Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Page 18 sur 21 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20, 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par e-Wanderer le Sam 27 Fév 2016 - 13:52

@Rendash a écrit:Je ne comprends pas en quoi il serait problématique de préparer une colle seul. Passer devant un jury/un public est utile pour quelqu'un qui n'aurait jamais passé le moindre oral ou jamais enseigné ; mais quelqu'un qui sait s'exprimer en public n'a pas besoin de ce genre d'entraînement. La colle n'a donc plus qu'un seul intérêt, le principal ( dédicace à e-Wanderer Razz ) : traiter le sujet. Pas besoin de public pour ça.
Tu vois bien que, même pour le talent, tu n'es pas prêteur…

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 27 Fév 2016 - 14:03

@kiwi a écrit:Alors ça... Je me demande vraiment ce qu'ils trouvent à Châlons, sincèrement. Pourquoi ce choix??! Si l'on considère uniquement l'absence de bibliothèque digne de ce nom (et non pas le fait que cette ville soit... déprimante au possible), comment c'est possible? Même pour le capes...

On sait très bien ce qui a fait choisir Châlons.
Un simple coup d’œil à la liste des IGEN d'HG et des IPR d'HG de l'académie de Reims le fait sauter au visage.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par kiwi le Sam 27 Fév 2016 - 14:06

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@kiwi a écrit:Alors ça... Je me demande vraiment ce qu'ils trouvent à Châlons, sincèrement. Pourquoi ce choix??! Si l'on considère uniquement l'absence de bibliothèque digne de ce nom (et non pas le fait que cette ville soit... déprimante au possible), comment c'est possible? Même pour le capes...

On sait très bien ce qui a fait choisir Châlons.
Un simple coup d’œil à la liste des IGEN d'HG et des IPR d'HG de l'académie de Reims le fait sauter au visage.

Certes, certes... Remarque, je sais pas ce qui est le pire : Châlons, ou Vichy comme pour l'EPS (du moins, y'a quelques années?!) Razz


kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par JPhMM le Sam 27 Fév 2016 - 14:08

@jésus a écrit:La colle en question était programmée et annulée..comme je viens de le dire. Et c'était ma seule occasion de l'année d'en faire une...( c'est bien aussi de lire et comprendre mon message) Tout le monde n'habite pas en RP ou dans une grande ville.
J'adore la compréhension et la bienveillance accueillante des " collègues" .
On fait comment quand on ne vit pas dans une ville universitaire ou quand les collègues-amis de sa matière ne sont pas près de chez soi?
Et je suis désolé, une colle avec beaucoup de conseils ensuite ça a une grande valeur...( vous le comprenez pas? )
A force de tomber sur des "collègues" qui ne comprennent jamais rien aux galères des contractuels, ça me donne plus ou pas envie de rentrer dans le métier, et ça doit expliquer un paquet de démissions et de départs précipités de contractuel en cours d'année.

Personne ne se pose la question?
Au lieu d'accuser qui vous ne connaissez pas de ne pas se poser certaines questions sur votre propre sort, il me semble qu'il vaut mieux arrêter de whiner pour commencer à envisager de winner. Il vous faut vous donner tous les moyens pour réussir très égoïstement votre concours. Le reste, tout le reste, est blabla.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Rendash le Sam 27 Fév 2016 - 14:08

@e-Wanderer a écrit:
@Rendash a écrit:Je ne comprends pas en quoi il serait problématique de préparer une colle seul. Passer devant un jury/un public est utile pour quelqu'un qui n'aurait jamais passé le moindre oral ou jamais enseigné ; mais quelqu'un qui sait s'exprimer en public n'a pas besoin de ce genre d'entraînement. La colle n'a donc plus qu'un seul intérêt, le principal ( dédicace à e-Wanderer Razz ) : traiter le sujet. Pas besoin de public pour ça.
Tu vois bien que, même pour le talent, tu n'es pas prêteur…

Je proteste : quand c'est demandé gentiment, je file volontiers une cigalette Razz


@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@kiwi a écrit:Alors ça... Je me demande vraiment ce qu'ils trouvent à Châlons, sincèrement. Pourquoi ce choix??! Si l'on considère uniquement l'absence de bibliothèque digne de ce nom (et non pas le fait que cette ville soit... déprimante au possible), comment c'est possible? Même pour le capes...

On sait très bien ce qui a fait choisir Châlons.
Un simple coup d’œil à la liste des IGEN d'HG et des IPR d'HG de l'académie de Reims le fait sauter au visage.

Et un simple coup d'oeil à Chalons fait sauter par la fenêtre pale

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 27 Fév 2016 - 14:09

@kiwi a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@kiwi a écrit:Alors ça... Je me demande vraiment ce qu'ils trouvent à Châlons, sincèrement. Pourquoi ce choix??! Si l'on considère uniquement l'absence de bibliothèque digne de ce nom (et non pas le fait que cette ville soit... déprimante au possible), comment c'est possible? Même pour le capes...

On sait très bien ce qui a fait choisir Châlons.
Un simple coup d’œil à la liste des IGEN d'HG et des IPR d'HG de l'académie de Reims le fait sauter au visage.

Certes, certes... Remarque, je sais pas ce qui est le pire : Châlons, ou Vichy comme pour l'EPS (du moins, y'a quelques années?!) Razz


Rien à voir! A Vichy il y a des infrastructures parfaitement adaptées aux concours d'EPS (par exemple l'ancien INF).

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Rendash le Sam 27 Fév 2016 - 14:09

@JPhMM a écrit:
Au lieu d'accuser qui vous ne connaissez pas de ne pas se poser certaines questions sur votre propre sort, il me semble qu'il vaut mieux arrêter de whiner pour commencer à envisager de winner.


Toi, tu passes trop de temps sur le topic Trump Razz

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 27 Fév 2016 - 14:10

@Rendash a écrit:
@JPhMM a écrit:
Au lieu d'accuser qui vous ne connaissez pas de ne pas se poser certaines questions sur votre propre sort, il me semble qu'il vaut mieux arrêter de whiner pour commencer à envisager de winner.


Toi, tu passes trop de temps sur le topic Trump Razz

Y a un topic Trump? On ne me dit jamais rien à moi!

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par JPhMM le Sam 27 Fév 2016 - 14:17

@Rendash a écrit:
@JPhMM a écrit:
Au lieu d'accuser qui vous ne connaissez pas de ne pas se poser certaines questions sur votre propre sort, il me semble qu'il vaut mieux arrêter de whiner pour commencer à envisager de winner.


Toi, tu passes trop de temps sur le topic Trump Razz
Je comprends bien ce que tu veux dire, mais c'était juste un jeu de mots (sans doute pas très fin, pardon).
Sinon, il faut regarder la chose en face : quand on passe le CAPES il faut tout faire pour l'avoir, ouinouiner ne sert absolument à rien, et est même néfaste. Il faut regarder chaque problème bien en face et le résoudre.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Bouboule le Sam 27 Fév 2016 - 14:20

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@kiwi a écrit:Alors ça... Je me demande vraiment ce qu'ils trouvent à Châlons, sincèrement. Pourquoi ce choix??! Si l'on considère uniquement l'absence de bibliothèque digne de ce nom (et non pas le fait que cette ville soit... déprimante au possible), comment c'est possible? Même pour le capes...

On sait très bien ce qui a fait choisir Châlons.
Un simple coup d’œil à la liste des IGEN d'HG et des IPR d'HG de l'académie de Reims le fait sauter au visage.

C'est marrant même sans savoir c'était l'idée que j'avais pour un choix pareil.

Mais je redis ce que j'ai dit plus haut, des bouquins, c'est moins difficile que du matériel de physique-chimie à transporter, les préparations dignes de ce nom voire les candidats (Kiwi le premier en citant des exemples, moi, là, je ne vois pas du tout n'étant pas H-G) doivent faire remonter le problème et on fait venir un nombre suffisant de livres.

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Bouboule le Sam 27 Fév 2016 - 14:23

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@kiwi a écrit:
Pour la dernière fois, puisque manifestement, je ne suis pas claire, je trouve anormal que tous les candidats, au moins en ce qui concerne les ouvrages disponibles en bibliothèque, ne soient pas tous mis sur un même pied d'égalité. Certes, l'égalité totale est impossible, le facteur chance (sujet tiré maitrisé ou non, passer après un candidat brillant, tomber sur le spécialiste du sujet etc.) joue énormément. Mais le fait que tous les candidats n'ont pas les mêmes chances au départ de s'en sortir en bibliothèque est anormal. C'est à croire que c'est compliqué de mettre à disposition plusieurs exemplaires d'un même livre. Après , si le candidat ne maîtrise pas la bibliographie, c'est son problème. Mais qu'au moins les livres soient disponibles.

Normalement, les jurys ne donnent pas de sujets qui se recoupent et qui nécessitent les mêmes ouvrages spécialisés.


C'est le cas en physique-chimie et ça paraît logique. On attend les exemples en H-G.

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Rendash le Sam 27 Fév 2016 - 14:24

@JPhMM a écrit:
@Rendash a écrit:
@JPhMM a écrit:
Au lieu d'accuser qui vous ne connaissez pas de ne pas se poser certaines questions sur votre propre sort, il me semble qu'il vaut mieux arrêter de whiner pour commencer à envisager de winner.


Toi, tu passes trop de temps sur le topic Trump Razz
Je comprends bien ce que tu veux dire, mais c'était juste un jeu de mots (sans doute pas très fin, pardon).
Sinon, il faut regarder la chose en face : quand on passe le CAPES il faut tout faire pour l'avoir, ouinouiner ne sert absolument à rien, et est même néfaste. Il faut regarder chaque problème bien en face et le résoudre.

J'avais bien compris, patate, je rebondissais dessus Razz
Et je plussoie la conclusion. Un concours, ça se réussit en bossant (et en ayant du bol)(et du temps)(et des sous)(et en étant issu d'un milieu socio-culturel favorisé)(c'est vraiment trop injuste Sad ), pas en chouinant.

@Bouboule a écrit:les préparations dignes de ce nom voire les candidats (Kiwi le premier en citant des exemples, moi, là, je ne vois pas du tout n'étant pas H-G) doivent faire remonter le problème et on fait venir un nombre suffisant de livres.

C'est pas faute d'avoir essayé. Mais, comment dire... à Chalons, le type en charge du truc ("secrétaire général", quelque chose comme ça? Bon, j'ai son nom, au milieu d'un certain nombre de noms d'oiseaux) n'est pas très ouvert à la discussion. Je crois qu'il a un problème de balai coincé dans les cordes vocales, quelque chose comme ça.

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par JPhMM le Sam 27 Fév 2016 - 14:27

@Rendash a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Rendash a écrit:
@JPhMM a écrit:
Au lieu d'accuser qui vous ne connaissez pas de ne pas se poser certaines questions sur votre propre sort, il me semble qu'il vaut mieux arrêter de whiner pour commencer à envisager de winner.


Toi, tu passes trop de temps sur le topic Trump Razz
Je comprends bien ce que tu veux dire, mais c'était juste un jeu de mots (sans doute pas très fin, pardon).
Sinon, il faut regarder la chose en face : quand on passe le CAPES il faut tout faire pour l'avoir, ouinouiner ne sert absolument à rien, et est même néfaste. Il faut regarder chaque problème bien en face et le résoudre.

J'avais bien compris, patate, je rebondissais dessus Razz
Et je plussoie la conclusion. Un concours, ça se réussit en bossant (et en ayant du bol)(et du temps)(et des sous)(et en étant issu d'un milieu socio-culturel favorisé)(c'est vraiment trop injuste Sad ), pas en chouinant.
Laughing
Issu du milieu ouvrier, quand j'ai passé mon concours, je n'avais ni du temps, ni des sous, peut-être fois-je en conclure que j'ai eu beaucoup, beaucoup de chance. Laughing Wink

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Rendash le Sam 27 Fév 2016 - 14:27

@Bouboule a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@kiwi a écrit:
Pour la dernière fois, puisque manifestement, je ne suis pas claire, je trouve anormal que tous les candidats, au moins en ce qui concerne les ouvrages disponibles en bibliothèque, ne soient pas tous mis sur un même pied d'égalité. Certes, l'égalité totale est impossible, le facteur chance (sujet tiré maitrisé ou non, passer après un candidat brillant, tomber sur le spécialiste du sujet etc.) joue énormément. Mais le fait que tous les candidats n'ont pas les mêmes chances au départ de s'en sortir en bibliothèque est anormal. C'est à croire que c'est compliqué de mettre à disposition plusieurs exemplaires d'un même livre. Après , si le candidat ne maîtrise pas la bibliographie, c'est son problème. Mais qu'au moins les livres soient disponibles.

Normalement, les jurys ne donnent pas de sujets qui se recoupent et qui nécessitent les mêmes ouvrages spécialisés.


C'est le cas en physique-chimie et ça paraît logique. On attend les exemples en H-G.

Pour le CAPES d'histoire-géo, le problème se pose parfois, en tout cas. Des sujets d'oral très proches sur les diasporas grecques, le Prince et les arts, et en géo des conflits, sont tombés quasi simultanément, et certains bouquins n'étant dispo qu'en trois ou quatre exemplaires n'ont pu être utilisés par tous les candidats.

Ha, au passage, si vous avez des difficultés à vous taper quatre étages, serrez les dents : les appariteurs n'ont pas la clef de l'ascenseur, ils doivent aller la chercher au secrétariat. Pour peu qu'en plus ils se perdent dans les couloirs en sortant dudit ascenseur, vous perdez facilement un bon quart d'heure

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 27 Fév 2016 - 14:32

Qu'au CAPES on donne des sujets proches, ça se comprend par la nature des sujets et le nombre de candidats à faire passer.
Pour l'agreg, c'est anormal.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Bouboule le Sam 27 Fév 2016 - 14:32

@Rendash a écrit:
@Bouboule a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@kiwi a écrit:
Pour la dernière fois, puisque manifestement, je ne suis pas claire, je trouve anormal que tous les candidats, au moins en ce qui concerne les ouvrages disponibles en bibliothèque, ne soient pas tous mis sur un même pied d'égalité. Certes, l'égalité totale est impossible, le facteur chance (sujet tiré maitrisé ou non, passer après un candidat brillant, tomber sur le spécialiste du sujet etc.) joue énormément. Mais le fait que tous les candidats n'ont pas les mêmes chances au départ de s'en sortir en bibliothèque est anormal. C'est à croire que c'est compliqué de mettre à disposition plusieurs exemplaires d'un même livre. Après , si le candidat ne maîtrise pas la bibliographie, c'est son problème. Mais qu'au moins les livres soient disponibles.

Normalement, les jurys ne donnent pas de sujets qui se recoupent et qui nécessitent les mêmes ouvrages spécialisés.


C'est le cas en physique-chimie et ça paraît logique. On attend les exemples en H-G.

Pour le CAPES d'histoire-géo, le problème se pose parfois, en tout cas. Des sujets d'oral très proches sur les diasporas grecques, le Prince et les arts, et en géo des conflits, sont tombés quasi simultanément, et certains bouquins n'étant dispo qu'en trois ou quatre exemplaires n'ont pu être utilisés par tous les candidats.

Ha, au passage, si vous avez des difficultés à vous taper quatre étages, serrez les dents : les appariteurs n'ont pas la clef de l'ascenseur, ils doivent aller la chercher au secrétariat. Pour peu qu'en plus ils se perdent dans les couloirs en sortant dudit ascenseur, vous perdez facilement un bon quart d'heure

Ce problème d'incompétence du directoire a-t-il été remonté ?
(Ils sont rares ces livres ?)

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Graisse-Boulons le Sam 27 Fév 2016 - 14:37

@Pat B a écrit:Je pense comme vous. "Les concours ça coûte cher et ça ne remplit pas l'office qui leur est attribué, ça sélectionne (gros mot!) et crée des frustrations... donc supprimons les concours !". Je parie que c'est la prochaine énormité qui se prépare... (avec l'arrivée de la droite, ça va s'accentuer, faut tout décentraliser et libéraliser, or les concours ça centralise et ça a un coût). Ça passera sans souci dans l'opinion publique (par la jalousie ? la frustration? Le mépris des élites intellectuelles ?). Tout est prêt pour ça, j'ai même des collègues qui passent leur temps à critiquer les concours de l'enseignement : "c'est pas parce qu'on a l'agreg ou le capes qu'on est un bon prof, y'a des non titulaires qui échouent au concours et sont de très bons enseignants", etc...

Peut-être sommes-nous dirigés par des gens frustrés d'avoir échoué le concours HEC ou autre?
C'était quand même un bon moyen pour un fils d'ouvrier ou d'immigré d'accéder à un autre statut.... promotion au mérite et non au piston !

Bravo ! Exactement ! Noir, blanc, rouge, jaune, riche, pauvre qu' importe, toutes les copies anonymes se ressemblent !

Graisse-Boulons
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Rendash le Sam 27 Fév 2016 - 14:40

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Qu'au CAPES on donne des sujets proches, ça se comprend par la nature des sujets et le nombre de candidats à faire passer.
Pour l'agreg, c'est anormal.

Comme kiwi, je pense que ce ne sont pas les sujets qui posent problème, mais le faible stock de bouquins. Faire passer ça dans un trou paumé pour les raisons que tu évoques plus haut, il est là le scandale.


@Bouboule a écrit:
@Rendash a écrit:
@Bouboule a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:

Normalement, les jurys ne donnent pas de sujets qui se recoupent et qui nécessitent les mêmes ouvrages spécialisés.


C'est le cas en physique-chimie et ça paraît logique. On attend les exemples en H-G.

Pour le CAPES d'histoire-géo, le problème se pose parfois, en tout cas. Des sujets d'oral très proches sur les diasporas grecques, le Prince et les arts, et en géo des conflits, sont tombés quasi simultanément, et certains bouquins n'étant dispo qu'en trois ou quatre exemplaires n'ont pu être utilisés par tous les candidats.

Ha, au passage, si vous avez des difficultés à vous taper quatre étages, serrez les dents : les appariteurs n'ont pas la clef de l'ascenseur, ils doivent aller la chercher au secrétariat. Pour peu qu'en plus ils se perdent dans les couloirs en sortant dudit ascenseur, vous perdez facilement un bon quart d'heure

Ce problème d'incompétence du directoire a-t-il été remonté ?
(Ils sont rares ces livres ?)

Rares dans le stock qu'on avait à disposition, du moins.
Quant à faire remonter le problème sur place, j'ai répondu précédemment ; et à ma connaissance, personne n'a fait ça officiellement. Ceux qui ont eu leur concours s'en moquent, ceux qui ne l'ont pas eu ont abandonné ou recommencé, je suppose que rien n'a été fait. En tout cas, kiwi et moi signalons le même problème sur, a priori, deux années différentes, on peut en déduire que ledit problème n'a pas été réglé.

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par JPhMM le Sam 27 Fév 2016 - 14:42

@Graisse-Boulons a écrit:
@Pat B a écrit:Je pense comme vous. "Les concours ça coûte cher et ça ne remplit pas l'office qui leur est attribué, ça sélectionne (gros mot!) et crée des frustrations... donc supprimons les concours !". Je parie que c'est la prochaine énormité qui se prépare... (avec l'arrivée de la droite, ça va s'accentuer, faut tout décentraliser et libéraliser, or les concours ça centralise et ça a un coût). Ça passera sans souci dans l'opinion publique (par la jalousie ? la frustration? Le mépris des élites intellectuelles ?). Tout est prêt pour ça, j'ai même des collègues qui passent leur temps à critiquer les concours de l'enseignement : "c'est pas parce qu'on a l'agreg ou le capes qu'on est un bon prof, y'a des non titulaires qui échouent au concours et sont de très bons enseignants", etc...

Peut-être sommes-nous dirigés par des gens frustrés d'avoir échoué le concours HEC ou autre?
C'était quand même un bon moyen pour un fils d'ouvrier ou d'immigré d'accéder à un autre statut.... promotion au mérite et non au piston !

Bravo ! Exactement ! Noir, blanc, rouge, jaune, riche, pauvre qu' importe, toutes les copies anonymes se ressemblent !
+1000

Rares sont ceux d'ailleurs parmi les enseignants issus de milieux modestes qui critiquent le système des concours.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Erispoe le Sam 27 Fév 2016 - 14:44

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Qu'au CAPES on donne des sujets proches, ça se comprend par la nature des sujets et le nombre de candidats à faire passer.
Pour l'agreg, c'est anormal.

L'une des difficultés, en tout cas l'an dernier, concernait les manuels du secondaires utiles pour la transposition pédagogique. En convoquant tous les candidats à  un premier oral portant forcément sur un des niveaux du lycée, puis trois jours plus tard à un oral niveau collège, on risque de voir des candidats galérer pour avoir le manuel qu'ils souhaitent (surtout en collège où les manuels sont les mêmes pour l'histoire et la géo). Certaines éditions sont quand même plus faciles à utiliser que d'autres...

Quand j'ai fait mon oral niveau collège l'an dernier, j'ai bien attendu 15/20 minutes pour avoir le manuel que je voulais (j'ai pas attendu sans rien faire, mais j'aurais préféré éviter ce petit stress).

J'attends quand même des retours des candidats admissibles pour savoir si cette idée 1er oral lycée / 2ème oral collège aura été conservée.

Bon, question équité entre les candidats, pas de soucis vu qu'on est tous dans la même galère, par contre choisir Chalons pour l'épreuve... Mais on en a déjà parlé sur le fil agreg interne HG.

_________________
"Mage Mystérieux De La Scission Épectatique" (titre honorifique décerné par Puck dans le topic "Flood...")

Erispoe
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Bouboule le Sam 27 Fév 2016 - 14:46

@Rendash a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Qu'au CAPES on donne des sujets proches, ça se comprend par la nature des sujets et le nombre de candidats à faire passer.
Pour l'agreg, c'est anormal.

Comme kiwi, je pense que ce ne sont pas les sujets qui posent problème, mais le faible stock de bouquins. Faire passer ça dans un trou paumé pour les raisons que tu évoques plus haut, il est là le scandale.


Je ne conteste pas que le soit de la ville soit à revoir.
Mais le faible stock de bouquins, ça doit pouvoir se régler facilement.

(En physique-chimie, il y a des camions qui amènent matériel et livres de la province bouseuse pour compléter le stock parisien si c'est nécessaire ; des livres, ça tient dans la voiture des membres du directoire.)

@Rendash a écrit:
@Bouboule a écrit:
@Rendash a écrit:
@Bouboule a écrit:

C'est le cas en physique-chimie et ça paraît logique. On attend les exemples en H-G.

Pour le CAPES d'histoire-géo, le problème se pose parfois, en tout cas. Des sujets d'oral très proches sur les diasporas grecques, le Prince et les arts, et en géo des conflits, sont tombés quasi simultanément, et certains bouquins n'étant dispo qu'en trois ou quatre exemplaires n'ont pu être utilisés par tous les candidats.

Ha, au passage, si vous avez des difficultés à vous taper quatre étages, serrez les dents : les appariteurs n'ont pas la clef de l'ascenseur, ils doivent aller la chercher au secrétariat. Pour peu qu'en plus ils se perdent dans les couloirs en sortant dudit ascenseur, vous perdez facilement un bon quart d'heure

Ce problème d'incompétence du directoire a-t-il été remonté ?
(Ils sont rares ces livres ?)

Rares dans le stock qu'on avait à disposition, du moins.
Quant à faire remonter le problème sur place, j'ai répondu précédemment ; et à ma connaissance, personne n'a fait ça officiellement. Ceux qui ont eu leur concours s'en moquent, ceux qui ne l'ont pas eu ont abandonné ou recommencé, je suppose que rien n'a été fait. En tout cas, kiwi et moi signalons le même problème sur, a priori, deux années différentes, on peut en déduire que ledit problème n'a pas été réglé.

Ledit problème ne sera pas réglé si personne ne signale le problème.
On a besoin d'un livre le jour J, on le réclame et s'il n'est pas disponible on fait remonter une protestation pendant la préparation.

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Bouboule le Sam 27 Fév 2016 - 14:50

@Erispoe a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Qu'au CAPES on donne des sujets proches, ça se comprend par la nature des sujets et le nombre de candidats à faire passer.
Pour l'agreg, c'est anormal.

L'une des difficultés, en tout cas l'an dernier, concernait les manuels du secondaires utiles pour la transposition pédagogique. En convoquant tous les candidats à  un premier oral portant forcément sur un des niveaux du lycée, puis trois jours plus tard à un oral niveau collège, on risque de voir des candidats galérer pour avoir le manuel qu'ils souhaitent (surtout en collège où les manuels sont les mêmes pour l'histoire et la géo). Certaines éditions sont quand même plus faciles à utiliser que d'autres...

Quand j'ai fait mon oral niveau collège l'an dernier, j'ai bien attendu 15/20 minutes pour avoir le manuel que je voulais (j'ai pas attendu sans rien faire, mais j'aurais préféré éviter ce petit stress).

J'attends quand même des retours des candidats admissibles pour savoir si cette idée 1er oral lycée / 2ème oral collège aura été conservée.

Bon, question équité entre les candidats, pas de soucis vu qu'on est tous dans la même galère, par contre choisir Chalons pour l'épreuve... Mais on en a déjà parlé sur le fil agreg interne HG.


Arghhhhh, des bouquins du secondaire, mais ça ne coûte rien et ça se trouve en nombre, c'est ridicule comme problème (à moins que ce soit voulu par le jury).

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 27 Fév 2016 - 14:52

@Rendash a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Qu'au CAPES on donne des sujets proches, ça se comprend par la nature des sujets et le nombre de candidats à faire passer.
Pour l'agreg, c'est anormal.

Comme kiwi, je pense que ce ne sont pas les sujets qui posent problème, mais le faible stock de bouquins.

Les deux sujets sont intimement liés! Si les sujets ne sont pas proches, la lutte pour avoir le même livre n'a pas lieu d'être!

@Rendash a écrit:Faire passer ça dans un trou paumé pour les raisons que tu évoques plus haut, il est là le scandale.

Là on est d'accord.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Erispoe le Sam 27 Fév 2016 - 14:53

@Bouboule a écrit:
Je ne conteste pas que le soit de la ville soit à revoir.
Mais le faible stock de bouquins, ça doit pouvoir se régler facilement.

(En physique-chimie, il y a des camions qui amènent matériel et livres de la province bouseuse pour compléter le stock parisien si c'est nécessaire ; des livres, ça tient dans la voiture des membres du directoire.)
(...)
Ledit problème ne sera pas réglé si personne ne signale le problème.
On a besoin d'un livre le jour J, on le réclame et s'il n'est pas disponible on fait remonter une protestation pendant la préparation.

Pour avoir feuilleté quelques ouvrages la veille des oraux lors de la visite de la bibliothèque, je pense que certains sont déjà des exemplaires appartenant aux membres du jury, bien conscients qu'il faut pallier les insuffisances du fonds disponibles à l'ESPE de Châlons...

Par contre Bouboule, je ne sais pas si des protestations le jour J suffiront à faire changer la situation.
Quand j'ai passé les oraux du CAPES en 2001-2002, la bibliothèque était déjà très pauvre. L'année dernière pour l'agreg interne, c'était encore le cas.
J'ignore depuis quand l'agreg interne se déroule elle-aussi à Châlons mais je suis à peu près certain qu'il y a déjà eu des remarques qui sont remontées aux jurys.

_________________
"Mage Mystérieux De La Scission Épectatique" (titre honorifique décerné par Puck dans le topic "Flood...")

Erispoe
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Rendash le Sam 27 Fév 2016 - 15:24

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Rendash a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Qu'au CAPES on donne des sujets proches, ça se comprend par la nature des sujets et le nombre de candidats à faire passer.
Pour l'agreg, c'est anormal.

Comme kiwi, je pense que ce ne sont pas les sujets qui posent problème, mais le faible stock de bouquins.

Les deux sujets sont intimement liés! Si les sujets ne sont pas proches, la lutte pour avoir le même livre n'a pas lieu d'être!

@Rendash a écrit:Faire passer ça dans un trou paumé pour les raisons que tu évoques plus haut, il est là le scandale.

Là on est d'accord.

Comme tu l'as souligné, au vu de la nature des épreuves et du nombre de candidats, les sujets peuvent être proches. Choisir une vraie BU et s'assurer que le stock de bouquins soit suffisant permet de régler le problème.

Vous savez que vous m'avez tout niqué ma journée en m'apprenant que les oraux de l'agreg interne se font aussi à Chalons? Moi qui espérais bien ne plus jamais y remettre les pieds... pale
Bon, remarquez, y'a un petit restau à sushis où je retournerais bien. Et l'hôtel était sympa.
Mais Chalons, quoi Sad

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Honchamp le Sam 27 Fév 2016 - 15:33

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@kiwi a écrit:Alors ça... Je me demande vraiment ce qu'ils trouvent à Châlons, sincèrement. Pourquoi ce choix??! Si l'on considère uniquement l'absence de bibliothèque digne de ce nom (et non pas le fait que cette ville soit... déprimante au possible), comment c'est possible? Même pour le capes...

On sait très bien ce qui a fait choisir Châlons.
Un simple coup d’œil à la liste des IGEN d'HG et des IPR d'HG de l'académie de Reims le fait sauter au visage.

Mais pourquoi pas Reims ? Il y aurait au moins eu plus d'hôtels...

A Reims, il y a l'allemand, mais en allemand il y a beaucoup moins de candidats...

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 18 sur 21 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20, 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum