Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User20827
Niveau 8

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par User20827 le Mar 23 Oct 2018 - 16:27
@DesolationRow a écrit:C'est pareil pour MeToo. Je viens de demander à ma femme, et elle me dit que ces dernières années, franchement, elle n'a été physiquement menacée que deux fois. Du coup, je pense qu'on peut un peu se détendre, tous, sur les violences faites aux femmes. Je ne suis pas sûr que MeToo rende service à qui que ce soit.
Laughing

.... Heu, c'est bien une blague n'est-ce pas ?
Elyas
Elyas
Empereur

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par Elyas le Mar 23 Oct 2018 - 16:29
Effectivement, pour l'immense majorité d'entre nous, ça se passe généralement bien. Sauf que j'ai utilisé pas mal d'adjectifs et un adverbe pour nuancer ma phrase. Le problème est que quand la violence survient, elle laisse des traces indélébiles. Or, cette violence est récurrente chez une part de nos élèves parce que nous en tant que société voulons être des saints qui sauvent le monde. Le problème est que nous créons ainsi des démons qui saccagent le monde que nous souhaitons bâtir.

Quand je retrouve un de mes élèves de 6e le visage en sang et hagard parce que l'élève de 3e qui a une famille ultra-dysfonctionnelle avec des coups tous les jours depuis qu'il a 6 ans et qui a passé 5 ans dans la rue, je fais quoi ? L'élève de 6e n'est pas responsable du malheur de la part de l'élève de 3e. Je comprends le parcours de l'élève de 3e mais nous avons le devoir de dire "stop" et de le punir pour qu'il comprenne que la violence qu'il a subie et qu'il porte est inacceptable. Nous devons protéger le petit 6e qui a subi une violence forte. La violence est une contagion qu'il faut stopper. Point.

Moi aussi, je pourrai dire que tout se passe bien dans mon cours et que cet élève de 3e est actif dans mon cours, m'obéit et me respecte. Super ! Sauf que mon devoir de fonctionnaire missionné dans un collège est d'enseigner dans un cadre serein. Mes chefs ont le devoir de nous protéger tous et, par délégation, j'ai le devoir de demander des sanctions exemplaires pour protéger l'élève de 6e et tous les autres élèves de la violence de ce 3e et, incidemment, je protège aussi cet élève de 3e parce qu'il doit moralement y avoir un suivi et enquête pour savoir pourquoi cette violence existe si fort chez un de ces élèves.

Après, il y a des tas d'élèves qui n'ont pas de passé violent mais qui ont simplement, par désoeuvrement et par modèles inadaptés, développé une violence nihiliste sans motivation particulière. C'est juste que c'est comme ça... pour rire. C'est simple, c'est non. Des professeurs et des chefs qui ne comprennent pas ça ne respectent pas les principes et les valeurs de la fonction publique républicaine.
Zagara
Zagara
Guide spirituel

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par Zagara le Mar 23 Oct 2018 - 16:34
@Elyas a écrit:Effectivement, pour l'immense majorité d'entre nous, ça se passe généralement bien. Sauf que j'ai utilisé pas mal d'adjectifs et un adverbe pour nuancer ma phrase. Le problème est que quand la violence survient, elle laisse des traces indélébiles. Or, cette violence est récurrente chez une part de nos élèves parce que nous en tant que société voulons être des saints qui sauvent le monde. Le problème est que nous créons ainsi des démons qui saccagent le monde que nous souhaitons bâtir.

Quand je retrouve un de mes élèves de 6e le visage en sang et hagard parce que l'élève de 3e qui a une famille ultra-dysfonctionnelle avec des coups tous les jours depuis qu'il a 6 ans et qui a passé 5 ans dans la rue, je fais quoi ? L'élève de 6e n'est pas responsable du malheur de la part de l'élève de 3e. Je comprends le parcours de l'élève de 3e mais nous avons le devoir de dire "stop" et de le punir pour qu'il comprenne que la violence qu'il a subie et qu'il porte est inacceptable. Nous devons protéger le petit 6e qui a subi une violence forte. La violence est une contagion qu'il faut stopper. Point.

Moi aussi, je pourrai dire que tout se passe bien dans mon cours et que cet élève de 3e est actif dans mon cours, m'obéit et me respecte. Super ! Sauf que mon devoir de fonctionnaire missionné dans un collège est d'enseigner dans un cadre serein. Mes chefs ont le devoir de nous protéger tous et, par délégation, j'ai le devoir de demander des sanctions exemplaires pour protéger l'élève de 6e et tous les autres élèves de la violence de ce 3e et, incidemment, je protège aussi cet élève de 3e parce qu'il doit moralement y avoir un suivi et enquête pour savoir pourquoi cette violence existe si fort chez un de ces élèves.

Après, il y a des tas d'élèves qui n'ont pas de passé violent mais qui ont simplement, par désoeuvrement et par modèles inadaptés, développé une violence nihiliste sans motivation particulière. C'est juste que c'est comme ça... pour rire. C'est simple, c'est non. Des professeurs et des chefs qui ne comprennent pas ça ne respectent pas les principes et les valeurs de la fonction publique républicaine.

Entièrement d'accord avec ce que tu dis, bien qu'à mon sens ils ne respectent pas les principes universels de justice et de droit. Protéger le frappé de celui qui frappe, le faible du fort, punir le crime, ça dépasse le cadre scolaire ou le cadre républicain. C'est dingue que certains soient capables d'oublier un principe aussi structurant et antique dans toutes les sociétés humaines que "les crimes doivent être punis pour stopper le cycle de la violence". C'est peut-être pas très "disruptif" ou "modern" comme conception, mais j'ai tendance à penser que si une pratique est adoptée par toutes les sociétés, sous diverses formes, depuis des milliers d'années, c'est qu'il doit y avoir quelque chose derrière.


Dernière édition par Zagara le Mar 23 Oct 2018 - 16:38, édité 1 fois
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par JPhMM le Mar 23 Oct 2018 - 16:36
@Elyas a écrit:Des professeurs et des chefs qui ne comprennent pas ça ne respectent pas les principes et les valeurs de la fonction publique républicaine.
Faut dire que ce n'est pas du côté des responsables politiques qu'on va trouver des modèles de civilité et de respect.
Pourquoi voudrions-nous que des gosses respectent la loi et les fonctionnaires quand les responsables (irresponsables serait plus adapté) politiques ne les respectent pas et s'enorgueillissent publiquement à grands renforts de médias de les fouler au pied et de les mépriser au plus haut point ?


Dernière édition par JPhMM le Mar 23 Oct 2018 - 16:38, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Monsieur_Tesla
Monsieur_Tesla
Niveau 10

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par Monsieur_Tesla le Mar 23 Oct 2018 - 16:37
@JPhMM a écrit:Les hashtags, c'est comme certaines particules élémentaires.
Ça apparait spontanément et aléatoirement dans le net suite à la fluctuation quantique du vide, ça a un effet infinitésimal sur le réel, puis ça disparaît dans le néant en le laissant qu'un souvenir plus ou moins précis sur la plaque d'enregistrement.

#PasdeVague - Page 6 3552017378

_________________
Ce que j'entends je l'oublie.
Ce que le lis je le retiens.
Ce que je fais, je le comprends !

Tchuang Tseu
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par JPhMM le Mar 23 Oct 2018 - 16:38
Laughing

Aux approximations scientifiques près, bien sûr. Razz


Dernière édition par JPhMM le Mar 23 Oct 2018 - 16:39, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
DesolationRow
DesolationRow
Monarque

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par DesolationRow le Mar 23 Oct 2018 - 16:39
Ça fait deux fois de suite que je suis entièrement d'accord avec Elyas, je vais prendre ma température.
Wink
henriette
henriette
Médiateur

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par henriette le Mar 23 Oct 2018 - 16:45
Comme quoi, tout arrive Wink

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
galibier
galibier
Niveau 2

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par galibier le Mar 23 Oct 2018 - 16:57
Dans quel autre métier peut-on dire "oui oui on m'a balancé une chaise dans la tête et menacé de mort, mais ça va ce n'est pas mon quotidien" ?
Flic et surveillant pénitentiaire, c'est à peu près tout. Peut-être militaires, et encore.

La preuve est dans les campagnes de recrutement des professeurs : quel autre métier, à part enseignant, a besoin d'une campagne de recrutement avec des grandes affiches partout pour attirer du monde ? Et bien... le personnel pénitentiaire, les policiers et les militaires...
C'est la réflexion qui me vient à chaque fois que je vois des affiches du type "devenez enseignant, la fonction publique recrute".


Dernière édition par Thalia de G le Mar 23 Oct 2018 - 16:59, édité 2 fois (Raison : Balises de citation. Merci de prévisualiser avant d'envoyer...)
Thermo
Thermo
Niveau 7

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par Thermo le Mar 23 Oct 2018 - 17:02
@DesolationRow a écrit:Ça fait deux fois de suite que je suis entièrement d'accord avec Elyas, je vais prendre ma température.
Wink
Toute les excuses sont bonnes pour utiliser le thermomètre Wink

_________________
Loi du Management de Weiler : Rien n'est impossible pour celui qui n'a pas à le faire lui-même.
#PasdeVague - Page 6 Fine11
amelien
amelien
Niveau 6

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par amelien le Mar 23 Oct 2018 - 17:10
Je me suis amusé à retweeter chaque témoignage en filtrant les commentaires haineux et racistes et en zappant les analyses des uns et des autres :
https://twitter.com/amelien_p?lang=fr

J'en suis à 442 témoignages.
C'est une telle déferlante que je ne vais tenir longtemps.


Dernière édition par amelien le Mar 23 Oct 2018 - 17:28, édité 1 fois

_________________
Epuisé après sa longue marche, K. ne songe plus qu'à se reposer dans le petit village qu'il vient d'atteindre. Il lui faut toutefois une autorisation du château pour y passer la nuit. K. tente un coup de bluff en prétendant être un arpenteur recruté par le comte, et, à la surprise générale, l'administration du château confirme K. dans ses fonctions, et lui adjoint même deux aides pour l'assister dans sa tâche.
Au petit matin, K. tente d'éclaircir ce mystère, d'autant plus qu'on lui confirme rapidement qu'aucun travail d'arpentage n'est nécessaire dans le village. Mais tous ses efforts pour contacter l'administration se révèlent vains. On refuse de le recevoir, les fonctionnaires qu'il guette à la sortie de leur bureau préfèrent rester cloîtrés. Son comportement choque d'ailleurs les habitants du village, habitués à plus de respect pour cette prestigieuse organisation et incapables de comprendre autant d'obstination à déranger des personnalités respectables pour une requête aussi insignifiante.
— Franz Kafka
Luigi_B
Luigi_B
Grand Maître

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par Luigi_B le Mar 23 Oct 2018 - 17:16
Je n'ai pas noté de témoignage xénophobe : seuls les commentaires peuvent l'être.

A titre personnel, je me félicite de cette mobilisation spontanée : je ne me souviens pas d'avoir jamais entendu poser, dans l'espace public, le problème du soutien hiérarchique de façon systémique : on sort précisément du fait divers, qui effectivement ne veut rien dire par lui-même.

Précisément, rappelons que, dans le public, un élève sur vingt environ change de collège pendant sa scolarité pour un raison liée au manque de discipline ou de sécurité (source MEN 2015) et que, selon PISA, la France a tout simplement l'un des pires climats de disciplines des pays de l'OCDE. Ces chiffres ne sont pas ceux des établissements les plus difficiles.

#PasdeVague - Page 6 LVM_climat-de-discipline
Kalypso
Kalypso
Grand Maître

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par Kalypso le Mar 23 Oct 2018 - 17:40
@DesolationRow a écrit:
@Kalypso a écrit:je crois que plus que d'un tel hashtag c'est d'une enquête sociologique approfondie dont nous avons besoin pour savoir quel est le quotidien des enseignants (en ayant une approche géographique fine).

J'enseigne dans un lycée du 93 depuis 7 ans, pas le meilleur, et honnêtement les insultes envers ma personne ne sont pas mon quotidien (je sais néanmoins que je suis très chanceuse par rapport à des collègues en collège ou dans d'autres lycées). Si je raconte à un non prof que j'ai vécu des jets de chaise depuis le couloir (cours porte ouverte) ou si je relate la fois où un élève,sortant d'un conseil de dis l'ayant exclu, m'a dit "toi t'es morte, sale p*", il aura une vision effarante de ce qui peut arriver, parfois, mais cela ne lui donnera pas une image fidèle de ce que je vis au jour le jour depuis 7 ans.

Le problème du hashtag c'est qu'il ne permet aucune mesure fine de ce que vivent vraiment les enseignants au jour le jour. Bien sûr qu'une fois, c'est toujours une fois de trop, qu'on soit bien d'accord. Mais quand je lis ce que je lis sur le hashtag, ça me donne l'impression que c'est la guerre civile dans tous les établissements, tout le temps. Je ne suis pas sûre que ça rende service à qui que ce soit (et pas sûre que la démarche soit si similaire à celle de metoo).

Bon, je sens que je vais me faire taper dessus, c'est pas grave.

pas de vague, quoi.

je ne pense pas que tu m'aies bien lue.
Ha@_x
Ha@_x
Fidèle du forum

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par Ha@_x le Mar 23 Oct 2018 - 18:39
@JPhMM a écrit:Faut dire que ce n'est pas du côté des responsables politiques qu'on va trouver des modèles de civilité et de respect.

C'est clair. Comment, après avoir vu le dernier sketch hebdomadaire de Lambert pardon de M....chon, éructant sur des dépositaires de l'autorité publique, expliquer à un élève : "si tu trouves la décision injuste, tu ronges ton frein et tu vas voir le professeur à la fin de l'heure"... Rolling Eyes
Schéhérazade
Schéhérazade
Niveau 10

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par Schéhérazade le Mar 23 Oct 2018 - 19:15
Je dois avoir très mauvais esprit, mais je me demande si Blanquer ne tient pas tant à interdire les portables précisément afin d'éviter que certaines preuves de ce qui se passe dans les établissements ne soient diffusées: sans la diffusion de la vidéo, l'affaire pouvait passer inaperçue. Bon, évidemment, l'interdiction des portables sera sans effet.
Surtout, tout mon soutien à la collègue, qui doit vivre un enfer.
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par Fires of Pompeii le Mar 23 Oct 2018 - 19:18
@Kalypso a écrit:
@DesolationRow a écrit:
@Kalypso a écrit:je crois que plus que d'un tel hashtag c'est d'une enquête sociologique approfondie dont nous avons besoin pour savoir quel est le quotidien des enseignants (en ayant une approche géographique fine).

J'enseigne dans un lycée du 93 depuis 7 ans, pas le meilleur, et honnêtement les insultes envers ma personne ne sont pas mon quotidien (je sais néanmoins que je suis très chanceuse par rapport à des collègues en collège ou dans d'autres lycées). Si je raconte à un non prof que j'ai vécu des jets de chaise depuis le couloir (cours porte ouverte) ou si je relate la fois où un élève,sortant d'un conseil de dis l'ayant exclu, m'a dit "toi t'es morte, sale p*", il aura une vision effarante de ce qui peut arriver, parfois, mais cela ne lui donnera pas une image fidèle de ce que je vis au jour le jour depuis 7 ans.

Le problème du hashtag c'est qu'il ne permet aucune mesure fine de ce que vivent vraiment les enseignants au jour le jour. Bien sûr qu'une fois, c'est toujours une fois de trop, qu'on soit bien d'accord. Mais quand je lis ce que je lis sur le hashtag, ça me donne l'impression que c'est la guerre civile dans tous les établissements, tout le temps. Je ne suis pas sûre que ça rende service à qui que ce soit (et pas sûre que la démarche soit si similaire à celle de metoo).

Bon, je sens que je vais me faire taper dessus, c'est pas grave.

pas de vague, quoi.

je ne pense pas que tu m'aies bien lue.

Mais, Kalypso, as-tu lu les anecdotes ? Les gens ne prétendent pas dire ce qui se passe tout le temps mais ce qu'ils ont vécu un jour (ou plusieurs). Et quand je lis "une fois est une fois de trop, MAIS..." je suis désolée mais ce MAIS est inacceptable. Une fois est une fois de trop, point barre. Le hasthag permet d'avoir un kaléidoscope d'expériences qui, certes ne sont pas une étude sociologique, et dont la somme ne sert qu'à montrer ce que des collègues ont pu subir. Et c'est déjà pas mal, que ce ne soit pas invisible. Mince quoi.
Une seule anecdote suffirait à prouver qu'il y a un problème quelque part. Tous ces tweets qui s'accumulent montrent qu'il y a pas mal de problèmes dans pas mal d'endroits, et que donc le problème n'est pas que "local".

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
Rendash
Rendash
Enchanteur

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par Rendash le Mar 23 Oct 2018 - 19:20
@Schéhérazade a écrit:Je dois avoir très mauvais esprit, mais je me demande si Blanquer ne tient pas tant à interdire les portables précisément afin d'éviter que certaines preuves de ce qui se passe dans les établissements ne soient diffusées: sans la diffusion de la vidéo, l'affaire pouvait passer inaperçue. Bon, évidemment, l'interdiction des portables sera sans effet.

...sans effet, d'autant plus qu'il ne s'agit pas d'une interdiction.

_________________
#PasdeVague - Page 6 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Pat B
Pat B
Neoprof expérimenté

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par Pat B le Mar 23 Oct 2018 - 19:31
@Schéhérazade a écrit:Je dois avoir très mauvais esprit, mais je me demande si Blanquer ne tient pas tant à interdire les portables précisément afin d'éviter que certaines preuves de ce qui se passe dans les établissements ne soient diffusées: sans la diffusion de la vidéo, l'affaire pouvait passer inaperçue. Bon, évidemment, l'interdiction des portables sera sans effet.
Surtout, tout mon soutien à la collègue, qui doit vivre un enfer.

Hum... Je pense que non, là. Au contraire, ça pourrait (peut-être?) faire disparaitre les cas où l'élève se fait remarquer négativement pour être filmé et publié sur les réseaux sociaux... suite à pari ou autre. Vous me direz, ils auront leur téléphone dans leur sac donc ils sont bien capable de le sortir quand même, ils n'en sont pas à ça près !
Rabelais
Rabelais
Grand Maître

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par Rabelais le Mar 23 Oct 2018 - 19:59
@DesolationRow a écrit:Ça fait deux fois de suite que je suis entièrement d'accord avec Elyas, je vais prendre ma température.
Wink
Totalement et fondamentalement d’accord.
Élyas, je crois que je me suis fourvoyée sur ton compte et je te demande de m’en excuser.

Concernant l’utilisation du hashtag, nous sommes dans une société où le buzz fait plus de bruit qu’une grève , alors utilisons-le.
Je crois effectivement qu’il y a un effet de loupe et que deux incivilités ne font pas l’année MAIS elles ne devraient pas exister et notre curseur aurait dû être placé bien plus bas qu’il ne l’est, pour le Bien de tous.
Ce hashtag me met face à tout ce que j’ai laissé passer, tout ce que je n’ai,pas considéré comme suffisamment grave. C’est fini , c’est terminé.
Je n’oublie pas que pour ces deux incivilités en cours, commises en classe, envers un adulte, cent sont commises aux intercours .

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par JPhMM le Mar 23 Oct 2018 - 20:04
Oui.
Je crois que je n'aurais guère aimé être élève maintenant.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
User20827
Niveau 8

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par User20827 le Mar 23 Oct 2018 - 20:08
@JPhMM a écrit:Oui.
Je crois que je n'aurais guère aimé être élève maintenant.
On finira tous en télétravail, avec nos gosses au CNED.
Babarette
Babarette
Vénérable

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par Babarette le Mar 23 Oct 2018 - 20:09
Oui, en effet. Parfois, je me disais "heureusement que les élèves s'en prennent à moi quatre heures par semaine, ça fait toujours quatre heures ou Jeanne-Samira ne sera pas la cible des quolibets".

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
dita
dita
Fidèle du forum

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par dita le Mar 23 Oct 2018 - 20:14
Qui est Jeanne-Samira ?
Rabelais
Rabelais
Grand Maître

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par Rabelais le Mar 23 Oct 2018 - 20:16
Flaure a écrit:
@JPhMM a écrit:Oui.
Je crois que je n'aurais guère aimé être élève maintenant.
On finira tous en télétravail, avec nos gosses au CNED.
Tu plaisantes, mais j’y ai pensé.
J’ai pensé à les inscrire au CNED l’an dernier lorsque j’ai découvert les collèges autour des grandes villes. Y travailler, bon, mais y scolariser les enfants, jamais.
C’est assez terrible de dire cela, je sais, mais je vous assure que je me bas pour les gamins qui y sont scolarisés et qui souffrent, je me bats pour qu’ils aient de vrais cours, tous les jours.
C’est comme être dans une arène, une vigilance de chaque instant.
Bref.
Mes enfants ont échappé au CNED parce que j’ai trouvé un établissement, justement avec des surveillants en grand nombre, expérimentés , des surveillants de division ( surveillants chefs ) et de l’autorité ( incivilité = conseil de disc = dehors ).
Tout n’est pas rose, ils sont en sureffectif ( tu m’etonnes ) et il n’y a pas eu d’ouverture de classe, mais je ne pars pas travailler la boule au ventre.

Fin du HS.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
WonderWoman
WonderWoman
Prophète

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par WonderWoman le Mar 23 Oct 2018 - 20:17
@Fires of Pompeii a écrit:
@Kalypso a écrit:
@DesolationRow a écrit:
@Kalypso a écrit:je crois que plus que d'un tel hashtag c'est d'une enquête sociologique approfondie dont nous avons besoin pour savoir quel est le quotidien des enseignants (en ayant une approche géographique fine).

J'enseigne dans un lycée du 93 depuis 7 ans, pas le meilleur, et honnêtement les insultes envers ma personne ne sont pas mon quotidien (je sais néanmoins que je suis très chanceuse par rapport à des collègues en collège ou dans d'autres lycées). Si je raconte à un non prof que j'ai vécu des jets de chaise depuis le couloir (cours porte ouverte) ou si je relate la fois où un élève,sortant d'un conseil de dis l'ayant exclu, m'a dit "toi t'es morte, sale p*", il aura une vision effarante de ce qui peut arriver, parfois, mais cela ne lui donnera pas une image fidèle de ce que je vis au jour le jour depuis 7 ans.

Le problème du hashtag c'est qu'il ne permet aucune mesure fine de ce que vivent vraiment les enseignants au jour le jour. Bien sûr qu'une fois, c'est toujours une fois de trop, qu'on soit bien d'accord. Mais quand je lis ce que je lis sur le hashtag, ça me donne l'impression que c'est la guerre civile dans tous les établissements, tout le temps. Je ne suis pas sûre que ça rende service à qui que ce soit (et pas sûre que la démarche soit si similaire à celle de metoo).

Bon, je sens que je vais me faire taper dessus, c'est pas grave.

pas de vague, quoi.

je ne pense pas que tu m'aies bien lue.

Mais, Kalypso, as-tu lu les anecdotes ? Les gens ne prétendent pas dire ce qui se passe tout le temps mais ce qu'ils ont vécu un jour (ou plusieurs). Et quand je lis "une fois est une fois de trop, MAIS..." je suis désolée mais ce MAIS est inacceptable. Une fois est une fois de trop, point barre. Le hasthag permet d'avoir un kaléidoscope d'expériences qui, certes ne sont pas une étude sociologique, et dont la somme ne sert qu'à montrer ce que des collègues ont pu subir. Et c'est déjà pas mal, que ce ne soit pas invisible. Mince quoi.
Une seule anecdote suffirait à prouver qu'il y a un problème quelque part. Tous ces tweets qui s'accumulent montrent qu'il y a pas mal de problèmes dans pas mal d'endroits, et que donc le problème n'est pas que "local".
Dans un des bahuts où j'ai enseigné, c'était quotidiennement. Les tables renversées, les pétards, les bêtes de cailloux, les insultes, les menaces, les sifflets, les aboiements, les voitures rayées... Quotidiennement. Pas moi tous les jours, mais un collègue, tous les jours. Au moins.

_________________
Vide dressing petite fille https://www.vinted.fr/membres/15210542-wiwiagathe
Vide dressing sur néo : https://www.neoprofs.org/t128716-vd-fille-wonderwoman-du-3-mois-au-4-ans-sergent-major-jacadi-zara-dpam-kiabi-verbaudet#4954294
Babarette
Babarette
Vénérable

#PasdeVague - Page 6 Empty Re: #PasdeVague

par Babarette le Mar 23 Oct 2018 - 20:19
@dita a écrit:Qui est Jeanne-Samira ?

C'est le nom que j'utilise pour anonymiser l'élève qui en bavait toute la semaine grâce à Péniblette et Pénibilissime.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum