Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Page 5 sur 22 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par prof2maths le Jeu 10 Mar 2016, 22:35

@zouz a écrit:On peut donc vous faire faire n'importe quoi...

justement, non! ou alors c'est que tu ne sais pas lire ce qui a été écrit

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Docteur OX le Jeu 10 Mar 2016, 22:38

prof2maths, ton CR est désespérant. Cet IPR est un misérable.

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par prof2maths le Jeu 10 Mar 2016, 22:41

@fanette a écrit:
@Hermione0908 a écrit:
Par ailleurs, j'ai ouvert ma bouche à chaque formation.
topela
yesyes oui, et au fur et à mesure des journées de formations que j'ai vécues, nous étions de plus en plus nombreux à l'ouvrir. Cette réforme inique imposée de manière stupide et méprisante commence à échauffer les esprits

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par prof2maths le Jeu 10 Mar 2016, 22:43

@Docteur OX a écrit:prof2maths, ton CR est désespérant. Cet IPR est un misérable.

Et encore, je n'ai pas rapporté toutes les énormités proférées !

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Rendash le Jeu 10 Mar 2016, 22:45

@Babelle a écrit:

Oui bien sur mais pour une fois que l'on discute ensemble. Nous n'avons pas que parlé du partage du programme.

Avec des programmes précis, cohérents, annuels et nationaux, vous pouvez aussi aller boire un café avec eux, hein Razz

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par prof2maths le Jeu 10 Mar 2016, 22:45

@fanette a écrit:
@Babelle a écrit: Ainsi nous aurons peut être des sixièmes qui auront tous les mêmes acquis en sciences à l'entrée au collège.
Et pendant ce temps tous mes collègues faisaient la même chose avec d'autres profs des écoles (matière par matière).
Pour une fois je n'ai pas eu l'impression de perdre mon temps.

Tant mieux si cela a été utile mais quand on y pense, il suffirait d'avoir des programmes précis pour que ces réunions ne soient pas nécessaires ...

Du bon sens... veneration

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Olympias le Jeu 10 Mar 2016, 22:50

@prof2maths a écrit:Voici un petit CR sur notre dernière formata-tion.

Lieu : salle de classe d’un collège
Protagonistes :
Un Jeune Formateur-Collègue (JFC) au regard de chien battu
Un IPR très souriant (au début…)
Un power point
Des Prof de Maths en Formation (PMF) : 35 profs attendus, et 21 présents…

Pendant 2heures et demie, le JFC commente son power point sur les nouveaux programmes de mathématiques sans entrain. Sauf que, nous avions déjà eu la même formation pendant quatre heures en janvier ! Donc bien évidemment ennui profond, bavardages des PMF, et recadrages de l’IPR (qui gardait son grand sourire)…

Quelques PMF interviennent régulièrement pour faire remarquer au JFC que son ppt contient des erreurs nombreuses, sur ce qui disparaît ou pas des programmes. Réponse du JFC : « ah ? Ça aussi c’est plus au programme ? Ah ? Et ça, ça disparaît pas finalement ?». On sent que le pauvre a bien préparé son truc ! Intervention de l’IPR tentant de soutenir le malheureux : « Non mais là c’est juste un résumé, d’ailleurs vous avez déjà eu une formation sur tout ça. ». Alors dans ce cas, pourquoi nous infliger la même chose, et avec des erreurs en plus ?

Questions d’un PMF : « qu’est-ce qui justifie la disparition de certains savoirs fondamentaux, et dont les élèves ont besoin au lycée ? »
Réponse de l’IPR (reprise en écho par le JFC) : « parce que ça ne sert à rien dans la vie tous les jours, et puis au lycée les programmes vont changer, et au pire ça se fera en seconde ! »
Questions d’un PMF : « on retire du programme un grand nombre de techniques de calcul et dans le même temps, vous nous dites qu’il faut accentuer notre enseignement sur des problèmes de recherche en algèbre. N’est-ce pas contradictoire ? »
Réponse de l’IPR (reprise en écho par le JFC) : « il y a des tas de moyens de faire de l’algèbre sans technique. D’ailleurs, à l’école primaire les élèves font des problèmes et ne disposent d’aucun outil algébrique ! »
Remarque d’un PMF : « donc vous voulez dire par là qu’un élève de troisième en sera au même point sur le savoir mathématique que son petit frère de neuf ans ? »
Intervention de l’IPR (qui commençait à perdre son sourire) : « Oh ça suffit ! Vous croyez que la technique ça sert à quelque chose ? Qui a besoin de savoir calculer ça ou ça ? D’ailleurs, moi, j’ai oublié toutes les techniques de calcul que j’avais apprises à la fac, et je ne m’en porte pas plus mal ! ». Bref un IPR prêt à dire n’importe quoi pour justifier n’importe quoi !
Questions d’un PMF : « Qu’est-ce qui justifie la disparition d'une partie des notions fondamentales de mathématiques au profit de la programmation informatique ? En quoi la programmation informatique est-elle si fondamentale qu’on lui sacrifie des bases mathématiques importantes ? »
Réponse de l’IPR agacée : « Pour répondre à vos « questions » (geste de guillemets avec les doigts !!) je vous recommande la lecture de « A quoi rêvent les algorithmes ? » »
PMF : « Mais vous ne répondez pas à ma question »
IPR (hargneuse) : « Et je vous signale, mon petit monsieur, qu’il faut savoir vivre avec son temps ! »
PMF : « vous ne répondez toujours pas à ma question. Si l’informatique est si incontournable, ne serait-il pas logique qu’elle soit enseignée par de vrais professeurs d’informatique dans une matière à part entière ? »
IPR : « Y-a-t-il d’autres questions ? »

S’ensuivent 30 minutes de travail en groupe. Notre groupe de 5 PMF devait travailler sur la problématique ubuesque suivante : « La question Flash : c’est, ce n’est pas. Quand ? Comment ? Pourquoi ? ». Autant vous dire qu’on a rien produit…

Encore une formation de m...

Tiens c'est marrant ...le cabinet de là ministre m'a dit qu'il n'y avait pas de changements prévus au lycée ...

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par fanette le Jeu 10 Mar 2016, 22:55

@Olympias a écrit:
Tiens c'est marrant ...le cabinet de la ministre m'a dit qu'il n'y avait pas de changements prévus au lycée ...
Vu ce que sauront les élèves en entrant en seconde, cela paraît indispensable, pourtant ! No
Mais ils ne sont pas à un mensonge près ... Evil or Very Mad

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par benjy_star le Jeu 10 Mar 2016, 22:55

@zouz a écrit:On peut donc vous faire faire n'importe quoi...
Quel est le rapport de cause à effet ?

A pardon, c'était un troll ?

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par KrilinXV3 le Jeu 10 Mar 2016, 23:24

Dans ma formation disciplinaire, on a eu droit à une conférence "ouverte", à 100 et c'était tout à fait ce qu'il fallait. Je déteste les mises en atelier, donc je ne me plains jamais du magistral. Franchement, ceux qui avaient des questions ont pu les poser. Pas de caporalisme ou de "remise en place", rien de ce genre. J'en ai d'ailleurs allègrement profité, et pas forcément pour aller dans le sens des intervenants, ce qui ne m'a jamais été reproché.

Le matin, le discours de l'IPR était très officiel (normal) et un peu effrayant parfois. Elle a parlé d'une réforme "de la même ampleur que la réforme Haby" et a insisté sur l'importance du travail en équipe (je ne suis pas fan du tout, mais ce n'est pas une surprise). C'était très cohérent et pas excessivement jargonnant. J'ai trouvé son discours honnête: ils ont bien conscience que la réforme mettra quelques années à se mettre en place. Pour ce qui est des IPR de ma matière dans mon académie, je suis donc sorti rassuré.

L'après-midi, les deux formateurs nous ont montré des séquences en lien avec nos programmes:
_ La géographie prospective, avec une présentation très claire de ce qu'implique la logique "curriculaire" des programmes. Rassurant.
_ Deux EPI (un en histoire sur un épisode de la conquête coloniale espagnole en Amérique -5e, Langues et cultures étrangères, avec l'Espagnol, un en géographie sur les migrants-4e, Information/Communication / Citoyenneté avec l'Anglais-). Beaucoup de travail, c'est indéniable (et bien le problème Neutral). Mais c'était carré, cohérent, dans le programme. Loin des inepties dont j'ai entendu parler ça et là (on a pas évoqué le régime alimentaire de tel ou tel personnage de la littérature). Je ne me sens pas (pour l'instant) capable de monter un projet d'une telle ampleur, mais franchement, il n'y avait rien d'aberrant.
_ La compétence "comprendre un document", qui, bizarrement, est une nouveauté du programme. Il y a une vraie culture à réinventer, au collège. Et tout un tas de pistes pour y arriver.

En questions diverses, on a évoqué:
_ L'AP: faire son cours, son programme habituel, en travaillant les compétences disciplinaires réutilisables dans d'autres matières (voir le socle) et en se coordonnant éventuellement avec les autres matières qui en font (l'oral, l'écrit, les différents langages, la coopération sont les pistes les plus évidentes). En profiter pour différencier selon différents modes.
_ Le vrai problème (là il n'y a pas de solution, il faut juste avoir de la chance): la mise en place "administrative" des enseignements complémentaires. Bon, je dois reconnaître que je suis le seul à avoir lourdement insisté sur ce problème. On nous a conseillé d'abord d'être des forces de proposition pour éviter de se voir imposer des thèmes "hors programme". On nous a rappelé que c'était nous qui choisissions de participer ou pas. Face à des CDE "bornés" (pour aller vite, je n'ai pas utilisé cette expression), on nous a conseillé la diplomatie et la négociation. Le cas échéant, on peut s'appuyer sur les formateurs "agréés" (le propos est de moi, je caricature pour aller vite) des collèges voisins et le cas échéant l'IPR.

Pas de "mâchage" de travail, une formation dense et cohérente, quoiqu'on pense de la réforme, d'ailleurs.

_________________
Asinus asinum fricat

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par prof2maths le Ven 11 Mar 2016, 06:43

arth75 a écrit:Dans ma formation disciplinaire, on a eu droit à une conférence "ouverte", à 100 et c'était tout à fait ce qu'il fallait. Je déteste les mises en atelier, donc je ne me plains jamais du magistral. Franchement, ceux qui avaient des questions ont pu les poser. Pas de caporalisme ou de "remise en place", rien de ce genre. J'en ai d'ailleurs allègrement profité, et pas forcément pour aller dans le sens des intervenants, ce qui ne m'a jamais été reproché.

Le matin, le discours de l'IPR était très officiel (normal) et un peu effrayant parfois. Elle a parlé d'une réforme "de la même ampleur que la réforme Haby" et a insisté sur l'importance du travail en équipe (je ne suis pas fan du tout, mais ce n'est pas une surprise). C'était très cohérent et pas excessivement jargonnant. J'ai trouvé son discours honnête: ils ont bien conscience que la réforme mettra quelques années à se mettre en place. Pour ce qui est des IPR de ma matière dans mon académie, je suis donc sorti rassuré.

L'après-midi, les deux formateurs nous ont montré des séquences en lien avec nos programmes:
_ La géographie prospective, avec une présentation très claire de ce qu'implique la logique "curriculaire" des programmes. Rassurant.
_ Deux EPI (un en histoire sur un épisode de la conquête coloniale espagnole en Amérique -5e, Langues et cultures étrangères, avec l'Espagnol, un en géographie sur les migrants-4e, Information/Communication / Citoyenneté avec l'Anglais-). Beaucoup de travail, c'est indéniable (et bien le problème Neutral). Mais c'était carré, cohérent, dans le programme. Loin des inepties dont j'ai entendu parler ça et là (on a pas évoqué le régime alimentaire de tel ou tel personnage de la littérature). Je ne me sens pas (pour l'instant) capable de monter un projet d'une telle ampleur, mais franchement, il n'y avait rien d'aberrant.
_ La compétence "comprendre un document", qui, bizarrement, est une nouveauté du programme. Il y a une vraie culture à réinventer, au collège. Et tout un tas de pistes pour y arriver.

En questions diverses, on a évoqué:
_ L'AP: faire son cours, son programme habituel, en travaillant les compétences disciplinaires réutilisables dans d'autres matières (voir le socle) et en se coordonnant éventuellement avec les autres matières qui en font (l'oral, l'écrit, les différents langages, la coopération sont les pistes les plus évidentes). En profiter pour différencier selon différents modes.
_ Le vrai problème (là il n'y a pas de solution, il faut juste avoir de la chance): la mise en place "administrative" des enseignements complémentaires. Bon, je dois reconnaître que je suis le seul à avoir lourdement insisté sur ce problème. On nous a conseillé d'abord d'être des forces de proposition pour éviter de se voir imposer des thèmes "hors programme". On nous a rappelé que c'était nous qui choisissions de participer ou pas. Face à des CDE "bornés" (pour aller vite, je n'ai pas utilisé cette expression), on nous a conseillé la diplomatie et la négociation. Le cas échéant, on peut s'appuyer sur les formateurs "agréés" (le propos est de moi, je caricature pour aller vite) des collèges voisins et le cas échéant l'IPR.

Pas de "mâchage" de travail, une formation dense et cohérente, quoiqu'on pense de la réforme, d'ailleurs.


C'est rassurant de voir que certaines formations se passent bien.
Je n'ai pas lu les nouveau programmes d'HG, mais la différence sans doute, c'est que ta discipline ne subit pas un violent curetage d'une partie importante et fondamentale des savoirs enseignés, à tel point qu'on retire aux mathématiques ce qui est l'essence même des mathématiques : c'est à dire l'étude d'objets strictement mathématiques, ainsi que des techniques efficaces de calcul, et tout cela au nom du "ça sert à rien dans la vie de tous les jours"!!. Et quand on ose poser la question sur les raisons de ce dépouillage en règle du contenu de notre discipline, sur la réflexion et les raisons réelles qui amènent à cette "destruction" (dixit la Société Mathématiques de France), on refuse de nous répondre autrement que par le mépris. Alors forcément, nos formations auront beaucoup de mal à atteindre le niveau de celle que tu as suivie.

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par prof2maths le Ven 11 Mar 2016, 06:46

@Elyas a écrit:Je reviens de formation. C'était franchement bien.

La différence sans doute est que ta discipline n'est pas vidée de son contenu spécifique. Dans ces conditions, la réforme est probablement non douloureuse pour l'HG, ce qui est très loin d'être le cas des mathématiques violemment massacrées par cette réforme.

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par InvitéTNW le Ven 11 Mar 2016, 11:36

arth75 a écrit:Dans ma formation disciplinaire, on a eu droit à une conférence "ouverte", à 100 et c'était tout à fait ce qu'il fallait. Je déteste les mises en atelier, donc je ne me plains jamais du magistral. Franchement, ceux qui avaient des questions ont pu les poser. Pas de caporalisme ou de "remise en place", rien de ce genre. J'en ai d'ailleurs allègrement profité, et pas forcément pour aller dans le sens des intervenants, ce qui ne m'a jamais été reproché.

Le matin, le discours de l'IPR était très officiel (normal) et un peu effrayant parfois. Elle a parlé d'une réforme "de la même ampleur que la réforme Haby" et a insisté sur l'importance du travail en équipe (je ne suis pas fan du tout, mais ce n'est pas une surprise). C'était très cohérent et pas excessivement jargonnant. J'ai trouvé son discours honnête: ils ont bien conscience que la réforme mettra quelques années à se mettre en place. Pour ce qui est des IPR de ma matière dans mon académie, je suis donc sorti rassuré.

L'après-midi, les deux formateurs nous ont montré des séquences en lien avec nos programmes:
_ La géographie prospective, avec une présentation très claire de ce qu'implique la logique "curriculaire" des programmes. Rassurant.
_ Deux EPI (un en histoire sur un épisode de la conquête coloniale espagnole en Amérique -5e, Langues et cultures étrangères, avec l'Espagnol, un en géographie sur les migrants-4e, Information/Communication / Citoyenneté avec l'Anglais-). Beaucoup de travail, c'est indéniable (et bien le problème Neutral). Mais c'était carré, cohérent, dans le programme. Loin des inepties dont j'ai entendu parler ça et là (on a pas évoqué le régime alimentaire de tel ou tel personnage de la littérature). Je ne me sens pas (pour l'instant) capable de monter un projet d'une telle ampleur, mais franchement, il n'y avait rien d'aberrant.
_ La compétence "comprendre un document", qui, bizarrement, est une nouveauté du programme. Il y a une vraie culture à réinventer, au collège. Et tout un tas de pistes pour y arriver.

En questions diverses, on a évoqué:
_ L'AP: faire son cours, son programme habituel, en travaillant les compétences disciplinaires réutilisables dans d'autres matières (voir le socle) et en se coordonnant éventuellement avec les autres matières qui en font (l'oral, l'écrit, les différents langages, la coopération sont les pistes les plus évidentes). En profiter pour différencier selon différents modes.
_ Le vrai problème (là il n'y a pas de solution, il faut juste avoir de la chance): la mise en place "administrative" des enseignements complémentaires. Bon, je dois reconnaître que je suis le seul à avoir lourdement insisté sur ce problème. On nous a conseillé d'abord d'être des forces de proposition pour éviter de se voir imposer des thèmes "hors programme". On nous a rappelé que c'était nous qui choisissions de participer ou pas. Face à des CDE "bornés" (pour aller vite, je n'ai pas utilisé cette expression), on nous a conseillé la diplomatie et la négociation. Le cas échéant, on peut s'appuyer sur les formateurs "agréés" (le propos est de moi, je caricature pour aller vite) des collèges voisins et le cas échéant l'IPR.

Pas de "mâchage" de travail, une formation dense et cohérente, quoiqu'on pense de la réforme, d'ailleurs.

Enfin un retour constructif, merci ! Les formations disciplinaires montrent à quel point tout n'est pas "horreur et malheur" (pour citer un internaute) et qu'il y a aussi (mais pas que) du bon sens quelque part. Bon,je vais sûrement encore me faire insulter, mais tant pis.
Autre point qui fait fait du bien : dans le collège où j'enseigne, j'entends de plus en plus de collègues qui essaient de différencier (en classe entière) qui proposent des docs en plus, des docs plus compliqués, qui créent des groupes de travail, etc. Nous en avons parlé avec une collègue de maths, une collègue d'espagnol et un collègue d'anglais à la pause et tous ont raconté ce qu'il avaient mis en place. Ils avaient pourtant été très critiques des J2 qu'ils avaient vécues mais en fait, je me rends compte qu'ils se sont fortement inspiré des concepts didactiques présentés (types de différenciation, etc.) lors de ces journées de formation. On parle même d'un temps de travail pour préparer les EPI au mois de juin, après le DNB, vous savez, ces journées qui ne servent généralement à rien ...
Merci "arth75" de votre témoignage et bon courage pour tout le travail qui nous attend, vous l'avez bien souligné.
TNW

InvitéTNW
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Iphigénie le Ven 11 Mar 2016, 11:51

De tout ça , je retiens ça:
C'était très cohérent et pas excessivement jargonnant. J'ai trouvé son discours honnête: ils ont bien conscience que la réforme mettra quelques années à se mettre en place.
donc elle ne sera enfin en place qu'au moment où on en changera: et si on faisait l'économie de ce coup-là? ça nous reposerait.
Spoiler:
Bon, je laisse les thuriféraires à leur enthousiasme.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par henriette le Mar 15 Mar 2016, 19:36

Fil nettoyé. Merci de ne poster ici que des témoignages.
Pour les discussions, débats et autre, vous pouvez poster ici : http://www.neoprofs.org/t100161-discussions-disgressions-autour-des-retours-sur-les-formations-a-la-reforme-du-college

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Luigi_B le Mar 15 Mar 2016, 20:18

Merci henriette. A charge pour nous de discuter sur le troisième fil. Comme il y a eu scission automatique du sujet au bout de 1000 posts, la recension au début de ce second fil comporte des liens morts qu'il faut que je répare. Un peu de patience.

Bilan à mi-course des formations par notre ministre à l'Assemblée aujourd'hui : les formations "se passent bien".


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par fanette le Mar 15 Mar 2016, 21:47

furieux
Je n'aurais pas dû regarder ... Evil or Very Mad

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Luigi_B le Mer 16 Mar 2016, 23:07


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 16 Mar 2016, 23:12

Elle a oublié de donner son adresse.
Le cas dénoncé est scandaleux, mais la méthode de sa dénonciation ne l'est pas moins.
Mais bon, c'est la règle des 140 signes. On simplifie, on décontextualise. Quelle tristesse cette société de la communication et de Twitter.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Lefteris le Mer 16 Mar 2016, 23:13

@Luigi_B a écrit:
Qui est ce "nous" ? Comme  je n'ai pas Twitter...
Ca semble mériter d'être relayé sur le fil idoine en tout cas Twisted Evil .

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 16 Mar 2016, 23:14

J'imagine que l'auteur du "tweet" est commissaire paritaire, non?

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par trompettemarine le Mer 16 Mar 2016, 23:15

@fanette a écrit:furieux
Je n'aurais pas dû regarder ... Evil or Very Mad

Moi non plus. Elle a appris à mentir en prenant comme modèle Cahuzac ?

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par ylm le Jeu 17 Mar 2016, 07:26

Hier formation (concertation plutôt) avec les PE sur le cycle 3. Utile dans certaines disciplines (maths, sciences, langues), inutile dans d'autres.

ylm
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Honchamp le Sam 19 Mar 2016, 14:29

Mes collègues de SVT ont eu une journée disciplinaire.IPR le matin, formatrice l'A.M.
- beaucoup de bla-bla, d'explications des textes, de commentaire des programmes...
- Pas de proposition de répartition des programmes sur le cycle 5-4-3ème. Elles espéraient revenir avec une programmation cohérente.
On leur a dit "Imagination". "Désormais, vous êtes commme des ingénieurs, à vous d'agencer vos programmes en curriculaire-spiralaire".
(L'une m'a dit : "spiralaire", ça me fait penser quand on fait un trou avec une chignole").

A  une question "Et si un élève déménage, qu'est-ce qui se passe ? ". Réponse : "C'est déja comme ça en SVT".
 
- Pas de proposition d'EPI. Là encore, elles espéraient des exemples concrets, même farfelus, mais des exemples.
- Sur le cycle 3, avec le primaire : pas de consignes de travailler avec les PE. Faire comme avant.
Comme on a une dizaine d'école sur le bassin, elles vont redéfinir clairement ce qu'elles font en 6ème, puis le donner aux PE, qui feront comme ils voudront.

Elles sont revenues agacées et déçues (alors qu'à priori, ce sont des attentistes légitimistes, pas en pointe de la contestation du tout...),selon elles, ça aurait pu tenir en 1/2 journée.
Leur sentiment est que personne (IPR, formatrice) ne veut se mouiller et qu'ils se réfugient derrière le "On ne sait pas".

Lundi, je demande aux collègues de techno.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par gauvain31 le Sam 19 Mar 2016, 15:43

C'est normal Honchamp que les collègues de SVT soient déçus et que personne ne veuille se mouiller car les documents d’accompagnement en SVT ne sont pas encore sortis. Je vais à une "formation" le 13 avril, j'espère que d'ici là ils seront sortis. Mais concernant les EPI je n' attends rien du tout de cette formation. J'espère surtout discuter de la répartition des notions de la 6ème à la 3ème et faire des progressions avec les collègues présents. J'ai fait justement une ébauche de progression pour pouvoir en discuter avec les collègues, à défaut d'en discuter avec les formateurs et les IPR. Au moins ce ne sera pas du temps de perdu ... je crois

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par gauvain31 le Sam 19 Mar 2016, 15:47

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Elle a oublié de donner son adresse.
Le cas dénoncé est scandaleux, mais la méthode de sa dénonciation ne l'est pas moins.
Mais bon, c'est la règle des 140 signes. On simplifie, on décontextualise. Quelle tristesse cette société de la communication et de Twitter.

Twitter est un modèle qui stagne et le président Jack Dorsey devrait justement à aller au delà des 140 signes pour relancer son modèle. Mais il ne veut pas en entendre parler. Je suis bien content de n'avoir jamais adhéré à ce concept

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 22 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum