Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
kiwi
Monarque

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par kiwi Jeu 6 Avr 2017 - 12:17
@Rosanette a écrit:
@Laepixia a écrit:
Dans les priorités politiques, il serait plus intéressant de donner du travail à tous pour que tous puissent payer la cantine, non ?

Je suis pas bien sûre en fait, si c'est pour refiler des boulots pourris aux gens. Le plein-emploi ne m'apparaît pas comme une priorité, mais c'est très personnel, et surtout, je vois pas en quoi cette question concerne les communes.


Kiwi : vous reconnaissez la lourdeur administrative des appels d'offre et des règlementations, je pense qu'il vous faut aussi reconnaître les lourdeurs qui donnent éventuellement accès aux prestations sociales.

L'emploi ne concerne pas les communes?! Désolée, mais ce n'est pas une affirmation sérieuse. Les communes mènent des politiques économiques et d'aménagement pour développer l'emploi localement. Juste un exemple : les politiques de redeveloppement territorial dans certaines municipalités appartenant à des bassins d'emplois sinistrés.
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Fires of Pompeii Jeu 6 Avr 2017 - 12:23
@kiwi a écrit:
@Rosanette a écrit:
@Laepixia a écrit:
Dans les priorités politiques, il serait plus intéressant de donner du travail à tous pour que tous puissent payer la cantine, non ?

Je suis pas bien sûre en fait, si c'est pour refiler des boulots pourris aux gens. Le plein-emploi ne m'apparaît pas comme une priorité, mais c'est très personnel, et surtout, je vois pas en quoi cette question concerne les communes.


Kiwi : vous reconnaissez la lourdeur administrative des appels d'offre et des règlementations, je pense qu'il vous faut aussi reconnaître les lourdeurs qui donnent éventuellement accès aux prestations sociales.

L'emploi ne concerne pas les communes?! Désolée, mais ce n'est pas une affirmation sérieuse. Les communes mènent des politiques économiques et d'aménagement pour développer l'emploi localement. Juste un exemple : les politiques de redeveloppement territorial dans certaines municipalités appartenant à des bassins d'emplois sinistrés.

Ca me paraît énorme de lire ça.
Donc en fait, ce serait mieux de donner aux gens, plutôt que de leur apporter de quoi se débrouiller eux-mêmes ?!
Quelle prétention, quel besoin de se sentir indispensable cela dénote - ou pas, hein, je n'en sais rien, mais vu de loin...
Créer de l'emploi avec un salaire et des conditions de travail décentes, là me paraît être une voie possible et digne.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
Elyas
Elyas
Empereur

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Elyas Jeu 6 Avr 2017 - 12:28
@Fires of Pompeii a écrit:
@kiwi a écrit:
@Rosanette a écrit:
@Laepixia a écrit:
Dans les priorités politiques, il serait plus intéressant de donner du travail à tous pour que tous puissent payer la cantine, non ?

Je suis pas bien sûre en fait, si c'est pour refiler des boulots pourris aux gens. Le plein-emploi ne m'apparaît pas comme une priorité, mais c'est très personnel, et surtout, je vois pas en quoi cette question concerne les communes.


Kiwi : vous reconnaissez la lourdeur administrative des appels d'offre et des règlementations, je pense qu'il vous faut aussi reconnaître les lourdeurs qui donnent éventuellement accès aux prestations sociales.

L'emploi ne concerne pas les communes?! Désolée, mais ce n'est pas une affirmation sérieuse. Les communes mènent des politiques économiques et d'aménagement pour développer l'emploi localement. Juste un exemple : les politiques de redeveloppement territorial dans certaines municipalités appartenant à des bassins d'emplois sinistrés.

Ca me paraît énorme de lire ça.
Donc en fait, ce serait mieux de donner aux gens, plutôt que de leur apporter de quoi se débrouiller eux-mêmes ?!
Quelle prétention, quel besoin de se sentir indispensable cela dénote - ou pas, hein, je n'en sais rien, mais vu de loin...
Créer de l'emploi avec un salaire et des conditions de travail décentes, là me paraît être une voie possible et digne.

Le fait est que le plein-emploi apparaît totalement irréalisable dans le contexte idéologique actuel. Le but est le profit maximum, la contraction de l'emploi étant l'une des variables faciles pour jouer sur la marge de profits (surtout d'un point de vue psychologique que réel d'ailleurs). Ensuite, il faut les créer les emplois. Après, tout dans notre société dénigre le travail et même en travaillant, les revenus ainsi générés ne suffisent pas nécessairement à la survie d'une famille (oui, je parle de survie). Les travailleurs pauvres se multiplient.

Cependant, le débat originel pose deux questions : Combien y-a-t-il de mauvais payeurs ? La solution choisie par le maire est-elle appropriée ou un buzz électoraliste (ou les deux) ?


Dernière édition par Elyas le Jeu 6 Avr 2017 - 12:32, édité 1 fois
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Rosanette Jeu 6 Avr 2017 - 12:32
Bien sûr que oui, mais la commune ne peut pas tout en la matière.
kiwi
kiwi
Monarque

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par kiwi Jeu 6 Avr 2017 - 12:34
De toute façon, le plein-emploi, ça n'existe pas. Il y a toujours un chômage structurel. Au mieux, on peut arriver à 2-3%.



Dimka
Dimka
Vénérable

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Dimka Jeu 6 Avr 2017 - 12:46
C'est bizarre de considérer qu'on "donne" de l'emploi. Normalement, il devrait y avoir un certain nombre de tâches à accomplir pour que le monde tourne, et ce sont les travailleurs qui offrent (dans le sens où ils ne sont pas bénéficiaires d'un emploi, mais c'est l'employeur qui bénéficie de leur force de travail).

La finalité, c'est que le monde tourne, pas que les gens aient un emploi (ça, c'est juste un moyen).


Dernière édition par Dimka le Jeu 6 Avr 2017 - 12:48, édité 1 fois

_________________
Spoiler:
Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 1512263083
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Fires of Pompeii Jeu 6 Avr 2017 - 12:47
D'accord pour le plein-emploi. Mais tendre vers un maximum d'emploi, et je parle non seulement d'emploi mais d'emploi dignement rémunéré (et on est loin du compte actuellement) me paraît un meilleur calcul que d'être dans un tout-gratuit qui entretient chez les gens un désagréable sentiment de dépendance (je parle de dépendance, comme qqch de subi) à l'Etat, ce que de toute façon l'Etat n'a pas les moyens de faire...

Edit : Dimka je suis d'accord avec toi, je ne parle pas de donner de l'emploi, mais de créer des conditions dans lesquelles les entreprises peuvent se payer les services des travailleurs (avec des charges raisonnables etc.).

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Rosanette Jeu 6 Avr 2017 - 12:50
@Fires of Pompeii a écrit:D'accord pour le plein-emploi. Mais tendre vers un maximum d'emploi, et je parle non seulement d'emploi mais d'emploi dignement rémunéré (et on est loin du compte actuellement) me paraît un meilleur calcul que d'être dans un tout-gratuit qui entretient chez les gens un désagréable sentiment de dépendance (je parle de dépendance, comme qqch de subi) à l'Etat, ce que de toute façon l'Etat n'a pas les moyens de faire...

Edit : Dimka je suis d'accord avec toi, je ne parle pas de donner de l'emploi, mais de créer des conditions dans lesquelles les entreprises peuvent se payer les services des travailleurs (avec des charges raisonnables etc.).

Je ne sais pas bien ce que c'est le tout-gratuit dès lors qu'on paie des impôts. Même lorsqu'on n'est pas salarié, on créé, on consomme, bref on participe à la société dans laquelle on vit. Du reste, parler de dépendance à l'Etat quand on est fonctionnaire est un poil étrange.
Elyas
Elyas
Empereur

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Elyas Jeu 6 Avr 2017 - 12:50
@Fires of Pompeii a écrit:D'accord pour le plein-emploi. Mais tendre vers un maximum d'emploi, et je parle non seulement d'emploi mais d'emploi dignement rémunéré (et on est loin du compte actuellement) me paraît un meilleur calcul que d'être dans un tout-gratuit qui entretient chez les gens un désagréable sentiment de dépendance (je parle de dépendance, comme qqch de subi) à l'Etat, ce que de toute façon l'Etat n'a pas les moyens de faire...

Edit : Dimka je suis d'accord avec toi, je ne parle pas de donner de l'emploi, mais de créer des conditions dans lesquelles les entreprises peuvent se payer les services des travailleurs (avec des charges raisonnables etc.).

Des cotisations, pas des charges.
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Fires of Pompeii Jeu 6 Avr 2017 - 12:53
@Rosanette a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:D'accord pour le plein-emploi. Mais tendre vers un maximum d'emploi, et je parle non seulement d'emploi mais d'emploi dignement rémunéré (et on est loin du compte actuellement) me paraît un meilleur calcul que d'être dans un tout-gratuit qui entretient chez les gens un désagréable sentiment de dépendance (je parle de dépendance, comme qqch de subi) à l'Etat, ce que de toute façon l'Etat n'a pas les moyens de faire...

Edit : Dimka je suis d'accord avec toi, je ne parle pas de donner de l'emploi, mais de créer des conditions dans lesquelles les entreprises peuvent se payer les services des travailleurs (avec des charges raisonnables etc.).

Je ne sais pas bien ce que c'est le tout-gratuit dès lors qu'on paie des impôts. Même lorsqu'on n'est pas salarié, on créé, on consomme, bref on participe à la société dans laquelle on vit. Du reste, parler de dépendance à l'Etat quand on est fonctionnaire est un poil étrange.

Je l'attendais celle-là. l'Etat me paie en échange de mon travail (et si ce n'était pas lui eh bien ce serait un autre employeur contre un autre travail peut-être), c'est différent que de rendre tous les repas des élèves gratuits.

@Elyas a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:D'accord pour le plein-emploi. Mais tendre vers un maximum d'emploi, et je parle non seulement d'emploi mais d'emploi dignement rémunéré (et on est loin du compte actuellement) me paraît un meilleur calcul que d'être dans un tout-gratuit qui entretient chez les gens un désagréable sentiment de dépendance (je parle de dépendance, comme qqch de subi) à l'Etat, ce que de toute façon l'Etat n'a pas les moyens de faire...

Edit : Dimka je suis d'accord avec toi, je ne parle pas de donner de l'emploi, mais de créer des conditions dans lesquelles les entreprises peuvent se payer les services des travailleurs (avec des charges raisonnables etc.).

Des cotisations, pas des charges.

Oui.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
CarmenLR
CarmenLR
Fidèle du forum

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par CarmenLR Jeu 6 Avr 2017 - 12:57
@Rosanette a écrit:
@CarmenLR a écrit:

Agir coûte que coûte : c'est exactement ça le quotidien d'un élu. Et c'est très pragmatique : le monde pourrait ou devrait être différent, mais là, je dois agir avec le contexte et les conditions réelles avec des contraintes budgétaires, dans moins de 24 h, sans attendre des jours meilleurs. Qu'est-ce que je fais ?


Je donne à manger les cinq pauvres repas normaux, en tout cas plus équilibrés que ces repas de substitution ? Je les inscris en non valeur ? J'arrête de chouiner pour cinq euros de recettes quotidiennes ?  Je propose un vrai service de médiation, fait par des professionnels, des huissiers (je suis contre hein, mais enfin visiblement la solution n'a pas été proposée). Tout plutôt que de donner de la merde à des enfants qui n'ont rien demandé. Je veux bien qu'un élu ce soit une réalité de terrain, m'enfin la situation décrite (cinq gosses) ne mérite pas qu'on en vienne à cette petite solution. Faut remettre les choses en perspectives, quand trois familles posent problème, c'est pas bien grave.

Merci pour cette réponse.

Pour le service de médiation, je maintiens qu'il faut croire ce que dit un élu, quelle que soit son appartenance, quand il dit que des services de médiation ont fait leur travail. Je ne vois pas d'indice me permettant de soupçonner que les services communaux et les services sociaux ont failli. Si une enquête est menée et si des preuves inverses affleurent, on pourra en reparler.

As-tu pour projet de te présenter ? Je t'invite à te présenter, à être élue, à faire ce que tu dis et à revenir en parler.

Tu nous raconteras comment tu gères la suite : le mécontentement des parents dans la même situation et qui se seront acquitté de leur dette et la baisse des recettes quand ils auront décidé de ne plus payer, la perte de crédits pour telle ou telle association, la diminution des heures de contrats aidés et des emplois communaux (qui fournissent un travail et une rémunération aux gens qui payent la cantine), etc. Bref, le quotidien d'un élu, qui peut toujours dire à la tribune que "de 'argent, il y en a : regardez les banques, etc." et qui fait avec ce qu'il y a dans les caisses.
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Rosanette Jeu 6 Avr 2017 - 12:59
@Fires of Pompeii a écrit:

Je l'attendais celle-là. l'Etat me paie en échange de mon travail (et si ce n'était pas lui eh bien ce serait un autre employeur contre un autre travail peut-être), c'est différent que de rendre tous les repas des élèves gratuits.


Et alors ? Même dans le privé, sans les sous publics on ferait triste mine.

La dépendance à l'Etat elle est là, elle est structurelle. Je préfèrerais que les gens aient un revenu garanti plutôt que de bosser pour des structures qui empoisonnent les rapports sociaux et/ou notre planète. Ca n'en ferait pas des sous-citoyens pour autant.

La question des repas gratuits je le répète c'est une question de principe. Je préfère avoir pour principe que chaque enfant a le droit à un repas équilibré et complet sur le temps scolaire que m'en référer au principe du "zon qu'à payer, l'Etat peut pas tout pour eux".
CarmenLR
CarmenLR
Fidèle du forum

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par CarmenLR Jeu 6 Avr 2017 - 13:00
@kiwi a écrit:
@Rosanette a écrit:
@Laepixia a écrit:
Dans les priorités politiques, il serait plus intéressant de donner du travail à tous pour que tous puissent payer la cantine, non ?

Je suis pas bien sûre en fait, si c'est pour refiler des boulots pourris aux gens. Le plein-emploi ne m'apparaît pas comme une priorité, mais c'est très personnel, et surtout, je vois pas en quoi cette question concerne les communes.


Kiwi : vous reconnaissez la lourdeur administrative des appels d'offre et des règlementations, je pense qu'il vous faut aussi reconnaître les lourdeurs qui donnent éventuellement accès aux prestations sociales.

L'emploi ne concerne pas les communes?! Désolée, mais ce n'est pas une affirmation sérieuse. Les communes mènent des politiques économiques et d'aménagement pour développer l'emploi localement. Juste un exemple : les politiques de redeveloppement territorial dans certaines municipalités appartenant à des bassins d'emplois sinistrés.

Absolument, et heureusement que les élus s'en occupent !
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Rosanette Jeu 6 Avr 2017 - 13:03
@CarmenLR a écrit:
As-tu pour projet de te présenter ? Je t'invite à te présenter, à être élue, à faire ce que tu dis et à revenir en parler.


C'est comme si c'était fait Laughing C'est bien connu, pour être engagé en politique (à l'échelle locale ou ailleurs) il n'y a qu'à s'emparer de la mairie. Je suis pour le revenu universel, je n'ai qu'à me lancer dans la course aux parrainages.


A ce compte-ci on ne réfléchit plus à rien et on s'en tient aux solutions d'un bon petit maire de droite intègre et pragmatique.
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Fires of Pompeii Jeu 6 Avr 2017 - 13:05
@Rosanette a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:

Je l'attendais celle-là. l'Etat me paie en échange de mon travail (et si ce n'était pas lui eh bien ce serait un autre employeur contre un autre travail peut-être), c'est différent que de rendre tous les repas des élèves gratuits.


Et alors ? Même dans le privé, sans les sous publics on ferait triste mine.

La dépendance à l'Etat elle est là, elle est structurelle. Je préfèrerais que les gens aient un revenu garanti plutôt que de bosser pour des structures qui empoisonnent les rapports sociaux et/ou notre planète. Ca n'en ferait pas des sous-citoyens pour autant.

La question des repas gratuits je le répète c'est une question de principe. Je préfère avoir pour principe que chaque enfant a le droit à un repas équilibré et complet sur le temps scolaire que m'en référer au principe du "zon qu'à payer, l'Etat peut pas tout pour eux".

Et ce que je veux dire c'est que la comparaison avec mon statut de fonctionnaire n'a pas de sens, on me rémunère pour un travail, on ne m'offre pas des repas en échange de rien. Donc je ne comprends pas trop là.

Eh bien je trouve que par principe, faire payer quelques centimes en échange d'un service rendu (qui a coûté bien plus que ces quelques centimes) voire rien du tout pour les plus démunis, et faire participer chacun selon ses revenus, c'est juste et moins coûteux, et c'est un idéal de société, que chacun fasse un petit effort à la mesure de ses moyens, pour que ceux qui n'ont rien puissent eux avoir quand même à manger et pour que l'Etat puisse s'occuper de ce qui est le plus coûteux (santé, etc.). Mais on n'est pas obligées d'être d'accord, je m'en tiens là Wink Let's agree to disagree.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
CarmenLR
CarmenLR
Fidèle du forum

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par CarmenLR Jeu 6 Avr 2017 - 13:07
@Rosanette a écrit:
@CarmenLR a écrit:
As-tu pour projet de te présenter ? Je t'invite à te présenter, à être élue, à faire ce que tu dis et à revenir en parler.


C'est comme si c'était fait Laughing  C'est bien connu, pour être engagé en politique (à l'échelle locale ou ailleurs) il n'y a qu'à s'emparer de la mairie. Je suis pour le revenu universel, je n'ai qu'à me lancer dans la course aux parrainages.


A ce compte-ci on ne réfléchit plus à rien et on s'en tient aux solutions d'un bon petit maire de droite intègre et pragmatique.


Donc, tu n'as pas pour projet de te présenter pour être élue et mettre en œuvre tes idées ?
Merci pour cette réponse.
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Rosanette Jeu 6 Avr 2017 - 13:08
Pour ta première affirmation, j'entends bien ce que tu dis Fires, mais à la fin c'est quand même l'Etat qui paie, peu importe que ce soit en échange d'un travail. Payer pour des repas gratuits c'est aussi payer en échange de gamins mieux nourris et en meilleure santé, potentiellement plus concentrés en cours.

Il y a toujours une contrepartie dans les prestations sociales de l'Etat (la Sécu) même si ce n'est pas un travail rémunéré.
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Rosanette Jeu 6 Avr 2017 - 13:10
@CarmenLR a écrit:
@Rosanette a écrit:
@CarmenLR a écrit:
As-tu pour projet de te présenter ? Je t'invite à te présenter, à être élue, à faire ce que tu dis et à revenir en parler.


C'est comme si c'était fait Laughing  C'est bien connu, pour être engagé en politique (à l'échelle locale ou ailleurs) il n'y a qu'à s'emparer de la mairie. Je suis pour le revenu universel, je n'ai qu'à me lancer dans la course aux parrainages.


A ce compte-ci on ne réfléchit plus à rien et on s'en tient aux solutions d'un bon petit maire de droite intègre et pragmatique.


Donc, tu n'as pas pour projet de te présenter pour être élue et mettre en œuvre tes idées ?
Merci pour cette réponse.

Je suis suffisamment jeune pour avoir le temps d'y penser. Mais quand j'organise une disco soup où tout le monde, gratuitement, peut aller et manger sans que ça ne coûte un euro, j'espère être aussi utile que ceux qui font acheter des raviolis dégueulasses pour des mômes de mauvais payeurs.
Elyas
Elyas
Empereur

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Elyas Jeu 6 Avr 2017 - 13:12
@CarmenLR a écrit:
@Rosanette a écrit:
@CarmenLR a écrit:
As-tu pour projet de te présenter ? Je t'invite à te présenter, à être élue, à faire ce que tu dis et à revenir en parler.


C'est comme si c'était fait Laughing  C'est bien connu, pour être engagé en politique (à l'échelle locale ou ailleurs) il n'y a qu'à s'emparer de la mairie. Je suis pour le revenu universel, je n'ai qu'à me lancer dans la course aux parrainages.


A ce compte-ci on ne réfléchit plus à rien et on s'en tient aux solutions d'un bon petit maire de droite intègre et pragmatique.


Donc, tu n'as pas pour projet de te présenter pour être élue et mettre en œuvre tes idées ?
Merci pour cette réponse.

Se présenter aux élections serait donc la seule solution pour agir :blague: Heureusement que c'est faux même s'il faudrait que plus de gens osent se présenter.
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Fires of Pompeii Jeu 6 Avr 2017 - 13:12
@Rosanette a écrit:Pour ta première affirmation, j'entends bien ce que tu dis Fires, mais à la fin c'est quand même l'Etat qui paie, peu importe que ce soit en échange d'un travail. Payer pour des repas gratuits c'est aussi payer en échange de gamins mieux nourris et en meilleure santé, potentiellement plus concentrés en cours.

Il y a toujours une contrepartie dans les prestations sociales de l'Etat (la Sécu) même si ce n'est pas un travail rémunéré.

Justement, on est d'accord, je dis juste que dans le cas où la contrepartie est un travail rémunéré c'est différent, c'est tout Wink (edit : et la contrepartie physique, le travail, fait toute la différence, ce n'est donc pas la charité que me fait l'Etat)
Après on est d'accord sur le fait que l'Etat a un intérêt à maintenir la Sécu par exemple. Quoique là encore ce n'est pas gratuit, on cotise un peu quand même, ce que je ne trouve pas idiot symboliquement.
Pour les repas gratuits, je vois bien ce que tu veux dire bien sûr, mais je considère que l'on peut aider, subventionner en partie, subventionner d'autant plus que les parents sont pauvres, mais il me paraît bon de ne pas tout donner, de laisser à la famille une part d'effort, parce que sur le principe c'est à elle de nourrir ses enfants. Donc minimiser cette part d'effort, oui, la faire disparaître pour certains oui, mais pour tous... ça me paraît peu judicieux.


Dernière édition par Fires of Pompeii le Jeu 6 Avr 2017 - 13:15, édité 1 fois

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
CarmenLR
CarmenLR
Fidèle du forum

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par CarmenLR Jeu 6 Avr 2017 - 13:13
@Rosanette a écrit:
@CarmenLR a écrit:
@Rosanette a écrit:
@CarmenLR a écrit:
As-tu pour projet de te présenter ? Je t'invite à te présenter, à être élue, à faire ce que tu dis et à revenir en parler.


C'est comme si c'était fait Laughing  C'est bien connu, pour être engagé en politique (à l'échelle locale ou ailleurs) il n'y a qu'à s'emparer de la mairie. Je suis pour le revenu universel, je n'ai qu'à me lancer dans la course aux parrainages.


A ce compte-ci on ne réfléchit plus à rien et on s'en tient aux solutions d'un bon petit maire de droite intègre et pragmatique.


Donc, tu n'as pas pour projet de te présenter pour être élue et mettre en œuvre tes idées ?
Merci pour cette réponse.

Je suis suffisamment jeune pour avoir le temps d'y penser. Mais quand j'organise une disco soup où tout le monde, gratuitement, peut aller et manger sans que ça ne coûte un euro, j'espère être aussi utile que ceux qui font acheter des raviolis dégueulasses pour des mômes de mauvais payeurs.

Tu n'as donc pas l'intention de te présenter et d'appliquer tes idées concernant la gestion des fonds publics pour l'instant. C'est noté. Merci pour cette réponse.

avatar
Hirondelle78
Niveau 8

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Hirondelle78 Jeu 6 Avr 2017 - 13:14
Carmen, bravo 👏 et merci !

Vous savez, rendre la cantine gratuite, OK, mais ça veut dire que le budget livres scolaires, sorties scolaires, classes de découverte etc., sera très largement supprimé. On peut faire ce choix, mais il faut aller l'assumer devant les électeurs. Et sachez que ce n'est pas une décision que le Maire prend tout seul. Les réunions du groupe majoritaire peuvent être animées, croyez-moi !

Je rappelle aussi que 50% des foyers fiscaux ne paient pas d'impôts. Augmenter la pression fiscale veut dire tondre toujours les mêmes. Il faut aussi comprendre qu'ils en aient marre. 

Quant à aller prendre le fric dans les comptes des banques, vous me direz comment un maire peut le faire. 

Encore une fois, c'est tellement facile de donner des leçons. Allez mettre les mains dans le cambouis !!!

Un adjoint PS, il y a dix ans, me racontait comment son bureau était pris d'assaut tous les quatre matins par des parents furieux. Leurs chérubins étudiaient dans d'abominables ALGECO. Eh oui, leur école était une Pailleron, plus aux normes, donc franchement dangereuse. Ben, vous savez quoi, amis pourfendeurs et moralisateurs ? Les parents s'en foutaient des risques. Il n'y avait pas eu d'incendie, vous comprenez ?

Un corps électoral, c'est ça. C'est des gens qui viennent sonner chez vous à 22h, pour vous parler du permis de construire du voisin et s'offusquent de vous trouver en jogging. Et appellent la Dir Cab pour dire que c'est du mépris de recevoir des administrés en jogging (quand elle a appris le fin mot de l'histoire, elle est partie d'un vrai fou-rire, mais ça en dit long). 

Allez vous les coltiner, au lieu de nous exécrer. 

Je vous le répète, Zéro euros, zéro centimes. Le Pérou. 

Mais la fierté, à ma modeste échelle, d'être utile
avatar
Hirondelle78
Niveau 8

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Hirondelle78 Jeu 6 Avr 2017 - 13:17
@Elyas a écrit:
@CarmenLR a écrit:
@Rosanette a écrit:
@CarmenLR a écrit:
As-tu pour projet de te présenter ? Je t'invite à te présenter, à être élue, à faire ce que tu dis et à revenir en parler.


C'est comme si c'était fait Laughing  C'est bien connu, pour être engagé en politique (à l'échelle locale ou ailleurs) il n'y a qu'à s'emparer de la mairie. Je suis pour le revenu universel, je n'ai qu'à me lancer dans la course aux parrainages.


A ce compte-ci on ne réfléchit plus à rien et on s'en tient aux solutions d'un bon petit maire de droite intègre et pragmatique.


Donc, tu n'as pas pour projet de te présenter pour être élue et mettre en œuvre tes idées ?
Merci pour cette réponse.

Se présenter aux élections serait donc la seule solution pour agir :blague: Heureusement que c'est faux même s'il faudrait que plus de gens osent se présenter.
Pour infléchir une politique communale, oui ! 

Et pour savoir un peu ce qu'on vit au quotidien. 

C'est marrant, lorsque Mme Michu traite les profs de fainéants, on hurle tous à bon droit en se disant qu'elle n'a qu'à venir s'y coller. Ben quoi, ça vaut aussi pour les affreux méchants politiciens.
CarmenLR
CarmenLR
Fidèle du forum

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par CarmenLR Jeu 6 Avr 2017 - 13:18
@Elyas a écrit:
@CarmenLR a écrit:
@Rosanette a écrit:
@CarmenLR a écrit:
As-tu pour projet de te présenter ? Je t'invite à te présenter, à être élue, à faire ce que tu dis et à revenir en parler.


C'est comme si c'était fait Laughing  C'est bien connu, pour être engagé en politique (à l'échelle locale ou ailleurs) il n'y a qu'à s'emparer de la mairie. Je suis pour le revenu universel, je n'ai qu'à me lancer dans la course aux parrainages.


A ce compte-ci on ne réfléchit plus à rien et on s'en tient aux solutions d'un bon petit maire de droite intègre et pragmatique.


Donc, tu n'as pas pour projet de te présenter pour être élue et mettre en œuvre tes idées ?
Merci pour cette réponse.

Se présenter aux élections serait donc la seule solution pour agir :blague: Heureusement que c'est faux même s'il faudrait que plus de gens osent se présenter.

Pour agir, non. Nombreux sont ceux qui sont engagés dans le monde associatif, qu'ils en fassent état ou non.

Pour gérer les fonds publics et prendre des décisions impliquant toute une communauté et la participation de l'Etat et de la commune à la vie quotidienne des gens, ce qui est ce dont il est question sur ce fil, oui.
Elyas
Elyas
Empereur

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Elyas Jeu 6 Avr 2017 - 13:22
@CarmenLR a écrit:
@Elyas a écrit:
@CarmenLR a écrit:
@Rosanette a écrit:

C'est comme si c'était fait Laughing  C'est bien connu, pour être engagé en politique (à l'échelle locale ou ailleurs) il n'y a qu'à s'emparer de la mairie. Je suis pour le revenu universel, je n'ai qu'à me lancer dans la course aux parrainages.


A ce compte-ci on ne réfléchit plus à rien et on s'en tient aux solutions d'un bon petit maire de droite intègre et pragmatique.


Donc, tu n'as pas pour projet de te présenter pour être élue et mettre en œuvre tes idées ?
Merci pour cette réponse.

Se présenter aux élections serait donc la seule solution pour agir :blague: Heureusement que c'est faux même s'il faudrait que plus de gens osent se présenter.

Pour agir, non. Nombreux sont ceux qui sont engagés dans le monde associatif, qu'ils en fassent état ou non.

Pour gérer les fonds publics et prendre des décisions impliquant toute une communauté et la participation de l'Etat et de la commune à la vie quotidienne des gens, ce qui est ce dont il est question sur ce fil, oui.

As-tu lis tout ce que j'ai écrit ? Je ne remets en rien le travail des élus locaux, je dis juste que ce que tu disais de façon tranchée et courte n'était pas l'intégralité de la réalité de l'engagement. Après, peux-tu éviter de graisser des parties de ton message ? C'est très impoli, c'est considéré comme hurler ou prendre tes lecteurs pour des débiles (à l'égal d'écrire en majuscules).
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Menu raviolis pour les mauvais payeurs  - Page 8 Empty Re: Menu raviolis pour les mauvais payeurs

par Rosanette Jeu 6 Avr 2017 - 13:23
@Fires of Pompeii a écrit:
@Rosanette a écrit:Pour ta première affirmation, j'entends bien ce que tu dis Fires, mais à la fin c'est quand même l'Etat qui paie, peu importe que ce soit en échange d'un travail. Payer pour des repas gratuits c'est aussi payer en échange de gamins mieux nourris et en meilleure santé, potentiellement plus concentrés en cours.

Il y a toujours une contrepartie dans les prestations sociales de l'Etat (la Sécu) même si ce n'est pas un travail rémunéré.

Justement, on est d'accord, je dis juste que dans le cas où la contrepartie est un travail rémunéré c'est différent, c'est tout Wink (edit : et la contrepartie physique, le travail, fait toute la différence, ce n'est donc pas la charité que me fait l'Etat)
Après on est d'accord sur le fait que l'Etat a un intérêt à maintenir la Sécu par exemple. Quoique là encore ce n'est pas gratuit, on cotise un peu quand même, ce que je ne trouve pas idiot symboliquement.
Pour les repas gratuits, je vois bien ce que tu veux dire bien sûr, mais je considère que l'on peut aider, subventionner en partie, subventionner d'autant plus que les parents sont pauvres, mais il me paraît bon de ne pas tout donner, de laisser à la famille une part d'effort, parce que sur le principe c'est à elle de nourrir ses enfants. Donc minimiser cette part d'effort, oui, la faire disparaître pour certains oui, mais pour tous... ça me paraît peu judicieux.

Le principe de la Sécu pour moi est le même que celui des cantines, sauf que financées avec l'impôt local.


Hirondelle, Carmen surtout, je ne comprends même pas ces remarques à base de "vas-y t'as qu'à t'y coller". Des élus c'est aussi fait pour échanger avec leurs administrés, j'ai quand même le droit de défendre mes idées à mon échelle d'administrée. Aux élus de m'expliquer en quoi ce n'est pas possible - et ça tombe bien, c'est possible, au prix de choix politiques, donc je reste attentive auxdits choix politiques.

Le bénévolat local, je connais, je travaille avec les élus. Le pragmatisme, je sais aussi ce que c'est. Je n'ai aucune leçon à recevoir quand j'expose ce en quoi je crois. Ce n'est pas parce que je refuse de faire quoi que ce soit pour les autres après 22h que je n'ai pas conscience de certaines réalités.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum