Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Cath
Bon génie

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Cath Mer 5 Avr 2017 - 20:29
Je ne suis pas du tout d accord avec cette idée de repas gratuit pour tous.
Même en écartant le fait que bon nombre de communes n ont pas les moyens, décharger les parents de leurs responsabilités ne me paraît pas du tout une bonne idée (Je ne parle bien sûr pas des aides auxquelles les familles démunies peuvent avoir droit).
Et sinon, les enfants, Il faut les nourrir le soir aussi ? Le week-end ? Et pendant les vacances on fait quoi ?
Non, décidément, Je n approuve pas une telle volonté d infantiliser les parents.
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Rosanette Mer 5 Avr 2017 - 20:37
@Hirondelle78 a écrit:Le budget d'une commune de cette strate est autour de 20 M €, à tout casser. 
Donc, on bloque 5% du budget pour la cantine ?? OK, vous m'expliquerez comment vous payez l'accessibilité des trottoirs et de tous les bâtiments publics aux PMR. 
Ou alors, vous faites flamber les impôts... 

Non, franchement, vous avez de si bonnes idées que vous devriez sérieusement préparer l'échéance de 2020. Il reste trois ans, c'est le moment de commencer...

C'est en fait un poil plus http://www.latestedebuch.fr/la-mairie/budget

Je sais bien que les aménagements pour la PMR ont un coût, mais je ne vois pas pourquoi c'est ça en particulier qui met en faillite la possibilité d'une gratuité totale ou partielle de la cantine.
avatar
profs(
Niveau 8

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par profs( Mer 5 Avr 2017 - 20:38
@Hirondelle78 a écrit:Le budget d'une commune de cette strate est autour de 20 M €, à tout casser. 
Donc, on bloque 5% du budget pour la cantine ?? OK, vous m'expliquerez comment vous payez l'accessibilité des trottoirs et de tous les bâtiments publics aux PMR. 
Ou alors, vous faites flamber les impôts... 

Non, franchement, vous avez de si bonnes idées que vous devriez sérieusement préparer l'échéance de 2020. Il reste trois ans, c'est le moment de commencer...

Juste pour info : http://www.latestedebuch.fr/la-mairie/budget

A La Teste de Buch, le budget primitif 2017 a été adopté le 13 décembre 2016 par le Conseil Municipal. Il s’élève à 70,82 M€, dont 38,48 M€ pour le fonctionnement et 32,35 M€ pour l’investissement.

avatar
archeboc
Esprit éclairé

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par archeboc Mer 5 Avr 2017 - 20:42
@Hirondelle78 a écrit:Quand une famille vient au CCAS, s'il faut que le CCAS paie la cantine, OK. Mais encore faut-il que la famille soit dans le besoin. Désolée mais, quand on est propriétaire d'une piaule à 400 k euros, on peut payer 40 euros par mois pour la cantine. 
Dans ma commune, pour les très riches, c'est plutôt 140€ par mois. On m'a parlé d'une famille nombreuse dans la tranche supérieure, où les enfants vont à l'école avec la gamelle. Les parents sont passés en force : c'est cela où rien. J'espère que ce cas fait pleurer les lecteurs de valeurs actuelles, et réfléchir les autres.


@PabloPE a écrit:Coûteuse surtout pour l'usager: j'ai payé 70€ pour une facture oubliée de 35€.
Hourra, nous avons trouvé notre parent indigne qui délaisse l'entretien de ses enfants.


PauvreYorick a écrit:Bon, les témoignages se multiplient, me semble-t-il, qui vont dans le même sens: c'est les mini-Fillon locaux qui tendent à ne pas payer la cantoche.
Et ce sont les mini-mélenchon de ce forum qui prennent leur défense.
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Rosanette Mer 5 Avr 2017 - 20:49
@Cath a écrit:Je ne suis pas du tout d accord avec cette idée de repas gratuit pour tous.
Même en écartant le fait que bon nombre de communes n ont pas les moyens, décharger les parents de leurs responsabilités ne me paraît pas du tout une bonne idée  (Je ne parle bien sûr pas des aides auxquelles les familles démunies peuvent avoir droit).
Et sinon, les enfants,  Il faut les nourrir le soir aussi  ? Le week-end  ? Et pendant les vacances on fait quoi ?
Non, décidément,  Je n approuve pas une telle volonté d infantiliser les parents.

Je récapitule :

- avoir un service de recouvrement, ça coûte aussi de l'argent, du temps, des démarches... Il serait intéressant de confronter le coût de ces services pour impayés (et de l'établissement parfois complexe des barèmes) aux clopinettes qu'on ramasse.

- Non, il ne s'agit pas de remplacer les parents. Cela devrait vous suffire de savoir que certains gosses ne mangent pas à leur faim chez eux, si l'école peut les prendre en charge intégralement sur le temps des cours, cela me paraît déjà bien.
avatar
BelaLugosi
Niveau 6

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par BelaLugosi Mer 5 Avr 2017 - 20:49
@archeboc a écrit:
PauvreYorick a écrit:Bon, les témoignages se multiplient, me semble-t-il, qui vont dans le même sens: c'est les mini-Fillon locaux qui tendent à ne pas payer la cantoche.
Et ce sont les mini-mélenchon de ce forum qui prennent leur défense.

C'est ça qui est d'un ridicule achevé effectivement ! Smile
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Rosanette Mer 5 Avr 2017 - 20:57
@BelaLugosi a écrit:
@archeboc a écrit:
PauvreYorick a écrit:Bon, les témoignages se multiplient, me semble-t-il, qui vont dans le même sens: c'est les mini-Fillon locaux qui tendent à ne pas payer la cantoche.
Et ce sont les mini-mélenchon de ce forum qui prennent leur défense.

C'est ça qui est d'un ridicule achevé effectivement ! Smile


Je vous trouve bien grotesque à ne voir que des Thevnoud en puissance dans les mauvais payeurs. Il y en a assurément, mais il y a très probablement d'autres modèles ; les articles qui font remonter ce buzz ravioli (et oui, il y en a) donnent la parole à une des mère qui a confié aux médias avoir eu des difficultés passagères.

On est bien libre de ne pas la croire, mais je crois que les profs, avec leur salaire stable et mensuel, oublient parfois que des gens avec un bon revenu peuvent se retrouver du jour au lendemain au chômage ou sans rien. Et qu'il peut là aussi y avoir une forme de honte ou de déni quand vient le moment de payer les factures courantes ou de solliciter une aide complexe à laquelle ils n'ont peut-être pas le droit.

EDIT Ce débat est assez semblable à celui sur la gratuité des transports, qui n'est quand même pas quelque chose que je sors du chapeau, c'est une mesure que des communes appliquent. Parce que le recouvrement est pénible, entre autres. Et finalement, qu'importe que celui qui soit en défaut de paiement soit un pauvre ou un bourge négligent.
CarmenLR
CarmenLR
Fidèle du forum

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par CarmenLR Mer 5 Avr 2017 - 21:16
@Rosanette a écrit:
@CarmenLR a écrit:
Les médiathèques sont ouvertes avec des emplois publics, pas avec des bénévoles (ou alors c'est un tout tout autre modèle de société)...

Ca n'empêche pas d'y réfléchir, précisément.


Sans moi. Ouvrir avec des bénévoles, comme au Royaume Uni et dans la merveilleuse Big Society blairienne, et comme ça commence à se faire en Italie, avec des services ultra dégradés ??? C'est non en ce qui me concerne.

Réfléchir à un autre modèle de société, oui, bien sûr, mais au quotidien, sauf à retrouver demain les milliards de l'évasion fiscale, ce que peut difficilement faire un maire, un élu doit arbitrer, choisir, trancher dans un budget de moins en moins abondé par l'Etat. Et pour moi, ce sont ces choix-là qui comptent : la cantine gratuite pour tous, pour moi, c'est non, car la progressivité remplit plutôt bien son office et que des aides sont possibles, la médiathèque ouverte plus tard grâce à un emploi municipal, c'est oui. Symboliquement, je trouve important qu'un parent s'occupe de nourrir son enfant, sans que l'Etat s'en charge comme une mère nourricière (même si cela est pris en charge par des associations diverses, le geste est là).


Nous ne tomberons pas d'accord sur ce point. Je pense qu'il faut faire des choix car, vu le désengagement de l'Etat, des jours très difficiles s'annoncent pour les municipalités et collectivités.
CarmenLR
CarmenLR
Fidèle du forum

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par CarmenLR Mer 5 Avr 2017 - 21:27
@Rosanette a écrit:
@BelaLugosi a écrit:
@archeboc a écrit:
PauvreYorick a écrit:Bon, les témoignages se multiplient, me semble-t-il, qui vont dans le même sens: c'est les mini-Fillon locaux qui tendent à ne pas payer la cantoche.
Et ce sont les mini-mélenchon de ce forum qui prennent leur défense.

C'est ça qui est d'un ridicule achevé effectivement ! Smile


Je vous trouve bien grotesque à ne voir que des Thevnoud en puissance dans les mauvais payeurs. Il y en a assurément, mais il y a très probablement d'autres modèles ; les articles qui font remonter ce buzz ravioli (et oui, il y en a) donnent la parole à une des mère qui a confié aux médias avoir eu des difficultés passagères.

On est bien libre de ne pas la croire, mais je crois que les profs, avec leur salaire stable et mensuel, oublient parfois que des gens avec un bon revenu peuvent se retrouver du jour au lendemain au chômage ou sans rien. Et qu'il peut là aussi y avoir une forme de honte ou de déni quand vient le moment de payer les factures courantes ou de solliciter une aide complexe à laquelle ils n'ont peut-être pas le droit.



D'où tiens-tu ce que tu dis sur les "profs" ? As-tu des sources fiables montrant que les "profs" "oublient parfois que des gens avec un bon revenu peuvent se retrouver du jour au lendemain au chômage ou sans rien" et qu'ils ignorent qu'il y a des réalités économiques autour d'eux ???

Qu'il y ait du déni ou de la honte chez certains mauvais payeurs, oui, bien sûr.



clap
clap
Habitué du forum

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par clap Mer 5 Avr 2017 - 21:32
Exactement comme CarmenLR, ca me semble important qu'un parent nourrisse son enfant, même si la participation demandée est symbolique. Je sais bien que le cas de Paris n'est pas transposable partout mais ici la première tranche c'est 0,13€ le repas. Ça fait quoi? 3€ par mois?
avatar
Ramanujan974
Neoprof expérimenté

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Ramanujan974 Jeu 6 Avr 2017 - 3:17
@Rosanette a écrit:
- avoir un service de recouvrement, ça coûte aussi de l'argent, du temps, des démarches... Il serait intéressant de confronter le coût de ces services pour impayés (et de l'établissement parfois complexe des barèmes) aux clopinettes qu'on ramasse.



C'est très simple. On inclut tous ces coûts dans ce qui est prélevé sur le compte du mauvais payeur.
avatar
may68
Érudit

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par may68 Jeu 6 Avr 2017 - 5:20
@Rosanette a écrit:
@Cath a écrit:Je ne suis pas du tout d accord avec cette idée de repas gratuit pour tous.
Même en écartant le fait que bon nombre de communes n ont pas les moyens, décharger les parents de leurs responsabilités ne me paraît pas du tout une bonne idée  (Je ne parle bien sûr pas des aides auxquelles les familles démunies peuvent avoir droit).
Et sinon, les enfants,  Il faut les nourrir le soir aussi  ? Le week-end  ? Et pendant les vacances on fait quoi ?
Non, décidément,  Je n approuve pas une telle volonté d infantiliser les parents.

Je récapitule :

- avoir un service de recouvrement, ça coûte aussi de l'argent, du temps, des démarches... Il serait intéressant de confronter le coût de ces services pour impayés (et de l'établissement parfois complexe des barèmes) aux clopinettes qu'on ramasse.

- Non, il ne s'agit pas de remplacer les parents. Cela devrait vous suffire de savoir que certains gosses ne mangent pas à leur faim chez eux, si l'école peut les prendre en charge intégralement sur le temps des cours, cela me paraît déjà bien.

Voilà !
Et de plus , au niveau "décharge des parents" (puisque certains l'appellent ainsi) c'est déjà le cas puisque les enfants mangent déjà à la cantine . Il s'agirait donc de se "décharger" financièrement ce qui ne me parait pas honteux , se nourrir étant comme je l'ai déjà dit un besoin humain primordial.
Etant donné le nombre d'enfants mangeant déjà à la cantine une éventuelle gratuité ne ferait pas exploser ce nombre .
Cela se pratique en Finlande et les parents finlandais n'ont pas l'air de dangereux démissionnaires côté éducation de leurs enfants .
avatar
XIII
Neoprof expérimenté

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par XIII Jeu 6 Avr 2017 - 7:38
Un article pour relativiser...

En 2008, les États européens ont mobilisés 37% de leur P.I.B., soit 4 500 miliards d’euros, pour sauver le système bancaire. La crise s’est alors transmise à toute l’économie et aucune régulation n’a été mise en œuvre, malgré les promesses.
Et depuis, le hold-up planétaire continue : spéculation sur les marchés alimentaires, compensations versées aux créanciers, emprunts à risque,… pour favoriser toujours plus de captation de richesse au profit de quelques uns, des millions d’emplois sont détruits, des familles sont expulsées car, plutôt que d’installer des garde-fous, de lutter contre l’évasion fiscale, sont montrer du doigt le « coût » du travail, le nombre de fonctionnaires, l’endettement des États.


Et accessoirement les enfants dont les parents ne paient pas la cantoche...

http://bibliothequefahrenheit.blogspot.fr/2015/09/le-livre-noir-des-banque.html

Celadon
Celadon
Demi-dieu

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Celadon Jeu 6 Avr 2017 - 7:49
@may68 s'il faut comparer avec d'autres pays, prends en compte les impôts que les Finlandais paient :

Si votre employeur est une entreprise finlandaise, vous serez assujetti à un impôt à la source de 35%.
L’imposition annuelle sur les revenus des personnes physiques par les communes du lieu de résidence est compris entre 15 % et 22 % pour Helsinki et les communes avoisinantes. A noter l’existence de l’impôt du culte au taux de 1 à 2% suivant le culte déclaré.
A ces tarifs prohibitifs, la cantine DOIT être gratuite.
avatar
XIII
Neoprof expérimenté

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par XIII Jeu 6 Avr 2017 - 8:08
En France on trouve plus de 300 milliards pour sauver des banques et augmenter notre dette et pas un radis pour rendre la cantine gratuite et de qualité pour tous les gamins.

L'Etat préfère aussi balancer 450 millions d'euros dans un fond d'aide aux municipalités pour la mise en place la régression des rythmes scolaires.

Des finances il y en a! Le reste n'est qu'idéologie malsaine.
avatar
archeboc
Esprit éclairé

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par archeboc Jeu 6 Avr 2017 - 8:36
@clap a écrit:Exactement comme CarmenLR, ca me semble important qu'un parent nourrisse son enfant, même si la participation demandée est symbolique. Je sais bien que le cas de Paris n'est pas transposable partout mais ici la première tranche c'est 0,13€ le repas. Ça fait quoi? 3€ par mois?

0,13€ le repas pour tout ce qui dépend de la municipalité : tout le primaire, et certains collèges (je ne sais pas dans quelle proportion). Dans le collège de mes globules, c'est 3,50 € le repas, sans modulation. Cela n'empêche pas plein de familles de déclarer l'enfant en externat, pour qu'il aille manger, pour un euro plus cher, un menu Gerby Meal.
Gratuité des cantines scolaires ? Vous voulez ruiner Mc Donald, bande de sans-coeur !


@Ramanujan974 a écrit:
@Rosanette a écrit:
- avoir un service de recouvrement, ça coûte aussi de l'argent, du temps, des démarches... Il serait intéressant de confronter le coût de ces services pour impayés (et de l'établissement parfois complexe des barèmes) aux clopinettes qu'on ramasse.  

C'est très simple. On inclut tous ces coûts dans ce qui est prélevé sur le compte du mauvais payeur.

Je n'aime pas les mécanismes "très simples". Ici, par exemple, on ne prélèvera rien sur le compte des très pauvres, les allocations sont insaisissables. C'est encore les pauvres qui auront l'impression de trinquer pour les très pauvres, ou comment dresser les classes sociales les unes contre les autres.

La comparaison avec la gratuité des transports est tout à fait éclairante : d'un point de vue purement matériel, le bénéfice de la gratuité des transports est largement supérieur à celui de la gratuité de la cantine. En effet, il y a beaucoup de fraudes sur les transports, et le coût des contrôles est important. Pour la cantine, peu de fraudes, peu d'impayés, et un système de modulation qui fonctionne globalement correctement.
Himpy
Himpy
Érudit

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Himpy Jeu 6 Avr 2017 - 9:09
Je crois que le débat se situe au delà de la responsabilité. C'est aussi une question de santé public !

On peut toujours fermer les yeux et dire "oh làlàlà, c'est mal il faut responsabiliser les parents" et ensuite trouver tout un tas de fausses solutions : donner des raviolis, saisir les alloc/les salaires, mettre dehors les gosses...
Dans tous les cas, la cantine n'est pas payé et/ou le gamin trinque...

Mais on peut aussi changer de perspective et réfléchir à une société où les gamins peuvent manger le midi, bien et bon. L'argent est là, les exemples ont été donnés... Franchement vu la valse des milliards de toutes part, la cantine gratuite c'est possible.
On peut aussi considérer que l'éducation au goût, au bons produits, ça peut être de la responsabilité des cantines.

Enfin, pour la contraception, je pensais comme beaucoup, que l'accès était possible partout... Jusqu'à ce que je bosse dans une campagne reculée. Quelques rares médecins qui doivent connaître les ados depuis toujours et les familles avec (donc pas tellement le bon interlocuteur pour parler contraception) et pas de ville à moins de 45 min de route pour espérer trouver un planning familial. Reste éventuellement l'infirmière du collège, quand il y en a une... Bref, la contraception, oui en parle mais l'accès réel c'est pas si simple.
avatar
Ramanujan974
Neoprof expérimenté

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Ramanujan974 Jeu 6 Avr 2017 - 9:24
On est bien d'accord sur le fait qu'il y a de l'argent et que la cantine gratuite est plus un choix de société.

Mais concrètement, là, maintenant, qu'est-ce qu'on fait des parents qui ne paient pas ?
C'est ça, le problème !
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Rosanette Jeu 6 Avr 2017 - 9:38
@archeboc a écrit:

La comparaison avec la gratuité des transports est tout à fait éclairante : d'un point de vue purement matériel, le bénéfice de la gratuité des transports est largement supérieur à celui de la gratuité de la cantine. En effet, il y a beaucoup de fraudes sur les transports, et le coût des contrôles est important. Pour la cantine, peu de fraudes, peu d'impayés, et un système de modulation qui fonctionne globalement correctement.

Oui, la question du coût et des bénéfices est évidemment plus évidente pour les transports ; ça n'empêche pas que d'autres aspects sont à l'étude : des villes moins motorisées, moins polluées, des gens moins isolés...

Pour les cantines aussi il y a des enjeux de bien être et de santé publique.

Bref en l'occurrence la commune n'a pas procédé à une saisie sur salaire, j'imagine que c'est parce qu'elle ne le pouvait pas, donc elle bataille bien avec des gens qui ont des difficultés.

Oui, nous sommes dans un pays où un dispositif d'aides sociales existe, et on peut en partie s'en réjouir, à condition de se rappeler que c'est un bordel administratif que certains subissent au quotidien. C'est une des raisons pour laquelle le revenu universel a pu être mis sur la table, hors échéances électorales. Beaucoup de gens qui peuvent prétendre à des aides en France n'en font pas la démarche, et ce ne sont pas tous des infâmes branleurs. Aide de la mairie ou pas (et de quelle aide parle-t-on ? relances téléphoniques, convocations pour monter un dossier ?), ces dispositifs sont chronophages.

Et donc je rappelle ce qu'Elyas a souligné, ici on est dans la manœuvre électorale et le buzz à peu de frais ; rappelez-vous aussi ces maires FN ou affiliés qui ont défrayé la chronique en arrêtant justement la gratuité des cantines pour les chômeurs ou en refusant l'accueil à 7h50 de gosses de chômeurs. Vous aurez beau me montrer par a+b qu'ils ont des bonnes raisons pour le faire et que quand même à 0,15 cts ou 1€ le chômeur peut y aller de sa poche, la manœuvre reste grossière pour des économies mesquines.

Pour les cas Thevenoud il y a toujours les prélèvements automatiques.
Caspar
Caspar
Bon génie

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Caspar Jeu 6 Avr 2017 - 9:38
@XIII a écrit:En France on trouve plus de 300 milliards pour sauver des banques et augmenter notre dette et pas un radis pour rendre la cantine gratuite et de qualité pour tous les gamins.

L'Etat préfère aussi balancer 450 millions d'euros dans un fond d'aide aux municipalités pour la mise en place la régression des rythmes scolaires.

Des finances il y en a! Le reste n'est qu'idéologie malsaine.

Oui, enfin...sauver des banques c'est aussi sauver nos comptes en banque et notre épargne. Je ferais une drôle de tête si ma banque faisait faillite.
CarmenLR
CarmenLR
Fidèle du forum

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par CarmenLR Jeu 6 Avr 2017 - 9:48
@Ramanujan974 a écrit:On est bien d'accord sur le fait qu'il y a de l'argent et que la cantine gratuite est plus un choix de société.

Mais concrètement, là, maintenant, qu'est-ce qu'on fait des parents qui ne paient pas ?
C'est ça, le problème !

Effectivement, on peut disserter pendant des heures : c'est sympa, mais ça ne règle pas le problème de cette commune, de ces enfants, de ces mauvais payeurs et de l'équilibre social de l'ensemble.

Agir coûte que coûte : c'est exactement ça le quotidien d'un élu. Et c'est très pragmatique : le monde pourrait ou devrait être différent, mais là, je dois agir avec le contexte et les conditions réelles avec des contraintes budgétaires, dans moins de 24 h, sans attendre des jours meilleurs. Qu'est-ce que je fais ?

Laepixia
Laepixia
Niveau 8

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Laepixia Jeu 6 Avr 2017 - 9:52
@Rosanette a écrit:
@Panta Rhei a écrit:
@may68 a écrit:
Depuis la rentrée, les écoliers de La Teste-de-Buch (Gironde) dont les parents ne paient pas la cantine ont un menu spécial : des raviolis en conserve. L'affaire fait polémique.

http://www.cnewsmatin.fr/france/2017-04-01/gironde-un-menu-raviolis-pour-les-enfants-dont-les-parents-nont-pas-paye-la

NEWS FLASH: je mange régulièrement des raviolis en boîte. Je les améliore aussi.

APRES, la cantine, il faut payer: (euh, ben oui?)

Tu as pas payé la cantine,mais ton gamin, on lui a quand même donner à manger: (euh, MERCI)

N'est-ce quand même pas DEJA bien que ton enfant reçoive à manger?


Tant mieux pour vous si vous appréciez le ravioli en boîte et que vous n'êtes pas trop regardant sur l'origine de la viande qui le farcit.

Donc sinon, non, la cantine payante ce n'est pas un absolu. La gratuité a un coup non-négligeable (1 million d'euros sur les communes qui ont mené l'expérience, je laisse de côté l'exemple suédois) mais ça peut être mis dans les priorités politiques, pour éviter ce genre de situation calamiteuse où un service de recouvrement inefficace donne lieu à ce genre de pratique et de manœuvre politique.

De manière plus générale, quand on parle charité dans les repas, je préfère qu'on me parle soupe plutôt que raviolis en boîte. Associer bas coût et malbouffe à l'échelle des communes est une faute.

Dans les priorités politiques, il serait plus intéressant de donner du travail à tous pour que tous puissent payer la cantine, non ?
kiwi
kiwi
Monarque

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par kiwi Jeu 6 Avr 2017 - 9:55
Il ne s'agit pas de fermer les yeux, mais de dire que le problème est bien plus complexe à solutionner que : "yaka pomper les banques/yaka interdire la fraude fiscale". Concrètement, vous faites comment pour révolutionner tout un système planétaire dans un temps court? Concrètement, vous le financez comment votre monde du "tout gratuit"?

Je crois qu'on est beaucoup (pas tous c'est vrai), à dire que les enfants devraient pouvoir manger à leur faim le midi, riches comme pauvres. Tout le monde aussi adhère aux repas de qualité, équilibrés.
Je pense aussi qu'on pourrait améliorer nombre de cantines scolaires sans forcément augmenter le coût.

Mais on se heurte en l'état actuel à une certaine lourdeur voire inertie administrative, aux normes de cuisine en collectivité, aux réalités budgétaires familiales et municipales... Bref, ce qui a été très bien rappelé et expliqué plus haut par Hirondelle.
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Rosanette Jeu 6 Avr 2017 - 10:02
@CarmenLR a écrit:

Agir coûte que coûte : c'est exactement ça le quotidien d'un élu. Et c'est très pragmatique : le monde pourrait ou devrait être différent, mais là, je dois agir avec le contexte et les conditions réelles avec des contraintes budgétaires, dans moins de 24 h, sans attendre des jours meilleurs. Qu'est-ce que je fais ?


Je donne à manger les cinq pauvres repas normaux, en tout cas plus équilibrés que ces repas de substitution ? Je les inscris en non valeur ? J'arrête de chouiner pour cinq euros de recettes quotidiennes ? Je propose un vrai service de médiation, fait par des professionnels, des huissiers (je suis contre hein, mais enfin visiblement la solution n'a pas été proposée). Tout plutôt que de donner de la merde à des enfants qui n'ont rien demandé. Je veux bien qu'un élu ce soit une réalité de terrain, m'enfin la situation décrite (cinq gosses) ne mérite pas qu'on en vienne à cette petite solution. Faut remettre les choses en perspectives, quand trois familles posent problème, c'est pas bien grave.
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Rosanette Jeu 6 Avr 2017 - 10:04
@Laepixia a écrit:
Dans les priorités politiques, il serait plus intéressant de donner du travail à tous pour que tous puissent payer la cantine, non ?

Je suis pas bien sûre en fait, si c'est pour refiler des boulots pourris aux gens. Le plein-emploi ne m'apparaît pas comme une priorité, mais c'est très personnel, et surtout, je vois pas en quoi cette question concerne les communes.


Kiwi : vous reconnaissez la lourdeur administrative des appels d'offre et des règlementations, je pense qu'il vous faut aussi reconnaître les lourdeurs qui donnent éventuellement accès aux prestations sociales.
kiwi
kiwi
Monarque

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 7 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par kiwi Jeu 6 Avr 2017 - 10:17
@Rosanette a écrit:
@Laepixia a écrit:
Dans les priorités politiques, il serait plus intéressant de donner du travail à tous pour que tous puissent payer la cantine, non ?

Je suis pas bien sûre en fait, si c'est pour refiler des boulots pourris aux gens. Le plein-emploi ne m'apparaît pas comme une priorité, mais c'est très personnel, et surtout, je vois pas en quoi cette question concerne les communes.


Kiwi : vous reconnaissez la lourdeur administrative des appels d'offre et des règlementations, je pense qu'il vous faut aussi reconnaître les lourdeurs qui donnent éventuellement accès aux prestations sociales.

L'emploi ne concerne pas les communes?! Désolée, mais ce n'est pas une affirmation sérieuse. Les communes mènent des politiques économiques et d'aménagement pour développer l'emploi localement. Juste un exemple : les politiques de redeveloppement territorial dans certaines municipalités appartenant à des bassins d'emplois sinistrés.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum