Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
klaus2
Habitué du forum

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par klaus2 Dim 28 Jan - 19:29
Il y a une catégorie de collègues, quel que soit le sujet, pour lesquels toucher à ce qui existe est un sacrilège. C'est ainsi, il faut s'y habituer. Ne rien changer, surtout ! Des pédagogues ? hum... Des centaines d'heures en plus ? avec ces clients-là ?
LaMaisonQuiRendFou
LaMaisonQuiRendFou
Fidèle du forum

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par LaMaisonQuiRendFou Dim 28 Jan - 19:37
Apzorius a écrit:
LaMaisonQuiRendFou a écrit:D'accord avec ma collègue RM comme (presque) toujours concernant le sup'.

Des "moyens", une "véritable formation", mais de quoi parlez-vous ? Nous on se coltine des bacs pros à la ramasse en L1 qui n'auront dans leur quasi-totalité jamais le niveau pour réussir leur année (leur taux de réussite est proche de 0%). Déjà qu'avec les bacs technos c'est très compliqué (mais là une remise à niveau peut encore se tenter).

Je suis enseignant et non pas animateur, travailleur social ou garde-chiourme.

Ils n'auront jamais le niveau s'ils ne bénéficient pas des centaines d'heures de cours en plus auxquelles leurs aînés ont eu droit, c'est certain. Pourquoi est-ce qu'on ne pourrait pas améliorer la situation de ces étudiants en les instruisant davantage durant leur scolarité ? Sont-ils nés incapables d'apprendre ? Faut-il dire qu'eux aussi n'émettront jamais que des "bêlements" ?

Des dizaines de milliers d'heures ! yesyes
freche
freche
Esprit éclairé

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par freche Dim 28 Jan - 20:11
Apzorius a écrit:
LaMaisonQuiRendFou a écrit:D'accord avec ma collègue RM comme (presque) toujours concernant le sup'.

Des "moyens", une "véritable formation", mais de quoi parlez-vous ? Nous on se coltine des bacs pros à la ramasse en L1 qui n'auront dans leur quasi-totalité jamais le niveau pour réussir leur année (leur taux de réussite est proche de 0%). Déjà qu'avec les bacs technos c'est très compliqué (mais là une remise à niveau peut encore se tenter).

Je suis enseignant et non pas animateur, travailleur social ou garde-chiourme.

Ils n'auront jamais le niveau s'ils ne bénéficient pas des centaines d'heures de cours en plus auxquelles leurs aînés ont eu droit, c'est certain. Pourquoi est-ce qu'on ne pourrait pas améliorer la situation de ces étudiants en les instruisant davantage durant leur scolarité ? Sont-ils nés incapables d'apprendre ? Faut-il dire qu'eux aussi n'émettront jamais que des "bêlements" ?

C'est juste que l'objectif d'un bac pro, ce n'est pas d'envoyer des étudiants dans le supérieur, mais de les préparer au monde du travail (comme son nom l'indique, c'est un bac professionnel). Si les jeunes veulent aller à l'université, qu'ils demandent une inscription en bac général et techno, et qu'ils montrent qu'ils sont aptes à suivre une telle filière.
avatar
Apzorius
Niveau 1

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par Apzorius Dim 28 Jan - 20:50
Je ne nie pas l'importance de ces débats sur le bac professionnel, mais la question urgente, me semble-t-il, est d'abord de savoir si on veut que le bac reste un diplôme national ou non. Est-ce que l'on veut des lycées délivrant des programmes axés sur les connaissances, identiques sur tout le territoire, visant un même objectif, ou bien des lycées à plusieurs vitesses, territorialisés, axés sur les compétences, en compétition les uns avec les autres, donc bâtis sur le modèle de l'entreprise ? De même, veut-on des universités préparant à des diplômes équivalents, ouvrant les mêmes droits et liés à des conventions collectives, à des grilles de salaire uniques, etc., ou bien veut-on des universités "autonomes", c'est-à-dire d'un côté quelques universités d'élite, et de l'autre, beaucoup d'universités-poubelles, délivrant des diplômes au rabais ?

Je crois que tous ces points sont liés. Mais bien sûr, la discussion est ouverte.
RogerMartin
RogerMartin
Bon génie

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par RogerMartin Dim 28 Jan - 21:00
Cela fait plusieurs réformes que le bac n'est plus un diplôme national dans les faits ; il y a déjà des collèges et lycées à plusieurs vitesses dans l'enseignement public.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Slinky
Slinky
Niveau 10

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par Slinky Dim 28 Jan - 21:04
klaus2 a écrit:Allons, le bac en LV dans sa forma actuelle, c'est 10/20 rien qu'en cochant quelques cases, et 18/20 en écrivant deux fois 15 lignes ! absurde !
Il ne faut pas exagérer non plus. Ne pas avoir la moyenne témoigne d'un très mauvais niveau mais tout le monde n'a pas 18.
LaMaisonQuiRendFou
LaMaisonQuiRendFou
Fidèle du forum

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par LaMaisonQuiRendFou Dim 28 Jan - 21:04
Apzorius a écrit:Je ne nie pas l'importance de ces débats sur le bac professionnel, mais la question urgente, me semble-t-il, est d'abord de savoir si on veut que le bac reste un diplôme national ou non. Est-ce que l'on veut des lycées délivrant des programmes axés sur les connaissances, identiques sur tout le territoire, visant un même objectif, ou bien des lycées à plusieurs vitesses, territorialisés, axés sur les compétences, en compétition les uns avec les autres, donc bâtis sur le modèle de l'entreprise ? De même, veut-on des universités préparant à des diplômes équivalents, ouvrant les mêmes droits et liés à des conventions collectives, à des grilles de salaire uniques, etc., ou bien veut-on des universités "autonomes", c'est-à-dire d'un côté quelques universités d'élite, et de l'autre, beaucoup d'universités-poubelles, délivrant des diplômes au rabais ?

Je crois que tous ces points sont liés. Mais bien sûr, la discussion est ouverte.

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 1427763993

Dans quel monde vivez-vous ?

J'ajoute qu'il y a déjà plusieurs vitesses dans l'enseignement supérieur français, et heureusement vu le niveau médiocre de la majorité de mes étudiants de fac.
mafalda16
mafalda16
Modérateur

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par mafalda16 Dim 28 Jan - 21:09
Slinky75 a écrit:
klaus2 a écrit:Allons, le bac en LV dans sa forma actuelle, c'est 10/20 rien qu'en cochant quelques cases, et 18/20 en écrivant deux fois 15 lignes ! absurde !
Il ne faut pas exagérer non plus. Ne pas avoir la moyenne témoigne d'un très mauvais niveau mais tout le monde n'a pas 18.


Klaus n'a pas écrit que tout le monde avait 18.
Et on ne peut pas nier le manque d'exigences au bac en langues... avoir 14/20 en lv2 pour un niveau A2, il y a de quoi se marrer.
LaMaisonQuiRendFou
LaMaisonQuiRendFou
Fidèle du forum

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par LaMaisonQuiRendFou Dim 28 Jan - 21:11
mafalda16 a écrit:
Slinky75 a écrit:
klaus2 a écrit:Allons, le bac en LV dans sa forma actuelle, c'est 10/20 rien qu'en cochant quelques cases, et 18/20 en écrivant deux fois 15 lignes ! absurde !
Il ne faut pas exagérer non plus. Ne pas avoir la moyenne témoigne d'un très mauvais niveau mais tout le monde n'a pas 18.


Klaus n'a pas écrit que tout le monde avait 18.
Et on ne peut pas nier le manque d'exigences au bac en langues... avoir 14/20 en lv2 pour un niveau A2, il y a de quoi se marrer.

Vous êtes sérieuse ? Pour un bac général ? A2 c'est faux-débutant non ?
mafalda16
mafalda16
Modérateur

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par mafalda16 Dim 28 Jan - 21:14
A2, c'est le niveau à valider supposément en fin de 3e... Faux débutant, oui.
Bon je grossis un peu le trait car ce "barème" est appliqué juste pour une épreuve, l'épreuve de compréhension de l'oral. Mais ça en dit long sur le niveau d'exigence.
Ihaveadream
Ihaveadream
Niveau 5

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par Ihaveadream Dim 28 Jan - 21:20
Ah je suis contente que les profs de langues se manifestent.
Le format actuel du bac en langues est une honte nationale. Je pèse mes mots. Quand j'ai montré les grilles de notation à mes collègues de prépa, ils ont enfin compris pourquoi les élèves qu'ils recrutaient avec 18 de moyenne étaient nuls. Ce serait à pleurer de rire si ce n'était pas tragique.
Les collègues du supérieur font le constat des profs de lycée qui font le constat des profs de collège qui font le constat des instits. On nous pond des grilles à la c...qui nous enlèvent toute liberté d'évaluer ce qu'on a devant les yeux à sa juste valeur pour étouffer le scandale national du niveau affligeant de nos élèves et nous, ben on coche...
Slinky
Slinky
Niveau 10

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par Slinky Dim 28 Jan - 21:22
mafalda16 a écrit:A2, c'est le niveau à valider supposément en fin de 3e... Faux débutant, oui.
Bon je grossis un peu le trait car ce "barème" est appliqué juste pour une épreuve, l'épreuve de compréhension de l'oral. Mais ça en dit long sur le niveau d'exigence.

D'un autre côté, on ne peut pas demander la lune pour une épreuve extrêmement courte où les élèves doivent produire quelque chose de cohérent en 10 minutes. Je trouve cet exercice difficile par le temps accordé.

Sinon, oui, les barèmes sont assez indulgents.

_________________
Her steps--slow, deliberate, and challenging, the set of her sleek head and her slender shoulders, the swing of her straight body, the slight swaying of her hips, are more deadly than all the leopard skins and languors of the old-time vampire. Here is Slinky!
Ihaveadream
Ihaveadream
Niveau 5

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par Ihaveadream Dim 28 Jan - 21:25
Les élèves sortent en masse avant la fin de l'épreuve. Alors je ne suis pas d'accord : ils ont parfaitement le temps de faire cet exercice.
Slinky
Slinky
Niveau 10

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par Slinky Dim 28 Jan - 21:31
Ce n'est pas ce que j'ai constaté. Ils finissent souvent en avance la compréhension écrite et l'expression écrite en juin mais pas le reste.
Je regrette cette notation par paliers (et encore plus pour la LV2). Dans le lycée où j'enseigne, il y a seulement eu 6 20/20 en anglais LV1 pour la compréhension orale sur 11 classes de terminale l'année dernière. On ne surnote pas.
Ihaveadream
Ihaveadream
Niveau 5

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par Ihaveadream Dim 28 Jan - 21:40
Slinky75 a écrit:Ce n'est pas ce que j'ai constaté. Ils finissent souvent en avance la compréhension écrite et l'expression écrite en juin mais pas le reste.
Je regrette cette notation par paliers (et encore plus pour la LV2). Dans le lycée où j'enseigne, il y a seulement eu 6 20/20 en anglais LV1 pour la compréhension orale sur 11 classes de terminale l'année dernière. On ne surnote pas.
Je ne comprends pas à quel reste vous faites allusion ? Nous parlions bien de l'épreuve d'expression écrite non ? Vous regrettiez qu'ils n'aient pas le temps de finir et vous dites ici le contraire ? Je ne comprends pas...
Et bien sûr que si, l'on surnote : il suffit de regarder le barème ! Et avoir 20 doit rester exceptionnel.
Slinky
Slinky
Niveau 10

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par Slinky Dim 28 Jan - 21:42
Ihaveadream a écrit:
Slinky75 a écrit:Ce n'est pas ce que j'ai constaté. Ils finissent souvent en avance la compréhension écrite et l'expression écrite en juin mais pas le reste.
Je regrette cette notation par paliers (et encore plus pour la LV2). Dans le lycée où j'enseigne, il y a seulement eu 6 20/20 en anglais LV1 pour la compréhension orale sur 11 classes de terminale l'année dernière. On ne surnote pas.
Je ne comprends pas à quel reste vous faites allusion ? Nous parlions bien de l'épreuve d'expression écrite non ? Vous regrettiez qu'ils n'aient pas le temps de finir et vous dites ici le contraire ? Je ne comprends pas...
Et bien sûr que si, l'on surnote : il suffit de regarder le barème ! Et avoir 20 doit rester exceptionnel.

Je parlais de la compréhension orale concernant l'épreuve de 10 minutes.
Ihaveadream
Ihaveadream
Niveau 5

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par Ihaveadream Dim 28 Jan - 21:44
J'ai mal compris en effet, au temps pour moi sur ce point !
Lord Steven
Lord Steven
Neoprof expérimenté

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par Lord Steven Dim 28 Jan - 21:58
Slinky75 a écrit:
mafalda16 a écrit:A2, c'est le niveau à valider supposément en fin de 3e... Faux débutant, oui.
Bon je grossis un peu le trait car ce "barème" est appliqué juste pour une épreuve, l'épreuve de compréhension de l'oral. Mais ça en dit long sur le niveau d'exigence.

D'un autre côté, on ne peut pas demander la lune pour une épreuve extrêmement courte où les élèves doivent produire quelque chose de cohérent en 10 minutes. Je trouve cet exercice difficile par le temps accordé.

Sinon, oui, les barèmes sont assez indulgents.

Certes les barèmes sont indulgents mais il suffit de choisir un document suffisamment complexe pour les rendre moins indulgents.
Je vous rejoins cela dit, l'épreuve est complexe et la notation imposée ne la rend pas moins complexe, et je n'hésite pas à mettre deux sur vingt. Quant au LVII l'année dernière je n'ai pas dépassé le 14 et encore après mûres réflexions donc c'est loin d'être simple.

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 929169480
avatar
Apzorius
Niveau 1

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par Apzorius Lun 29 Jan - 0:06
Pat B a écrit:Il faudrait pouvoir avoir un lien "partager sur facebook, tweeter, etc" pour faire connaitre cette pétition davantage. Elle manque de visibilité et c'est dommage.

Et le souci c'est l'introduction du contrôle continu, pas le nombre de matières. Qu'on fasse passer moins de matières m'irait très bien, satisferait tout le monde, mais qu'on y mette du contrôle continu, c'est une catastrophe. Il ne faut que des épreuves anonymes identiques pour tous...

Lien supprimé par la modération. Voir 1er message
avatar
Blablabla
Je viens de m'inscrire !

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par Blablabla Lun 29 Jan - 11:54
Lien Twitter : supprimé
Lien Facebook : supprimé
Equipe de modération
Equipe de modération
Modérateur

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par Equipe de modération Lun 29 Jan - 13:06
Topic verrouillé et qui sera déverrouillé lorsque @Apzorius aura lu le mp de la modération.

Edit : topic déverrouillé.
avatar
Blablabla
Je viens de m'inscrire !

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par Blablabla Sam 17 Fév - 8:15
Site du Manifeste : http://manifestecole.fr/

Facebook : http://bit.ly/2DQJ9bC

Twitter : https://twitter.com/Manifeste_Ecole

L'appel sur le site de Sauvons l'Université : http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article7979

L'appel issu du meeting de l'ASES du 20 janvier 2018 incitant à signer l'appel "Ne touchez pas au Baccalauréat" : http://www.sociologuesdusuperieur.org/article/appel-du-20-janvier-2018
Ponocrates
Ponocrates
Expert

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par Ponocrates Sam 17 Fév - 11:04
RogerMartin a écrit:Très certes, mais je ne me vois pas signant une pétition expliquant qu'il ne faut pas toucher au bac sous prétexte qu'il donne le droit d'aller dans la filière de son choix. Ce droit à l'échec, je le répète, est une vaste branquignolade.

Je l'ai écrit ailleurs, je ne croise plus aujourd'hui en fac d'autodidactes farfelus mais géniaux, victimes d'erreurs d'orientation mais désormais rentrés dans le giron de leur "vraie vocation".
J'ai vu les hécatombes systématiques de bacheliers pro, et dans une moindre mesure de bacheliers de filières technologiques, et je pense qu'il est temps de cesser de mentir aux élèves et aux parents : ces années de non-études supérieures leur coûtent cher, parce qu'ils paient des logements, des transports (pas des livres, je n'ai pas cette illusion) en vain. Et aussi parce qu'ils se cassent la figure d'un coup, alors que jusque-là toutes les digues avaient cédé fort facilement.

Donc, l'argument du droit à l'accès à n'importe quelle filière selon son bon caprice : stop. Ou alors, en faisant signer à l'étudiant une décharge qui lui précise le taux de réussite des bacheliers de sa filière au cours des cinq années passées, avec les profils de notes dans le secondaire des bacheliers en question.
+ 1
Pourquoi ne pas avoir lancé de pétition quand chaque année les ministres se gargarisaient de l'augmentation des bacheliers pour dénoncer cette mascarade ? Pourquoi les pétitions réclament-elles des "moyens" pour l'université pour accueillir tout le monde, comme si des groupes supplémentaires de TD aux effectifs réduits allaient permettre de régler des problèmes de compréhension de l'écrit, d'expression en français qui relèvent du primaire ! Le bac à venir rendra plus visibles les inégalités, en effet, mais au moins avec les attendus des universités le supérieur aura l'occasion d'exprimer explicitement les exigences qui ne sont plus celles du bac. Je préfère que les choses soient dites plutôt que l'on reste dans le système secondaire de l'école des fans qui fait perdre du temps, de l'énergie, de l'estime de soi à des cohortes de jeunes à qui on- les cde permettant le passage, les inspecteurs faisant pression sur les correcteurs, les quelques collègues désabusés gonflant les moyennes- a menti pour acheter la paix sociale.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "
"As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? "
avatar
Blablabla
Je viens de m'inscrire !

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par Blablabla Jeu 22 Fév - 0:35
Ponocrates a écrit:
+ 1
Pourquoi ne pas avoir lancé de pétition quand chaque année les ministres se gargarisaient de l'augmentation des bacheliers pour dénoncer cette mascarade ?

Cher Ponocrates,

Une telle pétition existe. Il s'agit du Manifeste pour la reconquête d'une école qui instruise, dont les initiateurs sont à l'origine de l'appel Ne touchez pas au baccalauréat.

Ce collectif n'a de cesse de dénoncer la dégradation de l'enseignement et d'appeler à une école ambitieuse, exigeante, et ayant pour objectif d'instruire et d'émanciper les élèves. Rien n'est plus étranger à ses vœux que l'école des fans que vous dépeignez. Personnellement, je suis premier signataire, et je déplore le niveau souvent catastrophique des élèves à l'issue de leur scolarité dans le secondaire, je déplore leur niveau à l'entrée et à la sortie de l'université. Il y a donc quelque part entre nous un malentendu, et il repose à mon sens sur une compréhension différente de l'enjeu que constitue le bac.

Vous dites que puisque le bac ne sanctionne plus un niveau de connaissance suffisant, il faut instaurer pour l'accès à l'université une sélection en aval qui traduise les exigences réelles des études supérieures. Toutefois, il ne s'agit pas par cette mesure de réparer un outil qui ne fonctionne plus, mais de passer d'un régime à un autre.

Dans le premier régime, celui que cette réforme veut balayer, l'élève grâce à son diplôme acquiert un droit substantiel et inaliénable, droit de s'inscrire dans la filière universitaire de son choix, droit à certaines garanties reconnues dans les conventions collectives, et l'Etat a la responsabilité de fournir à tous les élèves les moyens d'acquérir les connaissances nécessaires à l'obtention de ce diplôme (ce qui ne veut pas dire que tous les élèves doivent l'obtenir ou que l'Etat serait responsable de chaque échec : il s'agit d'une obligation de moyens).

Dans le second régime, celui que cette réforme instaurerait, l'Etat ne fait que définir des "attendus" et se désengage complètement. Il renonce à la mission de fournir les moyens de combler les effets des inégalités d'origine (bien sûr, l'école telle qu'elle fonctionne aujourd'hui ne gomme pas d'un coup toutes les inégalités, c'est évident, mais du fait des programmes nationaux et des diplômes nationaux, elle offre la possibilité de les atténuer), tandis que l'élève devient seul responsable d'obtenir et d'employer les moyens qui lui permettront de satisfaire aux attendus (naître au bon endroit, choisir les bonnes options, pratiquer les activités extra-scolaires les plus payantes, engager une entreprise pour aider à rédiger sa lettre de motivation, etc.), sans qu'il puisse jamais espérer acquérir des droits stables, définitifs et reconnus de manière égale sur tout le territoire.

Les attendus ne visent ni par leur forme, ni par leur contenu à instaurer des exigences en termes de connaissances. Que l'on regarde à quel point le ministère fut soucieux de la définition des attendus locaux, alors qu'il n'a laissé qu'un délai ridicule aux enseignants-chercheurs des universités pour les élaborer... Il ne s'agit en effet de rien d'autre que de mettre en place, sous prétexte de résoudre le problème du niveau insuffisant des élèves (problème en grande partie artificiellement produit par les réformes successives de l'éducation depuis des décennies), un système de concurrence généralisée entre les établissements du secondaire comme entre ceux du supérieur, et aussi bien entre les personnels de ces établissements, entre les élèves, entre les étudiants, etc. afin de plier un service public fondamental, celui de l'enseignement, aux lois aveugles et implacables du marché.

Bien cordialement,

B
Ponocrates
Ponocrates
Expert

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par Ponocrates Jeu 22 Fév - 16:36
Blablabla a écrit:
Ponocrates a écrit:
+ 1
Pourquoi ne pas avoir lancé de pétition quand chaque année les ministres se gargarisaient de l'augmentation des bacheliers pour dénoncer cette mascarade ?

Cher Ponocrates,

Une telle pétition existe. Il s'agit du Manifeste pour la reconquête d'une école qui instruise, dont les initiateurs sont à l'origine de l'appel Ne touchez pas au baccalauréat.

Ce collectif n'a de cesse de dénoncer la dégradation de l'enseignement et d'appeler à une école ambitieuse, exigeante, et ayant pour objectif d'instruire et d'émanciper les élèves.
Depuis mars 2016 Rolling Eyes Sinon moi aussi j'aime l'eau qui mouille, le feu qui brûle et l'école qui instruit. J'aimerais seulement que la casse programmée de l'université s'arrête

Blablabla a écrit:Il ne s'agit en effet de rien d'autre que de mettre en place, sous prétexte de résoudre le problème du niveau insuffisant des élèves (problème en grande partie artificiellement produit par les réformes successives de l'éducation depuis des décennies), un système de concurrence généralisée entre les établissements du secondaire comme entre ceux du supérieur, et aussi bien entre les personnels de ces établissements, entre les élèves, entre les étudiants, etc. afin de plier un service public fondamental, celui de l'enseignement, aux lois aveugles et implacables du marché.
Certes pour a première partie de votre phrase.
Mais actuellement l'université est une voie de garage pour les bacs pro qui n'ont pas le niveau pour suivre. Alors si cette réforme peut au moins leur éviter de perdre leur temps et leur énergie dans une filière qu'ils ne peuvent pas suivre sans dénaturer les exigences de l'université ce serait une moins mauvaise solution. Cela ne résout pas le problème du niveau dans le secondaire, nous sommes d'accord, mais au moins cela évite aussi le naufrage de l'enseignement supérieur -quasi- gratuit.La concurrence entre établissements du secondaire, ce sera dans un deuxième temps: dans un premier il s'agit surtout de mise en concurrence entre filières générales, technologiques et professionnelles. Sans compter que, me semble-t-il, les universitaires ici présents me corrigerons, les capacités d'accueil doivent se calibrer sur l'employabilité en sortie de formation, -ou alors c'est juste dans les tuyaux. Je remarque surtout que vous parlez en terme très généraux et idéologiques, ce que certains essaient de souligner ici, c'est la gâchis humain actuel.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "
"As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? "
avatar
Blablabla
Je viens de m'inscrire !

[Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat ! - Page 3 Empty Re: [Appel à signer] Ne touchez pas au Baccalauréat !

par Blablabla Mar 27 Fév - 0:05
Pour information, une rencontre nationale est organisée samedi 17 mars autour de l'appel "Ne touchez pas au Baccalauréat" :

Rencontre nationale samedi 17 mars à 14h à Paris

Amphithéâtre situé au 48 boulevard Jourdan, 75014 Paris

COMMUNIQUÉ DU 20 FÉVRIER 2018

Téléchargez le communiqué en PDF en cliquant ICI

Ne touchez pas au Baccalauréat !

Avec l’adoption du projet de loi ORE et le projet de « réforme » Blanquer du Baccalauréat et du lycée, le ministre renforce son offensive contre le Baccalauréat, 1er grade universitaire, diplôme national organisé autour d’épreuves nationales, terminales, anonymes !

Loin d’avoir atténué les conclusions du rapport Mathiot, le ministre Blanquer a présenté le mercredi 14 février un projet de réforme qui, conjugué à l’adoption de la loi ORE (orientation et réussite des étudiants) le 15 février par le parlement, constitue une véritable déflagration menaçant toute l’école de la République :

  • L’introduction massive du contrôle continu et la mise en place d’ « enseignements à la carte » détruit en effet le Baccalauréat National, auquel est substitué un « Bac Maison », à savoir un Bac différent d’un lycée à l’autre, d’un élève à l’autre… Dans le même temps, la loi ORE instaure la sélection pour répondre aux contraintes budgétaires des universités autorisées à fixer des « capacités maximales d’accueil ». Le Bac était avant cette loi un acquis garantissant à tous les jeunes bacheliers, quel que soit le quartier dans lequel ils vivent, le droit de s’inscrire dans la filière universitaire de leur choix. Il pourra d’autant moins le redevenir s’il devient local. Avec la loi ORE, l’accès à l’université dépend en effet de « la cohérence entre, d’une part, le projet de formation du candidat, les acquis de sa formation antérieure et ses compétences et, d’autre part, les caractéristiques de la formation. » (Article 1er de la loi ORE). Le Bac devient un chiffon de papier.

  • Ce projet de contre-réforme fait suite à toutes celles des gouvernements antérieurs concernant l’Education Nationale : réforme dite « Chatel » des lycées, réforme des rythmes scolaires, réforme des collèges pour citer les dernières. Elle s’inscrit donc dans la continuité des politiques menées par les différents gouvernements de la Vème République et dénoncée dans le Manifeste pour la Reconquête d’une école qui instruise, lequel de fait garde sa pleine actualité.

  • Mais ce projet de contre-réforme Blanquer constitue un pas qualitatif certain dans le démantèlement de l’école de la République, source d’égalité des droits. Jusqu’à présent clé de voûte de l’école publique, le Bac national oblige l’Etat à garantir à chaque élève, indépendamment de son lieu de résidence, donc indépendamment de son appartenance à telle ou telle classe sociale, de recevoir, pour une filière donnée (S, ES, L), la même instruction avec le même programme, avec des professeurs affectés dans chaque lycée pour chaque matière faisant l'objet d'une épreuve au Bac. Avec le projet Blanquer, c’est l’élève qui porterait la responsabilité de construire son parcours en fonction de ce que chaque lycée décidera de proposer dans le cadre des moyens qui lui seront affectés. C’est l’élève qui porterait donc la responsabilité de ne pas répondre aux attendus fixés par les filières universitaires, et serait dès lors considéré comme responsable de sa non-sélection.

C’est la porte ouverte à une véritable inégalité entre les élèves, suivant leur origine sociale, leur lieu d’habitation et de scolarisation. C’est la porte ouverte à une pleine application de la loi ORE dont l’objet est, par la sélection, d’interdire à des milliers de jeunes l’accès à l’université et à la filière universitaire de leur choix.

  • Ce projet de contre-réforme fait voler en éclat l’année scolaire : en terminale, les dernières épreuves de contrôle continu auraient lieu en décembre. Une fois qu'une matière a été évaluée, on ne va plus en cours. A partir de janvier, il ne restera plus que 3 matières : les 2 matières choisies comme spécialité évaluées nationalement fin avril et la philosophie en juin. il y aurait des mois entiers de cours remis en question, des milliers d’heures de cours disparaîtraient. Ce projet de contre-réforme ne pourra donc qu’entraîner suppressions de postes et remise en cause totale des statuts particuliers nationaux des enseignants.

Le secrétariat d’animation du Manifeste pour la Reconquête d’une école qui instruise décide d’organiser une rencontre nationale autour de l’appel « Ne touchez pas au Baccalauréat ».

Enseignants, lycéens, étudiants, parents, salariés, syndicalistes, élus… : nous sommes tous concernés ! C’est pourquoi nous nous adressons à tous.


Impossible de laisser faire !

Pour la défense du Baccalauréat comme diplôme national, organisé autour d’épreuves terminales et anonymes, 1er grade universitaire ouvrant droit à l’inscription dans la filière universitaire de son choix :

Abrogation de la loi ORE !
Abandon du projet de « réforme » du lycée et du Bac !
« Ne touchez pas au Baccalauréat ! »


RENCONTRE NATIONALE
samedi 17 mars à 14h à Paris

dans l'amphithéâtre situé au
48 boulevard Jourdan, 75014 PARIS

Accès par Cité Universitaire (RER B), Porte d'Orléans (Métro 4)
ou Montsouris (Tram 3a)


Si vous souhaitez participer à la rencontre nationale, vous voudrez bien le confirmer par mail à : manifestecole@gmail.com

Signez en ligne l’appel « Ne touchez pas au Baccalauréat » : en cliquant ICI
Facebook (lien simplifié) : http://bit.ly/2DQJ9bC
Twitter : https://twitter.com/Manifeste_Ecole

Spoiler:


Dernière édition par Blablabla le Mar 27 Fév - 9:50, édité 1 fois
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum