Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Page 22 sur 22 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par lemigou le Mar 7 Juin 2016 - 19:06

Une collègue en formation LV pour la réforme a pris cette photographie de proposition  d'EPI LCA : débat en Anglais autour de la restitution des frises du Parthenon à la Grèce !!!! simuler un débat à l'Unesco !!!
Cela se passe de commentaires !



lemigou
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Lefteris le Mar 7 Juin 2016 - 20:37

Hier  formation sur l'AP  en classe entière. langue de bois en entrée "vous êtes demandeurs blabla..." (ben voyons Twisted Evil ).
Une antique jacasseuse déchargée et un jeune mirliflore bien propret, VRP de la parole gouvernementale. Ils étaient déjà venus, mais je n'étais pas là, en réunion syndicale.
Power point  habituel, logorrhée avec le langage convenu ("pratiques", "postures" etc.)

J'ai pris quelques notes  sur les incohérences , pour les faire remonter, sur les éléments de langage stupides  (du genre ;"les "élèves sont tous différents, hein mais il faut des procédures communes" tout en "partant d'eux et de leurs besoins" "leur faire plaisir"  , et bla et blabla).

J'ai ensuite commencé à faire autre chose, comme beaucoup de collègues, tandis que deux avaient entrepris de le mettre face à leurs contradictions. Puis vint l'inévitable "temps d'échange en atelier", où j'ai pu finir mes copies, tandis que les autres blaguaient, et un rapporteur remplissait les cases en recopiant des morceaux de programmes;
Puis nos jacasseurs  stipendiés, futurs classe exceptionnelle,  ont fait une synthèse sur les quatre ou cinq malheureuses lignes que les rapporteurs avaient remplies dans les cases ad hoc, au milieu des bâillements, des regards sur la montre, et des départs après signature de la feuille de présence.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Hermione0908 le Mar 21 Juin 2016 - 12:54

Demi-journée banalisée dans mon établissement demain, puis deux jours banalisés la semaine prochaine (avec ordre de mission du rectorat pour ces deux jours en question). Bon, j'y vais pas, j'ai bac, d'autant que préparer la rentrée d'un collège que je vais quitter de manière quasi certaine...

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_
avatar
Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par tangente le Jeu 30 Juin 2016 - 20:56

Ouais !!! aujourd'hui j'ai eu ma première formation réforme collège 20161 AVEC formateur.
Le thème : la différenciation pédagogique.
J'y suis allée (on a tous eu un ordre de mission) sans à priori négatif, plutôt dans l'idée "allez, ça va être bien : il y aura peut-être une ou deux bonnes idées à réutiliser"

Bilan : de 9h à 10h30 la formatrice a parlé d'elle (et nous a rassuré parce que elle non plus elle ne trouve pas tout bien dans cette réforme, elle a rappelé les points noirs latin et allemand notamment, et que même elle, elle est confrontée à des difficultés avec ses élèves, et patati et patata) et de ce qui se fait en Segpa dans son collège (système de ceinture avec lecture d'une présentation Pidapi)
Puis pause de 10 min.
Et enfin jusque 12h, visionnage de vidéos disponible sur Magistère avec à chaque fin de vidéo la même question : "alors, qu'en pensez-vous ?"

Seul point positif de cette (très longue) matinée : j'ai pu constaté par moi-même la complète inutilité d'une formation AVEC formateur !

tangente
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Le Point : Voyage en Absurdie

Message par Luigi_B le Mar 30 Aoû 2016 - 10:32

RAPPEL a écrit:Pour réagir à un témoignage qui est posté :
- utilisez le bouton "Citer"
- copiez le contenu qui s’affiche dans la zone de réponse (Ctrl+a puis Ctrl+c)
- rendez-vous dans le fil de discussion : http://www.neoprofs.org/t100161-discussions-disgressions-autour-des-retours-sur-les-formations-a-la-reforme-du-college
- collez le témoignage sur lequel vous voulez réagir (Ctrl+v) et écrivez votre commentaire.

Dans "Le Point" d'aujourd'hui, un mise en perspective amusante de ces formations : "Voyage en Absurdie"

Extrait :

C'était il y a quelques mois. Comme dans les 7 100 collèges de toute la France, Marie Lamfroy a suivi une des journées de formation destinées à expliquer aux professeurs la réforme du collège : chaque prof doit obligatoirement suivre huit journées de formation, dont trois réservées au numérique. Cette jeune mère d'un petit garçon de 2 ans, qui a toujours voulu enseigner, n'est pas une novice. Professeure de lettres modernes dans la banlieue de Lyon, à Feyzin, cela fait sept ans qu'elle applique les directives du ministère. Elle a toujours fait avec. La réforme du collège, elle n'y était pas opposée par principe. Mais après ces journées de formation, elle a compris que son métier ne serait plus comme avant… et qu'elle allait s'arracher les cheveux. Elle ne s'en est toujours pas remise.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect
avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par VanGogh59 le Mar 30 Aoû 2016 - 12:39

Excellent article. J'aime particulièrement ce passage qui met en mot ce que je pense depuis le début de cette réforme. Pour celui qui a subi les formations, c'est vraiment flagrant. On a remis en place le culte de l'être suprême !  Rolling Eyes

le point a écrit:Didier Jodin, 50 ans, est prof de lettres classiques dans l'académie de Strasbourg. Il en a vu passer, des réformes. Mais il est aujourd'hui excédé. « Il y a un côté sectaire dans ces formations. On est tenu d'y croire, comme à une divinité. Ceux qui mordent à l'hameçon et y croient ont une rhétorique simple : il y a des choses qui ne marchent pas actuellement, donc la réforme est bonne. Quel sophisme ! »

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde
avatar
VanGogh59
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Luigi_B le Mer 14 Sep 2016 - 11:56

Dans "Telerama" : http://www.telerama.fr/monde/reforme-du-college-et-il-parait-que-ca-a-coute-72-millions-d-euros-rien-qu-en-formation,147162.php

Extrait :

Oui, j’ai assisté à des journées de formation. Officiellement.

Des réunions, et deux journées dites « banalisées », où on nous lit lentement des diaporamas.

Du concret ? A nous de le produire. Pas d’exemple, pas de guide, rien. C’est la nouvelle mode : « Il faut que cela vienne de vous… Non non non nous ne vous aiderons pas… Allez-y, réunissez-vous par groupe de quatre et inventez un EPI [cours en interdisciplinarité] … Remplissez bien toutes les cases du joli polycopié, je le récupère dans trente minutes. »

Véridique. Les travaux sont récupérés. Personne ne nous dit si ce que nous avons produit est conforme au nouveau programme, aux attentes de la réforme. Pourtant, ils se retrouvent tels quels sur des sites internet d’académies, dans des « banques de données documentaires » ineptes, mais pour lesquelles aucun inspecteur ou formateur n’a eu à fournir le moindre travail.

Vous me direz peut-être que c’était déjà ça de fait, que nous avons pu nous avancer. Non, parce qu’on nous faisait réfléchir sur des sujets artificiels, avec des collègues avec lesquels nous ne serions pas amenés à faire cours ! Très utile de passer une heure à travailler sur un sujet que nous n’avons pas choisi et dont nous savons d’emblée que nous ne le mettrons pas en pratique.

La conclusion de mes collègues et moi-même était unanime : nous aurions vraiment mieux fait de passer la journée en classe devant nos élèves.

RAPPEL a écrit:Pour réagir à un témoignage qui est posté :
- utilisez le bouton "Citer"
- copiez le contenu qui s’affiche dans la zone de réponse (Ctrl+a puis Ctrl+c)
- rendez-vous dans le fil de discussion : http://www.neoprofs.org/t100161-discussions-disgressions-autour-des-retours-sur-les-formations-a-la-reforme-du-college
- collez le témoignage sur lequel vous voulez réagir (Ctrl+v) et écrivez votre commentaire.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect
avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par ylm le Mar 18 Oct 2016 - 19:24

Retour de formation (2h ce soir + demain matin) sur l'EMI dans le cadre de la réforme: pas de formateur, 20 minutes d'une vidéo inintéressante et on nous met en atelier pour remplir des cases sur une feuille...
avatar
ylm
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Luigi_B le Sam 12 Nov 2016 - 18:35

On ne peut pas croire que ce soit vrai.



RAPPEL a écrit:Pour réagir à un témoignage qui est posté :
- utilisez le bouton "Citer"
- copiez le contenu qui s’affiche dans la zone de réponse (Ctrl+a puis Ctrl+c)
- rendez-vous dans le fil de discussion : http://www.neoprofs.org/t100161-discussions-disgressions-autour-des-retours-sur-les-formations-a-la-reforme-du-college
- collez le témoignage sur lequel vous voulez réagir (Ctrl+v) et écrivez votre commentaire.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect
avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

"En 2017, la grammaire est simplifiée, voire négociable"

Message par Luigi_B le Mar 3 Jan 2017 - 17:23

Dans "Télérama", récit d'une formation en maîtrise de la langue par Lucie Martin : http://www.telerama.fr/monde/en-2017-la-grammaire-est-simplifiee-voire-negociable,152119.php.

Extrait à propos du "prédicat", cette nouveauté des programmes de français :

Au cours du stage, un collègue a demandé comment analyser une phrase avec plusieurs verbes et plusieurs sujets. Par exemple : « Lucie a passé de bonnes vacances, le Père Noël a été généreux, les fêtes furent très réussies. » Réponse de l’inspecteur : on ne considère que le premier sujet. Le sujet de la phrase, c’est Lucie. Et le Père Noël ? Et les fêtes ? Ce sont bien des sujets eux aussi ! Ils sont sur le même plan que le sujet « Lucie » ! Eh bien non, d’après l’inspecteur. Consternation muette dans les rangs.

RAPPEL a écrit:Pour réagir à un témoignage qui est posté :
- utilisez le bouton "Citer"
- copiez le contenu qui s’affiche dans la zone de réponse (Ctrl+a puis Ctrl+c)
- rendez-vous dans le fil de discussion : http://www.neoprofs.org/t100161-discussions-disgressions-autour-des-retours-sur-les-formations-a-la-reforme-du-college
- collez le témoignage sur lequel vous voulez réagir (Ctrl+v) et écrivez votre commentaire.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect
avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Luigi_B le Mer 4 Jan 2017 - 0:35

Confirmation (la prose de Kev Adams) avec ce document :


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect
avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Luigi_B le Dim 15 Jan 2017 - 12:16

Sur le site du SNALC de Versailles du 6/01/17 : https://www.snalc.fr/versailles/article/2754/

Extrait :

Les IPR nous ont ensuite expliqué que les nouveaux manuels n’appliquaient pas la réforme de la grammaire et que les utiliser était contreproductif. A la rigueur les enseignants peuvent les utiliser pour se décharger d’avoir à fournir une leçon.

Le mot « leçon » étant d’ailleurs à bannir. Il faut donc à présent faire un rapide « point » de grammaire à la fin d’une séance de lecture, d’écriture ou d’oral en faisant recopier aux élèves (si vraiment l’enseignant tient à ce qu’il reste une trace) la leçon du manuel à la maison. L’idéal étant que la leçon soit «produite par l’élève ».

Il nous a ensuite été dit qu’il ne servait à rien de faire des exercices pendant des heures car l’enseignant était un « pédagogue et non un répétiteur ». Ainsi les batteries d’exercices sont également à proscrire. « Et tant pis si le cahier n’est pas tenu proprement avec une belle leçon soulignée en rouge, des exemples en vert et bleu… certes les parents et les enseignants étaient contents mais les élèves n’y comprenaient rien et n’en retenaient rien. » Il faut privilégier l’oral, mettre les élèves en groupes, les faire parler, s’écouter, s’enregistrer grâce aux téléphones portables par exemple et se corriger entre pairs. La norme viendra d’eux-mêmes.

Plutôt que d’apprendre à nommer, étiqueter, les élèves doivent apprendre à manipuler car le français est pour la plupart une langue vivante qui demande une « conceptualisation linguistique » impossible à tous les élèves notamment ceux venant d’ « horizons divers ».



RAPPEL a écrit:Pour réagir à un témoignage qui est posté :
- utilisez le bouton "Citer"
- copiez le contenu qui s’affiche dans la zone de réponse (Ctrl+a puis Ctrl+c)
- rendez-vous dans le fil de discussion : http://www.neoprofs.org/t100161-discussions-disgressions-autour-des-retours-sur-les-formations-a-la-reforme-du-college
- collez le témoignage sur lequel vous voulez réagir (Ctrl+v) et écrivez votre commentaire.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect
avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Invité le Mar 24 Jan 2017 - 21:42

Ma journée de formation disciplinaire, J8 (et il paraît qu’il y en aura encore une 9ème… I can’t wait !)

Début : 9h. Mais on n’a commencé qu'à 9h20 parce que :
3 ateliers : 1) évaluation de la lecture ; 2) évaluation de l’écriture ; 3) évaluation de l’oral/cinéma.
Il a fallu un certain temps pour déterminer comment les groupes seraient constitués, quel groupe irait où, dans quelle salle, et comment on « tournerait ». Bref, ce sont des points qui ne doivent pas pouvoir être anticipés.

J’appartiens au groupe 2, je commence donc par l’atelier 2 (pour ceux qui ne suivent pas, c’est l’évaluation de l’écriture).
On s’installe, on écoute, ou on fait semblant, au choix. Distribution de documents. Le truc portait sur l’écriture du récit fantastique, en 4ème. J’ai les docs (si vous manquez de supports, dites-le-moi, je peux photographier). Je m’ennuie ferme.
Mais je suis occupée : j'ai pris mes rédacs de 3e. J'en suis à celle-ci (au crayon papier, pourquoi ?)



Grand moment de solitude pour la formatrice, mais une de ses copines est venue à la rescousse. Elles ont fait la formation à deux, la "collègue" et la formatrice. Moi, j’ai remarqué ça, sur la table de ma voisine : j’ai corrigé la faute, et on a mis une croix.


Bref, 1h30 perdue parce que :
1) J’ai pas de 4ème, personne n’en avait dans la salle, pas plus que la formatrice, et le récit fantastique, ma foi, c’était déjà au programme ;
2) Rien de neuf sous le soleil : comment évaluer une copie, la faire retravailler, et retravailler encore, jusqu’à plus soif, pour qu’elle soit parfaite.
3) Intervention de mon collègue de LC pour demander combien ça coûtait en heures ;
Réponse de la formatrice – (non, je m’auto-censure) : « Je ne suis pas sûre d’être payée ». Il est obligé d’expliquer que tous ces beaux projets : écriture + réécriture à plusieurs+ réécriture seul, + etc. ça mange des heures. Et que, l’air de rien, les heures de français, on court après.
4) La minette ne cesse de répondre : « ce n’est pas ma séquence, j’ai remplacé au dernier moment le collègue qui devait faire la formation ». Bref, sans tweeter, et mes parties d’échecs, ça aurait été l’horreur. Quand je m’ennuie, j’interviens. Là, j’ai réussi à me taire, j’étais occupée.

Atelier 3, oral/cinéma.
Gars sympa, c’est déjà bien. Je continue à passer mon temps sur mon portable, ce qui ne dérange personne. Cool.
Je n’ai pas écouté grand-chose, mais plus que dans le machin précédent.
Vu et entendu, en vrac :
1/ il faut aller sur Youtube, les leçons du cinéma. Et de nous en diffuser un extrait (ou comment occuper 10 mn) ; précision : il a tout téléchargé, on peut lui filer une clé si on veut les docs. Je ne lui dis pas que si c'est sur Youtube, et intéressant (...), on n'a pas besoin de lui. Il diffuse ces séances aux élèves.
2/ il faut aller écouter Vincent Cassel, qui explique ce qu'est un monstre, pour lui. Okayyy. Je prends note. La preuve.
3/ Idée : diffuser "Foutaises" de Jean pierre Jeunet quand on aborde l'autobiographie, pour faire un "j'aime/j'aime pas".
Alors là, je vous avoue, bien que Perec me convienne très bien, j'écoute. Il diffuse le doc (entièrement), c'est ça :

Je m'étouffe à 1mn 52, me lasse au bout de 3 mn.
Et quelques collègues de s'exclamer, après un "qu'en pensez-vous?" que c'est for-mi-da-ble. L'IPR de Lettres était arrivé au début de la diffusion du documentaire. Il interroge : certains d'entre vous seraient peut-être gênés de diffuser ça, par rapport aux parents. Nous sommes 2 à lui dire qu'en effet, c'est niet, jamais de la vie. Exit.
4/ Diffuser Desplechin, 3 souvenirs de ma jeunesse. Le moment où le garçon est devant le tableau et qu'il cherche à séduire la fille, sans le son. De quoi parle-t-il ? du tableau ou de leur relation ? (sisi, je cite et diffusion à l'appui, une fois avec le son, une fois sans).
5/ Pour dire l'amour, en 4e, une idée superbe : demander ce que représente l'amour pour les élèves, et créer une carte mentale. La carte mentale aide bcp les élèves à comprendre ce qu'est l'amour, ajoute la collègue zélée. Le premier qui trouve le rapport avec l'enseignement du français me prévient, hein !
6/ Diffusion de Donald duck, (youtube, toujours), pour la figure du monstre.
7) Diffusion d'un extrait de western, tjs pour le monstre, mais je ne sais plus quoi, je me marrais avec ma voisine ;
8) Diffusion (quand j'écris diffusion, il faut comprendre que chaque fois, le truc nous était diffusé) d'un extrait du vilain petit canard, pour la figure du monstre. Je cherche encore le lien....
Bref, encore 1h30 de ma vie perdue à des âneries sans nom. Et ça s'appelle des formations. Et ça coûte de l'argent. Gabegie dites-vous ?

Après-midi. Avec une copine, on arrive avec 25 mn de retard. Apparemment, on a loupé 5 mn, pas essentielles, vu qu'on suit (ou alors, c'est parce qu'on est méga intelligentes)
Atelier 1, évaluation de la lecture. Le formateur était beau gosse, ça aide. Et sympa. Il ne cessait de répéter : "mais ça, vous le faites déjà". En effet, rien de neuf sous le soleil pour qui fréquente néoprofs et cherche des idées. Rien de neuf non plus pour qui avait déjà quelques années d'enseignement dans les pattes.
Alors, le carnet de bord de lecture, vous pratiquez ? Silence. Il expose.
Qui a déjà pratiqué ? Je réponds que je l'ai fait, il y a 20 ans. Une collègue dit la même chose.
Ensuite, la lecture ceci, cela, et.... rien qu'on ne trouve ici !
Quelques idées intéressantes, je le reconnais. Mais. Il y a un MAIS :
Évaluation de la lecture à l'oral :
- présentation d'un livre à l'oral. Ceux qui n'aiment pas lire peuvent choisir un magazine. QUOI ???? Ben oui. Si, comme moi, vous êtes hostiles à cette idée profondément démagogique et que vous considérez qu'elle crée une école à deux vitesses, sachez que vous êtes en tort : certains élèves sont non lecteurs, tous les moyens sont bons pour les faire lire. "Et vous n'imaginez pas : certains ne lisent rien, mais rien du tout. Lire un magazine, pour eux, c'est déjà..." fin de citation.

Pour terminer cette merveilleuse journée pleine d'enseignements, l'IPR de lettres :
- La dictée, c'est un thermomètre qu'on enfonce dans (geste à l'appui). Il a 38, et alors, on fait quoi ?
- "On a bâti des critères d'évaluation à partir d'une très bonne maîtrise dont le niveau est inatteignable". Circonvolutions. Traduction : eh, les gars, ne mettez rien dans la colonne de droite, c'est pour les surdoués (en langage iprien, c'était : "le niveau 3 est le niveau attendu en fin de cycle, celui à partir duquel le ministère a travaillé. Le niveau 4, c'est la ligne bleue des Vosges").
- Question d'un collègue PP de 3e, stressé par Afflenet and co. Réponse de l'IPR : "les disciplines sont des créations artificielles". En fait, le domaine 1, n'importe qui peut l'évaluer. "Ce sera la foire d'empoigne", mais bon, passage obligé. D'ailleurs - je ne peux pas le citer textuellement, mais le contenu y est : les compétences du français ne sont acquises que lorsqu'une autre discipline peut dire qu'elles le sont. (en gros, j'ai compris que je n'avais même pas à me fouler, en tant que prof de lettres, à compléter le LSU ; les collègues s'en chargeront pour moi).
Ma collègue, stressée, me glisse à l'oreille : mais s'ils sont nuls en français, et qu'un collègue de sport (pardon, EPS), ou arts pla, ou... bref, considère que c'est acquis, ça ne va pas !
Je lui ai rappelé qu'avec 4 de moyenne en français, les élèves pouvaient passer en 2de générale. A partir de là...

Voilà ma petite participation à cette discussion. J'ai posté sur le topic idoine ce que nous avait appris l'IPR sur l'évaluation des enseignants.
Il a parlé du brevet aussi. Il faudra que je vous dise, mais là, je sature. Info rapide : ne vous appuyez pas sur les annales zéro, "elles ont été faites à la hâte, elles sont fausses".

Non, n'allez pas vous pendre ce soir, ça n'en vaut pas la peine.

EDIT : je ne sais pas pq mes photos sont toutes à l'envers. Elles doivent être retournées par toutes les âneries entendues aujourd'hui, elles aussi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Luigi_B le Mar 7 Fév 2017 - 14:26



RAPPEL a écrit:Pour réagir à un témoignage qui est posté :
- utilisez le bouton "Citer"
- copiez le contenu qui s’affiche dans la zone de réponse (Ctrl+a puis Ctrl+c)
- rendez-vous dans le fil de discussion : http://www.neoprofs.org/t100161-discussions-disgressions-autour-des-retours-sur-les-formations-a-la-reforme-du-college
- collez le témoignage sur lequel vous voulez réagir (Ctrl+v) et écrivez votre commentaire.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect
avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Luigi_B le Mer 15 Fév 2017 - 21:20

Témoignage plus positif dans les "Cahiers pédagogiques".

Extrait :

À la rentrée 2016, nous avons dû faire des choix dans l’urgence sur la question de l’évaluation. Le principal a tranché : des bulletins sans notes (même si chacun reste libre d’en mettre) et l’obligation pour tous de renseigner le socle et de positionner les élèves sur quatre niveaux de maîtrise dans sa discipline.

On touche ici un point sensible, qui est loin de faire l’unanimité et peut même provoquer des tensions dans l’équipe. Pour y remédier et pour nous constituer une culture commune, nous avons demandé une formation d’établissement. Dès la première journée, nous avons progressé collectivement sur le choix de compétences transversales et la rédaction de critères ou d’indicateurs partagés par tous. Le rôle de la formation continue est ici essentiel, même si celle-ci n’a pas toujours bonne presse. [...]

À ce stade, nous, les militants pédagogiques de terrain avons un rôle capital à jouer. Nous devons nous mettre au service de nos collègues pour les accompagner progressivement vers un changement des pratiques. Il faut le faire en toute humilité, car l’on nous taxe souvent de donneurs de leçons, parfois à raison.


RAPPEL a écrit:Pour réagir à un témoignage qui est posté :
- utilisez le bouton "Citer"
- copiez le contenu qui s’affiche dans la zone de réponse (Ctrl+a puis Ctrl+c)
- rendez-vous dans le fil de discussion : http://www.neoprofs.org/t100161-discussions-disgressions-autour-des-retours-sur-les-formations-a-la-reforme-du-college
- collez le témoignage sur lequel vous voulez réagir (Ctrl+v) et écrivez votre commentaire.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect
avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Luigi_B le Lun 13 Mar 2017 - 23:24

Nouveau témoignage de Didier Jodin, avec un épisode un peu musclé : https://t.co/5gWBxAsTiE

Shocked

RAPPEL a écrit:Pour réagir à un témoignage qui est posté :
- utilisez le bouton "Citer"
- copiez le contenu qui s’affiche dans la zone de réponse (Ctrl+a puis Ctrl+c)
- rendez-vous dans le fil de discussion : http://www.neoprofs.org/t100161-discussions-disgressions-autour-des-retours-sur-les-formations-a-la-reforme-du-college
- collez le témoignage sur lequel vous voulez réagir (Ctrl+v) et écrivez votre commentaire.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect
avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par V.Marchais le Lun 20 Mar 2017 - 13:49

Ici, plus soft. Il faut dire que, pour les dernières formations, j'ai suivi l'appel au boycott des (bons) syndicats.

Aujourd'hui, c'était formation au numérique. Or, en numérique, je suis une quiche. Je ne sais pas utiliser Excel (bon, en même temps, pas besoin), ni inclure un lien hypertexte sur une page de forum, ni une vidéo... Je pourrais sans doute glaner des trucs utiles, pour unr fois. Allez, j'y vais.

Vous devinerez jamais sur quoi on a passé la matinée : Word. Apprendre à justifier (si, si), faire un double interligne, insérer une note, un tableau... affraid Et des tas de collègues demandaient de revenir en arrière parce que ça allait trop vite.
Bon, je ne veux me fiche de la tête de personne, parce que vu mon niveau en utilisation des TICE, je me retrouverais très vite à me fiche de ma propre tête, mais bon sang, pour des formations comme ça, il faudrait annoncer le contenu exact et que seuls les profs volontaires s'inscrivent. Quand je pense que je manque ENCORE des cours pour un truc que je maîtrise depuis une quinzaine d'années... Ça me rend folle !

C'est même moi qui ai montré au formateur comment faire des majuscules accentuées. Laughing (Merci Néo.)

J'ai aussi fait découvrir La Cafet aux collègues (coucou Serge).

Après notre formidable découverte de Word et présentation d'un éditeur de texte (Framapad - bon, moi je connaissais Padlet, mais en gros, c'est pareil), faut se mettre en groupes et concevoir une séquence d'écriture avec tout ça.

Or,

1°) je ne travaille pas en séquences ;
2°) je ne sais pas concevoir de cours pour une classe qui n'existe pas, pour laquelle je n'ai ni programme, ni progression, ni acquis antérieurs ;
3°) je considère que, quand le but d'une séquence devient intégrer les TICE et non apprendre telle ou telle chose aux élèves, on confond la fin et les moyens et on marche sur la tête : on est dans l'endoctrinement et plus dans la démarche pédagogique.

Bref, c'est le moment où je me suis barrée.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Félicité75 le Lun 20 Mar 2017 - 19:18

Bonsoir,
Je vous épargnerai le récit détaillé d'un récent stage de formation en lettres, qui aurait pu servir de "détour pédagogique" pour introduire la thématique de l'absurde. Le discours de l'IPR était tellement abscons que, sans rire, aucun de nous, pauvres participants, n'avons compris le sens de ses paroles : abstractions, phrases inachevées, jargon didactisant, pas un exemple concret sur la manière de procéder en classe. J'étais venue pour comprendre, enfin, ce que nous sommes supposés faire pour faire cours sans faire de cours magistral, pour construire l'interprétation d'un texte sans utiliser de questionnaire, pour appréhender des notions grammaticales et acquérir une orthographe décente sans faire de "leçon" de grammaire ni d'exercices "débilitants" d'application. Bref, pour comprendre ce qui est désormais attendu d'un prof de lettres. Nous avons été mis en "ateliers", comme cela semble être le cas dans toutes les formations désormais ; et comme personne n'a compris la "consigne" donnée par les formateurs / IPR, les collègues les plus courageuses ont développé oralement leurs "impressions de lecture" sur des corpus plus ou moins riches. Je ne m'étends pas davantage sur cette aberration qu'est devenue la formation en lettres. Ce que je me demande, c'est : QUE FAIT-ON ? Il me semble que le problème dépasse largement la réforme. Allons-nous encore longtemps faire le dos rond et accepter que l'on nous dise qu'enseigner, c'est cela ? Je m'inquiète fort pour mes enfants en âge scolaire, qui, s'ils restent dans un tel système, ne pourront se nourrir intellectuellement que de cette pauvre bouillie qu'on prétend leur donner. Et moi, je refuse d''enseigner ainsi. Alors, quoi ? Quand nous révolterons-nous ?

Félicité75
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Luigi_B le Jeu 23 Mar 2017 - 19:55



RAPPEL a écrit:Pour réagir à un témoignage qui est posté :
- utilisez le bouton "Citer"
- copiez le contenu qui s’affiche dans la zone de réponse (Ctrl+a puis Ctrl+c)
- rendez-vous dans le fil de discussion : http://www.neoprofs.org/t100161-discussions-disgressions-autour-des-retours-sur-les-formations-a-la-reforme-du-college
- collez le témoignage sur lequel vous voulez réagir (Ctrl+v) et écrivez votre commentaire.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect
avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Laepixia le Ven 24 Mar 2017 - 9:19

J'ai pleuré de rire ce matin en lisant cette dernière intervention.

Nous avons eu une formation il y a quelques semaines sur le cycle 3 dont le but était de nous inciter à faire des projets SVT/SPC/Techno en 6ème.

Le matin : un IPR de SVT et un IPR de techno (en fait spécialisé en lycée mais bon) sont intervenus pendant 2h. L'IPR de SVT a déroulé les beaux diapos d'Eduscol déjà vus et archi-vus et l'IPR de Techno nous a parlé de sa femme. Enfin, c'est ce que j'ai retenu, je corrigeais des copies pour m'occuper.

L'après-midi : encore ces fameux ateliers. Une liste de thèmes nous a été proposée et il nous fallait construire un projet autour.
Notre groupe a choisi "survivre sur une île déserte". Nous devions articuler nos programmes respectifs autour de ce thème.
Nous avons produit un beau Koh Lanta version collège. Nous avons passé une bonne après-midi à rigoler au frais du contribuable...
avatar
Laepixia
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Jane le Ven 24 Mar 2017 - 12:39

Et moi pleuré de désespoir après la "formation" au LSU, où on nous a fait un bien trop long discours sur l'évaluation pendant 2h45 (discours que l'on pourrait résumer en quelques mots: la compétence c'est le bien, la note c'est le mal).
Bien évidemment, rien sur le LSU en particulier. L'IPR en charge de la formation ne savait même pas comment cela se présentait sur Pronote et entendait nous le faire rentrer sur ce même outil.
Que de temps perdu, que d'heures de cours envolées, et que d'argent dépensé pour du vide !

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)
avatar
Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par Thalie le Ven 24 Mar 2017 - 23:30

Stage pour former les collègues aux tablettes dans mon bahut (on ne sait pas pourquoi seuls 5 collègues ont été choisis). Les collègues pensaient apprendre à utiliser les tablettes avec les élèves. C.R. de la matinée par les collègues d'anglais et de musique : On a passé 3 heures sur les interdictions en matière d'usage des TICE avec les élèves. Nous ne pouvons rien faire !

Stage en plénière sur le LSU, le nouveau bulletin et l'oral du brevet :
On regarde une vidéo de plus d'une heure d'un recteur sur l'évaluation (la note c'est le mal !).
Quelques collègues réagissent en disant qu'ils n'ont pas du tout le même sentiment que le recteur, qu'ils se sentent insultés quand on laisse supposer que nous ne prenons pas en compte les difficultés des élèves (le recteur passe une demi-heure à expliquer qu'un élève qui sort de deux heures d'EPS ne sera pas bon au contrôle de maths qui suit et la seule question est : que fait le collègue de Maths dans ce cas ?). Cris outragés des chefs et de l'IPR qui jurent qu'ils ne sont pas du tout, du tout en train de nous culpabiliser, qu'il ne faut pas du tout, du tout le prendre ainsi.
Ensuite, on compare les anciens bulletins (le mal) avec les nouveaux (le bien).
Pour l'après-midi, on nous demande de nous positionner sur les compétences transversales : qui va évaluer quoi ?
L'IPR référente nous donne un tableau où nous devons noter les compétences choisies, des exemples de séances en classe et d'évaluations. On est réparti dans des salles différentes discipline par discipline. L'IPR passe un peu puis se réfugie dans les bureaux des chefs. Personne ne comprend ce qu'il faut faire, tout le monde croit que la journée finit par une plénière où nous devrons lire nos petits tableaux. Quand les collègues comprennent qu'il n'y a même pas de plénière mais que nous devons simplement remettre les zolis tableaux à la dame, tout le monde s'envole à 16h.
Une journée entière perdue...
avatar
Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par laMiss le Lun 27 Mar 2017 - 18:51

Bonsoir !

Ma mâchoire s'est littéralement décrochée à la lecture de ce compte-rendu de formation.
Prix de la formation la plus elephantrose  elephantrose  elephantrose

« Regarde Camille, je te présente la prunelle de mes yeux. Je vais te la confier, mais il faut que tu fasses très très très attention, car si tu l’abîmes, je serai vraiment malheureuse » (elle fait une tête de clown triste. Quelle comédienne !). Et hop ! Elle lance la balle sur le plateau.

https://blogs.mediapart.fr/guillaume-melere/blog/180317/le-reservoir-les-jolies-fleurs-et-la-poubelle?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-67

Je ne sais pas si je poste au bon endroit (c'est une formation de l'ESPE pour les stagiaires).

laMiss
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension)

Message par monseigneur le Lun 27 Mar 2017 - 19:09

avatar
monseigneur
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 22 sur 22 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum