Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
archeboc
Esprit éclairé

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par archeboc le Mar 13 Fév 2018 - 12:11
@Ergo a écrit:En revanche, j'émets des doutes quant au fait de savoir si le CHSCTMEN me répondrait si je le contacte individuellement.

C'est la limite d'une institution comme néoprofs : les administrateurs, modérateurs et autres tauliers ont ils déjà pensé à "missionner" un neoprofs pour se présenter comme le représentant du forum chargé d'investiguer une question ?

Typiquement, il serait difficile de faire auditionner un neoprof à une commission d'enquête, car neoprof n'est pas un groupe d'influence, et ne prétend pas définir une position sur telle ou telle question, même touchant directement la profession. Mais en tant que réseau d'information, neoprof est légitime pour aller chercher l'information, et pourrait déléguer l'un de ses membres pour cela.

Ce qui frappe dans le sujet traité ici, même en mettant de côté toute sensibilité, c'est l'incroyable absence de données publique.
oxa
oxa
Niveau 9

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par oxa le Mar 20 Fév 2018 - 18:30
@Ergo a écrit:
Je suppose qu'on en revient à des statistiques présentes dans les CR de CHSCTA/D (à défaut du CHSCTMEN)... donc j'imagine que les représentants syndicaux ont ça, sans forcément avoir le détail du fait de savoir si c'était sur le lieu de travail et en incriminant les conditions de travail mais cela donne des chiffres. En revanche, j'émets des doutes quant au fait de savoir si le CHSCTMEN me répondrait si je le contacte individuellement.

Bonjour,
et tout d'abord merci pour votre travail et votre fil de discussion.
je suis collègue non déchargé(*) et représentant syndical d'un CHSCTD.
Spoiler:
(*) je précise pour les collègues (souvent non cotisants) qui râlent contre les syndicats que les syndicats, c'est nous, c'est les personnels, et qu'ils peuvent venir prendre le flambeau.



Nous avons une obligation de réserve sur les dossiers et les noms des personnes concernées, que ce soit pour les suicides ou pour les fiches des registres.
Je peux cependant vous dire que sur 8 suicides l'année dernière dans notre académie, et malgré nos demandes d'enquêtes systématiquement refusées par l'administration (inspecteur d'académie), AUCUN n'a été reconnu comme imputable au service.

Spoiler:
Notre administration nous méprise à un point que vous ne sauriez imaginer, et les CHSCT sont une mascarade qui transforme la souffrance réelle des enseignants en statistiques et camemberts joliment colorés.


Je ne peux pas en dire plus sur un blog public mais vous pouvez me contacter en MP si vous le souhaitez. J'ai notamment un contact direct en CHSCTMEN qui pourrais me transmettre des chiffres si vous le souhaitez.
Sphinx
Sphinx
Enchanteur

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Sphinx le Mar 20 Fév 2018 - 19:18
Merci pour cette info Oxa. Rien que ça, ça pourrait valoir le coup de refiler cette information à un journaliste (quelqu'un qui travaille dans la presse d'investigation).

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Livre11
Ergo
Ergo
Devin

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Ergo le Mar 20 Fév 2018 - 19:39
Merci oxa. Tu n'es pas contactable par MP. Wink

J'imagine effectivement les restrictions et précautions (que la presse ne prend pas, d'ailleurs, d'où ma liberté avec les noms, in memoriam également). En revanche, deux questions auxquelles il est peut-être possible de répondre:
- quand le CHSCT est saisi, la demande précise si le suicide a eu lieu sur le lieu de travail, ou pas ?
- saurais-tu pourquoi les chiffres n'apparaissent plus dans les CR du CHSCTMEN après 2014 ?

Je ne sais pas s'il est possible d'y répondre ici.
oxa
oxa
Niveau 9

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par oxa le Mer 21 Fév 2018 - 6:34
@Ergo a écrit:Merci oxa. Tu n'es pas contactable par MP. Wink

Désolé, j'ai réouvert les MP sur mon profil.

@Ergo a écrit: J'imagine effectivement les restrictions et précautions (que la presse ne prend pas, d'ailleurs, d'où ma liberté avec les noms, in memoriam également). En revanche, deux questions auxquelles il est peut-être possible de répondre:
- quand le CHSCT est saisi, la demande précise si le suicide a eu lieu sur le lieu de travail, ou pas ?
- saurais-tu pourquoi les chiffres n'apparaissent plus dans les CR du CHSCTMEN après 2014 ?

Je ne sais pas s'il est possible d'y répondre ici.

1/ Notre seule saisie et demande d'enquête a été refusée; Nous n'avons donc pas eut accès au dossier complet mais seulement aux éléments communiqués oralement. Le dossier est en cours, je ne peux pas en dire plus ici.
Spoiler:
Pour la saisie, il y a un protocole très lourd à respecter. Le lieu du suicide est un critère important (dans les textes), mais pas que...
Je ne crois pas que dans l'EN, le suicide sur son lieu de travail soit suffisant pour l’imputabilité au service, il faudrait en plus laisser une lettre, contacter la presse et la télévision, déposer un menhir gravé devant le rectorat...


2/ J'ai contacté hier soir un représentant au CHSCTMEN pour avoir des chiffres. Voici sa réponse laconique:
"Hélas non aucun élément malgré nos demandes. Le Ministère se refuse à communiquer la dessus. Ce que je peux te dire c'est que l'an passé (2017) aucun suicide n'a été reconnu en accident du travail."

D'où l’intérêt de ce fil et de ce recensement qu'il faut alimenter collectivement ..

3/ Les CHSCT sont muselés, les infos sont données au compte goutte par l'administration.
Spoiler:
Je pense que depuis 2014, il y a une volonté délibérée de mettre un couvercle sur la cocotte qui est explosive.
Même pas 10% des fiches des registres  ont une réponse de l'administration (ce qui est en théorie une obligation). On refuse de nous communiquer tous les éléments qui permettraient de démontrer la dégradation de nos conditions de travail:  les démissions, les chiffres et statistiques sur les violences dans le second degré,  à défaut de l'accès les recensement statistiques des fiches "faits établissements" ...et j'en passe...
Bref, on fait ce qu'on peut syndicalement avec les miettes que l'on nous donne....
Spoiler:
Il faudrait que je fasse un fil pour les nombreux collègues qui ne connaissent pas les fiches des registres RSST et DGI... car en cas de situation difficile, outre l'obligation légale de répondre de l'employeur, cela laisse des traces comme quoi il était bien au courant du problème.

avatar
Pinkman
Niveau 1

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Pinkman le Mer 21 Fév 2018 - 17:50
J'ai fait une fiche rsst suite à une prise de poste compliquée et un accueil problématique tant des collègues que de l'administration. Y a pas de syndicats ici m'avait on dit en réponse à ma décharge. Service très lourd malgré ma décharge seule à avoir trois niveaux par exemple.
La réponse de l'administration fut une inspection en dehors du ppcr.
Bref.
Alors oui ça laisse des traces mais tu vois selon les cas je réfléchirai avant d'inciter un collègue à en faire. Ironie du sort je siège en chsct D
oxa
oxa
Niveau 9

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par oxa le Jeu 22 Fév 2018 - 10:04
@Pinkman a écrit:J'ai fait une fiche rsst suite à une prise de poste compliquée et un accueil problématique tant des collègues que de l'administration. Y a pas de syndicats ici m'avait on dit en réponse à ma décharge. Service très lourd malgré ma décharge seule à avoir trois niveaux par exemple.
Spoiler:
Il y a des textes réglementaires concernant l'application de la décharge. Les chefs ne font pas ce qu'ils veulent! Pour ce qui est des niveaux par contre...
La réponse de l'administration fut une inspection en dehors du ppcr.
Bref.
Alors oui ça laisse des traces mais tu vois selon les cas je réfléchirai avant d'inciter un collègue à en faire. Ironie du sort je siège en chsct D

Bonjour,
je m'étonne du fait de remplir une fiche pour soi même en étant membre du CHSCT qui l’examine, ainsi du fait d'indexer tous ses collègues.
De plus, je ne vous apprends pas qu'une fiche RSST concerne avant tout la santé et la sécurité au travail et ne peut être l'instrument d'une revendication personnelle, mais bien d'une situation ayant une conséquence grave sur l'état de santé de l'agent.
Pour ma part, une visite de l'inspecteur pour contrôler la réalité d'un "poste compliqué et d'un accueil problématique" ne me choque pas. Tout dépend de l'état d'esprit dans lequel cette visite est faite.
Pour autant, je ne suis pas assez au fait de votre situation personnelle pour me permettre de juger le bien fondé de l'utilisation du registre RSST dans votre cas.

Pour ce qui est d'inciter les collègues à remplir une fiche, je voulais dire que -particulièrement dans le premier degré pour l'instant- de nombreux collègues sont en souffrance (avec conséquence sur leur santé) avec l'inclusion d'élèves particulièrement difficiles à gérer. Je ne pense pas que le fait de remplir une fiche apportera une solution miracle et instantanée à la situation, mais en cas d'accident plus grave, elle aura le mérite de couvrir l'enseignant qui aura prévenu sa hiérarchie et l’administration de la situation. Si une fiche a été remplie, et que l’administration n'a pas apporté de solution, c'est elle qui est responsable.
C'est tout.

Pour ce qui est du second degré, il faut se méfier de la tendance à vouloir régler un conflit avec le chef d'établissement pas le biais d'une fiche que l'on croit souvent anonyme. La fiche ne doit pas devenir un instrument de délation et de calomnie. Si on remplit une fiche contre son supérieur hiérarchique, ce n'est pas de manière anonyme et on assume le combat et la justesse de ses propos, preuves à l'appui. Dans le second degré, c'est le nombre de fiche de différents collègues d'un même établissement qui éveille une juste suspicion (car il y a bien entendu des chefaillons qui dérapent).

Je ne crois pas pour autant que la fiche souvent noyée dans un flot exponentiel soit une solution miracle...


Je clos cette parenthèse hors sujet dans le fil, mais qui me semble importante. Dans le cas d'un suicide, l’existence d'une fiche (ou de plusieurs) de l'agent  alertant la hiérarchie sur une situation problématique permettra d'appuyer l'imputabilité au service et de ne pas s'entendre dire que celui ci avait des problèmes personnels en dehors du travail.

Le problème étant que les collègues en mal être ont souvent tendance à se renfermer et ne pas alerter sur leurs difficultés. Il faut en parler (aux collègues, aux amis, à la famille, aux syndicats, et -dans une certaine forme- à sa hiérarchie).
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Verdurette le Jeu 22 Fév 2018 - 11:56
Il faudrait en ce cas prévenir les enseignants du 1er degré de l'existence de ce registre, et des modalités concernant les fiches, car je peux vous garantir que beaucoup l'ignorent, et pour moi qui ai appris l'existence de ce registre ici ême, sur Néoprofs, et qui ai essayé de faire établir une de ces fiches qui, si l'on en croit Eduscol, ne peuvent être faites QUE par le directeur, on m'a toujours répondu que ça ne servait à rien, ou que ça ne concernait que le second degré, bref la direction a toujours refusé. Et pourtant, on aurait à en faire, des fiches. Nous avons fait de simples "remontées d'incidents" qui ne servent strictement à rien.
Qu'attendons-nous exactement pour alerter les médias, avec le même courage que nos collègues de Toulouse ? Si nous sommes nombreux à briser l'omerta, que risquons-nous réellement ? Il serait peut-être temps que le grand public découvre la réalité et se rende compte que nous ne sommes pas seulement des feignasses qui tavaillons quelques heures par semaines six mois par an quand nous ne sommes ni en arrêt maladie ni en grève. Je suis persuadée que le grand public, à défaut d'éprouver de la compassion pour les enseignants, réalisera à quel point cette situation obère la scolarité de leurs chérubins, et cela au moins les fera peut-être réagir ?
avatar
Pinkman
Niveau 1

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Pinkman le Jeu 22 Fév 2018 - 12:14
Il y avait évidemment des raccourcis dans mes propos. Ma fiche ne mentionnait évidemment que des faits concrets que je ne révélerait pas ici. Et comme je ne suis que suppléante on avait convenu que je ne siégerai pas cette année. Pour éviter tout malentendu.
Bref comme j'ai dû m'arrêter trois semaines pour crise de panique j'ai rempli une fiche.
Maintenant je suis arrêtée pour dépression après dix huit ans de bons et loyaux services mais je ne remplirai pas de fiche.
Il y a pas mal d'éléments pour l'imputabilite mais je ne me battrai pas pour l'obtenir. J'espère juste muter. Ou avoir une afa sinon je passerai d'autres concours mais je ne retournerai pas dans ce nid de vipère. Des établissements qui vivent en huis clos depuis des années peuvent engendrer de vrais dysfonctionnements. Je suis là cinquième prof de ma discipline à ne pas finir l'année successivement. D'où la fiche pour les prochains à craquer. Ils obtiennent tous des points drh pour difficultés personnelles. C'est vraiment surprenant cinq à la suite non ? J'ai voulu mettre des mots sur les maux, pour faire bref pratique du bouc émissaire Ça se retourne contre moi. Pas grave je ferai comme les autres difficultés personnelles... Et un sixième ira.
Mais le rectorat aimerait donc que j'y reste car çà commence à faire tâche. mais c'est niet.
Bref fin du Hs perso. Je voulais quand même nuancer sur l'utilisation des fiches rsst. Bref je ne détaille pas plus.
Je n'aurai pas dû intervenir dans ce fil. Je l'ai fait pour de mauvaises raisons ayant moi même eu des idées suicidaires.
avatar
Pinkman
Niveau 1

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Pinkman le Jeu 22 Fév 2018 - 12:16
Même dans le second degré il m'a fallu cinq ans de demandes en ca pour l'obtenir dans mon ancien bahut.
Ergo
Ergo
Devin

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Ergo le Sam 27 Oct 2018 - 19:24
Trois membres du personnel administratif du lycée Jean-Moulin de Béziers (Hérault) se sont suicidés en huit ans. Le dernier, cet été s'est pendu à quelques jours de la rentrée des classes.
[...]
Quelques jours avant la rentrée scolaire, à la fin du mois d’août, le responsable des agents du lycée Jean-Moulin, s’est pendu dans le logement dont il bénéficiait au lycée. Officiellement, ce père de famille de 52 ans (trois enfants), ancien manager chez Carrefour, avait des soucis personnels. Mais pas uniquement, d’après eux. Ce nouveau suicide est à l'ordre du jour du prochain CHSCT le 6 novembre 2018.
https://www.francebleu.fr/infos/education/un-nombre-de-suicides-anormalement-important-au-lycee-jean-moulin-de-beziers-1539864698
piesco
piesco
Doyen

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par piesco le Sam 27 Oct 2018 - 19:29
Je n'ai pas de mots: quelle tristesse, quel gâchis.
acsyle
acsyle
Habitué du forum

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par acsyle le Sam 27 Oct 2018 - 19:56
@Ergo a écrit:
Trois membres du personnel administratif du lycée Jean-Moulin de Béziers (Hérault) se sont suicidés en huit ans. Le dernier, cet été s'est pendu à quelques jours de la rentrée des classes.
[...]
Quelques jours avant la rentrée scolaire, à la fin du mois d’août, le responsable des agents du lycée Jean-Moulin, s’est pendu dans le logement dont il bénéficiait au lycée. Officiellement, ce père de famille de 52 ans (trois enfants), ancien manager chez Carrefour, avait des soucis personnels. Mais pas uniquement, d’après eux. Ce nouveau suicide est à l'ordre du jour du prochain CHSCT le 6 novembre 2018.
https://www.francebleu.fr/infos/education/un-nombre-de-suicides-anormalement-important-au-lycee-jean-moulin-de-beziers-1539864698

Oh ***, mais quelle horreur ! affraid
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Thalia de G le Sam 27 Oct 2018 - 20:00
C'est le lycée dans lequel Lise Bonnafous s'est immolée. Neutral

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes rêves glacés.
ovidiana
ovidiana
Niveau 5

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par ovidiana le Sam 27 Oct 2018 - 20:22
Quelle horreur tout cela... C'est vrai que c'est peu médiatisé. Moins que l'équivalent dans la police, qui mobilise les media depuis un ou deux ans, ou chez les agriculteurs. Mais il ne faut pas effrayer les parents d'élèves... C'est peut-être pour ça que personne n'en parle.

Il y a les suicides, mais il y a aussi un nombre considérable de collègues qui sont en dépression lourde, et en arrêt longue durée, ou qui continuent à faire cours mais en étant sous médicaments de façon continue.
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par JPhMM le Sam 27 Oct 2018 - 20:37
pale

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
henriette
henriette
Médiateur

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par henriette le Sam 27 Oct 2018 - 22:40
Quel épouvantable gâchis. Like a Star @ heaven

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Osmie
Osmie
Grand sage

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Osmie le Dim 28 Oct 2018 - 12:28
Une voisine me disait que 59 policiers s'étaient suicidés depuis le premier janvier 2018 ; gâchis et horreur en effet.
Lorsque l'on cessera de mettre les suicides des professeurs sur le dos de leurs supposés problèmes personnels, on aura fait un pas, mais ce n'est pas pour demain. Le souvenir du stagiaire de maths qui s'est suicidé dans l'académie de Toulouse et de l'administration qui a mis le geste sur le compte de sa faiblesse psychologique me révolte toujours autant.
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Verdurette le Dim 28 Oct 2018 - 14:28
J'ai pensé à ce fil en lisant dans le journal local l'annonce du suicide d'un salarié dans une verrerie industrielle de Chalon sur Saône. Ce suicide a eu lieu à son domicile, néanmoins tout le monde savait qu'il était sous pression après un changement de DRH, les autres salariés (en souffrance aussi) se sont réunis et ont fait jouer leur droit de retrait, appuyés par l'inspection du travail.
https://www.lejsl.com/saone-et-loire/2018/10/28/les-salaries-de-verallia-font-valoir-leur-droit-de-retrait-suite-a-un-drame

Dans la police, à France Telecom , on savait pertinemment que c'était lié au travail. Pourquoi le nier si farouchement dans l'Education nationale ? Et là, cela rejoint le fil "Pas de vagues", pourquoi nier ce malaise, comme si le fait de travailler avec des enfants ou des jeunes suffisait à "angéliser" le travail et interdire d'en signaler les difficultés ?
Kimberlite
Kimberlite
Expert

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Kimberlite le Jeu 21 Mar 2019 - 23:46

_________________
Spoiler:
Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 2657c714168f3529c89f9703ec00c658
Ergo
Ergo
Devin

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Ergo le Ven 22 Mar 2019 - 20:30
Oui... Je l'ai ajouté dans le message initial.
avatar
bubulle
Niveau 2

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par bubulle le Mer 27 Mar 2019 - 16:25
Bonjour,

j'espère que je ne fais pas de redite. Le taux de suicides imputables au service n'est à mon sens pas le plus intéressant si l'on se souhaite le comparer aux autres professions, publiques ou non.

En 2002 dans un rapport de l'inserm il est fait mention de 39 suicides pour 100000 habitants, soit 2.4 fois plus que la population française, et un peu plus que les fonctionnaires de police. Repris ici : http://www.gauchemip.org/spip.php?article10933 et ici : https://www.senat.fr/questions/base/2015/qSEQ151018322.html

En 2012, 2013, 2014, ici : http://www.touteduc.fr/fr/archives/id-12006-sante-des-enseignants-un-taux-de-suicide-inferieur-a-celui-de-la-population-francaise-mais-350-agressions-sur-le-lieu-de-travail, 16, 18 et 12 suicides chez l'ensemble des profs, mais recensés par le ministère, qui déclare en substance que ce n'est pas facile d'avoir le taux, pcq toutes les familles ne souhaitent pas déclarer les suicides. C'est à se demander comment sont recensés les suicides dans les autres professions, on doit être une espèce à part...

Bref, en plus de l'observatoire des salaires, il serait bon que le ministère observe aussi la santé des profs...
Ergo
Ergo
Devin

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Ergo le Mer 27 Mar 2019 - 19:21
@bubulle a écrit:
En 2012, 2013, 2014, ici : http://www.touteduc.fr/fr/archives/id-12006-sante-des-enseignants-un-taux-de-suicide-inferieur-a-celui-de-la-population-francaise-mais-350-agressions-sur-le-lieu-de-travail, 16, 18 et 12 suicides chez l'ensemble des profs, mais recensés par le ministère, qui déclare en substance que ce n'est pas facile d'avoir le taux, pcq toutes les familles ne souhaitent pas déclarer les suicides. C'est à se demander comment sont recensés les suicides dans les autres professions, on doit être une espèce à part...

Bref, en plus de l'observatoire des salaires, il serait bon que le ministère observe aussi la santé des profs...
Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 2252222100
Merci bubulle. J'ai été confrontée au problème de trouver des chiffres fiables, s'il en existe: ma section locale de la MGEN ne savait pas où je pouvais les trouver, et les quelques rapports officiels que j'avais lus étaient relativement peu prolixes sur le sujet.
Il est évident qu'il y en a bien plus que ceux que je recense en première page, simplement ils n'ont jamais fait l'objet d'un article de presse, qui a été ma première source: je n'ai pas accès aux CR de tous les CHSCT, et c'est peut-être là que se trouveraient des chiffres fiables.

@bubulle a écrit:En 2002 dans un rapport de l'inserm il est fait mention de 39 suicides pour 100000 habitants, soit 2.4 fois plus que la population française, et un peu plus que les fonctionnaires de police. Repris ici : http://www.gauchemip.org/spip.php?article10933 et ici : https://www.senat.fr/questions/base/2015/qSEQ151018322.html
J'avais fait référence à l'étude de l'Inserm avec le chiffre de 39/100 000 dans mon message sur les sources. Le problème, c'est que je me rappelle à l'époque n'avoir pas trouvé l'étude en question, uniquement des articles qui la reprenaient... et dont un d'ailleurs disait que cette étude n'existe pas.
D'où la difficulté...
Ergo
Ergo
Devin

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Ergo le Mer 17 Avr 2019 - 21:27
Messages de 2018:
@Ergo a écrit:
Trois membres du personnel administratif du lycée Jean-Moulin de Béziers (Hérault) se sont suicidés en huit ans. Le dernier, cet été s'est pendu à quelques jours de la rentrée des classes.
[...]
Quelques jours avant la rentrée scolaire, à la fin du mois d’août, le responsable des agents du lycée Jean-Moulin, s’est pendu dans le logement dont il bénéficiait au lycée. Officiellement, ce père de famille de 52 ans (trois enfants), ancien manager chez Carrefour, avait des soucis personnels. Mais pas uniquement, d’après eux. Ce nouveau suicide est à l'ordre du jour du prochain CHSCT le 6 novembre 2018.
https://www.francebleu.fr/infos/education/un-nombre-de-suicides-anormalement-important-au-lycee-jean-moulin-de-beziers-1539864698


@acsyle a écrit:
@Ergo a écrit:
Trois membres du personnel administratif du lycée Jean-Moulin de Béziers (Hérault) se sont suicidés en huit ans. Le dernier, cet été s'est pendu à quelques jours de la rentrée des classes.
[...]
Quelques jours avant la rentrée scolaire, à la fin du mois d’août, le responsable des agents du lycée Jean-Moulin, s’est pendu dans le logement dont il bénéficiait au lycée. Officiellement, ce père de famille de 52 ans (trois enfants), ancien manager chez Carrefour, avait des soucis personnels. Mais pas uniquement, d’après eux. Ce nouveau suicide est à l'ordre du jour du prochain CHSCT le 6 novembre 2018.
https://www.francebleu.fr/infos/education/un-nombre-de-suicides-anormalement-important-au-lycee-jean-moulin-de-beziers-1539864698

Oh ***, mais quelle horreur ! affraid

@Thalia de G a écrit:C'est le lycée dans lequel Lise Bonnafous s'est immolée. Neutral

Avril 2019
Une CPE du lycée Jean-Moulin à Béziers s'est donnée la mort mardi. C'est le deuxième suicide depuis l'été dernier dans cet établissement, le sixième depuis 2008. Cette CPE nous avait alerté sur ses conditions de travail et sa souffrance. Avec d'autres collègues, elle avait déjà évoqué son mal-être.

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/une-salariee-du-lycee-jean-moulin-s-est-encore-donne-la-mort-a-beziers-a-quel-moment-y-aura-t-il-une-1555511700

P****...
Jacq
Jacq
Grand Maître

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Jacq le Mer 17 Avr 2019 - 21:56
@ovidiana a écrit:Quelle horreur tout cela... C'est vrai que c'est peu médiatisé. Moins que l'équivalent dans la police, qui mobilise les media depuis un ou deux ans, ou chez les agriculteurs. Mais il ne faut pas effrayer les parents d'élèves... C'est peut-être pour ça que personne n'en parle.

Il y a les suicides, mais il y a aussi un nombre considérable de collègues qui sont en dépression lourde, et en arrêt longue durée, ou qui continuent à faire cours mais en étant sous médicaments de façon continue.

Oui, mais c'est normal, c'est l'Ecole de la confiance...
Nous ne sommes pas les premiers touchés, peut-être, mais il y a un moment où il faudrait peut-être que ministère s'alarme et sorte de ses discours convenus et managériaux. Manager ce n'est pas détruire, c'est au contraire gérer pour construire. Paix en son âme, mais combien de fois devrons-nous le dire ? Je n'ai pas entendu qu'au MEN les hauts cadres se suicident, par contre pour cacher les faits, ils sont bons !
Flanoir
Flanoir
Niveau 1

Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007 - Page 3 Empty Re: Suicides dans l'Éducation Nationale -- une recension depuis 2007

par Flanoir le Mer 17 Avr 2019 - 22:33
Quand je suis arrivée dans mon premier bahut de stage, j'ai appris que le proviseur adjoint s'était suicidé quelques mois auparavant... La presse ne l'a jamais mentionné.
Une camarade de fac qui a bossé dans un hôtel du coin m'avait confié qu'un agent du même établissement s'était donné la mort dans une chambre, je me demande encore s'il s'agissait de la même personne ? D'après elle non, mais ça m'avait glacé le sang !
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum