Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Reine Margot
Demi-dieu

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Reine Margot le Dim 27 Aoû 2017 - 20:43
@Babarette a écrit:Merci en tout cas à ceux qui me soutiennent ici, c'est très gentil de votre part!
bisous

Je vais avoir du mal à m'en remettre (est-ce que je vais m'en remettre un jour d'ailleurs?), mais au moins, je vois que je ne suis pas complètement cinglée.

Tu vas t'en remettre. Au départ j'ai aussi été comme toi, très remontée. Mais je te conseille quand même, parce que même face à des adultes, tu trouveras aussi de la méchanceté et du harcèlement, de faire un travail sur toi, seule ou avec une aide, pour pouvoir justement te protéger à l'avenir. Quand j'ai quitté l'enseignement, je suis tombée sur une chef qui m'a harcelée pendant un an, j'ai commencé à me remettre en question et à me protéger davantage en amont.  Maintenant je mords quand il le faut et je laisse couler quand il le faut et on me fiche la paix de manière générale.  Certains me jugent parfois peu commode mais je m'en fiche, ma santé mentale est à ce prix.
Babarette
Babarette
Vénérable

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Babarette le Dim 27 Aoû 2017 - 20:53
Oui, j'ai un suivi, mais je ne sais pas si c'est suffisant. Peut-être qu'il faudrait que je complète avec de la sophrologie, ou du yoga, ou du taï-chi, je ne sais pas.
Ca ira sûrement mieux quand j'aurai un nouveau métier, sans que ça me guérisse totalement.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Une passante
Une passante
Expert

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Une passante le Dim 27 Aoû 2017 - 20:56
Babarette, je te souhaite que ce ne soit vite qu'un mauvais souvenir...
Babarette
Babarette
Vénérable

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Babarette le Dim 27 Aoû 2017 - 21:05
fleurs2

On verra dans un an ou deux... J'espère évoluer d'ici-là.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
elenajalan
elenajalan
Niveau 4

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par elenajalan le Dim 27 Aoû 2017 - 21:07
@Babarette a écrit:Merci en tout cas à ceux qui me soutiennent ici, c'est très gentil de votre part!
bisous

Je vais avoir du mal à m'en remettre (est-ce que je vais m'en remettre un jour d'ailleurs?), mais au moins, je vois que je ne suis pas complètement cinglée.


Non, les victimes de harcèlement n'ont rien à se reprocher, ce sont des élèves souvent sensibles et plus matures, donc différents de ceux de leur âge (tu as apparemment vécu cela ; et reçu aucune aide de ta PP, au contraire, ce qu'elle a dit donne l'impression que tu as "attiré" sur toi le négatif ; c'est absolument inadmissible)
L'expérience en tant que professeur est une expérience : cela ne traduit pas qui tu es ; et la façon dont tu as été traitée est inhumaine et ce que tu as énuméré...ce que c'est humiliant ! Personne ne supporterait ça.
A propos de ceux qui disent que certains savent mieux tenir une classe, j'avais 2-3 collègues, oui, qui se faisaient craindre. Les gamins flippaient (un jour j'ai compris pourquoi : punitions déraisonnées, remarques humiliantes, perfides, prise à partie des autres élèves pour se moquer d'un d'entre eux...etc etc...) moi je préfère la main de fer dans le gant de velours avec le respect de l'élève (et tant pis si ça prend plus de temps, et que les élèves ne se taisent pas subitement à mon approche, mais le silence obtenu est dû à la confiance, non à la peur)
Et puis il faut du temps, ça ne vient pas tout seul (sachant que je n'ai pas un naturel autoritaire) Si je dois me fâcher, je fais la grosse voix sans crier mais sans montrer d'affect, tout en montrant que c'est vraiment ce que je pense (je ne sais pas si c'est clair) J'ai appris que "copier" la méthode d'un autre ne marche pas, il faut trouver la sienne et croire en ce qu'on fait. C'est un métier où on apprend tous les jours...
Bon moi, j'aime écouter ceux qui ont besoin en fin d'heure, surtout que je suis PP, les accompagner en voyage...J'ai remarqué que c'était amplifié par le fait d'avoir travaillé longtemps en petite structure internat avec jeunes difficiles/défavorisés/les deux (un autre collègue est dans mon cas, dans ce gros collège actuel, on ne peut pas faire comme bp de nos collègues, mettre de barrière autre que celle nécessaire en cours)
belote
belote
Niveau 10

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par belote le Dim 27 Aoû 2017 - 21:12
Je sais que certains élèves peuvent avoir un fond méchant et je pense que près de dix ans de travail en zep m'ont éloignée de toute forme d'angelisme. Nos élèves ne sont que le reflet du monde dans lequel nous vivons.
Je crois que personne n'a nié la douleur de Babarette et la difficulté de ce qu'elle a vécu. Ce qui me dérange cependant, c'est cet esprit de revanche face à certains élèves. Mais peut-être que les choses sont encore trop récentes et trop prégnantes pour arriver à passer au-delà et pour arriver à montrer de l'indifférence pour les élèves qui ont cruellement manqué d'humanité. En tout cas, bon courage. Les profs, ces feignants... - Page 11 1547453357
Babarette
Babarette
Vénérable

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Babarette le Dim 27 Aoû 2017 - 21:18
De toutes façons, je n'ai pas le pouvoir de me venger. C'est ma vie que ça pourrit, pas la leur... Le principal me reprochait d'avoir fait perdre une année à mes élèves: oui, et moi, j'en perdrais combien à m'en remettre?

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Feuchtwanger
Niveau 9

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Feuchtwanger le Dim 27 Aoû 2017 - 21:22
Personne ne devrait souffrir ce que tu as enduré.
Le professeur a été agressif envers toi parce qu'il a échoué en tant que supérieur hiérarchique à te protéger.
L'important est d'oublier. D'expérience, les actes mauvais ne sont jamais impunis.
Bon courage.
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Reine Margot le Dim 27 Aoû 2017 - 21:24
Je précise, quand je parle de "tenir une classe", je parle de pouvoir faire cours dans le calme et éviter d'être débordé, pas d'inspirer une quelconque crainte.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
Babarette
Babarette
Vénérable

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Babarette le Dim 27 Aoû 2017 - 21:26
@Feuchtwanger a écrit:Personne ne devrait souffrir ce que tu as enduré.
Le professeur a été agressif envers toi parce qu'il a échoué en tant que supérieur hiérarchique à te protéger.
L'important est d'oublier. D'expérience, les actes mauvais ne sont jamais impunis.
Bon courage.

J'aimerais en être sûre...
Vatrouchka
Vatrouchka
Niveau 8

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Vatrouchka le Dim 27 Aoû 2017 - 21:35
@Babarette a écrit:Oui, j'ai un suivi, mais je ne sais pas si c'est suffisant. Peut-être qu'il faudrait que je complète avec de la sophrologie, ou du yoga, ou du taï-chi, je ne sais pas.
Ca ira sûrement mieux quand j'aurai un nouveau métier, sans que ça me guérisse totalement.

J'en faisais presque 1h tous les jours pendant le stage. 2h les jours où l'ESPE m'avait particulièrement gonflée.
Mon tempérament colérique et émotif et peu sensible à la proportion en ont grandement bénéficié. Ça fait un peu "je suis rentrée dans une secte" mais ça a changé ma vie. Very Happy Je te souhaite de même de trouver un peu de sérénité.


Dernière édition par Vatrouchka le Dim 27 Aoû 2017 - 22:15, édité 1 fois
Zagara
Zagara
Guide spirituel

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Zagara le Dim 27 Aoû 2017 - 21:37
Ben si les actes mauvais peuvent rester impunis. C'est d'ailleurs pour ça qu'il faut être d'autant plus inflexible envers eux. Le réel étant absurde, il n'y a pas de victoire automatique de la justice.
Babarette
Babarette
Vénérable

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Babarette le Dim 27 Aoû 2017 - 21:41
@Vatrouchka a écrit:
@Babarette a écrit:Oui, j'ai un suivi, mais je ne sais pas si c'est suffisant. Peut-être qu'il faudrait que je complète avec de la sophrologie, ou du yoga, ou du taï-chi, je ne sais pas.
Ca ira sûrement mieux quand j'aurai un nouveau métier, sans que ça me guérisse totalement.

J'en faisais presque 1h tous les jours pendant le stage. 2h les jours où l'ESPE m'avait particulièrement gonflée.
Mon tempérament colérique et émotif et peu sensible à la proportion, ont en grandement bénéficié. Ça fait un peu "je suis rentrée dans une secte" mais ça a changé ma vie. Very Happy Je te souhaite de même de trouver un peu de sérénité.

Amusant de voir que tu faisais plus de yoga en sortant de l'ESPE qu'en sortant du collège! abi
avatar
Wahlou
Niveau 10

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Wahlou le Dim 27 Aoû 2017 - 22:34
@Babarette a écrit:De toutes façons, je n'ai pas le pouvoir de me venger. C'est ma vie que ça pourrit, pas la leur... Le principal me reprochait d'avoir fait perdre une année à mes élèves: oui, et moi, j'en perdrais combien à m'en remettre?

Et si tu avais ce pouvoir, t'en servirais-tu ? c'est là qu'est la question, me semble-t-il.
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Elaïna le Dim 27 Aoû 2017 - 22:45
@Zagara a écrit:Si je ne reste pas dans le supérieur, je devrais certainement changer de corps, passer un autre concours, parce que je dois dire qu'il m'est difficile de supporter la méchanceté de nombreux ados et que je n'aime, en général, pas les enfants. C'est bête, parce que je sais faire ce métier et ai été encensée par l'inspection quand je suis passée en collège. J'ai contrôlé et tenu mes élèves, je me suis battue durement, j'en ai fait progresser certains, j'ai activement travaillé à ne pas me faire bordéliser ; au final je considère que j'ai rempli mon travail. Mais j'ai une tolérance très petite à la méchanceté gratuite, au conflits débiles et à la nuisance vicieuse. Et au final, je préfère conserver ma santé, limiter le stress, plutôt que de faire réussir des élèves, envers qui j'ai une affectivité très limitée, voire absente.
Par contre je m'épanouis très bien dans le supérieur : j'aime enseigner à des adultes. Je pourrais peut-être me reconvertir dans la formation pour adulte, si on me renvoie dans le secondaire.

Je ne suis plus dans le supérieur (volontairement : demi-ATER avec deux enfants, financièrement, ça n'était plus possible, j'aurais pu faire encore deux ans)

Je n'aime pas spécialement les ados en groupe - même si dans mon bahut de CSP + les problèmes sont assez minimes par rapport à ce que vivent certains

Ce dont je suis sûre, c'est que je ne les aime pas, d'une façon générale ça me permet d'apprécier mon boulot (enfin, de ne pas y souffrir quoi) : j'aime mes gosses, mes neveux (et pourtant j'ai un neveu qui rentre en seconde, donc des ados, j'en vois par ailleurs), mais alors Théo-Enzo-Mathéo de seconde 2, bof quoi
Ils ont leur parents pour les aimer, nous sommes là pour leur apprendre des trucs

Je pense aussi à une reconversion à plus ou moins court terme si je n'arrive pas à un poste en prépa ou à la fac, mais bon pour le moment, ça paie pas trop mal pour un boulot pas horrible pour moi
Quoi qu'il en soit, j'ai peine à croire en ce qui me concerne à l'épanouissement par le travail, donc bon !

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
Catalunya
Catalunya
Expert

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Catalunya le Dim 27 Aoû 2017 - 22:48
Elaina a écrit:Ce dont je suis sûre, c'est que je ne les aime pas, d'une façon générale ça me permet d'apprécier mon boulot (enfin, de ne pas y souffrir quoi) : j'aime mes gosses, mes neveux (et pourtant j'ai un neveu qui rentre en seconde, donc des ados, j'en vois par ailleurs), mais alors Théo-Enzo-Mathéo de seconde 2, bof quoi
Tu n'as pas le moindre chouchou? Razz
avatar
Wahlou
Niveau 10

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Wahlou le Dim 27 Aoû 2017 - 22:51
Disons qu'il y a une marge entre aimer le gosse d'un autre et faire preuve d'un minimum d'empathie.

Personnellement, je ne me vois pas faire un boulot correct si je n'éprouvais pas un minimum d'empathie. J'aurai du mal à enseigner et à transmettre à des élèves pour lesquels je n'éprouve aucune considération, en ce qui me concerne en tout cas.

Ne pas être hermétique à ce que peuvent vivre les adolescents, certes, m'enfin personne n'a dit qu'il fallait les aimer ou quoi que ce soit d'autre.
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Elaïna le Dim 27 Aoû 2017 - 22:54
@belote a écrit:Je sais que certains élèves peuvent avoir un fond méchant et je pense que près de dix ans de travail en zep m'ont éloignée de toute forme d'angelisme. Nos élèves ne sont que le reflet du monde dans lequel nous vivons.
Je crois que personne n'a nié la douleur de Babarette et la difficulté de ce qu'elle a vécu. Ce qui me dérange cependant, c'est cet esprit de revanche face à certains élèves.  Mais peut-être que les choses sont encore trop récentes et trop prégnantes pour arriver à passer au-delà et pour arriver à montrer de l'indifférence pour les élèves qui ont cruellement manqué d'humanité. En tout cas, bon courage. Les profs, ces feignants... - Page 11 1547453357

dur dur en effet, Barbarette est encore visiblement sous le choc et on peut la comprendre
J'ai, malgré toute ma bonne éducation catholique, souhaité le pire aux petits crét*ns qui m'ont fait vivre un collège très difficile, pendant longtemps, plus de 10 ans (je me rappelle notamment d'une fois où sur FB je reçois une "demande en ami" de la part d'une des petites pestes en question (avec message du style "salut, ça va ?" : j'ai senti mon estomac se retourner violemment, comme si j'avais pris un boulet de canon
Aujourd'hui, je crois que ça me ferait rire - et je répondrai quelque chose du genre "je ne suis pas certaine qu'il soit de bon goût de vouloir entrer en contact avec quelqu'un qu'on a eu plaisir à emmerder pendant des années, retourne à ta vie, oublie la mienne et les vaches seront bien gardées"

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Elaïna le Dim 27 Aoû 2017 - 22:59
@Catalunya a écrit:
Elaina a écrit:Ce dont je suis sûre, c'est que je ne les aime pas, d'une façon générale ça me permet d'apprécier mon boulot (enfin, de ne pas y souffrir quoi) : j'aime mes gosses, mes neveux (et pourtant j'ai un neveu qui rentre en seconde, donc des ados, j'en vois par ailleurs), mais alors Théo-Enzo-Mathéo de seconde 2, bof quoi
Tu n'as pas le moindre chouchou? Razz

Si, et souvent ils sont intimement persuadés que je les persécute eux en particulier XD

plus sérieusement, il y a des élèves que j'apprécie, des élèves qui me font marrer (par exemple certains terminales, on se dit "çuila je l'aurais rencontré en fac il y a 15 ans, je crois qu'on aurait été bon potes") mais d'une façon générale je ne vois aucune commune mesure entre le plaisir que j'ai à éduquer mes enfants et mon travail de prof (ceci par rapport au lien qui a été fait entre être parent et être professeur)
D'ailleurs mes enfants me font bien plus facilement sortir de mes gonds que mes élèves : quand l'un de mes fils fait suer, ça me rend dingue très vite (et j'ai vite fait de crier à la maison, et oui c'est naze), alors que si un élève fait suer, la routine du boulot s'enclenche : rappel à l'ordre, punition, exclusion, etc, je ne m'énerve que très peu en classe

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
elenajalan
elenajalan
Niveau 4

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par elenajalan le Dim 27 Aoû 2017 - 23:01
@Elaïna a écrit:je ne suis pas certaine qu'il soit de bon goût de vouloir entrer en contact avec quelqu'un qu'on a eu plaisir à emmerder pendant des années, retourne à ta vie, oublie la mienne et les vaches seront bien gardées"
Les profs, ces feignants... - Page 11 437980826 Les profs, ces feignants... - Page 11 437980826 Les profs, ces feignants... - Page 11 437980826
Zagara
Zagara
Guide spirituel

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Zagara le Dim 27 Aoû 2017 - 23:04
La routine des méthodes disciplinaires m'avait intérieurement horrifiée quand je me suis rendue compte que je pouvais passer en pilote automatique pour rappeler à l'ordre les élèves, établir la punition appropriée, etc. J'avais l'impression de bosser à la chaîne. C'était une sorte de jeu de rôle : l'élève fautif disait toujours la même chose ("mé sé pa mwa heu" "jai fé koi" "azy vou me persékuté là" "tssssssshhlrrltkrk*gargouillis*"), je piochais dans mon panel de réponses, puis lui collais sa punition ; ramp up vers exclusion si besoin... il y avait un petit côté usine de la gestion de classe qui ne m'a pas plu du tout, je ne sais pas pourquoi.
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Elaïna le Dim 27 Aoû 2017 - 23:23
@Zagara a écrit:La routine des méthodes disciplinaires m'avait intérieurement horrifiée quand je me suis rendue compte que je pouvais passer en pilote automatique pour rappeler à l'ordre les élèves, établir la punition appropriée, etc. J'avais l'impression de bosser à la chaîne. C'était une sorte de jeu de rôle : l'élève fautif disait toujours la même chose ("mé sé pa mwa heu" "jai fé koi" "azy vou me persékuté là" "tssssssshhlrrltkrk*gargouillis*"), je piochais dans mon panel de réponses, puis lui collais sa punition ; ramp up vers exclusion si besoin... il y avait un petit côté usine de la gestion de classe qui ne m'a pas plu du tout, je ne sais pas pourquoi.


parce que c'est tout pourri de faire ça : on se déteste quand on est dans ce rôle (enfin moi je me déteste)
parce qu'on aime notre discipline, qu'on voudrait apprendre aux élèves, quelque chose qui nous passionne et qui les concerne, enfin, devrait
parce qu'on est souvent des bons élèves qui admirions le savoir de nos profs alors que l'élève lambda d'aujourd'hui, bah, c'pas trop ça quoi

Il y a un effet "je bosse à la chaîne à flux tendu" (je ne sais plus quel néo avait évoqué l'image qu'être prof dans certaine classe c'est comme jouer au jeu du chass'taupe) mais bon

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
Vatrouchka
Vatrouchka
Niveau 8

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Vatrouchka le Dim 27 Aoû 2017 - 23:28
@Zagara a écrit:La routine des méthodes disciplinaires m'avait intérieurement horrifiée quand je me suis rendue compte que je pouvais passer en pilote automatique pour rappeler à l'ordre les élèves, établir la punition appropriée, etc. J'avais l'impression de bosser à la chaîne. C'était une sorte de jeu de rôle : l'élève fautif disait toujours la même chose ("mé sé pa mwa heu" "jai fé koi" "azy vou me persékuté là" "tssssssshhlrrltkrk*gargouillis*"), je piochais dans mon panel de réponses, puis lui collais sa punition ; ramp up vers exclusion si besoin... il y avait un petit côté usine de la gestion de classe qui ne m'a pas plu du tout, je ne sais pas pourquoi.

Mais trouve-t-on des gens qui aiment faire ça ?
Zagara
Zagara
Guide spirituel

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Zagara le Dim 27 Aoû 2017 - 23:31
Non, et dans une institution bien ordonnée, on ne devrait pas avoir à le faire autant.
En tout cas il y a des pays où on n'a pas à le faire autant, ce qui montre bien que ce doit être possible, même avec les fameux """nouveaux publics""".
roxanne
roxanne
Prophète

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par roxanne le Lun 28 Aoû 2017 - 8:15
@Elaïna a écrit:
@Catalunya a écrit:
Elaina a écrit:Ce dont je suis sûre, c'est que je ne les aime pas, d'une façon générale ça me permet d'apprécier mon boulot (enfin, de ne pas y souffrir quoi) : j'aime mes gosses, mes neveux (et pourtant j'ai un neveu qui rentre en seconde, donc des ados, j'en vois par ailleurs), mais alors Théo-Enzo-Mathéo de seconde 2, bof quoi
Tu n'as pas le moindre chouchou? Razz

Si, et souvent ils sont intimement persuadés que je les persécute eux en particulier XD

plus sérieusement, il y a des élèves que j'apprécie, des élèves qui me font marrer (par exemple certains terminales, on se dit "çuila je l'aurais rencontré en fac il y a 15 ans, je crois qu'on aurait été bon potes") mais d'une façon générale je ne vois aucune commune mesure entre le plaisir que j'ai à éduquer mes enfants et mon travail de prof (ceci par rapport au lien qui a été fait entre être parent et être professeur)
D'ailleurs mes enfants me font bien plus facilement sortir de mes gonds que mes élèves : quand l'un de mes fils fait suer, ça me rend dingue très vite (et j'ai vite fait de crier à la maison, et oui c'est naze), alors que si un élève fait suer, la routine du boulot s'enclenche : rappel à l'ordre, punition, exclusion, etc, je ne m'énerve que très peu en classe
C'est vrai et au final, j'arrive souvent mieux à gérer 35 ados que mon fils de 5 ans et demi !lequel est par ailleurs très sage en classe.
Babarette
Babarette
Vénérable

Les profs, ces feignants... - Page 11 Empty Re: Les profs, ces feignants...

par Babarette le Lun 28 Aoû 2017 - 9:13
@Wahlou a écrit:
@Babarette a écrit:De toutes façons, je n'ai pas le pouvoir de me venger. C'est ma vie que ça pourrit, pas la leur... Le principal me reprochait d'avoir fait perdre une année à mes élèves: oui, et moi, j'en perdrais combien à m'en remettre?

Et si tu avais ce pouvoir, t'en servirais-tu ? c'est là qu'est la question, me semble-t-il.

Le pouvoir de les virer de leur lycée professionnel où ils n'ont aucunement leur place? Oui, si je l'avais, je m'en servirai.
Je les ai vus dégouliner de la jouissance de m'avoir fait du mal (et d'avoir fait du mal à d'autres élèves), il serait temps qu'ils pleurent.

Mais que ce soit pour les harceleurs de mon adolescence ou pour mes anciens élèves, en réalité, ceux à qui j'en veux le plus, ce sont les adultes qui ont laissé faire, voire ont encouragé et qui m'ont fait payer le fait d'être une victime.

Bref, les profs, ces feignants? Même avec seulement neuf heures de cours payées plein temps et en ayant cessé de préparer mes cours vers la fin de l'année, je voulais fuir; c'était neuf heures infernales, qui me pourrissaient durablement la semaine. Les quatre mois de vacances (qui servent à préparer ses cours et corriger ses copies...), merci, mais non merci en fait. Même payée 4000€ par mois.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum