Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Verdurette
Modérateur

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par Verdurette le Dim 13 Mar 2016 - 8:44
Je précise que je suis dans le premier degré, mais je vous livre l'info suivante :
Je souhaite muter dans un autre département pour rejoindre mon compagnon. ("réel"). C'est une relation née après un divorce, nous ne souhaitons pas nous marier. On nous a effectivement conseillé de nous pacser... mais si nous nous pacsons, même en habitant deux départements différents, nous serons considérés comme un seul foyer fiscal, et lui perdra ses allocations adulte handicapé (il est aveugle et il a dû cesser de travailler car ses frais de déplacement lui coûtaient plus cher que son salaire)

On m'a conseillé de faire appel à l'assistante sociale du rectorat.
Apparemment, il est possible de bénéficier d'une demande pour s'occuper d'un proche "handicapé",  peut-être est-il possible de faire valoir les difficultés physiques liées à l'âge pour monter un dossier, comme on le fait pour l'APA ?

Et , à bien y réfléchir, ce serait beaucoup plus "vrai" qu'un PACS bidon.
C'est même la réalité.
lisette83
Expert

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par lisette83 le Dim 13 Mar 2016 - 8:46
Le problème sera de prouver qu'il est un "proche".
Philo
Niveau 2

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par Philo le Dim 13 Mar 2016 - 8:58
Je crois qu'un sénateur a essayé de mettre la question sur la table mais il a provoqué un tollé d'une majorité qui soutenait qu'il s'agissait de cas isolés...
Les syndicats se sont battus pour les rapprochements de conjoints, ils auraient trop peur de perdre le soutien de nombreux adhérents s'ils réduisaient la bonification de ceux-ci.
Et comme le dit Will T, nous sommes finalement peu nombreux... à la longue... Comment savoir?
Pour faire un siège des instances concernées, il faudrait davantage de shadocks, sinon, on risque de pédaler pour rien.
Philo
Niveau 2

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par Philo le Dim 13 Mar 2016 - 9:03
Verdurette

Oui, on peut monter un dossier auprès des services sociaux, et dans  le cas d'une personne aveugle qui travaille, il y a de fortes chances que cela fonctionne. Mais pour un ascendant invalide qui n'est pas sous curatelle,  c'est quasiment impossible. Je l'ai fait. Et même sous curatelle, ce n'est pas automatique.


Dernière édition par Philo le Dim 13 Mar 2016 - 9:13, édité 1 fois
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par Kilmeny le Dim 13 Mar 2016 - 9:06
Essaye de te rapprocher avec l'académie de Clermont. Ce serait déjà plus près et cela doit être accessible.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
Philo
Niveau 2

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par Philo le Dim 13 Mar 2016 - 9:10
Si on change de voeu, je suppose que l'on perd tous les points de bonification pour voeu préférentiel. Dans mon cas, plus de 200 points...Rien ne dit que d'autres académies comme Clermont ou Poitiers seraient facilement accessibles. Mais je vais étudier la question.
avatar
amour
Expert

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par amour le Dim 13 Mar 2016 - 10:46
Oui, enfin, je n'ai rien contre Clermont, ni contre Poitiers, mais pense aussi à ta vie Philo. Je me doute que c'est une priorité pour toi, mais ce n'est pas parce que le système est mal fichu que tu dois, toi, renoncer à tout. Outre que Clermont ou Poitiers seraient peut-être loin aussi de ton parent. C'est dommage à dire, mais contacter le médecin traitant de ton parent serait sans doute, en urgence, la solution la plus simple. Tu n'as pas enseigné 5 ni même dix ans, mais bien plus et avec une mobilité qui a servi à tous. Je ne vois aucune raison à ce que tu sacrifies ton confort de vie ou celui de ton parent à une institution à laquelle tu as beaucoup donné, et qui ne le reconnaît en rien aujourd'hui. chevalier
Philo
Niveau 2

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par Philo le Dim 13 Mar 2016 - 12:01
J'avoue que me réinstaller pour deux ou trois ans  dans une région que je ne connais pas du tout et pas si proche que ça (Clermont ou Poitiers) ne m'inspire pas des masses. C'est pourquoi je me donne encore un an (d'espoir?).  Le statu quo est encore supportable (bahut et collègues sympas, situation pour l'instant gérable).  Et j'évite de penser à une situation d'urgence...
avatar
gnafron2004
Sage

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par gnafron2004 le Dim 13 Mar 2016 - 12:07
Si tu arrives à passer à l'inter, ça ira un peu mieux à l'intra, Bordeaux bonifie l'ancienneté. Profites des mois qui viennent pour trouver toutes les possibilités. Bon courage! fleurs
Philo
Niveau 2

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par Philo le Dim 13 Mar 2016 - 12:08
Merci
avatar
GreenCpe
Niveau 6

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par GreenCpe le Dim 13 Mar 2016 - 16:50
@Will.T a écrit:
@jypsie a écrit:
Tous les syndicats sont bien frileux par rapport à ce thème, je crois qu'il ne faut rien n'en attendre.
C'est normal, ça touche moins de monde, ça ne rapporte rien de s'en occuper.
Et puis c'est un principe des shadocks :
"Pour qu'il ait le moins de mécontents possible il faut toujours taper sur les mêmes."



Les célibataires ne doivent en aucun cas se syndiquer !  Cette explication est aberrante ! On leur demande de représenter l'intérêt général de tout le monde et ils font dans la discrimination pour avoir le plus grand nombre de satisfaits ? c'est vraiment dégueulasse ! furieux furieux furieux woohoo woohoo woohoo woohoo :gratte:
avatar
Cicyle
Sage

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par Cicyle le Dim 13 Mar 2016 - 17:11
Et concrètement, tu proposes quoi comme système ?
Parce qu'enlever des bonifications pour RC, je veux bien, mais du coup, des couples se retrouveront séparés pendant encore plus longtemps ?
Et pour avoir vécu la situation en tant que célibataire et en tant que pacsée, je garantis mille fois qu'il est bien moins dur de s'éloigner quand on est célibataire.
Même si je reconnais que c'est anormal que dans certaines matières, un célibataire n'ait aucun espoir de rentrer chez lui…
Ce débat a déjà eu lieu mille fois sur ce forum. Et franchement, si tu as une solution concrète, vas-y…
Personnellement, je pense que le mouvement en 1 temps permettrait de limiter un peu ce phénomène : en demandant un poste peu convoité dans l'académie de ses rêves, on peut se rapprocher avec peu de points.
avatar
gnafron2004
Sage

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par gnafron2004 le Dim 13 Mar 2016 - 17:19
Une idée a été donnée plus haut: attribuer des points pour ascendants.
Sinon, moi je milite pour un retour à un mouvement national, c'était bien plus fluide.
avatar
Variations Goldberg
Niveau 2

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par Variations Goldberg le Dim 13 Mar 2016 - 17:23
@Himpy a écrit:L'EN ne favorise pas les couples, mais les situations où les deux conjoints travaillent... ce qui risque d'être de plus en plus rare.

Chez les moins de trente ans, c'est déjà une réalité!

Dans le Sud certains jeunes qui bossent en CDI -chose rare ici- commencent même à proposer de monnayer leur PACS ou encore mieux, leur mariage, à des jeunes fonctionnaires ne voulant/pouvant pas passer 10, 15, voire 20 ans dans le Nord. Je le sais car on m'a déjà proposé de payer pour ce genre de service rendu... :shock:

_________________
PS, That's Public Service! :

https://www.youtube.com/watch?v=D0bAL3aq98Q
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par Marcel Khrouchtchev le Dim 13 Mar 2016 - 17:27
Si vous croyez que tous les contrats présentés par les conjoints sont de vrais contrats... Il n'y a pas que les PACS qui sont sujets à caution à mon avis et je comprends le dégoût des célibataires qui respectent les règles.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par User5899 le Dim 13 Mar 2016 - 17:33
diabole a écrit:Il y a effectivement quelque chose de révoltant dans ce genre de situation. Mais je me demande s'il faut mettre ici en concurrence célibataires et conjoints.

le MEN a écrit:Mes parents sont âgés et malades. Puis-je bénéficier d'une priorité pour obtenir une mutation dans l'académie où ils habitent ?

Seule la situation du conjoint et de(s) enfant(s) est prise en compte. La situation médicale et/ou sociale des ascendants et plus largement des autres membres de la famille (sœurs, frères...) ne permet pas d'obtenir un traitement prioritaire de la demande.

C'est peut-être plutôt ça le problème à dénoncer : l'absence de prise en compte d'un lien générationnel qui ne descend pas.
Oui, surtout à une époque où les ascendants vivent de plus en plus longtemps (tant mieux) et où il devient donc légitime de vouloir s'occuper d'eux tout en menant une vie normale.
Je n'ai pas cherché à rejoindre ma région d'origine et je me suis "marié" avec quelqu'un ici, donc de toute façon... Mais je prends conscience en lisant ces posts de ces injustices, qui tiennent au fait qu'on peut désormais, via le PACS, passer devant tout le monde. Et maintenant que le mariage est ouvert à tous les types de couples et qu'il s'agit bien, dans notre pays laïque, d'un acte administratif, je me demande si le temps n'est pas venu d'exiger le mariage pour faire valoir un rapprochement de conjoints, en oubliant désormais les PACS et les unions libres. On m'objectera qu'il existe des mariages blancs ; certes, mais la procédure me paraît tout de même plus lourde et à contracter et à dissoudre. De toute façon, il faut arriver à faire en sorte que des profs ayant passé la quarantaine puissent muter là où ils le souhaitent et que des couples simplement mariés mais séparés ne soient pas considérés comme devant être plus choyés qu'un fils séparé de son père sénile, et j'en sais quelque chose, ayant passé près de cinq années dans les TGV avec un EDT sur trois jours pour rallier Marseille depuis la Franche Comté et m'occuper de mon paternel, après avoir perdu ma mère dix années auparavant sans avoir vraiment pu profiter d'elle selon mon souhait.
Et bien sûr, revenir à un mouvement national en un tour, mesure qui améliorerait des centaines de sorts chaque année sans, je pense, léser quiconque, et qui ne coûterait rien. Ce doit être pour ça qu'on n'en veut pas ? Il faut dire que les syndicats sont étrangement peu combatifs sur ces aspects.


Dernière édition par Cripure le Dim 13 Mar 2016 - 17:40, édité 2 fois
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par User5899 le Dim 13 Mar 2016 - 17:34
@Philo a écrit:J'avoue que me réinstaller pour deux ou trois ans  dans une région que je ne connais pas du tout et pas si proche que ça (Clermont ou Poitiers) ne m'inspire pas des masses. C'est pourquoi je me donne encore un an (d'espoir?).  Le statu quo est encore supportable (bahut et collègues sympas, situation pour l'instant gérable).  Et j'évite de penser à une situation d'urgence...
En cas d'urgence, il existe le congé de solidarité familiale. J'ai failli en avoir besoin, mais hélas, les choses ont fini plus brutalement qu'espéré... Il est de droit.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F17949
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par Marcel Khrouchtchev le Dim 13 Mar 2016 - 17:37
Cripure a écrit:
diabole a écrit:Il y a effectivement quelque chose de révoltant dans ce genre de situation. Mais je me demande s'il faut mettre ici en concurrence célibataires et conjoints.

le MEN a écrit:Mes parents sont âgés et malades. Puis-je bénéficier d'une priorité pour obtenir une mutation dans l'académie où ils habitent ?

Seule la situation du conjoint et de(s) enfant(s) est prise en compte. La situation médicale et/ou sociale des ascendants et plus largement des autres membres de la famille (sœurs, frères...) ne permet pas d'obtenir un traitement prioritaire de la demande.

C'est peut-être plutôt ça le problème à dénoncer : l'absence de prise en compte d'un lien générationnel qui ne descend pas.
Oui, surtout à une époque où les ascendants vivent de plus en plus longtemps (tant mieux) et où il devient donc légitime de vouloir s'occuper d'eux tout en menant une vie normale.
Je n'ai pas cherché à rejoindre ma région d'origine et je me suis "marié" avec quelqu'un ici, donc de toute façon... Mais je prends conscience en lisant ces posts de ces injustices, qui tiennent au fait qu'on peut désormais, via le PACS, passer devant tout le monde. Et maintenant que le mariage est ouvert à tous les types de couples et qu'il s'agit bien, dans notre pays laïque, d'un acte administratif, je me demande si le temps n'est pas venu d'exiger le mariage pour faire valoir un rapprochement de conjoints, en oubliant désormais les PACS et les unions libres. On m'objectera qu'il existe des mariages blancs ; certes, mais la procédure me paraît tout de même plus lourde et à contracter et à dissoudre. De toute façon, il faut arriver à faire en sorte que des profs ayant passé la quarantantaine puissent muter là où ils le souhaitent et que des couples simplement mariés mais séparés ne soient pas considérés comme devant être plus choyés qu'un fils séparé de son père sénile, et j'en sais quelque chose, ayant passé près de cinq années dans les TGV avec un EDT sur trois jours pour rallier Marseille depuis la Franche Comté et m'occuper de mon paternel, après avoir perdu ma mère dix années auparavant sans avoir vraiment pu profiter d'elle selon mon souhait.
Et bien sûr, revenir à un mouvement national en un tour, mesure qui améliorerait des centaines de sorts chaque année sans, je pense, léser quiconque, et qui ne coûterait rien. Ce doit être pour ça qu'on n'en veut pas ? Il faut dire que les syndicats sont étrangement peu combattifs sur ces aspects.

Entièrement d'accord! veneration

Spoiler:
Sauf pour "combattifs", je me refuse à appliquer la réforme orthographique de 1990.
avatar
Will.T
Prophète

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par Will.T le Dim 13 Mar 2016 - 17:37
@Cicyle a écrit:Et concrètement, tu proposes quoi comme système ?

Un système plus équilibré, ou un système où l'état ne s'occupe pas de qui couche avec qui pour lui donner un poste...

Pour parler de ce que je connais le mieux (moi) :

Il y a 2 ans, une collègue TZR sur la même zone que moi (mais avec moins d'ancienneté) dont le mari était lui aussi sur cette zone à obtenu un poste dans une ville de la zone limitrophe grace à de points de rapprochement de conjoint.
Pour faire simple : les points de rapprochement de conjoints lui ont permis d'obtenir un poste fixe plus loin que là où elle pouvait bosser en étant TZR, c'est un beau rapprochement ça...
L'année d'après, un poste est créé dans son bahut, ce qui a permis au mari de venir la rejoindre... et de me passer devant par la même occasion (enfin, là c'était vraiment un rapprochement de conjoint...

Deuxième exemple : l'an dernier, un jeune TZR, toujours sur la même zone que moi a obtenu un poste fixe dans un lycée de cette même zone grâce à ces points de rapprochement de conjoint. Je n'ai toujours pas compris en quoi il était plus rapproché de sa femme maintenant qu'avant... il a juste eu un poste fixe.

Donc, concrètement, si déjà les points de rapprochement de conjoint permettaient seulement de se rapprocher de son conjoint ce serait bien. Parce que si ton conjoint bosse/habite à Besançon par exemple. Ben, on te donne un poste de TZR Besançon et tu est rapproché de ton conjoint.

Là j'ai reçu les nouvelles règles du jeu 2016, je vais avoir autant de points qu'un TZR ayant 8 ans d'ancienneté, alors que j'en suis loin... ben tu vois, j'ai du mal à encaisser
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par User5899 le Dim 13 Mar 2016 - 17:38
grrrrrrr Razz

Et cette saleté de "correcteur" qui n'a pas souligné !!!
Neo suit la réforme orthographique !!

Non mais vraiment, on aura tout vu, ici furieux


Dernière édition par Cripure le Dim 13 Mar 2016 - 17:39, édité 1 fois
avatar
Cicyle
Sage

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par Cicyle le Dim 13 Mar 2016 - 17:39
@gnafron2004 a écrit:Une idée a été donnée plus haut: attribuer des points pour ascendants.
Sinon, moi je milite pour un retour à un mouvement national, c'était bien plus fluide.
Tout à fait d'accord sur le mouvement national (ce que j'entendais par "en 1 temps").
Quant aux points pour ascendants, ok, mais alors il faut le reconnaître dans les textes. Car les "situations sociales" sont la porte ouverte à tout…

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Si vous croyez que tous les contrats présentés par les conjoints sont de vrais contrats... Il n'y a pas que les PACS qui sont sujets à caution à mon avis et je comprends le dégoût des célibataires qui respectent les règles.
Si on fait un système avec barème, il faut le faire jusqu'au bout et appliquer les textes avec la plus grande rigueur : pour l'instant, pas de points pour ascendants (et je répète qu'en effet, il serait peut-être judicieux de changer les textes sur ce point) et vérification des PACS et contrats de travail (un petit coup de fil à l'entreprise lors de la 1ère année de séparation, au moins ?).
avatar
mafalda16
Modérateur

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par mafalda16 le Dim 13 Mar 2016 - 17:43
@Cicyle a écrit:Et concrètement, tu proposes quoi comme système ?
Parce qu'enlever des bonifications pour RC, je veux bien, mais du coup, des couples se retrouveront séparés pendant encore plus longtemps ?
Et pour avoir vécu la situation en tant que célibataire et en tant que pacsée, je garantis mille fois qu'il est bien moins dur de s'éloigner quand on est célibataire.
Même si je reconnais que c'est anormal que dans certaines matières, un célibataire n'ait aucun espoir de rentrer chez lui…
Ce débat a déjà eu lieu mille fois sur ce forum. Et franchement, si tu as une solution concrète, vas-y…
Personnellement, je pense que le mouvement en 1 temps permettrait de limiter un peu ce phénomène : en demandant un poste peu convoité dans l'académie de ses rêves, on peut se rapprocher avec peu de points.

Concrètement je crois que personne ne dit qu'il faut supprimer les bonifications de rapprochement de conjoints, seulement peut-être les rendre plus raisonnable par rapport aux autres.
Concrètement également on peut se demander pourquoi avoir décidé de plafonner la bonnif sur le voeux préférentiel à 100 points (au bout de 5 ans) ? Clairement au bout de 5 ans ce ne sont pas les couples qui en bénéficiaient... Alors concrètement qu'est ce que ça coutait de laisser ces bonnifs s'accumuler pour celui qui n'a pas d'autres moyens de cumuler des points?
Concrètement toujours, on peut aussi se demander pourquoi la bonnif de 20 points par année qui était accordée au TZR (et qui compensait un peu le statut pour le moins pénible) a elle aussi était supprimée à l'inter?
Concrètement, il y a des trucs qui me dépassent...
avatar
la schtroumpfette
Niveau 5

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par la schtroumpfette le Dim 13 Mar 2016 - 17:43
De toutes façons c'est le serpent qui se mord la queue: On plafonne les bonifications des célibataires, que vont-ils faire? Se pacser (c'est ce que le rectorat leur conseille). Donc ils auront autant de points qu'un vrai couple marié ou pacsé. Finalement on va tous se retrouver au même nombre de points, excepté que les vrais couples auront la rage de se faire passer devant par des faux couples.

Moi il y a un truc que je n'ai jamais compris: Pourquoi n'avons-nous pas de points pour nos académies d'origine? Je ne parle pas du vulgaire 0.1 qu'ils nous "offre si gracieusement". Quand on compare avec les corses (400points) ou les gens des DOM-TOM (1000points) ça fout le boules. Là on pourrait au moins nous offrir quelques points (400-500), certes cela ferait remonter les barèmes. Mais quand je vois mon académie d'origine (la Bretagne) et que les profs en fin de carrière veulent aller passer leur fin de carrière voir leur retraite là-bas alors que nous (jeunes profs) on ne pourra jamais rentrer ou presque (il faut 500points mini), ça fout aussi les boules.

_________________
"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrettent jamais" O. Wilde
"Le futur appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves" E. Roosevelt
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par User5899 le Dim 13 Mar 2016 - 17:46
Concrètement, les mesures prises vont commencer à fixer les gens dans leur académie, prélude à un recrutement régional, voire par établissement, sans mutations. Je suis certain que je verrai cela avant ma retraite. Nous sommes tellement gentils, nous les profs... Enfin, ça donnera peut-être la rage aux belles zâmes...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par User5899 le Dim 13 Mar 2016 - 17:47
@la schtroumpfette a écrit:Pourquoi n'avons-nous pas de points pour nos académies d'origine? Je ne parle pas du vulgaire 0.1 qu'ils nous "offre si gracieusement". Quand on compare avec les corses (400points) ou les gens des DOM-TOM (1000points) ça fout le boules.
Que quelqu'un qui s'en sent l'envie attaque l'Etat pour discrimination. Je suis sûr que ça pourrait passer, ce ne serait pas sa première condamnation...
avatar
Cicyle
Sage

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par Cicyle le Dim 13 Mar 2016 - 17:47
@Will.T a écrit:
@Cicyle a écrit:Et concrètement, tu proposes quoi comme système ?

Un système plus équilibré, ou un système où l'état ne s'occupe pas de qui couche avec qui pour lui donner un poste...

Pour parler de ce que je connais le mieux (moi) :

Il y a 2 ans, une collègue TZR sur la même zone que moi (mais avec moins d'ancienneté) dont le mari était lui aussi sur cette zone à obtenu un poste dans une ville de la zone limitrophe grace à de points de rapprochement de conjoint.
Pour faire simple : les points de rapprochement de conjoints lui ont permis d'obtenir un poste fixe plus loin que là où elle pouvait bosser en étant TZR, c'est un beau rapprochement ça...
L'année d'après, un poste est créé dans son bahut, ce qui a permis au mari de venir la rejoindre... et de me passer devant par la même occasion (enfin, là c'était vraiment un rapprochement de conjoint...

Deuxième exemple : l'an dernier, un jeune TZR, toujours sur la même zone que moi a obtenu un poste fixe dans un lycée de cette même zone grâce à ces points de rapprochement de conjoint. Je n'ai toujours pas compris en quoi il était plus rapproché de sa femme maintenant qu'avant... il a juste eu un poste fixe.

Donc, concrètement, si déjà les points de rapprochement de conjoint permettaient seulement de se rapprocher de son conjoint ce serait bien. Parce que si ton conjoint bosse/habite à Besançon par exemple. Ben, on te donne un poste de TZR Besançon et tu est rapproché de ton conjoint.

Là j'ai reçu les nouvelles règles du jeu 2016, je vais avoir autant de points qu'un TZR ayant 8 ans d'ancienneté, alors que j'en suis loin... ben tu vois, j'ai du mal à encaisser
Tu ne proposes rien de concret, là… Tu critiques le système en place, qui est certainement criticable.
Quant à ta partie en gras… C'est ahurissant… Il ne s'agit pas (seulement) de "coucher" avec quelqu'un, mais de se construire un avenir commun, quand on est en couple. Et encore heureux que le système reconnaisse un peu le fait qu'on soit en couple et qu'il faille se rapprocher, quand on est éloignés de 1000km. Et non, mon conjoint sans diplômes ne peut pas lâcher son CDI pour me rejoindre dans une région totalement sinistrée : il ne retrouverait jamais rien ! Et non, je ne compte pas le quitter pour faire ma vie en Picardie. Donc oui, heureusement que ma situation est un peu reconnue (et encore, ça ne me permet pas de revenir, dans ma matière).
Et je répète ce que j'ai dit plus haut, j'ai bien conscience que les couples sont très avantagés. Mais ça correspond à des situations humaines souvent très difficiles. Et le mouvement national faciliterait largement les choses.
Contenu sponsorisé

Re: Mutations : Etre prof et célibataire...

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum