Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ergo
Enchanteur

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Ergo Jeu 26 Sep 2019 - 19:01
Oh, notre ministre a tweeté. Rolling Eyes

gauvain31
gauvain31
Empereur

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par gauvain31 Jeu 26 Sep 2019 - 19:05
Ergo a écrit:Oh, notre ministre a tweeté. Rolling Eyes


Il sent donc qu'il y a une menace sur son image..... il a "missionné l'Inspection Générale"... pour que celle-ci s'autoflagelle ?
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par epekeina.tes.ousias Jeu 26 Sep 2019 - 19:11
Des condoléances par tweet et le tout avec cet affreux anglicisme: “en lien”…… Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 1665347707


Dernière édition par epekeina.tes.ousias le Jeu 26 Sep 2019 - 19:13, édité 1 fois
Fenrir
Fenrir
Habitué du forum

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Fenrir Jeu 26 Sep 2019 - 19:11
Pour qu'elle muselle qui de droit.

_________________
À quoi bon mettre son pédigrée, on est partis pour 40 ans. ████
Ergo
Ergo
Enchanteur

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Ergo Jeu 26 Sep 2019 - 19:15
gauvain31 a écrit:
Il sent donc qu'il y a une menace sur son image..... il a "missionné l'Inspection Générale"... pour que celle-ci s'autoflagelle ?
Bof, une heure après il tweetait autre chose.

On aura ptêt un observatoire.
En exclusivité, la conclusion:

On attend toujours des chiffres récents...

_________________
You went to a long-dead octopus for advice, and you're going to blame me for your problems?
« Cède, cède, cède, je le veux ! » écrivait Ronin, le samouraï.
Tout plaquer et partir respirer l'odeur de chocolat à York.
trompettemarine
trompettemarine
Grand Maître

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par trompettemarine Jeu 26 Sep 2019 - 19:22
Quand je lis ce fil,
j'ai toujours l'impression que je serai la suivante.
gauvain31
gauvain31
Empereur

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par gauvain31 Jeu 26 Sep 2019 - 19:22
Voici la lettre de la directrice à envoyer aux collègues et amis prises sur le  Twitter de JM Blanquer
Fichiers joints
Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Attachment
Courrier de Christine RENON, directrice de l'école MÉHUL de Pantin.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(174 Ko) Téléchargé 59 fois
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par epekeina.tes.ousias Jeu 26 Sep 2019 - 19:24
une de ses déclarations récentes:
https://twitter.com/jmblanquer/status/1177136515509604352

une juste avant, et infiniment plus importante:
https://twitter.com/jmblanquer/status/1175002692294459392


_________________
Si tu vales valeo. Wink
maldoror1
maldoror1
Érudit

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par maldoror1 Jeu 26 Sep 2019 - 19:27
trompettemarine a écrit:Quand je lis ce fil,
j'ai toujours l'impression que je serai la suivante.

Trompette marine :  fleurs2 fleurs

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par epekeina.tes.ousias Jeu 26 Sep 2019 - 19:27
trompettemarine a écrit:Quand je lis ce fil,
j'ai toujours l'impression que je serai la suivante.

Ah non alors! Ne dis pas ça, faut jamais dire ça, jamais aller sur cette pente là, surtout pas. Toujours s'arrêter avant, aller voir son médecin, éventuellement un psy, même deux, se mettre en arrêt, même se mettre en arrêt long: aucune importance, l'éducation nationale et le monde entier peuvent attendre. Il faut tout faire sauf aller par là. Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 1547453357

_________________
Si tu vales valeo. Wink
maldoror1
maldoror1
Érudit

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par maldoror1 Jeu 26 Sep 2019 - 19:30
epekeina.tes.ousias a écrit:
trompettemarine a écrit:Quand je lis ce fil,
j'ai toujours l'impression que je serai la suivante.

Ah non alors! Ne dis pas ça, faut jamais dire ça, jamais aller sur cette pente là, surtout pas. Toujours s'arrêter avant, aller voir son médecin, éventuellement un psy, même deux, se mettre en arrêt, même se mettre en arrêt long: aucune importance, l'éducation nationale et le monde entier peuvent attendre. Il faut tout faire sauf aller par là. Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 1547453357

+ 1000

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss
ipomee
ipomee
Guide spirituel

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par ipomee Jeu 26 Sep 2019 - 19:37
epekeina.tes.ousias a écrit:
trompettemarine a écrit:Quand je lis ce fil,
j'ai toujours l'impression que je serai la suivante.

Ah non alors! Ne dis pas ça, faut jamais dire ça, jamais aller sur cette pente là, surtout pas. Toujours s'arrêter avant, aller voir son médecin, éventuellement un psy, même deux, se mettre en arrêt, même se mettre en arrêt long: aucune importance, l'éducation nationale et le monde entier peuvent attendre. Il faut tout faire sauf aller par là. Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 1547453357

Je ne saurais mieux dire. Courage.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Celadon Jeu 26 Sep 2019 - 19:42
Trompette : mais qu'est-ce que tu dis là ?? Voyons, il ne faut pas penser une seconde nourrir l'EN à la manière du minotaure, tout de même !
Prendre du recul est très difficile je le sais ô combien, mais à un moment, on arrive à dire STOP !!!
Et tu crois que ta carrière s'écroulera ? Que l'EN s'effondrera ? Que les parents te banniront ? Allons !
Courage pour te détacher, Trompette. Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 1547453357 Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 4225284928 fleurs
trompettemarine
trompettemarine
Grand Maître

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par trompettemarine Jeu 26 Sep 2019 - 19:44
Dès demain, la lettre de Christine Renon sera dans mon établissement. Tout le monde doit savoir.

HS :
Sinon, pour ma part, je vais suivre le conseil de Céladon et me goinfrer de chocolat. Oubliez mes deniers posts mal venus.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par epekeina.tes.ousias Jeu 26 Sep 2019 - 19:48
trompettemarine a écrit:Dès demain, la lettre de Christine Renon sera dans mon établissement. Tout le monde doit savoir.

HS :
Sinon, pour ma part, je vais suivre le conseil de Céladon et me goinfrer de chocolat. Oubliez mes deniers posts mal venus.

Bon ben j'aime mieux ça: chocolat et puis même, une tournée de crêpes, un clafoutis aux prunes — il y a plein de choses qu'on peut envisager pour le week-end qui approche Very Happy
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Celadon Jeu 26 Sep 2019 - 19:52
Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 2252222100 aai :serge:
Double dose ! Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 4225284928
gauvain31
gauvain31
Empereur

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par gauvain31 Jeu 26 Sep 2019 - 19:54
trompettemarine a écrit:Dès demain, la lettre de Christine Renon sera dans mon établissement. Tout le monde doit savoir.

HS :
Sinon, pour ma part, je vais suivre le conseil de Céladon et me goinfrer de chocolat. Oubliez mes deniers posts mal venus.

Oui je préfère aussi cette attitude là Trompette Marine Very Happy C'est de toute façon ce que voulait Christine qu'elle soit entendue. La lettre sera aussi dans mon établissement en salle des professeurs. Peut-être qu'un collègue la mettra avant moi d'ailleurs Smile
acsyle
acsyle
Niveau 10

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par acsyle Jeu 26 Sep 2019 - 21:09
trompettemarine a écrit:Quand je lis ce fil,
j'ai toujours l'impression que je serai la suivante.

*** ne dis pas ça...
Ergo
Ergo
Enchanteur

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Ergo Jeu 26 Sep 2019 - 21:41
@trompettemarine: en plus des personnels médicaux, nous aussi, on est là. Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 1547453357
Le chocolat aussi, bien sûr.



Le suicide d'une directrice de maternelle, qui a laissé un courrier mettant en cause l'Education nationale et ses conditions de travail, met en lumière un profond "mal-être" ressenti par la profession, lié à l'isolement et à un manque de reconnaissance.
https://www.lepoint.fr/societe/le-suicide-d-une-directrice-d-ecole-revelateur-d-un-mal-etre-de-la-profession-26-09-2019-2338040_23.php

"L'Education nationale, le ministre, doivent urgemment prendre acte du geste désespéré de notre collègue et réagir en conséquence", a déclaré au micro une directrice d'école, s'exprimant au nom de ses collègues réunis jeudi soir. Son geste "est révélateur de la souffrance au travail partagé par l'ensemble des personnels", a-t-elle ajouté.
https://www.francetvinfo.fr/societe/education/des-centaines-de-personnes-se-rassemblent-a-pantin-en-hommage-a-la-directrice-d-ecole-qui-s-est-donne-la-mort_3633653.html

_________________
You went to a long-dead octopus for advice, and you're going to blame me for your problems?
« Cède, cède, cède, je le veux ! » écrivait Ronin, le samouraï.
Tout plaquer et partir respirer l'odeur de chocolat à York.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par epekeina.tes.ousias Jeu 26 Sep 2019 - 22:00
Déclaration de Francette Popineau lue dans l'Express — https://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/le-suicide-d-une-directrice-d-ecole-revelateur-d-un-mal-etre-de-la-profession_2099900.html

Nous ne voulons pas faire des directeurs et directrices d'école des supérieurs hiérarchiques. […] Ce que nous demandons, ce sont des emplois d'aide à la direction pour qu'ils puissent se concentrer sur leur mission: animer une équipe et coordonner les projets

Ou alors, c'est une déclaration qu'elle a fait ailleurs, avant, dans d'autres circonstances… Ou alors elle a été coupée, elle avait dit un truc avant et des trucs après… Ou alors… Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 1665347707

_________________
Si tu vales valeo. Wink
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Verdurette Ven 27 Sep 2019 - 4:50
C'est terrible de voir un représentant syndical en vue, et là je parle nommément de Francette Popineau dont je tiens tous  les propos, sans exception, en profonde détestation, être à ce point à côté de la plaque ... Je ne dis pas qu'un assistant de direction pour alléger la charge purement paperassière et administrative soit une mauvaise chose, ce serait sûrement utile.  Mais c'est loin d'être le fond du problème.  Il faut arrêter de voir le directeur comme un animateur lanceur de projets, faisons déjà tourner nos écoles, et pour cela commençons par stabiliser les équipes, envoyer des remplaçants quand c'est nécessaire (aujourd'hui nous faisons nos synthèses RASED sans filet ...) , arrêter de nous noyer sous un tas de propositions d'activités qui nous empêchent de travailler au jour le jour.

Le directeur a aussi la responsabilité de faire tourner son équipe, d'impulser une certaine harmonie dans l'école, mais je ne connais pas d'entreprise où on change tout le temps de personnels en plaçant les gens n'importe comment au bon vouloir d'un algorithme.
Comment peut-on valider le fait de confier d'autorité la direction d'une école difficile de 7 classes à une T1 qui ne l'a jamais demandé, bien évidemment, parce que le directeur (épuisé) est parti ainsi qu'une partie de l'équipe, et que les adjoints restants, plus anciens et expérimentés, refusent de la prendre tellement c'est ingérable ?  C'est comme ça, c'est le mouvement ...  Ben voyons, elle a tenu une semaine, la pauvre gamine.

Faisons surtout la grève des PPRE, de tous ces dossiers ineptes, que je n'arrive même pas à remplir tellement le vocabulaire en est abscons, de ces livrets LSUN qui demandent 30/40 minutes par élève (une cinquantaine d'heures par an pour une classe de CM de 27 !!!)et que les parents ne lisent même pas, de ces "fiches de prép" interminables où on doit lister toutes les compétences avec leur nomenclature ... bref tout ce qui fait perdre du temps sans rien apporter aux élèves. Bien sûr, je prépare ma journée, je réfléchis à ce que je peux faire pour tel ou tel élève, mais en quoi le formater de façon aussi jargonnante et chronophage leur apporte t-il quelque chose ?
Des réunions en veux-tu en voila, des "liaisons école-collège" parfaitement inutiles, des heures passées à adapter les programmes qui changent tout le temps, (on aurait préféré passer le même temps à être consultés sur ces programmes... tant qu'à faire), à faire des PPMS débiles et inutiles, à remplir des tableaux statistiques que personne ne lit, à suivre des animations pédagogiques mal préparées,sans intérêt ...

Les reproches incessants sur ce qu'on fait qui n'est jamais bien, je suis outrée d'entendre les propos adressés à certaines stagiaires ou débutantes, de voir dans quel état on les met parfois, (superbe modèle de  bienveillance, soit dit en passant, surtout faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais), les injonctions de pratiques alors qu'on n'a pas le début du  matériel nécessaire (vous connaissez beaucoup de gens qui utilisent à leur travail leur propre téléphone et leur propre ordinateur que personne ne leur rembourse si d'aventure un gamin le fait tomber ? )

Pour certains, travailler dans des locaux trop petits, froids, chauds, pleins de courants d'air et de fuites, délabrés, mal équipés, avec des cours dangereuses...

Et surtout, Madame Popineau, faites en sorte que les parents nous lâchent les baskets, qu'on remette à leur place et sanctionne ceux qui dénoncent des maltraitances imaginaires, qui râlent en permanence, qui portent plainte pour défaut de surveillance quand leur gamin s'écorche le genou, qui ne font pas leur taf éducatif mais exigent de nous des résultats  même quand leur gamin n'en f... pas une rame,  qui interviennent à tout propos, qui se mêlent, pour faire court,  de ce qui ne les regarde pas.  Faites en sorte qu'un service d'aide à l'enfance digne de ce nom nous décharge d'un rôle qui n'est pas le nôtre, et qui nous mine littéralement. On dit que le médecin doit "fermer la porte de son cabinet " en rentrant chez lui, c'est assez difficile à faire, voyez-vous, quand on a dans la tête tel enfant victime pour lesquels les signalements n'aboutissent pas, c'est long, long, long ...(et encore, quand on nous laisse les faire .. le 119 en catimini, c'est super agréable).

Et je ne parle même pas de l'école inclusive sans moyens.

Bref, Madame Popineau, faites en sorte que nous puissions retrouver le temps de notre mission première, celle pour laquelle  nous avons choisi ce métier : enseigner dans la paix et la sérénité. Que le directeur soit ou non notre supérieur hiérarchique, franchement, on s'en tamponne.
Mathador
Mathador
Monarque

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Mathador Ven 27 Sep 2019 - 5:51
C'était bien la peine que le SNUipp fasse sécession de l'actuel SE-UNSA Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 1665347707.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Olympias
Olympias
Prophète

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Olympias Ven 27 Sep 2019 - 6:58
Ma soeur a une direction d'école maternelle et me disait hier que ce courrier, elle aurait pu l'écrire (hors la référence au suicude). Les gens sont épuisés et le ministère ne voit rien.
Fenrir
Fenrir
Habitué du forum

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Fenrir Ven 27 Sep 2019 - 6:59
Olympias a écrit:Ma soeur a une direction d'école maternelle et me disait hier que ce courrier, elle aurait pu l'écrire (hors la référence au suicude). Les gens sont épuisés et le ministère ne voit rien.

Non, le ministère le sait très bien, mais il s'en fout tant que ça ne se sait pas.

_________________
À quoi bon mettre son pédigrée, on est partis pour 40 ans. ████
Gourg
Gourg
Niveau 4

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Gourg Ven 27 Sep 2019 - 7:52
Verdurette a écrit:C'est terrible de voir un représentant syndical en vue, et là je parle nommément de Francette Popineau dont je tiens tous  les propos, sans exception, en profonde détestation, être à ce point à côté de la plaque ... (...) Faisons surtout la grève des PPRE, de tous ces dossiers ineptes, que je n'arrive même pas à remplir tellement le vocabulaire en est abscons, de ces livrets LSUN qui demandent 30/40 minutes par élève (une cinquantaine d'heures par an pour une classe de CM de 27 !!!)et que les parents ne lisent même pas, de ces "fiches de prép" interminables où on doit lister toutes les compétences avec leur nomenclature ...  Des réunions en veux-tu en voila, des "liaisons école-collège" parfaitement inutiles, des heures passées à adapter les programmes qui changent tout le temps, (on aurait préféré passer le même temps à être consultés sur ces programmes... tant qu'à faire), à faire des PPMS débiles et inutiles, à remplir des tableaux statistiques que personne ne lit, à suivre des animations pédagogiques mal préparées,sans intérêt ... Les reproches incessants sur ce qu'on fait qui n'est jamais bien, je suis outrée d'entendre les propos adressés à certaines stagiaires ou débutantes, de voir dans quel état on les met parfois, (superbe modèle de  bienveillance, soit dit en passant, surtout faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais)

Les services de l'EN ont la possibilité de s'auto décerner des missions - aussi le Ministère  fera de la Recherche en Sociologie ou en Didactique, même si l'Université et le CNRS font les mêmes recherches. Des recteurs créent des services entiers dédiés à une tâche banalement du ressort de la DRH. Tout cela donne à l'un ou l'autre l'occasion d'embaucher des chargés de mission et secrétaires, afin de dépasser le service voisin (ces personnels heureusement seront normalement rémunérés grâce aux primes qui sont la règle dans la Fonction Publique - mais qui bien sûr ne "descendent" pas jusqu'aux agents de terrain, ou plutôt, de Service Public). Il suffit de regarder l'organigramme d'un gros rectorat pour voir les belles usines à gaz qu'on a ainsi montées.

Tous ces gens doivent bien travailler, agir. Que peuvent-ils bien faire d'autre que pondre les questionnaires et dossiers informatisés qui font perdre tant de temps aux subalternes qui doivent les remplir. Sans ça, ils ne feraient rien. Ils ne peuvent pas passer tout leur temps à lancer des "actions" et des "projets", les réunions qui les font "vivre", et les invitations à ces réunions, pour leurs collègues des Services frères et concurrents.

Nos syndicats dits "d'Enseignants" sont en réalité des Syndicats de l'Education Nationale. Dans l'Administration, dans l'Etat français, le poids politique des administratifs est évidemment bien plus fort que celui des professeurs. C'est vrai dans les syndicats comme dans les Rectorats.

Voila pourquoi nos grands Syndicats "d'Enseignants" continuent de réclamer la hausse du point d'indice (comme les éphémères Stylos Rouges). Pourquoi quand Macron avait fait campagne annonçant une prime aux enseignants des établissements de l'Education Prioritaire, le Ministre et les Syndicats alliés ont détourné cette mesure, décidant une prime versée à tous les agents et donc ceux qui n'encadrent aucunement des classes difficiles - et surtout, une prime que les administratifs peuvent distribuer inégalement aux enseignants, comme si leurs moyens de pression sur les professeurs n'étaient pas suffisamment exorbitants. Voila pourquoi les Syndicats ne cesseront pas de nous trahir, sur les retraites comme sur le reste.
Ajonc35
Ajonc35
Expert

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 9 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Ajonc35 Ven 27 Sep 2019 - 8:21
Verdurette a écrit:C'est terrible de voir un représentant syndical en vue, et là je parle nommément de Francette Popineau dont je tiens tous  les propos, sans exception, en profonde détestation, être à ce point à côté de la plaque ... Je ne dis pas qu'un assistant de direction pour alléger la charge purement paperassière et administrative soit une mauvaise chose, ce serait sûrement utile.  Mais c'est loin d'être le fond du problème.  Il faut arrêter de voir le directeur comme un animateur lanceur de projets, faisons déjà tourner nos écoles, et pour cela commençons par stabiliser les équipes, envoyer des remplaçants quand c'est nécessaire (aujourd'hui nous faisons nos synthèses RASED sans filet ...) , arrêter de nous noyer sous un tas de propositions d'activités qui nous empêchent de travailler au jour le jour.

Le directeur a aussi la responsabilité de faire tourner son équipe, d'impulser une certaine harmonie dans l'école, mais je ne connais pas d'entreprise où on change tout le temps de personnels en plaçant les gens n'importe comment au bon vouloir d'un algorithme.
Comment peut-on valider le fait de confier d'autorité la direction d'une école difficile de 7 classes à une T1 qui ne l'a jamais demandé, bien évidemment, parce que le directeur (épuisé) est parti ainsi qu'une partie de l'équipe, et que les adjoints restants, plus anciens et expérimentés, refusent de la prendre tellement c'est ingérable ?  C'est comme ça, c'est le mouvement ...  Ben voyons, elle a tenu une semaine, la pauvre gamine.

Faisons surtout la grève des PPRE, de tous ces dossiers ineptes, que je n'arrive même pas à remplir tellement le vocabulaire en est abscons, de ces livrets LSUN qui demandent 30/40 minutes par élève (une cinquantaine d'heures par an pour une classe de CM de 27 !!!)et que les parents ne lisent même pas, de ces "fiches de prép" interminables où on doit lister toutes les compétences avec leur nomenclature ... bref tout ce qui fait perdre du temps sans rien apporter aux élèves. Bien sûr, je prépare ma journée, je réfléchis à ce que je peux faire pour tel ou tel élève, mais en quoi le formater de façon aussi jargonnante et chronophage leur apporte t-il quelque chose ?
Des réunions en veux-tu en voila, des "liaisons école-collège" parfaitement inutiles, des heures passées à adapter les programmes qui changent tout le temps, (on aurait préféré passer le même temps à être consultés sur ces programmes... tant qu'à faire), à faire des PPMS débiles et inutiles, à remplir des tableaux statistiques que personne ne lit, à suivre des animations pédagogiques mal préparées,sans intérêt ...

Les reproches incessants sur ce qu'on fait qui n'est jamais bien, je suis outrée d'entendre les propos adressés à certaines stagiaires ou débutantes, de voir dans quel état on les met parfois, (superbe modèle de  bienveillance, soit dit en passant, surtout faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais), les injonctions de pratiques alors qu'on n'a pas le début du  matériel nécessaire (vous connaissez beaucoup de gens qui utilisent à leur travail leur propre téléphone et leur propre ordinateur que personne ne leur rembourse si d'aventure un gamin le fait tomber ? )

Pour certains, travailler dans des locaux trop petits, froids, chauds, pleins de courants d'air et de fuites, délabrés, mal équipés, avec des cours dangereuses...

Et surtout, Madame Popineau, faites en sorte que les parents nous lâchent les baskets, qu'on remette à leur place et sanctionne ceux qui dénoncent des maltraitances imaginaires, qui râlent en permanence, qui portent plainte pour défaut de surveillance quand leur gamin s'écorche le genou, qui ne font pas leur taf éducatif mais exigent de nous des résultats  même quand leur gamin n'en f... pas une rame,  qui interviennent à tout propos, qui se mêlent, pour faire court,  de ce qui ne les regarde pas.  Faites en sorte qu'un service d'aide à l'enfance digne de ce nom nous décharge d'un rôle qui n'est pas le nôtre, et qui nous mine littéralement. On dit que le médecin doit "fermer la porte de son cabinet " en rentrant chez lui, c'est assez difficile à faire, voyez-vous, quand on a dans la tête tel enfant victime pour lesquels les signalements n'aboutissent pas, c'est long, long, long ...(et encore, quand on nous laisse les faire .. le 119 en catimini, c'est super agréable).

Et je ne parle même pas de l'école inclusive sans moyens.

Bref, Madame Popineau, faites en sorte que nous puissions retrouver le temps de notre mission première, celle pour laquelle  nous avons choisi ce métier : enseigner dans la paix et la sérénité. Que le directeur soit ou non notre supérieur hiérarchique, franchement, on s'en tamponne.
Ce que tu écris "Verdurette" est extrêmement intéressant. Je suis en LEP et donc je ne connais que de l'extérieur le travail des PE , de l'extérieur car mes petits-joncs vont à l'Ecole et je trouve que le travail des PE est conséquent. Je lis les cahiers de correspondance des enseignants avec les familles et rien que cela, j'imagine le travail que cela demande même quand les courriers sont collectifs, je regarde les compétences, je lis les courriers que la maman de mes petits-ajoncs adresse aux enseignants et qui ne sont pas toujours bienveillants ( en même temps en temps que salariée, les clients sont-ils bienveillants avec elle, son patron est-il bienveillant, un management extérieur qui tombe sur ces salariés qui retombe aussi sur les gens qu'elle fréquente dans son quotidien). Bref des activités chronophages qui ne participent pas aux progrès des enfants.
Les enseignants font beaucoup d'efforts en matière de salaires, d'horaires, de matériel ( une nièce PE fait les braderies pour avoir du matériel qu'elle paie sur ses deniers et comme elle a changé d'écoles assez souvent récemment, c'est un budget) . Récemment notre directeur nous a demandé de faire l'appel avec notre téléphone et je regrette que certains collègues se prêtent au jeu. Quand on part à l'extérieur, le PPMS nous indique d'être joignable ( je ne donne pas pas mon N° de tel car je considère que c'est à l'Institution de fournir un tel. Si ON m'embêtes, je ne sors plus).
Je répète, je ne suis pas PE ni Directrice mais ce que Christine écrit dans sa lettre, je le comprends et cela me révolte et elle ne me quitte pas. Mourir pour son travail, nous ne sommes pas des soldats (Quoique!!! Cela me fait penser aux soldats qui achètent aussi leur matériel de protection avant de partir en mission, jugeant celui qu'ON leur fournit peu fiable)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum