Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Sisyphe
Niveau 10

Inspection sur les Misérables - Page 4 Empty Re: Inspection sur les Misérables

par Sisyphe Mer 19 Mai 2021 - 14:46
Je commence par lire le texte puis je leur pose une question ouverte, comme celle de Cannelle, qui me va très bien "Du côté de quel personnage est Jean Valjean ?" Je ne pense pas que cette question face de difficultés (c'est une bonne classe). Mais ensuite, quand tout le monde s'est accordé à dire que Victor Hugo est du côté de Jean Valjean, je leur demande comment il le fait sentir au lecteur.
Alcyone
Alcyone
Habitué du forum

Inspection sur les Misérables - Page 4 Empty Re: Inspection sur les Misérables

par Alcyone Mer 19 Mai 2021 - 21:33
Ton déroulé de séance me paraît bien. Merci beaucoup d'avoir pris le temps de l'écrire.

Je suis d'accord avec A Tuin sur le choix d'une question ouverte, même si j'ai parfois des difficultés à le faire pour problématiser mes séances.

J'ajouterai peut-être simplement une étude stylistique du passage sur le vol : je fais percevoir aux élèves la parataxe, le récit du vol présenté par Hugo à la manière d'un fait divers trouvé dans un journal.
Dans ce passage, il n'y a pas de "jugement" du narrateur : c'est avec ce passage que je commence mon analyse de l'extrait (je reviens après coup sur tous les éléments biographiques du personnage qui entourent l'extrait). Cela permet aux élèves d'émettre en quelque sorte un jugement "objectif" sur le vol, d'exprimer leur ressenti. Ensuite, quand on lit le reste de l'extrait (les éléments biographiques, les accusations et le verdict) et que l'on repère la forte présence du narrateur, les élèves tempèrent leur jugement et trouvent des "circonstances atténuantes" à JV. On aborde aussi rapidement la question de la justice de "ce temps-là" que l'on développera ensuite avec l'affaire du suspect/accusé Champmathieu (branche de pommier dans la main d'un... émondeur ; des témoignages d'anciens forçats qui le reconnaissent ; on l'a déjà vu à Faverolles ; même âge et même taille que JV ; mêmes consonnances du nom ; la mine qui l'accuse). C'est à ce moment-là que l'on évoque la critique de la justice par Hugo. Pas avant car à mon sens il y a moins d'indices pour amener les élèves à le percevoir. En revanche, on fait le lien avec ce premier jugement qui envoie JV au bagne.

Bon courage pour ton inspection!
avatar
Sisyphe
Niveau 10

Inspection sur les Misérables - Page 4 Empty Re: Inspection sur les Misérables

par Sisyphe Mer 19 Mai 2021 - 22:20
C'est une bonne idée de commencer par la lecture des faits. Je vais réfléchir.
Jacq
Jacq
Monarque

Inspection sur les Misérables - Page 4 Empty Re: Inspection sur les Misérables

par Jacq Jeu 20 Mai 2021 - 14:42
Bouh....
Je ne vois nulle part apparaître Eponine. Mais je ne vais pas être rabat-joie, le travail est excellent.  J'ai traité le personnage de Jean Valjean assez souvent en CAP (à l'époque où nous avions de véritables programmes) et avec pas mal de similitudes. Donc je ne veux en rien critiquer ou même influencer quoi que ce soit, mais... où est Eponine ?

Les "héros" classiques, les personnages principaux, nous les connaissons, les "figures", nous les connaissons (les Fantine, Cosette, Gavroche etc.). Mais Eponine ? Il y a les grandes figures et pourtant derrière il y a un fantôme qui traverse toute l’œuvre (pas tout à fait du début et pas tout à fait à la fin), qui est derrière presque toutes les intrigues et c'est Eponine. Fantine n'est qu'une anecdote qui fait pleurer. Cosette nous attendrit. Gavroche le bon gamin des rues qui nous amuse et nous émeut à sa mort... mort bien moins tragique et romanesque que celle d'Eponine. Et pourtant on retient le gentil gavroche, la pauvre Fantine, l'adorable Cosette. On prend pitié du Petit-Gervais que l'on aime autant que l'on déteste les époux Thénardier ou que l'on admire Bienvenu... et Eponine ?  Pourtant c'est le personnage le plus tragique de ce roman.

Je n'ai plus la source (que j'avais mis longtemps à trouver), mais il avait été demandé à Victor Hugo qui était, parmi les personnages du roman, "LE Misérable" "des misérables" et il avait répondu  : "Eponine".
Avant de trouver cet article d'époque (que je ne retrouve pas ce jour) je m'étais toujours demandé si le prénom était simplement lié à la déesse Epona (explication logique que l'on trouve habituellement) ou le fait d'un choix de ce prénom par l'auteur pour le rapprocher de "éponyme".

J'avais envisagé, alors que nous avions en CAP un programme adéquat, d'étudier non plus le parcours de Jean Valjean mais celui d'Eponine. Mais son aspect fantomatique, à peine visible, à peine retenu, dans l’œuvre, me le rendait impossible. Comment comprendre l'histoire uniquement à travers ce personnage ? Et en plus elle est supposée être "la méchante qui tente de contrer l'amour" entre Neuneu de service et Neuneuse bis. D'ailleurs dans certaines adaptations Eponine est brune (la "méchante") et Cosette (la "gentille") est blonde.  Stéréotypes.

Les "grands" personnages des Misérables sont Eponine et Javert. Les héros sont les autres...

Je me pose la même question pour "Les Trois Mousquetaires", mais il est plus facile d'y répondre : outre le personnage d'Athos, qui ne serait rien sans Milady, quel est le personnage principal de l'auteur ? Dartagan ? Les deux rustres qui le suivent (en plus d'Athos) ? La nunuche Constance qui ne sert qu'à être assassinée par Milady ? Réponse : Milady sans qui le livre n'est rien.

Mais, Camarade, ne rien changer, ta séquence est très bonne.
A Tuin
A Tuin
Doyen

Inspection sur les Misérables - Page 4 Empty Re: Inspection sur les Misérables

par A Tuin Jeu 20 Mai 2021 - 14:51
Je suis pleinement d'accord avec toi Jacq ! J'adore ce personnage de Milady.
Alcyone
Alcyone
Habitué du forum

Inspection sur les Misérables - Page 4 Empty Re: Inspection sur les Misérables

par Alcyone Jeu 20 Mai 2021 - 16:00
Je n'ai pas évoqué Eponine ici puisque l'on évoque le vol du pain, mais, tout comme toi Jacq, j'adore ce personnage, à mon sens méprisé - et à tort - des versions abrégées de l'œuvre.
Delia
Delia
Expert spécialisé

Inspection sur les Misérables - Page 4 Empty Re: Inspection sur les Misérables

par Delia Jeu 20 Mai 2021 - 16:06
Note sur Eponine : Eponine est l'épouse dévouée de Julius Sabinus, un des chefs de la révolte gauloise contre Vespasien. Vaincu, Sabinus se fit passer pour mort et se réfugia dans une grotte où Eponine venait clandestinement le ravitailler.
Au bout de neuf ans, ils furent capturés. Julius fut exécuté... et son Eponine aussi pour citer une vieille chanson.

Révolte, clandestinité, fidélité en amour rapprochent les deux héroïnes.


Dernière édition par Delia le Mer 26 Mai 2021 - 16:22, édité 1 fois

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Expert

Inspection sur les Misérables - Page 4 Empty Re: Inspection sur les Misérables

par Pointàlaligne Jeu 20 Mai 2021 - 17:52
Jacq a écrit:

Les "grands" personnages des Misérables sont Eponine et Javert. Les héros sont les autres...

acl
avatar
Sisyphe
Niveau 10

Inspection sur les Misérables - Page 4 Empty Re: Inspection sur les Misérables

par Sisyphe Jeu 20 Mai 2021 - 20:06
Merci beaucoup Jacq !

J'ai quasiment terminé. J'ai suivi les conseils d'Alcyone et je commencerai par le fait divers seul. Ensuite la lecture complète. Cela me permet d'insister sur le mouvement du texte et de montrer que ce fait divers est pris en charge par l'écrivain qui lui donne de l'épaisseur par le récit des circonstances. Parce qu'en fait mon idée est de dire qu'à la société qui plaque sur le réel la forme inadéquate de la langue juridique et qui s’éloigne de l’homme se substitue la proximité de l’écrivain qui va s’intéresser à Jean Valjean, à tous les Jean Valjean, aux gens en écrivant pour eux, en disant le vrai, à la lettre. C’est le propre de la langue du poète.
Je commence en effet chaque séance par la phrase du jour qui est toujours issue du texte que nous étudions et me permet de souligner un nœud, ou d'étudier une figure de style et de revenir sur le cours de grammaire que j'aborde dans la même période (j'ai une progression de grammaire séparée). Cette fois c'est : « Quelle minute funèbre que celle où la société s’éloigne et consomme l’irréparable abandon d’un être pensant ! ». Le but est que les élèves remarquent l'exclamative et soient sensibilisés à la présence du narrateur dans le texte. Et j'y reviens en conclusion pour dire cette différence entre la société et l'écrivain. C'est, je l'espère, un moyen d'attirer leur attention sur la séquence suivante consacrée à la lecture des Misérables. Il ne s'agit pas seulement de lire une belle histoire. Il s'agit de suivre Hugo, d'écouter sa voix pour entendre celle du peuple.
J'ai aussi fait plus attention à la métonymie du bras. Tous les emplois qu'exerce Jean Valjean utilisent la force de ses bras. C'est le bras qui travaille et qui nourrit  qui doit voler pour nourrir. Et l'emploi du participe passé dans le fait divers est remarquable : " Il arriva à temps pour voir un bras passé à travers un trou fait d'un coup de poing dans la grille et dans la vitre. Le bras saisit un pain et l'emporta. Isabeau sortit en hâte; le voleur s'enfuyait à toutes jambes; Isabeau courut après lui et l'arrêta. Le voleur avait jeté le pain, mais il avait encore le bras ensanglanté." Hugo aurait pu écrire un infinitif. Mais le participe passé fige la scène. On a l'impression d'une photographie, d'un dessin de presse qui accompagnerait l'article, et qui lui aussi passe à côté du vrai car il ne voit que le bras, quand le romancier peut rendre à la scène son épaisseur par les circonstances. Le bras est ensuite ensanglanté. Pour moi, l'image est forte. C'est le bras levé de la révolte. Il éclaire la menace sourde des premières phrases du portrait " Somme toute, pourtant, c'était quelque chose d'assez endormi et d'assez insignifiant, en apparence du moins, que Jean Valjean. " Hugo nous avertit : il y a plus à comprendre chez Jean Valjean que cette apparence.

Il est magnifique ce texte. Il me donne envie d'arriver à ma prochaine séquence et de lire avec eux Les Misérables. Et je suis d'accord avec vous, Eponine est très intéressante mais je dois travailler avec l'édition abrégée de L'Ecole des loisirs fournie par le CDI. Elle apparaît peu. Mais c'est une idée tout de même... Et puis l'inspection sera passée (c'est mercredi 26). Je pourrai  faire ce que je veux...

En LP, tu pourrais faire un groupement de texte sur les personnages féminins présentés comme détestables ? Avec les heures ridicules qui me restaient l'an dernier, j'avais décidé de ne plus faire d'évaluation et de faire les cours qui m'intéressaient vraiment. Il y a toujours un moyen de dire que cela rentre quand même dans le programme.
Alcyone
Alcyone
Habitué du forum

Inspection sur les Misérables - Page 4 Empty Re: Inspection sur les Misérables

par Alcyone Ven 21 Mai 2021 - 11:29
Le bras du misérable : dans le procès de Champamthieu, on a deux expressions intéressantes : "l'hiver, on a si froid qu'on se bat les bras pour se réchauffer" et "les espèces d'affirmation qu'il semblait jeter au hasard devant lui, lui venaient comme des hoquets, et il ajoutait à chacune d'elles le geste d'un bûcheron qui fend du bois"

On peut opposer le bras du misérable à la main "de justice", à la main du lettré, du penseur. De l'aveu de Javert à l'arrestation de JV, en passant par le procès de Champmathieu, (dans ton édition, aux livres 6 à 8), on observe un motif de la main assez significatif :

- la feuille tombe des mains de M. Madeleine au nom de Jean Valjean ; Javert ne veut pas que M. Madeleine lui serre la main.

- M. Madeleine écrit de sa main son nom pour pouvoir passer la porte du tribunal ; il saisit et tourne le bouton de cuivre de la porte pour assister à l'audience ; les juges aux ongles rongés ; des portes noircies par les mains ; l'accusé = "nous tenons là dans notre main un bandit" ; l'accusation = "un vol de grand chemin à main armée" ; Champmathieu à qui la parole manque "roulant dans ses mains un affreux bonnet" ; aucune main n'arrête JV à la sortie du tribunal ; la porte s'ouvre seule.

- Javert prend JV au collet = "Jean Valjean n'essaya de déranger la main qui tenait le col de sa redingote" puis "Jean Valjean posa sa main sur la main de Javert qui le tenait, et l'ouvrit comme il eût ouvert la main d'un enfant" ; JV saisit une barre de fer = "saisit à poigne-main la maîtresse-tringle" ; Javert "saisit sa canne par le petit bout" ; "Jean Valjean posa son coude sur la pomme du chevet du lit et son front sur sa main, et se mit à contempler Fantine immobile et étendue".
avatar
Sisyphe
Niveau 10

Inspection sur les Misérables - Page 4 Empty Re: Inspection sur les Misérables

par Sisyphe Mer 26 Mai 2021 - 14:29
Bonjour à tous,

Mon inspection, c'était ce matin. Tout s'est très bien passé. L'inspectrice a dit que c'était une très belle séance. Les élèves ont été moteurs et intelligents. Bref, je suis très contente. Merci à vous tous pour votre aide.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum