Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
archeboc
Esprit éclairé

relaxe pour les deux enseignantes accusées de violence - Hte Loire Empty relaxe pour les deux enseignantes accusées de violence - Hte Loire

par archeboc le Mer 14 Juin 2017 - 0:13
Je n'ai pas trouvé de fil évoquant cette affaire :  "les deux enseignantes de Haute-Loire poursuivies pour violences sur des élèves ont été relaxées"

Le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay rendait ce mardi 9 mai son jugement dans l'affaire de deux institutrices de Vieille-Brioude poursuivies pour "violences" sur mineurs. Elles ont été relaxées en raison d’un vide juridique.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/haute-loire/puy-velay/deux-enseignantes-haute-loire-poursuivies-violences-eleves-ont-ete-relaxees-1250593.html
http://www.leveil.fr/vieille-brioude/faits-divers/2017/05/09/les-enseignantes-de-vieille-brioude-relaxees_12395342.html
http://www.lamontagne.fr/vieille-brioude/justice/haute-loire/2017/04/05/deux-enseignantes-de-vieille-brioude-jugees-pour-des-comportements-violents_12352093.html
http://www.leprogres.fr/haute-loire/2017/01/13/deux-enseignantes-suspectees-de-violences-le-proces-de-la-vieille-ecole
Verdurette
Verdurette
Modérateur

relaxe pour les deux enseignantes accusées de violence - Hte Loire Empty Re: relaxe pour les deux enseignantes accusées de violence - Hte Loire

par Verdurette le Mer 14 Juin 2017 - 6:01
La Montagne a écrit:Entendu par les gendarmes, un inspecteur de l’Éducation nationale avait dressé le portrait « d’une enseignante dans un grand laisser-aller général, à l’attitude autoritaire dans le verbe. Il y avait des cris réguliers et un langage inadapté ».

Le progrès a écrit:
Une autre institutrice et une Atsem (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles) sont aussi poursuivis pour non-dénonciation et bénéficieront d’un rappel à loi devant le délégué du procureur. Comme si les agissements suspectés des deux enseignantes étaient connus de tous mais tus.
« Il fallait le dénoncer. Une maman a eu le courage de déposer plainte », souffle un représentant de la FCPE au sujet de cette affaire très sensible. La situation avait été portée à la connaissance de l’inspection académique et des élus locaux, dont le député Jean-Pierre Vigier : « J’ai été saisi par des parents d’élèves lors d’une permanence à Brioude à l’automne. J’ai demandé un éclaircissement à l’inspecteur d’académie. C’était mon devoir et ma responsabilité d’élu de le faire », explique-t-il. Le député laisse à présent « la justice faire son travail », tout comme l’Éducation nationale. Les services de l’inspection académique ont indiqué « qu’aucune communication ne sera faite ».

Si le problème était réel, si le problème était connu, a fortiori de l'EN, pourquoi n'a t-il pas été géré en amont ?  

L'autre enseignante et l'ATSEM poursuivis pour non-dénonciation, avec rappel à la loi ? J'ai connu des enseignants, une infirmière scolaire, des parents  qui ont dénoncé des faits similaires pendant plusieurs années, et qu' "on" n'a jamais écoutés. Les rattraperaient-on de la même manière si d'aventure leur collègue incriminé était un jour poursuivi ? Ce serait le pompon !!

Quelle lâcheté ...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum