Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Page 6 sur 22 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par gauvain31 le Sam 19 Mar 2016 - 15:47

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Elle a oublié de donner son adresse.
Le cas dénoncé est scandaleux, mais la méthode de sa dénonciation ne l'est pas moins.
Mais bon, c'est la règle des 140 signes. On simplifie, on décontextualise. Quelle tristesse cette société de la communication et de Twitter.

Twitter est un modèle qui stagne et le président Jack Dorsey devrait justement à aller au delà des 140 signes pour relancer son modèle. Mais il ne veut pas en entendre parler. Je suis bien content de n'avoir jamais adhéré à ce concept

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par trompettemarine le Dim 20 Mar 2016 - 16:09

Mon mari a suivi une formation. Il parle peu. Je lui ai demandé comment cela s'était passé.
"Les formateurs étaient courtois : tout ce que l'on a fait n'a servi à rien. On nous a projeté un tableau avec les nouveaux programmes qu'il a fallu refaire case par case ???? On nous a montré des vidéos de ce qui se faisait à l'école primaire."
Il a bien évidemment corrigé des copies et a retenu une phrase : "Surtout, il ne faut plus former les élèves à l'excellence."
Voilà, voilà...


Spoiler:
J'en reviens finalement toujours à la même idée. Le principe, selon lequel on ne doit pas faire à autrui ce qu'on ne voudrait pas qu'on nous fît, devrait s'appliquer à cette réforme. Ministre(s), IPR et professeurs, voudriez-vous que vos propres enfants aient à subir cette réforme ?
Moi, je n'en veux pas pour ma fille et je refuse de bousiller les enfants des autres !

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par prof2maths le Dim 20 Mar 2016 - 17:16

@trompettemarine a écrit:
Il a bien évidemment corrigé des copies et a retenu une phrase : "Surtout, il ne faut plus former les élèves à l'excellence."

Je me rappelle que lorsque NVB a été nommée ministre de l'EN, son discours était : "il faut revaloriser les filières d'excellence", puis c'est devenu : "il faut lutter contre l’élitisme, au nom de l'égalité". Aujourd'hui exceller est une tare... On voit bien le projet de société voulu par nos élites, heu non, par nos élus (pardon).

Il est prof de quoi ton mari?

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par gauvain31 le Dim 20 Mar 2016 - 17:39

@trompettemarine a écrit: "Surtout, il ne faut plus former les élèves à l'excellence."

Irresponsables et traîtres qu'ils sont....  Je traduis: Il ne faut plus former à l'excellence les élèves.... qui ne sont pas nos enfants" . Est-ce qu'ils croient franchement que les parents vont accepter de laisser à leurs enfants une éducation au rabais? Les parents des milieux favorisés non... et ceux d'un milieu défavorisé vont juste faire confiance (?) à l'institution car mal informés sur cette réforme....Je ne sais vraiment pas dans quel monde ils vivent. Est-ce qu'ils savent au moins qu'il y a une transmission qui se fera de plus en plus en dehors de la classe et que seuls ceux qui pourront approfondir à la maison les notions seront justement ceux qui auront les moyens et/ou les armes intellectuelles pour le faire?

Ces propos concourent à accroître les inégalités; la question que je me pose est "est-ce qu'ils le savent?" Et je crains que oui.

Je suis profondément choqué;  je n'ose dire le fond de ma pensée, car je serais censuré. Je n'ai plus que du mépris à l'égard de ces personnes


Dernière édition par gauvain31 le Dim 20 Mar 2016 - 17:52, édité 2 fois

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par JPhMM le Dim 20 Mar 2016 - 17:46

Oui. Quelle honte de dire une chose pareille. Quelle honte...

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Daphné le Dim 20 Mar 2016 - 17:57

Ce qui me choque c'est que des IPR et des formateurs tiennent publiquement ce genre de propos furieux

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Roumégueur Ier le Dim 20 Mar 2016 - 18:10

Formation programmes : blablabla, 'évolution pas révolution', blablabla, 'il faut se débarrasser de la dictée au brevet mais on n'y arrive pas', blablabla, 'vous pouvez mixer les colonnes du programme : vous piochez dans la colonne 4, avec un élément de la colonne 2, et voilà...', blablabla, 'on ne sait rien de clair sur le brevet, disons que l'on n'en sait pas plus que vous...', blablabla, 'le mot séquence n'apparaît pas mais bien sûr il faut garder cette façon d'organiser vos enseignements', blablabla, 'avant c'était la tyrannie du discours, maintenant, la construction du sens est préalable', blablabla, 'exploitez bien la 5ème colonne du programme : la partie laissée au choix de l'enseignant, vous pouvez y caler une sortie culturelle, ou un EPI hors programme', blablabla, 'Allez, maintenant, nous vous proposons un corpus de textes et vous allez vous mettre en groupe pour élaborer une séquence qui respecterait ces nouveaux programmes' (là, je crois avoir sorti un 'Youpi!' de circonstance...)
Bref, j'ai vécu ma journée de formation aux nouveaux programmes.
(Franchement, je vous épargne les blablablas)

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par gauvain31 le Dim 20 Mar 2016 - 18:13

@Daphné a écrit:Ce qui me choque c'est que des IPR et des formateurs tiennent publiquement ce genre de propos furieux

Oui , c'est parce que leurs supérieurs (IG) leur demande de dire ceci aux professeurs je suppose. Je pense qu'il aurait fallu aller jusqu'au bout dans le cynisme: "on ne veut plus d’excellence dans l'école publique car on a plus les moyens financiers d'offrir une telle formation , c'est pour cela d'ailleurs que la réforme des collèges a été mise en place. On ne veut plus de tête qui dépasse. C'est fini !  Il faut faire croire aux élèves faibles que tous pourront devenir médecin , ou pilote de ligne .....du moins, un certain temps..... oui après, ils se débrouilleront tout seuls puisque vous leur aurez appris l'autonomie jusqu' à la Terminale. La médiocrité doit pouvoir être offerte à tous, pas qu'aux élèves faibles. Comme ça , ces derniers ne pourront plus se sentir stigmatisés ou en complexe d’infériorité : ils seront médiocres certes, mais qu'est-ce qu'ils se sentiront bien vous verrez. Ah oui tant que j'y suis et désormais plus de leçon en contrôle. Ça fait travailler la mémorisation et c'est trop élitiste et cela peut être source de révolte.Il ne faut plus faire d'exercices de mémorisation , plus de réflexion , plus de démonstration en maths aussi, ça développe l'esprit critique. On ne veut plus de têtes qui pensent, mais des têtes qui obéissent (comme vous d'ailleurs). Comme ça, dans quelques années lorsqu'ils se rendront compte qu'on leur a menti sur leur niveau , ils ne  souviendront plus à causse de qui ils en sont arrivé là.... et prendront le premier travail qui se présentera. Franchement , elle est pas belle la réforme ?"

Dis comme ça, au moins cela aurait été cohérent

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Schéhérazade le Dim 20 Mar 2016 - 18:21

@trompettemarine a écrit:Mon mari a suivi une formation. Il parle peu. Je lui ai demandé comment cela s'était passé.
"Les formateurs étaient courtois : tout ce que l'on a fait n'a servi à rien. On nous a projeté un tableau avec les nouveaux programmes qu'il a fallu refaire case par case ???? On nous a montré des vidéos de ce qui se faisait à l'école primaire."
Il a bien évidemment corrigé des copies et a retenu une phrase : "Surtout, il ne faut plus former les élèves à l'excellence."
Voilà, voilà...


Spoiler:
J'en reviens finalement toujours à la même idée. Le principe, selon lequel on ne doit pas faire à autrui ce qu'on ne voudrait pas qu'on nous fît, devrait s'appliquer à cette réforme. Ministre(s), IPR et professeurs, voudriez-vous que vos propres enfants aient à subir cette réforme ?
Moi, je n'en veux pas pour ma fille et je refuse de bousiller les enfants des autres !

Il aurait été très tentant de répondre, d'un ait consterné et stupéfait: "Mais, M. l'IPR, vous faudra-t-il donc assumer le coût exorbitant d'un établissement hors contrat pour vos propres enfants, ou consentez-vous de bon gré à ce qu'ils ne soient pas "formés à l'excellence"? Allez-vous solliciter auprès du ministère une prime spécifique pour ce surcoût, qui fait partie des dommages collatéraux de ces réformes?"

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Olympias le Dim 20 Mar 2016 - 18:24

Oh bon sang !!!! Mais QUI, au ministère assister à ÇA ???? Parce que quand on leur explique, la réponse est : Non ce n'est pas vrai

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par gauvain31 le Dim 20 Mar 2016 - 18:38

@Olympias a écrit:Oh bon sang !!!! Mais QUI, au ministère assister à ÇA ???? Parce que quand on leur explique, la réponse est : Non ce n'est pas vrai

Je dirais plutôt : "Chuut, taisez-vous"

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par trompettemarine le Dim 20 Mar 2016 - 18:45

@prof2maths a écrit:
@trompettemarine a écrit:
Il a bien évidemment corrigé des copies et a retenu une phrase : "Surtout, il ne faut plus former les élèves à l'excellence."

Je me rappelle que lorsque NVB a été nommée ministre de l'EN, son discours était : "il faut revaloriser les filières d'excellence", puis c'est devenu : "il faut lutter contre l’élitisme, au nom de l'égalité". Aujourd'hui exceller est une tare... On voit bien le projet de société voulu par nos élites, heu non, par nos élus (pardon).

Il est prof de quoi ton mari?

de maths !

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Osmie le Dim 20 Mar 2016 - 18:46

@trompettemarine a écrit:Mon mari a suivi une formation. Il parle peu. Je lui ai demandé comment cela s'était passé.
"Les formateurs étaient courtois : tout ce que l'on a fait n'a servi à rien. On nous a projeté un tableau avec les nouveaux programmes qu'il a fallu refaire case par case ???? On nous a montré des vidéos de ce qui se faisait à l'école primaire."
Il a bien évidemment corrigé des copies et a retenu une phrase : "Surtout, il ne faut plus former les élèves à l'excellence."
Voilà, voilà...


Spoiler:
J'en reviens finalement toujours à la même idée. Le principe, selon lequel on ne doit pas faire à autrui ce qu'on ne voudrait pas qu'on nous fît, devrait s'appliquer à cette réforme. Ministre(s), IPR et professeurs, voudriez-vous que vos propres enfants aient à subir cette réforme ?
Moi, je n'en veux pas pour ma fille et je refuse de bousiller les enfants des autres !

Les mots me manquent ; ceux qui me viennent seraient tous transformés ici en astérisques. Je vomis ces gens.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par ylm le Dim 20 Mar 2016 - 18:49

@trompettemarine a écrit:Il a retenu une phrase : "Surtout, il ne faut plus former les élèves à l'excellence."
Heureusement ils ne tiennent pas tous ce discours. Mon IPR, avec qui je suis par ailleurs en désaccord sur de nombreux points, a dit à peu près l'inverse lors de la dernière formation: en gros qu'il faudrait absolument fournir du travail à leur niveau aux meilleurs, au risque sinon de les voir décrocher.

ylm
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Lora le Dim 20 Mar 2016 - 18:52

Mes collègues doc et CPE ont eu leur formation : cela a commencé par un tour de table, pendant 1h30, où chaque binôme devait expliquer où en était leur établissement dans la mise en place des EPI et de la réforme ! Et les IPR ont bien pris des notes. affraid

Lora
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Osmie le Dim 20 Mar 2016 - 18:57

@ylm a écrit:
@trompettemarine a écrit:Il a retenu une phrase : "Surtout, il ne faut plus former les élèves à l'excellence."
Heureusement ils ne tiennent pas tous ce discours. Mon IPR, avec qui je suis par ailleurs en désaccord sur de nombreux points, a dit à peu près l'inverse lors de la dernière formation: en gros qu'il faudrait absolument fournir du travail à leur niveau aux meilleurs, au risque sinon de les voir décrocher.

Avec des programmes affligeants comme les nôtres ? Les IPR auraient dû défendre leur discipline quand il le fallait ; ils ne l'ont pas fait. Dont acte. Qu'ils assument.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Mina le Dim 20 Mar 2016 - 19:02

@Roumégueur Ier a écrit:F 'Allez, maintenant, nous vous proposons un corpus de textes et vous allez vous mettre en groupe pour élaborer une séquence qui respecterait ces nouveaux programmes' (là, je crois avoir sorti un 'Youpi!' de circonstance...)
Pareil pour moi! Quel intérêt de faire ça? Quel intérêt d'essayer de comprendre pourquoi un collègue a choisi tels textes au lieu de tels autres et de tenter d'élaborer une séquence dont on n'a pas choisi les textes? Une journée de perdue pour nous et pour les élèves...

Mina
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par William Foster le Dim 20 Mar 2016 - 19:15

@Osmie a écrit:
@ylm a écrit:
@trompettemarine a écrit:Il a retenu une phrase : "Surtout, il ne faut plus former les élèves à l'excellence."
Heureusement ils ne tiennent pas tous ce discours. Mon IPR, avec qui je suis par ailleurs en désaccord sur de nombreux points, a dit à peu près l'inverse lors de la dernière formation: en gros qu'il faudrait absolument fournir du travail à leur niveau aux meilleurs, au risque sinon de les voir décrocher.

Avec des programmes affligeants comme les nôtres ? Les IPR auraient dû défendre leur discipline quand il le fallait ; ils ne l'ont pas fait. Dont acte. Qu'ils assument.

En maths, on trouve dans les programmes plusieurs fois écrit "Il est possible, lors de la résolution de problèmes, d’aller avec certains élèves ou avec toute la classe au-delà des repères de progressivité identifiés pour chaque niveau." ce qui permettra aux inspectors contemplant un niveau qui baisse de dire que les enseignants n'ont pas pris leurs responsabilités en ne faisant pas avancer plus ceux qui le pouvaient...
Spoiler:
Au passage, ils restent "responsables" donc payés comme tels, pendant que les enseignants passeront pour "coupables" -et seront sans doute payés comme tels  bounce
"Former (ou non) les élèves à l'excellence" (j'ai du mal à comprendre le sens de cette formule) relèvera donc d'un choix de l'enseignant.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.

William Foster
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Roumégueur Ier le Dim 20 Mar 2016 - 19:53

@Mina a écrit:
@Roumégueur Ier a écrit:F 'Allez, maintenant, nous vous proposons un corpus de textes et vous allez vous mettre en groupe pour élaborer une séquence qui respecterait ces nouveaux programmes' (là, je crois avoir sorti un 'Youpi!' de circonstance...)
Pareil pour moi! Quel intérêt de faire ça? Quel intérêt d'essayer de comprendre pourquoi un collègue a choisi tels textes au lieu de tels autres et de tenter d'élaborer une séquence dont on n'a pas choisi les textes? Une journée de perdue pour nous et pour les élèves...

Cela ressemble à une capitulation en rase campagne : devant l'ampleur de la tâche (au vu de la multiplication des élèves qui sont en difficulté et ne maîtrisent aucune des bases de leur langue maternelle, il faudrait un plan absolument colossal d'embauche d'enseignants dédiés à de tous petits groupes d'élèves), le message se résume à : 'Abaissons nos exigences', d'ailleurs certains d'après ce fil visent à supprimer directement l'exigence.
Nous allons être les témoins d'un effroyable naufrage alors que certains pensaient encore qu'un espoir subsistait.


Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Provence le Dim 20 Mar 2016 - 20:04

Quand un collègue a signalé au joyeux boy-scout qui tenait lieu de formateur que le programme en maths avait fondu, il lui a été répondu: "Oh, mais il reste encore plein de choses!"

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par JPhMM le Dim 20 Mar 2016 - 20:25

@Provence a écrit:Quand un collègue a signalé au joyeux boy-scout qui tenait lieu de formateur que le programme en maths avait fondu, il lui a été répondu: "Oh, mais il reste encore plein de choses!"
Shocked

Cette réponse provoque en moi des envies de violences verbales qui fracasseraient le mur du son de la charte. C'est grave ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Osmie le Dim 20 Mar 2016 - 20:51

@JPhMM a écrit:
@Provence a écrit:Quand un collègue a signalé au joyeux boy-scout qui tenait lieu de formateur que le programme en maths avait fondu, il lui a été répondu: "Oh, mais il reste encore plein de choses!"
Shocked

Cette réponse provoque en moi des envies de violences verbales qui fracasseraient le mur du son de la charte. C'est grave ?

Non, c'est sain, et cela prouve que l'EN n'est pas foutue ; les collègues-formateurs se sont vraiment vendus pour 30 deniers, je me demande comment ils font pour se supporter.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Pat B le Dim 20 Mar 2016 - 20:58

@Osmie a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Provence a écrit:Quand un collègue a signalé au joyeux boy-scout qui tenait lieu de formateur que le programme en maths avait fondu, il lui a été répondu: "Oh, mais il reste encore plein de choses!"
Shocked

Cette réponse provoque en moi des envies de violences verbales qui fracasseraient le mur du son de la charte. C'est grave ?

Non, c'est sain, et cela prouve que l'EN n'est pas foutue ; les collègues-formateurs se sont vraiment vendus pour 30 deniers, je me demande comment ils font pour se supporter.
Je pense qu'ils sont sincèrement convaincus que c'est le mieux à faire pour tous les élèves qui nous arrivent sans aucune base et sans aucune envie de travailler... Mais ils oublient juste les autres.
Ma prochaine "formation" est le 1er avril (enfin, journée pédagogique animée par un formateur du privé, ex-prof d'histoire, qui nous a vanté les bienfaits de la pédagogie de projet en nous demandant de nous inspirer de ce qui se faisait en primaire avec succès... ça a suffit à ce que je lui rentre dedans concernant ce "succès") ... non, c'est pas un poisson... Thème : EPI. Je n'ai aucune envie d'y aller.

Pat B
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par gauvain31 le Dim 20 Mar 2016 - 20:59

@Osmie a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Provence a écrit:Quand un collègue a signalé au joyeux boy-scout qui tenait lieu de formateur que le programme en maths avait fondu, il lui a été répondu: "Oh, mais il reste encore plein de choses!"
Shocked

Cette réponse provoque en moi des envies de violences verbales qui fracasseraient le mur du son de la charte. C'est grave ?

Non, c'est sain, et cela prouve que l'EN n'est pas foutue ; les collègues-formateurs se sont vraiment vendus pour 30 deniers, je me demande comment ils font pour se supporter.

La promesse d'une agrégation canapé sur liste d'aptitude ? JMZ l'a bien eu , lui... Comme JP, je prends beaucoup sur moi; j'ai aussi des envies de violences contre celui ou celle demandant lors d'une formation de supprimer l'excellence des enseignements.

Effectivement, je suis curieux de savoir ce qui se passe dans la tête de ces formateurs? Sont-ils conscients de ce qu'ils disent? Sont-ils dans le déni? Sont-ils cyniques? La fin justifie-t-elle tous les moyens ? Je suis curieux d'avoir l'avis d'un psychanalyste là-dessus. Personnellement, cela m'échappe

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par gauvain31 le Dim 20 Mar 2016 - 21:08

@Pat B a écrit:
@Osmie a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Provence a écrit:Quand un collègue a signalé au joyeux boy-scout qui tenait lieu de formateur que le programme en maths avait fondu, il lui a été répondu: "Oh, mais il reste encore plein de choses!"
Shocked

Cette réponse provoque en moi des envies de violences verbales qui fracasseraient le mur du son de la charte. C'est grave ?

Non, c'est sain, et cela prouve que l'EN n'est pas foutue ; les collègues-formateurs se sont vraiment vendus pour 30 deniers, je me demande comment ils font pour se supporter.
Je pense qu'ils sont sincèrement convaincus que c'est le mieux à faire pour tous les élèves qui nous arrivent sans aucune base et sans aucune envie de travailler... Mais ils oublient juste les autres.
Ma prochaine "formation" est le 1er avril (enfin, journée pédagogique animée par un formateur du privé, ex-prof d'histoire, qui nous a vanté les bienfaits de la pédagogie de projet en nous demandant de nous inspirer de ce qui se faisait en primaire avec succès... ça a suffit à ce que je lui rentre dedans concernant ce "succès") ... non, c'est pas un poisson... Thème : EPI. Je n'ai aucune envie d'y aller.

Oui mais il faut être lucide. Est-ce le rôle du collège de palier toutes ces années de lacunes? Il y avait d'abord un travail à faire sur le primaire et sur les horaires des matières fondamentales; et ensuite, j'aurais plutôt vu un renforcement des partenariats entre PE travaillant au collège (ça existe déjà) et enseignants du secondaire, plutôt que d'abaisser les exigences au plus petit dénominateur commun.

Et la 2ème chose c'est .. après le collège? On rabaisse les exigences du lycée ? Et après? on rabaisse les exigences à la fac? Est-ce que cela amoindrira les inégalités entre les élèves ? Nous savons que non. Ce que je vois là , c'est juste une généralisation du mensonge que l'institution adresse aux élèves. Ils se casseront la figure, mais bien plus tard, mais le problème est là. Quand l'élève à la fac se rendra compte qu'on lui a menti sur son niveau réel, que va-t-il se passer? Comment réagiront les employeurs? Ils recruteront à l'étranger...


Dernière édition par gauvain31 le Dim 20 Mar 2016 - 21:27, édité 1 fois

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Ronin le Dim 20 Mar 2016 - 21:25

C'est pas faute de lutter pour le primaire. Mais comme c'est là que les sciences de leduk ont frappé en premier...

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 22 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum