Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Sylvain de Saint-Sylvain
Sage

Faites-vous noter le plan de votre séquence ? - Page 2 Empty Re: Faites-vous noter le plan de votre séquence ?

par Sylvain de Saint-Sylvain Ven 7 Sep - 6:15
Hella1608 a écrit:Bonjour, la question que je me pose est dans le titre. Je me souviens d'une inspectrice qui m'a demandé pourquoi je le notais. Que faites-vous noter en début de sequence? Un plan? Rien? juste le titre?
Merci pour vos réponses?

Juste le titre. J'ai une progression annuelle dans ma tête, mais elle peut changer en fonction des élèves et de la façon dont vont les choses. Il m'est arrivé de changer les textes choisis pour un premier chapitre après l'étude d'un premier texte. Comme je suis bordélique, il m'est aussi arrivé de devoir aborder le texte n°2 et de n'avoir sur moi que le n°3, alors je préfère ne pas regimber contre ma nature.

Ma tutrice photocopiait pour les élèves sa progression annuelle et un plan très détaillé de chaque séquence. Selon elle, cela rassurait les élèves, et je pense que ça la rassurait aussi. Je peux comprendre, mais ce n'est pas pour moi.
avatar
Hella1608
Niveau 2

Faites-vous noter le plan de votre séquence ? - Page 2 Empty Re: Faites-vous noter le plan de votre séquence ?

par Hella1608 Ven 7 Sep - 8:20
Sylvain, on se ressemble beaucoup! Ça me rassure de savoir qu'il y en a d'autres! 😁
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Faites-vous noter le plan de votre séquence ? - Page 2 Empty Re: Faites-vous noter le plan de votre séquence ?

par Lefteris Ven 7 Sep - 9:03
sifi a écrit:Idem pour moi. Elle figure sur ma progression annuelle pour l'inspection... d'ailleurs j'ai hâte d'en finir avec ces inspections pour que je puisse arrêter de me casser la tête avec ces histoires de problématique!
Un des trucs les plus crétins est bien la problématique entortillée, tirée par les cheveux, que certains semblent vouloir imposer aux enseignants. S'agit-il d'étudier des textes littéraires pour eux-mêmes ou de capillotracter des explications afin de les faire coller à des questions "sociétales" à la La mode du moment ? La vraie "problématique" me semble plutôt de faire lire et d'ouvrir l'esprit.
Idem pour les progressions annuelles : comment savoir ce qu'on va faire à tel moment précis, sans connaître les élèves, sans savoir le temps qui sera nécessaire pour telle ou telle notion ? C'est chronophage, épuisant et inutile : j'ai connu ça à l'IUFM , et l'Espé est encore pire. Programmer toutes les séquences, faire un plan détaillé de chaque cours. Cela participe même de l'injonction contradictoire : il faut être archi-rigide, et en même temps s'adapter aux élèves, au niveau de la classe.
A mon avis, cela participe plutôt d'un système de défiance vis-à-vis de l'enseignant : on lui impose de créer lui-même le matériau sur lequel s'appuyer pour y trouver des failles. On le juge aussi incapable de maîtriser suffisamment son sujet pour faire cours et être vraiment créatif. Accessoirement, je me demande de plus en plus si l'on ne constitue pas des bases de données pour créer des modèles et permettre à des remplaçants, des bivalents, des enseignants de fortune, de faire cours sur des supports tout prêts, en vue de réformes à venir. Je vois peut-être le mal partout , mais ayant un proche parent ayant enseigné dans des systèmes où ça se passe comme ça (remplacement au pied levé d'un collègue dont on ne connaît pas la matière, distribution de supports tout prêts...), je garde l'oeil ouvert.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Jane
Jane
Monarque

Faites-vous noter le plan de votre séquence ? - Page 2 Empty Re: Faites-vous noter le plan de votre séquence ?

par Jane Sam 8 Sep - 5:53
charlygp a écrit:Je distribue un sommaire aux élèves avec les éléments travaillés. Cela fixe les objectifs et nous savons tous dans quelle direction nous allons.

Pareil, au début de chaque chapitre. Le travail s'articule autour des différents textes; il n'est donc pas question de "séances" ni même de cours. Juste d'études de textes et de leurs prolongements. Elles prennent le temps qu'elles prennent.

_________________
"Il n'est pas une vérité qui ne porte avec elle son amertume." (A. Camus)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum