Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
John
John
Médiateur

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par John Lun 13 Juil - 11:54
Document réalisé par Abraxas.

Œuvres tombées à l’oral d’ET

Flaubert : Salammbô ; l’Education sentimentale ; Bouvard et Pécuchet.
Pierre Michon, Vies minuscules.
Maupassant, Une vie.
Rabelais, Gargantua ; Pantagruel.
Céline, Voyage au bout de la nuit.
Sartre, les Mouches.
Proust, À l’ombre des jeunes filles en fleurs ; Du côté de chez Swann.
Anthologie de la poésie baroque, de Jean Rousset : Marbeuf, « Et la mer et l’amour » ; Marbeuf, « Sur le bord sablonneux… » ; Malleville, « ce mobile coral… » ; Vauquelin des Yvetaux, « l’Amour de changer » ; D’Aubigné, Le Printemps (« Je vole haut »).
Balzac, la Peau de chagrin ; le Père Goriot.
Montesquieu, les Lettres persanes ; De l’esprit des lois.
Voltaire, Candide ; Lettres philosophiques.
Apollinaire, Alcools, « Marie », « l’Ermite »
Montaigne, Essais.
Hugo, les Contemplations ; les Misérables ; les Châtiments (« l’Expiation »)
Lamartine, les Méditations, « le Vallon ».
La Fontaine, Fables, « les Deux coqs », « la Laitière et le pot au lait », « la Besace », « le Vieux chat et la jeune souris » ; Contes, « l’Anneau de Hans Carvel ».
Anthologie des Poètes du XXème siècle : Jacques Roubaud, Senghor (« Femme noire », in Chants d’ombre) ; Luis Calaferte, Ragtime, « Londoniennes » ; Philippe Soupault, Westwego ; Michaux, Voyage en grande Garabagne, « Ailleurs »
Diderot, Salon de 1765 ; Jacques le fataliste ; le Paradoxe sur le comédien.
Nerval, Sylvie ; Les Chimères, « Vers dorés ».
Rousseau, Confessions.
Beaumarchais, le Barbier de Séville ; la Mère coupable.
Molière, Dom Juan ;
Eluard, Capitale de la douleur (« les Gertrude Hoffmann girls ») ; Corps mémorable (« Je t’ai imaginée »)
Baudelaire, les Fleurs du mal, « le Serpent qui danse », « les Métamorphoses du vampire », « Bohémiens en voyage », « Sed non satiata ».
Beckett, En attendant Godot.
Marivaux, la Dispute ; la Seconde surprise de l’amour ; le Jeu de l’amour et du hasard ; la Vie de Marianne ; la Fausse suivante.
Perrault, la Belle au bois dormant.
René Char, Fureur et mystère, « Evadné » ; Feuillets d’Hypnos.
Corneille, Horace ; Pertharite ; le Cid.
Racine, Bérénice ; Phèdre.
D’Aubigné, les Tragiques.
Giraudoux, la Guerre de Troie n’aura pas lieu.
Stendhal, le Rouge et le noir ; la Chartreuse de Parme.
Lesage, Gil Blas de Santillane.
Ronsard, Continuation des Amours (« Mignonne, leves-vous… »)
Breton, Nadja.
Zola, l’Assommoir.
Camus, la Chute.
Huysmans, À rebours.
Ponge, le Parti pris des choses, « le Cageot ».
Koltès, Dans la solitude des champs de coton.
Du Bellay, les Regrets.
Marguerite de Navarre, l’Heptaméron.
Saint-John Perse, Amers.
Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe.
Aragon, Aurélien ; le Roman inachevé.
Prévost, Manon Lescaut.
Scarron, le Roman comique.

Grammaire
« J’étais, mouvante, cette chaise de formica, et, vivant, ce cadavre. »
« Tout cela rend notre attention en face de l’être aimé trop tremblante pour qu’elle puisse obtenir de lui une image bien nette. »
« faisant rouler des cailloux sous ses pieds intrépides ».
« Frédéric se grisant par ses paroles, arrivait à croire ce qu’il disait. »
« Que ne le marquai-je un jour plus tôt ! »
« Comment vous regarder sans voir vos destinées / Fiancés de la terre et promis des douleurs »
« Aurélien n’aurait pas pu dire si elle était blonde ou brune. »
« Certes, je ne scay pas bien encores quelle elle est. »
« Il n’y eut pas jusqu’à frère Giroflée qui ne rendît service. »
« L’orgueil d’être aimé d’elle augmentait encore mon amour. »
« Si on cherche ensuite pourquoi les grands génies qui sont entrés dans ce corps ont fait quelquefois les mauvaises harangues… »
« Cybèle, qui les aime, augmente ses verdures, / Fait couler le rocher… »
« Dans cette douceur triste et qui nous engourdit j’ai aussi peur que toi. »
« Si ce modèle n’était que de sa hauteur, que son action serait faible et petite ! »
« Et ceux qui ont moins de substance, / De chair et de pois ennuieux, / Ont des esprits de belle essence / Qu’ils fouillent le secret des cieux. »
« Il s’imagine que c’est quelque Américaine qui y est représentée. »
« … se remuant en son harnais, comme quand on y sent quelque démangeaison, elle pria le Destin d’y fourrer la main. »
« Ici un mari qui aime sa femme est un homme qui n’a pas assez de mérite pour se faire aimer d’une autre. »
« Un maître ne demande à son valet que l’attention dans ce qu’il l’emploie. »
« Laissant derrière lui brûler Moscou fumant. »
« Premier qu’avoir le mal je cerche le remède. »
« … de sorte que c’est un plaisir de les regarder, sachant qu’elles sont fausses. »
« Vray est que ce peu plus est délicieux que le beaucoup de toutes autres. »
« L’élixir de ta bouche où l’amour se pavane. »
« Ce fut un assez beau spectacle, dans le siècle passé, de voir les efforts impuissants des Anglais pour établir parmi eux la démocratie. »
« Venez au milieu de nous, et nous vous donnerons de tout cela. »
« Tiens, dit-il, nous avons eu la même idée, celle d’inscrire notre nom dans nos couvre-chefs. »
« Et je sais la science / De perdre au fond d’un lit l’antique conscience. »
« Comme pour se préparer à un tel spectacle, il tira son mouchoir. »
« Je ne sais si ce ne fut point cette année que le comte d’Artois vint à Saint-Malo.
« S’il y reposait, je serais enterré n’importe où, au hasard de ma mort. »
« Qu’il rafraîchisse son visage à même la source sous les sables. »
« Tandis qu’au doigt tu l’auras, ce que tu crains point ne seras, point ne seras sans que le saches. »
« Il se pourrait bien faire que cet homme-là m’aimât comme un amant aime une maîtresse. »
« Je suis alé dans ce quartier que l’on nomme Whitechapel, pèlerinage de mon enfance… »
« Et un jour advint que, étant toute seule en une garde-robe, ce marchand y entre. »
« Devant la gravité du châtiment qui allait se préparer, le silence, la brouille, eussent été puérils. »
« … qui de la moindre suffocation font à coup sûr une maladie. »
« Voyez, madame, si on peut jamais badiner avec lui, sans qu’il abuse au même instant. »
« … Ne sont plus à mes yeux qu’une marque visible / Du feu dont le dedans est si fort allumé. »
« De beauté et de bonne mine, je l’en dispense. »
« Que vous importe ? »
« Ce qui lui sembla horrible, ce fut un cheval tout sanglant. »
« Tu la vois jusqu’au ciel s’eslever bien souvent. »
« Comme si je vus avais dmandé la pire chose qui soit. »
« Chat et vieux, pardonner ? Cela n’arrive guère. »
« … était-il écrit sur les lettres d’invitation semblables à celles des enterrements. »
« s’enquêtant quels gens savants étaient pour lors en la ville et quels vins on y buvait. »
« Afin que ses serments ne l’obligeassent pas. »
« Mais quoiqu’il vît un tableau capable d’attendrir l’âme la plus dure, bien loin d’apparaître touché, il éleva la voix. »
« À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. »
« Même pour une aventure de dix minutes, j’aurais renié père et mère. »
« C’est cette circulation ouatée d’animaux et d’insectes tirant mille traits sur l’écorce tendre de la nuit. »
« Il semblait que cette masse fût devenue monstre et n’eût qu’une âme. »
« Avant que le destin jaloux ne te réduise en cendres pour nourrir les racines de la vie. »
« N’auriez-vous pas dormi en rêvant que vous ne dormiez point ? »
« Et ce disant, pleurait comme une vache. »
« Hier en vous couchant vous me fîtes promesse / D’être plus tôt que moi ce matin éveillée. »
On aurait pu croire qu’ils étaient là tout près. »
« Pour qu’il fût en état de rien observer hors lui-même. »
« Et bientôt, Paris disparaissant, il poussa un grand soupir. »
« Je vis approcher le moment où elle nous flatterait de la main comme deux bêtes sympathiques. »
« Il serait dément d’entreprendre une guerre sans l’avoir. »
« À moins que Godot ne vienne. »
« Ce qu’il est de cruel, et d’horrible, et d’affreux / L’est bien moins que l’honneur qu’on nous fait à tous deux. »
« Celuy qui craint les eaux, qu’il demeure au rivage. »
« Conformément à la loi qui protège une passion essentiellement imposable… »
« Si de raison ma tête s’éclairait, je ne serais qu’un homme qui a tort. »
« Cet essai me fit connaître ce que je valais réellement. »
« Faut-il vous avoir vu pendre sans que je sache pourquoi ! »
« Sais-je où s’en iront tes cheveux crépus ».
« Il n’est rien qui n’ait sa mélancolie ».
« Prêtez-moi seulement, vallons de mon enfance, Un asile d’un jour pour attendre la mort. »
« Où du sang des Dieux mêmes on vit le Xanthe teint. »
« Il était, quand je l’eus, de grosseur raisonnable. »
« Le monde m’étouffera avant qu’elle ne s’efface. »
« Mais voilà-t-il pas que vous pleurez ! »
« En lui demandant ce baiser, je ne pus m’empêcher de lui presser la main. »
« Cette personne si dédaigneuse daigna me jeter un second regard qui valait le premier. »
« Que voulez-vous, Monseigneur, c’est la misère. »
« Je ne saurais disputer si l’on ne m’interrompt. »
« Jupin les renvoya s’étant censurés tous, du reste contents d’eux. »
« À celui qui t’avoue, ou bien qui te renonce, / Porte l’heur u malheur l’arrêt que je prononce. »
« Et que le jour finisse / Sans que jamais Titus puisse voir Bérénice. »
« Vous me montrez les mouvements de la lumière ».
« Je crois bire un vin de Bohème amer et vainqueur. »
« Etant donné l’existence telle qu’elle jaillit des récents travaux publics de Poinçon et Wattmann… »
« Je ne voudrais pas que vous fussiez autrement… »
« Elle pourrait bien être la raison suffisante du jeune Candide, qui pouvait aussi être la sienne. »
« Et le hais d’autant plus que je vois moins de jour / À détruire un vainqueur qui règne avec amour. »
« Il résolut de voir sur le champ ce qu’il en était. »
« Le vent) veut que chaque part de toi que je retienne soit étendue à un pays d’âge affamé et de larmier géant. »
« Et comme un œil naissant, couvert par ses paupières, Un pur esprit s’accroît sous l’écorce des pierres. »
« Tu as donc été amoureux ? » « Si je l’ai été ! »
« à moi qu’elle sait qui n’ai rien. »
« Qu’est-ce qu’il coûte d’y regarder ? »


Dernière édition par John le Lun 13 Juil - 22:04, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Invité
Invité

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par Invité Lun 13 Juil - 12:00
Merci John ! Je n'en reviens pas que l'on donne Pertharite de Corneille ! Amusant.
Daphné
Daphné
Demi-dieu

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par Daphné Lun 13 Juil - 12:01
Merci John !
John
John
Médiateur

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par John Lun 13 Juil - 12:03
Je n'en reviens pas que l'on donne Pertharite de Corneille ! Amusant.

Pense à la première réaction de celui ou celle qui est tombé(e) sur Malleville...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Invité
Invité

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par Invité Lun 13 Juil - 12:08
De mon temps, au Capes, ils avaient osé donner un poème de Marc Papillon de Lasphrise (XVIe).

Je constate que le jury n'a pas récidivé ! Razz
John
John
Médiateur

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par John Lun 13 Juil - 12:13
Oh je l'ai déjà vu dans les rapports !

Déjà Vauquelin des Yvetaux, c'est très chic à caser dans une soirée mondaine (encore que, maintenant, ce serait plutôt le fait de connaître la nièce de Paris Hilton).

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Circé
Circé
Expert

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par Circé Lun 13 Juil - 16:21
@John a écrit: Déjà Vauquelin des Yvetaux, c'est très chic à caser dans une soirée mondaine (encore que, maintenant, ce serait plutôt le fait de connaître la nièce de Paris Hilton).

mdr
Golou
Golou
Neoprof expérimenté

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par Golou Lun 13 Juil - 16:33
quelqu'un sait comment s'appelle le poéte qui écrit avec des chiffres affraid dans un poème. J'avais ça en première année! je me souviens maintenant, j'ai donc pris ce qu'il y avait en face.

_________________
mon recueil de poèmes

ma petite autobio
Aurelien
Aurelien
Niveau 4

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par Aurelien Lun 13 Juil - 16:54
Jacques Roubaud dans ses recueils comme les vingt sonnets de "la forme d'une ville change plus vite hélas que le coeurs des humains".. ou peut être dans "epsilon"
Golou
Golou
Neoprof expérimenté

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par Golou Lun 13 Juil - 16:59
merci aurélien il me semble bien que c'était lui. Je vais essayer de trouver le poème en question... une chose est sûre c'est que je n'y avais strictement rien compris.

PS: tu veux pas choisir un avatar?

_________________
mon recueil de poèmes

ma petite autobio
Golou
Golou
Neoprof expérimenté

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par Golou Lun 13 Juil - 17:30
bon ben je trouve pas sur le net. Je chercherais en bibliothèque lecteur

_________________
mon recueil de poèmes

ma petite autobio
John
John
Médiateur

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par John Lun 13 Juil - 21:49
le poéte qui écrit avec des chiffres

Quatre-ine de Pi-san ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Invité
Invité

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par Invité Lun 13 Juil - 21:59
Je pense que Goloumine parle du "Sonnet. Avec la manière de s'en servir", extrait des Amours jaunes, de Tristan Corbière... très souvent donné au Capes.
lulucastagnette
lulucastagnette
Guide spirituel

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par lulucastagnette Mar 14 Juil - 11:19
Oui, voilà !!!!
J'avais le choix entre Marivaux et Tristan Corbière (je l'avais complètement oublié, celui-là...)...
C'est grave, docteur, de ne plus se rappeler ce genre de choses ? annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury 3795679266
Golou
Golou
Neoprof expérimenté

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par Golou Mar 14 Juil - 11:29
CampusStellae a écrit:Je pense que Goloumine parle du "Sonnet. Avec la manière de s'en servir", extrait des Amours jaunes, de Tristan Corbière... très souvent donné au Capes.

oui c'est ça.......!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

_________________
mon recueil de poèmes

ma petite autobio
Golou
Golou
Neoprof expérimenté

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par Golou Mar 14 Juil - 11:30
Réglons notre papier et formons bien nos lettres :

Vers filés à la main et d'un pied uniforme,
Emboîtant bien le pas, par quatre en peloton ;
Qu'en marquant la césure, un des quatre s'endorme...
Ça peut dormir debout comme soldats de plomb.

Sur le railway du Pinde est la ligne, la forme ;
Aux fils du télégraphe : - on en suit quatre, en long ;
A chaque pieu, la rime - exemple : chloroforme.
- Chaque vers est un fil, et la rime un jalon.

- Télégramme sacré - 20 mots. - Vite à mon aide...
(Sonnet - c'est un sonnet -) O Muse d'Archiméde !
- La preuve d'un sonnet est par l'addition :

- Je pose 4 et 4 = 8 ! Alors je procède,
En posant 3 et 3 ! - Tenons Pégase raide :
" O lyre ! O délire ! O... " - Sonnet - Attention !

_________________
mon recueil de poèmes

ma petite autobio
avatar
Invité
Invité

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par Invité Mar 14 Juil - 11:36
Classique... mais je sais qu'il décontenance toujours les candidats au Capes.
Pourtant très facile à expliquer, je t'assure !
Golou
Golou
Neoprof expérimenté

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par Golou Mar 14 Juil - 11:46
CampusStellae a écrit:Classique... mais je sais qu'il décontenance toujours les candidats au Capes.
Pourtant très facile à expliquer, je t'assure !

je crois que c'est psychologique mais quand j'ai vu les chiffres et que je ne connaissais pas l'auteur j'ai pas hésité une seconde!

_________________
mon recueil de poèmes

ma petite autobio
avatar
Invité
Invité

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par Invité Mar 14 Juil - 11:50
Quand je préparais le Capes, une semaine avant l'oral, mes profs de fac m'ont fait expliquer ce poème. Ils m'avaient avertie : "il tombe souvent !"...

Donc j'étais armée !
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par Reine Margot Mar 14 Juil - 12:13
Ouh là, je ne connaissais pas et heureusement que je suis tombée sur Céline...faut dire que moi et la poésie...

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
blanche
blanche
Érudit

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par blanche Mar 14 Juil - 12:34
Et comment l'expliquez-vous???
avatar
Invité
Invité

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par Invité Mar 14 Juil - 12:47
@blanche a écrit:Et comment l'expliquez-vous???

C'est bien plus simple à expliquer que n'importe quel texte classique, dans la mesure où il s'agit d'une parodie. Je pense qu'on peut parler de caricature pédagogique d'un sonnet à la manière parnasienne (contre Verlaine, assez clairement, en plus de l'autodérision du poète). Corbière raille les parnassiens, dont les poèmes ne tiennent debout que par la forme figée (cf. "soldats de plomb" ; "20 mots" = "vain mots"...). Entre l'étude des jeux de mots et les curiosités de versification, il y a de quoi parler au moins 2h !!!
Et j'aurais conclu sur l'incongruité d'une conception de la poésie qui confond le lyrisme... avec la mécanique moderne !

Au Capes, ce genre de texte, c'est du petit lait pour le candidat !
Enfin bon... je laisse des spécialistes vous en parler plus savamment que moi (je suis médiéviste, et j'aime point la poésie !!! Razz !)
Golou
Golou
Neoprof expérimenté

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par Golou Mar 14 Juil - 14:39
CampusStellae a écrit:
@blanche a écrit:Et comment l'expliquez-vous???

C'est bien plus simple à expliquer que n'importe quel texte classique, dans la mesure où il s'agit d'une parodie. Je pense qu'on peut parler de caricature pédagogique d'un sonnet à la manière parnasienne (contre Verlaine, assez clairement, en plus de l'autodérision du poète). Corbière raille les parnassiens, dont les poèmes ne tiennent debout que par la forme figée (cf. "soldats de plomb" ; "20 mots" = "vain mots"...). Entre l'étude des jeux de mots et les curiosités de versification, il y a de quoi parler au moins 2h !!!
Et j'aurais conclu sur l'incongruité d'une conception de la poésie qui confond le lyrisme... avec la mécanique moderne !

Au Capes, ce genre de texte, c'est du petit lait pour le candidat !
Enfin bon... je laisse des spécialistes vous en parler plus savamment que moi (je suis médiéviste, et j'aime point la poésie !!! Razz !)

du p'tit lait? une corde pour me pendre ouais!

_________________
mon recueil de poèmes

ma petite autobio
Aurelien
Aurelien
Niveau 4

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par Aurelien Mar 14 Juil - 14:42
Le texte faisait partie du premier corpus 2002 des L
http://www.site-magister.com/sujets.htm#L
avatar
Invité
Invité

annales - Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury Empty Re: Annales Capes Explication/Grammaire 2009 par Abraxas membre du jury

par Invité Mar 14 Juil - 14:44
J'insiste : ce texte est une porte ouverte sur le 18/20.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum