Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
NLM76
Doyen

Manuel d'initiation au latin - Page 11 Empty Re: Manuel d'initiation au latin

par NLM76 Lun 27 Déc 2021, 17:34
Oui. Finalement, j'ai laissé comme ça. J'ai déplacé la la leçon sur l'attribut du sujet en l'avançant un peu mais pas trop. Ainsi on peut faire travailler fio à ce moment-là.
La révision est donc à peu près terminée. J'attends une épreuve pour voir ce que ça donne. Je vois maintenant à refondre le projet de 2e tome en gestation.
De toutes façons, si on utilise le Libellés en 5e, je ne pense pas qu'on puisse aller au-delà du génitif. Et encore, jusqu'à l'accusatif, ça me semble pas mal, avec une heure par semaine.
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Manuel d'initiation au latin - Page 11 Empty Re: Manuel d'initiation au latin

par Lefteris Sam 08 Jan 2022, 19:51
Bon, n'étant pas venu pendant plusieurs semaines, j'ai loupé ce fil. En vrac, le manuel est déjà pas mal tel qu'il est. Le principe du rabâchage donne l'impression d'aller lentement, mais comme les élèves ne mémorisent plus guère, un minimum de lexique rentre ainsi. Tout comme certaines "méthodes" (bien repérer les radicaux, à partir du génitif pour les noms, des temps primitifs pour les verbes) qui accélèrent considérablement l'apprentissage des 3e conjugaison et déclinaison, ainsi que du parfait. "Ah oui, ça marche pareil !". Je leur véhicule l'image que quasiment tout relève du découpage-collage d'éléments avec d'autres.
Le fait de travailler cas par cas a été nouveau pour moi (j'ai pas mal pratiqué au début par déclinaison, comme j'avais moi même appris dans des âges farouches ou nous connaissions les fonctions sur le bout des doigts en 6e) , mais c'est devenu le seul moyen : plus j'avance, moins je vois des élèves avoir des notions solides en analyse basique, et je reprends tout (nous démarrons en 4e, pas assez d'heures, depuis le massacre...) . Le fait que l'attribut ne soit pas mentionné explicitement dans le nominatif ne m"empêche pas d'en parler d'entrée de jeu. Pour le datif, j'introduis directement la différence avec le seul COI, en parlant d'intérêt, de destination, puisque cela correspond aussi à des compléments d'adjectifs, comme utilis. Si l'on retombe dessus plus tard, pas grave.
Je fais les chrestomathies, mais rarement les questions qui vont avec. Exit les cours uniquement de "civilisation", je fais des digressions au cours des traductions et explications d'exercices, sur la citoyenneté, ce qu'est un oppidum, etc. Je garde les cours de civilisation pour les notions plus complexes concernant les République et ses institutions.
Donc tout est perfectible certes, mais déjà, la voie est bonne. Quelques phrases un peu obscures ou n'apportant rien, mais ce n'est pas très grave, nous sommes là pour adapter.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
NLM76
NLM76
Doyen

Manuel d'initiation au latin - Page 11 Empty Re: Manuel d'initiation au latin

par NLM76 Dim 09 Jan 2022, 21:29
Merci Lefteris! Au fait, tu penses à copier sur un cahier les trucs à corriger que tu as notés sur ton exemplaire perso, afin de me les transmettre ?
Au fait : je ne parle jamais de COI pour le datif ! Dans "Je donne du pain à mon frère", mon frère n'est pas l'objet de l'action, mais son destinataire... Wink

_________________
Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • https://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Manuel d'initiation au latin - Page 11 Empty Re: Manuel d'initiation au latin

par Lefteris Dim 09 Jan 2022, 21:35
@NLM76 a écrit:Merci Lefteris! Au fait, tu penses à copier sur un cahier les trucs à corriger que tu as notés sur ton exemplaire perso, afin de me les transmettre ?
Au fait : je ne parle jamais de COI pour le datif ! Dans "Je donne du pain à mon frère", mon frère n'est pas l'objet de l'action, mais son destinataire... Wink
Certes, le datif comme son nom l'indique, relève de l'attribution (e veilles grammaires françaises utilisaient ce genre de terme...) mais il faut partir de ce que les élèves ont l’habitude d'entendre. Déjà il faut leur extirper de la tête que les compléments du nom ne sont pas des COI,ce qui n'est pas si simple. Il faut donc bien manier ce terme assez souvent, avant de le dépasser. J'essaie de pense à ramener mon manuel  demain, sur lequel j'annote parfois.

NB : lire plus haut "la République", bien entendu.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum