Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Radio2018
Radio2018
Niveau 1

Appel à témoignages pour la radio Empty Appel à témoignages pour la radio

par Radio2018 Ven 24 Aoû 2018 - 13:50
Bonjour,
En vue d'une émission de radio prévue lundi 27/08, je recherche des témoignages de professeurs sur l'interdiction des portables dans les établissements scolaires. Comment comptez-vous gérer cela avec vos élèves ? Si vous êtes intéressé(e), merci de me contacter par MP.

Merci d'avance !
avatar
Invité
Invité

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par Invité Ven 24 Aoû 2018 - 13:52
Quelle radio ?
ylm
ylm
Érudit

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par ylm Ven 24 Aoû 2018 - 13:53
Quelle interdiction ?

_________________
The life of man, solitary, poor, nasty, brutish and short.
Thomas Hobbes
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par Thalia de G Ven 24 Aoû 2018 - 13:54
Will.T a écrit:Quelle radio ?
J'allais poser la question au nom de la modération.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
Radio2018
Radio2018
Niveau 1

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par Radio2018 Ven 24 Aoû 2018 - 13:58
Bonjour,
Il s'agit de la radio Europe 1.

Le sujet est l'interdiction des portables dans les écoles et collèges, voire dans certains lycées, qui entrera en vigueur dès la rentrée.
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par JPhMM Ven 24 Aoû 2018 - 14:01
Témoigner sur une mesure dont nous n'avons pas encore vu les effets dans le réel, c'est concept.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Dalva
Dalva
Vénérable

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par Dalva Ven 24 Aoû 2018 - 14:03
Avez-vous lu le texte voté et celui qu'il remplace, pour préparer votre émission ? Cela vous éviterait d'annoncer que les portables sont interdits alors qu'ils sont maintenant explicitement autorisés en classe pour usage pédagogique.
avatar
kyralina
Niveau 7

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par kyralina Ven 24 Aoû 2018 - 14:06
On ne peut pas encore répondre à cette question : il faut que le règlement intérieur soit modifié par vote au CA.

Il va être très difficile de vous répondre précisément en l'état actuel des choses.


Jenny
Jenny
Médiateur

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par Jenny Ven 24 Aoû 2018 - 14:20
@Dalva a écrit:Avez-vous lu le texte voté et celui qu'il remplace, pour préparer votre émission ? Cela vous éviterait d'annoncer que les portables sont interdits alors qu'ils sont maintenant explicitement autorisés en classe pour usage pédagogique.

+1. Ca serait bien de l'expliquer à l'antenne.
Isis39
Isis39
Enchanteur

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par Isis39 Ven 24 Aoû 2018 - 14:24
Dans mon collège ça ne changera strictement rien. Le règlement interdit l'usage des portables, sauf sur demande de l'enseignant pour un usage pédagogique.
Et je crois que c'est comme ça dans bon nombre de collèges.
avatar
MC311
Niveau 10

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par MC311 Ven 24 Aoû 2018 - 14:34
Pour pouvoir réellement interdire il aurait fallu donner, aux établissements, les moyens d'agir. Ce n'est pas le cas, notamment concernant la confiscation des portables. Les cde et les personnels engagent leur responsabilité en cas de perte, de détérioration (involontaire) ... Il me semble qu'il faut, à présent, en plus, le rendre le jour-même à la famille ou, au moins, à l'élève.
Encore une fois, c'est un effet d'annonce dont on entend beaucoup parler mais qui ne sera pas applicable au quotidien. D'ailleurs mon cde nous en a prévenu dès le 4 juillet, en expliquant que son syndicat évoquait les problèmes liés à la confiscation du portable.
Mais il y a la rentrée en musique, décidée à la va-vite l'an dernier. Donc tout va bien. A moins que celle-ci ne soit plus d'actualité. Mais je m'écarte du sujet.
Radio2018
Radio2018
Niveau 1

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par Radio2018 Ven 24 Aoû 2018 - 15:10
Je vous remercie pour vos différents messages, toutes vos remarques sont intéressantes ; nous cherchons justement à vous donner la parole sur la question, même si certains établissement interdissent déjà les portables. N'hésitez pas à me joindre par MP si vous souhaitez intervenir.
Rabelais
Rabelais
Vénérable

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par Rabelais Ven 24 Aoû 2018 - 15:13
@Radio2018 a écrit:Je vous remercie pour vos différents messages, toutes vos remarques sont intéressantes ; nous cherchons justement à vous donner la parole sur la question, même si certains établissement interdissent déjà les portables. N'hésitez pas à me joindre par MP si vous souhaitez intervenir.
La loi concerne désormais une autorisation du portable en classe, son interdiction étant effective dans tous les collèges où j’ai travaillé ...jusqu’à maintenant, hélas.
Portable éteints dans le sac, point.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par JPhMM Ven 24 Aoû 2018 - 15:16
dl80 a écrit:Pour pouvoir réellement interdire il aurait fallu donner, aux établissements, les moyens d'agir. Ce n'est pas le cas, notamment concernant la confiscation des portables. Les cde et les personnels engagent leur responsabilité en cas de perte, de détérioration (involontaire) ... Il me semble qu'il faut, à présent, en plus, le rendre le jour-même à la famille ou, au moins, à l'élève.
Encore une fois, c'est un effet d'annonce dont on entend beaucoup parler mais qui ne sera pas applicable au quotidien. D'ailleurs mon cde nous en a prévenu dès le 4 juillet, en expliquant que son syndicat évoquait les problèmes liés à la confiscation du portable.
Mais il y a la rentrée en musique, décidée à la va-vite l'an dernier. Donc tout va bien. A moins que celle-ci ne soit plus d'actualité. Mais je m'écarte du sujet.
Et l'obligation de lecture de la lettre de Guy Môquet professeur

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
kyralina
Niveau 7

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par kyralina Ven 24 Aoû 2018 - 15:19
J'ai enseigné dans un collège où l'usage des portables était interdit. Si un élève s'en servait en classe sans autorisation, je pouvais le confisquer, le déposer dans une enveloppe avec le nom, le prénom de l'élève, sa classe, le jour et l'heure, mon nom... Ensuite, je remettais l'enveloppe à la principale qui prenait RDV avec les parents.

Depuis quelques années, j'enseigne dans un lycée où c'est l'enfer. L'usage du téléphone portable n'est pas du tout interdit, y compris dans les couloirs... C'est une guerre infinie avec les élèves.

De toute façon, l'usage de leur téléphone est totalement interdit dans mon cours. Point final. S'ils s'avisent à l'utiliser, ils prennent leur portable et la porte.

Moi, je ne sors pas mon livre quand je suis censée travailler.
Elyas
Elyas
Empereur

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par Elyas Ven 24 Aoû 2018 - 15:20
Chez moi, l'usage du portable verra son interdiction réduire grâce à la loi. Donc, dire que c'est une interdiction est assez risible. C'est une loi sur les usages autorisables dans les établissements, pas sur son interdiction.

Pour faire simple, le portable sera sans doute autorisé pour photographier le tableau ou le cours d'un copain pour les élèves en retard/dys-/autres handicaps. Il rejoindra la panoplie des objets technologiques (scanner à main, ordinateur portable…) déjà autorisés en classe.

Bref, la communication gouvernementale sur cette loi est à la limite du mensonge.
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Monarque

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par Fesseur Pro Ven 24 Aoû 2018 - 15:53
@kyralina a écrit:J'ai enseigné dans un collège où l'usage des portables était interdit. Si un élève s'en servait en classe sans autorisation, je pouvais le confisquer, le déposer dans une enveloppe avec le nom, le prénom de l'élève, sa classe, le jour et l'heure, mon nom... Ensuite, je remettais l'enveloppe à la principale qui prenait RDV avec les parents.
Pareil avec en plus l'obligation de laisser la carte sim à l'élève.
Et interdit également dans les couloirs, cour, cantine.
Dans le sac et éteint dès que les élèves entrent dans le collège et voilà.
Très peu de confiscation.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
Radio2018
Radio2018
Niveau 1

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par Radio2018 Ven 24 Aoû 2018 - 16:02
@kyralina a écrit:J'ai enseigné dans un collège où l'usage des portables était interdit. Si un élève s'en servait en classe sans autorisation, je pouvais le confisquer, le déposer dans une enveloppe avec le nom, le prénom de l'élève, sa classe, le jour et l'heure, mon nom... Ensuite, je remettais l'enveloppe à la principale qui prenait RDV avec les parents.

Depuis quelques années, j'enseigne dans un lycée où c'est l'enfer. L'usage du téléphone portable n'est pas du tout interdit, y compris dans les couloirs... C'est une guerre infinie avec les élèves.

De toute façon, l'usage de leur téléphone est totalement interdit dans mon cours. Point final. S'ils s'avisent à l'utiliser, ils prennent leur portable et la porte.

Moi, je ne sors pas mon livre quand je suis censée travailler.

Seriez-vous disponible pour donner votre témoignage à l'antenne ?
avatar
kyralina
Niveau 7

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par kyralina Ven 24 Aoû 2018 - 16:04
Mon témoignage n'est pas dans l'air du temps : vous savez l'autorité, le respect d'un cours. En plus, je n'ai pas de portable.

Si vous avez besoin d'un témoignage, je veux bien témoigner.

Mais je ne fais rien de plus que mes collègues.
Radio2018
Radio2018
Niveau 1

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par Radio2018 Ven 24 Aoû 2018 - 16:09
@kyralina a écrit:Mon témoignage n'est pas dans l'air du temps : vous savez l'autorité, le respect d'un cours. En plus, je n'ai pas de portable.

Si vous avez besoin d'un témoignage, je veux bien témoigner.

Mais je ne fais rien de plus que mes collègues.

Si vous le souhaitez, je serais ravi d'en discuter avec vous par téléphone. Vous pouvez me contacter par message privé.

avatar
Invité
Invité

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par Invité Sam 25 Aoû 2018 - 8:40
Et si vous pouviez faire témoigner des profs qui ont vraiment des élèves et éviter les représentants syndicaux déchargés à 100% ce serait une avancée.
Jacq
Jacq
Monarque

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par Jacq Sam 25 Aoû 2018 - 10:44
@Elyas a écrit: [...]

Bref, la communication gouvernementale sur cette loi est à la limite du mensonge.

C'est une imposture totale qui plait à l'opinion, donnant l'impression que ce ministre favorise le retour à l'autorité dans les écoles etc... et permettant de passer sous silence des mesures moins symboliques et pourtant plus importantes (voire catastrophiques  pour l'avenir) que les journalistes ne traitent pas. Exemple : la réforme de la voie professionnelle, aucun article, aucune  émission où un journaliste aurait pris le temps de décortiquer le projet (sauf un article sur médiapart, mais qui n'est pas du fait d'un journaliste mais d'un militant), de contacter des professionnels autres que l'UNSA, le SGEN CFDT et la FCPE. Aucun travail n'a été fait si ce n'est reprendre bêtement le résumé en 13 points de la réformé prémâché par les services de communication du ministre pour qu'ils soient recraché à l'opinion (le mieux étant Libé qui se contente de reprendre la dépêche AFP, donc ministérielle). Aucun n'a constaté la baisse drastique des moyens, la quasi suppression de certaines matières générales, réfléchi à la débilité du merveilleux "chef d'oeuvre" à réaliser en terminale pro. Rien ! Le néant chez nos amis journalistes comme le néant d'ailleurs parmi l'opposition politique (y compris la France supposées "insoumise" qui a pourtant à sa tête un ancien secrétaire d'Etat à l'enseignement professionnel et un professeur de LP en lettres histoire).

Donc, là, nous avons une mesure simple (simpliste même), l'interdiction du portable, qui ne sert à rien si ce n'est à faire du bruit dans les médias et à complaire à une opinion publique béate.

L'usage du portable a toujours été interdit  par le Règlement Intérieur dans les salles de cours, parfois dans les couloirs, parfois dans la cours, parfois partout !
Donc cette loi, que change-t-elle ? Elle oblige tous les RI à l'interdire dans tous les secteurs du collège ? Pas besoin de loi, là encore, le Règlement Intérieur suffisait (ah, mais cela ne donnait pas l'image souhaitée du ministre, c'était  insuffisant).

Nous avons entendu monsieur Blanquer, très fier de lui, annoncer : "l'élève va entrer au collège et poser son portable dans un casier"....C'est à se tordre de rire. Un casier ? Un casier par élève ? Un casier avec un truc aussi cher sans aucune sécurité (sauf si caméras etc...) ? On voit que le ministre n'a jamais enseigné ! L'élève va garder la prunelle de ses yeux dans son sac ou sa poche, comme avant. Donc il l'aura toujours allumé s'il l'avait déjà avant et il tentera toujours de l'utiliser s'il le faisait avant.

La question qui se pose est essentiellement celle de la punition en cas d'usage du portable. Or la loi prévoit-elle quelque chose à ce sujet si ce n'est les péroraisons médiatiques du ministre (la rentrée dernière c'était "la musique pour tous" et dans la réalité pas grand chose, cette rentrée "le portable pour personne" et dans la réalité rien de mieux, ou "les évaluations à tout va" à l'entrée de X ou Y classe : mais il n'y a pas d'évaluation avant ? Cela veut dire que les évaluations des enseignants l'année d'avant ne valent rien ? ben non, puisqu'on ne redouble plus que sur exception d'exception d'exception). Des punitions ? Ca marche, mais ceux qui en ont déjà régulièrement s'en fichent. Des heures de retenues : ah, mais ce n'est pas bien l'heure de retenue, ce n'est pas pédagogique et il n'y a plus assez de surveillants pour les surveiller et en plus cela donne du travail d'organisation pour la Vie scolaire. Pas bien non plus donc. La seule chose qui traumatise l'élève (et le parent !) c'est la confiscation de l'objet de tous les désirs. Ah, mais c'est illégal !

Exemple personnel qui reprend ce qu'indiquaient d'autres collègues. Usage du portable interdit (qui devrait d'ailleurs être éteint mais qui ne l'est pas) en classe. Lorsque usage, je prenais le portable. Et là on en arrive au moment où il fallait tricher avec la loi. Nous descendions alors le portable, comme indiqué plus haut, à l'administration (ou la vie scolaire mais qui ne voulait plus le faire, "pas  le temps") qui le mettait sous enveloppe au  nom de l'élève, enfermé au coffre et on lui indiquait à l'élève qu'il pouvait venir le chercher dans 24h (portable confisqué à 16h, il peut revenir chercher le lendemain à 16h) sauf si ses parents voulaient venir le chercher le soir même. Le portable n'était rendu qu'au parent dans le bureau d'un chef.  C'est le "sauf si" les parents voulaient venir le chercher et se prendre une petite leçon par un chef d'établissement ou le CPE qui permettait de prétendre qu'il n' y avait pas réellement de confiscation.
Flirter avec la légalité, voilà ce que nous faisions.  Et, légal ou pas,  nous ne rendions pas la carte SIM sinon cela ne sert à rien (l'élève ayant en général un portable de rechange pas loin).
Sauf que, pas  légal. Maintenant c'est terminé. La vie scolaire ne veut plus, les chefs ne veulent plus (pas légal). Donc rien !

Qu'est-ce que la loi permet de plus ? Bonne question.

Pour revenir sur deux points.
Il m'arrive d'utiliser les portables en classe pour une recherche (rappel si ce n'est pas fait je suis en lycée professionnel et pas au collège). C'est moi qui donne l'autorisation.  Il arrive qu'un élève en recherche de stage pour sa formation vienne en début de cours et demande de laisser son portable branché (qu'il a de toute façon branché quand même) car son maître de stage doit appeler. La recherche de stage étant vraiment une période de tension, ma réponse est oui et si le patron appelle durant le cours j'autorise l'élève à sortir de classe pour répondre. Un patron, ça ne rappelle pas ! Il m'arrive, surtout en terminale, de laisser en fin de cours et journée un élève sortir son portable pour photographier le tableau. Je peux considérer tout cela comme un usage professionnel et pas personnel. Parfois, pour quelque chose d'important  ou urgent j'autorise l'élève à noter quelque chose sur son portable. Un adulte utilise son portable à des fins d'organisation personnelle, un élève de lycée pro j'autorise parfois. Après tout, un an après, il devrait entrer dans un monde d'adulte, le marché du travail.
Le deuxième point est celui des parents. Comment obtenir l'approbation de certains parents alors qu'eux-mêmes appellent leurs enfants alors qu'ils savent très bien qu'ils sont en cours ?

Cette mesure est de l'enfumage qui ne résout pas les problèmes. C'est de l'affichage sans  moyen (disciplinaire) pour  amuser l'opinion publique à la rentrée et donner une image fausse d'autorité au ministre.


Dernière édition par Jacq le Sam 25 Aoû 2018 - 12:47, édité 10 fois
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par Daphné Sam 25 Aoû 2018 - 11:42
Bien dit Jacq ! 100% raison !
Olympias
Olympias
Prophète

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par Olympias Sam 25 Aoû 2018 - 12:13
@Daphné a écrit:Bien dit Jacq  ! 100% raison !
Oui. Et là dernière remarque de Will également !!!
Au lycée ils passent leur temps dessus dans le couloir alors que le portable allumé est interdit dans les bâtiments de cours !!! Ça va être ingérable.
Perso je ne l'autorise que pour photographier les schémas/ croquis/organigrammes du tableau.
Jacq
Jacq
Monarque

Appel à témoignages pour la radio Empty Re: Appel à témoignages pour la radio

par Jacq Sam 25 Aoû 2018 - 12:36
@Olympias a écrit:
@Daphné a écrit:Bien dit Jacq  ! 100% raison !
Oui. Et là dernière remarque de Will également !!!
[...]

Bien-sûr (je parle de la remarque de Will) !
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum