature aux jeunes ?

Message par kensington le Mer 24 Fév 2016 - 11:39


Quel message enthousiaste et revigorant Véronique! Comme souvent.

Des réflexions qui devraient nous inspirer davantage en LV.

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum