Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Page 2 sur 21 Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Finrod le 24/2/2016, 10:24

@jésus a écrit:Quelqu'un qui sortirait de socio, philo etc, n'a pas non plus à la base un niveau disciplinaire dans les métiers d'enseignement.

C'est quoi un "niveau disciplinaire dans les métiers de l'enseignement" ?

l'enseignement n'est pas une discipline.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par jésus le 24/2/2016, 10:27

Certes, je me rends moins compte car à mon époque le m2 MEEF n'existait pas, donc la question ne s'est pas posée.
Mais à mon époque, mon but était de valider un BAC+5 qui ait une valeur ( même pour moi) donc un master MEEF, je n'aurais pas été sûr qu'il en eut une.

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par jésus le 24/2/2016, 10:28

@Finrod a écrit:
@jésus a écrit:Quelqu'un qui sortirait de socio, philo etc, n'a pas non plus à la base un niveau disciplinaire dans les métiers d'enseignement.

C'est quoi un "niveau disciplinaire dans les métiers de l'enseignement" ?

l'enseignement n'est pas une discipline.

je me suis mal exprimé, je voulais parler de matières enseignées dans le primaire, du type français, math, histoire...

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par klaus2 le 24/2/2016, 10:30

j'ai aidé l'an dernier un candidat à passer une licence d'allemand par le CNED ; il a eu la licence avec des notes allant de 10 à 12/20 — mais son niveau est nettement insuffisant pour enseigner (il faut encore beaucoup de fautes). Je découvre que le CAPES d'allemand 2015 ne comportait pas d'épreuve de thème, juste deux versions à traduire, niveau plutôt facile. Qu'en conclure ?

_________________
"Il en coûte peu de prescrire l'impossible quand on se dispense de le pratiquer" (J.J. Rousseau, Confessions, Livre huitième)

klaus2
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Finrod le 24/2/2016, 10:32

@jésus a écrit:Certes, je me rends moins compte car à mon époque le m2 MEEF n'existait pas, donc la question ne s'est pas posée.
Mais à mon époque, mon but était de valider un BAC+5 qui ait une valeur ( même pour moi) donc un master MEEF, je n'aurais pas été sûr qu'il en eut une.

Le principal problème est qu'il n'y a pas d'intermédiaire.

Le niveau M2 en maths par exemple est élevé et orienté vers la recherche. A la limite en maths appliqué, cela peut être plus abordable mais il faut aimer ça... une grand partie des élèves moyens vont donc se rediriger par défaut vers le MEEF là où ils aurait pu suivre un diplôme intermédiaire, qui aurait au moins le mérite de leur faire travailler une partie du programme de l'agrégation...

C'est vraiment une arnaque dans le fond...

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par jésus le 24/2/2016, 10:38

@klaus2 a écrit:j'ai aidé l'an dernier un candidat à passer une licence d'allemand par le CNED ; il a eu la licence avec des notes allant de 10 à 12/20 — mais son niveau est nettement insuffisant pour enseigner (il faut encore beaucoup de fautes). Je découvre que le CAPES d'allemand 2015 ne comportait pas d'épreuve de thème, juste deux versions à traduire, niveau plutôt facile. Qu'en conclure ?

attendre les résultats du candidats au CAPES?

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Ma'am le 24/2/2016, 10:42

@jésus a écrit:
@Finrod a écrit:
@jésus a écrit:Quelqu'un qui sortirait de socio, philo etc, n'a pas non plus à la base un niveau disciplinaire dans les métiers d'enseignement.

C'est quoi un "niveau disciplinaire dans les métiers de l'enseignement" ?

l'enseignement n'est pas une discipline.

je me suis mal exprimé, je voulais parler de matières enseignées dans le primaire, du type français, math, histoire...

De toute façon quelle que soit la licence obtenue, il y aura forcément une matière privilégiée par rapport aux autres. Il faudrait une véritable licence pluridisciplinaire pour les PE, sans sciences de l'éducation.

Sinon, on peut supposer que quelqu'un qui a fait une licence de philosophie est plutôt bon en français. Ce n'est déjà pas si mal. Wink

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par klaus2 le 24/2/2016, 10:48

@jésus a écrit:
@klaus2 a écrit:j'ai aidé l'an dernier un candidat à passer une licence d'allemand par le CNED ; il a eu la licence avec des notes allant de 10 à 12/20 — mais son niveau est nettement insuffisant pour enseigner (il faut encore beaucoup de fautes). Je découvre que le CAPES d'allemand 2015 ne comportait pas d'épreuve de thème, juste deux versions à traduire, niveau plutôt facile. Qu'en conclure ?

attendre les résultats du candidats au CAPES?
Si le CAPES 2016 ressemble à celui de 2015, il a des chances... cela me laisse perplexe. Je suppose que le niveau des capésiens de 2015 est très divers, ceux qui ont passé plusieurs mois en Allemagne sera bien meilleur que chez ceux qui y ont passé 15 jours...

_________________
"Il en coûte peu de prescrire l'impossible quand on se dispense de le pratiquer" (J.J. Rousseau, Confessions, Livre huitième)

klaus2
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par jésus le 24/2/2016, 10:50

maîtresse a écrit:
@jésus a écrit:
@Finrod a écrit:
@jésus a écrit:Quelqu'un qui sortirait de socio, philo etc, n'a pas non plus à la base un niveau disciplinaire dans les métiers d'enseignement.

C'est quoi un "niveau disciplinaire dans les métiers de l'enseignement" ?

l'enseignement n'est pas une discipline.

je me suis mal exprimé, je voulais parler de matières enseignées dans le primaire, du type français, math, histoire...

De toute façon quelle que soit la licence obtenue, il y aura forcément une matière privilégiée par rapport aux autres. Il faudrait une véritable licence pluridisciplinaire pour les PE, sans sciences de l'éducation.  

Sinon, on peut supposer que quelqu'un qui a fait une licence de philosophie est plutôt bon en français.  Ce n'est déjà pas si mal. Wink

Certes, mais ne pas être allergique aux maths permet ( avec du travail) d'atteindre ce niveau. ( Je parle pour moi qui y suit allergique) Donc, sans avoir besoin d'une licence pluri...

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Euphémia le 24/2/2016, 10:57

maîtresse a écrit:
Sinon, on peut supposer que quelqu'un qui a fait une licence de philosophie est plutôt bon en français.  Ce n'est déjà pas si mal. Wink
Que connaît de la grammaire quelqu'un qui a fait une licence de philosophie ?

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)

Euphémia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par jésus le 24/2/2016, 10:58

@Euphémia a écrit:
maîtresse a écrit:
Sinon, on peut supposer que quelqu'un qui a fait une licence de philosophie est plutôt bon en français.  Ce n'est déjà pas si mal. Wink
Que connaît de la grammaire quelqu'un qui a fait une licence de philosophie ?

pas grand chose...

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Heste le 24/2/2016, 11:16

Le master meef, quelle vaste blague. Les seules UE qui nécessitent un travail un minimum sérieux sont celles qui concernent la préparation aux questions. J'en viens à regretter d'avoir fait ce choix au sortir de la L3 parce que pendant ces deux ans si je n'avais pas bossé à coté mon niveau disciplinaire n'aurait absolument pas évolué. Quant au concours, je me suis rendue compte que j'aurais pu le préparer par moi-même (au final c'est ce qui s'est passé), le seul intérêt du meef c'est de pouvoir participer à des entraînements écrits et oraux. Deuxième et dernier avantage du meef, le stage de pratiques accompagnées. Mais quand on sort de L3, qu'on est étudiant boursier et qu'on ne connait pas très bien les subtilités du système, on essaye de faire les meilleurs choix.

Heste
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par jésus le 24/2/2016, 11:27

Oui, au moins un diplôme de recherche "généraliste" a un contenu exportable dans un autre domaine ( de recherche ou professionnel)  et on peut capitaliser dessus. Un master MEEF qui ne débouche que sur l'enseignement, débouche encore moins sur quelque chose si on échoue au concours ou si on découvre sur le tard qu'on n'est pas fait pour le métier et rattraper le coup est encore plus compliqué. ( car on n'a pas grand chose à vendre).

Chose qu'oublient volontiers les tenants d'une ligne encore plus dure ou de recherche fondamentale on va dire, qui se fixe sur un point précis et sont dans l'historiographie ou sur un auteur précis ou personnage précis.

Il ne faut pas oublier que l'enjeu des études universitaires, c'est d'avoir un poste ou un profil pouvant donner un poste à la sortie. Quitter la fac sans sésame pour une vie professionnelle vivable , c'est suicidaire.

De plus, le problème des master MEEF, c'est que la réussite des concours n'est pas garantie, et c'est important d'avoir un plan B en cas d'échec. Donner un master qui n'a valeur que si on réussit un concours est pervers. Un master devrait avoir une valeur en soi ou du moins permettre sa valorisation par un autre biais.

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Euphémia le 24/2/2016, 12:47

@jésus a écrit:Donner un master qui n'a valeur que si on réussit un concours est pervers. Un master devrait avoir une valeur en soi ou du moins permettre sa valorisation par un autre biais.

Avec la crise du recrutement, il fallait bien trouver un moyen d'empêcher une partie des étudiants de trouver un autre avenir professionnel que l'enseignement.

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)

Euphémia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par jésus le 24/2/2016, 13:16

C'est d'autant plus injuste que la réussite au concours n'est pas à la clé et qu'ensuite on mène la vie dure durant l'année de stage.

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Ma'am le 24/2/2016, 14:23

@jésus a écrit:
@Euphémia a écrit:
maîtresse a écrit:
Sinon, on peut supposer que quelqu'un qui a fait une licence de philosophie est plutôt bon en français.  Ce n'est déjà pas si mal. Wink
Que connaît de la grammaire quelqu'un qui a fait une licence de philosophie ?

pas grand chose...

D'accord, mais au moins un étudiant de philosophie a l'habitude de rédiger, de préférence dans un français correct. Je ne connais pas le contenu de la licence de sciences de l'éducation, mais je ne suis pas sûre qu'il y ait beaucoup de grammaire dedans.

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par jésus le 24/2/2016, 14:25

J'ai toujours vu les sciences de l'éducation comme un truc pouvant servir à l'éducation populaire, la médiation culturelle mais pas à l'enseignement. ( je me trompe peut être) et dans l'imaginaire , c'est l'archétype de la voie de garage, avec des gens en perpétuelle pause café-clope...qui attendent une réponse pour je ne sais quoi.


jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par GreenCpe le 24/2/2016, 14:33

et bien il y a bien du dénigrement dans tes propos ! Et les sc de l'éduc tissent larges même dans l'éduc pop et ce n'est pas une tare car historiquement si l'éduc pop n'avait pas existé il n'y aurait jamais eu d'institution scolaire alors un peu de respect surtout si c'est pour dire n'importe nawack avec un certain mépris !furieux

GreenCpe
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par jésus le 24/2/2016, 14:35

ok: que quelqu'un explique pour de bon ce qu'on y fait alors...

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par InvitéTNW le 24/2/2016, 14:47

@jésus a écrit:J'ai toujours vu les sciences de l'éducation comme un truc pouvant servir à l'éducation populaire, la médiation culturelle mais pas à l'enseignement. ( je me trompe peut être) et dans l'imaginaire , c'est l'archétype de la voie de garage, avec des gens en perpétuelle pause café-clope...qui attendent une réponse pour je ne sais quoi.


Mais pour qui vous prenez-vous pour dire cela ?

InvitéTNW
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par GreenCpe le 24/2/2016, 14:49

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Considérer le MEEF comme un "bac+5" est effectivement une escroquerie intellectuelle.
Quant au niveau disciplinaire de la L3 et son évolution, je pense que cela doit dépendre des lieux et des disciplines. Franchement, j'ai des L3 vraiment très bons cette année et on fait des choses poussées avec eux.

Bien d'accord avec toi sur le fait que le MEEF n'a rien d'un diplôme intellectuel, c'est scandaleux de voir les contenus de ce master et surtout de lui attribuer le niveau bac+5, alors qu'en fait ça vaut à peine une licence pro allégée. Ayant un master recherche en sc. de l'éducation, je peux vous garantir que je pense avoir acquis un niveau intellectuel et réflexif nettement supérieur à ce que peut offrir le MEEF. Me voir avec des lauréats qui n'ont pas ce recul réflexif et intellectuel me chagrine aussi. Oui le MEEF est une escroquerie, vous n'imaginez pas la souffrance de celles et ceux ayant déjà un bac+5 devoir se conformer à cette connerie pour légitimer une pseudo formation et une loi bâtarde (merci Peillon). Et quand on voit certains intervenants qui n'ont qu'une licence et sont contractuels, il y a de quoi se poser des questions !  affraid

GreenCpe
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Luigi_B le 24/2/2016, 14:52

@ben2510 a écrit:topela
Clairement c'est le même passage qui nous a choqués tous deux.
En même temps, c'est Claude Lelièvre, l'"historien de l'éducation" qui affirme que le niveau monte tout en appelant à la refondation de l'École.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par GreenCpe le 24/2/2016, 14:54

@jésus a écrit:ok: que quelqu'un explique pour de bon ce qu'on y fait alors...

au vu de vos remarques désobligeantes, je vous invite à vous renseigner sur les contenus par vous même, voire même de vous déplacer dans une université. Après tout Monsieur à une licence de philosophie, pas très philosophe cette hiérarchisation méprisante comme quoi les philosophes ont besoin de se situer par rapports aux autres pour exister. En sciences de l'éducation, on fait de la philosophie de l'éducation mais on en fait aussi !

GreenCpe
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par jaybe le 24/2/2016, 14:59

Cela n'a pas vraiment de sens de parler du MEEF comme un unique diplôme, rien qu'en comparant le premier et le second degré on a des points de différenciation importants, sans parler des autres déclinaisons existantes. Quant aux spécificités locales...

_________________
Wir müssen wissen, wir werden wissen

jaybe
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Ma'am le 24/2/2016, 14:59

On voit arriver dans les écoles des enseignants qui font des fautes, qui peinent à résoudre des problèmes de mathématiques que je donne à mes CM2 et je ne parle même pas des autres matières. Alors oui je m'interroge sur le contenu de la licence de sciences de l'éducation.

Est-elle nécessaire et suffisante pour former les enseignants du premier degré ?

Je me souviens notamment d'une jeune stagiaire qui trouvait scandaleux que nous soyons sur la même grille de salaire alors qu'elle avait un Master et nous une simple licence. N'empêche qu'elle me faisait relire les mots qu'elle écrivait dans les cahiers de liaison, suite à des remarques des parents. On va dire poliment que ce n'était pas du luxe... Rolling Eyes

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par jaybe le 24/2/2016, 15:12

maîtresse a écrit:On voit arriver dans les écoles des enseignants qui font des fautes, qui peinent à résoudre des problèmes de mathématiques que je donne à mes CM2 et je ne parle même pas des autres matières. Alors oui je m'interroge sur le contenu de la licence de sciences de l'éducation.

Est-elle nécessaire et suffisante pour former les enseignants du premier degré ?

Je me souviens notamment d'une jeune stagiaire qui trouvait scandaleux que nous soyons sur la même grille de salaire alors qu'elle avait un Master et nous une simple licence. N'empêche qu'elle me faisait relire les mots qu'elle écrivait dans les cahiers de liaison, suite à des remarques des parents. On va dire poliment que ce n'était pas du luxe... Rolling Eyes

A l'heure actuelle, aucune licence ni aucun master ne contient l'intégralité des éléments nécessaires à la formation des futurs enseignants du premier degré. S'il existe des licences de sciences de l'éducation qui affirment le contraire, c'est juste mensonger de leur part.

_________________
Wir müssen wissen, wir werden wissen

jaybe
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 21 Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum