Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
JeanJacques87
Niveau 1

Je perds la foi et le sens de mon métier Empty Je perds la foi et le sens de mon métier

par JeanJacques87 le Mer 14 Déc 2016 - 16:03
Prof depuis sept ans dans le secondaire en BP dans des établissements classés REP ou REP+, j'ai de plus en plus le sentiment que nous devenons des assistantes sociales ou des éduc spé plutôt que des enseignants. Le niveau est de plus en plus bas, et nous ne faisons plus que de la gestion de flux démographiques.

C'est lamentable que l'on nous fasse accepter de prendre la charge d'une éducation en friche des élèves. Si l'on considère que l'éducation est un droit, les en priver ferait sens. C'est tout de même aux parents de s'occuper du savoir être élémentaire de leurs enfants. Aujourd'hui, dans la plupart des établissements dans lesquels j'ai pu exercer, les conditions ne sont pas requises pour que l'enseignant puisse exercer son métier correctement. Nous obtenons parfois quelques victoires, mais elles sont très maigres au regard de l'investissement massif qu'elles demandent, et toujours fragiles.

Devant les incivilités permanentes d'élèves qui deviennent de plus en plus la norme, leurs stratégies toujours plus élaborées pour se défausser de leurs responsabilités et courcircuiter l'avancée du travail du groupe classe, je ressens une fatigue physique, psychique et existentielle de plus en plus profonde.

On observe que notre société est en grande demande d'ordre, cette demande est légitime à mon avis, mais elle risque d'être placée dans les mains les plus incompétentes et les plus dangereuses...
Osmie
Osmie
Grand sage

Je perds la foi et le sens de mon métier Empty Re: Je perds la foi et le sens de mon métier

par Osmie le Mer 14 Déc 2016 - 16:05
Bonjour à toi,

Peut-être pourrais-tu te présenter dans la partie du forum prévue à cet effet ? Smile
avatar
JeanJacques87
Niveau 1

Je perds la foi et le sens de mon métier Empty Re: Je perds la foi et le sens de mon métier

par JeanJacques87 le Mer 14 Déc 2016 - 16:53
Je n'ai pas grand chose de plus à dire à mon sujet.
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

Je perds la foi et le sens de mon métier Empty Re: Je perds la foi et le sens de mon métier

par Fesseur Pro le Mer 14 Déc 2016 - 17:36
@JeanJacques87 a écrit:Prof depuis sept ans dans le secondaire en BP dans des établissements classés REP ou REP+, j'ai de plus en plus le sentiment que nous devenons des assistantes sociales ou des éduc spé plutôt que des enseignants. Le niveau est de plus en plus bas, et nous ne faisons plus que de la gestion de flux démographiques.

C'est lamentable que l'on nous fasse accepter de prendre la charge d'une éducation en friche des élèves. Si l'on considère que l'éducation est un droit, les en priver ferait sens. C'est tout de même aux parents de s'occuper du savoir être élémentaire de leurs enfants. Aujourd'hui, dans la plupart des établissements dans lesquels j'ai pu exercer, les conditions ne sont pas requises pour que l'enseignant puisse exercer son métier correctement. Nous obtenons parfois quelques victoires, mais elles sont très maigres au regard de l'investissement massif qu'elles demandent, et toujours fragiles.

Devant les incivilités permanentes d'élèves qui deviennent de plus en plus la norme, leurs stratégies toujours plus élaborées pour se défausser de leurs responsabilités et courcircuiter l'avancée du travail du groupe classe, je ressens une fatigue physique, psychique et existentielle de plus en plus profonde.

On observe que notre société est en grande demande d'ordre, cette demande est légitime à mon avis, mais elle risque d'être placée dans les mains les plus incompétentes et les plus dangereuses...
On fait un métier formidable !

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
JeanJacques87
Niveau 1

Je perds la foi et le sens de mon métier Empty Re: Je perds la foi et le sens de mon métier

par JeanJacques87 le Mer 14 Déc 2016 - 18:08
Je ne supporte plus les élèves récalcitrants qu'on excuse en permanence, et ce système qui protège les nuls et les malfaisants au lieu d'aider ceux qui se sont battus pour obtenir des concours et se mettre au service des autres. Ça me fait vomir, toute cette hypocrisie.
Babsie
Babsie
Niveau 10

Je perds la foi et le sens de mon métier Empty Re: Je perds la foi et le sens de mon métier

par Babsie le Mer 14 Déc 2016 - 18:13
Tu peux peut-être songer à te reconvertir?
Parce que clairement, ça ne va pas s'améliorer sous peu.
avatar
JeanJacques87
Niveau 1

Je perds la foi et le sens de mon métier Empty Re: Je perds la foi et le sens de mon métier

par JeanJacques87 le Mer 14 Déc 2016 - 18:17
Je n'ai aucune idée des perspectives qui pourraient s'ouvrir à moi, et honnêtement, je ne me sens pas très capable de faire autre chose qu'enseigner. J'aimerais juste avoir affaire à des gens normaux, pas à des [modéré].


Message de la modération : Merci de garder sur le forum un vocabulaire qui ne soit pas dénigrant envers les élèves, même faibles et/ou pénibles.


Dernière édition par Thalia de G le Mer 14 Déc 2016 - 20:24, édité 3 fois (Raison : Merci de garder sur le forum un vocabulaire qui ne soit pas dénigrant envers les élèves, même faibles et/ou pénibles.)
gauvain31
gauvain31
Empereur

Je perds la foi et le sens de mon métier Empty Re: Je perds la foi et le sens de mon métier

par gauvain31 le Mer 14 Déc 2016 - 18:21
Ne t'inquiète pas, tu n'es pas le seul Jean-Jacques. La seule arme qui nous reste, c'est la parole.
gauvain31
gauvain31
Empereur

Je perds la foi et le sens de mon métier Empty Re: Je perds la foi et le sens de mon métier

par gauvain31 le Mer 14 Déc 2016 - 18:21
@JeanJacques87 a écrit:Je n'ai aucune idée des perspectives qui pourraient s'ouvrir à moi, et honnêtement, je ne me sens pas très capable de faire autre chose qu'enseigner. J'aimerais juste avoir affaire à des gens normaux, pas à des [modéré].

As-tu penser à changer carrément de région , d'être dans un lycée tranquille?
Babsie
Babsie
Niveau 10

Je perds la foi et le sens de mon métier Empty Re: Je perds la foi et le sens de mon métier

par Babsie le Mer 14 Déc 2016 - 18:28
@JeanJacques87 a écrit:Je n'ai aucune idée des perspectives qui pourraient s'ouvrir à moi, et honnêtement, je ne me sens pas très capable de faire autre chose qu'enseigner. J'aimerais juste avoir affaire à des gens normaux, pas à des [modéré].

Je comprends, mais je pense que tu saurais faire autre chose tout de même (le contraire me paraît peu crédible): tu ne peux pas trouver des formations (même des coaching!) pour rebondir?

Et le supérieur? C'est moins pire.
avatar
JeanJacques87
Niveau 1

Je perds la foi et le sens de mon métier Empty Re: Je perds la foi et le sens de mon métier

par JeanJacques87 le Mer 14 Déc 2016 - 18:30
@gauvain31 a écrit:Ne t'inquiète pas, tu n'es pas le seul Jean-Jacques. La seule arme qui nous reste, c'est la parole.

Mais quelle parole? Celle qui se perd en salle des profs, avec des collègues qui hochent du chef en silence par compassion ou vague solidarité, ou que d'autres ignaorent superbement avec leur "ah ben moi ça va très bien?"

Celle qui vous met à l'écart par la hiérarchie, qui vous juge soit trop sensible ou trop figé dans vos méthodes, parce que vous avez le malheur d'être sincère?

Franchement, la sincérité, l'aveu des difficultés à ne pas savoir gérer des parterres de sauvages, de [modéré] (appelons les choses par leur nom, diantre!) bien que cathartique, est surtout une source de problèmes sipplémentaires, dans cet univers éthéré de l'E.N.!

Nous sommes dans un univers professionel qui nous pousse au mensonge, à la médiocrité, à la flagornerie, à la dissimulation pour avoir la paix. C'est sans doute une évidence de le rappeler, mais moi, le rappel de cette évidence me libère.


Dernière édition par henriette le Mer 14 Déc 2016 - 19:57, édité 1 fois (Raison : Merci de garder sur le forum un vocabulaire qui ne soit pas dénigrant envers les élèves, même faibles et/ou pénibles.)
avatar
JeanJacques87
Niveau 1

Je perds la foi et le sens de mon métier Empty Re: Je perds la foi et le sens de mon métier

par JeanJacques87 le Mer 14 Déc 2016 - 18:36
J'ai une haine viscérale contre ces gens qui ne se rendent pas compte de la chance qu'ils ont d'avoir des gens concernés par leur instruction, qui jouissent de faire du mal. Un mépris total!
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

Je perds la foi et le sens de mon métier Empty Re: Je perds la foi et le sens de mon métier

par Philomène87 le Mer 14 Déc 2016 - 18:41
Les mots semblent écrits sous le coup de la colère. Je peux ressentir parfois la même chose face à des classes insolentes. Tes élèves sont vraiment infects ? Que se passe-t-il en classe ? Tu as quel type d'élèves ?
gauvain31
gauvain31
Empereur

Je perds la foi et le sens de mon métier Empty Re: Je perds la foi et le sens de mon métier

par gauvain31 le Mer 14 Déc 2016 - 18:51
Tout dépend du type d'établissment dans le quel tu es

la hiérarchie, qui vous juge soit trop sensible ou trop figé dans vos méthodes,

Si cette hiérarchie est le CDE, tu t'en fiches il n'a pas à se mêler de pédagogie
Si cette hiérarchie est l'IPR, tu lui demandes juste sur quelle étude scientifique se base-t-il pour dénigrer tes méthodes. S'il ne répond pas, c'est que tu n'as pas à te remettre en question; Les IPR sont juste là , comme des commerciaux en fait, pour te vendre un produit pédagogique conçu par les hautes sphères du MEN. Ils justifient leur salaire en te critiquant et en t'obligeant à appliquer des méthodes permettant de masquer la chute vertigineuse du niveau des élèves, pour masquer leur propre incompétence. N'hésite pas à demander à l'IPR une progression semaine après semaine et un exemple de séance parfaite avec le type d'élève que tu as. Généralement ils calent très vite et ça les calme.

Méprise-les.. Si tu estimes que la parole ne suffit pas il reste le mépris. C'est la dernière arme, l'ultime arme. C'est ce que je fais actuellement. Je ne participe pas à ce mensonge et à cette hypocrisie.Je sèche les conseils de classe de 3ème trimestre en collège quand j'ai du collège..... et les CDE savaient j'en suis sûr pourquoi. Aucun n'a reproché mes absences. C'est une forme élégante de mépris.

L'aveu de difficultés n'est pas source de problème dans un établissement qui fait son travail, c'est à dire lorsque les adultes de l'établissement assument leur autorité. C'est un problème dans les établissements laxistes. Tout dépend donc de l'établissement (en particulier de la démagogie politique du CDE), mais tous ne sont pas comme ça.
Je ne sais pas combien d'établissements tu as fait, mais je t'assure que tous ne sont pas comme celui que tu décris
avatar
JeanJacques87
Niveau 1

Je perds la foi et le sens de mon métier Empty Re: Je perds la foi et le sens de mon métier

par JeanJacques87 le Mer 14 Déc 2016 - 19:00
C'est peu de dire que mes élèves sont infects.

J'enseigne dans un collège très défavorisé en REP+, plus de 90% des élèves sont éligibles aux critères boursiers. Peu ou pas de blancs, des noirs, arabes, srilankais, pakistanais, turcs... C'est une banlieue très pauvre, il est évident que ces élèves partent avec de très mauvaises cartes en mains, des déterminismes sociaux cruels.

Malgré tout ça, il y a tout de même une majorité silencieuse de gamins qui tentent de surnager, de s'en sortir avec les armes qui sont les leurs, leur persévérance, leur opiniatreté... Et qui subissent la loi d'un quart de [modéré] en classe, qui mettent tout en oeuvre pour que personne ne bosse.

Résultat des courses, il est difficile d'avancer à cause des perturbateurs qui demandent beaucoup d'énergie en termes de gestion, et leur influence est contaminante. Je dois très souvent, après avoir effectué graduellement toute les mises en garde, pratiquer des exclusions pour préserver le groupe classe, car il y a parmi ces gens des individus excessivement néfastes.

Pour ma part, je suis favorable à un assouplissement des expulsions, afin que les familles s'en chargent, car ce n'est pas du ressort de l'E.N. mais plutôt d'autres structures, sociales ou spécialisées, de prendre le relais. [modéré]

Je suis désolé de le dire, mais peut être faudrait il faire comprendre un peu mieux la notion de responsabilité individuelle aux gens plutôt que de les inciter à se départir des conséquences de leurs actes en leur trouvant des sempiternelles excuses, alors que c'est à la collectivité qu'incombe par la suite le devoir d'administrer leurs manquements divers.


Dernière édition par henriette le Mer 14 Déc 2016 - 19:59, édité 1 fois (Raison : insultes et propos contraires à la charte)
henriette
henriette
Médiateur

Je perds la foi et le sens de mon métier Empty Re: Je perds la foi et le sens de mon métier

par henriette le Mer 14 Déc 2016 - 20:01
Sujet verrouillé en attente d'une décision de la modération suite aux propos qui y ont été tenus.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum