Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User17095
Érudit

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par User17095 le Mer 7 Mar 2018 - 17:55
Non mais on parle de deux affaires différentes là, ou j'ai la berlue :
- à Grasse, trois qui attendent la professeure, suite à une "réprimande"
- dans la Loire, une qui gifle la directrice, "Elle pensait à tort que la maîtresse avait porté la main sur sa fille"

Dans le premier cas, on est dans le guet-apens, donc la préméditation. Dans le second, on est dans le pétage de câble - et je ne plaide pas à la place de cette personne, je souligne juste que ce sont des situations tout à fait différentes.
La première affaire me semble bien plus grave que la deuxième, même si aucune n'est acceptable.

EDIT : un article du Figaro qui apporte quelques précisions : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/03/07/97001-20180307FILWWW00168-loire-1-an-de-prison-ferme-pour-avoir-gifle-la-maitresse-de-sa-fille.php
Je vus déconseille la lecture des commentaires, sauf bien sûr si vous aimez saigner des yeux.
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par Thalia de G le Mer 7 Mar 2018 - 18:06
pogonophile a écrit:Non mais on parle de deux affaires différentes là, ou j'ai la berlue :
- à Grasse, trois qui attendent la professeure, suite à une "réprimande"
- dans la Loire, une qui gifle la directrice, "Elle pensait à tort que la maîtresse avait porté la main sur sa fille"

Dans le premier cas, on est dans le guet-apens, donc la préméditation. Dans le second, on est dans le pétage de câble - et je ne plaide pas à la place de cette personne, je souligne juste que ce sont des situations tout à fait différentes.
La première affaire me semble bien plus grave que la deuxième, même si aucune n'est acceptable.

EDIT : un article du Figaro qui apporte quelques précisions : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/03/07/97001-20180307FILWWW00168-loire-1-an-de-prison-ferme-pour-avoir-gifle-la-maitresse-de-sa-fille.php
Je vus déconseille la lecture des commentaires, sauf bien sûr si vous aimez saigner des yeux.

Voilà pourquoi j'ai divisé le fil.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes rêves glacés.
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par Philomène87 le Mer 7 Mar 2018 - 18:08
pogonophile a écrit:Non mais on parle de deux affaires différentes là, ou j'ai la berlue :
- à Grasse, trois qui attendent la professeure, suite à une "réprimande"
- dans la Loire, une qui gifle la directrice, "Elle pensait à tort que la maîtresse avait porté la main sur sa fille"

Dans le premier cas, on est dans le guet-apens, donc la préméditation. Dans le second, on est dans le pétage de câble - et je ne plaide pas à la place de cette personne, je souligne juste que ce sont des situations tout à fait différentes.
La première affaire me semble bien plus grave que la deuxième, même si aucune n'est acceptable.

EDIT : un article du Figaro qui apporte quelques précisions : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/03/07/97001-20180307FILWWW00168-loire-1-an-de-prison-ferme-pour-avoir-gifle-la-maitresse-de-sa-fille.php
Je vus déconseille la lecture des commentaires, sauf bien sûr si vous aimez saigner des yeux.

Effectivement, ce sont deux affaires différentes.
Enfin, dans le second cas, il semble qu'il y ait eu préméditation.
Après, nous ne connaissons rien de l'affaire, et les juges ayant rarement la main lourde sur les sanctions pénales, on peut se douter que le dossier de cette dame était chargé.
Dhaiphi
Dhaiphi
Grand sage

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par Dhaiphi le Mer 7 Mar 2018 - 18:14
pogonophile a écrit:Je vous déconseille la lecture des commentaires, sauf bien sûr si vous aimez saigner des yeux.

il ne faut pas lire tous les commentaires au premier degré, certains (les moins nombreux) sont volontairement provocateurs. Wink

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
Prezbo
Prezbo
Érudit

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par Prezbo le Mer 7 Mar 2018 - 18:24
@Dhaiphi a écrit:
pogonophile a écrit:Je vous déconseille la lecture des commentaires, sauf bien sûr si vous aimez saigner des yeux.

il ne faut pas lire tous les commentaires au premier degré, certains (les moins nombreux) sont volontairement provocateurs. Wink

Certains sont, surtout, l’œuvre de militants en service commandé. Un témoignage :

http://www.midilibre.fr/2012/10/08/un-militant-repenti-balance-les-secrets-de-l-ultra-droite,574771.php
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par Verdurette le Mer 7 Mar 2018 - 18:38
Au temps pour moi ... j'ai lu trop vite, plus vite que la justice qui statuera sans doute sur l'affaire de Grasse dans plusieurs années.

Cela dit, je ne renie pas mes propos : peut-être que le vent tourne enfin. Ce serait bien.
avatar
User17095
Érudit

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par User17095 le Mer 7 Mar 2018 - 18:49
Je ne suis pas sûr que "le vent tourne"... ça ressemble plutôt à un cas isolé, à propos duquel nous ne connaissons que le dernier élément. Il y a probablement un historique de violences, ou du sursis prononcé plus tôt.
Isis39
Isis39
Bon génie

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par Isis39 le Mer 7 Mar 2018 - 18:54
pogonophile a écrit:Je ne suis pas sûr que "le vent tourne"... ça ressemble plutôt à un cas isolé, à propos duquel nous ne connaissons que le dernier élément. Il y a probablement un historique de violences, ou du sursis prononcé plus tôt.

Visiblement il y a un dossier dont nous n'avons pas connaissance pour que le tribunal aille au-delà de la réquisition...
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par Verdurette le Mer 7 Mar 2018 - 19:25
Bon, ben tant pis, continuons à considérer que c'est pas bien grave de gifler un enseignant...
Isis39
Isis39
Bon génie

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par Isis39 le Mer 7 Mar 2018 - 19:27
@Verdurette a écrit:Bon, ben tant pis, continuons à considérer que c'est pas bien grave de gifler un enseignant...

Ce n'est pas ce qu'on dit. Mais 18 mois dont 12 fermes, c'est lourd pour ce délit.
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par Verdurette le Mer 7 Mar 2018 - 19:32
Sur ce plan Pogonophile a sûrement raison : il doit y avoir des précédents.

Mais c'est dommage que le vent ne tourne pas. Sans pour autant demander qu'on colle les parents agressifs en prison. Mais qu'on arrête de les caresser dans le sens du poil pour qu'ils se calment sans avoir le moindre égard pour les enseignants agressés. Ce qui est la triste réalité actuelle.
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par Fires of Pompeii le Mer 7 Mar 2018 - 19:35
@Isis39 a écrit:
@Verdurette a écrit:Bon, ben tant pis, continuons à considérer que c'est pas bien grave de gifler un enseignant...

Ce n'est pas ce qu'on dit. Mais 18 mois dont 12 fermes, c'est lourd pour ce délit.

Je trouve que c'est parfaitement adapté, au contraire : lever la main sur quelqu'un, et a fortiori un représentant de l'État qui a pour mission d'instruire les enfants ou adolescents, c'est une agression, c'est la rupture du "contrat social" qui fait qu'on arrive à peu près à vivre sans que ce soit n'importe quoi. Ça mérite bien 12 mois fermes, en fait.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par Philomène87 le Mer 7 Mar 2018 - 20:10
@Fires of Pompeii a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Verdurette a écrit:Bon, ben tant pis, continuons à considérer que c'est pas bien grave de gifler un enseignant...

Ce n'est pas ce qu'on dit. Mais 18 mois dont 12 fermes, c'est lourd pour ce délit.

Je trouve que c'est parfaitement adapté, au contraire : lever la main sur quelqu'un, et a fortiori un représentant de l'État qui a pour mission d'instruire les enfants ou adolescents, c'est une agression, c'est la rupture du "contrat social" qui fait qu'on arrive à peu près à vivre sans que ce soit n'importe quoi. Ça mérite bien 12 mois fermes, en fait.

Oui, et puis, comme le mentionne l'article, ce n'est pas "une" gifle.
"Elle lui inflige plusieurs gifles, tire son écharpe, sa queue de cheval, sous le regard d'élèves, de parents et d'autres enseignants. Une agression qui a entraîné 3 jours d'ITT (incapacité temporaire de travail). À l'audience, l'accusée n'a pas vraiment fourni d'explications sur son geste, se bornant à expliquer qu'elle avait attrapé l'écharpe pour se défendre face aux coups de l'enseignante. Une version contredite par des témoins." (Europe 1) Et en plus, elle ment lamentablement.
Le titre est accrocheur et laisse supposer qu'il s'agissait d'une petite gifle toute riquiqui.
Faites ça à un OPJ, vous allez voir combien vous allez prendre...
Rendash
Rendash
Enchanteur

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par Rendash le Mer 7 Mar 2018 - 20:12
@Isis39 a écrit:
@Verdurette a écrit:Bon, ben tant pis, continuons à considérer que c'est pas bien grave de gifler un enseignant...

Ce n'est pas ce qu'on dit. Mais 18 mois dont 12 fermes, c'est lourd pour ce délit.


Pour une agression avec coups et blessures ? C'est parfaitement adapté, au contraire, avec la circonstance aggravante que constitue l'atteinte à agent de l'Etat ans l'exercice de ses fonctions.

Ce qui est franchement dingue, c'est qu'on s'étonne de cette peine, quand elle devrait être la norme.

Bon, passons sur les commentaires racistes d'une poignée de demeurés, c'est le Figaro Rolling Eyes

_________________
Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
ore
ore
Habitué du forum

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par ore le Mer 7 Mar 2018 - 20:18
@Philomène87 a écrit:Si elle a été incarcérée pour 12 mois, avec mandat de dépôt, c'est qu'elle devait être connue des services de police, ou être en sursis d'un autre méfait. Parce que quand on voit, dans la presse, que des agresseurs sexuels sont condamnés à moins que ça (voire à rien du tout, parfois...) Rolling Eyes
Cela dit, si ça pouvait servir d'exemple, ce ne serait pas mal.

Dans le carde d'une enquête de flagrance, ou enquête préliminaire, la personne est placée en garde à vue avec ensuite éventuellement mandat de dépôt ordonné par le Procureur. Donc, non, le présumé innocent n'est pas forcément connu des services, il est simplement considéré comme suffisamment dangereux et placé en détention provisoire en attente de son jugement en correctionnelle.

Maintenant, pour avoir été moi-même victime de violences (pas dans ma vie pro), je ne me permettrai pas de me dire choquée par la sanction judiciaire. Elle a été agressée physiquement, la peine est justifiée.
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par Philomène87 le Mer 7 Mar 2018 - 20:25
@ore a écrit:
@Philomène87 a écrit:Si elle a été incarcérée pour 12 mois, avec mandat de dépôt, c'est qu'elle devait être connue des services de police, ou être en sursis d'un autre méfait. Parce que quand on voit, dans la presse, que des agresseurs sexuels sont condamnés à moins que ça (voire à rien du tout, parfois...) Rolling Eyes
Cela dit, si ça pouvait servir d'exemple, ce ne serait pas mal.

Dans le carde d'une enquête de flagrance, ou enquête préliminaire, la personne est placée en garde à vue avec ensuite éventuellement mandat de dépôt ordonné par le Procureur. Donc, non, le présumé innocent n'est pas forcément connu des services, il est simplement considéré comme suffisamment dangereux et placé en détention provisoire en attente de son jugement en correctionnelle.

Maintenant, pour avoir été moi-même victime de violences (pas dans ma vie pro), je ne me permettrai pas de me dire choquée par la sanction judiciaire. Elle a été agressée physiquement, la peine est justifiée.

Les faits remontent à l'année dernière, il ne s'agit donc pas d'une comparution immédiate.
ore
ore
Habitué du forum

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par ore le Mer 7 Mar 2018 - 20:28
Merci Philomène pour la précision.
Je vais éviter de ramener ma science sur les enquêtes de flagrance à l'avenir....
lene75
lene75
Bon génie

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par lene75 le Mer 7 Mar 2018 - 21:48
Je comprends que la PE soit choquée par la sanction, non pour la mère mais pour les enfants auxquels elle est peut-être attachée. Une mère en prison on ne sait que trop bien ce que ça veut dire pour les enfants et leur avenir. Sûrement pas aussi simple à gérer psychologiquement quand on les connaît que quand il s'agit d'inconnus.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
archeboc
Esprit éclairé

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par archeboc le Mer 7 Mar 2018 - 21:58
@Rendash a écrit:Bon, passons sur les commentaires racistes d'une poignée de demeurés, c'est le Figaro Rolling Eyes

Je trouve les commentaires étonnamment soft, non pas seulement comparés au courrier des lecteurs du Figaro des années 1990, mais surtout à ce qu'on trouve sur le site du Monde ou de Libération.
Rendash
Rendash
Enchanteur

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par Rendash le Mer 7 Mar 2018 - 22:25
@archeboc a écrit:
@Rendash a écrit:Bon, passons sur les commentaires racistes d'une poignée de demeurés, c'est le Figaro Rolling Eyes

Je trouve les commentaires étonnamment soft, non pas seulement comparés au courrier des lecteurs du Figaro des années 1990, mais surtout à ce qu'on trouve sur le site du Monde ou de Libération.

'm'étonne pas.

_________________
Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par Fires of Pompeii le Jeu 8 Mar 2018 - 6:54
@lene75 a écrit:Je comprends que la PE soit choquée par la sanction, non pour la mère mais pour les enfants auxquels elle est peut-être attachée. Une mère en prison on ne sait que trop bien ce que ça veut dire pour les enfants et leur avenir. Sûrement pas aussi simple à gérer psychologiquement quand on les connaît que quand il s'agit d'inconnus.

On parle de 12 mois de prison, pas de la prison à vie. Et une mère qui frappe une instit, quel exemple donne t-elle ? Les enfants n'ont pas l'âge de le comprendre mais ça viendra, et vivre dans un pays qui ne laisse pas ses enseignants se faire agresser, c'est aussi important pour les élèves justement. La PE ne devrait pas être choquée. Au contraire : justice a été faite, pour une fois.
Je suis désolée mais là on retrouve quand même le laxisme traditionnel de pas mal de gens de l'EdNat (de réputation hein), ce que certains appellent "gauchisme" (mais je ne prends pas l'appellation à mon compte) avec cette attitude de la PE. Comme si même les profs s'étonnaient que les actes aient des conséquences.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
archeboc
Esprit éclairé

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par archeboc le Jeu 8 Mar 2018 - 7:07

Plusieurs remarques :
- La peine encourue était de cinq ans de prison, et même sept ans si l'on s'en tient à la lettre de la loi. Avec un quorum de un à cinq, la sanction ne semble pas disproportionnée.
- Les dénégations pitoyables de l'accusée ont sûrement joué dans la décision du tribunal.
- L'avocat de l'accusée attribue la sévérité de la peine aux pressions qu'une trentaine d'enseignants auraient fait peser sur le tribunal. C'est possible. Cela n'a rien d'anormal.

Question :
- une personne placé sous mandat de dépôt à la fin du procès est aussitôt incarcérée. A-t-elle accès rapidement à un JAP ? Ce dernier peut-il décider un aménagement de peine immédiat ? Et dans les faits, dans quelle proportion des cas cet aménagement est-il prononcé ?
- On a parlé ici de surpopulation carcérale. Cette surpopulation touche-t-elle aussi les prisons pour femme ?
avatar
User17095
Érudit

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par User17095 le Jeu 8 Mar 2018 - 7:52
Comment mais, il y aurait donc un décalage entre un texte et son application ? Cela voudrait dire que les fumeurs de cannabis courent toujours ?
Mais à quand un vrai gouvernement ferme fort et viril pour nous mettre tous ces saboteurs à l'ombre pour le temps prescrit ?
Après tout, si un rassemblement devant un tribunal est considéré comme un moyen "normal" de faire pression, c'est bien le moins !
avatar
archeboc
Esprit éclairé

Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille - Page 2 Empty Re: Loire : une mère condamnée à un an de prison pour avoir giflé la maîtresse de sa fille

par archeboc le Jeu 8 Mar 2018 - 9:16
pogonophile a écrit:Comment mais, il y aurait donc un décalage entre un texte et son application ? Cela voudrait dire que les fumeurs de cannabis courent toujours ?
Mais à quand un vrai gouvernement ferme fort et viril pour nous mettre tous ces saboteurs à l'ombre pour le temps prescrit ?
Après tout, si un rassemblement devant un tribunal est considéré comme un moyen "normal" de faire pression, c'est bien le moins !

Il y a aujourd'hui une forte tolérance sociale à la consommation "récréative" du cannabis. Il y a plusieurs pays où cette consommation est légale. Comparer cela à des coups et blessures sur enseignants, ce n'est pas seulement navrant. C'est surtout un signe de la considération que le pays, hiérarchie de l'EN comprise, porte à ses enseignants.

Une ratio de un à cinq -ou de un à sept- entre la peine prononcée en prison ferme et la peine encourue ne me semble pas le signe d'une sévérité robespierriste.

Quant aux rassemblements de collègues, devant le tribunal ou dans la salle d'audience, il est couramment pratiqué par d'autres catégories de fonctionnaires. En ce sens, il est normal.

(L’épouvantail (ou homme de paille) est un sophisme qui consiste à présenter la position de son adversaire de façon volontairement erronée. Créer un argument épouvantail consiste à formuler un argument facilement réfutable puis à l'attribuer à son opposant. )
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum