Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Page 20 sur 21 Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Heste le Sam 27 Fév - 20:51

@e-Wanderer a écrit:Pour le CAPES de LM à Tours, il y a eu une année particulièrement épique où les oraux avaient lieu dans les chambres d'étudiants du CROUS : la bibliothèque de commission étalée sur le lit, le jury se tassant à trois autour d'une petite table… et les auditeurs libres  (un maximum à la fois !) relégués dans la cabine de douche. Remarquez, comme ça, les candidats n'ont plus aucune illusion sur le mépris dans lequel le ministère tient ses personnels.

pale Evil or Very Mad Shocked je suis sans voix Shocked


Heste
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par e-Wanderer le Sam 27 Fév - 21:10

@Bouboule a écrit:
@e-Wanderer a écrit:Pour le CAPES de LM à Tours, il y a eu une année particulièrement épique où les oraux avaient lieu dans les chambres d'étudiants du CROUS : la bibliothèque de commission étalée sur le lit, le jury se tassant à trois autour d'une petite table… et les auditeurs libres  (un maximum à la fois !) relégués dans la cabine de douche. Remarquez, comme ça, les candidats n'ont plus aucune illusion sur le mépris dans lequel le ministère tient ses personnels.

Euh... Il y avait une raison imprévue ou c'était le fruit d'un an d'organisation ?
Je ne sais pas, je suis arrivé l'année suivante au jury, mais les collègues étaient encore très marqués par cette belle expérience. Mais comme c'était juste à l'époque où Claude Allègre avait décrété qu'il fallait délocaliser les concours en province, j'imagine que tout cela avait dû se faire dans une urgence et une impréparation totales… Le CAPES de LM avait atterri à Tours parce que c'était le fief de l'inspectrice qui présidait alors le jury.

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 27 Fév - 21:11

C'est vraiment une riche idée la décentralisation des concours... Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Décidément Allègre a eu tort sur tout.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Erispoe le Sam 27 Fév - 21:16

@Voltigeur a écrit:
Le jury ne l'ignore pas et fait au mieux. Il y a une enveloppe annuelle pour les besoins bibliographiques des nouvelles questions. ll y a les ressources cachées de la réserve souterraine de l'Ecole Normale. Et il y a aussi la longue expérience de ce fonctionnement, qui fait que l'évaluation des besoins est grosso modo correcte. Même si c'est évidemment problématique pour celui qui est concerné, ce genre de situation reste tout de même assez marginal. Et le cas échéant les commissions tiennent évidemment compte du fait que le candidat n'a pas pu accéder à telle ou telle ressource s'il prend la peine de l'indiquer, ce qui prouve au moins qu'il en a connaissance et en a mesuré l'intérêt.

Je pense que l'enveloppe budgétaire allouée tous les ans à l'amélioration du fonds de la bibliothèque ne permet tout simplement pas d'avoir tous les ouvrages qui seraient nécessaires (il s'agit pratiquement d'une bibliothèque créée ex nihilo pour accueillir le CAPES il y a une quinzaine d'années si j'ai bien compris ?).

Tu as raison de préciser que le jury est sensible au problème.
Je ne pense pas que les membres du jury seraient surpris qu'on les informe qu'on aurait aimé avoir accès à tel ou tel bouquin, mais cela nécessite quand même de maîtriser la bibliographie récente sur tellement de sujets...
Il faut aussi remarquer l'efficacité des appariteurs qui réussissent, même si ça peut prendre un peu de temps, à retrouver un ouvrage déjà emprunté par un autre candidat et à nous le fournir suffisamment vite pour qu'on puisse demander des photocopies. Cela nécessite d'être prêt à faire autre chose pendant l'attente.

@e-Wanderer a écrit:Pour le CAPES de LM à Tours, il y a eu une année particulièrement épique où les oraux avaient lieu dans les chambres d'étudiants du CROUS : la bibliothèque de commission étalée sur le lit, le jury se tassant à trois autour d'une petite table… et les auditeurs libres (un maximum à la fois !) relégués dans la cabine de douche. Remarquez, comme ça, les candidats n'ont plus aucune illusion sur le mépris dans lequel le ministère tient ses personnels.

e-Wanderer, les conditions dans lesquelles les jurys et surtout les candidats ont dû passer des oraux du CAPES de lettres modernes sont incroyables !
Mais ça a duré comme ça pendant toute la session d'oraux ? En LM, il doit y avoir pas mal de candidats à faire passer...
Ils n'ont pas trouvé une solution au bout de quelques jours ?

_________________
"Mage Mystérieux De La Scission Épectatique" (titre honorifique décerné par Puck dans le topic "Flood...")

Erispoe
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Bouboule le Sam 27 Fév - 21:18

@e-Wanderer a écrit:
@Bouboule a écrit:
@e-Wanderer a écrit:Pour le CAPES de LM à Tours, il y a eu une année particulièrement épique où les oraux avaient lieu dans les chambres d'étudiants du CROUS : la bibliothèque de commission étalée sur le lit, le jury se tassant à trois autour d'une petite table… et les auditeurs libres  (un maximum à la fois !) relégués dans la cabine de douche. Remarquez, comme ça, les candidats n'ont plus aucune illusion sur le mépris dans lequel le ministère tient ses personnels.

Euh... Il y avait une raison imprévue ou c'était le fruit d'un an d'organisation ?
Je ne sais pas, je suis arrivé l'année suivante au jury, mais les collègues étaient encore très marqués par cette belle expérience. Mais comme c'était juste à l'époque où Claude Allègre avait décrété qu'il fallait délocaliser les concours en province, j'imagine que tout cela avait dû se faire dans une urgence et une impréparation totales… Le CAPES de LM avait atterri à Tours parce que c'était le fief de l'inspectrice qui présidait alors le jury.

Vraiment pitoyables ces histoires mais comme l'écrivait quelqu'un plus haut, ça donne le la pour la suite.

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Erispoe le Sam 27 Fév - 21:20

@e-Wanderer a écrit:
Je ne sais pas, je suis arrivé l'année suivante au jury, mais les collègues étaient encore très marqués par cette belle expérience. Mais comme c'était juste à l'époque où Claude Allègre avait décrété qu'il fallait délocaliser les concours en province, j'imagine que tout cela avait dû se faire dans une urgence et une impréparation totales… Le CAPES de LM avait atterri à Tours parce que c'était le fief de l'inspectrice qui présidait alors le jury.

Ce sont à peu près les mêmes raisons qui avaient présidé au choix de Châlons pour l'histoire-géo.
Quelqu'un se souvient de la raison pour laquelle Allègre et/ou les dirigeants de la dexaco avaient voulu décentraliser des concours de recrutement nationaux ?

_________________
"Mage Mystérieux De La Scission Épectatique" (titre honorifique décerné par Puck dans le topic "Flood...")

Erispoe
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par e-Wanderer le Sam 27 Fév - 21:27

Bah, c'était la grande idée à l'époque. C'était aussi le moment où ils avaient déménagé l'ENA à Strasbourg, et l'ENS Fontenay/Saint-Cloud à Lyon.

Ça passe quand il s'agit de grandes villes comme ça, mais Châlons, effectivement… Même Tours : c'est une ville sympa, sauf quand on colle le concours dans un lycée et une cité U à une heure de bus du centre ville (avec juste un bus par heure après… 20h, ou le WE : sympa pour aller boire un verre et se détendre après les oraux !). Heureusement, ensuite, ils avaient choisi un lycée du centre ville (juste à côté de la maison du Curé de Tours). C'était déjà plus sympa, mais ça posait de gros problèmes aux hôteliers, au début de la période touristique : 3000 candidats à loger en 3 semaines + 150 personnes du jury en permanence, ça immobilise quelques chambres… Alors les anglais qui venaient visiter les châteaux de la Loire tiraient la tronche car tout était complet !


Dernière édition par e-Wanderer le Sam 27 Fév - 21:33, édité 2 fois

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 27 Fév - 21:29

Et le mouvement déconcentré.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Rendash le Sam 27 Fév - 21:31

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Et le mouvement déconcentré.

Quoique au milieu, je ne veux plus bouger

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Erispoe le Sam 27 Fév - 21:34

Bravo Rendash. Il fallait y penser...

_________________
"Mage Mystérieux De La Scission Épectatique" (titre honorifique décerné par Puck dans le topic "Flood...")

Erispoe
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par ben2510 le Sam 27 Fév - 22:11

@PauvreYorick a écrit:Bah, fallait choisir une discipline où l'on fait sa leçon dans un amphi de la Sorbonne. Plaignez-vous donc!

Au lycée Saint-Louis, en face, ça a son charme aussi (cette délicieuse odeur de vieille poussière).

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 27 Fév - 22:13

@ben2510 a écrit:
@PauvreYorick a écrit:Bah, fallait choisir une discipline où l'on fait sa leçon dans un amphi de la Sorbonne. Plaignez-vous donc!

Au lycée Saint-Louis, en face, ça a son charme aussi (cette délicieuse odeur de vieille poussière).

Louis le Grand Very Happy
Mais c'est vrai que c'est assez agréable d'y faire sa leçon. J'imagine que la traversée de la rue Saint-Jacques en costard avec son paper-board sous le bras permet de faire une sorte de sélection naturelle.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par 288 le Sam 27 Fév - 22:16

Y'a Saint Louis de l'autre côté, derrière la place de la Sorbonne.

288
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 27 Fév - 22:18

Oups, désolé, je ne connaissais pas ce lycée!
Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Rendash le Sam 27 Fév - 22:22

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@ben2510 a écrit:
@PauvreYorick a écrit:Bah, fallait choisir une discipline où l'on fait sa leçon dans un amphi de la Sorbonne. Plaignez-vous donc!

Au lycée Saint-Louis, en face, ça a son charme aussi (cette délicieuse odeur de vieille poussière).

Louis le Grand Very Happy
Mais c'est vrai que c'est assez agréable d'y faire sa leçon. J'imagine que la traversée de la rue Saint-Jacques en costard avec son paper-board sous le bras permet de faire une sorte de sélection naturelle.

Louis-le-Grand, c'est "t'es en baskets, tu rentres pas furieux "  yesyes

Je me suis fait jeter (entre autres) pour cette raison au moment de tirer au sort au CAPES à Chalons. La sélection naturelle en costard cravate à l'entrée ne voulait sans doute pas voir un gros barbu boiteux souiller de sa patte folle et de ses pwâls (c'est la vie professeur ) l'espesque sanctuaire?

(je suis de mauvaise foi, je le précise ; plus que les baskets, c'est le pantacourt et la carte d'identité périmée qui ont posé problème Razz )

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 27 Fév - 22:24

Moi je pensais au risque de se faire écraser Very Happy
Pour ma part, c'était la première (et antépénultième) fois en costard!

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Sphinx le Sam 27 Fév - 22:30

@PauvreYorick a écrit:Bah, fallait choisir une discipline où l'on fait sa leçon dans un amphi de la Sorbonne. Plaignez-vous donc!

C'est ce que j'ai fait, ça ne m'a pas évité de devoir passer une épreuve dans un petit amphi doté d'une immense baie vitrée orientée plein sud, et de devoir préparer dans un préfabriqué, le tout sous la canicule sinon c'est pas drôle Razz J'allais préparer en mini débardeur et j'avais une chemise à enfiler par-dessus au dernier moment pour ne pas trop transpirer dedans... Enfin cinq chemises, parce qu'au bout de l'exposé elles n'étaient plus mettables pour le lendemain Rolling Eyes

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par ben2510 le Sam 27 Fév - 23:08

@Rendash a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@ben2510 a écrit:
@PauvreYorick a écrit:Bah, fallait choisir une discipline où l'on fait sa leçon dans un amphi de la Sorbonne. Plaignez-vous donc!

Au lycée Saint-Louis, en face, ça a son charme aussi (cette délicieuse odeur de vieille poussière).

Louis le Grand Very Happy
Mais c'est vrai que c'est assez agréable d'y faire sa leçon. J'imagine que la traversée de la rue Saint-Jacques en costard avec son paper-board sous le bras permet de faire une sorte de sélection naturelle.

Louis-le-Grand, c'est "t'es en baskets, tu rentres pas furieux "  yesyes

Je me suis fait jeter (entre autres) pour cette raison au moment de tirer au sort au CAPES à Chalons. La sélection naturelle en costard cravate à l'entrée ne voulait sans doute pas voir un gros barbu boiteux souiller de sa patte folle et de ses pwâls (c'est la vie professeur ) l'espesque sanctuaire?

(je suis de mauvaise foi, je le précise ; plus que les baskets, c'est le pantacourt et la carte d'identité périmée qui ont posé problème Razz )

Saint-Louis tu peux rentrer en baskets :-) (ou bien avais-je mes docs ?)

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par fifi51 le Mar 1 Mar - 15:46

@Rendash a écrit:
@kiwi a écrit:

Ben pour Châlons, c'est la totale : ville déprimante, pas assez d'hébergements (je me souviens qu'à l'époque, il fallait réserver illico sa chambre pour les 3 jours, sinon, plus de place en centre-ville, sympa quand tu n'es pas véhiculé... Et tout se faisait en centre-ville!), évidemment pas l'équipement nécessaire pour faire passer un concours (je me rappelle encore le cagibi dans lequel on nous avait fait préparer la géographie, et mon passage dans un labo d'HG, non dans une salle, véritable dépotoir avec des cartes murales datées un peu partout...), sans parler de la bibliothèque indigente. Et puis, c'est central comme ville, drôlement pratique pour s'y rendre quand on n'a pas de voiture.
Franchement, j'en viens presque à plaindre le jury qui doit rester là durant plusieurs jours voire semaines...


Je m'étais ruiné pour prendre un hôtel "de luxe" (selon les critères locaux et estudiantins, du moins) dans le centre, à la fois pour être à trois minutes à pieds de l'ESPE, et pour être sûr de ne croiser personne Razz
Je crois que j'étais mieux logé que les membres du jury themselves afro

Mais la ville est affreusement déprimante, ça oui. Concours ou pas.
C'était l'hôtel d'Angleterre ?
J'ai vécu 3 ans à Chalons, Suspect ville effectivement pas très riante.

fifi51
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Rendash le Mar 1 Mar - 15:55

Oui, c'était bien celui-ci. Je doute qu'il y ait d'autres trucs dans cette ville qui correspondent de près ou de loin au qualificatif "de luxe", de toute façon Laughing

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par KrilinXV3 le Mar 1 Mar - 17:04

Je remonte, pour aller dans les sens des collègues, pour la haine de Châlons.
Je ne pensais pas (ne méritait pas d') aller aux oraux. J'ai pris un hôtel, genre "autoroute" à l'autre bout de la ville, super cher. Je devais marcher plusieurs kilomètres pour aller dans le centre ville. Bon, finalement c'était un mal pour un bien. Seul de ma bande à être à l'oral, j'étais en mode ascète, voire moine Shaolin et ça a peut-être joué (je suis sensible aux signes du destin: la chemise que je portais lors de l'oral de Leçon d'histoire a brûlé dans l'incendie d'une caravane une semaine après, j'ai alors "senti" que j'allais l'avoir).

Certains de mes potes ont eu moins de chance: plus prévoyants, ils ont pu réserver un lit dans l'internat d'un Lycée voisin. Mais leur tempérament breton n'a pas su résister à l'ambiance festive. Recalés. Définitivement pour l'un.

Quant à la bibliothèque, sa pauvreté est effectivement scandaleuse (même si j'ai eu personnellement de la chance: un transparent de la stèle "Boglio" de Siliana m'a permis d'illustrer et de dynamiser ma leçon). A Rennes, on nous a conseillé de prendre ça comme un simple paramètre de plus à gérer, donc j'étais préparé.

Mais je jure que je ne remettrai plus jamais les pieds dans cette ville !

Désolé pour le HS

_________________
Asinus asinum fricat

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Elyas le Mar 1 Mar - 17:09

J'ai eu une chambre l'internat à Chalons. Dès que j'ai fini ma dernière épreuve, j'étais 20 mn après dans le train tant la ville m'avait anéanti. Ensuite, entendre des gens me dire que comme c'était ma première fois, c'était pour voir, j'ai un peu pris mes distances avec tous ceux qui étaient là. Aucun souvenir de la bibliothèque. De toute façon, j'étais en mode automatique sous la température caniculaire.

Je suis bien content d'avoir défié les pronostics du fait qu'on n'obtient le CAPES qu'au bout de 2 ou 3 fois (c'était il y a longtemps, on était 10 000 pour 800 places).

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Laotzi le Mar 1 Mar - 18:03

@Elyas a écrit:Je suis bien content d'avoir défié les pronostics du fait qu'on n'obtient le CAPES qu'au bout de 2 ou 3 fois (c'était il y a longtemps, on était 10 000 pour 800 places).

En quelle année l'as-tu passé ? Il y avait 6415 présents à la session 2001 pour 865 postes par exemple. A la session 2006 (que j'ai passée), le taux de réussite était encore du même ordre puisqu'il y avait  5126 présents pour 730 postes. Ensuite, la masterisation a modifié profondément les équilibres (en gros, fin années 90 jusqu'à la masterisation à la fin des années 2000, on tournait autour de 15 % de réussite (présents/admis), souvent un peu moins, et on est en 2015 à 22 % et on est même monté à 31 % en 2013 - cela reste malgré tout très loin des maths ou des lettres modernes).

J'étais aussi à l'internat de Châlons (tout au nord de la ville, loin du centre, c'était le moyen le plus économique pour se loger), je passai la leçon le dimanche matin à l'aube, grosse galère pour traverser toute la ville. Comme beaucoup, je garde un souvenir assez horrible de la ville et des conditions de passage (outre la canicule, la pauvreté de la bibliothèque, l'aspect "usine" des oraux), d'autant plus que je sortais à peine de ceux d'agrégation où les conditions sont très différentes.


Dernière édition par Laotzi le Mar 1 Mar - 18:09, édité 2 fois

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."

Laotzi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par KrilinXV3 le Mar 1 Mar - 18:05

@Elyas a écrit:J'ai eu une chambre l'internat à Chalons. Dès que j'ai fini ma dernière épreuve, j'étais 20 mn après dans le train tant la ville m'avait anéanti. Ensuite, entendre des gens me dire que comme c'était ma première fois, c'était pour voir, j'ai un peu pris mes distances avec tous ceux qui étaient là. Aucun souvenir de la bibliothèque. De toute façon, j'étais en mode automatique sous la température caniculaire.

Je suis bien content d'avoir défié les pronostics du fait qu'on n'obtient le CAPES qu'au bout de 2 ou 3 fois (c'était il y a longtemps, on était 10 000 pour 800 places).
Pareil ! Je ne me suis lié avec personne. L'ambiance concours avec histoires d'anciens combattants, très peu pour moi.
Un de mes amis par contre aimait tellement l'ambiance de Châlons que l'année suivant sa réussite au CAPES (il était en report de stage), il y est retourné, accompagnant un autre de mes amis qui passait l'oral pour la 2e fois. Il l'accompagnait aux épreuves, retrouvaient d'anciens camarades, discutaient des nouvelles questions au programme... Bon, il y a des gens qui aiment Châlons. La rumeur à Rennes, c'est que les membres du jury aiment s'y soûler au Champagne. Mais bon, les soupçons en disent plus sur les suspicieux que sur les soupçonnés

_________________
Asinus asinum fricat

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Elyas le Mar 1 Mar - 18:24

@Laotzi a écrit:
@Elyas a écrit:Je suis bien content d'avoir défié les pronostics du fait qu'on n'obtient le CAPES qu'au bout de 2 ou 3 fois (c'était il y a longtemps, on était 10 000 pour 800 places).

En quelle année l'as-tu passé ? Il y avait 6415 présents à la session 2001 pour 865 postes par exemple. A la session 2006 (que j'ai passée), le taux de réussite était encore du même ordre puisqu'il y avait  5126 présents pour 730 postes. Ensuite, la masterisation a modifié profondément les équilibres (en gros, fin années 90 jusqu'à la masterisation à la fin des années 2000, on tournait autour de 15 % de réussite (présents/admis), souvent un peu moins, et on est en 2015 à 22 % et on est même monté à 31 % en 2013 - cela reste malgré tout très loin des maths ou des lettres modernes).

J'étais aussi à l'internat de Châlons (tout au nord de la ville, loin du centre, c'était le moyen le plus économique pour se loger), je passai la leçon le dimanche matin à l'aube, grosse galère pour traverser toute la ville. Comme beaucoup, je garde un souvenir assez horrible de la ville et des conditions de passage (outre la canicule, la pauvreté de la bibliothèque, l'aspect "usine" des oraux), d'autant plus que je sortais à peine de ceux d'agrégation où les conditions sont très différentes.

En 2001, je ne connaissais que le nombre d'inscrits, pas de présents Wink C'est chose faite grâce à toi ! Cette année avait été un bordel sans nom. Un correcteur avait perdu des dizaines de copies et on avait dû refaire l'épreuve de géographie (dieu bénisse ce correcteur, ça m'a donné le CAPES, le sujet était magnifiquement horrible pour qui n'avait pas fait de géographie urbaine avec Burgel).

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : sélectivité des concours de l'enseignement

Message par Laotzi le Mar 1 Mar - 18:38

@Elyas a écrit:En 2001, je ne connaissais que le nombre d'inscrits, pas de présents Wink C'est chose faite grâce à toi ! Cette année avait été un bordel sans nom. Un correcteur avait perdu des dizaines de copies et on avait dû refaire l'épreuve de géographie (dieu bénisse ce correcteur, ça m'a donné le CAPES, le sujet était magnifiquement horrible pour qui n'avait pas fait de géographie urbaine avec Burgel).

Dans tous les cas (et pour recoller au sujet), le CAPES était effectivement très sélectif dans ces années-là, quasiment autant que l'agrégation aujourd'hui (13 % au CAPES 2001, 12 % à l'agrégation d'histoire 2015), et ce n'était pas rien de l'avoir du premier coup (je ne dis pas que c'est forcément facile aujourd'hui pour autant, cela reste assez sélectif en HG). Pour les intéressés, le rapport 2007 du CAPES HG qui donne les chiffres détaillés de 2001 à 2006 : http://laeti.perrierbrusle.free.fr/capes_rapport_jury_2007.pdf (pour les années depuis 2008, les chiffres sont sur le site du ministère).

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."

Laotzi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 20 sur 21 Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum