Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
InstantKarma
Niveau 6

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par InstantKarma le Jeu 23 Nov 2017 - 17:53
Pour « islamophobie », il y a une définition en anglais : “A word created by fascists and used by cowards to manipulate morons.”
« Un mot créé par des fascistes et utilisé par des lâches pour manipuler des crétins. »
Delia
Delia
Expert

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Delia le Jeu 23 Nov 2017 - 17:55
Tout le monde est parti en guerre contre la non-mixité de certains ateliers, soit.
On dirait que personne n'a remarqué les faits suivants :
l'annonce  du stage, avec son programme détaillé, a été mise en ligne sur le site de SUD 93 le 19 octobre ;
la date limite d'inscription était le 18 novembre ;
le 19 novembre seulement le cuicui dénonciateur, cuicui qui falsifiait le programme qu'il prétendait citer, a été mis sur le site neoprofs, sans date ;
le 20 novembre, cuicui du ministre qui semble n'avoir rien compris au film (si c'est bien lui qui a rédigé, comment savoir ?). C'est le 20 novembre qu'il s'aperçoit de l'existence de ce stage annoncé un mois plus tôt ?  On lui cache tout et on ne lui dit rien, ou bien de minimis non curat praetor ?

La démarche de SUD est sympathique, mais maladroite, surtout dans son arbitraire limitation  des intervenants, tous mandatés par le CRIF. Et le CRAN, il sent le pâté ?
La présentation tendancieuse de cette démarche, présentation qui nous a tous piégés, relève de la manipulation pure et simple.


_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
Zagara
Zagara
Guide spirituel

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Zagara le Jeu 23 Nov 2017 - 18:00
Depuis que j'ai constaté que, d'une part la diplomatie saoudienne n'hésitait pas à dénoncer de "l'islamophobie" en France (pendant ce temps-là, ils décapitaient des chiites pour le nouvel an...), et d'autre part que l'UOIF contrôlait toutes les structures promouvant ce mot (nom de domaine, ccif...), j'évite de l'utiliser.
Surtout que "racisme" est plus clair et précis : il retire l'ambiguïté religieuse qui pourrait tendre vers la reconnaissance du blasphème (d'ailleurs il y a eu des procès portés par des islamistes pour essayer de faire condamner des atteintes à la religion comme si il s'agissait d'atteintes à la personne ; restons donc prudents).
Babarette
Babarette
Grand Maître

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Babarette le Jeu 23 Nov 2017 - 18:06
@InstantKarma a écrit:Pour « islamophobie », il y a une définition en anglais : “A word created by fascists and used by cowards to manipulate morons.”
« Un mot créé par des fascistes et utilisé par des lâches pour manipuler des crétins. »


Lire la Lettre aux escros de l'islamophobie qui font le jeu des racistes, de Charb.
Dalva
Dalva
Vénérable

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Dalva le Jeu 23 Nov 2017 - 18:51
@DesolationRow a écrit:Note bien que je n'ai répondu que sur la seconde phrase que tu as graissée. Je ne suis pas convaincu que ce soit intégralement du discours indirect libre.
Oui effectivement, j'avais mal perçu la distinction que tu faisais, croyant qu'elle portait sur toutes les citations et non la dernière.
@RogerMartin a écrit:
PauvreYorick a écrit:Sinon, je viens de finir de lire le CR d'Ivan Segré sur le fameux bouquin. Je n'ai pas lu le bouquin non plus, mais il se trouve que je fais plutôt confiance à ce CR, qui à la fois est beaucoup plus critique que tout ce que j'ai lu d'autre sur Bouteldja, et n'est pas malveillant.

https://lundi.am/Une-indigene-au-visage-pale

Ce n'est pas une lecture reposante ni facile, mais la dernière partie de ce CR indique à mes yeux clairement pourquoi l'on peut effectivement dire que l'« antisionisme » de Bouteldja ne se limite pas à de l'antisionisme politique et pourquoi cette obsession qui est la sienne est de mauvais augure, bref pourquoi ça tourne effectivement à de l'antisémitisme, qu'on le veuille ou non. (Par parenthèse, pour ceux que ça amuse, Badiou en prend aussi pour son grade.)

Je cite quelques extraits du compte-rendu, qui effectivement redonne ailleurs à Badiou toutes les lettres de noblesse qu'il mérite. J'avoue : je fais partie de ceux que cela n'amuse pas, hélas.
CR a écrit:Que Sartre ait combattu les structures historiques de l’impérialisme « blanc » de 1492 à nos jours ne suffit pas à contrebalancer la faute : il a justifié « l’existence d’Israël ». Donc « Fusillez Sartre ». Ce n’est  plus l’extrême droite qui le dit, c’est l’auteure. La question de la « légitimité de l’existence d’Israël » est donc bel et bien la question en dernière instance décisive, celle qui vous situe d’un côté ou de l’autre du peloton d’exécution. Fusillez Sartre, fusillez Finkielkraut, fusillez Postone : tous dans le même sac, marxistes et antimarxistes, indistinctement.
CR a écrit:Lisons encore : « Sartre mourra anticolonialiste et sioniste. Il mourra  blanc ».
CR a écrit:Elle commence par expliquer aux « Juifs » qu’ils ont « bien été élus, par l’Occident », et cela « pour trois missions cardinales » : « résoudre la crise de légitimité morale du monde  blanc, conséquence du génocide nazi, sous-traiter le racisme républicain et enfin être le bras armé de l’impérialisme occidental dans le monde arabe ».
Je vous recommande tout particulièrement :
Auteur s'adressant aux Juifs dans l'un de ses chapitres, cité par le CR a écrit:« Mais vous vous êtes laissé gagner lentement à tel point qu’un préjugé tenace est né : tous les Juifs sont sionistes. Désormais, lorsque vous ne l’êtes pas, vous devez le prouver. Vous qui rêviez de vous fondre dans ‘l’universel’, vous voilà redevenus Juifs au sens sartrien du terme. Mais le pire pour moi n’est pas là. Après tout, vos renoncements vous regardent. Le pire, c’est mon regard, lorsque dans la rue je croise un enfant portant une kippa. Cet instant furtif où je m‘arrête pour le regarder. Le pire c’est la disparition de mon indifférence vis-à-vis de vous, le possible prélude de ma ruine intérieure.»  « Je connais bien les gens de ma race. Bien que cabossés et terriblement abîmés, nous avons encore le cœur gros et une certaine pratique de la noblesse humaine mais  pour combien de temps ? »

Je suis plutôt soulagée que l'Université de Limoges n'ait pas offert de tribune à cette démente.
Eh bien j'avoue humblement que je ne comprends pas en quoi la dernière citation est si pire. A moins que je ne lise mal, elle dit reconnaître en elle des tendances qui ne font pas honneur à l'humain et s'en attriste : "le possible prélude de [sa] ruine intérieure". Elle regrette que les Juifs soient victimes d'un préjugé et c'est antisémite ? (On part du principe qu'elle assume totalement son antisionisme, évidemment.)

En fait, je pense que je suis la naïveté personnifiée. Ce ne peut être que ça.
Dalva
Dalva
Vénérable

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Dalva le Jeu 23 Nov 2017 - 18:52
Sinon, cette tribune sur Libération :
http://www.liberation.fr/amphtml/debats/2017/11/23/blanchite-racise-racisme-d-etat-m-blanquer-ces-concepts-sont-legitimes-dans-le-debat-public_1612004
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par RogerMartin le Jeu 23 Nov 2017 - 19:12
Dalva : il me semble que dans son chapitre 1 elle proposait de fusiller Sartre, ce qui peut choquer mais bon, ne semble pas avoir de conséquence immédiate à craindre IRL, tandis que là elle explique qu'elle se sent sur le point de s'en prendre à un gamin dans la rue, ce qui est un tout petit peu plus inquiétant.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Dalva
Dalva
Vénérable

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Dalva le Jeu 23 Nov 2017 - 19:26
Merci de m'avoir répondu.
Alors justement, j'ai beau relire, je n'arrive pas à trouver l'indice qui me permettrait d'inférer l'implicite que tu y vois. Elle ne dit pas qu'elle est sur le point de s'en prendre à un petit garçon, mais qu'elle n'y est plus indifférente. Je comprends qu'elle sent qu'elle passe d'antisioniste (ce qu'elle assume) à antisémite, et qu'elle s'en désole. Naïveté.
avatar
archeboc
Sage

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par archeboc le Jeu 23 Nov 2017 - 19:27
PauvreYorick a écrit:Incidemment, contrairement à ce qui a été répété de nombreuses fois dans les dernières pages, il n'y a aucun atelier « en non-mixité raciale » proposé aux « enseignant·e·s blanc·he·s » à l'exclusion, donc, de ce qui serait le groupe des enseignants « non-blancs ». Il suffit de regarder le programme du stage pour le constater (première page du fil, message de Ruthven, troisième lien, page 7 du PDF ; les autres liens comportent la même chose sous différentes mises en page).

Je ne comprends pas ce que signifie le texte ci-dessus.
Lorsque je regarde la page citée, à l'heure actuelle, je vois deux sessions d'ateliers ségrégatifs, l'un page 5 le lundi matin, mais avec un seul programme pour les deux groupes, et un second, le mardi PM, avec deux programmes différents selon qu'on est assigné à la blanchitude, ou pas. Je ne comprends pas le sens de ce que j'ai mis en gras, et encore moins si j'essaye de le faire correspondre avec le programme du stage.

(http://sudeducation93.org/IMG/pdf/journal_stage_antiracisme_18-19_dec_2017_v2_-_sans_illu.pdf)

Par ailleurs, sur des idées proches de celles agitées dans ce fil, je signale une polémique naissante, partie de la revue "Le débat", et qui trouve une expression dans le Monde :
http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/11/23/olivier-galland-une-sociologie-qui-se-focalise-trop-sur-les-discriminations_5219253_3232.html#lKRc5bDIHDsmMKjq.99

Olivier Galland : « Une sociologie qui se focalise trop sur les discriminations »

Dans le dernier numéro de la revue « Le Débat », le directeur de recherche au CNRS, auteur d’une enquête auprès de lycéens dans les quartiers populaires, reproche aux travaux sur l’immigration de ne pas aborder la question culturelle. Extraits.

[Dans le dernier numéro de la revue Le Débat, plusieurs sociologues ont vivement critiqué l’approche trop militante de certains de leurs confrères et remis en question l’héritage de Pierre Bourdieu. Le Monde publie des extraits de ces articles et une réponse des incriminés. Ici, extrait de l’article d’Olivier Galland. Directeur de recherche au CNRS, il a dirigé avec Anne Muxel Une jeunesse radicale ? Enquête auprès des lycéens, à paraître aux PUF en avril.]

La revue le Débat n'a pas encore mis en ligne le sommaire de son dernier numéro. http://le-debat.gallimard.fr/
avatar
User17706
Enchanteur

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par User17706 le Jeu 23 Nov 2017 - 19:42
@archeboc : le PDF indique deux ateliers le lundi matin dont l'un est non-mixte. Et deux ateliers le mardi après-midi dont l'un est non-mixte. Le site (pas le PDF) n'indique pas la non-mixité du premier atelier du lundi matin, donc il n'est pas complet ; mais pour le mardi, il indique « non-mixte » pour un seul des deux ateliers, l'« atelier récit d'expérience ». Bien sûr on peut imaginer qu'en concentrant des « racisés » cet atelier va concentrer par ricochet des « blancs » dans l'autre qui a lieu en même temps. Mais je ne trouve aucune indication qui laisserait supposer que seuls les « blancs » seraient conviés au second, ni sur le site ni sur le PDF qui, sur ce point au moins, concordent.

Bon, essayer de faire des diagnostics définitifs avec des infos torchées à la hâte et des présentations un peu bâclées, chacun voit bien que l'exercice a ses limites. J'accepte sans problème ma part du reproche si chacun prend la sienne Smile
Tristana
Tristana
Vénérable

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Tristana le Jeu 23 Nov 2017 - 19:57
@Dalva a écrit:Eh bien j'avoue humblement que je ne comprends pas en quoi la dernière citation est si pire. A moins que je ne lise mal, elle dit reconnaître en elle des tendances qui ne font pas honneur à l'humain et s'en attriste : "le possible prélude de [sa] ruine intérieure". Elle regrette que les Juifs soient victimes d'un préjugé et c'est antisémite ? (On part du principe qu'elle assume totalement son antisionisme, évidemment.)

En fait, je pense que je suis la naïveté personnifiée. Ce ne peut être que ça.

J'imagine que moi aussi (même si a priori, je suis plutôt du côté du mal personnifié, de l'antisémitisme, de l'homophobie, comme on me l'a déjà rappelé très aimablement). Je suis en fait dans une sorte de stupeur à chaque fois qu'il est question de HB parce que ses propos me semblent tout à fait clairs, et si je peux ne pas être d'accord avec eux (en premier lieu parce que ce n'est pas mon combat et qu'elle trace la ligne justement entre ceux pour qui il s'agit du combat et les autres), je n'ai en tout cas jamais pu la comprendre comme une homophobe ou une antisémite.
Elle évoque un amalgame malheureux entre les juifs et les sionistes, et c'est cet amalgame qu'elle combat ; elle le combat même justement parce que cet amalgame signifierait cette haine qu'on lui prête et cette haine, elle la qualifie (en hypothèse, elle ne dit pas qu'elle en est arrivée là) de "ruine intérieure". J'aimerais bien savoir en quoi il s'agit d'un truc positif, ou alors vraiment, on n'a pas appris à lire et comprendre les textes avec des cerveaux comparables, ce n'est pas possible.
Idem pour la question de l'homosexualité : elle fait état, politiquement, d'une réalité qui voudrait que la question de la défense d'une identité homosexuelle ne concerne pas les quartiers ou la communauté arabe. On peut dire que c'est de la connerie, et considérer qu'elle a ultra tort là-dessus ; mais ce n'est pas homophobe, bon sang de bois ! Elle dit que les questions sont autres, en fait, et que les priorités ne sont pas celles-là. Je connais d'ailleurs des tas de gens qui ne sont pas au PIR, qui seraient très probablement opposés à HB comme la meute qui aboie dès lors qu'on évoque son nom et qui pour autant sont capables de dire que le mariage homosexuel n'aurait pas dû être la priorité de F. Hollande. Et je me suis opposée à eux, parce que je trouve débile qu'on priorise les combats, parce que dans mon imaginaire politique c'était au contraire important, mais à aucun moment je n'ai pensé qu'ils étaient homophobes pour traiter cette question politique comme ils l'ont fait.
On a quand même débattu des mois sur le mariage pour tous sur ce même forum, avec tout plein de gens qui nous expliquaient en long en large et en travers en quoi c'était non plus un problème politique de second plan, mais que c'était même nuisible à la société, et qui pour autant nous soutenaient qu'ils n'étaient en rien homophobes, et nous étions les pires des fascistes si nous n'admettions pas qu'ils pouvaient politiquement s'opposer au mariage pour tous. Et certains de ces mêmes gens aujourd'hui s'indignent sur la vilaine et homophobe Bouteldja : mais on est en plein délire, ou bien ?!

On peut ne pas être d'accord avec sa vision politique (en même temps, ça tombe bien, elle ne s'exprime pas franchement pour les profs qui sont en majorité d'une classe sociale plus aisée que ceux qu'elle défend), on peut la combattre, mais on a aussi le droit de ne pas hystériser tout débat qui l'évoque de près ou de loin, et de hurler au nazisme et aux pires heures de l'histoire dès qu'on parle d'elle.
On peut trouver génial que la fac de Limoges ne l'accueille finalement pas ; moi ça me donne plutôt envie de pleurer de me dire que sa venue est annulée pour des questions de sécurité (mais à part ça, c'est bien elle la fasciste n'est-ce pas ?), et je sais que je me répète (mais a priori ça ne gêne personne), mais quand des Zemmour ou Finkie balancent leur haine bien réelle, y'a jamais personne pour s'insurger ni pour rendre le débat impossible, pas de problèmes de sécurité, hein. Tout ça me rend quand même bien triste pour le débat politique en France et ironiquement, ça donne bien souvent raison aux thèses défendues par Bouteldja et que vous trouvez si ignobles.

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par RogerMartin le Jeu 23 Nov 2017 - 19:59
Le jour où Zemmour sera invité par la fac de Limoges on en reparlera. Rolling Eyes

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par JPhMM le Jeu 23 Nov 2017 - 20:02
Il y a les beaux et longs discours pour la défendre.

Reste que ceci :

Après tout, vos renoncements vous regardent. Le pire, c’est mon regard, lorsque dans la rue je croise un enfant portant une kippa. Cet instant furtif où je m‘arrête pour le regarder. Le pire c’est la disparition de mon indifférence vis-à-vis de vous, le possible prélude de ma ruine intérieure.

me glace d'effroi.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Zagara
Zagara
Guide spirituel

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Zagara le Jeu 23 Nov 2017 - 20:04
@RogerMartin a écrit:Le jour où Zemmour sera invité par la fac de Limoges on en reparlera. Rolling Eyes
Oui. J'ai l'impression que les artifices rhétoriques des antisémites ne servent pas qu'à les protéger des poursuites, mais aussi à faire que ceux qui sont a priori proches de leur bord affiché (qu'il soit de gauche ou de droite) aient plus de chance d'accepter le discours comme "pas vraiment antisémite".

On entend souvent des gens de droite dire que Zemmour n'est pas raciste ; il a d'ailleurs toujours des tribunes de premier plan dans des journaux honorables (Le Figaro...). C'est bien plus nuancé qu'une "haine bien réelle" perçue par tous, parce qu'il use des mêmes artifices pour faire croire à certains que, non, non, tout va bien.
(soit dit en passant, Zemmour et Finkielkraut me semblent bien plus brillants ; c'est triste que des gens aussi toxiques aient autant de talent... ou l'inverse :  que des gens aussi talentueux soient devenus aussi toxiques)


Dernière édition par Zagara le Jeu 23 Nov 2017 - 20:14, édité 1 fois
avatar
User17706
Enchanteur

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par User17706 le Jeu 23 Nov 2017 - 20:13
@Tristana a écrit:
@Dalva a écrit:Eh bien j'avoue humblement que je ne comprends pas en quoi la dernière citation est si pire. A moins que je ne lise mal, elle dit reconnaître en elle des tendances qui ne font pas honneur à l'humain et s'en attriste : "le possible prélude de [sa] ruine intérieure". Elle regrette que les Juifs soient victimes d'un préjugé et c'est antisémite ? (On part du principe qu'elle assume totalement son antisionisme, évidemment.)

En fait, je pense que je suis la naïveté personnifiée. Ce ne peut être que ça.
J'imagine que moi aussi (même si a priori, je suis plutôt du côté du mal personnifié, de l'antisémitisme, de l'homophobie, comme on me l'a déjà rappelé très aimablement). Je suis en fait dans une sorte de stupeur à chaque fois qu'il est question de HB parce que ses propos me semblent tout à fait clairs, et si je peux ne pas être d'accord avec eux (en premier lieu parce que ce n'est pas mon combat et qu'elle trace la ligne justement entre ceux pour qui il s'agit du combat et les autres), je n'ai en tout cas jamais pu la comprendre comme une homophobe ou une antisémite.
Elle évoque un amalgame malheureux entre les juifs et les sionistes, et c'est cet amalgame qu'elle combat ; elle le combat même justement parce que cet amalgame signifierait cette haine qu'on lui prête et cette haine, elle la qualifie (en hypothèse, elle ne dit pas qu'elle en est arrivée là) de "ruine intérieure". J'aimerais bien savoir en quoi il s'agit d'un truc positif, ou alors vraiment, on n'a pas appris à lire et comprendre les textes avec des cerveaux comparables, ce n'est pas possible.
Je pense que tout ce que tu soulignes doit être pris en compte, effectivement. C'est vrai que HB ne ménage pas ses efforts pour peindre comme glaçant ce qui glace. Et j'avais envie tout à l'heure de répondre à Dalva que je ne pense pas qu'on puisse voir ce que la citation a de si gênant sans l'analyse d'Ivan Segré qui précède. '(Façon de dire que si je suis prêt à reconnaître les limites de l'universalisme, je ne pense pas pouvoir du tout accepter un discours anti-universaliste.)
Dalva
Dalva
Vénérable

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Dalva le Jeu 23 Nov 2017 - 20:16
@JPhMM a écrit:Il y a les beaux et longs discours pour la défendre.

Reste que ceci :

Après tout, vos renoncements vous regardent. Le pire, c’est mon regard, lorsque dans la rue je croise un enfant portant une kippa. Cet instant furtif où je m‘arrête pour le regarder. Le pire c’est la disparition de mon indifférence vis-à-vis de vous, le possible prélude de ma ruine intérieure.

me glace d'effroi.

Parce que tu y lis la même chose que RM ou autre chose ?
Édit : je ne la défends pas, je n'arrive juste pas à trouver les citations suffisamment explicites pour en tirer des certitudes quant à sa pensée. Je n'ai pas le bouquin sous la main et ne l'aurai pas de toute façon.
Je ne nie pas qu'elle exprime une grande violence et un extrémisme qui ne peut que faire du mal à sa cause (si je peux me permettre cette façon de nommer cela).


Dernière édition par Dalva le Jeu 23 Nov 2017 - 20:19, édité 1 fois
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Tamerlan le Jeu 23 Nov 2017 - 20:17
@InstantKarma a écrit:Pour « islamophobie », il y a une définition en anglais : “A word created by fascists and used by cowards to manipulate morons.”
« Un mot créé par des fascistes et utilisé par des lâches pour manipuler des crétins. »

Et pour "Troll banni récidiviste", comment dit-on mon cher Carnyx/Paratge ?

Au revoir donc...

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
Ponocrates
Ponocrates
Fidèle du forum

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Ponocrates le Jeu 23 Nov 2017 - 20:20
@Tristana a écrit:
On peut ne pas être d'accord avec sa vision politique (en même temps, ça tombe bien, elle ne s'exprime pas franchement pour les profs qui sont en majorité d'une classe sociale plus aisée que ceux qu'elle défend),
C'est un euphémisme, voilà un passage cité dans le compte-rendu dont PY a donné le lien à la page précédente- et je le remercie pour cette lecture éclairante
Au-dessus de moi, il y a les profiteurs blancs. Le peuple blanc, propriétaire de la France : prolétaires, fonctionnaires, classes moyennes. Mes oppresseurs. Ils sont les petits actionnaires de la vaste entreprise de spoliation du monde. Au-dessus, il y a la classe des grands possédants, des capitalistes, des grands financiers qui ont su négocier avec les classes subalternes blanches, en échange de leur complicité, une meilleure répartition des richesses du gigantesque hold-up et la participation – très encadrée – au processus de décision politique qu’on appelle fièrement ‘démocratie’ » (p. 26-27).
Vous, je ne sais pas, moi j'en ai assez d'être systématiquement rejetée dans la catégorie "méchant". Traiter les enseignants -oui, parce que nous sommes de vilains profiteurs blancs nantis quelle que soit notre couleur - d'oppresseurs alors que nous nous efforçons, pour la plupart, de donner aux enfants les connaissances, le recul, l'esprit critique qui leur permettraient d'être vraiment libres,  à l'encontre des diktats politiques, patronaux et maintenant religieux, alors qu'au quotidien nous essayons de désamorcer le racisme des uns et des autres - parce que dans nombre d' endroits où j'ai bossé du racisme il y en a pour tout le monde- pour moi c'est digne d'Orwell.Le passage que je cite est à gerber: en France, tout Français, quelles que soient sa couleur de peau, ses origines, sa religion est en effet un gagnant de la mondialisation. Un gagnant à la petite semaine, mais en effet un gagnant. Même chose en Arabie saoudite pour les Saoudiens, non ? Alors quoi ? eux aussi sont des "blancs" j'imagine.
édit:orth


Dernière édition par Ponocrates le Jeu 23 Nov 2017 - 20:28, édité 1 fois

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
Babarette
Babarette
Grand Maître

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Babarette le Jeu 23 Nov 2017 - 20:25
@JPhMM a écrit:Il y a les beaux et longs discours pour la défendre.

Reste que ceci :

Après tout, vos renoncements vous regardent. Le pire, c’est mon regard, lorsque dans la rue je croise un enfant portant une kippa. Cet instant furtif où je m‘arrête pour le regarder. Le pire c’est la disparition de mon indifférence vis-à-vis de vous, le possible prélude de ma ruine intérieure.

me glace d'effroi.

Je ne connaissais pas cette dame, et j'ai aussi été particulièrement choquée par de tels propos. A tel point que je me suis demandée si j'avais bien lu ce que j'avais lu.

Je n'ai pas eu le courage de lire le compte-rendu dont parlait PY, mais le peu que j'en ai lu ne m'a pas rendu cette dame bien sympathique.
Tristana
Tristana
Vénérable

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Tristana le Jeu 23 Nov 2017 - 20:28
@RogerMartin a écrit:Le jour où Zemmour sera invité par la fac de Limoges on en reparlera. Rolling Eyes

Ouais, il est juste à la radio (auparavant sur le service public), à la télé (itou), édité chez Albin Michel...

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes
Leodagan
Leodagan
Fidèle du forum

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Leodagan le Jeu 23 Nov 2017 - 20:37
@Zagara a écrit:Depuis que j'ai constaté que, d'une part la diplomatie saoudienne n'hésitait pas à dénoncer de "l'islamophobie" en France (pendant ce temps-là, ils décapitaient des chiites pour le nouvel an...), et d'autre part que l'UOIF contrôlait toutes les structures promouvant ce mot (nom de domaine, ccif...), j'évite de l'utiliser.
Surtout que "racisme" est plus clair et précis : il retire l'ambiguïté religieuse qui pourrait tendre vers la reconnaissance du blasphème (d'ailleurs il y a eu des procès portés par des islamistes pour essayer de faire condamner des atteintes à la religion comme si il s'agissait d'atteintes à la personne ; restons donc prudents).

Voilà.
avatar
User17706
Enchanteur

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par User17706 le Jeu 23 Nov 2017 - 20:51
Il me semble meilleur de ne pas céder aux mésusages, même répandus, et aux tentatives de hold-up sur le vocabulaire. Reconnaître l'islamophobie comme une forme possible de « racisme au sens large » (tout en reconnaissant qu'il est possible de critiquer la religion en général et même une religion en particulier sans être raciste en ce sens), reconnaître l'antisionisme comme quelque chose de distinct de l'antisémitisme, etc.

De toute façon la dissimulation de sa propre position sous une autre sera possible quelle que soit la terminologie, alors autant ne pas l'appauvrir pour ce genre de raison.
Babarette
Babarette
Grand Maître

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Babarette le Jeu 23 Nov 2017 - 21:01
PauvreYorick a écrit:Il me semble meilleur de ne pas céder aux mésusages, même répandus, et aux tentatives de hold-up sur le vocabulaire. Reconnaître l'islamophobie comme une forme possible de « racisme au sens large » (tout en reconnaissant qu'il est possible de critiquer la religion en général et même une religion en particulier sans être raciste en ce sens), reconnaître l'antisionisme comme quelque chose de distinct de l'antisémitisme, etc.

De toute façon la dissimulation de sa propre position sous une autre sera possible quelle que soit la terminologie, alors autant ne pas l'appauvrir pour ce genre de raison.

D'après le texte de Charb Lettre aux escros de l'islamophobie qui font le jeu des racistes, il est important de distinguer la critique du terrorisme, la critique de la religion et la critique du musulman: celui qui critique le musulman parce qu'il est musulman n'est rien d'autre qu'un raciste qui se cache derrière la dénonciation de l'islam. D'où l'idée des "escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes": on ne peut pas refuser la liberté de critiquer la débilité crasse des intégristes et de certains préceptes religieux car ce serait prétendument islamophobe. C'est faire le jeu des racistes parce que c'est faire l'amalgame entre le raciste et celui qui fait une critique des dérives religieuses. Et c'est justement ce que cherche à faire croire le raciste: que son problème, en fait, c'est l'intégrisme. Alors que c'est juste l'étranger, en réalité.
Je citerai bien, mais je ne trouve plus le bouquin.  Sad
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par JPhMM le Jeu 23 Nov 2017 - 21:04
PauvreYorick a écrit:Il me semble meilleur de ne pas céder aux mésusages, même répandus, et aux tentatives de hold-up sur le vocabulaire. Reconnaître l'islamophobie comme une forme possible de « racisme au sens large » (tout en reconnaissant qu'il est possible de critiquer la religion en général et même une religion en particulier sans être raciste en ce sens), reconnaître l'antisionisme comme quelque chose de distinct de l'antisémitisme, etc.

De toute façon la dissimulation de sa propre position sous une autre sera possible quelle que soit la terminologie, alors autant ne pas l'appauvrir pour ce genre de raison.
Je dirais même qu'on est en droit de haïr l'ensemble des religions sans être taxé de raciste.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Lefteris le Jeu 23 Nov 2017 - 21:10
@Ponocrates a écrit:
@Tristana a écrit:
On peut ne pas être d'accord avec sa vision politique (en même temps, ça tombe bien, elle ne s'exprime pas franchement pour les profs qui sont en majorité d'une classe sociale plus aisée que ceux qu'elle défend),
C'est un euphémisme, voilà un passage cité dans le compte-rendu dont PY a donné le lien à la page précédente- et je le remercie pour cette lecture éclairante
Au-dessus de moi, il y a les profiteurs blancs. Le peuple blanc, propriétaire de la France : prolétaires, fonctionnaires, classes moyennes. Mes oppresseurs. Ils sont les petits actionnaires de la vaste entreprise de spoliation du monde. Au-dessus, il y a la classe des grands possédants, des capitalistes, des grands financiers qui ont su négocier avec les classes subalternes blanches, en échange de leur complicité, une meilleure répartition des richesses du gigantesque hold-up et la participation – très encadrée – au processus de décision politique qu’on appelle fièrement ‘démocratie’ » (p. 26-27).
Vous, je ne sais pas, moi j'en ai assez d'être systématiquement rejetée dans la catégorie "méchant". Traiter les enseignants -oui, parce que nous sommes de vilains profiteurs blancs nantis quelle que soit notre couleur - d'oppresseurs alors que nous nous efforçons, pour la plupart, de donner aux enfants les connaissances, le recul, l'esprit critique qui leur permettraient d'être vraiment libres,  à l'encontre des diktats politiques, patronaux et maintenant religieux, alors qu'au quotidien nous essayons de désamorcer le racisme des uns et des autres - parce que dans nombre d' endroits où j'ai bossé du racisme il y en a pour tout le monde- pour moi c'est digne d'Orwell.Le passage que je cite est à gerber: en France, tout Français, quelles que soient sa couleur de peau, ses origines, sa religion est en effet un gagnant de la mondialisation. Un gagnant à la petite semaine, mais en effet un gagnant. Même chose en Arabie saoudite pour les Saoudiens, non ? Alors quoi ? eux aussi sont des "blancs" j'imagine.
édit:orth
Je me demande si on ne donne pas trop d'importance à cette insupportable harpie, complètement dingue. Elle intéresse le monde parce qu'elle fait le "buzz" comme on dit, mais ce qu'elle raconte, bof et beurk. On devrait lui payer un billet d'avion aller simple vers un paradis, sans exploiteurs, l'Arabie Saoudite par exemple, tiens...Dernier cadeau de cette République qu'elle exècre, après lui avoir permis d'ouvrir son claquoir sur toutes les chaînes.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
Dalva
Dalva
Vénérable

Polémique sur un stage syndical non mixte - Page 22 Empty Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Dalva le Jeu 23 Nov 2017 - 21:42
@Lefteris a écrit:
Je me demande si on ne donne pas trop d'importance à cette insupportable harpie, complètement dingue. Elle intéresse le monde parce qu'elle fait le "buzz" comme on dit, mais ce qu'elle raconte, bof et beurk. On devrait lui payer un billet d'avion aller simple vers un paradis, sans exploiteurs, l'Arabie Saoudite par exemple, tiens... Dernier cadeau de cette République qu'elle exècre, après lui avoir permis d'ouvrir son claquoir sur toutes les chaînes.
Tu veux vraiment dire ce que tu écris là, ou tes mots dépassent ta pensée ? Parce que pour le coup, j'ai beaucoup de mal à voir comment on pourrait lire ça autrement qu'en y voyant du racisme. Pourquoi pas les États-Unis ? Et moi, si je me plains de ma condition de femme en harpie et en exprimant une haine des hommes, jusqu'à l'excès et la violence, tu me proposeras le même billet d'avion ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum