Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Izambard
Neoprof expérimenté

Les Misérables en OI roman première L - Page 2 Empty Re: Les Misérables en OI roman première L

par Izambard Ven 1 Juil 2016 - 11:14
Ah d'accord, je pensais qu'il y avait une suite à votre parcours de lecture !
NLM76
NLM76
Grand sage

Les Misérables en OI roman première L - Page 2 Empty Re: Les Misérables en OI roman première L

par NLM76 Ven 1 Juil 2016 - 11:16
Je n'en ai pas encore eu le courage.

_________________
Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • https://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
doctor who
doctor who
Doyen

Les Misérables en OI roman première L - Page 2 Empty Re: Les Misérables en OI roman première L

par doctor who Ven 1 Juil 2016 - 17:36
J'ai compté : 1750 pages à 15 pages par jour, c'est 116 jours de lecture. Ça me paraît énorme.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
NLM76
NLM76
Grand sage

Les Misérables en OI roman première L - Page 2 Empty Re: Les Misérables en OI roman première L

par NLM76 Ven 1 Juil 2016 - 19:56
En fait, je les accompagne de septembre à décembre ou février, et après, ils font ce qu'ils veulent.

_________________
Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • https://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum