Plaintes au sujet d'un collègue

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Plaintes au sujet d'un collègue

Message par User5899 le Mer 9 Mar 2016 - 20:06

@Herrelis a écrit:
Cripure a écrit:Euh, en même temps, l'intervention auprès du CDE n'aboutira à rien. Quant à l'IPR, il viendra s'il veut, et il ne pourra pas donner d'ordres.
Alors ça dépend du CDE, certains sont très zélés et empressés à faire les 4 volontés des parents...
Et concrètement ? Ca donne quoi ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaintes au sujet d'un collègue

Message par User5899 le Mer 9 Mar 2016 - 20:09

@amour a écrit:Je suis bien d'accord avec ce que vous écrivez Cripure, et j'ai vécu un peu la même chose, la femme du maire en moins, mon choix s'est porté sur un conseiller municipal Razz Razz et puis sur l'ex épouse d'un diplomate, sans doute la seule que cet établissement ait connue comme mère d'élève. C'est vrai que ça forge une réputation et que j'ai une paix royale aujourd'hui, mais à l'époque, je ne l'avait pas très bien vécu, même si j'ai tenu bon.
Ben je ne le vivais pas bien, j'étais seul, loin de chez moi, je n'ai été payé qu'à partir de février (quand j'y pense...), mais je me suis dit : si je vacille sur ce coup, c'est fichu. Les résultats ont dépassé mes espérances.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaintes au sujet d'un collègue

Message par Pépère le Jeu 10 Mar 2016 - 9:33

@Ali Devine a écrit: je n'ai pas autorité pour intimer l'ordre à ma collègue de changer ses pratiques pédagogiques, les autres enseignants de maths ont leurs propres soucis et je ne saurais pas trop comment leur demander de coacher l'une des leurs, et je répugne à faire remonter le problème à la direction, qui se bornera certainement à une grosse engueulade en présence des délégués des parents. Bref j'ai le sentiment de devoir faire quelque chose, je le dois aux élèves comme à ma collègue, mais je ne sais pas quoi. Des suggestions de votre part seraient bienvenues.

- Intimer l'ordre de changer, non ... mais il faut l'informer de ce qui se dit.
- La direction connaît (ou connaîtra rapidement) le problème, peut-être même quand le ton aura sérieusement monté, et que tout cela aura tendance à tourner au vinaigre. La direction peut confronter ce qui se dit avec d'autres types de retours dans les autres classes de la collègue. Soyons optimistes : un chef d'établissement peut aussi informer un enseignant, dédramatiser, et donner quelques conseils.

Pépère
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaintes au sujet d'un collègue

Message par amour le Jeu 10 Mar 2016 - 10:47

Cripure a écrit:
@amour a écrit:Je suis bien d'accord avec ce que vous écrivez Cripure, et j'ai vécu un peu la même chose, la femme du maire en moins, mon choix s'est porté sur un conseiller municipal Razz Razz et puis sur l'ex épouse d'un diplomate, sans doute la seule que cet établissement ait connue comme mère d'élève. C'est vrai que ça forge une réputation et que j'ai une paix royale aujourd'hui, mais à l'époque, je ne l'avait pas très bien vécu, même si j'ai tenu bon.
Ben je ne le vivais pas bien, j'étais seul, loin de chez moi, je n'ai été payé qu'à partir de février (quand j'y pense...), mais je me suis dit : si je vacille sur ce coup, c'est fichu. Les résultats ont dépassé mes espérances.


cheers Ca, ça fait plaisir à lire! Et le coup du salaire gelé, c'est vraiment innommable. On a clairement voulu votre peau...heureusement que vous avez eu la force de résister.

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaintes au sujet d'un collègue

Message par kamilla le Jeu 10 Mar 2016 - 18:23

arth75 a écrit:[J'ai vécu un truc du genre (quoique beaucoup moins spectactulaire). Je suis arrivé dans mon collège pour la première année, le premier cours avec les 3e, je fais l'appel, et à chaque nom qui répond présent, un élève de la classe (jamais le même, donc impossible à identifier) répond "dans sa barbe" (qu'il n'a pas encore): "OUAIS GROS". Le ton était donné. La situation n'a fait qu'empirer au cours des deux mois suivants (on avait une nouvelle principale, du genre moderne quoi). Mots dans le carnet, rapports, exclusions de cours, appels aux parents, rien ne se passait, j'étais seul avec ma bande de cinglés qui avaient juré (on l'a su plus tard) qu'aucun nouveau prof ne pourrait faire cours une seule fois dans l'année.

Un jour, j'ai eu une idée lumineuse. J'ai replacé mes tables, deux doubles rangées avec une allée centrale. J'ai replacé les élèves en entrant en cours (ce qui a été étonnament facile, quand j'y repense). Une des deux rangées étaient près de mon bureau: j'y avais mis les 10 élèves à qui je n'avais rien à reprocher, et de l'autre, les 17 qui foutaient le boxon à chaque cours.

Quand je leur ai énoncé mon petit système, scandale. Pas le scandale théâtralisé-goguenard habituel, le vrai drame, avec des larmes. Les pauvres petits n'appréciaient pas qu'on les stigmatise. En plus je leur ai annoncé avec ce qu'il faut d'ironie et de légereté pour que ça les enrage encore plus: "Jeunes gens, maintenant c'est comme ça, je laisse la rangée de droite à son babillage habituel et à ses concours de lancer d'objets, je demande aux élèves de cette rangée d'essayer de déranger le moins possible le travail de la rangée de gauche".

Bizarrement, 12 parents ont soudain tenu à me rencontrer. Pas de problème, j'ai pu parler des 37 mots non signés et des 15 heures de colles jamais faites par leurs enfants.
Et ma principale a voulu me voir (la pauvre, elle ne connaissait même pas mon nom). J'ai alors pu évoquer avec elle les 12 rapports d'incidents et les 3 signalements de faits graves non traités.

topela j'aimerais beaucoup, vraiment ! un jour, chiche Very Happy

kamilla
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaintes au sujet d'un collègue

Message par neomath le Jeu 10 Mar 2016 - 18:31

@Ali Devine a écrit: la collègue traite les difficultés et l'incompréhension de la classe par l'indifférence
J'ai déjà eu ce reproche. Vous pensez, j'exigeais que les élèves sachent leurs identités remarquables par coeur. Quelle honte ! Chacun sait que c'est au professeur de les réexpliquer patiemment à chaque fois.

@Ali Devine a écrit: les évaluations sont rendues sans aucune annotation, même quand la note est très basse  
En mathématiques que voulez vous mettre comme annotation sur une copie très faible qui n'ait pas été déjà dit 100 fois à l'oral par le professeur ?

Tout cela pour dire que la réaction de cette classe ressemble fort à du bizutage de nouveau.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaintes au sujet d'un collègue

Message par Ali Devine le Jeu 10 Mar 2016 - 19:19

@neomath a écrit:
Tout cela pour dire que la réaction de cette classe ressemble fort à du bizutage de nouveau.

Non, je ne peux évidemment pas tout raconter mais de multiples signes indiquent qu'il y a un véritable problème et que cette collègue, sans doute très bien intentionnée, a du mal à faire passer ses connaissances. La classe est très peu nombreuse (15 élèves) et très tranquille (un seul et unique rapport depuis le début de l'année) ; les élèves se plaignent tous de la même chose, alors qu'ils ont des profils très différents (bosseur timide, dilettante brillant, fumiste somnolent, etc) ; le professeur de philosophie est tout aussi débutant que la collègue de mathématiques et je n'ai pas entendu la moindre remarque négative à son sujet ; "les copies ne comportent aucune annotation" signifie ici "il n'y a pas même un simple repère indiquant à quel moment une erreur est commise" ; etc, etc. Mon impression est que cette collègue, contractuelle et n'ayant donc à ma connaissance aucune espèce de formation ou d'expérience pédagogique préalable, aurait besoin d'aide pour se sortir de l'ornière où elle est engagée. Je ne veux pas lui causer de tort mais je me fais aussi du souci pour mes élèves, les maths comptant coefficient 5 dans cette série. Il y a un gros problème sous mes yeux et je ne peux rien y changer. C'est pour cela que j'avais ouvert ce fil : je savais au fond ce que j'allais faire mais j'espérais vaguement que quelqu'un aurait, dans une situation identique, trouvé une solution miracle grâce à laquelle tout le monde aurait été contenté.

_________________
Mon site

Ali Devine
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaintes au sujet d'un collègue

Message par Rosanette le Jeu 10 Mar 2016 - 19:37

Pour ce qui est des copies peu annotées, là encore si la correction est faite sérieusement et qu'elle est vue comme un moment où chacun peut et doit poser les questions nécessaires pour comprendre sa note, il n'y a pas de problème, surtout en maths. Il est plus difficile de laisser des copies de dissertation ou d'écriture d'invention vierges de toute remarque, mais lorsque je donnais des TD de version, je m'en tenais au minimum sur les copies (je barrais quand ça ne m'allait pas), et le boulot était fait en classe.

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaintes au sujet d'un collègue

Message par Tatane78 le Jeu 17 Mar 2016 - 7:38

Effectivement, inutile d'annoter une copie si correction sérieuse il y a. D'ailleurs, c'est l'absence de correction qui est anormale (car toute compréhension de la note et des erreurs devient impossible) et non celle d'annotations...

Tatane78
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaintes au sujet d'un collègue

Message par Croustibapt le Jeu 17 Mar 2016 - 9:57

Mettre une contractuelle débutante en maths en TES, c'est pas très cool pour elle, ni pour les élèves Shocked

_________________
Discipline & Bonté

Croustibapt
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaintes au sujet d'un collègue

Message par Ruthven le Jeu 17 Mar 2016 - 10:17

@Croustibapt a écrit:Mettre une contractuelle débutante en maths en TES, c'est pas très cool pour elle, ni pour les élèves Shocked

Il n'y a plus de professeurs de mathématiques, les rectorats comblent les manques comme ils peuvent (sans doute en privilégiant les affectations sur les classes à examen dès qu'ils ont quelqu'un sous la main).

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaintes au sujet d'un collègue

Message par Herrelis le Jeu 17 Mar 2016 - 18:25

Cripure a écrit:
@Herrelis a écrit:
Cripure a écrit:Euh, en même temps, l'intervention auprès du CDE n'aboutira à rien. Quant à l'IPR, il viendra s'il veut, et il ne pourra pas donner d'ordres.
Alors ça dépend du CDE, certains sont très zélés et empressés à faire les 4 volontés des parents...
Et concrètement ? Ca donne quoi ?
Je n'avais pas vu, désolée ^^. Pour l'avoir vécu : pression, convocation pour "parler de vos problèmes", demandes diverses, etc... mais nous sommes d'accord, rien qui ne se règle facilement quand on dit "je viens mais accompagnée de mon représentant syndical". Bon après, rien n'empêche le bon monsieur (ou la bonne dame), l'année suivante, de sanctionner l'enseignant en lui filant au choix les niveaux les plus pourris ou les classes les plus pourries. Ce qui de fait, met la pagaille dans les répartitions après. J'ai du une grande constante dans le fait de subir deux 3èmes tous les ans à l'incapacité d'une collègue à faire des cours potables pour les "grands", dixit notre chef de l'époque... Je réalise que j'ai toujours eu des cas jusque là... Oo.

Après, j'ai connu des chefs très prompts à relayer à l'IA les enseignants "dangereux" pour les élèves et à lancer des procédures. C'est surtout usant pour le collègue qui subit ça.

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum