Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Camille B
Niveau 7

Le "délit d'ignorance" en classe - Page 3 Empty Re: Le "délit d'ignorance" en classe

par Camille B le Dim 23 Avr 2017 - 5:33
rrhho mais ça pourrait être une idée ça : Dire aux élèves : "Alors aujourd'hui dans la synthèse du cours un des exemples/chiffres est complétement bidon : à vous de trouver lequel. Allez vous avez le droit de sortir vos téléphones, le premier qui trouve a gagné !"
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Le "délit d'ignorance" en classe - Page 3 Empty Re: Le "délit d'ignorance" en classe

par Verdurette le Dim 23 Avr 2017 - 5:55
@Philomène87 a écrit: Pour des trucs anodins, je n'ai aucun scrupule de dire que je ne sais pas et que je vais chercher, mais quand j'étais stagiaire, ça m'arrivait devant mon tuteur et lors du debriefing il me faisait comprendre que c'était grave de ne pas savoir cela.

Je partage totalement les avis de tous ceux et celles qui se sont exprimés ici : on ne peut pas tout savoir, certains élèves se passionnent pour des sujets que nous connaissons peu, parfois hors de notre domaine de compétence, et il me semble aussi plus intelligent de dire qu'on ne sait pas, mais qu'on va chercher, vérifier etc ...

Ce qui m'a frappée, finalement, c'est ceci : QUI, dans cette histoire, en "faisant comprendre que c'est grave de ne pas savoir cela" s'affiche comme LE détenteur du savoir absolu ? Le possesseur de la doxa qui n'a pas besoin de se remettre en question ? Le "délit d'ignorance" en classe - Page 3 248604097


Babarette
Babarette
Vénérable

Le "délit d'ignorance" en classe - Page 3 Empty Re: Le "délit d'ignorance" en classe

par Babarette le Dim 23 Avr 2017 - 16:59
Je pense qu'il ne faut pas hésiter à dire qu'on ne sait pas quand, effectivement, on ne sait pas.
J'ai eu le soucis "inverse" je dirais, où je savais parfaitement que j'avais raison, mais que les élèves en face soutenaient qu'ils savaient mieux que moi. Par exemple, un jour où je faisais une comparaison entre le Cyrano de Rostand et le vrai, j'ai réalisé un tableau, où la case du milieu était consacrée aux "deux Cyrano": sans "s" bien sûr, c'est un nom propre. Hé bien une élève a affirmé que j'avais fait une faute et m'a empêché d'expliquer en hurlant de rire et en me pointant du doigt. Rolling Eyes
Certains élèves sont ravis de prendre leur professeur en défaut, ça leur donne le sentiment d'être intelligent et instruits, même quand ils sont illettrés et fiers de l'être.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Philomène87
Philomène87
Esprit éclairé

Le "délit d'ignorance" en classe - Page 3 Empty Re: Le "délit d'ignorance" en classe

par Philomène87 le Dim 23 Avr 2017 - 18:21
En fait c'est des trucs, dès qu'on s'intéresse un peu à la chose, on le sait, mais le problème c'est que pour certains chapitres, mes connaissances restent superficielles et du coup ça s'arrête à ce que doivent savoir les élèves. Puis j'en ai un qui commence à me demander "au fait c'était comment le nom du général qui... etc etc" (je comprends bien à la question posée que l'élève l'a connu mais a oublié le nom) et là je perds la face. Après le soir je lis un peu de trucs sur le sujet et ce nom revient plusieurs fois. Donc je me dis que si j'avais approfondi un peu... voilà.
Ou alors, des questions qui sortent un peu du sujet, mais qui restent de l'histoire quand même, donc des choses que je suis censée savoir.
Bref, ces derniers temps je n'ai pas eu trop ce problème, tout dépend du chapitre.
Poupoutch
Poupoutch
Modérateur

Le "délit d'ignorance" en classe - Page 3 Empty Re: Le "délit d'ignorance" en classe

par Poupoutch le Dim 23 Avr 2017 - 18:45
Je ne suis pas en histoire-géo, mais je pense que tu t'en demandes beaucoup trop. On ne peut pas être spécialiste de toutes les périodes, encore moins avec la géo et l'EMC en plus.
Pour la petite histoire, quand j'étais lycéenne, un des mes professeurs a soutenu deux heures durant que la capitale des Pays-Bas était La Haye, alors que j'avais gentiment levé la main pour lui dire que c'était Amsterdam. (puis levé les yeux au ciel à chaque fois qu'il répétait "La Haye", ce qui m'avait valu un sacré savon). Au cours suivant, il avait vérifié et j'ai eu des excuses publiques et la classe son explication... Il est vrai que, le parlement et le gouvernement étant à La Haye, l'erreur pouvait se comprendre. Je n'ai jamais autant apprécié un prof que celui-ci...

_________________
Lapin Émérite, celle qui Nage en Lisant ou Inversement, Dompteuse du fauve affamé et matutinal.

"Du bist umzingelt von Idioten
Lebendigen Toten
Sie riechen schon ganz schlecht
Du bist umgeben von Schwachmaten
Sie wissen nichts wie raten
Und haben trotzdem Recht ..."
Danska
Danska
Modérateur

Le "délit d'ignorance" en classe - Page 3 Empty Re: Le "délit d'ignorance" en classe

par Danska le Dim 23 Avr 2017 - 18:50
+ 1 ! Il faut aussi admettre que personne n'est parfait, nous pas plus que les autres. Maîtriser les notions au programme, c'est essentiel ; se planter sur des détails, ou faire des confusions de temps en temps, c'est normal, au sens statistique. On ne peut tout simplement pas parler pendant des heures, passer d'un thème à l'autre toute la journée, sans dire des âneries à un moment ou à un autre. Tant qu'on est capable de s'en apercevoir ou de le reconnaître, et de rectifier ensuite, il n'y a pas mort d'homme.
Elyas
Elyas
Empereur

Le "délit d'ignorance" en classe - Page 3 Empty Re: Le "délit d'ignorance" en classe

par Elyas le Dim 23 Avr 2017 - 18:54
@Philomène87 a écrit:En fait c'est des trucs, dès qu'on s'intéresse un peu à la chose, on le sait, mais le problème c'est que pour certains chapitres, mes connaissances restent superficielles et du coup ça s'arrête à ce que doivent savoir les élèves. Puis j'en ai un qui commence à me demander "au fait c'était comment le nom du général qui... etc etc" (je comprends bien à la question posée que l'élève l'a connu mais a oublié le nom) et là je perds la face. Après le soir je lis un peu de trucs sur le sujet et ce nom revient plusieurs fois. Donc je me dis que si j'avais approfondi un peu... voilà.
Ou alors, des questions qui sortent un peu du sujet, mais qui restent de l'histoire quand même, donc des choses que je suis censée savoir.
Bref, ces derniers temps je n'ai pas eu trop ce problème, tout dépend du chapitre.

Ne pas savoir quel général mena la conquête de la Bretagne en 43 n'est pas grave tant qu'on sait qu'elle a été envahie et quelles en ont été les caractéristiques et conséquences. Notre travail est d'apporter aux élèves une compréhension et une connaissance du temps et des espaces humains, autant dire qu'on a un champ titanesque de connaissances.
Au-delà de cela, ce que j'ai mis en gras est révélateur. Tu perdrais la face selon toi comme si ton rapport aux élèves ne dépendait que de cela, de la maîtrise de détails qu'aucun d'entre nous ne peut se vanter de tous maîtriser. C'est toi qui crois perdre la face et si tu le crois, ton corps doit le montrer et tes élèves peuvent en profiter. Alors, cesse un peu cela et saisis-toi du bon sens ! Tu ne pourras jamais tout maîtriser. En revanche, choisis bien ce que tu étudies pour éviter ce genre de choses tant que tu construiras ta confiance en toi sur tes qualités et capacités professionnelles. Ce que je vois principalement ici est quelqu'un qui manque de confiance en soi et qui multiplie les faits pour se persuader qu'elle n'est pas à sa place. C'est faux et tu le sais, finalement.
Bon courage !
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

Le "délit d'ignorance" en classe - Page 3 Empty Re: Le "délit d'ignorance" en classe

par Fesseur Pro le Dim 23 Avr 2017 - 19:02
@Poupoutch a écrit:Je ne suis pas en histoire-géo, mais je pense que tu t'en demandes beaucoup trop. On ne peut pas être spécialiste de toutes les périodes, encore moins avec la géo et l'EMC en plus.
Pour la petite histoire, quand j'étais lycéenne, un des mes professeurs a soutenu deux heures durant que la capitale des Pays-Bas était La Haye, alors que j'avais gentiment levé la main pour lui dire que c'était Amsterdam. (puis levé les yeux au ciel à chaque fois qu'il répétait "La Haye", ce qui m'avait valu un sacré savon). Au cours suivant, il avait vérifié et j'ai eu des excuses publiques et la classe son explication... Il est vrai que, le parlement et le gouvernement étant à La Haye, l'erreur pouvait se comprendre. Je n'ai jamais autant apprécié un prof que celui-ci...
Euh, pour un prof d'H/G, c'est moyen quand même.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
Philomène87
Philomène87
Esprit éclairé

Le "délit d'ignorance" en classe - Page 3 Empty Re: Le "délit d'ignorance" en classe

par Philomène87 le Dim 23 Avr 2017 - 19:30
Je me souviens de ma prof d'HG en 3e qui disait aussi que la capitale des PB était La Haye. Wink
Marcelle Duchamp
Marcelle Duchamp
Érudit

Le "délit d'ignorance" en classe - Page 3 Empty Re: Le "délit d'ignorance" en classe

par Marcelle Duchamp le Dim 23 Avr 2017 - 23:53
Moi ça ne me fait pas honte de ne pas tout savoir.
On est humain apres tout et je t'avoue que j'en ai même fait le terrain de jeu de mes 4emes cette année.
J'ai débuté l'année scolaire sur un travail autour de La Joconde et plutôt que de faire un cours magistral en hda dessus, j'avais choisi qu'ils me posent toutes les questions et les mythes entendus sur le tableau. J'avais prévenu que je n'avais peut être pas forcément les réponses mais que Ca me ferait un moyen de chercher et de parfaire ma culture. Ils ont adoré!
Et ça a tellement bien marché qu'au début de l'année 2017, il y avait un reportage sur Arte qui déconstruisait à nouveau tout ce qu'on disait sur La Joconde. Étant en arret pour grossesse, je leur avais envoyé un mail pour leur dire de le regarder en replay si le coeur leur en disait parce que ce que je savais sur l'œuvre avait ete remis en question. Certains m'ont répondu en disant qu'ils avaient adorés le reportage parce ça démontait tout ce que j'avais appris moi, puis ce que je leur avais transmis et que ça faisait un peu "enquête policière" dont on aurait jamais la fin (et j'enseigne ds un milieu rural assez défavorisé donc c'était pas gagné d'avance!)

_________________
Je m’excuse par avance des fautes d’accord, de grammaire, de syntaxe et de conjugaison que je peux laisser passer dans mes écrits. Je suis aphasique et je réapprends à écrire depuis 2 ans.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum