Pour un débat entre profs et parents :)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour un débat entre profs et parents :)

Message par au delà de cette limite le 1/7/2009, 14:30

Bonjour

Je me lance ! Je lis ce forum depuis un bon moment... et je ne suis pas prof mais parent.
Il est patent que le fossé parents/profs tend à se creuser de plus en plus... Beaucoup de parents s'imaginent que c'est un "boulot peinard".
Ce n'est pas un boulot peinard... mais en même temps il y a un vrai paradoxe : tous le monde dit que ce travail est éreintant et mal payé or le nombre de candidats pour devenir profs ne diminue pas. Ca c'est un mystère !
J'ai lu ici des commentaires pour le moins surprenants ! Il y avait une conversation sur les motivations pour exercer le métier de prof... Et "enseigner" venait en dernière position ! 1ère : le nombre d'heures (18 h) qui permettait d'avoir du temps pour soi... Les commentaires faisaient état d'une opposition farouche à travailler 21 h... l'argument était que lorsque ces profs avaient "signé" il était question de 18 h.
2nd argument : les possibilités de mutation.
3ème argument : enseigner et faire partager des connaissances.
Enfin ! ai-je eu envie de dire...
Ou alors je suis trop naïve...
Pour ma part, j'ai vu des amies après la licence partir pour un IUFM. Très décidées, très motivées. Je suis restée pour la maitrise et le DESS (termes éculés désormais !) tout simplement parce que je savais, je dis bien : je savais, que je ne pourrais pas supporter 30 gamins tous les jours. Je savais que c'était très très dur.
Or quand j'entends les profs, on dirait qu'ils découvrent que 30 ados à gérer tous les jours, c'est épuisant et infernal... C'était quand même prévisible, non ? Tout parent qui n'a que deux ados à gérer vous dira que si on lui en donnait trente, il partirait au bout du monde en courant !
Sous-payés ? C'est certain ! Enseigner, transmettre et gérer les soucis d'une trentaine d'enfants chaque jours devrait être plus que correctement rémunéré.
Mais c'est aux politiques que doit être fait ce grief. Bien payés ou mal payés, les ados restent difficiles à gérer.
Et je répète, cet argument qui devrait en décourager plus d'un à enseigner n'a pas l'air de peser si lourd lors du choix de carrière.
Ma question est donc : qu'est ce qu'attendaient les professeurs quand ils ont choisi d'enseigner dans des classes souvent pleines à craquer, à un public bien souvent très peu motivé ?
(j'étais malheureusement trop jeune à l'époque pour poser cette question à celles et ceux qui se dirigaient vers cette carrière).

Peut-être que le fossé s'est creusé à partir de deux idéaux bafoués : ce que les profs attendaient des parents et ce que les parents attendaient des profs ?
C'est une hypothèse... Je n'ai malheureusement pas de réponse...

Pour ceux que ce débat intéresse Smile

Coridalement

au delà de cette limite
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un débat entre profs et parents :)

Message par Lora le 1/7/2009, 14:40

Je ne sais pas si les modos accepteront qu'un parent vienne sur ce forum... Non pas que nous sommes sectaires, mais, lorsque nous sommes entre nous, nous pouvons parler de certaines choses sans se censurer parce qu'un parent pourrait nous répondre. C'est pour cette raison que nous n'acceptons pas les élèves. Mais ce n'est pas à moi de décider.

En tout cas, je veux bien répondre à certains points. J'ai voulu être prof tout simplement parce que j'aimais bien le français, que je rêvais de corriger des copies. Quand j'étais en primaire, je voulais être instit, puis, arrivée au collège, comme j'aimais tellement le français, je n'ai pas douté un seul instant de mon choix.

Quant à nos désillusions, elles viennent peut-être du fait que nous étions nous-mêmes de bons élèves, et que nous n'imaginons pas que l'on ne puisse pas aimer l'école. Je n'ai aussi, en tant qu'élève, jamais connu d'ados aussi peu respectueux que maintenant, ou alors c'était UN cas dans un niveau, et pas plusieurs par classe comme maintenant. Quand j'étais élève, on n'aurait jamais dit de gros mots en classe, alors que les élèves ne s'expriment (presque) que comme ça. On ne s'insultait et ne se frappait pas sans arrêt comme maintenant.

Donc oui, je peux dire que je suis étonnée par le manque d'ouverture d'esprit de mes élèves, de leur manque de motivation. Je n'aurais jamais pensé que ce serait à ce point. Et puis, quand j'ai passé le concours, je n'avais pas d'enfant, et encore moins de ados, je ne pouvais me baser que sur ma propre adolescence.

Lora
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un débat entre profs et parents :)

Message par sand le 1/7/2009, 14:49

Pour la question des horaires :
Assumer 21 heures au lieu de 18 c'est prendre en charge une classe de plus. Or, nous avons déjà beaucoup de préparations et de corrections qui nous occupent souvent le week end. En ce qui me concerne, ce serait ingérable. Un paquet de rédactions me prend 5/6 heures, et j'en ai un tous les week end, à quoi s'ajoutent les évaluations moins longues à corriger et les cours à préparer.
Peut-être faut-il rappeler qu'avec la diminution progressive des horaires, un prof qui avait 2 classes de 6ème dans les années 70 en a maintenant 4 ?

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un débat entre profs et parents :)

Message par John le 1/7/2009, 14:52

le nombre de candidats pour devenir profs ne diminue pas

Bien sûr que si.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un débat entre profs et parents :)

Message par John le 1/7/2009, 14:55

J'ai lu ici des commentaires pour le moins surprenants ! Il y avait une conversation sur les motivations pour exercer le métier de prof... Et "enseigner" venait en dernière position ! 1ère : le nombre d'heures (18 h) qui permettait d'avoir du temps pour soi... Les commentaires faisaient état d'une opposition farouche à travailler 21 h... l'argument était que lorsque ces profs avaient "signé" il était question de 18 h.
2nd argument : les possibilités de mutation.
3ème argument : enseigner et faire partager des connaissances.
Enfin ! ai-je eu envie de dire...
Ou alors je suis trop naïve...

Sans vouloir être désagréable, vous n'avez apparemment rien compris à la discussion, notamment sur la différence entre les 18 et 21 heures. Et qu'appelez-vous "premiere position" ? On dirait qu'il s'agit d'un sondage, or vous parlez de "discussion".

Bon, je vois avec l'équipe de modération ce qu'il peut en être du débat parents/profs en général, et de votre message en particulier.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum