Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Jugia 46 le Mer 24 Fév 2016 - 18:57

A mon avis, elle était harcelée dans son collège d'avant.
ça expliquerais tout

Jugia 46
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par JPhMM le Mer 24 Fév 2016 - 19:14

Et si elle n'avait rien ? rien d'autre que de la timidité, une envie de lire, et une envie qu'on la fiche en paix parce qu'elle sait que le collège n'est pas tendre avec les gens comme elle, alors elle attend que ça passe en oubliant un peu la violence ordinaire de ces sociabilités contraintes et rarement heureuses, en se plongeant dans ce qu'elle aime : lire.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Provence le Mer 24 Fév 2016 - 19:16

@Jugia 46 a écrit:A mon avis, elle était harcelée dans son collège d'avant.
ça expliquerais tout

Ou pas.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Ergo le Mer 24 Fév 2016 - 19:20

+1 avec JP.
Et qu'elle trouve que la nourriture du self n'est pas bonne. Razz

Rien de ce qui est décrit dans son comportement ne me paraît "très inquiétant", si ce n'est par projection.

Et si vraiment, à cause d'éléments qui ne seraient pas indiqués ici un enseignant trouvait cela très inquiétant, je crois que le plus sage serait de déléguer à quelqu'un d'autre qu'un prof dont je trouverais personnellement très inquiétant qu'il s'immisce dans la tête d'une élève.

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Nasopi le Mer 24 Fév 2016 - 20:02

@JPhMM a écrit:Et si elle n'avait rien ? rien d'autre que de la timidité, une envie de lire, et une envie qu'on la fiche en paix parce qu'elle sait que le collège n'est pas tendre avec les gens comme elle, alors elle attend que ça passe en oubliant un peu la violence ordinaire de ces sociabilités contraintes et rarement heureuses, en se plongeant dans ce qu'elle aime : lire.

Je suis d'accord.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par pamplemousses4 le Mer 24 Fév 2016 - 20:41

@Ergo a écrit:+1 avec JP.
Et qu'elle trouve que la nourriture du self n'est pas bonne. Razz

Rien de ce qui est décrit dans son comportement ne me paraît "très inquiétant", si ce n'est par projection.

Et si vraiment, à cause d'éléments qui ne seraient pas indiqués ici un enseignant trouvait cela très inquiétant, je crois que le plus sage serait de déléguer à quelqu'un d'autre qu'un prof dont je trouverais personnellement très inquiétant qu'il s'immisce dans la tête d'une élève.
Absolument.

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par RandomFilou le Mer 24 Fév 2016 - 21:11

Pas faux. Dans ce cas, ce serait positif de s'éloigner des autres ?
M'enfin, je vais donc laisser quelqu'un d'autre s'en occuper, si c'est ce que vous me proposer ; j'ai cependant été surpris qu'aucun topic n'ait été ouvert sur les élèves réservés. Vous savez donc bien les gérer ? Personnellement (et bah vous avez dû le remarquer) je ne suis pas doué pour m'entretenir avec eux ou pour trouver de bonnes solutions afin de leur faire sortir de leur coquille (d'autant plus que je pense, par exemple, qu'en les mettant devant ils se sentiraient plus "menacés", alors je ne tente rien). Des conseils donc à ce sujet ?

RandomFilou
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par pamplemousses4 le Mer 24 Fév 2016 - 21:14

@RandomFilou a écrit:Pas faux. Dans ce cas, ce serait positif de s'éloigner des autres ?
M'enfin, je vais donc laisser quelqu'un d'autre s'en occuper, si c'est ce que vous me proposer ; j'ai cependant été surpris qu'aucun topic n'ait été ouvert sur les élèves réservés. Vous savez donc bien les gérer ? Personnellement (et bah vous avez dû le remarquer) je ne suis pas doué pour m'entretenir avec eux ou pour trouver de bonnes solutions afin de leur faire sortir de leur coquille (d'autant plus que je pense, par exemple, qu'en les mettant devant ils se sentiraient plus "menacés", alors je ne tente rien). Des conseils donc à ce sujet ?
C'est de toute façon assez discutable, cela. (Sauf problème manifeste, évidemment).

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Provence le Mer 24 Fév 2016 - 21:19

@RandomFilou a écrit:Pas faux. Dans ce cas, ce serait positif de s'éloigner des autres ?
Ni positif, ni négatif.

j'ai cependant été surpris qu'aucun topic n'ait été ouvert sur les élèves réservés. Vous savez donc bien les gérer ? Personnellement (et bah vous avez dû le remarquer) je ne suis pas doué pour m'entretenir avec eux ou pour trouver de bonnes solutions afin de leur faire sortir de leur coquille (d'autant plus que je pense, par exemple, qu'en les mettant devant ils se sentiraient plus "menacés", alors je ne tente rien). Des conseils donc à ce sujet ?
Leur foutre la paix? Respecter ce qu'ils sont? Ne les étouffer sous une sollicitude indiscrète et déplacée?

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par RandomFilou le Mer 24 Fév 2016 - 21:32

...Très bien, ça pose néanmoins un léger problème pour la participation, qui est notée. Je veillerai à ta demande.

RandomFilou
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Elaïna le Mer 24 Fév 2016 - 22:18

@JPhMM a écrit:Et si elle n'avait rien ? rien d'autre que de la timidité, une envie de lire, et une envie qu'on la fiche en paix parce qu'elle sait que le collège n'est pas tendre avec les gens comme elle, alors elle attend que ça passe en oubliant un peu la violence ordinaire de ces sociabilités contraintes et rarement heureuses, en se plongeant dans ce qu'elle aime : lire.

J'émets la même hypothèse que toi. J'ai eu une adolescence assez naze, peu enthousiasmante avec peu d'amis voire pas vraiment, et j'aurais très mal pris qu'en plus un prof cherche à vouloir me sortir de la seule chose qui me permettait de vivre un peu : la lecture. C'était ma seule vraie bouffée d'oxygène, le seul moment où je me sentais vraiment libre de mes journées. Cela peut vous paraître fou, mais certains ados aiment bien la solitude et veulent juste qu'on les laisse tranquille. Tu verras bien, à l'usage, si elle maigrit, si elle commence à être souvent absente, etc.

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Gryphe le Mer 24 Fév 2016 - 23:00

@RandomFilou a écrit: leur faire sortir de leur coquille

Mais elle est peut-être bien dans sa coquille. Very Happy

Tu peux parler d'elle à l'infirmière qui la verra en entretien au motif-prétexte "déménagement et arrivée dans l'établissement, dossier médical à mettre à jour" ; elle (ou il) a l'habitude des entretiens individuels et pourra estimer s'il faut aller plus loin ou si c'est juste de la timidité et de la réserve sans caractère dépressif associé.

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par JPhMM le Mer 24 Fév 2016 - 23:15

@Elaïna a écrit:
@JPhMM a écrit:Et si elle n'avait rien ? rien d'autre que de la timidité, une envie de lire, et une envie qu'on la fiche en paix parce qu'elle sait que le collège n'est pas tendre avec les gens comme elle, alors elle attend que ça passe en oubliant un peu la violence ordinaire de ces sociabilités contraintes et rarement heureuses, en se plongeant dans ce qu'elle aime : lire.

J'émets la même hypothèse que toi. J'ai eu une adolescence assez naze, peu enthousiasmante avec peu d'amis voire pas vraiment, et j'aurais très mal pris qu'en plus un prof cherche à vouloir me sortir de la seule chose qui me permettait de vivre un peu : la lecture. C'était ma seule vraie bouffée d'oxygène, le seul moment où je me sentais vraiment libre de  mes journées. Cela peut vous paraître fou, mais certains ados aiment bien la solitude et veulent juste qu'on les laisse tranquille. Tu verras bien, à l'usage, si elle maigrit, si elle commence à être souvent absente, etc.
Idem.
Les mondes intérieurs me semblaient plus satisfaisant que le monde extérieur. Je me souviens avoir développé toute une théorie là-dessus, une théorie faite de M (le monde privé de moi) et de m (moi), en relation non commutative R. Venaient donc des MRM, MRm, mRM et mRm, puis des (MRM)R(MRM), (MRm)R(MRM), etc. qui étaient tous à identifier par des mots sur un graphe assez complexe. Épuisant, mais fascinant. Cela remplissait mon cahier de brouillon pendant les cours de français. On s'amuse comme on peut. Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par ben2510 le Mer 24 Fév 2016 - 23:33

Pour le coup, c'étaient de vrais cours de lettres.
En tout cas les lettres R et M (plus le m minuscule).

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par JPhMM le Mer 24 Fév 2016 - 23:47

Laughing

Et je cherchais des mots pour désigner chaque objet. Je n'étais pas tout à fait hors sujet. Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Sambre le Jeu 25 Fév 2016 - 0:05

J'ai pensé aussi au syndrome d'Asperger d'après la description.

_________________
2016-2017: TZR, 3 classes de 4e, 1 classe de 3e

2015-2016: TZR, 1 classe de 6e, 1 classe de 4e, 1 classe de 3e 

2014-2015: Stagiaire (2 classes de 4e)

2008-2014: l'Age d'Or

Sambre
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Lenagcn le Jeu 25 Fév 2016 - 8:07

Les psy compétents dans ce trouble sont très rares , et trop demandés, pour des jeunes (et des adultes!) qui sont en difficulté importante; hélas.

J'ai fait du théâtre, en fin de collège: prendre la parole , mais avec un texte déjà défini, c'était moins difficile. Pas mal d'asperger s'expriment par la musique; et là, on peut caser du travail d'ensemble. Fiston fait un sport individuel, en petit groupe de non compétiteurs. Ce genre de chose est à gérer par la famille... qui peut être aiguillée à l'occasion d'un rdv Wink  .

Je déteste cette obligation de participation en classe, en fait. En LV, je serre les dents, mais franchement "Ah mé elle participeux pah, cé dommaaaaaage." , lorsque par ailleurs le boulot est fait, (très) bien fait, dans le respect d'autrui, à quoi bon?
Je le dis en tant qu'ancienne élève, enseignante, et mère d'élève.

JPhMM:  cheers

Lenagcn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Jenny le Jeu 25 Fév 2016 - 8:13

@JPhMM a écrit:Et si elle n'avait rien ? rien d'autre que de la timidité, une envie de lire, et une envie qu'on la fiche en paix parce qu'elle sait que le collège n'est pas tendre avec les gens comme elle, alors elle attend que ça passe en oubliant un peu la violence ordinaire de ces sociabilités contraintes et rarement heureuses, en se plongeant dans ce qu'elle aime : lire.

topela
J'avais le même comportement au même âge. Razz
(Au lycée aussi, mais j'alternais entre le walkman et un livre Razz ).

Je ne vois rien de particulièrement inquiétant, elle a juste l'air timide. Wink
Pour la cantine, c'est rarement bon. Laughing


Dernière édition par Jenny le Jeu 25 Fév 2016 - 8:16, édité 1 fois

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Stered le Jeu 25 Fév 2016 - 8:13

Vous parlez d'Asperger parce qu'elle ne regarde pas dans les yeux, est timide et bonne élève ? C'est aller un peu vite en besogne, non ?

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Ma'am le Jeu 25 Fév 2016 - 10:22

Si elle ne déjeune pas il ne faut pas négliger la piste de l'anorexie.

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par egomet le Jeu 25 Fév 2016 - 11:43

@Provence a écrit:
@RandomFilou a écrit:Pas faux. Dans ce cas, ce serait positif de s'éloigner des autres ?
Ni positif, ni négatif.

j'ai cependant été surpris qu'aucun topic n'ait été ouvert sur les élèves réservés. Vous savez donc bien les gérer ? Personnellement (et bah vous avez dû le remarquer) je ne suis pas doué pour m'entretenir avec eux ou pour trouver de bonnes solutions afin de leur faire sortir de leur coquille (d'autant plus que je pense, par exemple, qu'en les mettant devant ils se sentiraient plus "menacés", alors je ne tente rien). Des conseils donc à ce sujet ?
Leur foutre la paix? Respecter ce qu'ils sont? Ne les étouffer sous une sollicitude indiscrète et déplacée?

+1


_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Nasopi le Jeu 25 Fév 2016 - 12:07

@Stered a écrit:Vous parlez d'Asperger parce qu'elle ne regarde pas dans les yeux, est timide et bonne élève ? C'est aller un peu vite en besogne, non ?

+1
Ca m'énerve un peu, cette manie de mettre le syndrome d'Asperger à toutes les sauces. La timidité n'a rien à voir avec l'autisme, au contraire. Etre timide, c'est avoir peur du jugement d'autrui. Or les autistes ont souvent du mal à se rendre compte que les autres peuvent porter un jugement sur eux.
Et quand on ne regarde pas dans les yeux, ce n'est pas forcément un signe d'autisme.
Je ne vois, moi, dans le premier message, que la description banale d'une élève un peu réservée qui aime bien lire.


Dernière édition par Nasopi le Jeu 25 Fév 2016 - 12:19, édité 2 fois

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Ma'am le Jeu 25 Fév 2016 - 12:11

Quels sont les signes d'appel qui peuvent/doivent faire penser à Asperger ?

Question sérieuse par rapport à mon fiston...

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Nasopi le Jeu 25 Fév 2016 - 12:17

Je laisse les parents d'autistes Asperger te répondre (mes enfants souffrent d'autisme infantile typique, c'est encore autre chose). A vrai dire, le syndrome d'Asperger n'est pas de l'autisme à proprement parler, mais fait partie des troubles envahissants du développement, comme l'autisme. Pour simplifier, on confond souvent les deux.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par JPhMM le Jeu 25 Fév 2016 - 12:18

@egomet a écrit:
@Provence a écrit:
@RandomFilou a écrit:Pas faux. Dans ce cas, ce serait positif de s'éloigner des autres ?
Ni positif, ni négatif.

j'ai cependant été surpris qu'aucun topic n'ait été ouvert sur les élèves réservés. Vous savez donc bien les gérer ? Personnellement (et bah vous avez dû le remarquer) je ne suis pas doué pour m'entretenir avec eux ou pour trouver de bonnes solutions afin de leur faire sortir de leur coquille (d'autant plus que je pense, par exemple, qu'en les mettant devant ils se sentiraient plus "menacés", alors je ne tente rien). Des conseils donc à ce sujet ?
Leur foutre la paix? Respecter ce qu'ils sont? Ne les étouffer sous une sollicitude indiscrète et déplacée?

+1

Very Happy

Quand je suis arrivé au collège (comme collégien) j'ai eu l'impression d'avoir été catapulté dans un monde de fous furieux. Je ne les comprenais pas. Je ne savais pas pourquoi ils se comportaient ainsi. Je me suis enfermé au CDI, dans le calme, le silence, entouré d'êtres bienveillants, posés et familiers : les livres.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Norman Bates le Jeu 25 Fév 2016 - 12:22

@Nasopi a écrit:qui aime bien lire.

C'est inquiétant.


Plus sérieusement, j'évoquais Asperger parce que j'ai une élève qui est atteinte du syndrome et que le cas évoqué ici me rappelait fortement son comportement. Voilà tout. Je ne suis pas médecin.

_________________
Why do I give valuable time to people who don't care if I live or die?

Norman Bates
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum