Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Sulfolobus
Érudit

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par Sulfolobus Mar 19 Juin 2018 - 23:51
Sei a écrit:Et puis on sait que la stabilité des équipes est importante aussi pour les élèves.
Par ailleurs, Sulfolobus, je ne sais pas trop ce que tu entends par académie très large vs mutation sur 5 départements. Mon académie comporte seulement 4 départements..
Parce que la zone qui t'intéresse peut être à la bordure d'une académie. Faire un vœu académie c'est aujourd'hui prendre le risque de se retrouver à l'autre bout de l'académie et donc très loin du point ciblé. Faire un vœu de 5 départements permets de choisir les plus proches de là où on veut aller, indépendamment du rectorat auxquels ils appartiennent (surtout que comme tu fais aussi des vœux établissements, tu peux ne classer que les établissements proche de là où ça t'intéresse).

Par ailleurs, suppose que ton conjoint puisse facilement muter à Lyon et à Lille : ça te permet de demander en priorité le département de Lyon, puis celui de Lille, puis 3 limitrophes dans le sens que tu veux. Sinon, tu dois choisir entre toute l'académie de Lyon et toute l'académie de Lille qui sont très très vastes et donc sacrifier la seconde possibilité si tu entres dans l'académie.

Enfin, tu peux rêver d'Alsace et d'Ardèche mais pas du tout des départements limitrophes. Choisir par département t'ouvre cette flexibilité.

Simultanément, ça te permet de devoir te renseigner dans le détail que sur 5 départements et pas sur la France entière. Et ça permet d'avoir un moyen simple de savoir à partir de quel moment un fonctionnaire a une affectation subie : pas dans les 5 départements choisis = subie.
Une passante
Une passante
Expert spécialisé

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par Une passante Mar 19 Juin 2018 - 23:56
Les gens dans le privé n'ont pas tous l'obligation de muter tous les 5 à 10 ans ! je ne dis pas que cela n'existe pas (même si je n'en connais pas personnellement) mais je ne pense pas que ce soit la majorité.
Le fait de ne pas faire toute sa carrière au même endroit ne signifie pas qu'il faille déménager, on change de boite, mais on ne change pas de domicile.
Sulfolobus, je ne vois pas concrètement comment ce que tu suggères est possible, qu'on soit en couple avec quelqu'un du privé, on est dans la mouise, parce qu'on est obligé de muter et donc on ne peut pas vivre avec lui, qu'on soit avec un prof, on est aussi dans la mouise parce que les deux vont devoir bouger.
Sulfolobus
Sulfolobus
Érudit

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par Sulfolobus Mer 20 Juin 2018 - 0:03
Une passante a écrit:Les gens dans le privé n'ont pas tous l'obligation de muter tous les 5 à 10 ans ! je ne dis pas que cela n'existe pas (même si je n'en connais pas personnellement) mais je ne pense pas que ce soit la majorité.
Le fait de ne pas faire toute sa carrière au même endroit ne signifie pas qu'il faille déménager, on change de boite, mais on ne change pas de domicile.
Il est rare aujourd'hui de garder un poste plus de 10 ans dans le privé. Et quand tu changes de postes, tu mutes même si c'est juste changé de trottoirs.

Sulfolobus, je ne vois pas concrètement comment ce que tu suggères est possible, qu'on soit en couple avec quelqu'un du privé, on est dans la mouise, parce qu'on est obligé de muter et donc on ne peut pas vivre avec lui, qu'on soit avec un prof, on est aussi dans la mouise parce que les deux vont devoir bouger.
Sauf dans les zones très très rurales, il y a beaucoup d'établissements relativement proches géographiquement. Tu peux muter dans la même ville, voire même dans le même quartier, voire dans le même établissement : tu laisses juste la possibilité à d'autres de tenter leur chance sur ce poste. Tu peux aussi muter l'année où ton conjoint mute, soit par mutation conjointe s'il est prof, soit en ciblant les endroits où il veut aller. Et sur ta carrière, pas plus de 5 ans de séparation au total si vous n'avez pas d'enfants ; 3 si vous en avez : ça assure de pouvoir le suivre sans problème très souvent si besoin.
Ça met au contraire une contrainte forte sur l'administration : quoiqu'il arrive un agent ne peut pas être séparé plus de 5 ans (ou 3 ans) de son conjoint pendant sa carrière dans l'EN. C'est quand même une belle assurance.


Dernière édition par Sulfolobus le Mer 20 Juin 2018 - 0:06, édité 1 fois
avatar
Cath
Enchanteur

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par Cath Mer 20 Juin 2018 - 0:05
Et tu as une idée de l'âge jusqu'auquel il est facile pour le conjoint de retrouver du travail ?
C'est quasi-impossible passé la quarantaine et le conjoint devrait renouveler ça régulièrement jusqu'à 65 ans ? Non mais tu rêves... Très mauvaise idée...
Sulfolobus
Sulfolobus
Érudit

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par Sulfolobus Mer 20 Juin 2018 - 0:06
Je n'ai jamais dit cela
avatar
Enaeco
Grand sage

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par Enaeco Mer 20 Juin 2018 - 0:09
Miew a écrit:Puisque le système permet de "frauder", je ne vois pas pourquoi je blâmerais les "tricheurs ".

Mouai... C'est surtout qu'il a fallu définir un critère clair et indiscutable pour "justifier" un conjoint et le critère à satisfaire est le PACS conclus avant telle date. Ce critère n'est pas parfait mais quelle meilleure idée ?
Pour éviter les fraudes, on sortirait tout simplement du cadre légal et des libertés de chacun et je doute que ce soit souhaitable...

Le système ne le permet pas, simplement il laisse la place à des abus.
pseudo-intello
pseudo-intello
Esprit éclairé

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par pseudo-intello Mer 20 Juin 2018 - 0:13
Forster a écrit:Pourquoi aucun syndicat ne se bat pour le mouvement à un tour? (à ma connaissance ça réclame des points mais pas de changement du système, mais je peux avoir raté une info).
Je le lis parfois sur des tracts FO.

Sulfolobus a écrit:
pseudo-intello a écrit:- pourquoi une obligation de mobilité, d'ailleurs ? On est un paquet à bosser à un poste que personne d'autre ne convoite.
Pas de mobilité, de participation au mouvement. Personne ne veut le poste et tu le redemandes : tu le gardes. Mais, les postes demandés tournent : tout le monde prend sa part.
Oui, mais il y a le stress et l'incertitude à chaque fois, et ils sont inutiles.

Sulfolobus a écrit:
- le principe des mutations, c'est que tu sais que le meilleur est devant toi, pas derrière.
Ouais euh ça c'est théorique quand même.
Pas que. L’ancienneté + les points de stabilité + ce que font des tas de gens, pacsés ou pas : considérer comme possible de ne pas viser pile l'adémie de papa maman, aprce que même si on les aime, on n'est pas voués à se voir quotidiennement (alors qu'en principe, la vie de famille implique de vivre dans la me^me maison).

Sulfolobus a écrit:
- tu hésite davantage à démissionner à 25 ans si tu sais que tu es en train de manger ton pain noir, que si, arrivé à 35, tu sais que tu as bouffé ton pain blanc, et que c'est bien joli, mais que maintenant on va te déraciner dans une REP + à 40 bornes. En gros, avec ce système, à peine t’aurais acquis un peu de bouteille que tu te barrerais, pile au moment où ton enseignement serait au top de sa qualité grâce à l'expérience acquise.
Tu rentres beaucoup plus dans le métier si tu sais que les premières années se feront dans de bonnes conditions.
Tu y entres, et tu en ressors quand ça se gâte.
J'ai tenu à 25 piges sur des postes pare que justement, je n'avais que 25 piges, et pas de fatigue liée à ma vie de parent, et mon mec avec moi (dans notre acad repoussoir).
SI on me dis que j'y retourne, et pour plusieurs année,s je me reconvertis.

Sulfolobus a écrit:
pseudo-intello a écrit:Je pense que je n'aurais jamais passé le concours si le barème de mutations était celui présenté par Sulfobus :
- obligation de mobilité tous les 5 à 10 ans ? Jamais tu ne peux te poser, acheter une baraque, etc. Super.
On se demande comment font les gens dans le privé...

Si tu avais lu la suite de mon message avant de répondre, tu te souviendrais que le privé offre d'autres avantages que nous n'avons pas (je ne vais pas me re-fader la liste, qui était assez longue, et du reste pas exhaustive).

Mais surtout, ce qui me frappe, c'est que le traitement du fonctionnaire de l'EN est bien pire que celui de n'importe quel travailleur en CDI dans le privé.
Le privé ce n'est pas que le CDI. Et toi qui refuse les mutations régulières, sache qu'il est très rare aujourd'hui de faire carrière au même endroit dans le privé, même en CDI.
Oui, mais soit c'est le travailleur qui change de poste ou de boîte, soit c'est lié à une promotion, soit il y a de compensations... et encore, tout le monde n'est pas prêt à postuler sur des jobs à mobilité régulière, par choix de vie (et on en revient au même point ; il faut bien que l'un des deux conjoints mute. Si tu avais un conjoint qui ferait un tel métier, tu serais bien contente d'avoir tes points de RC avec le barème actuel- voire, tu pesterais qua, sans année de séparation, ça fait trp peu de points). Ce qui peut contenter certains profils d'employés ne va pas forcément contenter suffisamment de gens pour remplir les concours nationaux.

Je parle même pas des contraintes que les enseignants ne connaissent pas : les déplacements pros loin, longs et fréquents (je parle de déplacements de plusieurs jours à l'étranger par exemple)
Tu m'étonnes. On ne connaît même pas les tickets resto. Very Happy
Encore une fois, dans ces cas-là, il y a des compensations. Des trucs qu'effectivement, l'enseignant ne connaît pas.

, les nombreuses heures (oui plus qu'un enseignant souvent, en tout cas pour les cadres)
Pour quel salaire ?
Si tu veux comparer avec le prof, prends le salaire horaire. La feuille de paie d'un cadre, et celle d'un certifié en lycée avec ses kilomètres de copies, le nombre d'heures de boulot... si on comparer, il faut tout comparer.

la non flexibilité des horaires,
Les gens dont tu parles auront bien plus de facilités à obtenir un jour de congé pour un RDV ou autre qu'un prof, a fortiori qu'un PE...

le risque du chômage qui s'il arrive au mauvais moment est dramatique, la pression du résultat et de la performance, le métier qui change très vite sur le fond technique...
Alors là, faudrait savoir. Un coup, tu dis que taratata, le conjoint dans le privé doit suivre l'enseignant ,il retrouvera forcément du boulot en un temps record (tout en gérant le déménagement et le reste), et maintenant, tu te mets à t'apitoyer sur le risque de chômage ?

le risque du chômage qui s'il arrive au mauvais moment est dramatique,

la pression du résultat et de la performance,
En effet, je ne connais pas, mais je connais la pression de passer ses semaines dans un bahut horrible, et je ne pense pas que ce soit tellement mieux.


le métier qui change très vite sur le fond technique... Et aujourd'hui, au niveau CAPES, les salaires ne sont pas beaucoup plus élevés que ceux des certifiés.
Tous les cadres que je connais gagnent au minimum quelques centaines d'euros de plus que moi.

Ce n'est certainement pas le bagne que certains imaginent mais ce n'est pas non plus la panacée que d'autres imaginent. Ça a ses défauts, ça a ses avantages. Comme le fonctionnariat en somme.
D'où la nécessité de ne pas enlever au fonctionnaire les quelques atouts qui lui restent (et qui vont effectivement souvent dans le sens de préserver la stabilité de la vie de famille, j'en conviens). Sinon, le déséquilibre sera consommé.[/quote]
[/quote]

_________________
Publicité:
Rendash
Rendash
Bon génie

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par Rendash Mer 20 Juin 2018 - 6:28
Sulfolobus a écrit:
Et je viens de calculer pour l'académie que je veux : il me faut plus de 35 ans d'ancienneté sur le même poste. Autant dire que ça n'arrivera jamais.
Ah ? Les académies limitrophes ? Plus de 20 ans pour chacune.

Ha, voilà, on y est De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 3692576925

_________________
De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 P61r



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Verdurette
Verdurette
Modérateur

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par Verdurette Mer 20 Juin 2018 - 6:31
Dans les couples, pour des raisons économiques évidentes, c'est celui ou celle qui a le salaire le plus élevé qui mène la danse géographique, c'est une question de bon sens. Et c'est rarement l'enseignant ... qui suit donc son conjoint en entreprise privée.  Qui, en théorie, peut aller où il veut, et , dans la réalité, va où il peut/trouve.

Si on commet l'incongruité (2nd degré) d'épouser un militaire, un policier ... c'est quasiment signer la séparation à vie. A peine a t-on obtenu sa mutation grâce à ces scandaleux points de RC, le conjoint est re-muté ailleurs . On ignore d'ailleurs souvent que certaines banques et compagnies d'assurances obligent aussi à la mobilité géographique.

Résultat : beaucoup de conjoints optent pour le privé sous contrat, ou se mettent en disponibilité. Deux foyers, les trajets, c'est lourd. Sans compter la difficulté morale de la séparation. Car ce qui me choque le plus ici, c'est le discours "c'est pas juste que vouloir vivre avec son mari et ses enfants donne plus d'avantages que vouloir simplement revenir dans sa région et près de sa famille".  Si on décide de se marier et d'avoir des enfants, c'est pour vivre avec eux, non ?  Alors que l'éventuelle mutation loin de ses attaches au début  fait partie de l'enjeu du choix d'être enseignant. On le sait à l'avance, alors qu'on ne peut pas préjuger, étudiant, de ce que sera notre vie amoureuse et familiale.

Enfin si, il y aurait  bien une solution : s'inspirer de la loi régissant le statut des hôtesses de l'air des années 60 , interdiction de se marier.  Ca accentuera encore le côté "apostolat" de notre métier.
JEMS
JEMS
Grand Maître

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par JEMS Mer 20 Juin 2018 - 6:48
Je te rassure, dans "certains ministères"... ils sont très bien lotis les A... et ils peuvent aller à l'autre bout de la France sans problème ! Ils arrivent même sur des communes bien précises...
Je ne prendrai pas le risque de voir ma moitié partir à 1000 km et moi de devoir passer par une INTER flippante et une INTRA (encore plus flippante) au vu de la grandeur de certaines régions !
Diclonia
Diclonia
Expert

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par Diclonia Mer 20 Juin 2018 - 7:42
Je suis dans le privé, on n'a pas ce genre de situation (du moins, pas à ma connaissance).
On ne sera muté loin que si il n'y a pas de poste dans notre secteur.
C'est ce qui a fait pencher la balance entre public et privé (et le fait que le public m'a toujours tout refusé, des bourses en tant qu'élève puis étudiante, au boulot de surveillant puis de MA)

Sans cautionner les "tricheurs", je comprends parfaitement les raisons qui les poussent à faire cela, tout comme ton agacement très légitime...

Mais on ne va pas fliquer les collègues pour savoir qui a un vrai pacs ou un faux... d'ailleurs, rien n'empêche de se pacser avec un ami... c'est la différence avec le mariage... (m'enfin, je crois...)
freche
freche
Esprit éclairé

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par freche Mer 20 Juin 2018 - 7:49
Verdurette a écrit:Dans les couples, pour des raisons économiques évidentes, c'est celui ou celle qui a le salaire le plus élevé qui mène la danse géographique, c'est une question de bon sens. Et c'est rarement l'enseignant ... qui suit donc son conjoint en entreprise privée.  Qui, en théorie, peut aller où il veut, et , dans la réalité, va où il peut/trouve.

Si on commet l'incongruité (2nd degré) d'épouser un militaire, un policier ... c'est quasiment signer la séparation à vie. A peine a t-on obtenu sa mutation grâce à ces scandaleux points de RC, le conjoint est re-muté ailleurs . On ignore d'ailleurs souvent que certaines banques et compagnies d'assurances obligent aussi à la mobilité géographique.


Non, j'ai une collègue dont c'est le cas, qui a sa mutation immédiatement, tous les trois ans, et parfois en dehors du mouvement (comprendre une fois que l'intra est commencé, elle peut avoir une mutation à l'inter). Heureusement pour elle, sinon, elle vivrait seule avec ses 3 enfants toute sa carrière).
Leclochard
Leclochard
Empereur

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par Leclochard Mer 20 Juin 2018 - 8:39
Une passante a écrit:Le système actuel n'est pas parfait, loin de là, et j'aimerais aussi beaucoup le retour du mouvement à un tour, mais parce qu'il y a des fraudeurs, il faudrait pénaliser tout le monde ?
L'obligation de muter régulièrement me semble une aberration sans nom, conjoint ou pas. S'il y a conjoint, celui-ci doit donc changer de travail à chaque fois ? Parce que c'est bien gentil de parler de mutations mais ce n'est pas possible dans toutes les professions, loin de là ! Et quand il n'y a pas de conjoint, on devrait être obligé de recommencer une nouvelle vie régulièrement ?
Cette mobilité convient à certains, mais pas à tout le monde, et ce serait vider l'EN de beaucoup de volontaires. Au moins, actuellement, on peut espérer améliorer sa situation avec le temps, avec un tel système, ce serait impossible.
Sans parler de l'accession à la propriété qui deviendrait impossible.
Je ne comprends même pas comment on peut, humainement, envisager une telle chose...

Il faudrait poser la question aux chefs d'établissement. Comment font leurs conjoints ?

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Leclochard
Leclochard
Empereur

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par Leclochard Mer 20 Juin 2018 - 8:41
freche a écrit:
Verdurette a écrit:Dans les couples, pour des raisons économiques évidentes, c'est celui ou celle qui a le salaire le plus élevé qui mène la danse géographique, c'est une question de bon sens. Et c'est rarement l'enseignant ... qui suit donc son conjoint en entreprise privée.  Qui, en théorie, peut aller où il veut, et , dans la réalité, va où il peut/trouve.

Si on commet l'incongruité (2nd degré) d'épouser un militaire, un policier ... c'est quasiment signer la séparation à vie. A peine a t-on obtenu sa mutation grâce à ces scandaleux points de RC, le conjoint est re-muté ailleurs . On ignore d'ailleurs souvent que certaines banques et compagnies d'assurances obligent aussi à la mobilité géographique.


Non, j'ai une collègue dont c'est le cas, qui a sa mutation immédiatement, tous les trois ans, et parfois en dehors du mouvement (comprendre une fois que l'intra est commencé, elle peut avoir une mutation à l'inter). Heureusement pour elle, sinon, elle vivrait seule avec ses 3 enfants toute sa carrière).

Le barème est indicatif. Si le recteur veut passer outre les règles et envoyer madame Michu dans tel établissement pour des raisons qu'il estime légitimes, il peut le faire.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Verdurette
Verdurette
Modérateur

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par Verdurette Mer 20 Juin 2018 - 8:49
Mais est-ce la norme ? J'ai eu plusieurs collègues (1er degré) qui ont fini par jeter l'éponge et se mettre en dispo tellement elles galéraient. La perte du salaire équivaut aux frais évités de deuxième résidence, donc ...
freche
freche
Esprit éclairé

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par freche Mer 20 Juin 2018 - 9:11
Leclochard a écrit:
Une passante a écrit:Le système actuel n'est pas parfait, loin de là, et j'aimerais aussi beaucoup le retour du mouvement à un tour, mais parce qu'il y a des fraudeurs, il faudrait pénaliser tout le monde ?
L'obligation de muter régulièrement me semble une aberration sans nom, conjoint ou pas. S'il y a conjoint, celui-ci doit donc changer de travail à chaque fois ? Parce que c'est bien gentil de parler de mutations mais ce n'est pas possible dans toutes les professions, loin de là ! Et quand il n'y a pas de conjoint, on devrait être obligé de recommencer une nouvelle vie régulièrement ?
Cette mobilité convient à certains, mais pas à tout le monde, et ce serait vider l'EN de beaucoup de volontaires. Au moins, actuellement, on peut espérer améliorer sa situation avec le temps, avec un tel système, ce serait impossible.
Sans parler de l'accession à la propriété qui deviendrait impossible.
Je ne comprends même pas comment on peut, humainement, envisager une telle chose...

Il faudrait poser la question aux chefs d'établissement. Comment font leurs conjoints  ?

S'ils sont dans l'EN (c'est souvent le cas), ils mutent aussi en priorité, de ce que j'ai pu constater. Et les CDE sont logés.
Verdurette
Verdurette
Modérateur

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par Verdurette Mer 20 Juin 2018 - 9:19
Etre chef d'établissement est un CHOIX, non ? Et donc, on le choisit avec les contraintes afférentes. Ou pas.

Pour un nombre non négligeable d'enseignants ici présents, les règles du jeu ont changé en cours de route.
Jenny
Jenny
Médiateur

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par Jenny Mer 20 Juin 2018 - 9:27
pseudo-intello a écrit:
Je parle même pas des contraintes que les enseignants ne connaissent pas : les déplacements pros loin, longs et fréquents (je parle de déplacements de plusieurs jours à l'étranger par exemple)
Tu m'étonnes. On ne connaît même pas les tickets resto. Very Happy
Encore une fois, dans ces cas-là, il y a des compensations. Des trucs qu'effectivement, l'enseignant ne connaît pas.

Il ne faut idéaliser le privé non plus, ça dépend des entreprises. Je vais passer une petite dizaine de jours avec mon conjoint d’ici fin juillet.
Questions compensations, il aura des départs le dimanche parce que ça coûte moins cher, des notes de frais remboursées des mois plus tard, un forfait téléphone très réduit (s’il dépasse, c’est à ses frais)... certes, il gagne un peu plus que moi et il va accumuler quelques miles. Et son bureau est plus confortable que ma salle de classe (et sans rats surtout. Beurk)

Pour revenir au sujet, le mouvement à un tour fluidifierait le mouvement. Si on sépare les enseignants de leur conjoint et de leurs enfants, il risque de ne plus avoir grand monde.
pseudo-intello
pseudo-intello
Esprit éclairé

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par pseudo-intello Mer 20 Juin 2018 - 9:35
Et à ma connaissance, l'obligation de mobilité ne se fait pas de manière inter-académique (j'ai entendu un seul cas, et ça se jouait sur uns faible distance à vol d'oiseau). Donc pas d'obligation de déménager. Aucun de mes chefs (et j'en ai vu pas mal) ne travaillait à plus de 45 minutes de trajet de chez lui.

Si on veut fluidifier le mouvement :
- retour au mouvement à n tour
- assainir l'ambiance et les conditions de travail dans tous les établissements, même les déshérités. outre que permettre aux élèves de travailler et d'apprendre des choses, c'est quand même, en théorie, le but de l'EN, il y aurait bien plus de candidats pour les REP+ des técis (près des grandes villes, donc des concerts, des expos et tutti quanti) si ces bahuts étaient moins pénibles. Et en ce qui concerne les zones rurales, ça ne convient pas à tout le monde, mais on est quelques-une ici à ne pas redouter de se mettre au vert (surtout en famille avec des enfants, pour avoir de la place et chacun sa chambre sans que ça ne coûte un bras), mais si c'est pour se retrouver dans un établissement très difficile, on y regarde à deux fois.

_________________
Publicité:
Poupoutch
Poupoutch
Modérateur

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par Poupoutch Mer 20 Juin 2018 - 9:39
Jenny a écrit:
pseudo-intello a écrit:
Je parle même pas des contraintes que les enseignants ne connaissent pas : les déplacements pros loin, longs et fréquents (je parle de déplacements de plusieurs jours à l'étranger par exemple)
Tu m'étonnes. On ne connaît même pas les tickets resto. Very Happy
Encore une fois, dans ces cas-là, il y a des compensations. Des trucs qu'effectivement, l'enseignant ne connaît pas.

Il ne faut idéaliser le privé non plus, ça dépend des entreprises. Je vais passer une petite dizaine de jours avec mon conjoint d’ici fin juillet.
Questions compensations, il aura des départs le dimanche parce que ça coûte moins cher, des notes de frais remboursées des mois plus tard, un forfait téléphone très réduit (s’il dépasse, c’est à ses frais)... certes, il gagne un peu plus que moi et il va accumuler quelques miles.
Il faut aussi arrêter d'idéaliser les tickets resto, ou de faire comme si tout le monde travaillait dans des grands groupes. Les tickets resto, c'est pas un cadeau, on les paye pour moitié (souvent, quand je bossais dans le privé, je ne les prenais pas pour avoir plus d'argent, et je m'amenais des gamelles) et de plus en plus, leur utilisation est limitée (pas le soir, pas le week-end...). Nous, nous pouvons bénéficier d'une cantine pour laquelle nous avons des tarifs qui prennent en compte notre situation (l'indice). Même si les cantines sont loin d'être des restos de luxe, c'est déjà un avantage.
Pour ce qui est de la plupart des entreprises (qui sont des TPE ou PME), il n'y a pas d'autres avantages (sauf un 13ème mois) car pas de CE. Seulement 5 semaines de congés payés et encore, pas la 1ère année de contrat, les RTT dépendent beaucoup du travail que l'on fait, bref, le privé est loin d'être une panacée (sans compter effectivement que l'emploi n'y est pas garanti à vie).
En fait, il faudrait perdre la détestable habitude de mettre les statuts dos à dos comme si l'un devait forcément gagner. De plus en plus avec la succession Sarkozy/Hollande/Macron, tout le monde sans exception perd.

_________________
Lapin Émérite, celle qui Nage en Lisant ou Inversement, Dompteuse du fauve affamé et matutinal.

"L'intelligence est une maladie qui peut se transmettre très facilement mais dont on peut guérir très rapidement et sans aucune séquelle"
Orlanda
Orlanda
Fidèle du forum

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par Orlanda Mer 20 Juin 2018 - 9:46
Bien-sûr que le mouvement à un tour fluidifierait tout.
J'ai obtenu en tant que néotitulaire un bon lycée dans un secteur recherché d'une académie qui en possède peu, et qui n'était pas mon premier voeu. C'était il y a 5 ans. Mon conjoint, dans le privé, a muté pour me rejoindre il y a trois ans. Ce ne fut pas très facile pour lui, il y a beaucoup perdu en opportunités d'évolution puisqu'ici il doit repartir de zéro dans une nouvelle équipe. Mais il l'a fait pour moi: il ne voulait pas que je quitte mon poste.
J'ai une telle crainte - de l'ordre du désespoir- de me retrouver en collège que je ne bougerai plus. J'ai pourtant le goût du changement. Et mon poste est très bien, il satisferait sans doute de nombreux collègues qui n'ont pas eu ma chance. Mais pourquoi prendre le gros risque d'avoir moins bien? Alors je m'accroche et rejoins le camp des "assis" de l'EN, à mon corps défendant.

_________________
"Nous vivons à une époque où l'ignorance n'a plus honte d'elle-même". Robert Musil
Jenny
Jenny
Médiateur

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par Jenny Mer 20 Juin 2018 - 9:49
Poupoutch : De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 2252222100
DesolationRow
DesolationRow
Guide spirituel

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par DesolationRow Mer 20 Juin 2018 - 9:51
Je suis désolé de mon ignorance, mais pouvez-vous m'expliquer quel fonctionnement vous entendez quand vous parlez d'un "mouvement à un tour" ?
Jenny
Jenny
Médiateur

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par Jenny Mer 20 Juin 2018 - 9:53
Faire des vœux précis directement sans passer par la phase inter.
DesolationRow
DesolationRow
Guide spirituel

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par DesolationRow Mer 20 Juin 2018 - 9:54
Ah d'accord Smile merci !
mafalda16
mafalda16
Modérateur

De l'importance des points de RC dans le barème des mutations - Page 5 Empty Re: De l'importance des points de RC dans le barème des mutations

par mafalda16 Mer 20 Juin 2018 - 9:58
Jenny a écrit:Faire des vœux précis directement sans passer par la phase inter.

Ce qui fait que même si tu veux changer d'académie tu ne demandes que des postes, communes ou ZR qui t'intéressent sans courir le risque de te retrouver dans le mauvais département ou sur un poste qui ne te plait pas du tout. Les personnes en postes fixes osent donc plus demander une mutation et l'ensemble est plus fluide.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum