Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User20827
Niveau 8

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par User20827 le Jeu 25 Oct 2018 - 19:39
@amelien a écrit:Avant de continuer, je propose que ceux qui veulent rejoindre le collectif de se faire connaître.
Je tiens à jour la liste des membres dans le premier message.

C'est leur avis qu'on prendra en compte dans une discussion publique et ouverte. Mais il faut savoir que notre démarche est critique envers l'Education Nationale et qu'on ne passera pas sous silence les dysfonctionnements de l'institution, sous prétexte qu'ils pourraient faire l'objet d'une récupération.
Bien dit. 

Il est toujours temps de donner des objectifs, mais déjà ne pas revenir au quotidien, voilà ce qui me semble important. 
N'oublions pas que beaucoup n'ont pas encore lu ce qu'il y a à découvrir dans ces tweets (dont le tri pourra certes être plus pointilleux qu'en ôtant uniquement les messages politisés à l'extrême).
laMiss
laMiss
Expert spécialisé

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par laMiss le Jeu 25 Oct 2018 - 19:40
@amelien a écrit: Jusqu'à aujourd'hui, ces dysfonctionnements n'étaient connus que du corps professoral, car bien souvent les chefs d'établissement et la hiérarchie préfèraient ne pas faire de vague. En diffusant ces témoignages, nous brisons l'omettra qui règne au sein de l'Education Nationale.

Je dirais plutôt que les dysfonctionnement sont connus des enseignants, d'une partie des élèves qui en jouent (ou qui les constatent en tant que victimes), d'une partie seulement des parents et, il faut bien le dire, de la hiérarchie dans son ensemble qui sait ce qui se passe, non ? Peut-être faudrait-il définir "hiérarchie" : chefs d'établissements, inspecteurs, recteurs, ministre. Mais une partie des adultes préfère ne pas faire de vague, en effet. Parfois simplement à cause des injonctions qui leur tombe dessus. Ce n'est probablement pas toujours le même maillon de la chaîne hiérarchique qui est "faible".
Il faudrait préciser aussi que la hiérarchie qui fait son travail, ça existe, et que dans ces cas-là, les établissements tournent bien. Justement.
Enfin tout ça de manière synthétique. C'était juste mon retour sur cette phrase.


La revendication ? Un texte de loi contraignant, qui règle tout ce qui a l'air totalement ahurissant à la lecture les témoignages. A la limite, il suffit de les relire et de faire la liste...
- la parole de l'élève n'est pas équivalente à la parole de l'enseignant, l'enseignant n'a donc pas à être convoqué à une "conciliation"
- l'autorité de l'adulte ne doit pas être remise en cause devant les élèves. Donc aucun élève exclu de cours ne doit être ramené dans le cours.
- tout incident doit être traité
- insulte, menace, crachats, attitude menaçante, coups portés sur un adulte = conseil de discipline OBLIGATOIRE (préciser le texte qui existe déjà)
- revoir totalement le paragraphe qui concerne le sursis (exclusion avec sursis); voire supprimer le "sursis" parce que franchement, je l'ai rarement vu servir à quoi que ce soit...
- accompagner, encourager les enseignants à porter plainte
- proposer de mettre en œuvre la protection juridique à laquelle on a droit
- l'éducation nationale doit FOURNIR D ELLE MEME, chaque année dans une lettre de rentrée, à tous les enseignants la liste de leurs droits, leurs recours etc en cas d'incident.
- ne pas demander de statistiques sur le nombre d'exclusions de cours et d'établissement. A quoi ça sert, sérieusement ?
- ne pas repasser après l'enseignant pour modifier les notes
- ne pas céder à la pression des parents d'élèves
- informer les adultes du collège du passif des élèves qui arrivent (du genre ancien élève d'hôpital psy ayant poignardé quelqu'un...)
- ne pas remettre dans une classe un élève sans l'accord du professeur; éventuellement : le changer de classe; ou explorer d'autres pistes
- interdire les paroles culpabilisantes de la hiérarchie; encourager les enseignants à signaler ces paroles (à qui ? me direz-vous...)
- licencier les adultes qui copinent avec les élèves et les protègent même en cas d'incidents graves (ben oui, ça existe, malheureusement)
- créer des structures pour les élèves qui vont d'exclusion en exclusion
- pas de récompense aux CC si pb de comportement de l'élève même dans un seul cours
- revoir le texte du conseil de discipline qui stipule que c'est le président du conseil qui propose la sanction à voter; revoir la composition du conseil de discipline
...
...
etc
etc


Franchement la liste est longue. J'ai écrit "au fil de la plume". Il y a certainement des points contestables, des choses impossibles dans ce que j'ai écrit, je n'en doute pas donc pas la peine de s'énerver...C'est juste un point de départ qui peut donner d'autres idées. Voilà pour ma modeste contribution.

Bon courage et bravo pour cette initiative.

_________________
Si rien n'est décidé, ce sera à chacun d'entre nous de décider en conscience.
Lagomorphe
Lagomorphe
Niveau 9

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par Lagomorphe le Jeu 25 Oct 2018 - 19:45
pogonophile a écrit:
@amelien a écrit:Jusqu'à aujourd'hui, ces dysfonctionnements n'étaient connus que du corps professoral, car bien souvent les chefs d'établissement et la hiérarchie préfèraient ne pas faire de vague.

On s'en doute je ne suis pas d'accord avec ce passage, d'une part parce que tout mettre sur le dos des CdE et DASEN et uniquement eux c'est injuste, d'autre part parce que les élèves et leurs familles savent parfaitement ce qui se passe ; d'ailleurs, quand ils veulent que ça se sache, ça se sait.

Nous savons tous qu'il y a beaucoup d'autres causes à la violence scolaire que le manque de courage de certains CdE, et quelques autres causes à l'absence fréquente de sanction significative entraînant un sentiment d'impunité chez les fauteurs de trouble.

Cependant, retrancher cette cause-là est déjà un premier pas vers une amélioration.

pogonophile a écrit:
Par ailleurs, quel est le but de tout ça ? Je veux dire, à part faire la compilation du pire, qui est déjà faite sur ce forum il y a des threads dédiés ?
Parce qu'un mouvement (en admettant qu'un mouvement se constitue) qui n'a pas de but, de revendication, d'objectif commun crie à la récupération politique.

Les objectifs possibles :
- Faire connaître publiquement ces situations permet d'encourager ceux qui sont confrontés à des situations similaires futures, et leurs collègues, à s'exprimer et exiger que les agressions dont ils sont victimes soient sanctionnées.
- C'est également une forme de soutien envers les victimes: a minima cela leur permet de voir reconnu que, en dépit des déclarations de certains hiérarques, ce qui leur arrive n'est pas normal et ne doit être ni minimisé, ni banalisé.
- C'est enfin une incitation forte pour la hiérarchie à changer de discours: le volte-face du proviseur du Lycée Robert-Schuhman du Havre, si le contenu de l'article du Parisien est avéré, est à ce titre très éloquent.

Quand aux revendications concrètes, laMiss en a fait une première liste tout à fait pertinente.
amelien
amelien
Niveau 6

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par amelien le Jeu 25 Oct 2018 - 19:58
Je vous laisserais volontiers discuter des revendications, mais tout d'abord rejoignez le collectif, afin qu'on sache qui en fait partie.

_________________
Epuisé après sa longue marche, K. ne songe plus qu'à se reposer dans le petit village qu'il vient d'atteindre. Il lui faut toutefois une autorisation du château pour y passer la nuit. K. tente un coup de bluff en prétendant être un arpenteur recruté par le comte, et, à la surprise générale, l'administration du château confirme K. dans ses fonctions, et lui adjoint même deux aides pour l'assister dans sa tâche.
Au petit matin, K. tente d'éclaircir ce mystère, d'autant plus qu'on lui confirme rapidement qu'aucun travail d'arpentage n'est nécessaire dans le village. Mais tous ses efforts pour contacter l'administration se révèlent vains. On refuse de le recevoir, les fonctionnaires qu'il guette à la sortie de leur bureau préfèrent rester cloîtrés. Son comportement choque d'ailleurs les habitants du village, habitués à plus de respect pour cette prestigieuse organisation et incapables de comprendre autant d'obstination à déranger des personnalités respectables pour une requête aussi insignifiante.
— Franz Kafka
Zenxya
Zenxya
Grand sage

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par Zenxya le Jeu 25 Oct 2018 - 20:03
Je viens donner mon pseudo pour participer, toutes les actions qui pourront améliorer la situation sont bonnes à entreprendre. Je ne laisserai pas l'école de la république mourir de mon vivant.

_________________
Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres - La Boétie
La folie c’est faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent - Albert Einstein
L'École est le lieu où l'on va s'instruire de ce que l'on ignore ou de ce que l'on sait mal pour pouvoir, le moment venu, se passer de maître - Jacques Muglioni
Rabelais
Rabelais
Grand Maître

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par Rabelais le Jeu 25 Oct 2018 - 20:03
@laMiss a écrit:
@amelien a écrit: Jusqu'à aujourd'hui, ces dysfonctionnements n'étaient connus que du corps professoral, car bien souvent les chefs d'établissement et la hiérarchie préfèraient ne pas faire de vague. En diffusant ces témoignages, nous brisons l'omettra qui règne au sein de l'Education Nationale.

Je dirais plutôt que les dysfonctionnement sont connus des enseignants, d'une partie des élèves qui en jouent (ou qui les constatent en tant que victimes), d'une partie seulement des parents et, il faut bien le dire, de la hiérarchie dans son ensemble qui sait ce qui se passe, non ? Peut-être faudrait-il définir "hiérarchie" : chefs d'établissements, inspecteurs, recteurs, ministre. Mais une partie des adultes préfère ne pas faire de vague, en effet. Parfois simplement à cause des injonctions qui leur tombe dessus. Ce n'est probablement pas toujours le même maillon de la chaîne hiérarchique qui est "faible".
Il faudrait préciser aussi que la hiérarchie qui fait son travail, ça existe, et que dans ces cas-là, les établissements tournent bien. Justement.
Enfin tout ça de manière synthétique. C'était juste mon retour sur cette phrase.


La revendication ? Un texte de loi contraignant, qui règle tout ce qui a l'air totalement ahurissant à la lecture les témoignages. A la limite, il suffit de les relire et de faire la liste...
- la parole de l'élève n'est pas équivalente à la parole de l'enseignant, l'enseignant n'a donc pas à être convoqué à une "conciliation"
- l'autorité de l'adulte ne doit pas être remise en cause devant les élèves. Donc aucun élève exclu de cours ne doit être ramené dans le cours.
- tout incident doit être traité
- insulte, menace, crachats, attitude menaçante, coups portés sur un adulte = conseil de discipline OBLIGATOIRE (préciser le texte qui existe déjà)
- revoir totalement le paragraphe qui concerne le sursis (exclusion avec sursis); voire supprimer le "sursis" parce que franchement, je l'ai rarement vu servir à quoi que ce soit...
- accompagner, encourager les enseignants à porter plainte
- proposer de mettre en œuvre la protection juridique à laquelle on a droit
- l'éducation nationale doit FOURNIR D ELLE MEME, chaque année dans une lettre de rentrée, à tous les enseignants la liste de leurs droits, leurs recours etc en cas d'incident.
- ne pas demander de statistiques sur le nombre d'exclusions de cours et d'établissement. A quoi ça sert, sérieusement ?
- ne pas repasser après l'enseignant pour modifier les notes
- ne pas céder à la pression des parents d'élèves
- informer les adultes du collège du passif des élèves qui arrivent (du genre ancien élève d'hôpital psy ayant poignardé quelqu'un...)
- ne pas remettre dans une classe un élève sans l'accord du professeur; éventuellement : le changer de classe; ou explorer d'autres pistes
- interdire les paroles culpabilisantes de la hiérarchie; encourager les enseignants à signaler ces paroles (à qui ? me direz-vous...)
- licencier les adultes qui copinent avec les élèves et les protègent même en cas d'incidents graves (ben oui, ça existe, malheureusement)
- créer des structures pour les élèves qui vont d'exclusion en exclusion
- pas de récompense aux CC si pb de comportement de l'élève même dans un seul cours
- revoir le texte du conseil de discipline qui stipule que c'est le président du conseil qui propose la sanction à voter; revoir la composition du conseil de discipline

...
...
etc
etc


Franchement la liste est longue. J'ai écrit "au fil de la plume". Il y a certainement des points contestables, des choses impossibles dans ce que j'ai écrit, je n'en doute pas donc pas la peine de s'énerver...C'est juste un point de départ qui peut donner d'autres idées. Voilà pour ma modeste contribution.

Bon courage et bravo pour cette initiative.

Ce que j’ai graissé me semble être vraiment la base de la base Laughing
Même dans mon établissement, ces bases sont respectées ( mais tellement enrobées de mesures « éducatives «  par dizaines que personne ne se rend plus compte que des sanctions existent.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
amelien
amelien
Niveau 6

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par amelien le Jeu 25 Oct 2018 - 20:11
Bienvenue Zenxia.

_________________
Epuisé après sa longue marche, K. ne songe plus qu'à se reposer dans le petit village qu'il vient d'atteindre. Il lui faut toutefois une autorisation du château pour y passer la nuit. K. tente un coup de bluff en prétendant être un arpenteur recruté par le comte, et, à la surprise générale, l'administration du château confirme K. dans ses fonctions, et lui adjoint même deux aides pour l'assister dans sa tâche.
Au petit matin, K. tente d'éclaircir ce mystère, d'autant plus qu'on lui confirme rapidement qu'aucun travail d'arpentage n'est nécessaire dans le village. Mais tous ses efforts pour contacter l'administration se révèlent vains. On refuse de le recevoir, les fonctionnaires qu'il guette à la sortie de leur bureau préfèrent rester cloîtrés. Son comportement choque d'ailleurs les habitants du village, habitués à plus de respect pour cette prestigieuse organisation et incapables de comprendre autant d'obstination à déranger des personnalités respectables pour une requête aussi insignifiante.
— Franz Kafka
amelien
amelien
Niveau 6

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par amelien le Jeu 25 Oct 2018 - 20:12
Les revendications me paraissent aller dans le bon sens, qui souhaite rejoindre le collectif ?

_________________
Epuisé après sa longue marche, K. ne songe plus qu'à se reposer dans le petit village qu'il vient d'atteindre. Il lui faut toutefois une autorisation du château pour y passer la nuit. K. tente un coup de bluff en prétendant être un arpenteur recruté par le comte, et, à la surprise générale, l'administration du château confirme K. dans ses fonctions, et lui adjoint même deux aides pour l'assister dans sa tâche.
Au petit matin, K. tente d'éclaircir ce mystère, d'autant plus qu'on lui confirme rapidement qu'aucun travail d'arpentage n'est nécessaire dans le village. Mais tous ses efforts pour contacter l'administration se révèlent vains. On refuse de le recevoir, les fonctionnaires qu'il guette à la sortie de leur bureau préfèrent rester cloîtrés. Son comportement choque d'ailleurs les habitants du village, habitués à plus de respect pour cette prestigieuse organisation et incapables de comprendre autant d'obstination à déranger des personnalités respectables pour une requête aussi insignifiante.
— Franz Kafka
avatar
User17095
Érudit

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par User17095 le Jeu 25 Oct 2018 - 20:15
Je sens bien que ma parole n'est pas bien accueillie par tous ici mais tout de même, j'ose croire que mon point de vue peut être vaguement utile.
En effet, la liste de @laMiss est intéressante comme point de départ, et comme tout point de départ il y a deux trois choses à préciser.

@laMiss a écrit:- la parole de l'élève n'est pas équivalente à la parole de l'enseignant, l'enseignant n'a donc pas à être convoqué à une "conciliation"
Ce qui suppose d'affirmer qu'aucun enseignant ne puisse avoir de raison de mentir, jamais, et euh bon, on parle encore d'être humains. Par ailleurs, le principe du contradictoire est incontournable en Droit.

@laMiss a écrit:- l'autorité de l'adulte ne doit pas être remise en cause devant les élèves. Donc aucun élève exclu de cours ne doit être ramené dans le cours.
Dans ce cas il faut reprendre le texte sur les exclusions de cours (qui en l'état est inapplicable et inappliqué de toute façon).
Ce que tu dis relève néanmoins du bon sens managerial : même si une exclusion de cours me semble infondée, on en parle après, pas sur le moment.

@laMiss a écrit:- tout incident doit être traité
Tout incident est censé l'être, mais en quoi consisterait le traitement obligatoire ?

@laMiss a écrit:- insulte, menace, crachats, attitude menaçante, coups portés sur un adulte = conseil de discipline OBLIGATOIRE (préciser le texte qui existe déjà)
C'est déjà le cas, en théorie. En pratique quand ce n'est pas fait, c'est parfois en concertation avec l'adulte concerné (exemple déjà cité de l'échange de baffes initié par un enseignant). Faut-il automatiser à ce point les procédures ?

@laMiss a écrit:- revoir totalement le paragraphe qui concerne le sursis (exclusion avec sursis); voire supprimer le "sursis" parce que franchement, je l'ai rarement vu servir à quoi que ce soit...
La Justice scolaire se base sur la Justice ordinaire donc inclut les mêmes notions.
En ce qui me concerne j'utilise souvent le sursis, associé à un suivi étroit, ça porte fréquemment ses fruits... Que gagnerait-on à supprimer la notion, si c'était possible ?

@laMiss a écrit:- accompagner, encourager les enseignants à porter plainte
- proposer de mettre en œuvre la protection juridique à laquelle on a droit
Qui serait chargé d'encourager les enseignants ? Encourager c'est informel, ça relève du conseil, on ne peut pas forcer à inviter à le faire.
L'information sur la protection juridique est censée être systématique en revanche, mais un document type fait défaut.

@laMiss a écrit:- l'éducation nationale doit FOURNIR D ELLE MEME, chaque année dans une lettre de rentrée, à tous les enseignants la liste de leurs droits, leurs recours etc en cas d'incident.
Ils sont censés les connaître, tous comme leurs devoirs, ça fait partie de la formation, il y a la publication du BOEN, les informations par les syndicats... quel enseignant est déjà resté ignorant de ses droits en cas d'incident ?

@laMiss a écrit:- ne pas demander de statistiques sur le nombre d'exclusions de cours et d'établissement. A quoi ça sert, sérieusement ?
C'est un outil de diagnostic et de pilotage, et ça paraît difficile de dire au ministère qu'il n'a pas à savoir ce qu'il se passe dans les établissements.

@laMiss a écrit:- ne pas repasser après l'enseignant pour modifier les notes
Personne n'en a le droit.

@laMiss a écrit:- ne pas céder à la pression des parents d'élèves
Là encore c'est compliqué à formaliser, en quoi consiste la pression, comment la qualifier..?

@laMiss a écrit:- informer les adultes du collège du passif des élèves qui arrivent (du genre ancien élève d'hôpital psy ayant poignardé quelqu'un...)
Ici on se heurte au secret médical, et je crois qu'il y a plus ou moins l'équivalent sur les condamnations.

@laMiss a écrit:- ne pas remettre dans une classe un élève sans l'accord du professeur; éventuellement : le changer de classe; ou explorer d'autres pistes
Le remettre dans quel contexte ?

@laMiss a écrit:- interdire les paroles culpabilisantes de la hiérarchie; encourager les enseignants à signaler ces paroles (à qui ? me direz-vous...)
En quoi consiste une "parole culpabilisante" ? On a tôt fait d'arriver au "interdire tout reproche" (puisque tout reproche peut être vécu comme culpabilisant).

@laMiss a écrit:- licencier les adultes qui copinent avec les élèves et les protègent même en cas d'incidents graves (ben oui, ça existe, malheureusement)
Y compris les enseignants ?

@laMiss a écrit:- créer des structures pour les élèves qui vont d'exclusion en exclusion
Il y a depuis deux trois ans un dispositif à Paris pour le suivi des polyexclus, avec toute une armada d'éducateurs et de psy qui voient les gamins en individuel chaque semaine, rencontrent les équipes, etc.
J'ai accueilli deux élèves concernés, ça a bien fonctionné. Ce n'était pas facile, mais on a pu les tenir et les faire progresser sans nouvel incident.
Reste à déterminer si c'était la qualité du suivi ou le fait qu'ils avaient été bien profilés...
Ce genre de dispositif peut fonctionner, même s'il coûte bonbon - mais ce serait intéressant de le reproduire un peu partout.
En revanche, des dispositifs à part pour polyexclus... qui irait y enseigner ?

@laMiss a écrit:- pas de récompense aux CC si pb de comportement de l'élève même dans un seul cours
Ce qui suppose de reprendre complètement le fonctionnement des conseils de classe : s'il y a automaticité (et encore faut-il s'accorder sur le seuil à partir duquel on parle de "problème de comportement"), il n'y a plus de décision du président.

@laMiss a écrit:- revoir le texte du conseil de discipline qui stipule que c'est le président du conseil qui propose la sanction à voter; revoir la composition du conseil de discipline
Si ce n'est pas le président, qui est-ce ?
Et quelle composition du conseil de discipline serait plus pertinente ? Là il y a une présence de tous les groupes concernés par le CA hormis la collectivité de rattachement (membres de droits, enseignants, non enseignants, parents, élèves), c'est plutôt représentatif non ?
Rendash
Rendash
Enchanteur

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par Rendash le Jeu 25 Oct 2018 - 20:17
pogonophile a écrit:quel enseignant est déjà resté ignorant de ses droits en cas d'incident ?

Un bon paquet, m'est avis.

_________________
Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
ZeSandman
ZeSandman
Fidèle du forum

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par ZeSandman le Jeu 25 Oct 2018 - 20:18
En bon pédagogue, je vais faire comme si vous ne saviez pas exactement ce qu'il en était et encore prendre le temps de vous répondre.


pogonophile a écrit:
Si on considère qu'il y a eu omerta, on peut tout de même interroger le rôle des enseignants, de leurs représentants, des familles, de leurs associations : encore une fois, quand il s'agit de trouver des relais médiatiques, il y en a. Quand un CdE ou un DASEN veut étouffer une affaire, ce n'est pas impossible de lui couper l'herbe sous le pied.

Et surtout c'est tellement simple quand l'enseignant est culpabilisé et isolé par ces mêmes CDE, DASEN et IPR-IEN qui ont clairement un pouvoir de nuisance sur les enseignants, leur avancement, leur vie personnelle via leur emploi du temps et en leur refusant tout aménagement non dû par les textes mais mérité souvent par ailleurs.
J'ai hâte que vous me donniez le mode d'emploi.

pogonophile a écrit:Mais si la posture assumée c'est de tout mettre sur le dos des uns et de ne pas interroger les autres, soit. Hallucine si tu veux, souffre que je déplore tout de même.

Pour l'instant on se concentre sur les premiers et principaux responsables ; il ne sera pas inutile en effet dans un second temps de s'interroger sur notre sens de la solidarité pour pouvoir mieux lutter contre les chefaillons qui pensent avant toute autre chose à protéger leur réputation et leur carrière, plutôt que les enseignants et les élèves dont ils ont la charge.

pogonophile a écrit:Quant à la récupération par la fachosphère, j'imagine sans peine que ce ne sont pas les seuls à vouloir le faire, même si ce sont les premiers (et les choix des journalistes quant à leurs panels d'invités les aident bien).
D'ailleurs, poser d'emblée que celle du RN est dégueulasse, je suis d'accord sur le fait, mais ce ne sera pas forcément le cas de tout le monde : faut-il se positionner là-dessus ? Dans ce cas il faut l'énoncer clairement, quelque chose comme "Pour autant, nous refusons les récupérations politiques qui attribueraient les causes des violences à ci et ça, nous affirmons que leurs causes sont celles-là." Ou alors c'est la porte ouverte, et encore une fois si c'est le choix qui est fait c'est pas mon problème, mais il me semble important qu'il soit assumé.

Ce passage est peu clair, mais j'y vois encore un moyen de détourner les regards de la cause première du problème soulevé par #PasDeVague : des gens qui ont le pouvoir (le devoir?) d'apporter aide et soutien mais qui préfèrent abandonner des gens dont ils ont la charge, de leur nier leur statut de victime de manière souvent abjecte, pour protéger leur avancement.
Il n'y a pas à se positionner sur la récupération selon moi, si ce n'est la dénoncer quand elle éloigne les débats du sujet.
Je rappelle que vous avez dit en gros que cette initiative d'amelien pourrait mettre de l'eau dans le moulin de Ciotti, et qu'il faudra l'assumer (culpabilisation). Autant alors fermer les frontières aux migrants pour enlever tout fondement aux arguments des anti-migrants ; c'est stupide vous en conviendrez.

pogonophile a écrit:Enfin si tu trouves que c'est à la fois pitoyable et culpabilisant, et constructif et pertinent, de souligner le potentiel de dérive et d'appeler à se positionner à ce propos, ce n'est pas la peine d'en faire une ad hominem de plus.

Razz
Vous déformez légèrement : se définir un but clair et affiché est constructif et pertinent, tenter de culpabiliser ceux qui en sont à l'origine avec des arguments bien hypocrites, dans le seul but de décrédibiliser ce hashtag qui vous déplaît, c'est cela que je trouve pitoyable (vous avez néanmoins réussi à contribuer à faire fermer l'autre fil temporairement).
Je vous réponds, vous pouvez appeler ça de l'ad hominem si cela vous sied, la position que vous avez sur ce sujet est aux antipodes de ce "mouvement" et de mes positions, voilà tout.

_________________
Ce sont les rêves qui donnent au monde sa forme.
Jenny
Jenny
Modérateur

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par Jenny le Jeu 25 Oct 2018 - 20:21
pogonophile a écrit:
@laMiss a écrit:- l'éducation nationale doit FOURNIR D ELLE MEME, chaque année dans une lettre de rentrée, à tous les enseignants la liste de leurs droits, leurs recours etc en cas d'incident.
Ils sont censés les connaître, tous comme leurs devoirs, ça fait partie de la formation, il y a la publication du BOEN, les informations par les syndicats... quel enseignant est déjà resté ignorant de ses droits en cas d'incident ?

Ca manque justement cruellement dans la formation des enseignants stagiaires.
Beaucoup d'enseignants connaissent très mal leurs droits (Certes, on peut se syndiquer, s'informer... mais les jeunes collègues connaissent peu leurs droits).
amelien
amelien
Niveau 6

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par amelien le Jeu 25 Oct 2018 - 20:22
Je pense qu'il est utile de rappeler la première règle : vous vous déclarez et rejoignez le collectif pour en faire partie ou vous le laissez agir.

_________________
Epuisé après sa longue marche, K. ne songe plus qu'à se reposer dans le petit village qu'il vient d'atteindre. Il lui faut toutefois une autorisation du château pour y passer la nuit. K. tente un coup de bluff en prétendant être un arpenteur recruté par le comte, et, à la surprise générale, l'administration du château confirme K. dans ses fonctions, et lui adjoint même deux aides pour l'assister dans sa tâche.
Au petit matin, K. tente d'éclaircir ce mystère, d'autant plus qu'on lui confirme rapidement qu'aucun travail d'arpentage n'est nécessaire dans le village. Mais tous ses efforts pour contacter l'administration se révèlent vains. On refuse de le recevoir, les fonctionnaires qu'il guette à la sortie de leur bureau préfèrent rester cloîtrés. Son comportement choque d'ailleurs les habitants du village, habitués à plus de respect pour cette prestigieuse organisation et incapables de comprendre autant d'obstination à déranger des personnalités respectables pour une requête aussi insignifiante.
— Franz Kafka
Rendash
Rendash
Enchanteur

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par Rendash le Jeu 25 Oct 2018 - 20:23
@Jenny a écrit:
pogonophile a écrit:
@laMiss a écrit:- l'éducation nationale doit FOURNIR D ELLE MEME, chaque année dans une lettre de rentrée, à tous les enseignants la liste de leurs droits, leurs recours etc en cas d'incident.
Ils sont censés les connaître, tous comme leurs devoirs, ça fait partie de la formation, il y a la publication du BOEN, les informations par les syndicats... quel enseignant est déjà resté ignorant de ses droits en cas d'incident ?

Ca manque justement cruellement dans la formation des enseignants stagiaires.
Beaucoup d'enseignants connaissent très mal leurs droits (Certes, on peut se syndiquer, s'informer... mais les jeunes collègues connaissent peu leurs droits).

+1, ça devrait faire partie de la formation. Il y avait bien un module "connaissance du système éducatif" dans la formation de la promo précédant la mienne, qui avait disparu de la maquette quand je suis arrivé en formation (et qui, visiblement, était complètement naze). On devrait y joindre les éléments juridiques et administratifs de base.

_________________
Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
User17095
Érudit

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par User17095 le Jeu 25 Oct 2018 - 20:27
@Rendash a écrit:
@Jenny a écrit:
Ca manque justement cruellement dans la formation des enseignants stagiaires.
Beaucoup d'enseignants connaissent très mal leurs droits (Certes, on peut se syndiquer, s'informer... mais les jeunes collègues connaissent peu leurs droits).

+1, ça devrait faire partie de la formation. Il y avait bien un module "connaissance du système éducatif" dans la formation de la promo précédant la mienne, qui avait disparu de la maquette quand je suis arrivé en formation (et qui, visiblement, était complètement naze). On devrait y joindre les éléments juridiques et administratifs de base.

Effectivement en y repensant, la méconnaissance du Droit en général est un problème : l'enseignant est censé incarner la règle au quotidien dans la salle de classe après tout.
Une meilleure culture juridique, qui inclut les droits du fonctionnaire mais aussi le statut, le fonctionnement de l'EPLE, ne serait pas du luxe.
LaMaisonQuiRendFou
LaMaisonQuiRendFou
Fidèle du forum

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par LaMaisonQuiRendFou le Jeu 25 Oct 2018 - 20:34
Ma proposition : suppression du concours de recrutement des perdir et élection d'enseignants par leurs pairs à la tête des établissements pour une durée de 3 ou 4 ans renouvelable. Evidemment cela implique une réforme plus large de l'organisation, notamment afin de déterminer les droits et les devoirs de ces dirigeants élus, ainsi qu'une prise en compte de ce type d'engagement notamment sur plan financier.
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par Tamerlan le Jeu 25 Oct 2018 - 20:37
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:Ma proposition : suppression du concours de recrutement des perdir et élection d'enseignants par leurs pairs à la tête des établissements pour une durée de 3 ou 4 ans renouvelable. Evidemment cela implique une réforme plus large de l'organisation, notamment afin de déterminer les droits et les devoirs de ces dirigeants élus, ainsi qu'une prise en compte de ce type d'engagement notamment sur plan financier.

C'est sûr, ça va apaiser l'ambiance en salle des Profs Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 3284587592

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
Rendash
Rendash
Enchanteur

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par Rendash le Jeu 25 Oct 2018 - 20:41
Je propose de désigner le CDE au steak.

Spoiler:
On enferme tous les professeurs dans la salle des profs, on met un steak saignant au milieu et on éteint la lumière.
Celui qui sort avec le steak entre les dents est élu.

_________________
Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
LaMaisonQuiRendFou
LaMaisonQuiRendFou
Fidèle du forum

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par LaMaisonQuiRendFou le Jeu 25 Oct 2018 - 20:42
@Tamerlan a écrit:
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:Ma proposition : suppression du concours de recrutement des perdir et élection d'enseignants par leurs pairs à la tête des établissements pour une durée de 3 ou 4 ans renouvelable. Evidemment cela implique une réforme plus large de l'organisation, notamment afin de déterminer les droits et les devoirs de ces dirigeants élus, ainsi qu'une prise en compte de ce type d'engagement notamment sur plan financier.

C'est sûr, ça va apaiser l'ambiance en salle des Profs Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 3284587592

Ce n'est pas le but. diable
LaMaisonQuiRendFou
LaMaisonQuiRendFou
Fidèle du forum

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par LaMaisonQuiRendFou le Jeu 25 Oct 2018 - 20:43
@Rendash a écrit:Je propose de désigner le CDE au steak.

Spoiler:
On enferme tous les professeurs dans la salle des profs, on met un steak saignant au milieu et on éteint la lumière.
Celui qui sort avec le steak entre les dents est élu.

Par tirage au sort ! Voilà un principe démocratique !
Marcelle Duchamp
Marcelle Duchamp
Érudit

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par Marcelle Duchamp le Jeu 25 Oct 2018 - 20:45
@Rendash a écrit:
pogonophile a écrit:quel enseignant est déjà resté ignorant de ses droits en cas d'incident ?

Un bon paquet, m'est avis.

Euh... moi!
J’etais tellement déboussolée par ce qui m’etait arrive, qu’apres une nuit aux urgences je n’avais qu’une envie rester blottie dans ma couette pendant des jours. Heureusement qu’une collègue m’a briefée et tout expliqué!
amelien
amelien
Niveau 6

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par amelien le Jeu 25 Oct 2018 - 20:49
Bienvenue Verdurette (inscription en MP).

_________________
Epuisé après sa longue marche, K. ne songe plus qu'à se reposer dans le petit village qu'il vient d'atteindre. Il lui faut toutefois une autorisation du château pour y passer la nuit. K. tente un coup de bluff en prétendant être un arpenteur recruté par le comte, et, à la surprise générale, l'administration du château confirme K. dans ses fonctions, et lui adjoint même deux aides pour l'assister dans sa tâche.
Au petit matin, K. tente d'éclaircir ce mystère, d'autant plus qu'on lui confirme rapidement qu'aucun travail d'arpentage n'est nécessaire dans le village. Mais tous ses efforts pour contacter l'administration se révèlent vains. On refuse de le recevoir, les fonctionnaires qu'il guette à la sortie de leur bureau préfèrent rester cloîtrés. Son comportement choque d'ailleurs les habitants du village, habitués à plus de respect pour cette prestigieuse organisation et incapables de comprendre autant d'obstination à déranger des personnalités respectables pour une requête aussi insignifiante.
— Franz Kafka
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par JPhMM le Jeu 25 Oct 2018 - 20:55
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:
@Rendash a écrit:Je propose de désigner le CDE au steak.

Spoiler:
On enferme tous les professeurs dans la salle des profs, on met un steak saignant au milieu et on éteint la lumière.
Celui qui sort avec le steak entre les dents est élu.

Par tirage au sort ! Voilà un principe démocratique !
Par scrutin de Condorcet randomisé Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Ihaveadream
Ihaveadream
Niveau 5

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par Ihaveadream le Jeu 25 Oct 2018 - 20:56
Amelien, un grand merci pour cette initiative, il est vraiment nécessaire que quelque chose se passe enfin (une prise de conscience collective, au minimum, une révolution de l'éducation nationale ? ). N'ayant volontairement pas de réseaux sociaux et n'enseignant pas cette année je ne vois pas trop quel moyen d'action je pourrais avoir et j'hésite donc à adhérer au collectif mais je trouve cela tellement sain qu'on ne se "contente" pas de râler entre nous et de juste entretenir le mal-être, il est temps que tout cela sorte et soit partagé par la nation tout entière car c'est aussi son problème. Bref, merci.


Dernière édition par Ihaveadream le Jeu 25 Oct 2018 - 22:01, édité 1 fois
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par Verdurette le Jeu 25 Oct 2018 - 21:00
Merci. Je pense que des actions peuvent être menées dès le primaire, je rappelle pour mémoire que nos directeurs n'ont pas le statut de chef d'établissement, et que notre supérieur hiérarchique immédiat est l'IEN (inspecteur de circonscription) Lequel n'aime généralement pas les vagues non plus.

J'ai pas mal d'idées mais je crois que je vais bien réfléchir pour les ordonner et revenir demain matin ...
avatar
User17095
Érudit

Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague" - Page 2 Empty Re: Coordination du mouvement "La Mémoire de #PasDeVague"

par User17095 le Jeu 25 Oct 2018 - 21:01
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:Ma proposition : suppression du concours de recrutement des perdir et élection d'enseignants par leurs pairs à la tête des établissements pour une durée de 3 ou 4 ans renouvelable. Evidemment cela implique une réforme plus large de l'organisation, notamment afin de déterminer les droits et les devoirs de ces dirigeants élus, ainsi qu'une prise en compte de ce type d'engagement notamment sur plan financier.

Blague à part, si tu dis ça, tu entends que le recrutement actuel des personnels de direction est pour quelque chose dans ce problème.
En quoi le fait qu'un enseignant, devenant du coup une sorte de primus inter pares (il conserve son statut puisqu'il revient en classe à terme échu), dirige un établissement peut y garantir une meilleure gestion des incidents ? Tous ne sont pas unanimes après tout, ce n'est pas un corps monolithique contre un autre.

(C'est un peu le cas des directeurs dans le 1er degré - élection mise à part, ils sont statutairement enseignants, ils ne changent pas de corps - mais ils n'ont ni les pouvoirs ni les responsabilités équivalentes donc la comparaison n'est pas une bonne base de raisonnement.)
Edit : cramé par Verdurette !

Et que deviennent les actuels personnels de direction ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum