Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par PauvreYorick le Dim 28 Fév 2016 - 15:16

Je partage l'optimisme des optimistes, même si, à court terme et en France, il y a toutes les raisons de voir sombre.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par Azoth le Dim 28 Fév 2016 - 15:45

En plus de niveau au lycée-collège. L'université voit aussi son niveau baisser progressivement. Heureusement que ce n'est pas encore le cas pour l'X ou les ENS sinon ce qu'appelle avec fierté nos dirigeants "l'école mathématique française" risque de disparaître.

Pour l'instant le problème de la sélection et des connaissances n'a été que déplacé. Certes, on apprend plus comme avant et les élèves de S ne sont clairement pas les élèves de C.
Mais au moins, pour ceux qui persévèrent, ils arrivent toujours à un niveau honorable pour leur métier.

Reste à voir si l'enseignement supérieur va aussi être réformé ! Je suis sûr que dans quelques années on aura droit : "La mécanique classique est vieillote apprenons leur la MQ en 1ère année c'est plus dans l'air du temps !"

Et c'est déjà limite le cas quand on voit de la MQ en maths spé, je trouve ça limite alors que ça ne s'aborde proprement qu'au niveau Master, après avoir les outils de mécanique analytique...

Si on en arrive là, on devra émigrer pour les U.S. (pas que mais bon...) On dirait que c'est du brain drain "passif".

Azoth
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par Marounette le Dim 28 Fév 2016 - 15:45

elpenor a écrit:


Puis-je savoir quel est cet objet ?

@Mrs Hobie a écrit:
elpenor a écrit:
J'ai le même (récupéré de mon pôpa qui a passé le bac en 1967 ...)

topela
Je l'ai récupéré de mon oncle.


Et pour info, la caisse de ma boulangère n'indique pas le rendu de monnaie, au grand dam de leur dernière petite apprentie

Quel dommage !!

_________________
"Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien." Socrate
La recherche est l'un des rares domaines où des personnes volontaires peuvent mesurer leur ignorance.  Laughing

Marounette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par Spinoza1670 le Dim 28 Fév 2016 - 15:51

@dami1kd a écrit:
@ben2510 a écrit:Moi aussi (mais il faut dire que c'était pendant les cours de chinois).
C'est vrai qu'en début d'année j'avais 50% des secondes qui confondaient abscisse et ordonnée, ça allait beaucoup mieux deux semaines après.
Mais on peut quand même se poser des questions sur ce genre de constat !

Étant donné le peu d'utilisation qu'on en fait en collège, ça se comprend ! Mise à part la représentation graphique de fonctions, il ne reste plus de notions qui permettent de réactiver ces définitions tout au long du collège. Et j'ai quelques collègues qui n'en font même plus tracer, partant du principe qu'on n'a pas eu une seule représentation graphique à tracer au brevet depuis 2010 (dans un repère fourni !).
D'ailleurs, il faut remonter à 2006 (et encore, pas dans toutes les académies) pour trouver un sujet de DNB qui contienne les mots abscisse et ordonnée...



Etant donné que le niveau n'a pas cessé de monter pompom , le brevet devait être beaucoup plus facile en 1961...

Brevet d'études du premier cycle, session de 1961 : http://www.cdafal77.fr/livres/bepc61.pdf


_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par BrindIf le Dim 28 Fév 2016 - 16:29

@Azoth a écrit:En plus de niveau au lycée-collège. L'université voit aussi son niveau baisser progressivement. Heureusement que ce n'est pas encore le cas pour l'X ou les ENS sinon ce qu'appelle avec fierté nos dirigeants "l'école mathématique française" risque de disparaître.
Est-ce si sûr ?

BrindIf
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par Anaxagore le Dim 28 Fév 2016 - 16:31

J'ai eu la flemme de commenter. Il n'y a qu'à lire les rapports de jury pour voir qu'il y a le feu à la boutique jusqu'au grenier.

Les prépas sont sinistrées elles aussi.

La fac est déjà bonne pour le légiste.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par Anaxagore le Dim 28 Fév 2016 - 16:32

Évidemment il restera toujours des gens brillants et indestructibles.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par Azoth le Dim 28 Fév 2016 - 16:36

Les rapports des jurys jugent le niveau post-prépa tout comme les prépas jugent le niveau post-lycée (c'est-à-dire après avoir fait le lycée).

Je ne suis pas sûr que le niveau d'un normalien ou d'un polytechnicien en fin de formation ait significativement diminué. C'est bien que l'X et l'ENS sont bien les lieux où "la formation" est rattrapée (tout celle qui a été perdue entre le lycée et la prépa, bien qu'en prépa ça soit moins visible).

Il arrivera un jour (enfin j'espère pas mais ça en prend le chemin), où ils réformeront l'X et les ENS...

Azoth
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par Anaxagore le Dim 28 Fév 2016 - 16:37

L'X a tenu bon mais ces derniers temps c'est assez houleux...

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par Azoth le Dim 28 Fév 2016 - 16:45

Quid des ENS ?

Azoth
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par ben2510 le Dim 28 Fév 2016 - 17:01

@Marounette a écrit:
elpenor a écrit:


Puis-je savoir quel est cet objet ?

Laughing Une règle à calcul !
https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A8gle_%C3%A0_calcul

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par Anaxagore le Dim 28 Fév 2016 - 17:07

Pierre Colmez s'est exprimé à propos de l'X, je pense que c'est toujours sur sa page personnelle.

Pour les ENS j'ai tendance à être moins inquiet mais Ben doit être mieux renseigné que moi.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par pailleauquebec le Dim 28 Fév 2016 - 17:12

Je suis inquiet pour l'ENS en maths quand je vois que beaucoup d'élèves ENS ne se donnent plus la peine de passer l'agreg externe au cours de leur scolarité à l'école... L'approfondissement qui avant était la norme a tendance à devenir un choix personnel.

Pierre Colmez sur l'enseignement des mathématiques à l'X :
https://webusers.imj-prg.fr/~pierre.colmez/lettre.pdf


Dernière édition par pailleauquebec le Dim 28 Fév 2016 - 17:43, édité 1 fois

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par JPhMM le Dim 28 Fév 2016 - 17:27

@floflo1010 a écrit:Après il faut se faire à l'évidence... "Le calcul tout fait par la calculatrice ou un logiciel de calcul formel remplace le calcul à la main " dans de nombreux cas et on y peut rien. C'est un état de fait.
Sauf qu'une machine ne sait pas faire de chanson professeur


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par Feuchtwanger le Dim 28 Fév 2016 - 17:34

Et bien le constat que vous dressez est assez effrayant et surtout cela me fait comprendre pas mal de choses sur l'enseignement de maths que j'ai subi (j'ai passé le bac en 2000 avec un prof de l'ancienne école après avoir eu des profs des nouveaux programmes et je me rappelle le choc que cela avait été).

Par curiosité, j'aurais bien aimé me procurer des anciens manuels, mais je n'en ai pas vus beaucoup sur les sites habituels (ebay, priceminister,...). Cela m'étonne parce qu'ils devaient être tout de même très répandus.

Est-ce que vous savez où on pourrait en trouver (je pense aux manuels de section C notamment)?

Feuchtwanger
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par JPhMM le Dim 28 Fév 2016 - 17:36


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par JPhMM le Dim 28 Fév 2016 - 17:41


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par ben2510 le Dim 28 Fév 2016 - 18:15

@Anaxagore a écrit:Pierre Colmez s'est exprimé à propos de l'X, je pense que c'est toujours sur sa page personnelle.

Pour les ENS j'ai tendance à être moins inquiet mais Ben doit être mieux renseigné que moi.

Ça fait quelques dizaines d'années que j'en suis sorti Laughing
Mais je me rappelle mon prof de Physique de spé qui parlait déjà d'école "soi-disant normales et prétendument supérieures".
Et j'ai appris il y a quelques années, par un collègue qui y a ses entrées, qu'une proportion importante des promos de maths ne passait pas l'agreg car ils n'avaient aucunement l'intention d'enseigner, que ce soit dans le secondaire ou le supérieur. Ces renégats traîtres à la classe ouvrière vipères lubriques individus allaient exploiter le populo à Wall Street ou Londres après leur M2 d'ingénierie financière.  

Tout va bien.

Spoiler:
Peut-on encore parler d'individu à propos de quelqu'un qui aurait vu sa tête séparée de son tronc suite à une rencontre malheureuse avec une guillotine ?
Etymologiquement, j'entends.
Jdçjdr.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par ben2510 le Dim 28 Fév 2016 - 18:22

@Spinoza1670 a écrit:
@dami1kd a écrit:
@ben2510 a écrit:Moi aussi (mais il faut dire que c'était pendant les cours de chinois).
C'est vrai qu'en début d'année j'avais 50% des secondes qui confondaient abscisse et ordonnée, ça allait beaucoup mieux deux semaines après.
Mais on peut quand même se poser des questions sur ce genre de constat !

Étant donné le peu d'utilisation qu'on en fait en collège, ça se comprend ! Mise à part la représentation graphique de fonctions, il ne reste plus de notions qui permettent de réactiver ces définitions tout au long du collège. Et j'ai quelques collègues qui n'en font même plus tracer, partant du principe qu'on n'a pas eu une seule représentation graphique à tracer au brevet depuis 2010 (dans un repère fourni !).
D'ailleurs, il faut remonter à 2006 (et encore, pas dans toutes les académies) pour trouver un sujet de DNB qui contienne les mots abscisse et ordonnée...



Etant donné que le niveau n'a pas cessé de monter pompom , le brevet devait être beaucoup plus facile en 1961...

Brevet d'études du premier cycle, session de 1961 : http://www.cdafal77.fr/livres/bepc61.pdf


Shocked Bon, je sais faire les maths. Pour le reste, clairement, il fallait avoir des connaissances que je n'ai pas (ou du moins pas de manière suffisamment construite).

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par Marounette le Dim 28 Fév 2016 - 19:48

ben2510: Merci pour ta réponse.

_________________
"Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien." Socrate
La recherche est l'un des rares domaines où des personnes volontaires peuvent mesurer leur ignorance.  Laughing

Marounette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par pailleauquebec le Dim 28 Fév 2016 - 20:26

@Feuchtwanger a écrit:Est-ce que vous savez où on pourrait en trouver (je pense aux manuels de section C notamment)?

http://manuelsanciens.blogspot.fr/p/maths-college-lycee-prepa.html

Tu as le Terracher 1ere S qui donne un exemple de manuel ambitieux des années 90.
Tu as le Lebossé Hemery qui te donne un manuel classique autour des années 65


_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par ben2510 le Dim 28 Fév 2016 - 20:32

@Marounette a écrit:ben2510: Merci pour ta réponse.
Je t'en prie Smile
J'en ai vu une, un jour. C'est un bel objet mais je suis plus à l'aise avec les tables.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par bobo the mok le Dim 28 Fév 2016 - 20:36

Le Terracher... !!!
Quel bel objet ! yesyes

bobo the mok
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par JPhMM le Dim 28 Fév 2016 - 20:36

@ben2510 a écrit:
@Marounette a écrit:ben2510: Merci pour ta réponse.
Je t'en prie Smile
J'en ai vu une, un jour. C'est un bel objet mais je suis plus à l'aise avec les tables.
J'en ai une quelque part dans un tiroir. Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par Mrs Hobie le Dim 28 Fév 2016 - 21:00

Pareil, la règle à calculs, j'en ai une quelque part dans mon bureau, récupérée d'un nettoyage de la réserve du CDI, j'ai quelque part sur mon DD la notice d'utilisation ...
"yaka" essayer de jeter un oeil, un de ces jours, pour le fun ...

_________________
    Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux

Mrs Hobie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de l'enseignement des mathématiques en France

Message par Avatar des Abysses le Lun 29 Fév 2016 - 7:42

@pailleauquebec a écrit:Je suis inquiet pour l'ENS en maths quand je vois que beaucoup d'élèves ENS ne se donnent plus la peine de passer l'agreg externe au cours de leur scolarité à l'école... L'approfondissement qui avant était la norme a tendance à devenir un choix personnel.

Pierre Colmez sur l'enseignement des mathématiques à l'X :
https://webusers.imj-prg.fr/~pierre.colmez/lettre.pdf

Si je ne m'abuse à ULM la formation pour l'aggreg n'existe plus ( déplacée à cachan ). D'un autre coté les élèves se rendent bien compte de leur niveau et de leur potentiel. Par conséquent, soit ils font du fric :p soit ils font une thèse avec plusieurs postdocs. Pourquoi s'embêter avec une aggreg ? Et oui, il y a encore ( de plus en plus ? ) des jeunes qui ont un instinct capitaliste ( même chez les matheux ).


_________________
Il y a 10 catégories de personnes ceux qui connaissent le binaire ... et les autres.
N'écoutez pas les bruits du monde, mais le silence de l'âme. ( JCVD )

Avatar des Abysses
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum