Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
cathemis
cathemis
Niveau 10

Grec (ou latin) collège : étude d'un texte Empty Grec (ou latin) collège : étude d'un texte

par cathemis Sam 27 Aoû 2016 - 19:21
Faites-vous étudier des textes aux élèves (textes en langue ancienne ou en français) comme on peut le faire en français ?
J'ai du mal à faire de la grammaire et de la traduction, de la civilisation et en plus une étude de texte. En latin, c'est plus facile, mais en grec..
J'ai fait un chapitre JO, j'ai bien le texte de Pausanias sur Milon mais je ne vois pas trop ce qu'on pourrait en dire.

avatar
lilithcat
Niveau 1

Grec (ou latin) collège : étude d'un texte Empty Re: Grec (ou latin) collège : étude d'un texte

par lilithcat Lun 29 Aoû 2016 - 16:47
Bonjour Cathemis,

Je ne suis pas sûre de comprendre ta question; tu veux savoir si l'on peut faire un commentaire de texte en grec? Si c'est bien ta question, je crois que oui, on se prive autrement de beaucoup de choses. Sur les JO, par exemple, le texte de Lysias ([b]Discours Olympique[i] 1-2), qui présente Héraclès comme le fondateur des jeux, est intéressant à étudier. Les élèves arrivent à repérer pas mal de choses. On commence par se demander quelle est la nature du texte : les élèves repèrent en général "ὦ ἄνδρες", on cherche des indices sur les circonstances dans lesquelles le discours a été prononcé, le titre est éclairant même pour des débutants. Le nom d'Héraclès est assez vite identifié. Tu peux leur demander alors quelle image ils ont du personnage (attributs, force brute, mal contrôlée) et l'opposer à l'image de réconciliateur, de pacificateur qu'il a ici en repérant le préfixe συν. Tu peux travailler aussi sur l'idée de "bienveillance", sur l'opposition entre la "φιλία" évoquée à la fin et le vocabulaire de la violence au milieu du texte... Cela peut t'amener à aborder la trêve olympique, la question de l'unité du monde grec autour de ses croyances et traditions...

J'utilise aussi ce texte, sur l'interdiction faite aux femmes de participer:
[10,1] Φερενίκη τὸν υἱὸν ἦγεν ἐς Ὀλύμπια ἀθλεῖν. κωλυόντων δὲ αὐτὴν τῶν
Ἑλλανοδικῶν τὸν ἀγῶνα θεάσασθαι, παρελθοῦσα ἐδικαιολογήσατο πατέρα μὲν
Ὀλυμπιονίκην ἔχειν καὶ τρεῖς ἀδελφοὺς καὶ αὐτὴ παῖδα Ὀλυμπίων ἀγωνιστήν·
καὶ ἐξενίκησε τὸν δῆμον καὶ τὸν εἴργοντα νόμον τῆς θέας τὰς γυναῖκας,
καὶ ἐθεάσατο Ὀλύμπια.

PHERENICE ayant accompagné son fils, qui allait disputer le prix aux jeux
olympiques, se présenta pour les voir. Mais les Hellanodices lui en refusèrent
l'entrée. Alors s'avançant pour plaider sa cause, « Mon père, dit-elle, a remporté la
victoire dans ces jeux ; mes trois frères y ont été couronnés ; et voilà mon fils qui
vient suivre leurs traces. » Par ce discours, Phérénice gagna le peuple, et mérita qu'on
dérogeât, en sa faveur, à la loi qui interdisait aux femmes l'entrée au spectacle ; elle y
fut admise.

Trad. : Bon-Joseph DACIER, ELIEN, Histoires diverses. Paris, Delalain, 1827

Tu as bien de la chance de pouvoir enseigner encore le grec... Pour moi, c'est malheureusement fini.
Bonne fin de vacances
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum