Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
henriette
Médiateur

Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Empty Re: Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école

par henriette le Mer 28 Fév 2018 - 16:20
Moi aussi, heureusement, mais comme je l'ai dit, pas toujours.
Dhaiphi
Dhaiphi
Grand sage

Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Empty Re: Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école

par Dhaiphi le Mer 28 Fév 2018 - 16:21
Il est vrai que cette citation "lavage de cerveaux et éradication de l'empathie" organisée m'a évoqué immédiatement le terme de "théorie du complot". Je poursuis ma lecture et prend connaissance de votre citation de Rocard qui ne fait que confirmer mon impression.
Je ne m'en réjouis pas qu'on ne se méprenne pas. Je trouve assez terrible qu'on en soit là. Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 999940070

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
Sphinx
Sphinx
Enchanteur

Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Empty Re: Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école

par Sphinx le Mer 28 Fév 2018 - 16:25
Je n'ai pas tellement d'années de boîte, moi (six bientôt), mais sur trois chefs et deux PA, je regrette fortement (comme tous mes collègues d'ailleurs) mon chef d'avant. On n'était pas d'accord sur tout - notamment sur la mise en place de la réforme, il était beaucoup plus "fonctionnaire" que nous - mais on savait qu'on pouvait compter sur lui dans toutes les situations, de l'élève qui insulte (toujours géré manu militari, et d'ailleurs de tels incidents s'étaient énormément raréfiés avec lui) au craquage personnel (je n'ai pas honte d'avouer m'être retrouvée une fois dans son bureau en pleurant que mes élèves étaient méchants : j'ai eu droit à l'assurance que je pouvais les coller dans son bureau le mercredi après-midi... bon, il avait senti mon presque burn-out aussi). Avec la nouvelle direction, je ne vais pas rentrer dans les détails sur un fil public, mais disons qu'on en est à un certain nombre d'infractions non gérées, dont une agression physique qui a eu des conséquences lourdes pour l'adulte qui l'a subie et pratiquement aucune pour l'élève qui l'a perpétrée. Du coup, Pogonophile, je ne suis pas du tout du genre à dire que les chefs dans ton genre n'existent pas, mais je suis bien placée pour constater que l'inverse existe aussi. Et je ne crois pas que ma chef soit un être profondément maléfique, au contraire, elle me fait l'effet d'avoir bon fond, mais je crois que c'est à la fois une question de nature (difficulté à gérer les conflits) et de formation (je ne sais pas ce qu'elle a eu comme formation, mais clairement elle n'a pas eu la bonne).

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Livre11
avatar
User17095
Érudit

Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Empty Re: Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école

par User17095 le Mer 28 Fév 2018 - 16:35
Comprenez bien que nous sommes tous jetés dans le métier sans outil supplémentaire, sinon le pouvoir de sanction, et surtout la "casquette", le rôle. On s'appuie avant tout sur ce que l'expérience de l'ancien métier nous a appris... donc oui forcément c'est très variable. Un peu comme les enseignants d'ailleurs, qui sont nécessairement qualifiés dans leur discipline, mais sans réelle préparation à quoi faire en classe, notamment dans la gestion de la difficulté inhérente au fait de travailler avec des humains...
Volubilys
Volubilys
Grand sage

Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Empty Re: Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école

par Volubilys le Mer 28 Fév 2018 - 17:28
@Pogonophile
Je vais ajouter un détail qui a son importance, Verdurette et moi sommes professeurs des écoles. L'ambiance et le fonctionnement n'est pas du tout le même que dans le secondaire... même en congé parental on peut se faire convoquer à l'inspection pour des râleries de parents et quand un parent vous menace physiquement on a juste pour consigne de ne pas rester seule dans l'école et d'être bienveillante.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Empty Re: Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école

par Fires of Pompeii le Mer 28 Fév 2018 - 18:30
@Volubilys a écrit:@Pogonophile
Je vais ajouter un détail qui a son importance, Verdurette et moi sommes professeurs des écoles. L'ambiance et le fonctionnement n'est pas du tout le même que dans le secondaire... même en congé parental on peut se faire convoquer à l'inspection pour des râleries de parents et quand un parent vous menace physiquement on a juste pour consigne de ne pas rester seule dans l'école et d'être bienveillante.

Concrètement, il se passe quoi si vous n'y allez pas ? Je veux dire, le principe du congé parental est le même pour tout le monde... pourquoi y aller ?

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
Volubilys
Volubilys
Grand sage

Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Empty Re: Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école

par Volubilys le Mer 28 Fév 2018 - 18:44
Bonne question, j'y suis allée car on ne m'a pas dit pourquoi on voulait me voir, on m'a fait croire que c'était justement par rapport au congé parental...

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
henriette
henriette
Médiateur

Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Empty Re: Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école

par henriette le Mer 28 Fév 2018 - 18:45
Je pense qu'on imagine mal, dans le secondaire, les mesures que peuvent avoir à subir les PE de certains IEN agissant comme des hobereaux tout-puissants dans leur circo.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Empty Re: Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école

par Fires of Pompeii le Mer 28 Fév 2018 - 18:49
@Volubilys a écrit:Bonne question, j'y suis allée car on ne m'a pas dit pourquoi on voulait me voir, on m'a fait croire que c'était justement par rapport au congé parental...

Ils n'ont vraiment peur de rien. Bon, c'est facile à dire quand on n'est pas dans la situation, mais ne peut-on pas, voyant que c'est un piège, dire "je suis en congé parental, je n'ai pas le droit d'être ici pour un autre motif qu'éventuellement celui-là, et encore, tous les détails sont réglés" et partir ? C'set une vraie question.

@henriette a écrit:Je pense qu'on imagine mal, dans le secondaire, les mesures que peuvent avoir à subir les PE de certains IEN agissant comme des hobereaux tout-puissants dans leur circo.

Oui, on imagine mal, et je ne nie pas du tout les pressions des IEN - je suis la première à sensibiliser mes collègues du secondaire sur ces questions -, simplement, que peut-on leur reprocher, légalement, s'il ne se plient pas à cette mascarade ? Et les pressions, elles sont illégales de toute façon, non ?

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
Babarette
Babarette
Vénérable

Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Empty Re: Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école

par Babarette le Mer 28 Fév 2018 - 18:52
pogonophile a écrit:
@Babarette a écrit:Êtes-vous bien sûr d'être "normal"? Pour ma part, je l'espère, mais j'en doute.

Je ne suis pas certain de bien comprendre dans quel sens il faut lire Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 3795679266

Toujours est-il que le fait de soutenir ce qui doit l'être (en échangeant à chaque fois avec les représentants de parents d'élève, médiateurs inestimables quand ce sont des gens constructifs qui sont élus) ne prémunit malheureusement pas de grand chose.

Je voulais dire par là que ce que vous faites vous, tous les chefs ne le font pas. J'espère que les CDE agissent comme vous dans leur majorité, mais je voudrais en être sure.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Dhaiphi
Dhaiphi
Grand sage

Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Empty Re: Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école

par Dhaiphi le Mer 28 Fév 2018 - 19:20
@henriette a écrit:certains IEN agissant comme des hobereaux tout-puissants dans leur circo.

C'est tout à fait cela. Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 1482308650
Nous n'avons pas (encore) de chefs d'établissements/supérieur hiérarchique. L'IEN tient le rôle du suzerain en son fief, des directeurs courtisans jouent le rôle de vassaux et nous, le petit peuple, gardons au mieux les troupeaux. Wink

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
ProvençalLeGaulois
ProvençalLeGaulois
Neoprof expérimenté

Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Empty Re: Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école

par ProvençalLeGaulois le Mer 28 Fév 2018 - 19:41
@henriette a écrit:Je pense qu'on imagine mal, dans le secondaire, les mesures que peuvent avoir à subir les PE de certains IEN agissant comme des hobereaux tout-puissants dans leur circo.

Que certains IEN, CDE, etc. dysfonctionnement complètement, avec tous les effets néfastes que cela peut avoir sur les professeurs des écoles, professeurs, élèves qui ont à les subir, je crois que malheureusement personne ne peut le nier, mais que l'on fasse d'une expérience négative une définition du fonctionnement du premier degré dans son ensemble me pose souci.

Surtout que l'IEN qui sévit où travaille Volubilys semble gratiné au dernier degré, parce que convoquer un professeur pendant un congé/arrêt, ça dépasse vraiment l'entendement.

Je sais qu'on ne me croit jamais à chaque fois que je le dis, mais je reçois chaque année plusieurs dizaines de courriers de plainte, qu'ils concernent le premier ou le second degré, et il est extrêmement rare que les parents aient gain de cause, ils récoltent le plus souvent un rappel des règles à suivre et une injonction à laisser les personnels travailler.
Alors, c'est sûr, avant de répondre à la famille, on demande à chaque fois à l'IEN ou au CDE concerné des éléments sur la situation, et le professeur (ou l'AED, l'agent, le CPE, etc) concerné est reçu par l'IEN/le CDE en question pour clarifier la situation, et ça peut sûrement être mal vécu.
La famille est également parfois reçue par l'IEN/le CDE mais là encore, ce n'est pas parce qu'elle a eu un RDV qu'elle va en ressortir gagnante, parfois elle en ressort tellement ravie qu'elle se plaint au recteur, au ministre, au président ( Rolling Eyes ) du méchant IEN/CDE après s'est plaint du méchant professeur... Avec bien sûr le même résultat.
Et je doute vraiment que le fonctionnement de mon département soit une exception.

Bref, ce qui m'ennuie dans le cas présent (l'agression de la professeur à Grasse), c'est que dès les premiers messages, on met en cause sa hiérarchie sans avoir le moins du monde d'éléments concrets pour le faire.
Tout ce que l'on sait, c'est qu'une professeur des écoles a été agressée par 3 fadas.

A-t-elle porté plainte ?
A-t-elle demandé la protection juridique ? L'a-t-elle obtenue ?
A-t-elle été reçue par son IEN ?
La mère agresseur avait-elle déjà fait parlé d'elle ?
Des mesures vont-elles être prises ? C'est très rare dans le 1er degré mais j'ai déjà vu une mairie décider de changer des enfants d'une école parce que leurs parents s'étaient montrés menaçants envers les personnels de l'école concernée.

On n'a aucune réponse à ces questions, mais on imagine d'office le pire.

Et quand un CDE (pognophile) vous explique comment il fonctionne au quotidien (de façon normale en somme), on remet sa parole en doute ou on lui dit qu'il fait partie d'une minorité.

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
Dhaiphi
Dhaiphi
Grand sage

Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Empty Re: Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école

par Dhaiphi le Mer 28 Fév 2018 - 20:02
@ProvençalLeGaulois a écrit:Tout ce que l'on sait, c'est qu'une professeur des écoles a été agressée par 3 fadas.

Il est vrai que l'école se trouve dans le Sud. Trois fadasses donc.  Wink

On n'a aucune réponse à ces questions, mais on imagine d'office le pire.

Et quand un CDE (pognophile) vous explique comment il fonctionne au quotidien (de façon normale en somme), on remet sa parole en doute ou on lui dit qu'il fait partie d'une minorité.

Non pas "on", une majorité d'intervenant.e.s, s'il vous plaît. Wink
Ne généralisons jamais ni d'un côté ni de l'autre.

J"en profite pour vous remercier pour la qualité de votre intervention. Very Happy

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
Volubilys
Volubilys
Grand sage

Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Empty Re: Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école

par Volubilys le Mer 28 Fév 2018 - 20:11
Mais il a été malin, j'ai juste eu un beau matin un coup de fil de la secrétaire qui m'annonce que l'inspecteur veut vous voir, et fixe un jour et une date. ce n'est qu'au rendez-vous que vous comprenez l'arnaque : vous n'avez jamais reçu de documents officiels, et puis on vous a donné comme raison la reprise du travail à la suite du congé (ce qui semble un motif légitime), et là, paf, des parents se plaignent... (ça fait 9 mois que je suis en arrêt/congé ... sont longs à la détente les parents...)

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Empty Re: Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école

par Verdurette le Mer 28 Fév 2018 - 20:44
Je ne travaille pas au même endroit que Volubilys.
Les parents d'élèves qui se plaignent que leurs enfants ne peuvent pas travailler à cause d'un élément perturbateur ne sont ni reçus, ni écoutés, et on ne répond pas à leur demande.
Les parents qui se plaignent d'un enseignant sont entendus, et il arrive qu'on réprimande ledit enseignant sans rien avoir vérifié, et souvent pour des âneries.
Lorsqu'un enseignant est agressé par un parent ou un élève, on lui demande de faire une remontée d'incident, et ni le parent, ni l'élève ne sont inquiétés.  

Cas plus rare : deux enseignantes insultées devant témoins par une autre enseignante ont obtenu un changement d'école, mais en guise de sanction, l'enseignante auteur de l'agression a été nommée directrice de l'école d'où les autres ont dû partir.  

J'ai souvent entendu dire,  mais c'est peu quantifiable et difficilement vérifiable, que nous avions une circonscription particulièrement gratinée en matière d'exigences de paperasses, de comptes-rendus, et surtout de tendance soupçonneuse à toujours penser qu'on n'en faisait pas assez.
Volubilys
Volubilys
Grand sage

Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Empty Re: Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école

par Volubilys le Mer 28 Fév 2018 - 20:55
Concernant les plaintes de parents envers l'enseignant, on ne vérifie même pas que les parents ont bel et bien un enfant dans la classe du-dit enseignant avant de convoquer l'enseignant... (Sachant que l'IEN ne vous dit pas qui s'est plaint, qu'il faut demander à consulter son dossier administratif pour le savoir...)
Pour la gestion des remontés d'incident grave, même expérience que Verdurette, avec plusieurs IEN. Au mieux on nous dépêche un CPC pour nous expliquer que c'est à nous de faire des efforts, d'être bienveillants, ou pour vérifier que le ppms est bien à jour...
Nos expériences, celles de nos collègues, font qu'on est toujours très étonné quand on nous dit que nos cas sont exceptionnels...


Dernière édition par Volubilys le Mer 28 Fév 2018 - 21:01, édité 2 fois

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
Sphinx
Sphinx
Enchanteur

Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Empty Re: Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école

par Sphinx le Mer 28 Fév 2018 - 20:57
Provençal, tu reçois les lettres adressées au rectorat, mais si c'est adressé à l'IEN, il ne vous en réfère pas forcément, si ?

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Livre11
Guermantes729
Guermantes729
Fidèle du forum

Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Empty Re: Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école

par Guermantes729 le Mer 28 Fév 2018 - 20:57
Il y a quelques années (j'étais jeune et pleine d'enthousiasme! ) j'avais reçu un mail me proposant de participer au jury de recrutement des PE. À l'époque on avait des ipr très humains et entre deux portes je lui en avais parlé et il m'avait dit "franchement? Ne mettez pas un doigt de pied là bas. .. Je ne vous le conseille vraiment pas. Si vous voulez, participez au jury du capes mais là je vous assure c'est un panier de crabes! "


J'avoue que je n'avais pas trop compris ce qu'il voulait dire, j'avais suivi son conseil. .. Mais maintenant quand je vous lis, je me dis qu'il voulait peut être déjà parler de ce que vous dénoncez!
Dhaiphi
Dhaiphi
Grand sage

Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école - Page 4 Empty Re: Grasse : Trois mères de famille tendent un guet-apens à l’institutrice, à la sortie de l’école

par Dhaiphi le Mer 28 Fév 2018 - 21:55
@Guermantes729 a écrit:Il y a quelques années (j'étais jeune et pleine d'enthousiasme! )

Mais jeune vous l'êtes toujours et même je...

- Hep,hep, dis donc, venez un peu voir ici !
- Moi ?
- Oui, vous, pas le pape (humour police nationale). Vous n'êtes pas au courant des nouvelles dispositions quant au harcèlement de forum.
Vous importunez la p'tite dame avec des remarques sexistes.
- Mais pas du tout, j'essaie de perpétuer les codes de la galanterie à la française, je vous assure...
- Marcel, viens voir, monsieur cherche à m'embrouiller avec une histoire de galantine de pays.
- Mais non, ga-lan-te-rie pas galantine. (Dhaiphi en aparté) Encore une victime de la méthode globale.
- Marcel, passe-moi les pinces, on va emmener Monsieur s'expliquer au poste.

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum