Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Artysia
Vénérable

La formation des professeurs d'HG - Page 3 Empty Re: La formation des professeurs d'HG

par Artysia le Sam 31 Déc 2016 - 13:46
@Rendash a écrit:Trois questions au programme du CAPES d'histoire, pas possible de traiter quatre périodes ; il y a une alternance, maintenant. De toute façon, la périodisation est trop artificielle pour que ça ait un sens. Isis a raison, l'important est ce qui est fait avant le concours.

Le problème, c'est justement que les études qui précèdent ne sont plus forcément assez complètes, en tout cas du point de vue du secondaire. Je n'ai ainsi jamais abordé la Révolution, ni l'histoire grecque d'ailleurs (sauf en histoire de l'art), ni, plus étonnant, l'histoire du XXe siècle (sauf une UE d'histoire politique britannique qui couvrait en partie le XXe siècle). Quand pour couronner le tout 3 crédits sont consacrés à un "enseignement transversal", autrement dit à du rien, 3 autres au C2i2e consistant à se voir projeter des successions de diapos à trente lignes par diapo, usw, 6 crédits à un "module de pré-professionnalisation", et qu'un 18 à l'UE macramé permet de compenser un 6 à l'UE d'histoire médiévale, ça pique.

Si encore la formation incluait des mises au point disciplinaires pour compenser d'éventuelles lacunes, ça pourrait limiter les dégâts. Lyon III a mis ça en place par exemple, sous la forme de ces conférences du mercredi soir, qui sont en général de grande qualité. Mais ça reste léger, malgré tout. Faut bien laisser du temps aux stagiaires pour regarder des vidéos YouTube en guise de formation Rolling Eyes
Donc, la formation disciplinaire, on se la fabrique, peu à peu, sur le tas. Moi qui ai découvert la géographie en préparant le CAPES, je cravache depuis trois ans pour combler mes lacunes, tout en enquillant les lectures en histoire. Sans parler bien entendu des lectures plus directement liées à l'exercice de notre métier, telles que des ouvrages de psychologie, de philosophie, de didactique, etc.
Mais évidemment, ça demande infiniment de temps et d'énergie, et un investissement financier considérable
quand on habite un patelin dépourvu de bibliothèque. C'est l'une des principales raisons (la troisième, même) qui me poussent à cracher allègrement sur cette réforme et ses promoteurs, d'ailleurs, ainsi que sur tous ceux qui font mine de vouloir promouvoir d'inutiles et chronophages réunions telles que les "conseils école-collège". Ceux-là même qui viennent ensuite couiner pour qu'on leur "résume ceci" ou qu'on leur "explique cela", qu'ils "n'ont pas eu le temps de lire en détail" Laughing

Toute ressemblance avec des personnages ayant réellement existé n'aurait, bien évidemment, rien de fortuit.

Je suis tout à fait d'accord avec Rendash. L'histoire étant une discipline tellement vaste, nous ne pouvons en recevoir un enseignement exhaustif durant les études. Mais le fait qu'on nous demande de plus en plus de valider des UE qui nous demandent du temps et n'apportent pas grand chose à notre enseignement (le C2i2e... que de souvenirs, que de temps perdu), des UE qui ont un poids important pour la validation des diplômes est hallucinante.

Vous parlez beaucoup de la formation initiale mais je trouve que celle qui suit l'obtention du concours pour se mettre à niveau, à jour avec les nouveaux concepts, thèses, ... est très exigeante, déterminante pour notre travail et là dessus on est encore moins aidé.
Monarque
Monarque
Niveau 7

La formation des professeurs d'HG - Page 3 Empty Re: La formation des professeurs d'HG

par Monarque le Lun 2 Jan 2017 - 14:11
Je suis une "ancienne" version aussi: j'ai passé DEUG, Licence, Maîtrise et Master II. Je suis arrivée à la période de mutation.

"C'était mieux avant... lol" --->je prends un coup de vieux.... Wink

J'ai poursuivi en thèse. Forcément, j'étais à fond dans la Moderne et plus du tout dans les 4 périodes. Du coup, pendant ces années, j'ai bcp perdu de niveau dans le sens général du terme.
Heureusement, on apprend à chercher la bonne info car on y a été formé. J'aimerais retourner en fac voir l'évolution de l'architecture des UE.
Mais à l'époque déjà, les cours de Géo...une vaste blague...du coloriage à mon sens.

Pour le concours, c'était ma hantise, vu que j'ai quitté la fac, il y a un moment et qu'à part colorier et chercher ce qu'est une courbe de niveau, on ne faisait pas grand chose...

J'ai acheté quelques bouquins, lu pas mal d'articles, ce qui m'a permis de faire la différence. Si j'avais dû me contenter des cours de fac...misère....

Par ailleurs, on a tous nos spécialités....je vais être calée sur certains sujets et larguée sur d'autres, ...

Quant à l'espé, on nous apprend à faire un cours, mais la formation disciplinaire, c'est notre fac+ nos lectures et travail personnel.

Ps: Désolée, j'ai dû vérifier où étaient exactement les Comores...mais je ne me considère pas comme stupide, pour autant. Wink
zeprof
zeprof
Vénérable

La formation des professeurs d'HG - Page 3 Empty Re: La formation des professeurs d'HG

par zeprof le Lun 2 Jan 2017 - 14:48
c'est quand même inquiétant de se dire que des enseignants, supposés donc être des spécialistes de la matière, ne sont pas formés sur certaines périodes comme si c'était inutile...

moi, je suis une vieille, j'ai fait DEUG, Licence, Maitrise dans les années 90, j'ai été formée sur les 4 périodes de l'Histoire, il y avait aussi beaucoup de géo dans mon cursus (jusqu'en Licence en fait) mais même ainsi, il y a encore des trous béants dans ma formation...
j'apprends encore tous les jours...

on ne peut pas prétendre à l'exhaustivité certes, mais si volontairement on retire des enseignements... ça me fait peur pale

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."
Elaïna
Elaïna
Bon génie

La formation des professeurs d'HG - Page 3 Empty Re: La formation des professeurs d'HG

par Elaïna le Lun 2 Jan 2017 - 15:03
@Malaga a écrit:
@Hérodoute a écrit:A quand un formation histoire géo / EMC directement orientée vers les métiers de l'enseignement et donc en rapport direct avec les programmes ? dès la 1ere année de fac ?
Avec des profs de fac qui feraient approfondir les notions dans chaque période...
Avec des enseignants de primaire, de collège et de lycée qui viendraient assurer des cours à partir de pistes pédagogiques, de situations concrètes... (évidemment, ils auraient une décharge horaire hein...).
Un cursus de 4 à 5 ans pour ces étudiants => Alors que je suis très attaché au concours, je pense qu'on pourrait tout de même le virer si la formation comprenais aussi des stages obligatoires devant des élèves dès la 2e année.

Quand j'ai commencé la fac de géo, je ne pensais pas me diriger vers l'enseignement. J'y ai seulement réfléchi une fois arrivée en maîtrise. Et comme je fais partie des 10% (à vue de nez) des profs d'HG qui ont suivi un cursus universitaire en géo, je vais vous horrifier en disant que je n'ai fait de l'histoire qu'en première année de DEUG (de la contemporaine exclusivement). Je me forme donc toute seule depuis que j'enseigne et je déplore vivement qu'il n'y ait pas plus de formation purement disciplinaire comme celle que j'ai suivi au mémorial de la Shoah.

Quand j'ai commencé l'histoire, je ne pensais pas forcément non plus devenir professeur en lycée, vu qu'à la base je suivais la prépa chartes pour devenir conservatrice. Du coup j'ai eu une formation ultra-bétonnée en médiévale et moderne, je peux faire le singe savant qui a fait du latin sans dictionnaire, mais j'ai découvert la géographie pour la prépa agreg. J'y ai été longtemps assez nulle, d'ailleurs même si j'ai beaucoup aimé cet enseignement, notamment à l'institut de géographie. Idem pour l'antique et la contemporaine - bon, la contempo, c'est malheureusement resté non possumus. Evidemment, ça se compense en abondantes lectures, et en demandant de l'aide aux collègues (ne serait-ce que regarder comment font les autres sur la BDD, c'est très instructif).
Ce qui me désole, c'est qu'à chaque fois que j'ai demandé des formations disciplinaires, il n'y a jamais eu assez de place, par contre, pour me proposer un module "utiliser les TICE" ou "pratiquer la différenciation", là c'est bon, y'en a du module à la noix dispo. Alors certes la formation que je suis cette année est très bien, j'apprends plein de trucs, j'en suis très contente, mais par exemple une 'tite formation sur l'Afrique alors que j'ai pour la première fois des terminales générales et que je n'y connais rien, bah ça m'aurait bien plus aussi. Mais demande refusée.
Ellena
Ellena
Niveau 8

La formation des professeurs d'HG - Page 3 Empty Re: La formation des professeurs d'HG

par Ellena le Lun 2 Jan 2017 - 15:14
@zeprof a écrit:c'est quand même inquiétant de se dire que des enseignants, supposés donc être des spécialistes de la matière, ne sont pas formés sur certaines périodes comme si c'était inutile...

moi, je suis une vieille, j'ai fait DEUG, Licence, Maitrise dans les années 90, j'ai été formée sur les 4 périodes de l'Histoire, il y avait aussi beaucoup de géo dans mon cursus (jusqu'en Licence en fait) mais même ainsi, il y a encore des trous béants dans ma formation...
j'apprends encore tous les jours...

on ne peut pas prétendre à l'exhaustivité certes, mais si volontairement on retire des enseignements... ça me fait peur pale
Je suis dans la même situation, de la même génération et je partage les mêmes sentiments. Au début de ma carrière, j'avais honte de ces trous béants, maintenant, je prends plaisir à les combler au fur et à mesure...seule faute de formation continue digne de ce nom.
Elyas
Elyas
Empereur

La formation des professeurs d'HG - Page 3 Empty Re: La formation des professeurs d'HG

par Elyas le Lun 2 Jan 2017 - 15:17
@Elaïna a écrit:
@Malaga a écrit:
@Hérodoute a écrit:A quand un formation histoire géo / EMC directement orientée vers les métiers de l'enseignement et donc en rapport direct avec les programmes ? dès la 1ere année de fac ?
Avec des profs de fac qui feraient approfondir les notions dans chaque période...
Avec des enseignants de primaire, de collège et de lycée qui viendraient assurer des cours à partir de pistes pédagogiques, de situations concrètes... (évidemment, ils auraient une décharge horaire hein...).
Un cursus de 4 à 5 ans pour ces étudiants => Alors que je suis très attaché au concours, je pense qu'on pourrait tout de même le virer si la formation comprenais aussi des stages obligatoires devant des élèves dès la 2e année.

Quand j'ai commencé la fac de géo, je ne pensais pas me diriger vers l'enseignement. J'y ai seulement réfléchi une fois arrivée en maîtrise. Et comme je fais partie des 10% (à vue de nez) des profs d'HG qui ont suivi un cursus universitaire en géo, je vais vous horrifier en disant que je n'ai fait de l'histoire qu'en première année de DEUG (de la contemporaine exclusivement). Je me forme donc toute seule depuis que j'enseigne et je déplore vivement qu'il n'y ait pas plus de formation purement disciplinaire comme celle que j'ai suivi au mémorial de la Shoah.

Quand j'ai commencé l'histoire, je ne pensais pas forcément non plus devenir professeur en lycée, vu qu'à la base je suivais la prépa chartes pour devenir conservatrice. Du coup j'ai eu une formation ultra-bétonnée en médiévale et moderne, je peux faire le singe savant qui a fait du latin sans dictionnaire, mais j'ai découvert la géographie pour la prépa agreg.  J'y ai été longtemps assez nulle, d'ailleurs même si j'ai beaucoup aimé cet enseignement, notamment à l'institut de géographie. Idem pour l'antique et la contemporaine - bon, la contempo, c'est malheureusement resté non possumus. Evidemment, ça se compense en abondantes lectures, et en demandant de l'aide aux collègues (ne serait-ce que regarder comment font les autres sur la BDD, c'est très instructif).
Ce qui me désole, c'est qu'à chaque fois que j'ai demandé des formations disciplinaires, il n'y a jamais eu assez de place, par contre, pour me proposer un module "utiliser les TICE" ou "pratiquer la différenciation", là c'est bon, y'en a du module à la noix dispo. Alors certes la formation que je suis cette année est très bien, j'apprends plein de trucs, j'en suis très contente, mais par exemple une 'tite formation sur l'Afrique alors que j'ai pour la première fois des terminales générales et que je n'y connais rien, bah ça m'aurait bien plus aussi. Mais demande refusée.

Il y a une formation avec inscription individuelle pour l'Afrique dans notre Académie. Le souci est que la baisse des moyens alloués à la formation fait qu'elle ne peut être faite qu'une fois et donc, les places sont limitées (c'est 120 personnes pour ce stage ce qui est gigantesque mais encore insuffisant car nous sommes 3800 professeurs d'HG à Versailles). As-tu regardé le motif du refus sur Gaïa pour voir si c'est par manque de place ou autre chose (genre le cde) ?

De la même manière, il y a un stage sur l'Occident féodal dans notre Académie. 60 places seulement ont été autorisées.

Ces deux stages sont menées par des MCF de Nanterre-Paris Ouest et de l'Université de Cergy-Pontoise. Cependant, la formation disciplinaire en HG est puissante chez nous (plus de 50 formations disciplinaires). Dans d'autres Académies, ce ne sont que des formations sur public désigné ou des FIL.

EDIT : et tu vois, Elaïna, parmi ceux qui auront eu le stage que tu voulais, environ 10 à 30% ne viendront pas et ne préviendront pas alors que s'ils écrivaient à l'agent administratif en charge du dossier, on pourrait repêcher des gens qui ne l'ont pas eu et qui en ont besoin comme toi. Comme l'administration voit que les stages ne font pas le plein effectif des personnes convoquées, elle en joue pour changer les priorités.
Elaïna
Elaïna
Bon génie

La formation des professeurs d'HG - Page 3 Empty Re: La formation des professeurs d'HG

par Elaïna le Lun 2 Jan 2017 - 15:23
Elyas, d'après ce que j'ai compris, c'est un problème de manque de place.
Ce qui m'a gonflée c'est que j'ai reçu un mail qui me disait "bon, pour l'Afrique, c'est pas possible, mais si vous voulez on vous propose [j'ai oublié le truc, mais c'était pas intéressant du tout et absolument pas ce que j'avais demandé]". Bon, sur le coup, j'avais dit "allez, ok, on va dire ça, ça fera toujours plaisir à l'inspectrice qui m'a tapé sur les doigts l'an passé car je ne suivais pas de formation". Finalement on m'en a proposé une autre au sein de mon lycée, du coup j'ai annulé le truc tout pourri et je suis très contente d'avoir choisi celle de mon lycée (même si je suis toujours aussi nulle en cartes heuristiques, et pourtant je me suis entraînée pendant les vacances, promis ! Very Happy Very Happy Very Happy )

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
Douglas Colvin
Douglas Colvin
Neoprof expérimenté

La formation des professeurs d'HG - Page 3 Empty Re: La formation des professeurs d'HG

par Douglas Colvin le Mer 4 Jan 2017 - 17:18
Je ne sais plus qui ici avait réalisé une sorte de vademecum pour le jeune enseignant, notamment en ce qui concerne la gestion de la classe, mais je serais intéressé de l'avoir.

Merci d'avance.

Very Happy
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum