Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Lilypims
Grand sage

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Lilypims Mer 23 Sep 2020 - 10:01
C'est terrible, ce que tu racontes, Verdurette, vraiment terrible.
avatar
amethyste
Doyen

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par amethyste Mer 23 Sep 2020 - 10:12
Oui, je crois qu'il faut le lire pour le croire. On se doute que ça na va pas bien, mais à ce point...

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
Il me convient d’être avec les peuples qui meurent, je vous plains d’être avec les rois qui tuent. Victor Hugo
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert spécialisé

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par pseudo-intello Mer 23 Sep 2020 - 11:48
Je suis d'accord avec toi, Verdurette.

Je pense qu'il y a un "pognon de dingue" qui devrait effectivement être dépensé pour des familles comme celles que tu décris, mais que ce serait un bon investissement pour l'avenir : structure parents-enfants avec assistance permanente ou quasi. même si ça coûterait cher, les enfants sauvés aujourd'hui ne seront pas des cassos demain (avec leur neuf gamins potentiels à leur tour).

_________________
Publicité:

Mots croisés pour apprendre à lire
Mamusique sur Bandcamp
Ecoutez mes chansons sur Soundcloud
Lédissé
Lédissé
Empereur

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Lédissé Mer 23 Sep 2020 - 13:55
@amethyste a écrit:Oui, je crois qu'il faut le lire pour le croire. On se doute que ça na va pas bien, mais à ce point...
Oui. Et j'ai beau le lire régulièrement ici, chaque fois j'hallucine. Ce genre de situation est dramatique, et bien au-delà des perturbations vécues en classe par l'enseignant et tous les autres élèves (et qui sont déjà révoltantes).

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer...Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Vieille etc._  Smile
valeriek84
valeriek84
Niveau 6

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par valeriek84 Mer 23 Sep 2020 - 13:56
@Verdurette a écrit:Je déterre ce topic.
Nous avons accueilli un élève de CM2 perturbé et violent à la rentrée.  Son ancienne école a reconnu qu'il était difficile,  évoqué une IP sans en dire davantage... pour autant pas de dossier, pas de suivi ...
Il est constamment dans l'opposition, il a insulté un professeur remplaçant dès les premiers jours de l'année, et ce matin encore, pour une vétille il a agressé plusieurs élèves avec une grande violence, nous avons dû nous mettre à trois pour les séparer, et même après il a continué à se débattre, essayer de nous balancer des coups de pied dans les tibias, nous piétiner les pieds pour que nous le lâchions, en hurlant des insanités.

C'est un gamin en souffrance, aucun doute là dessus, et il faut l'aider,  mais pour autant on ne peut pas le laisser mettre notre petite école à feu et à sang, les autres en ont clairement peur.  On a mis des tas de démarches en route, mais il faut le temps ... il parait que ça dure depuis la maternelle, comment peut-on accepter qu'on laisse un gamin dans cet état ?

Pourquoi - avec un encadrement destiné à éviter les abus- faut-il attendre le bon vouloir des familles quand celles-ci, manifestement, n'en ont aucun ?  Pourquoi n'oblige t-on pas toute personne qui veut scolariser son enfant à accepter, le cas échéant, l'aide qui lui est nécessaire, définie collégialement pour éviter toute dérive ?

On joue la montre, on blablate, on fait des réunions, on pond des dossiers de 40.000 pages et au bout du compte il ne se passe RIEN...

Nous sommes en colère, ce soir, et mes collègues sont pleines de bleus, à l'âme autant qu'aux jambes.

On a le même à l'école, on le subit depuis des années. On a organisé des équipes éducatives, convoqué les parents de multiples fois...Ils sont dans le déni et disent qu'on stigmatise leur enfant. Les IEN successifs ne nous donnent aucune piste ou bottent en touche: l'un d'entre eux nous a dit d'organiser des jeux dans la cour pour le canaliser (gros LOL) mais qu'il a droit à l'inclusion le pauvre (donc en gros, faudrait aussi l'emmener en classe verte). Les droits des autres élèves et des enseignants, on en parle?
On n'en peut plus, on n'est pas soutenus, les enseignants craquent les uns après les autres.


Dernière édition par valeriek84 le Mer 23 Sep 2020 - 14:07, édité 1 fois
valeriek84
valeriek84
Niveau 6

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par valeriek84 Mer 23 Sep 2020 - 14:01
@Thalia de G a écrit:
Je ne voudrais pas jouer les rabat-joie, mais l'a-t-elle écrit pour vous couvrir au cas où ? Si vous deviez en venir à une telle extrémité, je ne doute pas que les parents ne vous fassent des ennuis.

Même remarque, je ne m'y risquerais pas non plus...
gnafron2004
gnafron2004
Sage

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par gnafron2004 Mer 23 Sep 2020 - 14:03
C'est terrible... je ne sais pas quoi dire tellement c'est désespérant ces situations...
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert spécialisé

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par pseudo-intello Mer 23 Sep 2020 - 14:08
@valeriek84 a écrit:On a le même à l'école, on le subit depuis des années. On a organisé des équipes éducatives, convoqué les parents de multiples fois...Ils sont dans le déni et disent qu'on stigmatisent leur enfant. Les IEN successifs ne nous donnent aucune piste ou bottent en touche: l'un d'entre eux nous a dit d'organiser des jeux dans la cour pour le canaliser (gros LOL) mais qu'il a droit à l'inclusion le pauvre (donc en gros, faudrait aussi l'emmener en classe verte). Les droits des autres élèves et des enseignants, on en parle?
On n'en peut plus, on n'est pas soutenus, les enseignants craquent les uns après les autres.

Moi j'ai une idée ! Les IEN ouvrent une classe inclusive pour nous montrer comment ils incluent tout ce petit monde que nous on se sait pas accueillir correctement. Promis, on viendra faire des visites pour en prendre de la graine.
Aliceinwonderland
Aliceinwonderland
Neoprof expérimenté

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Aliceinwonderland Mer 23 Sep 2020 - 14:10
Et je me posais la question : au collège les parents ont-ils toujours le droit de maintenir en classe ordinaire un enfant qui n'a ni le comportement adapté ni le niveau scolaire? J'ai suivi un autiste sévère (âge développemental d'environ deux ans et demi) qui peut se montrer violent (il casse des objets s'il le peut). Le papa refuse de faire une demande pour un IME, il est scolarisé en classe ordinaire en CM1 avec AVS. A la rentrée le papa a refusé les horaires que je lui proposais (il voulait 16h ou 17h) : je lui ai expliqué que je réservais les créneaux après l'école aux enfants entrés dans la lecture, qui plus est nous avions fait deux tentatives à 17h après le confinement et son fils était encore plus ingérable (à chaque fois il s'est précipité directement sur un objet repéré pour le casser) alors que quand je le prenais tôt le matin il était plus calme. Je pensais que le papa céderait mais il a préféré arrêter, arguant que son fils avait droit à l'école, comme tous les enfants. Ce monsieur a donc le droit de maintenir son fils en classe ordinaire en CM1 alors qu'il n'a pas même le niveau d'un élève en fin de moyenne section, savez-vous s'il en sera de même au collège ? Quand je vois cela je dois dire que je suis contente de m'être reconvertie et je plains l'instit et l'AVS.

_________________
Comme chaque année à la même époque je fais preuve d'un optimisme aveugle en me disant que l'année à venir ne peut pas être pire que celle qui vient de s'écouler. En oubliant que l'année passée a été pire que la précédente... (je cite de mémoire Emmanuel Brouillard)
Ma'am
Ma'am
Érudit

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Ma'am Mer 23 Sep 2020 - 14:32
@valeriek84 a écrit:On a le même à l'école, on le subit depuis des années. On a organisé des équipes éducatives, convoqué les parents de multiples fois...Ils sont dans le déni et disent qu'on stigmatise leur enfant. Les IEN successifs ne nous donnent aucune piste ou bottent en touche: l'un d'entre eux nous a dit d'organiser des jeux dans la cour pour le canaliser (gros LOL) mais qu'il a droit à l'inclusion le pauvre (donc en gros, faudrait aussi l'emmener en classe verte). Les droits des autres élèves et des enseignants, on en parle?
On n'en peut plus, on n'est pas soutenus, les enseignants craquent les uns après les autres.

Franchement, dans un cas comme ça, même si ce n'est pas très politiquement correct, ni juste pour les autres, il n'y aurait de classe verte pour personne. C'est trop de stress et une responsabilité énorme. Ca ne fait pas partie de nos obligations de service, il me semble...
valeriek84
valeriek84
Niveau 6

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par valeriek84 Mer 23 Sep 2020 - 14:38
@Ma'am a écrit:
@valeriek84 a écrit:On a le même à l'école, on le subit depuis des années. On a organisé des équipes éducatives, convoqué les parents de multiples fois...Ils sont dans le déni et disent qu'on stigmatise leur enfant. Les IEN successifs ne nous donnent aucune piste ou bottent en touche: l'un d'entre eux nous a dit d'organiser des jeux dans la cour pour le canaliser (gros LOL) mais qu'il a droit à l'inclusion le pauvre (donc en gros, faudrait aussi l'emmener en classe verte). Les droits des autres élèves et des enseignants, on en parle?
On n'en peut plus, on n'est pas soutenus, les enseignants craquent les uns après les autres.

Franchement, dans un cas comme ça, même si ce n'est pas très politiquement correct, ni juste pour les autres, il n'y aurait de classe verte pour personne. C'est trop de stress et une responsabilité énorme. Ca ne fait pas partie de nos obligations de service, il me semble...

En effet, vues les circonstances, en plus de la crise liée au Covid, il me semble judicieux de ne pas organiser de classe verte. Mais mes collègues ne semblent pas de mon avis, ce qui je l'avoue, m'a passablement énervée: en effet, c'est une responsabilité énorme et je sais qu'en cas de problème, cela retomberait sur nous (défaut de surveillance etc).
J'ai donc été la seule à dire que je ne partirai pas dans ces conditions. D'autant plus que de nombreux parents à mon avis, ne feront pas partir leurs enfants.
zigmag17
zigmag17
Expert spécialisé

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par zigmag17 Mer 23 Sep 2020 - 14:46
@Ma'am a écrit:
@valeriek84 a écrit:On a le même à l'école, on le subit depuis des années. On a organisé des équipes éducatives, convoqué les parents de multiples fois...Ils sont dans le déni et disent qu'on stigmatise leur enfant. Les IEN successifs ne nous donnent aucune piste ou bottent en touche: l'un d'entre eux nous a dit d'organiser des jeux dans la cour pour le canaliser (gros LOL) mais qu'il a droit à l'inclusion le pauvre (donc en gros, faudrait aussi l'emmener en classe verte). Les droits des autres élèves et des enseignants, on en parle?
On n'en peut plus, on n'est pas soutenus, les enseignants craquent les uns après les autres.

Franchement, dans un cas comme ça, même si ce n'est pas très politiquement correct, ni juste pour les autres, il n'y aurait de classe verte pour personne. C'est trop de stress et une responsabilité énorme. Ca ne fait pas partie de nos obligations de service, il me semble...

Détrompez-vous.
Je parle de ce que je connais: le secondaire. Une élève poly-handicapée avec une autonomie proche de zéro inscrite en bac pro. Je passe sur les difficultés liées à la scolarité proprement dite (autre débat). Le contexte: un père remonté contre l'institution, partant du principe que sa fille a droit à tout ce que l'école peut proposer, en classe et à l'extérieur (fatigabilité de sa fille + problèmes moteurs + épuisement psychique + demandes de sa fille elle-même: rien à battre pour résumer); une mère suivant le mouvement.
Voyage scolaire proposé , avec une nuitée. L'élève réclamait des soins constants (déplacements aux toilettes, transferts du fauteuil à la cuvette des toilettes, du fauteuil au siège du car etc, toilette du matin et du soir, repas à la cuillère..., le quotidien de la maison quoi, pour lequel les parents étaient parfois épaulés par des soignants mais pas toujours).
Bien entendu le père insista au nom de l"l'égalité des droits, de l'"inclusion"... et sa fille participa au voyage.
Bilan (je n'y étais pas, c'est l'AESH qui me donna le fin mot de l'affaire quand l'élève - et son père- eurent quitté le lycée): comme le matériel promis pour la sortie n'avait pu être fourni et/ou n'était pas adapté, l'AEH s'était débrouillée avec une collègue pour s'occuper de l'élève, dans les soins, les repas, tout. Les transferts s'étaient mal passés. Et bien sûr à l'arrivée, c'est l'élève qui en a souffert. Par ailleurs nul doute qu'au moindre incident les parents auraient incriminé les accompagnateurs.
Et pour finir, le mot de l'AESH, écoeurée, se plaçant du point de vue de l'élève : maltraitance.
Ma'am
Ma'am
Érudit

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Ma'am Mer 23 Sep 2020 - 14:50
Oui, c'est sûr que l'institution, qui vous a encouragés à emmener cet enfant, se retournerait contre vous en cas d'accident.

Dans mon ancien collège, le chef nous soutenait quand nous "arrangions" le tirage au sort pour que les élèves vraiment pénibles ne partent pas en Angleterre et se retrouvent très loin en liste d'attente. Et puis le discours a changé : "il faut emmener tout le monde. Vous serez surprise par l'attitude de certains élèves non scolaires si on leur fait confiance, etc. Et puis, le voyage n'est pas une récompense pour les bons élèves, bla bla bla". Il avait dû avoir une formation en éducation positive ou un truc dans le genre !

Bon, j'ai eu ma mut et le COVID est passé par là, mais j'avais décidé de ne plus organiser de voyage. Qu'un élève soit très mauvais en anglais n'est pas un frein pour que je l'emmène, mais je ne peux pas partir avec un élève en qui je n'ai pas confiance. En plus, nous, on les confie à des familles le soir.

Voilà, sous couvert de bons sentiments, on en arrive à punir tout le monde. Et quand je pense aux petits mignons qui subissent certains zaffreux depuis la petite section, je me dis que c'est très injuste pour eux.

Après, je n'ai pas la solution pour ces enfants-là. Je ne sais pas ce qu'il faudrait faire, mais moi à mon niveau, je ne prends pas ce genre de responsabilité.

Si tes collègues se sentent de le faire, grand bien leur fasse, mais je pense que tu as raison de déclarer forfait pour cette année.
valeriek84
valeriek84
Niveau 6

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par valeriek84 Mer 23 Sep 2020 - 14:55
Merci pour vos réponses, je me sens moins seule car en gros, malgré les difficultés que nous connaissons avec cet élève (et qui donnent lieu à de nombreuses lamentations!), c'est moi qui passe pour une méchante ou une égoïste. Il me semble pourtant que cela relève du simple bon sens et qu'il est temps d'arrêter de tendre la bâton pour se faire battre.
Ma'am
Ma'am
Érudit

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Ma'am Mer 23 Sep 2020 - 15:01
@valeriek84 a écrit:Merci pour vos réponses, je me sens moins seule car en gros, malgré les difficultés que nous connaissons avec cet élève (et qui donnent lieu à de nombreuses lamentations!), c'est moi qui passe pour une méchante ou une égoïste. Il me semble pourtant que cela relève du simple bon sens et qu'il est temps d'arrêter de tendre la bâton pour se faire battre.

L'éducation nationale compte beaucoup de sauveurs de l'humanité et autres dames patronnesses dans ses rangs...
Ne te laisse pas culpabiliser !
Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 4225284928

@zigmag17, la situation que tu décris est différente, ce n'est pas un problème de comportement de l'élève. Mais je suis bien d'accord pour dire que parfois, le protocole n'est tout simplement pas applicable dans une situation de voyage scolaire. Il y avait eu un fil sur le sujet il y a quelque temps je crois.
Mon avis, c'est que l'inclusion à tout prix relève parfois de la maltraitance, comme tu le dis. Accepter la différence, c'est aussi en tenir compte et quand c'est pas possible, c'est pas possible.
avatar
amethyste
Doyen

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par amethyste Mer 23 Sep 2020 - 15:02
@valeriek84 a écrit:Merci pour vos réponses, je me sens moins seule car en gros, malgré les difficultés que nous connaissons avec cet élève (et qui donnent lieu à de nombreuses lamentations!), c'est moi qui passe pour une méchante ou une égoïste. Il me semble pourtant que cela relève du simple bon sens et qu'il est temps d'arrêter de tendre la bâton pour se faire battre.
Ou la râleuse de service. Oui, à un moment, il faut se préserver.

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
Il me convient d’être avec les peuples qui meurent, je vous plains d’être avec les rois qui tuent. Victor Hugo
Miss Messy
Miss Messy
Niveau 6

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Miss Messy Mer 23 Sep 2020 - 15:29
@zigmag17 a écrit:Je parle de ce que je connais: le secondaire. Une élève poly-handicapée avec une autonomie proche de zéro inscrite en bac pro. […] le père insista au nom de l"l'égalité des droits, de l'"inclusion"... et sa fille participa au voyage.
Situation très similaire il y a quelques années pour des collègues lors s'un séjour de 5 jours dans une capitale européenne. L'une des élèves avait de lourds soucis de santé, qu'elle gérait bien au quotidien au collège, mais incompatibles avec 10 km de marche par jour pour les visites, la pollution d'une grande ville, la fatigabilité du séjour, etc. Résultat : plusieurs passages à l'hôpital pendant la semaine d'où une ou 2 visites annulées (pour tous les participants) et beauoup d'inquiétude (y compris pour ses copains / copines). Les parents n'avaient pas imaginé que ce séjour serait aussi éprouvant pour leur fille.
Spoiler:
Elle souffrait de mucoviscidose. La mauvaise surprise à l'hôpital à l'étranger fut de découvrir qu'ils ne pratiquaient pas la "kiné respi" comme chez nous ; l'élève en a été très perturbée car elle avait l'habitude, chez nous, d'être régulièrement soulagée ainsi. Il aurait sans doute fallu se renseigner sur les coutumes médicales du pays visité.
Mais on s'éloigne du sujet. Désolée !
EdithW
EdithW
Neoprof expérimenté

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par EdithW Mer 23 Sep 2020 - 16:59
@Aliceinwonderland a écrit:Et je me posais la question : au collège les parents ont-ils toujours le droit de maintenir en classe ordinaire un enfant qui n'a ni le comportement adapté ni le niveau scolaire? J'ai suivi un autiste sévère (âge développemental d'environ deux ans et demi) qui peut se montrer violent (il casse des objets s'il le peut). Le papa refuse de faire une demande pour un IME, il est scolarisé en classe ordinaire en CM1 avec AVS. A la rentrée le papa a refusé les horaires que je lui proposais (il voulait 16h ou 17h) : je lui ai expliqué que je réservais les créneaux après l'école aux enfants entrés dans la lecture, qui plus est nous avions fait deux tentatives à 17h après le confinement et son fils était encore plus ingérable (à chaque fois il s'est précipité directement sur un objet repéré pour le casser) alors que quand je le prenais tôt le matin il était plus calme. Je pensais que le papa céderait mais il a préféré arrêter, arguant que son fils avait droit à l'école, comme tous les enfants. Ce monsieur a donc le droit de maintenir son fils en classe ordinaire en CM1 alors qu'il n'a pas même le niveau d'un élève en fin de moyenne section, savez-vous s'il en sera de même au collège ? Quand je vois cela je dois dire que je suis contente de m'être reconvertie et je plains l'instit et l'AVS.

Y a t il une Ulis dans le secteur ? Sinon... il ira au collège avec un beau gevasco où sera inscrit : niveau maternelle et débrouille toi l’équipe pédagogique (et de vie sco, etc). Mon conjoint a des élèves (pas aussi atteints), qui étaient en clis en primaire et qui sont ensuite arrivés au collège de secteur, l’ulis étant à 40 km. Inclusion.
Rubik
Rubik
Niveau 7

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Rubik Mer 23 Sep 2020 - 17:21
Même avec une Ulis c'est pas gagné : il y en a une dans mon collège et il est arrivé plusieurs fois que les parents refuse car "c'est trop stigmatisant pour l'enfant" ...
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Daphné Mer 23 Sep 2020 - 17:46
@Miss Messy a écrit:
@zigmag17 a écrit:Je parle de ce que je connais: le secondaire. Une élève poly-handicapée avec une autonomie proche de zéro inscrite en bac pro. […] le père insista au nom de l"l'égalité des droits, de l'"inclusion"... et sa fille participa au voyage.
Situation très similaire il y a quelques années pour des collègues lors s'un séjour de 5 jours dans une capitale européenne. L'une des élèves avait de lourds soucis de santé, qu'elle gérait bien au quotidien au collège, mais incompatibles avec 10 km de marche par jour pour les visites, la pollution d'une grande ville, la fatigabilité du séjour, etc. Résultat : plusieurs passages à l'hôpital pendant la semaine d'où une ou 2 visites annulées (pour tous les participants) et beaucoup d'inquiétude (y compris pour ses copains / copines). Les parents n'avaient pas imaginé que ce séjour serait aussi éprouvant pour leur fille.
Spoiler:
Elle souffrait de mucoviscidose. La mauvaise surprise à l'hôpital à l'étranger fut de découvrir qu'ils ne pratiquaient pas la "kiné respi" comme chez nous ; l'élève en a été très perturbée car elle avait l'habitude, chez nous, d'être régulièrement soulagée ainsi. Il aurait sans doute fallu se renseigner sur les coutumes médicales du pays visité.
Mais on s'éloigne du sujet. Désolée !

Pour beaucoup de parents voyage scolaire = quelques jours de vacances encadrées. Et ne conçoivent même pas qu'il y a un projet pédagogique, des visites, de la fatigue etc...
Donc pour eux normal que leur enfant n'en soit pas exclus.
C'est la raison pour laquelle, après une expérience disons désagréable, j'ai définitivement renoncé à organiser et participer à des voyages scolaires, na voilà.
Et si des parents commençaient à se plaindre, disant que les élèves allaient être pénalisés gnagnagna...j'avais toujours sous la main les coordonnées d'organismes de voyages scolaires, avec les photos... et les prix abi
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Esprit éclairé

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par epekeina.tes.ousias Mer 23 Sep 2020 - 17:47
@Verdurette a écrit:Par contrainte physique on entend ce que nous avons fait l'autre jour : le séparer de l'autre (il nous a fallu nous mettre à trois, nous n'avons pas la carrure de Teddy Riner), et le maintenir. D'abord par un bras,  ce qui n'est certainement pas idéal, d'ailleurs il a réussi à se tortiller et repartir en nous laissant son pull entre les mains, donc re-course -poursuite (et là on n'est pas Usain Bolt, surtout en chaussures à talons), on a dû le ceinturer.  On ne lui a pas fait mal.
Nous sommes très conscientes que ce n'est pas idéal, comme situation, mais le moyen de faire autrement ? On attend qu'il démolisse le portrait de l'autre ?
Discuter ? Oubliez, quand j'ai essayé, il m'a hurlé "ta g... tu me parles pas".
J'ai pas non plus fait de stage de négo au RAID.
Nous avons toutes une assurance professionnelle depuis des années,  pas folles les guêpes.

Spoiler:
Enfant en danger , sans être ironique : duquel parlons-nous ?
Il y a une IP depuis avant le confinement, il s'est passé quoi depuis ? Rien. Et on ne nous met pas au courant...
Donc si on blesse l'agresseur on est en tort, et si on laisse un enfant se faire blesser, aussi. C'est cornélien (et dans le feu de l'action on n'a pas le temps de réciter une tirade en alexandrins)
C'est assez pénible cette impression de ne pas faire ce qu'il faut, quoi qu'on fasse...
Vous,  dans un cas similaire, vous avez la vie sco, malgré tout ... enfin, je ne dis pas que ce soit enviable non plus  pour autant.

N.B. Selon l'intensité du cas (là, il a l'air élevé; même si j'ai déjà eu connaissance de 2 cas plus violents encore, celui que tu décris me semble déjà assez extrême), il y a obligation des personnels de l'école de signaler les dangers potentiels, l'IEN devant saisir l'IA lorsqu'il y a mise en danger (comme tu le sais, les sanctions — au sens des mesures d'éloignement et/ou d'exclusion, de l'équivalent du “conseil de discipline” — n'existent pas en maternelle, mais elles existent en élémentaire).
Et sinon, ces 10 dernières années, j'ai eu connaissance de 2 fois plus de cas qu'entre 95 et 2005 (alors que j'ai à peu de choses près le même nombre d'étudiants/stagiaires): je sais que ça n'est pas très rationnel, mais j'ai l'impression qu'il y a une augmentation des cas de maltraitance par “défaut d'éducation”, de non diagnostic de cas exigeant une prise en charge médicale, etc. etc. Ça fait quoi? 10 ans que les RASED ont été mis en pièce? Est-ce que, par hasard, les enfants ne seraient pas en train de payer l'addition, ou plutôt la soustraction?…

_________________
Cdlt Wink
Hermiony
Hermiony
Monarque

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Hermiony Mer 23 Sep 2020 - 17:50
@Rubik a écrit:Même avec une Ulis c'est pas gagné : il y en a une dans mon collège et il est arrivé plusieurs fois que les parents refuse car "c'est trop stigmatisant pour l'enfant" ...

+1 Idem pour la SEGPA, ou pour une AESH (j'ai eu le cas : une mère avait refusé l'AESH pour sa fille en 6e, laquelle a bien galéré toute l'année et j'ai fini par devenir le punching-ball de la maman qui trouvait que je n'y mettais pas du mien pour aider sa fille. Laquelle fille n'arrivait pas à coller ses feuilles seule (j'avais autorisé un cahier au lieu du classeur + instauré un code couleur) et avait besoin qu'on écrive pour elle (donc je passais les contrôles assise à côté d'elle). Mais bien sûr, ses mauvaises notes s'expliquaient par le fait que je ne faisais pas de QCM à chaque devoir, comme demandé dans le PAP...

Et donc pour ces enfants, c'est inclusion en classe normale, aux enseignants de se débrouiller avec des élèves dont le niveau est un CE1-CE2. Cette année, j'ai une allophone (elle ne comprend pas un mot de français) dont le père refuse qu'elle prenne des cours de FLE dans une autre ville une journée / semaine. Nous n'avons aucune structure pour cela dans mon collège et je ne peux absolument pas la gérer pendant mon cours (il faudrait que je lui donne des fiches à faire, et que je trouve le temps de : lui expliquer les consignes / surveiller ce qu'elle fait / corriger sa fiche, pendant que je m'occupe des 26 autres. Et bien c'est non).


Dernière édition par Hermiony le Mer 23 Sep 2020 - 18:35, édité 1 fois

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
Aliceinwonderland
Aliceinwonderland
Neoprof expérimenté

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Aliceinwonderland Mer 23 Sep 2020 - 18:27
Donc il a de chances d'être maintenu. En plus il commence à être costaud, il est encore plus petit que moi mais au collège il pèsera probablement quasi mon poids. Mon fils à qui j'en parlais me disait que c'était dangereux pour les autres et se demandait si les autres parents ou les enseignants ne pouvaient pas invoquer la mise en danger des autres. Mais ça a l'air compliqué quand je vous lis. Je pense par contre que le père souhaite garder une AVS car il a une certaine conscience de ce que peut faire son fils (alors qu'il venait de se précipiter vers un placard pour choper un verre et le briser au sol, le père me me voyant aller chercher la balayette me dit "Vous voyez ce que je vis chez moi tous les jours")... Bon par contre à la rentrée il a tenté de me convaincre qu'en fait son fils pouvait lire et qu'il pouvait m'envoyer des vidéos lui en train de lire si je voulais ("mais qu'est-ce que vous avez vous et la psychomot avec vos jeux?!!! il peut lire")...

_________________
Comme chaque année à la même époque je fais preuve d'un optimisme aveugle en me disant que l'année à venir ne peut pas être pire que celle qui vient de s'écouler. En oubliant que l'année passée a été pire que la précédente... (je cite de mémoire Emmanuel Brouillard)
Dalva
Dalva
Vénérable

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Dalva Mer 23 Sep 2020 - 19:36
@Verdurette a écrit:
Le SAMU je connaissais parce qu'on le faisait régulièrement, hélas, quand j'étais encore en région parisienne.  Donc toute fière j'ai proposé cette solution à mes collègues. Sauf qu'ils ont  répondu " c'est pas notre boulot, appelez les parents." Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 1665347707
Tes collègues ont tort et tu n'es pas obligée d'avoir leur aval pour passer ce coup de fil.
Ce n'est pas une question de boulot : si un élève se casse une jambe, c'est pas leur "boulot" d'appeler le SAMU ?

Si j'étais toi, je prendrais même contact à l'avance avec le SAMU du coin pour prévenir du cas et qu'ils sachent de quoi il retourne quand tu appelleras en urgence. Et pour demander conseil, éventuellement, à des professionnels dont, justement, c'est le boulot.

En tout cas une chose est sûre, ce n'est pas le boulot de tes collègues de décider elles-mêmes si cet enfant a besoin de soins ou pas. Elles ne sont ni médecin ni psy.

Bon courage à toi.
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Verdurette Mer 23 Sep 2020 - 19:43
Ce ne sont pas mes collègues qui ont refusé, elles ont appelé, c'est le SAMU qui a refusé d'intervenir !!!!
Dalva
Dalva
Vénérable

Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans - Page 24 Empty Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Dalva Mer 23 Sep 2020 - 23:54
affraid Ce n'est pas du tout ce que j'avais compris !

Mais c'est n'importe quoi ! Il doit y avoir des mots clés à utiliser. Je ne sais pas, "crise", "risque de se blesser", que sais-je ? Ou alors il faut appeler les gendarmes en même temps ?

Ou alors, il faut que ce soit le médecin scolaire qui prenne contact une première fois et qui explique la situation pour qu'il y ait une réaction à la prochaine crise. Il sera présent lors de l'équipe éducative ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum