Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Delia
Érudit

Compte des syllabes d'un vers - Page 3 Empty Re: Compte des syllabes d'un vers

par Delia le Mar 10 Sep 2019 - 12:28
@DesolationRow a écrit:Depuis quand doit-on faire en sorte qu'elle ne le soit pas ?


Au petit pied, depuis les années folles, le surréalisme, la mort d'Apollinaire et celle de Sarah Bernhardt. Il faut écouter Apollinaire lire le Pont Mirabeau pour se rendre compte de ce qu'était la diction des vers in illo tempore.
DesolationRow
DesolationRow
Grand Maître

Compte des syllabes d'un vers - Page 3 Empty Re: Compte des syllabes d'un vers

par DesolationRow le Mar 10 Sep 2019 - 12:34
... et c'était une catastrophe.
Hocam
Hocam
Fidèle du forum

Compte des syllabes d'un vers - Page 3 Empty Re: Compte des syllabes d'un vers

par Hocam le Mar 10 Sep 2019 - 12:38
Oui, et les goûts ont un peu changé depuis, en diction comme ailleurs. Encore une fois, se référer à Dire le vers de Milner et Regnault.

_________________
Hayat kısa, kuşlar uçuyor
NLM76
NLM76
Sage

Compte des syllabes d'un vers - Page 3 Empty Re: Compte des syllabes d'un vers

par NLM76 le Mar 10 Sep 2019 - 12:51
@DR Nous risquons de ne pas nous entendre... Je ne pense pas que la diction d'Apollinaire soit vraiment une catastrophe, même si je ne suis pas entièrement convaincu.
Quoi qu'il en soit, il est absolument évident que la diction des vers n'est ni complètement naturelle, ni complètement artificielle. Je ne vois pas du tout l'intérêt d'un débat sur ce point.
Reste à mesurer avec justesse la part de l'un, la part de l'autre, ou plutôt la façon d'arranger la nature et l'artifice. (Je pencherais sans doute pour ma part vers un peu plus de "naturel" que ce que proposent Milner et Regnault).
Ainsi, au plan physiologique, les rimes féminines ou l'-e caduc se trouve après occlusive ont toujours un -e surnuméraire, dès lors qu'on veut vraiment faire entendre cette occlusive. Mais cet -e peut être plus ou moins nettement esquissé. Le faire sonner un tout petit peu plus nettement qu'on ne le fait naturellement en français du nord peut être un moyen d'articuler plus nettement la consonne finale.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
https://grip-editions.fr
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
DesolationRow
DesolationRow
Grand Maître

Compte des syllabes d'un vers - Page 3 Empty Re: Compte des syllabes d'un vers

par DesolationRow le Mar 10 Sep 2019 - 12:54
Mais si mais si, on peut s'entendre Wink Honnêtement, je trouve la diction d'Apollinaire très difficilement supportable. Je suis d'accord, évidemment, pour dire que la question est de trouver un juste équilibre entre naturel et artificiel ; je trouve que l'articulation plus marquée du -e caduc fait pencher la balance du mauvais côté. J'ai bien conscience que c'est tout à fait personnel, mais il me semble qu'il ne vaut pas la peine de bousculer l'usage sur ce point.
Hocam
Hocam
Fidèle du forum

Compte des syllabes d'un vers - Page 3 Empty Re: Compte des syllabes d'un vers

par Hocam le Mar 10 Sep 2019 - 12:58
@NLM76 a écrit:@DR Nous risquons de ne pas nous entendre... Je ne pense pas que la diction d'Apollinaire soit vraiment une catastrophe, même si je ne suis pas entièrement convaincu.
Quoi qu'il en soit, il est absolument évident que la diction des vers n'est ni complètement naturelle, ni complètement artificielle. Je ne vois pas du tout l'intérêt d'un débat sur ce point.
Reste à mesurer avec justesse la part de l'un, la part de l'autre, ou plutôt la façon d'arranger la nature et l'artifice. (Je pencherais sans doute pour ma part vers un peu plus de "naturel" que ce que proposent Milner et Regnault).
Ainsi, au plan physiologique, les rimes féminines ou l'-e caduc se trouve après occlusive ont toujours un -e surnuméraire, dès lors qu'on veut vraiment faire entendre cette occlusive. Mais cet -e peut être plus ou moins nettement esquissé. Le faire sonner un tout petit peu plus nettement qu'on ne le fait naturellement en français du nord peut être un moyen d'articuler plus nettement la consonne finale.
En ce qui me concerne, je répondais avec Milner & Regnault sur le principe du naturel vs. artificiel, aucun intérêt comme tu le dis d'opposer frontalement les deux. Wink  La réplique de Délia prenait clairement, de ce point de vue, le problème dans le mauvais sens.

Ce que tu proposes est compatible avec le degré de liberté que Dire le vers laisse à l'acteur/lecteur, tant que celle-ci est rationnellement justifiée.

_________________
Hayat kısa, kuşlar uçuyor
Delia
Delia
Érudit

Compte des syllabes d'un vers - Page 3 Empty Re: Compte des syllabes d'un vers

par Delia le Mar 10 Sep 2019 - 13:42
Je ne faisais que fixer un point d'histoire en répondant à la question depuis quand ? Bien que purement rhétorique, cette question méritait bien une réponse.
Pour le reste, de gustibus et coloribus non est disputandum.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
DesolationRow
DesolationRow
Grand Maître

Compte des syllabes d'un vers - Page 3 Empty Re: Compte des syllabes d'un vers

par DesolationRow le Mar 10 Sep 2019 - 13:49
Mais il ne vous aura pas échappé que la question était rhétorique, et la réponse à côté de la plaque Razz
Delia
Delia
Érudit

Compte des syllabes d'un vers - Page 3 Empty Re: Compte des syllabes d'un vers

par Delia le Mar 10 Sep 2019 - 13:54
Il ne m'échappe pas non plus, jeune insolent, que vous cherchez à pousser mémère dans les orties. Il faut bien que les enfants s'amusent !

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
Dalva
Dalva
Vénérable

Compte des syllabes d'un vers - Page 3 Empty Re: Compte des syllabes d'un vers

par Dalva le Mar 10 Sep 2019 - 13:57
Parfois mémère tombe seule...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum