Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Philippus magister
Philippus magister
Niveau 7

Université et études cinématographiques Empty Université et études cinématographiques

par Philippus magister Sam 5 Nov 2016 - 10:24
Bonjour à tous,
Ma fille, actuellement en terminale, veut s'inscrire en cinéma-audiovisuel pour l'an prochain; nous sommes en pleine réflexion et nous examinons à la loupe les formations et les établissements: université, écoles privées, classes prépas ou BTS; c'est difficile d'y voir clair. Elle souhaiterait s'initier à la pratique en même temps qu'à la théorie.
Est-ce que quelqu'un a des conseils? Pour les parents: est-ce que votre/vos enfant(s) ont suivi ce type de formation? J'aimerais avoir un avis et savoir s'il est possible, dans les facs, d'avoir "l'annuaire" des anciens, comme dans certaines grandes écoles.
Merci pour votre aide et vos conseils.
PF
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Université et études cinématographiques Empty Re: Université et études cinématographiques

par Rosanette Sam 5 Nov 2016 - 12:38
Ton enfant est-il en S ? La question a son importance dès lors qu'on considère le concours de Louis Lumière par exemple.

Pour le reste, mon conseil serait qu'il aille en prépa littéraire si ses résultats le permettent. Evidemment, certaines prépa ont une option ciné, mais le volet pratique sera inexistant. Dans l'absolu, certains de mes camarades en prépa louchaient sur les écoles de ciné sans faire cette fameuse option. La prépa offre un enseignement pluridisciplinaire qui donne une solide assise rédactionnelle et culturelle des plus utiles pour un concours comme la Fémis.

Et puis tout simplement, la prépa donne une ou deux années pour affiner son choix et tenter les écoles qui valent le coup dans la profession (et elles ne sont pas nombreuses). Voire changer d'avis (bah oui), ou tenter une école de commerce avec une voie domaines culturelles.

Partir bille en tête dans une école hors de prix après le bac, vu l'état de l'audiovisuel aujourd'hui, c'est du suicide, très honnêtement. Les formations à la fac ne sont pas forcément très performantes (et j'ai vu beaucoup d'étudiants en L3 à Paris se réorienter un peu dans l'urgence après échec aux concours).

Reste le BTS, où on peut véritablement réussir dans un métier technique (monteur, son), mais là clairement il ne faut pas trop compter sur le volet théorique, et les années de galère seront bien là. J'ai notamment l'exemple d'un ancien camarade de lycée qui en vit, mais ce fut dur, et surtout il avait suivi l'option audiovisuel au lycée, ce qui lui avait permis de maturer un peu son choix.
Ruthven
Ruthven
Monarque

Université et études cinématographiques Empty Re: Université et études cinématographiques

par Ruthven Sam 5 Nov 2016 - 13:57
La formation au lycée Guist'hau à Nantes (Cinésup) était excellente, il y a quelques années, je suppose que cela est toujours le cas :
http://guisthau.paysdelaloire.e-lyco.fr/le-superieur/cine-sup-/

Sinon voir aussi la possibilité d'intégrer l'INSAS à Bruxelles :
http://insas.be/entrer/entrer_en_bac/

Il y a un annuaire des anciens élèves :
http://insas.be/insas/diplomes/
inzilbeth
inzilbeth
Niveau 6

Université et études cinématographiques Empty Re: Université et études cinématographiques

par inzilbeth Sam 5 Nov 2016 - 14:12
@Rosanette a écrit:Ton enfant est-il en S ? La question a son importance dès lors qu'on considère le concours de Louis Lumière par exemple.

Pour le reste, mon conseil serait qu'il aille en prépa littéraire si ses résultats le permettent. Evidemment, certaines prépa ont une option ciné, mais le volet pratique sera inexistant. Dans l'absolu, certains de mes camarades en prépa louchaient sur les écoles de ciné sans faire cette fameuse option. La prépa offre un enseignement pluridisciplinaire qui donne une solide assise rédactionnelle et culturelle  des plus utiles pour un concours comme la Fémis.

Et puis tout simplement, la prépa donne une ou deux années pour affiner son choix et tenter les écoles qui valent le coup dans la profession (et elles ne sont pas nombreuses). Voire changer d'avis (bah oui), ou tenter une école de commerce avec une voie domaines culturelles.

Partir bille en tête dans une école hors de prix après le bac, vu l'état de l'audiovisuel aujourd'hui, c'est du suicide, très honnêtement. Les formations à la fac ne sont pas forcément très performantes (et j'ai vu beaucoup d'étudiants en L3 à Paris se réorienter un peu dans l'urgence après échec aux concours).

Reste le BTS, où on peut véritablement réussir dans un métier technique (monteur, son), mais là clairement il ne faut pas trop compter sur le volet théorique, et les années de galère seront bien là. J'ai notamment l'exemple d'un ancien camarade de lycée qui en vit, mais ce fut dur, et surtout il avait suivi l'option audiovisuel au lycée, ce qui lui avait permis de maturer un peu son choix.

+ 1000.

Le passage par une prépa littéraire permet de se donner plus de chances pour intégrer une école assez prestigieuse pour s'assurer de trouver un emploi dans ce domaine. Le concours d'entrée à la FEMIS par exemple est extrêmement sélectif. Les métiers du cinéma sont variés de l'assistant réalisateur, au monteur en passant par le recherchiste... ! Le temps de la réflexion lui sera toujours profitable et la formation lui permettra si besoin de basculer plus facilement de basculer vers des métiers de gestion de projet dans le culturel par exemple.

Bonne chance en tout cas !
avatar
BelaLugosi
Niveau 6

Université et études cinématographiques Empty Re: Université et études cinématographiques

par BelaLugosi Sam 5 Nov 2016 - 14:35
Je vais passer pour une rabat-joie, mais de tous les gens que j'ai connus qui ont fait une fac de cinéma ou une école de cinéma, je ne connais personne (à part un) qui a réussi dans ce domaine.

J'ai un pote qui a fait la Fémis il y a 10 ans. Il a réalisé un petit court métrage dont personne n'a parlé et puis plus rien.
J'ai des potes ayant fait des études de cinéma à Paris III : ils vivotent ou touchent les aides sociales ou se reconvertissent.
Je connais un seul mec, par amis interposés, qui est devenu enseignant de cinéma à la fac mais après un parcours brillantissime jusqu'en doctorat. C'est évidemment un cas isolé.

Si j'avais des enfants, je ne les encouragerais pas dans cette voie-là. Même les métiers techniques dans l'audiovisuel sont durs à trouver et payés des clopinettes...
Sei
Sei
Vénérable

Université et études cinématographiques Empty Re: Université et études cinématographiques

par Sei Sam 5 Nov 2016 - 14:55
Ah, bah pour contrecarrer Bela Lugosi, j'ai pas mal d'amis qui ont fait des études de cinéma et qui s'en sortent, sans forcément fouler le tapis rouge de Cannes. Ceux qui ont le plus de mal sont ceux qui veulent réaliser ou rien, faire du cinéma ou rien. J'ai beaucoup d'exemples de parcours différents, les chemins sont vraiment assez multiples. Il va sans dire que c'est plus difficile d'obtenir un salaire décent que si l'on se lance dans l'informatique, ou autres voies en vogue, mais si ta fille est vraiment motivée, elle trouvera son chemin. Et si elle se reconvertit, est-ce vraiment si grave ?

La pratique n'est pas inexistante en prépa littéraire option cinéma, même si, évidemment, ce n'est qu'une petite partie de l'iceberg de travail demandé en classe préparatoire et que cela n'équivaut pas la pratique en BTS et autres écoles préparatoires, tel le lycée Guist'hau, qui a été mentionné. Il me semble même qu'il y a une épreuve pratique à l'oral de l'ENS.
Pour ma part, je n'y ai pas appris grand chose en matière de lumière, son, pellicule, faute de matériel, mais j'y ai appris les rudiments de cadrage, j'ai appris énormément en montage, et j'ai pu réaliser trois courts-métrages, deux documentaires vraiment pas mal et une fiction un peu plus bancale (on est d'accord, avec le peu de moyens matériels, mais bon).
Plusieurs de mes camarades de prépa travaillent actuellement dans l'audiovisuel - scénariste (pour TF1 notamment), montage, production, assistant réalisateur... Et plusieurs mènent leurs projets personnels.

Si ta fille choisit un BTS, sache que le lycée Jacques Prévert à Boulogne était très recommandé et bien côté il y a encore quelques années, je suppose que ça n'a pas changé. Je connais pas mal de personnes qui sont passées par là, celles qui ont choisi de le suivre en alternance ont toutes un job (de simple technicien au cadreur et au monteur, à la télé le plus souvent, rarement au cinéma).

Je sais aussi que Besson a ouvert récemment sa propre école de cinéma, gratuite, et très axée sur la pratique. Les places y sont chères.

Les grandes écoles qui ont été citées (y compris l'INSAS) sont la voie la plus élitiste. Moins canonique, vraiment accès sur le cinéma d'auteur (je schématise un peu), mais également élitiste dans son genre, il y a Le Fresnoy dans le Nord de la France.

Enfin, Paris III est très théorique (j'y ai fait mon master). Plus pratique (à Paris), Nanterre, Paris X ou Saint-Denis, Paris VIII.
Johannes
Johannes
Niveau 1

Université et études cinématographiques Empty Re: Université et études cinématographiques

par Johannes Dim 6 Nov 2016 - 0:36
@Sei a écrit:Ah, bah pour contrecarrer Bela Lugosi, j'ai pas mal d'amis qui ont fait des études de cinéma et qui s'en sortent, sans forcément fouler le tapis rouge de Cannes.

Ahem, à l'inverse, attention; c'est loin d'être une preuve de réussite que de fouler tous les ans le tapis rouge à Cannes tu sais Wink.
Je connais pas mal de mecs loosers pour qui c'est le cas parce que, précisément, ils vivent dans l'apparence et parviennent à avoir leur "ticket" et louer un costard en faisant jouer leurs relations pour faire partie de l’événement.
Alors qu'en réalité, à 35 ans ils touchent le RSA et c'est encore leurs parents qui les aident à payer leur loyer. Neutral  (Après les avoir aidés, des années plus tôt, à payer leurs écoles de cinéma privées et supers chères) et qui n'ont jamais rien fait d'autre en dix ans que de réaliser un ou deux courts-métrages et fait un ou deux stages sur des petites ou moyennes productions...

Bref, ce n'est pas pour contredire le fond de ton propos, mais je réagissais sur ce point précis : méfions-nous des apparences! professeur

Après, je rejoins le premier conseil qui a été donné : la prépa littéraire (ou autre CPGE d'ailleurs), tout simplement car je pense que c'est pas mal de se faire une culture solide avant d'entrer dans le milieu du cinéma et je pense vraiment que ça peut faire la différence.
Le genre d'olibrius que je cite dans mon premier paragraphe n'ont même pas le baccalauréat (même pas le brevet des collèges à vrai dire...)
Philippus magister
Philippus magister
Niveau 7

Université et études cinématographiques Empty Re: Université et études cinématographiques

par Philippus magister Lun 7 Nov 2016 - 8:15
merci à vous tous d'avoir pris la peine et le temps de m'écrire; ça me fait plaisir et ça m'éclaire. Plusieurs témoignages se recoupent ici ou là, je vais réfléchir à tout ça. Si vous avez du nouveau ou s'il vous revient autre chose, je suis toujours preneur.
Cordialement,
PF
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Université et études cinématographiques Empty Re: Université et études cinématographiques

par Rosanette Lun 7 Nov 2016 - 9:12
S'il finit pat aller en prepa sans option ciné, dis-lui de ne surtout pas lâcher le cinéma, il faut qu'il se garde des moments pour consolider sa culture, voire être très occasionnellement figurant.

Le cinéma comme art a une place marginale dans les enseignements de cette filière, donc qu'il ne lâche pas la rampe. Que ça reste son loisir. Donc dans l'absolu viser des villes avec une bonne offre de ce point de vue.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum