Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
The Paper
The Paper
Niveau 9

A quel moment lire le texte ? (EAF) Empty A quel moment lire le texte ? (EAF)

par The Paper Lun 29 Mai 2017 - 18:53
Chers collègues examinateurs,
à l'oral des EAF, l'élève doit-il faire son introduction complète puis lire le texte ? Ou bien doit-il seulement amener l'auteur et le texte, lire le texte, et seulement ensuite annoncer la problématique et le plan ?

_________________
Pub:
Un de mes livres dont vous êtes presque le héros : Larsen Hupin dans les pas de Charles Kolms
Présentation :
Vous incarnez Loris Meublanc, un ami de Larsen Hupin, et c'est vous qui choisissez dans quel ordre suivre les différentes pistes de l'enquête.
Un extrait :
« Cet homme est certainement meilleur golfeur que policier, ironise Kolms.
— Qu'est-ce qui vous fait dire ça ? demande Whyson.
— D'abord, son mensonge : on ne range pas des dossiers urgents. Au contraire. S'ils sont urgents, il faut les écrire ou les consulter, les traiter, pas les ranger."

Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

A quel moment lire le texte ? (EAF) Empty Re: A quel moment lire le texte ? (EAF)

par Iphigénie Lun 29 Mai 2017 - 18:56
C'est plus clair, je trouve, de le faire avant la problématique et l'annonce du plan Wink
Mais dans tous les cas ce n'est pas determinant...


Dernière édition par Iphigénie le Mer 31 Mai 2017 - 10:19, édité 1 fois (Raison : virgule mal placée...)
The Paper
The Paper
Niveau 9

A quel moment lire le texte ? (EAF) Empty Re: A quel moment lire le texte ? (EAF)

par The Paper Lun 29 Mai 2017 - 19:02
Ce n'est pas déterminant, autrement dit, on n'enlève pas de point si l'élève fait autrement ? C'est bien ça ? Wink

_________________
Pub:
Un de mes livres dont vous êtes presque le héros : Larsen Hupin dans les pas de Charles Kolms
Présentation :
Vous incarnez Loris Meublanc, un ami de Larsen Hupin, et c'est vous qui choisissez dans quel ordre suivre les différentes pistes de l'enquête.
Un extrait :
« Cet homme est certainement meilleur golfeur que policier, ironise Kolms.
— Qu'est-ce qui vous fait dire ça ? demande Whyson.
— D'abord, son mensonge : on ne range pas des dossiers urgents. Au contraire. S'ils sont urgents, il faut les écrire ou les consulter, les traiter, pas les ranger."

Delia
Delia
Expert spécialisé

A quel moment lire le texte ? (EAF) Empty Re: A quel moment lire le texte ? (EAF)

par Delia Lun 29 Mai 2017 - 19:22
De mon temps, c'était à l'examinateur de décider et de dire au candidat lecture d'abord ou introduction d'abord. C'était précisé en toutes lettres dans les I.O.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
Alliance
Alliance
Niveau 9

A quel moment lire le texte ? (EAF) Empty Re: A quel moment lire le texte ? (EAF)

par Alliance Mar 30 Mai 2017 - 19:01
Personnellement, j'apprécie et je trouve plus logique de faire une courte présentation du texte, de lire ensuite et d'embrayer sur la problématique et l'annonce du plan.
nitescence
nitescence
Érudit

A quel moment lire le texte ? (EAF) Empty Re: A quel moment lire le texte ? (EAF)

par nitescence Mar 30 Mai 2017 - 19:54
@Alliance a écrit:Personnellement, j'apprécie et je trouve plus logique de faire une courte présentation du texte, de lire ensuite et d'embrayer sur la problématique et l'annonce du plan.

+ 1
Ça n'a pas de sens, sinon...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
Isidoria
Isidoria
Doyen

A quel moment lire le texte ? (EAF) Empty Re: A quel moment lire le texte ? (EAF)

par Isidoria Mer 31 Mai 2017 - 5:22
Ce qui est gênant parfois dans cet ordre, c'est que la problématique peut être liée à ce qui est dit en introduction. Du coup, je demande aux élèves d'aviser en fonction de la question et de leur introduction. Mais en effet, ça ne change rien.
NLM76
NLM76
Grand sage

A quel moment lire le texte ? (EAF) Empty Re: A quel moment lire le texte ? (EAF)

par NLM76 Mer 31 Mai 2017 - 17:10

  • Présentation du texte, qui se termine sur la SITUATION le cas échéant, qui permet d'embrayer sur la
  • Lecture du texte
  • qui permet d'embrayer sur le MOUVEMENT, ou PLAN du texte
  • qui permet d'embrayer sur la question (passer de ce que dit le texte au problème, c'est problématiser; sinon ça n'a pas de sens !)
  • Evidemment, pour finir, plan du commentaire.


Quand j'interroge, entre la moitié et 90 % des élèves ne situent pas le texte dans le roman ou la pièce. Moins de 5% des élèves donnent le mouvement du texte. Et donc moins de 5% problématisent. Problématiser, ce n'est pas simplement énoncer une question, c'est montrer que la question se pose. Sinon, appeler la question une "problématique" est juste une façon de jeter de la poudre aux yeux.
Donc apprenons à nos élèves à problématiser, à montrer qu'il y a un problème, ou alors laissons-les rappeler la question qui leur est posée; mais alors n'appelons pas ça une "problématique", nom de nom !

_________________
Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • https://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
nitescence
nitescence
Érudit

A quel moment lire le texte ? (EAF) Empty Re: A quel moment lire le texte ? (EAF)

par nitescence Mer 31 Mai 2017 - 17:24
@nlm76 a écrit:Donc apprenons à nos élèves à problématiser, à montrer qu'il y a un problème, ou alors laissons-les rappeler la question qui leur est posée; mais alors n'appelons pas ça une "problématique", nom de nom !

Un texte ne pose pas forcément problème. C'est la raison pour laquelle il est absurde de parler de "problématique" (c'est une contamination qui vient des sciences humaines) : il serait plus exact de parler de "projet de lecture"...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
Isidoria
Isidoria
Doyen

A quel moment lire le texte ? (EAF) Empty Re: A quel moment lire le texte ? (EAF)

par Isidoria Mer 31 Mai 2017 - 21:33
Nitescence je ne peux qu'acquiescer.
The Paper
The Paper
Niveau 9

A quel moment lire le texte ? (EAF) Empty Re: A quel moment lire le texte ? (EAF)

par The Paper Mer 31 Mai 2017 - 22:30
Merci pour vos réponses.
Au sujet des problématiques, je trouve ça très artificiel. Pour moi, la seule problématique valable, c'est "En quoi ce texte est-il intéressant ?" (et peu importe le côté subjectif du mot "intéressant").

_________________
Pub:
Un de mes livres dont vous êtes presque le héros : Larsen Hupin dans les pas de Charles Kolms
Présentation :
Vous incarnez Loris Meublanc, un ami de Larsen Hupin, et c'est vous qui choisissez dans quel ordre suivre les différentes pistes de l'enquête.
Un extrait :
« Cet homme est certainement meilleur golfeur que policier, ironise Kolms.
— Qu'est-ce qui vous fait dire ça ? demande Whyson.
— D'abord, son mensonge : on ne range pas des dossiers urgents. Au contraire. S'ils sont urgents, il faut les écrire ou les consulter, les traiter, pas les ranger."

NLM76
NLM76
Grand sage

A quel moment lire le texte ? (EAF) Empty Re: A quel moment lire le texte ? (EAF)

par NLM76 Mer 31 Mai 2017 - 22:42
@nitescence a écrit:
@nlm76 a écrit:Donc apprenons à nos élèves à problématiser, à montrer qu'il y a un problème, ou alors laissons-les rappeler la question qui leur est posée; mais alors n'appelons pas ça une "problématique", nom de nom !

Un texte ne pose pas forcément problème. C'est la raison pour laquelle il est absurde de parler de "problématique" (c'est une contamination qui vient des sciences humaines) : il serait plus exact de parler de "projet de lecture"...
En effet.
Ce n'est pas le texte qui pose problème.
C'est son analyse. Autrement dit le problème, c'est, soit "Si on le réduit à son résumé, ce texte a l'air nul; qu'a-t-il de plus que ce résumé ?", soit "Si on le réduit son résumé, ce texte a l'air très intéressant; comment réussit-il à traiter ce sujet d'une façon particulièrement intéressante ?"

_________________
Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • https://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum