Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par nuages le Jeu 25 Fév 2016 - 23:21

Heureusement que quand j'étais élève ( ) il n'existait pas cette pression collective de la participation et de la sociabilisation à tout prix! Quelle horreur! Moi qui m'isolais pour lire Dostoïevski au collège  , on m'aurait internée pale Et avec les classes de 35 élèves fréquentes désormais heureusement que tous ne participent pas avec exubérance affraid Je trouve inquiétant d'associer le goût de la solitude à une sorte de névrose, de carence ou de souffrance , alors que cela témoigne plutôt, à l'adolescence, d'une vie intérieure et d'une réflexion personnelle riches en général, ce sont plutôt certains effets de groupes qui sont dangereux .

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par thrasybule le Ven 26 Fév 2016 - 0:04

Je trouve ça très triste.

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par egomet le Ven 26 Fév 2016 - 0:08

@Gryphe a écrit:
@egomet a écrit:
@Orlanda a écrit:Je braille régulièrement en conseil de classe quand il est question de ne pas mettre des félicitations à des élèves "trop discrets". Je ne comprendrai jamais cela.

Vous n'avez donc pas compris le but de l'école? Il ne s'agit pas de développer des savoirs ou d'éveiller l'intelligence.  Il s'agit de socialiser les enfants et de construire le citoyen nouveau, qui pourra communier avec le peuple universel, tolérant et solidaire, dans l'attente bienheureuse des lendemains qui chantent promis par les fonctionnaires conscientisés, qui constituent le fer de lance d'une révolution inéluctable et mondiale.
La révolution n'a pas besoin de savants, que diable! Depuis le temps qu'on vous le dit! M'enverrais tout ça en camp de rééducation,  non mais!

Ça fait peur... bounce

C'est vrai que pour la partie en gras, je n'ai même pas eu besoin de caricaturer.
Rien que l'expression "école de la République" est très lourde d'implications.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Nasopi le Ven 26 Fév 2016 - 8:16

@Marguerite V a écrit:
@Nasopi a écrit:Une différence très importante entre Asperger et le très haut potentiel, c'est que le profil de l'enfant Asperger est hétérogène, alors que celui de l'enfant HP est homogène.
Je ne crois pas que la différence se situe dans l'homogénéité. Il me semble que de nombreux EIP puissent souffrir d'une inconfortable dysharmonie sans pour autant basculer à cause de cela dans le syndrome Asperger. Être très très en avance dans certains domaines et seulement "un peu" en avance dans d'autres est, je crois, assez fréquent. Le profil de l'enfant n'est dans ce cas-là pas du tout homogène.

D'accord. J'avoue que je connais très peu la problématique des EIP, donc merci de m'avoir corrigée. J'étais persuadée qu'une très grande hétérogénéité était spécifique au syndrome d'Asperger et à l'autisme en général.


Dernière édition par Nasopi le Sam 27 Fév 2016 - 9:02, édité 1 fois

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Nasopi le Ven 26 Fév 2016 - 8:18

@nuages a écrit:Heureusement que quand j'étais élève ( ) il n'existait pas cette pression collective de la participation et de la sociabilisation à tout prix! Quelle horreur! Moi qui m'isolais pour lire Dostoïevski au collège  , on m'aurait internée pale Et avec les classes de 35 élèves fréquentes désormais heureusement que tous ne participent pas avec exubérance affraid Je trouve inquiétant d'associer le goût de la solitude à une sorte de névrose, de carence ou de souffrance , alors que cela témoigne plutôt, à l'adolescence,  d'une vie intérieure et d'une réflexion personnelle riches en général, ce sont plutôt certains effets de groupes qui sont dangereux .

+1

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Orlanda le Ven 26 Fév 2016 - 9:16

Ma soeur a fait une partie de son lycée dans une high school de Washinton DC. Ils avaient là-bas des cours de "Mental health", assuré je crois par un professeur de sport. 
Elle m'avait, ulcérée, envoyé le test que l'on faisait passer aux élèves en début d'année. 
Elle comme moi, nous étions des déviantes, en mauvaise santé mentale: nous préférions un samedi après-midi de lecture solitaire à une sortie amicale au shopping mall!

_________________
I have become comfortably numb.

Orlanda
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Ma'am le Ven 26 Fév 2016 - 11:13

@Lenagcn a écrit:A lire, en appoint des infos de Nasopi:
http://www.sebastienvaumoron.com/data/documents/Symptomatique-du-syndrome-dAsperger-chez-lenfant.pdf

Dans mon esprit, il y a un continuum entre HQI et asperger, et je mets la barre (puisqu'il en faut une) entre les 2 dans la souffrance sociale.

Fiston sort de 4 ans de maltraitance par ses pairs (sous l'oeil impavide de ses instits, les 2 1ères années affraid  ) , a un imaginaire très limité (je ne vous dis pas les rédactions Rolling Eyes  ; et puis les productions d'art pla...) , ne perçoit pas l'implicite (du coup, la compréhension fine des textes, ahum... No  ... et des consignes, aussi! Crying or Very sad ) , dit ce qui lui passe par la tête à son interlocuteur ... et s'étonne qu'en face, il y ait du retour. Il a une logique implacable (du coup, je l'ai mis en latin, j'avais adoré le puzzle intellectuel! mais lui n'aime pas les devoirs, donc plonc). Il a besoin de s'isoler pour se recentrer (merci Mme la CdE, qui a accepté qu'il puisse aller au CDI dès que celui-ci est ouvert  fleurs ).

Merci Lena pour cette lecture très instructive. Le mien ressemble au tien sauf pour la compréhension de l'implicite. Deux ans d'avance à la demande des instits, continue à s'ennuyer en classe. Donc on l'a mis dans une classe prétendument spécialisée dans le privé avec bilangue et latin, histoire de l'occuper un peu !  Raté sur toute la ligne ! Il n'aime pas les langues ni les devoirs. J'ai passé quelques soirées rock'n'roll, dont mes voisins se souviennent, mais je n'ai pas pu empêcher qu'il se fasse virer du latin dans un premier temps, puis qu'on me demande poliment de ne pas le réinscrire dans le collège privé pour la quatrième. D'ailleurs, messieurs-dames les professeurs, ne soyez pas trop prompts à juger les parents des élèves qui font preuve de nonchalance, ils en sont parfois plus désespérés que vous !
Bref, il est au collège de secteur et ça se passe bien. Il est toujours nul en allemand mais pour le reste ça va. Le CDI est aussi son refuge. L'année prochaine, le lycée, j'appréhende...

Pardon pour le HS.

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par palomita le Ven 26 Fév 2016 - 12:21

@Lenagcn a écrit:A lire, en appoint des infos de Nasopi:
http://www.sebastienvaumoron.com/data/documents/Symptomatique-du-syndrome-dAsperger-chez-lenfant.pdf

Dans mon esprit, il y a un continuum entre HQI et asperger, et je mets la barre (puisqu'il en faut une) entre les 2 dans la souffrance sociale.


D'où des erreurs de diagnostic : certaines personnes considérées comme HQI ou THQI sont en vérité des personnes avec Syndrome d'Asperger:on peut avoir le SA et avoir aussi un haut quotient intellectuel( mais ce n'est pas obligatoire contrairement à un mythe répandu ).
Pour ce qui est de la souffrance sociale , ce n'est pas simple non plus ; je pense que les souffrances ne seront pas du même ordre pour un précoce et pour un SA .



_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Herrelis le Ven 26 Fév 2016 - 13:03

maîtresse a écrit:
@Lenagcn a écrit:A lire, en appoint des infos de Nasopi:
http://www.sebastienvaumoron.com/data/documents/Symptomatique-du-syndrome-dAsperger-chez-lenfant.pdf

Dans mon esprit, il y a un continuum entre HQI et asperger, et je mets la barre (puisqu'il en faut une) entre les 2 dans la souffrance sociale.

Fiston sort de 4 ans de maltraitance par ses pairs (sous l'oeil impavide de ses instits, les 2 1ères années affraid  ) , a un imaginaire très limité (je ne vous dis pas les rédactions Rolling Eyes  ; et puis les productions d'art pla...) , ne perçoit pas l'implicite (du coup, la compréhension fine des textes, ahum... No  ... et des consignes, aussi! Crying or Very sad ) , dit ce qui lui passe par la tête à son interlocuteur ... et s'étonne qu'en face, il y ait du retour. Il a une logique implacable (du coup, je l'ai mis en latin, j'avais adoré le puzzle intellectuel! mais lui n'aime pas les devoirs, donc plonc). Il a besoin de s'isoler pour se recentrer (merci Mme la CdE, qui a accepté qu'il puisse aller au CDI dès que celui-ci est ouvert  fleurs ).

Merci Lena pour cette lecture très instructive. Le mien ressemble au tien sauf pour la compréhension de l'implicite. Deux ans d'avance à la demande des instits, continue à s'ennuyer en classe. Donc on l'a mis dans une classe prétendument spécialisée dans le privé avec bilangue et latin, histoire de l'occuper un peu !  Raté sur toute la ligne ! Il n'aime pas les langues ni les devoirs. J'ai passé quelques soirées rock'n'roll, dont mes voisins se souviennent, mais je n'ai pas pu empêcher qu'il se fasse virer du latin dans un premier temps, puis qu'on me demande poliment de ne pas le réinscrire dans le collège privé pour la quatrième. D'ailleurs, messieurs-dames les professeurs, ne soyez pas trop prompts à juger les parents des élèves qui font preuve de nonchalance, ils en sont parfois plus désespérés que vous !
Bref, il est au collège de secteur et ça se passe bien. Il est toujours nul en allemand mais pour le reste ça va. Le CDI est aussi son refuge. L'année prochaine, le lycée, j'appréhende...

Pardon pour le HS.
On dirait le mien. Refus de plus en plus violent de l'école, comprend vite, du mal encore avec le second degré, une foire insensée pour faire les devoirs le soir (peur de l'échec, donc il feinte et refuse de faire, "oublie" les cahiers, la trousse, etc...). Il est EIP (ou HPI ou zèbre, 'fin il est comme moi). Il a un gros écart entre le verbal, la compréhension (hauts) et l'affectif (bas), ça n'aide pas, surtout qu'il surinvestit le verbal (ça cause, ça cause) et ne supporte pas la frustration. C'est sport! Encore un qui ne rentre pas dans les petites cases!
Je crains le passage au collège...

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Ma'am le Ven 26 Fév 2016 - 13:11

Bon courage Herrelis... fleurs2
Ça s'arrange en grandissant, mais ça reste des enfants qui préoccupent beaucoup leur entourage...

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par egomet le Ven 26 Fév 2016 - 16:37

@Orlanda a écrit:Ma soeur a fait une partie de son lycée dans une high school de Washinton DC. Ils avaient là-bas des cours de "Mental health", assuré je crois par un professeur de sport. 
Elle m'avait, ulcérée, envoyé le test que l'on faisait passer aux élèves en début d'année. 
Elle comme moi, nous étions des déviantes, en mauvaise santé mentale: nous préférions un samedi après-midi de lecture solitaire à une sortie amicale au shopping mall!
Tu as encore ce test? Par curiosité.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Lenagcn le Ven 26 Fév 2016 - 17:12

Herrelis, Maîtresse: on se sent moins seules fleurs

Lenagcn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Jugia 46 le Ven 26 Fév 2016 - 17:25

@Provence a écrit:
@Jugia 46 a écrit:A mon avis, elle était harcelée dans son collège d'avant.
ça expliquerais tout

Ou pas.
Oh que si j'ai eu plusieurs élèves comme ça.
A cause de ça.

Jugia 46
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Provence le Ven 26 Fév 2016 - 19:10

@Jugia 46 a écrit:
@Provence a écrit:
@Jugia 46 a écrit:A mon avis, elle était harcelée dans son collège d'avant.
ça expliquerais tout

Ou pas.
Oh que si j'ai eu plusieurs élèves comme ça.
A cause de ça.

Je n'ai pas écrit que cela n'arrivait pas. Dans le cas de cette élève, nous n'en savons rien.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Jugia 46 le Sam 5 Mar 2016 - 21:56

C'est vrai mais il faut l'envisager .
Sinon j'en ai eu un similaire a cause de problèmes familiaux.
Au final je pense que tout est possible .

Jugia 46
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je m'inquiète pour une de mes élèves...

Message par Verdurette le Dim 13 Mar 2016 - 8:19

@ysabel a écrit: Mais on ne pourrait pas un peu foutre la paix aux gens qui n'ont pas envie de se mêler aux autres.
Et puis aussi médicaliser sans cesse... être timide, réservé, aimer lire etc. ce n'est pas une maladie.

A  croire que tout le monde devrait être un chieur patenté pour être "normal".

+ 1000 ...
Je suis réservée, j'ai des filles réservées, sans qu'elles soient maladivement timides, et toute leur scolarité on m'a rabâché qu'il fallait qu'elles participent plus et on leur a collé des notes très moyennes justifiées par ce manque de participation spontanée, alors même qu'elles avaient de bons résultats par ailleurs.  Aujourd'hui, les parents se glorifient d'avoir un gamin "à l'aise" dès qu'il braille plus fort que tout le monde, accapare l'attention de la classe, coupant la parole et parlant pour ne rien dire assez souvent. On peut être performant, bon élève, sans être "extraverti".

Devant ce genre de cas, j'en parlerais d'abord aux parents. Puis à l'infirmière si j'ai des doutes sur le le discours des parents. (les enfants maltraités ont ce genre de mutisme, et dans les cas de déménagement en cours d'année, il faut aussi y penser).
Si cette jeune fille a un problème particulier, (autisme, harcèlement dans un précédent établissement ...) je trouve hallucinant qu'on ne le transmette pas à la nouvelle équipe pédagogique!

Mais comme le dit Ysabel, elle est peut-être simplement timide, a du mal à s'adapter... point ne faut médicaliser à outrance .
.

Verdurette
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum